Et mille clandestins de plus à Lampedusa, mille !

Et mille clandestins de plus à Lampedusa, mille !

09/07/2011 – 16h00
LAMPEDUSA (NOVOpress) –
Quatre bateaux, qui avaient été repérés hier par un avion de reconnaissance dans le canal de Sicile, sont arrivés dans la nuit à Lampedusa. Au total, ce sont plus de mille clandestins (très exactement 1041) qui ont débarqué sur l’île. On y compte 122 femmes, dont beaucoup, comme de juste, dans un état de grossesse avancée, et 33 enfants. Tous étaient partis de Libye.

Selon le mécanisme habituel des vases communicants, le ferry “Moby Fantasy” est arrivé en même temps à Lampedusa afin de transférer au plus tôt ces clandestins dans d’autres centres d’accueil, répartis dans toute l’Italie.

Et il faut se souvenir que Lampedusa n’est que la partie la plus visible du gigantesque iceberg de l’invasion clandestine de l’Italie et de l’Europe.

Kiosque Courtois du samedi 9/7/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformationde Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles. Novopress a publié dès ce samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “RADIO COURTOISIE – LE BULLETIN DE REINFO” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

La campagne de [high1]Marine Le Pen[/high1] sera davantage marquée par les questions économiques. Après son intervention sur France2 où elle a incontestablement marqué des points, Marine Le Pen confirme le virage économique du Front national. La relocalisation industrielle, le protectionnisme contre les concurrences déloyales, le redéploiement des emplois seront des thèmes majeurs de la campagne de la candidate du Front national. Chers auditeurs de Radio Courtoisie, retenez déjà la date du 24 septembre. Ce jour-là, Laurent Ozon, président de Maison commune, délégué à la Formation et membre du bureau politique du Front national, organisera une table ronde sur un double thème : relocalisation et protectionnisme, avec des invités qui pourraient surprendre. Nous reparlerons de cette initiative de Laurent Ozon et de Maison commune dès la rentrée de septembre.

[high1]L’affaire Strauss-Kahn[/high1] de rebondissement en rebondissement. Ceux qui, le 15 mai dernier, avaient définitivement enterré le désormais mondialement célèbre social-partouzeur français, se sont peut-être réjoui un peu vite. Et ceux qui ont espéré le voir, tel le phénix, renaître de ses cendres après la révélation des « fragilités » de l’accusation, auraient sans doute dû réprimer leur joie. Strauss-Kahn est encore sur la corde raide. Si le procureur new yorkais Cyrus Vance lui a rendu sa liberté et sa caution d’un million de dollars, il ne lui a pas rendu son passeport. L’ex-directeur du FMI reste sous l’inculpation de sept chefs d’accusation, dont celui, gravissime, de tentative de viol, et ne peut quitter les Etats-Unis. Certes Nafissatou Diallo semble avoir menti sur les raisons qui l’auraient poussée à émigrer vers les Etats-Unis, certes il semble qu’elle ait immédiatement flairé le gros poisson, mais il est piquant d’entendre nos socialistes français en conclure que tout cela « blanchit » celui qu’ils présentent volontiers comme victime d’un système judiciaire « inhumain », quand ce n’est pas d’un « complot ». D’autant que DSK est depuis quelques jours sous le coup d’une nouvelle plainte pour tentative de viol, en France cette fois-ci. L’avocat de la plaignante, Tristane Banon, affirme disposer « d’un dossier extrêmement solide et étayé ». Interrogé le 23 mai sur cette nouvelle affaire DSK, le Premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande affirme qu’il n’avait « aucune connaissance des faits ». Comme le journaliste lui oppose le témoignage de son directeur de cabinet Stéphane Le Foll, selon lequel Hollande a bien appelé Tristane Banon pour l’assurer de son soutien, Hollande parle de « rumeurs » puis, agacé, finit par lâcher : « Ecoutez, c’était il y a dix ans, je n’en ai pas le souvenir, donc je ne peux pas confirmer cette information ». Une amnésie curieuse pour un candidat qui se veut par ailleurs « normal ».

[high1]Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier[/high1] de retour en France. A peine libérés, les deux compères de France 3 ont écumé les plateaux de télévision pour mettre en cause l’armée française qui ne les aurait pas avertis du danger que présentait leur excursion touristique dans la province de Kapisa. Une réponse, sans doute, aux membres de l’Etat-major et à Claude Guéant qui, au moment de leur enlèvement, avaient pointé les risques inconsidérés pris par les deux journalistes dans cette zone infestée de talibans. Leur libération, qui a mobilisé la DGSE pendant un an et demi, a sans doute nécessité le versement d’une rançon, malgré les dénégations d’Alain Juppé. Une source diplomatique citée par Le Monde évoque plusieurs centaines de milliers d’euros. Dans le dernier numéro de Minute, un dessin représente une jeune femme qui se recueille sur la tombe de son époux, sa petite fille à ses côtés. « Maman, pourquoi on ne parle pas de papa à la télé ? » « Parce qu’il n’était pas journaliste » répond la jeune femme.

[high1]Cyrille Hugodot[/high1] était parachutiste au 1er RCP. Il est mort en Afghanistan ce 25 juin, portant à 63 le nombre de soldats français qui ont payé de leur vie l’engagement par Nicolas Sarkozy des forces armées françaises dans cette guerre américaine.

