Alain de Benoist dédicace “Au bord du gouffre” chez Facta ce samedi

Alain de Benoist dédicace "Au bord du gouffre" chez Facta ce samedi

14/01/2012 – 09h30
PARIS (NOVOpress) –
La dynamique librairie parisienne “Facta” accueillera ce samedi l’essayiste Alain de Benoist pour une dédicace de 14h30 à 18h. Il viendra présenter son dernier livre “Au bord du gouffre. La faillite annoncée du système de l’argent”. Par ailleurs, la librairie propose tout au long de l’année une sélection unique de livres neufs et d’occasion (avec 12 000 livres!) de la mouvance populiste, patriote ou identitaire. Aucune famille ni aucun courant n’est oublié, du catholicisme au paganisme, de la Nouvelle Droite au royalisme, en passant par toutes les branches du nationalisme.

La Librairie Facta 4 rue de Clichy 75009 , tout près de l’église de la Trinité. Ouverture du mardi au samedi de 12h à 20h.

Libre Journal des lycéens de Romain Lecap, “Médias : disparition ou mutation?” aujourd’hui samedi 14 janvier

Libre Journal des lycéens de Romain Lecap, "Médias : disparition ou mutation?"

14/01/2012 -08h00
PARIS (NOVOpress) – Dans cette émission – samedi 14 janvier de midi à 13h30 – sera abordé le sujet des médias traditionnels et de la transformation du secteur du fait de l’arrivée d’Internet notamment.

Avec les chroniques habituelles.

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz   Caen 100,6 MHz   Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz   Le Havre 101,1 MHz   Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr

Les Etats-Unis resteront au Kosovo

Les Etats-Unis resteront au Kosovo

13/01/2012 – 20h00
WASHINGTON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – L’adjoint au secrétaire d’Etat des Etats‑Unis, Philip Gordon, a confirmé que les forces américaines ne se retireraient pas du Kosovo et que les effectifs militaires ne seraient pas réduits.

L’Otan et les Etats‑Unis resteront donc au Kosovo. L’adjoint au secrétaire d’Etat des Etats‑Unis a précisé qu’en raison de la situation au Kosovo, notamment dans le Nord, les forces de l’Otan subsisteront au même niveau, avec environ 7.000 soldats, parmi lesquels presque mille américains.

Crédit photo : Otan/Wikipédia sous licence CC

La France survivra-t-elle à l’invasion migratoire ? Une conférence d’Yvan Blot le 16 janvier

La France survivra-t-elle à l'invasion migratoire ? Une conférence d'Yvan Blot

Yvan Blot, contributeur régulier de la fondation Polémia, donnera une conférence sur le thème “La France survivra-t-elle à l’invasion migratoire ? ”  le 16 janvier 2012, à 19h30 à l’Hôtel Néva, 14 rue Brey 75017 Paris.

AGIR POUR LA DEMOCRATIE DIRECTE
73, rue de la Faisanderie 75116 PARIS. Courriel : atheneion@free.fr
site web : www.democratiedirecte.fr

Conférence d’Yvan Blot

La France survivra-t-elle à l’invasion migratoire

Le lundi 16 janvier 2012 à 19h30

à l’Hôtel Néva (rez-de-chaussée)

14 rue de Brey – 75017 Parie (près de l’Etoile)

 

Un livre d’avertissement est paru aux Etats-Unis et vient d’être traduit en français : Une révolution sous nos yeux ; comment l’Islam va transformer la France et l’Europe de Christopher Caldwell avec une préface de la démographe Michèle Tribalat.

Ce livre traite surtout de l’immigration musulmane et fait un sombre pronostic sur l’avenir de la civilisation européenne. Il met en valeur le profond fossé entre les élites dirigeantes auto-satisfaites et moralement pharisiennes et le peuple qui se situe sur « le front de l’immigration » dans la vie quotidienne.

Il est vrai que l’immigration de populations culturellement non européennes est un problème très grave que les élites négligent quand ils ne s’en font pas complices. On est censé être en démocratie mais quand avons-nous été consultés pour accepter une immigration de masse dans notre pays ? Jamais (à la différence ses Suisses).

Et pourtant, celle-ci pose des problèmes économiques, politiques, culturels et religieux.

