Syrie : le Brésil, lui aussi, persiste et signe

Syrie : le Brésil, lui aussi, persiste et signe

28/10/2011 – 18h00
BRASILIA (via infosyrie.fr) — Recevant, mercredi 26 octobre, les lettres de créance du nouvel ambassadeur syrien à Brasilia, le directeur du département du Proche-Orient et de l’Asie centrale au ministère brésilien des Affaires étrangères a réaffirmé la position de son pays sur le dossier syrien, c’est-à-dire le refus de l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures de ce pays.

Carlos Martins Cegila a notamment pu dire à son interlocuteur syrien, Mohammad Khadour, que la nouvelle présidente du Brésil, Dilma Roussef, portait un grand intérêt à la Syrie et était prête à l’aider à sortir de la crise actuelle. Et qu’elle faisait confiance au président Al-Assad pour mener à bien les réformes nécessaires, et jeter les bases d’un vrai dialogue inter-syrien.

Le Brésil, un des « 5 mousquetaires » onusiens du BRICS, avec l’Afrique du Sud, l’Inde, la Russie et la Chine, confirme ainsi sa ligne diplomatique de rejet des pressions et manoeuvres para-diplomatiques de l’axe Washington-Londres-Paris au Conseil de sécurité.

Des liens anciens, et charnels

Bachar Al-Assad en discussion avec le président cubain Raul Castro, le 28 juin 2010
Bachar Al-Assad en discussion avec le président cubain Raul Castro, le 28 juin 2010. Crédits : presidentassad.net

Donc, pas vraiment de « prise de distance », là non plus, de Brasilia avec Damas. Il n’est pas indifférent de noter que 12 millions de Brésiliens – sur 192 millions – sont d’origine arabe, et que la majorité d’entre eux proviennent de Syrie et du Liban, les principales vagues d’immigration étant intervenues dans la seconde moitié du XIXème siècle, alors que la Syrie et le Liban étaient parties intégrantes de l’empire ottoman. Les Arabo-Brésiliens sont concentrés dans la province de Sao Paulo, une des plus dynamiques économiquement du pays. La majorité de ces immigrants et descendants d’immigrants sont catholiques ou chrétiens, ce qui n’a pu que faciliter leur intégration. Selon une estimation parue dans une étude publiée en 2006 par le mensuel de politique internationale catholique 30 jours, 140 parlementaires – sur les 594 députés et sénateurs brésiliens – étaient d’origine arabe. Tout ceci entretient l’amitié entre les deux pays. Et les relations commerciales : en juin 2010 le président brésilien Lula avait reçu son homologue syrien et avait exprimé à cette occasion son souhait de voir se développer les relations commerciales entre les deux nations, via la signature d’un « accord de libre-échange », et il avait exprimé son soutien à l’adhésion de la Syrie à l’OMC.

Le Vénézuela, la Bolivie, l’Equateur, le Nicaragua et Cuba étant, sur le dossier syrien, sur la même longueur d’ondes que le Brésil, on constatera, pour s’en réjouir, que l’Oncle Sam, si acharné à isoler Damas, a réussi en fait à susciter contre lui une « alliance de revers », dans ce qui, selon la doctrine de Monroe, constituait son pré-carré géopolitique. « Mala suerte » comme on dit du côté de Managua et de Caracas…

[box]Auteur : Guy Delorme. Article reproduit avec l’aimable autorisation d’infosyrie.fr[/box]

Photo en Une : Bachar Al-Assad et Lula Da Silva le 30 juin 2010, à Brasilia. Crédits : presidentassad.net

Coulées de boue en Italie, les islamistes exultent : « Ô Allah, détruis la maison des infidèles ! »

Coulées de boue en Italie, les islamistes exultent : « Ô Allah, détruis la maison des infidèles ! »

28/10/2011 – 16h30
ROME (NOVOpress) — 7 morts et 7 disparus, d’après le dernier bilan officiel, des centaines de personnes évacuées qui viennent de passer leur troisième nuit à la belle étoile – il faut croire que tous les centres d’accueil sont occupés par les immigrés clandestins –, des dégâts matériels considérables : les pluies diluviennes de mardi, devenues torrents de boue, ont semé la désolation en Toscane et en Ligurie.