[high1]Politique migratoire[/high1] : double coup de semonce pour l’UMP. Démission samedi dernier, du secrétaire général à l’immigration Lionel Luca, qui reproche entre autre au parti majoritaire son refus de débattre de la question de la double nationalité. Plus grave, un rapport de la Cour des comptes attribuait jeudi un zéro pointé à Nicolas Sarkozy en matière d’insécurité et d’immigration. A dix mois de la présidentielle, ça l’affiche plutôt mal. Jamais à court d’enfumage, l’UMP vient de publier un catalogue de 23 propositions sur l’immigration illégale, laquelle représente pour la France un coût annuel de 4,6 milliards d’euros. Destiné en tout premier lieu à draguer l’électorat du Front national, ce catalogue de mesurettes est totalement inadapté à l’actuelle déferlante migratoire. Une véritable politique de contrôle de l’immigration passe nécessairement par la sortie de la France de l’espace Schengen et la condamnation des élus qui, comme le maire de Paris, bafouent les lois de la République en encourageant l’immigration clandestine et ses réseaux maffieux. Pour l’UMP, ce énième rapport sur la gestion de l’immigration n’est qu’un énième aveu d’impuissance et d’échec

Pavé dans la mare du [high1]rapporteur général du budget Gilles Carrez[/high1] qui pointe les écarts considérables des taux d’imposition entre les grands groupes du CAC 40 et les PME. Si l’impôt sur les sociétés représente 3% du chiffre d’affaires des PME, il ne représente en revanche que 0,3 % du chiffre d’affaires des grands groupes. La pression fiscale est donc dix fois moindre sur les grosses entreprises que sur les petites. Gilles Carrez propose la mise en place d’un impôt minimum et la limitation de la déductibilité des charges financières. Mais il a peu de chances d’être entendu : à un an de l’élection présidentielle, les grands groupes qui contrôlent les médias ont les moyens de défendre leurs intérêts.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme veille. Il a entre autre épinglé le manuel d’histoire en préparation chez Hachette et destiné aux classes de 1ère. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Richard Prasquier, y a flairé, je cite [high1]une « présentation du conflit israélo-palestinien tout à fait scandaleuse »[/high1]. Le manuel, qui présentait une histoire de l’Etat hébreu non conforme à la vérité officielle, sera donc corrigé en conséquence avant impression définitive.

[high1]La Licra veille[/high1]. Le ministre de l’Education nationale, Luc Châtel, et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme ont signé mardi un « partenariat renforcé » qui vise à prévenir et à combattre, je cite : « le racisme, l’antisémitisme et les discriminations en milieu scolaire ». La Licra participera à la formation des élèves du secondaire et de leurs enseignants, et entre autre, je cite : « à l’exécution des nouvelles mesures de responsabilisation prévues par la réforme des sanctions pour les élèves réprimés pour racisme, antisémitisme ou pour tout acte de nature discriminatoire ».

[high1]La Licra veille, encore et toujours[/high1]. Elle s’est réunie au Havre en fin de semaine dernière sur le thème « Pourquoi le Front national est-il toujours dangereux ? » Son président Alain Jakubowicz (photo) a appelé les partis politiques du Système à refuser tout compromis, stigmatisant, je cite « le fatalisme ambiant qui se résigne à l’idée de la présence au second tour de l’élection présidentielle du représentant d’un parti qui demeure, quel que soit le visage de son leader, raciste, haineux et xénophobe ». Parmi les invités, Jean-Louis Borloo, Noël Mamère, Hervé Morin, Manuels Valls, Jacques Attali, et seulement deux Dominique, Perben et Baudis, le troisième étant sans doute empêché aux Etats-Unis !

[high1]Des agriculteurs en colère interpellent les grossistes à Rungis[/high1]. Jeudi, à Rungis, le plus grand marché de frais du monde, des agriculteurs du Sud-ouest se sont rappelés au bon souvenir des grossistes, qu’ils accusent d’importer massivement des pêches d’Espagne au coût plus faible. « On est déjà obligé de vendre en dessous de notre prix de revient et si on continue comme ça, on ne pourra plus produire en France » accusent les producteurs en colère. Dans un tract, ils interpellent également les pouvoirs publics sur les normes sanitaires des fruits et légumes espagnols. Réponse des grossistes de Rungis, je cite : « Les producteurs se trompent de cible. La vraie raison de l’écart de prix, c’est la différence du coût du travail en France et en Espagne et les grossistes n’y sont pour rien ». Fin de citation. Moralité : l’euromondialisme, c’est la prime au moins disant social, écologique et sanitaire.

MONDE

[high1]Un canton suisse songe à séparer les patients musulmans des non musulmans[/high1]. Cette solution a été officiellement envisagée par le chef des services de santé du canton de Bâle. Du fait d’un nombre toujours grandissant de migrants nécessitant des soins, le canton réfléchit à des modèles de prise en charge spécialement adaptés aux musulmans. A terme, ce sont quelque 400 places en établissements médico-sociaux qui seront réservées à cette population. Outre l’usage exclusif des langues d’origine, on y appliquera la chariah, entre autres : nourriture halal et stricte séparation hommes-femmes.

[high1]Cinq cent mille dollars : c’est le salaire annuel de Christine Lagarde[/high1]. Le Fonds monétaire international (FMI) a publié, mardi 5 juillet, le contrat de travail de sa nouvelle directrice, Christine Lagarde. L’ancienne ministre des finances touchera un salaire annuel de 380.727 euros. Bien entendu non soumis à l’impôt, puisque Christine jouit d’un statut de fonctionnaire international. Le salaire annuel de son prédécesseur, le social-partouzeur Strauss-Kahn, n’était « que » de 360.000 euros par an. La Commission des requêtes de la Cour de Justice de la République vient par ailleurs de repousser au 4 août sa décision au sujet de la demande du parquet général de la Cour de cassation d’engager des poursuites contre Mme Lagarde pour abus d’autorité dans le litige opposant Bernard Tapie au Crédit Lyonnais. Christine, qui jouit de puissants appuis, se dit « confiante et sereine »

[high1]Le Danemark rétablit les contrôles à ses frontières[/high1]. Le 10 mai, le Danemark avait annoncé son intention de rétablir les contrôles douaniers à ses frontières avec l’Allemagne et la Suède. Ce souhait a été confirmé en fin de semaine dernière par un vote de la Commission des finances du parlement danois. Il prévoit le redéploiement, d’ici 2014, de douaniers aux frontières du pays ainsi que la mise en place d’installations pour permettre les contrôles. Au grand dam de la Commission européenne qui a annoncé qu’elle examinait la conformité de la décision du parlement danois avec les accords de Schengen qui régissent la libre circulation des biens et des personnes dans 25 pays européens.