L’économie et les migrations

Dans ce domaine, il y a beaucoup de fausses idées : on prétend que l’immigration est nécessaire mais c’est un raisonnement à très court terme caractéristique des oligarques au pouvoir qui méprisent le long terme. Elle a été traitée comme si les hommes étaient des matières premières interchangeables et son coût a été négligé. De plus, comme l’a montré l’économiste libertarien Hans Hermann Hoppe, le libre échange vaut pour les biens et services mais non pour les hommes. Un échange économique repose sur la volonté d’un vendeur et d’un acheteur exprimés dans un contrat. Ce n’est pas le cas de l’immigration où l’avis des receveurs n’est pas pris en compte. Un produit ne viendra pas en France de lui-même mais avec les hommes c’est différent. Le résultat est que la liberté des citoyens est bafouée par une immigration forcée.

La politique et les migrations

Nous verrons l’impact de l’immigration de masse sur notre politique étrangère dans un contexte de perte de souveraineté. Puis nous verrons son impact sur la politique intérieure, occasion de voir comment l’oligarchie trahit tout simplement les intérêts du peuple français. De plus, cette oligarchie s’est attaquée à la liberté d’expression afin que le débat sur l’immigration soit étroitement encadré.

Aspects culturels de l’immigration

Notre culture nationale est discréditée par la repentance alors que les immigrés culturellement non européens forment peu à peu des sociétés parallèles avec des privilèges particuliers. Certes, cette société parallèle demeure minoritaire mais l’histoire est pleine de minorités qui ne se sont pas contenté d’habiter un pays mais qui l’ont remodelé. Les bolcheviks en 1917 étaient une minorité à Saint-Petersbourg mais leur détermination leur a permis de prendre le pouvoir. On est aujourd’hui face à un processus de colonisation culturelle et non de simple immigration d’individus prêts à se fondre dans la nation. Face à l’agressivité des lobbies immigrés qui réclament toujours plus de privilèges de l’Etat, notre culture est en pleine dérive et ne permet pas de présenter un modèle qui permettrait l’intégration. Celle-ci ne se fait que marginalement. Il ne faut pas alors s’étonner des hauts taux de criminalité de la population étrangère et des émeutes qui éclatent ça et là dans les banlieues.

Aspects religieux de l’immigration

La France espère éviter la formation d’un islamisme extrémiste sur notre sol grâce à son héritage laïc. C’est là encore une illusion. Beaucoup de djihaddistes sont prêts à sacrifier leur vie pour leur religion islamique : qui est prêt à sacrifier sa vie pour la laïcité ? La laïcité est un sabre de bois face à un Islam conquérant. Le dynamisme islamique s’oppose au déclin du christianisme protestant et catholique. Un vide religieux se créé et menace ainsi notre identité. Une société peut-elle survivre à la disparition de son socle religieux ? On peut en douter. En Europe, seule la Russie pratique, tout en étant laïque, une promotion de l’Eglise orthodoxe considérée comme inséparable de l’identité nationale. La Pologne a montré comment une religion forte permettait de s’opposer au marxisme. Le sociologue Jules Monnerot a qualifié l’islam de « communisme du 21e siècle ». Si c’est le cas, nous devons revoir aussi la place de la religion dans la société française. Sur le sujet de l’Islam, on constate encore une fois que les élites ont une opinion très différente du peuple. Ce dernier a peur. En fait, à tout moment de l’histoire, lorsqu’une invasion étrangère s’est produite, une grande partie des élites dirigeantes, les oligarques, ont pris le parti de la collaboration.

En conclusion, nous verrons si la problématique de l’immigration ne doit pas être réexaminée en termes de collaboration et de résistance. En l’absence de résistances nationales, Caldwell pense que les pays européens disparaîtront, comme Byzance a disparu devant l’Empire ottoman. La France est une des plus concernée dans cette marche vers l’auto-destruction. Nous parlerons de tout cela le 16 janvier. D’ici là je vous adresse mes meilleurs vœux pour 2012.

Yvan Blot
2/01/2012

Photo : Broadsheet

Fête de l’Aïd-el Kébir comme jour férié : Brigitte Bardot réagit violemment à la proposition d’Eva Joly

Fête de l'Aïd-el Kébir comme jour férié : Brigitte Bardot réagit violemment à la proposition d'Eva Joly

13/01/2012 – 18h00
PARIS (NOVOpress) – C’est peu dire que Brigitte Bardot (BB) n’a pas apprécié la proposition d’Eva Joly de faire de la fête de l’Aïd-el Kébir un nouveau jour férié. Dans une lettre adressée à la candidate d’Europe-Ecologie-Les Verts (EELV), l’actrice française, impliquée depuis longtemps dans la défense des animaux, fait part de sa colère.

