"C'est le résultat d'une mobilisation de plus en plus marquée en faveur des «minorités» quelles qu'elles soient, qui est devenue le but prioritaire de toute une partie de la gauche à côté et parfois en lieu et place de la mobilisation pour l'émancipation sociale."

lefigaro.fr
FIGAROVOX/ENTRETIEN - L'extrême-gauche et le NPA n'ont pas condamné les violences lors des manifestations pro-palestiniennes et se montrent parfois complaisants envers l'Islam radical. Laurent Bouvet analyse ces liaisons dangereuses.