[high1]L’hémisphère sud connaît un hiver particulièrement froid[/high1]. Une information que la « grosse presse » ne risque pas de relayer. Depuis plusieurs semaines, l’hiver est particulièrement rigoureux dans l’hémisphère sud. L’Afrique du sud, l’Uruguay ou l’Argentine sont actuellement touchés par une vague de froid sans précédent. Au Chili, le désert d’Atacama, renommé pour ses températures élevées et ses tempêtes de sable, a connu la plus importante chute de neige de ses vingt dernières années. L’épaisseur du manteau neigeux a atteint 80 cm par endroit et les routes ont dû être fermées. Une vague de froid qui ébranle une nouvelle fois la thèse d’un réchauffement global de la planète.

[box class=warning]Amis auditeurs, les équipes des bulletins de réinformation de Radio Courtoisie reprendront du service le jeudi 1er septembre. Nous aurons le plaisir, Catherine et moi, de vous retrouver le samedi 10 septembre pour un nouveau kiosque courtois. D’ici là, bon été à tous ![/box]

The Walking Dead : plongée dans l’horreur du « vivre ensemble »

The Walking Dead : plongée dans l’horreur du « vivre ensemble » © AMC

09/07/2011 – 14h00
ATLANTA (NOVOpress) –
La saison 1 de The Walking Dead vient de sortir en DVD. L’histoire démarre du côté d’Atlanta (Etats-Unis). L’agent de police Rick Grimes (photo) est à la poursuite de délinquants lorsqu’il reçoit une balle en plein torse et tombe dans le coma. A son réveil à l’hôpital, la société américaine a versé dans l’apocalypse : les campagnes et les villes sont peuplées de zombiesmulticolores (Blancs, Noirs, Asiatiques…) assoiffés de sang et friands de chair humaine.

Côté pile, The Walking Dead peut être perçu comme une métaphore sur l’horreur de la mondialisation humaine où chaos, terreur et invasions glacent le sang. Comme l’a déjà filmée George Romero. The Walking Dead, c’est aussi une réflexion sur les aliénations et futilités de la société de consommation. La série de Frank Darabont prône également le recours à l’autodéfense et aux armes à feu afin de lutter contre une menace extérieure. Enfin, le premier épisode a le mérite de rappeler que la vie peut triompher d’un état comateux.

Côté face, The Walking Dead peut heurter par son esthétisme de la violence (interdit aux moins de 16 ans). Surtout, The Walking Dead ne s’émancipe pas d’un politiquement correct lourdingue. Dans le deuxième épisode, le rôle du méchant survivant est incarné par un raciste Blanc « consanguin » qui n’a rien compris au film : face aux envahisseurs, il n’y a plus de Blancs ou de Noirs, mais des « êtres humains » unis pour sauver leur peau. En guise de punition, le Redneck sera abandonné par ses petits camarades en apéritif aux zombies. Sympa. Le « vivre ensemble » à la sauce horrifique ?

[youtube width=500]R1v0uFms68U[/youtube]

OGM : C’est au niveau européen qu’il faut une interdiction générale !

José Manuel Durão Barroso, président de la Commission européenne

[box class=info]Le Bloc Identitaire nous communique[/box]

Beaucoup de commentateurs se félicitent du vote, ce mardi, par les députés européens de la proposition faite par la Commission européenne de fournir aux États membres la possibilité d’interdire la culture d’un ou plusieurs OGM, sur tout ou partie de leur territoire.

En effet, alors qu’actuellement aucun dispositif ne permet aux Etats membres de l’Union européenne d’interdire formellement la culture d’un OGM s’il a été autorisé à l’échelon européen, le Parlement européen a donc demandé que chaque État puisse désormais invoquer des critères environnementaux ou sanitaires pour interdire ce type de culture sur son territoire.

Si ce texte représente indéniablement une avancée face au lobbying intensif des multinationales de l’agro-alimentaire qui veulent à toutes forces imposer la déréglementation, il n’en reste pas moins une demi-mesure, un « pis-aller » qui ne résout en rien le problème sur le fond.

En effet, du fait de l’interpénétration et de l’intensité des échanges entre les pays de l’Union, les fruits des plantations OGM d’un Etat membre les ayant autorisés finiront immanquablement par se retrouver sur le sol et dans les assiettes du ou des pays refusant pourtant la culture OGM. Par ailleurs, étant donnée la concurrence non-régulée des marchés, la production d’OGM, plus intensive et à moindre coût, fera lourdement pression sur les exploitants continuant à travailler traditionnellement et pourrait, à terme, les inciter, par obligation économique, à se ranger sous l’étendard OGM.

Encore une fois, le Bloc Identitaire rappelle le « besoin d’Europe » face à des problématiques dépassant largement l’étroitesse des cadres nationaux et mettant en jeu l’avenir de l’ensemble des peuples de notre vieux continent.

Les villages d’Astérix n’arrêteront pas longtemps la prolifération transgénique à leurs portes, entretenue par leurs voisins.

C’est donc au niveau européen qu’il faut aujourd’hui exiger une interdiction complète, globale et générale des cultures OGM.

[box]Bloc Identitaire – BP 13, 06301 NICE cedex 04
Courriel : info@bloc-identitaire.com
Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
Service Communication : 06 78 79 31 81
Site : <a title=”www.bloc-identitaire.com” href=”http://www.bloc-identitaire.com” target=”_blank”>www.bloc-identitaire.com</a>
<a title=”http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013″ href=”http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013″ target=”_blank”>Facebook</a> / <a title=”http://twitter.com/blocidentitaire” href=”http://twitter.com/blocidentitaire” target=”_blank”>Twitter</a>[/box]

Menacer d’égorger Marine Le Pen coûte six fois moins cher que demander à deux musulmanes de retirer leur voile…

Menacer d’égorger Marine Le Pen coûte six fois moins cher que demander à deux musulmanes de retirer leur voile…

Le sympathique Sébastien Gozlin, alias « Cortex », a été condamné mardi à Paris à 500 euros d’amende pour injures après avoir menacé Marine Le Pen, alors vice-présidente du Front national, de l’égorger » sur une vidéo diffusée en mars sur internet. Le tribunal correctionnel de Paris l’a également condamné à verser 1.000 euros de dommages et intérêts à Marine Le Pen, ainsi que 500 euros de frais de justice.