Ainsi, Brigitte Bardot accuse Eva Joly d’encourager “le sacrifice sanglant de l’Aïd-el Kébir”. Mais surtout, BB assène à Eva Joly : ” Vous faites honte à la France, honte au mouvement écologique dont vous bafouez les valeurs en méprisant les animaux et ceux qui les défendent.” Et “en cette période des voeux, je vous souhaite d’échouer lamentablement aux prochaines élections puisque vous piétinez et méprisez les valeurs de votre mouvement.”

L’entourage d’Eva Joly s’est contenté d’un commentaire accusatoire : “C’est une raciste multirécidiviste. On sait depuis longtemps que les vraies initiales de BB, c’est FN”, a déclarée Sergio Coronado, porte-parole de la candidate d’EELV, au Point.fr.

Crédit photo : DR

Pour Michel Vauzelle, président PS de la région administrative PACA, “on a tous besoin de repères identitaires !”

Pour Michel Vauzelle, président PS de la région administrative PACA, "on a tous besoin de repères identitaires !"

13/01/2012 -16h00
NICE (NOVOpress) – Interrogé par le quotidien Nice-Matin, Michel Vauzelle, président PS de la région administrative PACA, il faut promouvoir “la fierté nationale”, car, selon lui, “on a tous besoin de repères identitaires !”

En effet, pour l’élu socialiste, “les Français sont fiers de l’être comme ils le sont d’être marseillais, toulonnais ou niçois. Je l’ai dit à François Hollande : nous avons tous besoin de repères identitaires, cela doit être pris en compte. D’autant que l’Europe, contrairement à ce que l’on nous avait promis, n’a pas pris le relais. »

Une prise de conscience bienvenue pour un élu qui affirmait précédemment être “fier d’être le président d’une grande région musulmane”

Michel_Vauzelle_identitaire_Nice-Matin_10-01-2012

Avec François Hollande, ça va zouker ! [vidéo]

13/01/2012 – 14h00
PARIS (NOVOpress) –  Rue de Solférino à Paris, au siège du Parti socialiste, on assure que cette initiative est “indépendante” et n’a pas été commandée par le PS. N’empêche, elle prête à rire (ou à pleurer ?) un peu partout sur la blogosphère : la Radio LyonMusic vient en effet de produire un clip intitulé “La France avec François Hollande”. Un clip aux accents “exotiques” et “zouk”, qui ravira à coup sûr les “nouveaux Français” à qui François Hollande cherche à faire du pied, au détriment des “Français de souche”.

Crédit photo : DR

Mariage avec un musulman : “un tas d’ennuis” selon le cardinal de Lisbonne

13/01/2012 – 12h00
LISBONNE (NOVOpress) –
Mgr José Policarpo, cardinal de Lisbonne et chef de l’Eglise catholique portugaise, a conseillé aux Portugaises de “réfléchir à deux fois” avant d’épouser un musulman, car selon lui, les mariages entre communautés catholiques et musulmanes seraient ‘source d’ennuis”

“Nous savons ce à quoi est soumise une jeune Européenne chrétienne la première fois qu’elle va dans leur pays, quand elle est soumise au régime des femmes musulmanes”, a-t-il dit.

“Attention aux amours. Réfléchissez-y à deux fois avant d’épouser un musulman, pensez-y sérieusement car c’est s’attirer un tas d’ennuis qu’Allah ne sait pas où ils finiront”, a déclaré Mgr José Policarpo lors d’un débat public à Figueira da Foz.

“Il n’est possible de dialoguer qu’avec qui veut dialoguer. Avec nos frères musulmans, par exemple, le dialogue est très difficile”, a déclaré le cardinal patriarche. “Nous en sommes aux premiers pas, mais c’est très difficile car, pour eux, leur vérité est la seule”, a-t-il affirmé.

Les responsables de la communauté musulmane portugaise n’ont pas réagit pour le moment à ces propos. Cette communauté compte environ 40000 fidèles.