Sur les forums islamistes, selon une dépêche de l’agence Adnkronos reprise par de nombreux sites italiens, c’est une explosion de joie. Mercredi soir, sur le forum « al-Shumukh », bien connu pour transmettre en avant-première les vidéos du chef d’al-Qaeda, Ayman al-Zawahiri, un certain Hafid al-Hussein a annoncé la nouvelle en arabe : « Il y a trois morts et on parle de cinq disparus à cause des fortes pluies qui ont frappé la Ligurie, une zone qui se trouve dans le nord de l’Italie. Les intempéries continuent et, pour cette raison, les autorités locales ont invité la population à ne pas sortir de chez elle ».

Une dizaine d’islamistes ont immédiatement commenté la nouvelle en exultant et en lançant des prières et invocations en arabe pour que la catastrophe fasse le plus de dégâts et de victimes possible. « Ô Allah, détruis la maison des infidèles », écris Abu Musab al-Maqdisi, tandis que Bin Mahran ajoute : « Voilà la malédiction pour la guerre mondiale qu’ils conduisent contre l’Islam et les musulmans. La religion d’Allah l’emporte et Allah est le plus grand champion de l’Islam et des moudjahidin ». Saqr al-Jarih écrit sur le même ton : « Allah, frappe les croisés ! », tandis que d’autres remercient al-Hussein pour avoir traduit l’information en arabe. Le dernier islamiste à intervenir, Saif al-Khilafa, écrit : « Allah ajoutera d’autres morts à vos morts ».

États-Unis : des riches de plus en plus riches

États-Unis : des riches de plus en plus riches

28/10/11 – 15h15
WASHINGTON (NOVOpress)
— Les inégalités se creusent chaque jour davantage aux États-Unis. Face à la paupérisation d’une part croissante de la population, l’infime minorité (1%) de « très riches », elle, ne cesse de voir ses revenus augmenter.

En effet, dans un rapport du bureau du budget du Congrès, on apprend que ce 1% des plus riches Américains a presque triplé ses revenus sur les trente dernières années.

Le document officiel se penche sur la période entre 1979 et 2007 et montre que les revenus des plus riches ont augmenté de 275% durant ces trois décennies tandis que ceux des plus pauvres n’ont augmenté que de 18%.

Le rapport établit également que les 1% des plus riches détiennent plus de 50% des actions en bourse du pays et que les patrons des plus grandes entreprises touchent des salaires en moyenne 90 fois supérieurs à ceux de l’Américain moyen.

Une situation qui nourrit le mouvement de contestation anti-libéral « Occupy Wall Street » qui occupe les rues américaines depuis maintenant plusieurs mois pour dénoncer les dérives d’un système capitaliste ne profitant plus qu’à l’hyper-classe.

Photo en Une : crédits Images_of_Money via Flickr (cc)

L’hygiène chez MacDo (censuré sur M6) [vidéo]

L'hygiène chez MacDo (censuré sur M6) [vidéo]

Cette vidéo est une enquête menée en caméra cachée, par Tony Comiti Productions sur les failles de la restauration rapide. Elle avait été censurée à l’époque (2009) dans l’émission “Zone Interdite” de M6 qui avait pourtant commandé ce reportage. Ceci suite à des pressions de McDonald’s.

L’enquête montre les précaution d’hygiène non respectées dans un restaurant McDonald’s : hamburgers laissés en vente pendant des heures et étiquettes mentionnant la date de péremption des produits remplacées par d’autres sitôt la durée de vie du produit dépassée. Ce n’est pas la première fois que des problèmes d’hygiène sont révélés chez MacDo, comme ici.

Enquête également chez KFC dont les poulets censés être tous halal ne sont pas abattus correctement selon le rite musulman tel que l’établissent les mosquées françaises (mais comme on le voit dans l’enquête tous les consommateurs de KFC, même les non-musulmans, payent quand même une “taxe halal” à des sacrificateurs musulmans et à un organisme de certification halal, soutenant ainsi financièrement l’extension de la religion musulmane en France).

Bretagne : Primaires socialistes, ne pas confondre sympathisants et militants

Bretagne : Primaires socialistes, ne pas confondre sympathisants et militants

A coup sûr, le Parti socialiste dispose en Bretagne d’une base solide. C’est ainsi depuis les années Mitterrand, qui virent le jeune PS remplacer le très fatigué MRP. Et si le père ou la mère votaient démocrate-chrétien, les enfants se mirent à voter socialiste. Idéologiquement parlant il n’y avait pas de grandes différences puisque, dans les deux cas, on trouvait la même teinture chrétienne. Un exemple parmi cent : dans sa jeunesse Jean-Marc Ayrault était permanent d’un mouvement catholique en Anjou. Aujourd’hui il est l’un des grands oligarques du PS, membre incontesté du cercle des éléphants.