Pour mémoire, Fanny Truchelut, propriétaire d’un gite de montagne dans les Vosges, a été condamnée dans un premier procès, à Épinal, à 4 mois de prison avec sursis, et à 8.490 euros d’amende pour avoir demandé à deux musulmanes de retirer leur voile dans les parties communes du gite. En appel, elle restera condamnée à 2 mois de prison avec sursis, et à 4.500 euros d’amende ! Bien évidemment, avant cette affaire, jamais cette femme, qui travaille depuis l’âge de 14 ans, n’avait eu affaire à la justice.

Par contre, il faut savoir que le rappeur n’en était pas à son coup d’essai, et qu’il a déjà menacé de la même façon Eric Zemmour et Christine Tasin. Il faut également savoir que, 18 mois après, celle-ci n’a aucune nouvelle de la plainte qu’elle a déposée contre un homme qui, outre les insultes, la menaçait ni plus ni moins de lui couper la langue.

Or, dans ce pays, il n’a fallu que trois mois pour que, suite à une plainte de la LDH, Pierre Cassen et Pascal Hilout ne soient auditionnés par la préfecture de police de Paris, suite à deux articles parus dans Riposte Laïque, et que le procureur décide de les poursuivre, décision qui, à la lecture des deux articles, a surpris nombre de juristes.

On peut parfois s’étonner de quelques autres décisions de justice. Ainsi, un autre multi-récidiviste, Redwane Khiter, petit caïd d’Henin-Beaumont, n’a été condamné qu’à deux mois de prison pour avoir braqué Marine Le Pen, sur un marché de la ville, le 25 septembre 2007. Quant à son complice, il n’a même pas écopé, contrairement à une Fanny Truchelut, de la moindre peine de prison, même avec sursis, se contentant d’une amende de 500 euros !

http://www.dailymotion.com/video/x32arq_fn-marine-le-pen-agression-violence_news

http://www.actualite-francaise.com/depeches/marine-le-pen-agressee-henin-beaumont,4235.html

Manifestement, le rappeur Cortex a été fortement traumatisé par le verdict, à entendre ses premières réactions à la sortie du tribunal.

On s’interroge ce qu’il adviendrait d’un contributeur de Riposte Laïque qui insulterait grossièrement, sur ses vidéos, un leader musulman, voire le menacerait de l’égorger, ou de lui couper la langue… Bref, qui ferait du Cortex !

Il nous étonnerait que ces faits bénéficient de verdicts aussi complaisants, et qu’ils soient si peu médiatisés…

De même, comment ne pas s’étonner que des hommes qui reconnaissent avoir tabassé à mort un malheureux puissent être remis en liberté… quand on a maintenu de longues semaines René Galinier, coupable d’avoir tiré sur deux cambrioleuses qui s’étaient introduites chez lui…

Comment nos concitoyens, à la lecture de tels jugements n’auraient-ils pas l’impression d’une justice impitoyable avec des honnêtes gens comme Fanny Truchelut, et d’un laxisme ahurissant avec des personnages comme Cortex, Redwane Khiter, multi-récidivistes qui, non seulement ne manifestent pas l’ombre d’un remord, mais se moque, pour le premier, ouvertement de la Justice et des juges, sans qu’il n’ait à en subir les conséquences.

De quoi donner raison à Roger Heurtebise qui s’interrogeait : « La justice est-elle toujours rendue au nom du peuple français ? »

Lucette Jeanpierre

[box class=info]Source : Riposte Laïque[/box]

Silvio Berlusconi ne sera pas candidat à la présidence du conseil italien en 2013

Silvio Berlusconi ne sera pas candidat à la présidence du conseil italien en 2013

09/07/2011 – 11h00
ROME (NOVOpress) – Silvio Berlusconi, le chef du gouvernement italien ne se présentera pas aux élections législatives de 2013. C’est ce qu’il a annoncé au journal de centre gauche La Repubblica dans un entretien publié hier vendredi. Pour lui succéder à la tête de son parti Le Peuple de la Liberté et comme éventuel président du Conseil, le secrétaire national Angelino Alfano, qui est également ministre de la Justice. Angelino Alfano est un avocat sicilien de 40 ans.

Sivio Berlusconi, en plus des procès auxquels il est confronté, a connu plusieurs défaites électorales. Lors des élections locales où la droite a perdu Milan, bastion de Berlusconi et de ses partisans. Mais aussi lors des référendums qui s’étaient vite transformés en plébiscites pour ou contre Berlusconi.

A tel point que les alliés de Berlusconi se sont montrés très critiques à l’égard de ce dernier. Principalement la Lega Nord mais aussi   Gianfranco Fini et ses partisans qui ont quitté Le Peuple de la Liberté.

Silvio Berlusconi indique cependant qu’il restera pour aider Angelino Alfano.

Italie : le Tunisien régularisé était un assassin évadé de prison

Italie : le Tunisien régularisé était un assassin évadé de prison

09/07/2011 – 08h00
VERONE (NOVOpress) – La police italienne a arrêté lundi à Vérone le Tunisien Brahim Hichem alors qu’il se promenait dans les rues de la ville. À la demande des agents, il a sorti tranquillement son permis de séjour, persuadé d’être parfaitement en règle. Mais la base de données de la police a permis de le démasquer : Hichem, 33 ans, débarqué à Lampedusa le 11 mars dernier, est en réalité un assassin en fuite, qui avait dupé deux fois les autorités italiennes.

Hichem s’était évadé de la prison tunisienne de Kebili, où il avait été emprisonné pour un homicide commis pendant la révolution du début de l’année. À son arrivée à Lampedusa, il avait pris le faux nom d’Ezemi Icham et demandé l’asile politique à la préfecture de Caltanissetta, en expliquant qu’il fuyait la “guerre civile” dans son pays : il avait été cru sur parole.

Un mois plus tard, le 8 avril, le gouvernement italien adopte le fameux décret accordant un permis de séjour en bloc à tous les clandestins débarqués de Tunisie entre le premier janvier et le 5 avril à minuit. Hichem reprend alors son vrai nom pour faire à la préfecture de Milan une demande de permis de séjour, qu’il obtient sans aucune difficulté.