Il est impensable qu’en France les cardinaux haut placés tiennent le même genre de discours,  englués qu’ils sont dans le droit de l’hommisme et le politiquement correct.

“J. Edgar” : Clint Eastwood taxé de racisme

“J. Edgar” : Clint Eastwood taxé de racisme

13/01/2012 – 10h00
SAN FRANCISCO (NOVOpress) –
Certains critiques de cinéma sont en émois : avec son nouveau film, J.Edgar, sur les écrans depuis mercredi, Clint Eastwood (photo) renouerait-il avec ses vieux démons ? Plus précisément, le réalisateur américain aurait-il des tendances « racistes » et « fascistes » ? Une question qui ne date pas d’aujourd’hui, mais qui revient au cœur de l’actualité avec J.Edgar, la biographie filmée d’Edgar Hoover, le fondateur en 1935 du FBI (Federal Bureau of Investigation) américain.

Pour Pierre Vavasseur, critique ciné au Parisien, la nouvelle œuvre de Clint Eastwood est une « hypocrite apologie du racisme et des inquiétudes sécuritaires ». Son article  de mercredi dernier dénonce ainsi une démarche voulant « renouer, par procuration, avec cette volonté d’une Amérique pure, blanche et sécuritaire ». Au mieux, le site Celluloidz.com s’inquiète d’un discours « flou ».

Une analyse très sectaire et manichéenne. Car lorsque Clint Eastwood se sacrifie pour une famille hmong menacée par un gang dans Gran Torino, rien à redire. Quand il vole au secours d’un criminel noir dans Jugé coupable, tout va bien dans le meilleur des mondes du politiquement correct. Même satisfecit quand il réalise un film (Bird) à la gloire du jazzman Charlie Parker.

La liberté artistique d’un homme aux multiples facettes semble donc perturber de nombreux donneurs de leçons. Mais Clint Eastwood devrait continuer à raconter des histoires où le désir de faire justice contre l’oppression (la série des inspecteurs Harry, Pale rider, Impitoyable ou Mystic River) ravira encore de nombreux fans.

Crédit photo : Thore Siebrands, licence CC.

Guy Roux, aussi médiatique qu’identitaire

Guy Roux, aussi médiatique qu’identitaire

13/01/2012 – 08h00
AUXERRE (NOVOpress) – Dans un entretien accordé à Yahoo! Sports, Guy Roux a confié qu’il avait pensé à se suicider lorsqu’il a été mis à la porte de l’AJ Auxerre, son club de toujours.

Guy Roux a avoué que l’entraineur de l’époque, Jean Fernandez, lui a demandé de se retirer car il lui faisait « de l’ombre ». Aussi bien au stade qu’à l’entrainement semble-t-il.

« J’ai cru que le sol se dérobait sous mes pas et si je n’avais pas eu un solide moral et une famille – enfants et petits-enfants – peut-être que j’aurais pris le premier camion qui se présentait en face», a confié la figure d’Auxerre.

« L’AJ Auxerre, c’est toute ma vie », conclut Guy Roux. Assurément identitaire.

Crédit photo : Ville d’Arles/Flickr sous licence CC

Grande manifestation en faveur de l’occitan le 31 mars à Toulouse

Grande manifestation en faveur de l'occitan le 31 mars à Toulouse

12/01/2012 – 19h30
TOULOUSE (NOVOpress) –  La Coordination “PER LA LENGA OCCITANA” organise le 31 mars prochain à Toulouse “une grande manifestation en faveur de la langue occitane”. En manifestant à “quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle et des élections législatives”, le collectif d’organisation, “apolitique, composé uniquement d’associations culturelles, souhaite interpeler tous les candidats à ces élections sur les points” de son manifeste.  En parallèle, d’autres manifestations se dérouleront le même jour à Quimper, Bayonne et Perpignan.