Certains de ses compatriotes, qui l’avaient connu au Centre d’accueil pour les demandeurs d’asile de Bari, avaient pourtant un compte à régler avec lui. Ils l’ont donc dénoncé à Frontex, l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des États membres de l’Union européenne, qui a signalé à son tour aux autorités italiennes l’assassin en liberté. Le 23 mai, la préfecture de Milan a révoqué le permis de séjour du Tunisien. Après avoir été identifié et arrêté à Vérone, Hichem a été transféré au Centre d’identification et d’expulsion de Modène, d’où il devrait être renvoyé dans les prisons tunisiennes.

La morale est sauvée au dénouement mais on ne peut s’empêcher de relever que, si Hichem n’avait pas été dénoncé par d’autres Tunisiens, il n’aurait jamais été démasqué. Dans sa hâte de régulariser les clandestins de Lampedusa pour les faire partir en France, le gouvernement italien s’est décidément montré bien léger.

[box class=info]Sources : veronasera.it / larena.it[/box]

Homofolie : une lesbienne obtient l’agrément pour adopter

Homofolie : une lesbienne obtient l’agrément pour adopter

09/07/11 – 07h00
PARIS (NOVOpress)
– Une lesbienne de 33 ans, vivant en couple homosexuel, a obtenu du conseil général de l’Essonne un agrément d’adoption.
Cette décision est un nouveau coup porté à la famille et une dangereuse brèche dans la pratique traditionnelle française en la matière, ouvrant à voie à l’expérimentation sociale dite de « l’homoparentalité », bien que l’obtention de l’agrément n’induise nullement l’accueil futur d’un enfant, de nombreuses étapes devant être franchies.

Cette décision du conseil général de l’Essonne apparaît néanmoins très symbolique et politique alors que le débat sur le mariage homosexuel est revenu sur les bancs de l’Assemblée en juin et que celui sur « l’homoparentalité » continue d’agiter la classe politique. Elle participe à la banalisation de l’homosexualité et du « désir d’enfant » de ceux-ci, sans préoccupation pour l’équilibre et l’éducation future de l’enfant.

« La société française est assez mûre pour comprendre que l’orientation sexuelle ne doit pas être un facteur discriminant », a notamment déclaré Jérôme Guedj, le président PS du département, seul apte à délivrer l’agrément.

Les associations activistes « gays et lesbiennes » se sont évidemment réjouies de cette décision, nouvelle petite « avancée » pour ce lobby et nouveau précédent en matière de jurisprudence qui impose peu à peu, sans consultation populaire ni démocratique, le droit d’adoption pour les homosexuels.

Allemagne : un élu de la CDU réclame l’expulsion des criminels étrangers condamnés pour “haine du peuple allemand”

Allemagne : un élu de la CDU réclame l'expulsion des criminels étrangers condamnés pour “haine du peuple allemand”
Kurt Wansner
Kurt Wansner

08/07/2011 – 21h00
BERLIN (NOVOpress) – En février dernier, quatre jeunes d’origine d’étrangère ont agressé violemment un peintre compagnon, et sans raison apparente. Ils ont cependant été condamnés en partie pour “haine envers le peuple allemand”, comme le précise l’acte d’accusation. D’où la volonté de Kurt Wansner (photo), élu CDU (le parti de la chancelière Angela Merkel) de Berlin, d’expulser les criminels étrangers après que ces derniers eurent purgé leur peine.

C’est ce qu’il a indiqué au journal Junge Freiheit.

La CFTC Paris appelle au boycott des grandes surfaces le 14 juillet

La CFTC Paris appelle au boycott des grandes surfaces le 14 juillet

08/07/2011 – 17h00
PARIS (NOVOpress) – La CFTC Paris lance une campagne d’affiches (photos) pour dénoncer l’ouverture des magasins le 14 juillet.

Dans un communiqué, elle indique : “Un jour férié est un jour de fête civile ou religieuse, ou commémorant un évènement. Il est, sauf exception, non travaillé. La France compte 11 jours fériés. A ces jours nationaux, se rajoutent ceux liés à des particularismes locaux. Ces jours sont un oasis de calme dans un monde en agitation perpétuelle, ils permettent, comme le dimanche, de vivre autre chose que la course à la production/consommation. Ils sont indispensables pour l’équilibre de la vie familiale, personnelle, associative et spirituelle. Et pourtant ! Ils sont de plus en plus remis en cause, principalement dans le commerce où grandes surfaces et centres commerciaux bafouent de façon récurrente la notion même de jour férié. C’est pour cette raison que nous voulons marquer le coup à l’occasion de la Fête Nationale en dénonçant l’ouverture des grandes surfaces le 14 juillet.”

Cette action débute à Paris puis aura lieu en Picardie.

Viande halal imposée aux salariés d’Air France : la CFDT réagit – entretien avec Frederic Quinson, commissaire à la commission restaurant [audio]

Viande halal imposée aux salariés d’Air France : la CFDT réagit - entretien avec Frederic Quinson, commissaire à la commission restaurant [audio]

08/07/11 – 17h00
PARIS (NOVOpress)
– L’affaire pourrait bien faire grand bruit : la compagnie Air France imposerait à leur insu aux personnels d’Air France de la nourriture halal lors des repas. La CFDT monte au créneau (voir tract ci-dessous) afin de demander un éclaircissement sur ces pratiques, que semble tolérer  la CGT, le syndicat majoritaire au sein du personnel Air France. Frédéric Quinson, délégué CFDT et commissaire à la commission restaurant,  a accepté de revenir sur cette affaire qui est loin d’être terminée .

Propos recueillis par Yann Vallerie

[MEDIA not found]

Viande halal imposée aux salariés d’Air France : la CFDT réagit - entretien avec Frederic Quinson, commissaire à la commission restaurant 	<audio id="wp_mep_2"      controls="controls" preload="none"  >
		
		
		
		
		
		
		
	</audio>
<script type="text/javascript">
jQuery(document).ready(function($) {
	$('#wp_mep_2').mediaelementplayer({
		m:1
		
		,features: ['playpause','current','progress','duration','volume','tracks','fullscreen']
		,audioWidth:223,audioHeight:30
	});
});
</script>

Vive les mariés ! [vidéo]

Vive les mariés ! [vidéo]

08/07/2011 – 15h30
MONTAUBAN (NOVOpress) – Le juge des référés a condamné le maire de Montauban, Brigitte Barèges, à prononcer le mariage d’une Française et d’un Tunisien en situation irrégulière en France. Union à laquelle le maire continue de s’opposer en raison de la “vulnérabilité” et de la “fragilité” de la future épouse.
Le futur époux, lui, s’est déjà marié une première fois en France, mais n’a pas pu obtenir la nationalité française du fait du décès de sa première épouse par défenestration 2 mois après le mariage. Une enquête est toujours en cours sur cette mort.