Le manifeste : “Pour la reconnaissance de la diversité des langues et des cultures de la République française.”
La France reste le dernier grand État de l’Union européenne à refuser de reconnaître le droit des langues de son territoire et des cultures dont elles sont porteuses.
Sa politique centralisée et uniformisante à tous les niveaux, de l’éducation aux medias et à la vie économique, sociale et culturelle, conduit à la disparition de langues et de cultures qui appartiennent non seulement au patrimoine de la France comme le déclare la Constitution depuis 2008, mais aussi à la diversité et à la richesse des expressions culturelles de l’humanité.
Elle constitue aussi une atteinte à la dignité et une grave violation des droits des personnes des différentes communautés linguistiques, dénoncées régulièrement par les instances internationales.
Alors que l’élection à la présidence de la République se tiendra au printemps prochain, la société civile se mobilise, à travers les organisations des différentes régions. Elle demande aux autorités de l’État et à ceux et celles qui sollicitent les suffrages des citoyens :
− la reconnaissance de leurs droits et donc une loi pour garantir le droit à l’expression de leurs langues et cultures dans tous les domaines,
−    la ratification par la France de la Charte des langues régionales ou minoritaires du Conseil de l’Europe, qu’elle a signée en 1999, mais non ratifiée.
Dans cet objectif, une campagne est organisée au cours des prochains mois et se traduira notamment par des grandes manifestations sous des formes diverses dans des villes de différents territoires le 31 mars 2012 : de Toulouse à Quimper, d’Ajaccio à Perpignan, de Strasbourg à Bayonne et à Poitiers ainsi que par différentes actions dans des régions d’Outre- mer.
Coordination « per la lenga occitana »

Crédit photo : DR

Où la France est bien plus démocratique…

Où la France est bien plus démocratique…

[box class=”info”] Article de l’hebdomadaire “Minute” du 11 janvier 2012, reproduit avec son aimable autorisation. En kiosque ou sur Internet.[/box]

Mes cheveux se sont dressés sur ma tête (du moins ceux qui me restent, sans forfanterie) en lisant l’article que mes bons confrères du « JDD » ont consacré à la Hongrie.

Imaginez que ce petit pays, qui fut l’un des premiers à secouer le joug communiste, est tombé sous la coupe amère d’un dictateur au masque de velours, l’immonde premier ministre Viktor Orban ! Contre toutes les valeurs de l’Europe et de la Démocratie réunies, ce tyran abominable s’appuie sur le peuple pour persécuter ses opposants, essentiellement journalistes à la télévision d’Etat si j’ai bien compris.

Quand le pouvoir donne raison aux électeurs contre les bobos, que reste-t-il de l’Etat de droit ? La Hongrie, aujourd’hui, vit dans l’ombre de la Peur. « La peur de la délation, du licenciement – un millier de journalistes et techniciens ont été renvoyés l’année passée de la télévision publique », avertissent les journalistes du « JDD ». Vous imaginez ce qui se passerait si c’était le cas en France ? Si, sous prétexte que les Français ont élu un président de droite pour faire une politique de droite, celui-ci commençait à virer tous les militants de gauche qui contrôlent à leur profit exclusif les médias d’Etat ? Ce serait la révolution… Pardon : la dictature !

« La peur d’être privés de contrats publicitaires pour les journaux d’opposition », poursuivent les confrères. Sûr qu’on ne verrait pas ça en France : à « Minute », par exemple, nous n’arrêtons pas de refuser la publicité, au point qu’il faut se battre avec les annonceurs pour les empêcher d’entrer. On les jette par la fenêtre, ils reviennent par la porte. Et malgré cela, chaque semaine, des dizaines de milliers de lettres de lecteurs arrivent sur nos bureaux pour se plaindre de l’abus de pub dans le journal, que vous n’avez sans doute pu manquer, vous aussi, de déplorer…

« La peur d’être livrés à la vindicte populaire, comme l’ont été plusieurs intellectuels opposés à la nouvelle Constitution par un média affilié au pouvoir, qui n’a pas manqué de souligner leur judéité. » Là non plus, pas de risque que ça arrive chez nous. Ce n’est pas en France, par exemple, que l’on verrait des journalistes de la presse « politiquement correcte » téléphoner à un ministre en exercice – appelons-le Mariani – pour lui reprocher d’avoir osé donner une interview à « Minute ».

Car nous avons la chance, en France, de vivre dans une authentique démocratie, où toutes les personnalités politiques, même lorsqu’elles s’appellent Le Pen, sont traitées par les journalistes de la même manière, et où tous les médias politiques, fussent-ils « hors système », jouissent de la même considération… Vous n’en avez pas eu l’impression jusqu’à aujourd’hui ? Moi non plus.
Serions-nous tous paranoïaques ?

François Couteil

Photo en Une : Statue de la liberté. Crédit photo : Elcobbola, licence CC.
Où la France est bien plus démocratique…

Silence dans les rangs du PS à propos de la réunification de la Bretagne

Silence dans les rangs du PS à propos de la réunification de la Bretagne

12/01/2012 – 16h30
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Ni Jean-Jacques Urvoas ni Marylise Lebranchu n’ont finalement voté la loi rendant possible la réunification de la Bretagne. Derrière Jean-Marc Ayrault, les conservateurs ont lancé une opération de reprise en main.

L’amendement Le Fur-de Rugy a été adopté par les députés mardi avec la loi sur le référendum d’initiative « partagée » (et surtout pas « populaire »). Les députés socialistes se sont abstenus. Tous les députés socialistes, y compris Jean-Jacques Urvoas, qui soutenait pourtant l’amendement avec chaleur voici trois semaines. Marylise Lebranchu, elle, n’a pas voté car elle était absente. « Comment peut-on être absent ou s’abstenir sur un texte aussi important pour la Bretagne ? » demande Marc Le Fur. « Comment peut-on soutenir la réunification le 21 décembre 2011 et ne pas voter le texte qui la rend possible le 10 janvier 2012 ? »

On s’étonne spécialement du silence de Jean-Jacques Urvoas. En décembre également, il n’avait pas hésité à s’écarter de la position socialiste lors du vote de la loi pénalisant la négation du génocide arménien. Et il s’en était expliqué clairement dans son blog. (On note que l’un des partisans notoires de cette loi au P.S. est le sénateur François Rebsamen, responsable des questions de sécurité dans l’équipe de campagne de François Hollande, un poste où l’on aurait plutôt attendu Jean-Jacques Urvoas.) Après son billet enthousiaste du 21 décembre, pourquoi n’a-t-il pas expliqué cette fois son abstention du 10 janvier ?

La réponse tient manifestement à l’ambiance pesante engendrée par ce sujet chez les socialistes. Les adversaires de la réunification ont lancé en coulisses une puissante tentative de reprise en main pour que rien ne change. La consigne de vote donnée par le président du groupe socialiste, Jean-Marc Ayrault était particulièrement impérieuse. Des « compagnons de route » en principe favorables à la réunification de la Bretagne commencent à savonner la planche : si la droite est pour la réunification, il faut sans doute être contre. Philippe Grosvalet, qui a succédé au « rattachiste » Patrick Mareschal à la présidence du conseil général de Loire-Atlantique, a été sommé de prendre position : il fait le minimum syndical en versant la larme de crocodile convenue sur le sort des Ligériens abandonnés par une Loire-Atlantique redevenue bretonne.

La loi va devoir passer devant le Sénat, dont la majorité est désormais à gauche. Il reste à voir si les sénateurs socialistes bretons sauront manifester leur indépendance par rapport aux caciques de leur parti.

Crédit photo : DR

[Tribune libre] Allemagne : Le blog “Politically Incorrect” sur la sellette

Allemagne : Le blog "Politically Incorrect" sur la sellette

12/01/2012- 15h00
BERLIN (NOVOpress) – La langue allemande ne connaît pas nos “phobies” bien hexagonales, et il n’y est pas question d’islamophobie, mais clairement d’anti-islamisme, ou littéralement d’inimitié de l’islam (Islamfeindlichkeit). Et le blog qui s’intitule « Politically Incorrect » (copie d’écran sur l’image en Une) et qui peut revendiquer jusqu’à 60 000 visiteurs par jour, peut être considéré comme un des plus importants sites anti-islamiques européens. Il se définit d’ailleurs lui-même comme pro israélien, pro américain et comme avant-garde du combat contre l’islamisation de l’Europe.