Le conseil de Brigitte Barèges, Me Laurent de Caunes, a indiqué que le maire allait faire appel. Il est “surpris” du délibéré et a déclaré : “Un officier d’état civil, dans le cadre de sa mission, doit sauvegarder l’ordre public et protéger les intérêts des personnes. Nous attendons toujours les résultats de l’enquête du parquet sur la vulnérabilité de la conjointe. Ma cliente ne pouvait pas faire autrement, pour protéger cette personne, que de différer le mariage”.

Mais qu’y a t-il en France de plus urgent que de permettre d’être légalisé à un immigré délinquant aux lois sur l’immigration ?

Razzia à Marseille : deux trains attaqués par des “jeunes gens”

Razzia à Marseille : deux trains attaqués par des "jeunes gens"

08/07/2011 – 14h30
MARSEILLE (NOVOpress) – A Marseille comme dans de nombreuses villes françaises, la criminalité fait partie du paysage. Outre le trafic de drogue qui a pris racine depuis fort longtemps, d’autres faits tout aussi graves se produisent chaque jour dans la capitale phocéenne.

Hier soir, un train de voyageurs, Train express régional (TER), a été bloqué volontairement, au risque de provoquer un grave accident. Des objets volumineux avaient été jetés sur les voies dans les quartiers Nord de Marseille, par “un groupe d’une vingtaine de jeunes gens” dit l’AFP. Selon Le Télégramme la locomotive a percuté un caddie avec un choc brutal qui l’a endommagée. Un train de marchandises qui suivait a été à son tour bloqué par le TER arrêté et fort heureusement ne l’a pas percuté. Les “jeunes gens” n’ont pas pu pénétrer dans le TER mais le train de marchandises a été l’objet d’une véritable razzia.

On ne reviendra pas sur l’appellation de “jeunes gens” employée par l’officine du politiquement correct et de la novlangue que représente l’AFP. Un forfait qui s’est déroulé à hauteur de la cité du Ruisseau Mirabeau, dans le 15ème arrondissement, cité qui concentre des populations immigrées de toutes origines.

Décidément très habiles lorsqu’il s’agit de mal agir, ces “jeunes gens” ont obstrué les voies à l’aide de poutres et de chariots de supermarchés. Une fois les deux trains arrêtés les wagons du train de marchandises ont été ouverts par une horde de vingt racailles qui ont pu dérober en toute impunité leur contenu. Selon un représentant du syndicat de police Alliance, “on croyait ces attaques d’un autre âge désormais révolues après la mise en place de mesures de sécurité”, en ajoutant : “C’est presque le retour au temps des diligences attaquées”.

Pendant ce temps, Guéant et ses acolytes de l’UMP nous vantent leur bilan en matière de lutte contre l’insécurité…

D’après le Conseil de l’Europe : « L’Italie aurait besoin de 3 millions de nouveaux immigrés d’ici à 2020 » !

D'après le Conseil de l'Europe : « L’Italie aurait besoin de 3 millions de nouveaux immigrés d’ici à 2020 » !

08/07/2011 – 12h00
ROME (NOVOpress) – « Étendre les droits et devoirs civiques, y compris le droit de vote au plus grand nombre possible de résidents »et, comme premier pas, accorder à tous les résidents étrangers le droit de vote aux élections locales.

« S’attaquer aux informations trompeuses et aux stéréotypes au sujet des migrations, et donner à leurs citoyens une image plus réaliste de la situation des migrants et des besoins actuels et futurs de l’Europe. »

C’est une partie des recommandations faites aux États européens par un groupe de neuf « personnalités éminentes », ou censées telles, désignées par le Conseil de l’Europe (pour la France, il s’agit du dénommé Martin Hirsch (photo), qui s’était rendu célèbre en expliquant que « la vraie intégration, c’est quand des catholiques appelleront leur enfant Mohamed »).

Leur rapport, intitulé avec originalité, “Vivre ensemble. Conjuguer diversité et liberté dans l’Europe du XXIe siècle”, avait été publié le 11 mai et présenté par une tribune inénarrable dans Le Monde. On y lisait notamment que « l’Europe a besoin de davantage d’immigrés. Sans eux, d’après les calculs de la Commission européenne, la main-d’œuvre diminuerait d’environ 100 millions rien que dans l’Union européenne ces cinquante prochaines années.”

Depuis, les auteurs du rapport font le tour des capitales européennes pour en faire la promotion. C’était le cas aujourd’hui à Rome, où il a été présenté aux journalistes par le secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbijorn Jagland, et la parlementaire d’extrême gauche, Emma Bonino, militante historique du « droit à l’avortement », fondatrice du Centre d’information sur la stérilisation et sur l’avortement en 1973, qui fait désormais campagne pour l’euthanasie (et qui représentait l’Italie parmi les « éminentes personnalités »).

Selon Emma Bonino, l’Italie « pour réagir au déclin démographique, aurait besoin d’au moins 260 mille immigrés par an dans les dix prochaines années, soit pratiquement trois millions de nouveaux immigrés d’ici à 2020 ».

Jagland a de son côté lancé l’alarme pour la condition des minorités, en particulier les roms, « laissés aux marges de la société ». Le Conseil de l’Europe a donc « financé un projet pour la formation d’un millier de médiateurs qui puissent servir d’intermédiaires et aider la population rom à s’intégrer. »

On est toujours heureux d’apprendre que nos impôts sont utilisés pour le bien commun !

Démantèlement d’un important réseau de trafic de drogue à Marseille

Démantèlement d'un important réseau de trafic de drogue à Marseille

08/07/2011 – 11h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Le tribunal correctionnel de Marseille vient de condamner une quarantaine de prévenus pour leur participation en 2007 et 2008 à un réseau de trafic de drogue agissant en France, en Espagne, au Maroc et en Algérie. Les deux chefs de ce réseau, Ahmed Kheloufi et Sofiane Boukhedimi, ont été condamné à 13 et 10 ans de prison et à une interdiction définitive du territoire français pour Kheloufi. Ce dernier avait déja été condamné en 2000 par la cour d’assises spéciale des Bouches-du-Rhône à 13 ans de prison pour des faits d’importation en bande organisée de stupéfiants et trafic de stupéfiants… (2000 +13 = 2013?)

Boukhedimi, qualifié de “Mozart du trafic de stupéfiants” par le procureur a joué un “rôle éminent”, jusqu’en détention d’où il poursuivait le trafic, ce qui en dit long sur l’omerta qui règne concernant ce qui peut se passer dans les prisons françaises. Faisant venir cannabis et cocaïne d’Algérie et du Maroc, par le biais d’acheteurs locaux, les membres du réseau écoulaient leur marchandise à Paris et Marseille. Saïd Tir, 59 ans, qui aurait dû être le 44e prévenu jugé dans cette affaire a été abattu le 27 avril dans les quartiers Nord de Marseille.

De quoi apporter de l’eau au moulin zémmourien…

La révolte des intellectuels contre le Système

Malika Sorel

Article repris avec l’aimable autorisation de Polémia – La dissidence des intellectuels a précédé la chute de l’Union soviétique. La révolte des intellectuels contemporains pourrait bien annoncer la chute de l’empire cosmopolite. Certes, les oligarques du Système sont puissants : ils possèdent l’argent et contrôlent les médias classiques. Mais le pouvoir de ces oligarques est triplement menacé : par la révolte populiste, par la révolte numérique mais aussi par la révolte des intellectuels. Philosophes, anthropologues, économistes, géopoliticiens, géographes et sociologues sont de plus en plus nombreux à contester le désordre établi. A l’écart d’une actualité hollywoodienne, Andrea Massari nous propose de prendre un peu de hauteur… Explications.

Les philosophes à la quête du sens

L’écrivain Richard Millet dénonce La Fatigue du sens et l’horizontalité du monde
L’écrivain Richard Millet dénonce La Fatigue du sens et l’horizontalité du monde

Dans les années 1950, la majorité des philosophes étaient marxistes ; ils sont devenus droits-de-l’hommistes dans les années 1970/1980. Aujourd’hui, beaucoup de philosophes sont des critiques acerbes de la modernité et portent souvent la parole d’un retour à la tradition. C’est le cas de Jean-François Mattéi, auteur de La Barbarie intérieure et du Procès de l’Europe. C’est le cas de Philippe Nemo, auteur de La Régression intellectuelle de la France. Chantal Delsol dénonce, elle, L’Age du renoncement. Et avec une grande rage littéraire l’écrivain Richard Millet (photo) dénonce La Fatigue du senset l’horizontalité du monde. Un pamphlet philosophique éloigné de toute bien-pensance et frappé du sceau de la radicalité.

Le grand retour des frontières

Dans la novlangue contemporaine le mot frontières était devenu tabou : on n’en parlait pas, si ce n’est pour les… supprimer. Régis Debray a brisé le tabou en publiant un Eloge des frontières. L’éloge des frontières, c’est aussi le fil rouge du livre fulgurant d’Hervé Juvin : Le Renversement du monde. L’économiste et anthropologue rejoint ainsi le philosophe. L’un et l’autre chez Gallimard.

La réhabilitation du protectionnisme

Le Prix Nobel Maurice Allais
Le Prix Nobel Maurice Allais

Face à la grande menace industrielle, le vieux gaulliste Jean-Noël Jeanneney avait publié, en 1978, Pour un nouveau protectionnisme. En forme de chant de cygne car depuis la fin des années 1970, c’est le libre-échange qui donne le tempo. Parvenant même à faire censurer le Prix Nobel Maurice Allais (photo ci-dessus). Cette époque de censure est révolue : des économistes osent aujourd’hui s’afficher protectionnistes : Jacques Sapir et Jean-Luc Gréau ont rejoint Gérard Dussouy, théoricien de la mondialité, et Alain Chauvet (Un autre monde : Protectionnisme contre prédation).

Sociologues et géographes portent un regard critique sur l’immigration

Le géographe Christophe Guilly a jeté un pavé dans la mare avec ses Fractures françaises. Il y montre l’ampleur des fractures ethniques. Fractures ethniques qui ne sont pas forcément sociales : car on est plus riche (monétairement parlant, en tout cas) en Seine-Saint–Denis que dans la Creuse. De son côté, Malika Sorel tient Le langage de vérité [sur] Immigration, Intégration. Dans les mêmes perspectives que Michèle Tribalat (de l’INED) dans Les Yeux grands fermés (L’Immigration en France) ou Hugues Lagrange dans Le déni des cultures.

Le grand retour de la géopolitique

Chaque année le festival de géopolitique de Grenoble, organisé par Pascal Gauchon et Jean-Marc Huissoud, marque le retour des intellectuels vers les préoccupations de puissance : Aymeric Chauprade, auteur de Chronique du choc des civilisations, peut y croiser Pascal Boniface, auteur de Atlas du monde global et pourfendeur des Intellectuels faussaires. Hors champ, on ne saurait oublier le général Desportes, ancien directeur de l’Ecole de guerre et critique des guerres américaines. Ni Alain Soral, qui ne veut pas seulement Comprendre l’empire mais le combattre. Ni Christian Harbulot, théoricien de la guerre économique. Ni François-Bernard Huyghe, lumineux médiologue.

Le dévoilement de l’art « contemporain »

Sans oublier les charges argumentées d’Aude de Kerros
Sans oublier les charges argumentées d’Aude de Kerros...

L’art « contemporain » a plus… d’un siècle. Il est plus que… centenaire ! Il est né dans les années 1890 et trône dans les musées depuis l’Urinoir de Duchamp en 1917 ! Mais les critiques de l’art « contemporain » sont de plus en plus nombreuses et acerbes. Jean-Philippe Domecq annonce que « l’art du contemporain est terminé ». Ces artistes sans art sont aussi critiqués par Jean Clair, académicien et ancien directeur du Musée Picasso, dans L’hiver de la culture et Dialogue avec les morts. Sans oublier les charges argumentées d’Aude de Kerros (photo) (L’art caché), de Christine Sourgins (Les mirages de l’art contemporain), de Jean-Louis Harouel (La grande falsification de l’art contemporain) ou d’Alain Paucard (Manuel de résistance à l’art contemporain).