Une position qui n’attire pas forcément la bienveillance du monde politique, surtout de gauche ! L’attentat du déséquilibré Anders Behring Breivik en Norvège, en juillet dernier, aura clairement servi de prétexte pour renforcer aussi la surveillance de la blogosphère. L’office fédéral pour la protection de la constitution surveille ainsi de près la mouvance anti-islamique, et tout particulièrement certains blogs comme PI. Un groupe d’étude a même été constitué pour vérifier s’il n’y avait pas là quelque comportement anticonstitutionnel, et si l’islamophobie n’était pas en elle même une expression particulière d’inconstitutionnalité…

Pour le directeur de l’office de protection de la constitution de Hambourg, Manfred Muck, il n’y aurait d’ailleurs pas l’ombre d’un doute que les administrateurs de sites anti-islamiques sur internet aient « un rapport perturbé envers l’État de droit démocratique ». Comme quoi s’il n’est pas question de “phobies“, la dimension pseudo psychiatrique en cas de dissidence ouverte n’est, comme dans l’ex URSS, jamais bien loin…

Pour la porte parole de la gauche du Bundestag (Linksfraktion) Ulla Jelpke (communiste): « les blogs et pages internet comme PI ou Nürnberg 2.0  font clairement la promotion d’un racisme concernant toute la société ». « Ils mettent en cause l’honneur et les droits d’un groupe humain simplement sur la base de ses origines et de sa religion, s’opposant ainsi clairement à certaines valeurs de notre constitution ». Que l’on soit, toujours selon Jelpke, resté des années bras croisés face à la montée tangible de la mouvance anti-islamiste, ne serait qu’un des aspects de ce scandale qu’est la minimisation par les autorités, du danger émanant de la droite !

Le parquet de Munich a pour sa part confirmé qu’une procédure juridique avait été ouverte à l’encontre de Michael Stürzenberger, ancien porte parole de la CSU (Union chrétienne-sociale de Bavière) s’exprimant régulièrement sur PI . Motif connu : incitation à la haine.

Ce dernier considère toutefois ces attaques avec sérénité. « Geert Wilders est pour moi et pour nous tous ici à PI un modèle d’héroïsme. Il a fait face à son procès en Hollande avec une inébranlable confiance en soi, et avec la fermeté d’un roc. Nous autres en Allemagne devrions suivre son exemple, et ne pas nous terrer comme des souris apeurées à chaque vent contraire ».
Un exemple sans doute à méditer aussi chez nous, et plus encore dans l’hypothèse d’une présidence de gauche…

W. Nabert pour Novopress France

“Vivre ensemble” : Al Quaïda appelle les immigrés à attaquer l’Occident

12/01/2012 – 13h30
WASHINGTON (NOVOpress) – Adam Gadhan, 33 ans, américain converti à l’islam est présenté comme étant le porte-parole américain d’Al Quaïda . Il était apparu dans plusieurs vidéos réalisées par les djihadistes depuis 2004. Dans une vidéo diffusée samedi dernier sur un site musulman,  Adam Gadhan a appelé les musulmans vivant en Occident à mener des attaques contre “la coalition des sionistes et des croisés”.

Il disait s’adresser ainsi aux “communautés d’immigrés comme celles vivant en marge de la société dans les banlieues misérables de Paris, de Londres et de Detroit, ou celles venues en Amérique et en Europe pour étudier ou pour y chercher leur pain quotidien” . “Aux frères musulmans résidant dans les pays de la coalition des sionistes et des croisés (…) sachez que le jihad est un devoir”, a déclaré Adam Gadham, dont la capture rapportera un million de dollars à celui qui le ramènera aux autorités américaines.

Aux Etats-Unis, comme en Angleterre, en France et dans de nombreux pays occidentaux, les conversions à l’islam sont de plus en plus nombreuses et vont de pair avec une augmentation significative de l’islam radical,  ce qui inquiète les autorités car les nouveaux convertis sont souvent les plus radicaux et les plus déterminés, bourrés de ressentiment contre leur propre peuple et fanatisés à l’extrême.

Crédit photo : DR

Birmanie : vers un cessez-le-feu avec les Karens ?

Birmanie : vers un cessez-le-feu avec les Karens ?

12/01/12 – 11h45
RANGOON (NOVOpress)–
C’est l’une des guerres les plus longues et les plus méconnues de notre époque qui pourrait trouver prochainement une issue, si les négociations entre les autorités birmanes et les représentants de la résistance karen, qui viennent de s’ouvrir, aboutissent à un accord de cessez-le-feu.

Une délégation gouvernementale et des commandants régionaux de l’armée birmane ont en effet rencontrés les dirigeants de l’Union nationale karen (KNU) à Hpa-an, principale ville de l’Etat karen.

C’est donc un espoir qui renaît dans cette région ensanglantée, depuis 1948, par les persécutions et massacres dont est l’objet le peuple karen de la part de la junte birmane, soutenue par les multinationales occidentales.

Cependant, un cadre de la KNU, connu sous le pseudonyme de général Johnny, même s’il fait part de son « optimisme », prévient néanmoins qu’il ne faut pas aller trop vite en besogne car les Karens ont été plusieurs fois trompés et les combats durant depuis 60 ans, une seule réunion n’y mettra pas fin.

Crédit photo : focus35/Flickr sous licence CC

Démagogie communautaire : Eva Joly souhaite que Kippour et l’Aid deviennent des jours fériés en France

Élections présidentielles : Eva Joly absente du débat

12/01/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) –
La candidate EELV (Europe-Ecologie les verts) aux élections présidentielles , Eva Joly, continue de se décrédibiliser aux yeux des Français. Après avoir livré une prestation politique calamiteuse dimanche soir sur le plateau de BFM TV, provoquant la gène des journalistes qui l’interrogeaient, Mme Joly vient de proposer mercredi soir, lors de la “Nuit de l’égalité” au Bataclan, que l’Aïd El Kebir et Yom Kippour, fêtes religieuses musulmanes et juives, deviennent des jours fériés.

“Chaque religion doit bénéficier d’un traitement égal dans l’espace public”, clame haut et fort celle qui en pince manifestement “un peu plus” pour les communautés juives et musulmanes que pour la communauté catholique française, absente de ses propositions.

Lors de son discours, les personnes présentes dans la salle du Bataclan et désireuses d’assister à un grand moment de combat écologiste en sont venues à se demander s’elles ne s’étaient pas trompées de meeting, En effet, entre les propositions sur les fêtes religieuses, celles sur l’égalité territoriale pour les habitants de banlieue ou encore pour la création de statistiques de la discrimination, rien, absolument rien ne pouvait différencier le discours d’Eva Joly de celui d’un Mélenchon ou d’un Hollande.

Maryvonne, adhérente EELV depuis 2 ans, témoigne : “On se sent rouler dans la farine en tant qu’adhérents. Si j’ai rejoins les Verts, c’était avant tout pour le combat contre le nucléaire et pour le localisme notamment. Aujourd’hui, je suis mal à l’aise car j’ai l’impression que la question écologiste est mise de côté et que Mme Joly, tout comme d’autres dirigeants des verts, désirent faire avant tout de la politique en faveur de l’immigration et des communautés.

On en viendrait presque à s’étonner qu’Eva Joly “résiste” à dans les sondages avec tout de même 3 à 4 % d’intention de votes, au vu du peu d’originalité de son programme, notamment par rapport à un Jean-Luc Mélenchon, meilleur tribun et plus rassembleur qu’elle à gauche.

Entre l’écologie façon “bobo” parisienne (ou franco-norvégienne) et les locavores, les écologistes, les décroissants, il y a une fossé qui semble ne pas cesser de grandir.

Crédit photo : DR

Cambriolage sanglant près de Mantes-la-Jolie

Cambriolage sanglant près de Mantes-la-Jolie

12/01/2012 – 08h00
PORCHEVILLE (NOVOpress) –
Un nouveau couple de Français a été victime d’un cambriolage dramatique. Une femme a été découverte morte et son mari gravement blessé mercredi à leur domicile de Porcheville (Yvelines), près de Mantes-la-Jolie. En milieu de matinée, la postière a constaté que le courrier n’avait pas été relevé. Alertés, les pompiers ont découvert le couple ligoté, la femme étant décédée et son mari gravement blessé. L’époux a été transporté dans un hôpital parisien dans un état grave. Son pronostic vital est engagé. Une pièce de la maison avait été fouillée. Une source proche du dossier évoque l’hypothèse d’une séquestration ayant mal tourné.

Face à une délinquance en plein essor et surarmée, les Français n’ont pas les moyens officiels pour se défendre. Les possibilités sont dérisoires (bombe lacrymogène, pistolet de défense à gaz ou à blanc…). A l’inverse des Etats-Unis où se défendre contre une agression est un droit. A l’image de Sarah McKinley, une jeune veuve de l’Oklahoma qui avait défendu victorieusement sa vie et celle de son bébé dans la nuit du Nouvel an alors que son foyer était agressé.

Crédit photo : Daniel Hoherd via Flickr, licence CC.