La dénonciation des oligarchies

Il y a dix ans, les « oligarques » désignaient des dirigeants russes plus ou moins mafieux qui s’enrichissaient sur les ruines de l’ex-Union soviétique. Aujourd’hui, la critique des oligarchies a franchi le mur de l’ex-« rideau de fer ». Apôtre de la démocratie directe, Yvan Blot publie L’Oligarchie au pouvoir. Il se trouve en compagnie d’Alain Cotta dénonçant Le Règne des oligarchies et d’Hervé Kempf qui publie, au Seuil, L’Oligarchie, ça suffit, vive la démocratie. Et le libéral Vincent Bénard, directeur de l’Institut Hayek, dénonce les « oligarchismes ». Un point de vue que reprend d’une autre manière, l’anthropologue Paul Jorion dans Le Capitalisme à l’agonie. Ainsi cinq auteurs, partant de cinq points de vue différents, convergent dans la même critique. A la place des oligarques, on s’inquiéterait !

Les neurosciences contre la télévision et les pédagogies nouvelles

Des milliers d’études scientifiques ont établi la malfaisance de la télévision sur la santé (obésité, maladies cardio-vasculaires) et le développement intellectuel en particulier des jeunes enfants. Avec TV lobotomie, Michel Desmurget en fait un point sans concession, frappant au cœur l’instrument central de contrôle des esprits.
Les neurosciences offrent aussi des arguments décisifs contre les pédagogies dites « nouvelles » dont les ravages dans l’éducation sont constamment dénoncés, notamment par Laurent Lafforgue, médaille Fields.

Un bouillonnement fécond

Ce qui est frappant dans ce nouveau paysage intellectuel, c’est la diversité de ceux qui le composent. Il y a les établis et les marginaux : ceux qui ont pignon sur rue chez Gallimard et au Seuil, et ceux qui publient leurs livres à la limite de l’autoédition. Qu’importe, les uns et les autres rencontrent le succès grâce à Amazon notamment.
Il y a ceux qui viennent des rives de la gauche et du marxisme et ceux qui s’assument réactionnaires. Il y a des libéraux lucides et des lecteurs de Krisis. Il y a des catholiques, des laïcs et des panthéistes. Il y a ceux qui sortent de trente ans de bien-pensance et ceux qui luttent depuis trente ans contre la bien-pensance. Il y a aussi tous ceux qui viennent de nulle part mais qui respectent les faits.

Le pouvoir des oligarques et l’ordre politiquement correct (mondialiste, « antiraciste », libre-échangiste, en rupture avec les traditions) sont placés sous un triple feu : les mouvements populistes, la blogosphère dissidente et les intellectuels en rupture. Gageons que les événements qui viennent les feront converger !

[box class=info]Beaucoup de ces livres ont fait ou feront l’objet de recensions sur Polémia. Nos lecteurs peuvent s’y reporter. Ils peuvent aussi trouver certaines recensions sur l’excellent blog metapoinfos.hautetfort.com[/box]

Adoption “halal” – kafala : Christian Jacob, le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, répond à Fabrice Robert

Adoption "halal" – kafala : Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, répond à Fabrice Robert

Suite à une lettre de Fabrice Robert au sujet du dépôt d’une [high1]proposition de loi par un sénateur permettant l’application de l’adoption islamique (kafala) en France[/high1], Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale (photo), répond : “Monsieur le Président, Vous avez attiré mon attention sur la proposition de loi n° 353 relative à l’adoption des enfants régulièrement recueillis en kafala, déposée par le sénateur Alain Milon. Comme vous le savez certainement, chaque parlementaire est libre de déposer, sur le bureau de l’Assemblée Nationale, ou sur celui du Sénat, le nombre de propositions de loi qu’il souhaite.

Pour autant, ces propositions de lois n’arrivent pas toutes jusqu’à une inscription à l’ordre du jour, dont l’initiative est partagée entre les parlementaires et le Gouvernement. Cette démarche, même si elle ne va pas jusqu’à une discussion dans l’hémicycle, conserve toute sa pertinence, car elle permet de susciter des débats.

Néanmoins, au stade du simple dépôt, elles n’engagent que leurs auteurs. C’est le cas de cette proposition de loi, puisque la Conférence des présidents du Sénat n’a pas prévu l’inscription de cette proposition de loi à l’ordre du jour de son Assemblée.

Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.”

Pour une Europe fédérale, identitaire et carolingienne : entretien avec Gérard Dussouy, professeur de géopolitique [audio]

Pour une Europe fédérale, identitaire et carolingienne : entretien avec Gérard Dussouy, professeur de géopolitique [audio]

08/07/11 – 08h00
PARIS (NOVOpress)
– Le règne de l’hyperclasse mondiale est-il en train de s’achever ? Fréquemment, économistes et intellectuels indépendant démontent l’idée d’un triomphe du libre-échange économique tout comme celle d’une société mondialisée et heureuse. Un sondage récent de l’IFOP commandité par des analystes de renom comme Hervé Juvin par exemple, montre que les deux tiers des Français sont favorables à une augmentation des droits de douane et, pour les quatre cinquièmes d’entre eux, si possible dans un cadre européen.

A Rome, en 2010, Gérard Dussouy, professeur de géopolitique à l’université Montesquieu de Bordeaux, présentait une étude (en collaboration avec B.Yvars), véritable appel au protectionnisme européen, intitulé “Bien-être et consolidation de l’Etat de droit dans l’UE dans le contexte de globalisation”.

Qu’est ce qu’une Europe fédérale, identitaire et carolingienne ? Est-elle envisageable à court terme ? Allons-nous vers une “démondialisation” ? Quel avenir pour l’Europe ? C’est à toutes ces questions que Gerard Dussouy a accepté de répondre.

Propos recueillis par Yann Vallerie

[MEDIA not found]