Le 16 octobre 2011, pour le deuxième tour des primaires dites « citoyennes », 258.282 Bretonnes et Bretons se sont rendus aux urnes pour départager Hollande et Aubry. Si on ramène ce chiffre aux 3.240.868 inscrits affichés lors du deuxième tour des élections régionales du 21 mars 2010, cela donne un pourcentage de 7,96 pour l’ensemble de la Bretagne. Voilà un taux de participation impressionnant pour une affaire « privée ». Le meilleur score est obtenu par le PS dans les Côtes-d’Armor avec 8,61% (38.435 votants/446.308 inscrits). Puis vient la Loire-Atlantique avec 8,48% (77.036 votants/907.813 inscrits). En troisième position on trouve l’Ille-et-Vilaine avec 8% (54.151 votants/676.328 inscrits). Suit le Finistère avec 7,68% (51.403 votants/668.781 inscrits). Enfin le Morbihan avec 6,87% (37.247 votants/541.868 inscrits).

Notons que dans les cinq départements, François Hollande est arrivé nettement en tête : 58,9% dans le Morbihan, 58,6% dans les Côtes-d’Armor, 56,3% dans le Finistère, 55,9% en Loire-Atlantique et 53,48% en Ille-et-Vilaine. Pourtant, dans ce département, les hiérarques locaux, Edmond Hervé (« patron » de l’Ille-et-Vilaine), Daniel Delaveau (Maire de Rennes),Jean-Michel Boucheron (député de Rennes-sud) Marcel Rogement (député de Rennes-Nord) avaient appelé à voter pour Martine Aubry. Même à Rennes, le fief par excellence du sénateur Hervé qui a dirigé la ville pendant une trentaine d’années et qui bénéficie de l’estime générale, François Hollande fait la course en tête avec 51,33%. Il semble que les sympathisants ne suivent pas les consignes des « chefs » le petit doigt sur la couture du pantalon… ils ne réagissent pas comme les militants, personnages plus « obéissants ».

Le siège du PS, rue de Solférino à Paris

Les chiffres de participation pourraient contredire le discours officiel entendu ici et là. « Or la rénovation n’a été qu’une incantation jamais suivie d’effets et le PS est resté un parti d’élus, qui n’a pas réussi à élargir sa base militante », assure ainsi Rémi Lefebvre, professeur de sciences politiques à l’Université de Lille II (Le Monde, 28 juin 2011). Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l’innovation politique, proche de l’UMP, se place sur la même ligne : « Le Parti socialiste est devenu un parti d’élus dont les électeurs n’appartiennent plus à la classe populaire » (Le Figaro, 8/9 octobre 2011).

Bien entendu il serait inexact de déclarer que le PS possède 258.282 élus en Bretagne… Ces femmes et ces hommes qui se sont déplacés appartiennent au noyau dur de l’électorat de gauche – les motivés. Des sympathisants capables de faire un effort dans les grands moments (aller voter aux primaires, assister à un meeting pendant la campagne présidentielle, signer une pétition…).

A partir de cette armée – 258.282 vaillants soldats en Bretagne – le PS pourrait ambitionner d’augmenter notablement le nombre de ses adhérents, donc à terme celui de ses cadres. Présenter aux prochaines élections municipales, une liste dans toutes les communes dont la population excède deux mille habitants semble un jeu d’enfants au vu de ces effectifs.

Mais il n’est pas certain que les dirigeants socialistes souhaitent recruter de gros bataillons. L’entre-soi apparaît nettement plus pratique, alors que l’adhérent fait souvent figure de personnage difficilement gérable.

Pour voter aux primaires ou pour remplir une salle lors de l’élection présidentielle, le sympathisant a son rôle à jouer ; on a besoin de lui. Mais dès qu’il s’agit d’effectuer un véritable travail politique, rien de remplace les « pros » – donc les élus – doit penser la rue de Solférino. Parions que la rue de La Boétie (UMP) pense la même chose.

Crédit photos : François Hollande en visite dans le quartier “sensible” de Rennes Le Blosne le 27 septembre dernier, Frennes (cc).
Siège du Parti Socialiste, Hegor, GNU Free Documentation License.

Incohérences au FN : conseiller régional FN et halal

Incohérences au FN : conseiller régional FN et halal

Dans un livre paru très récemment, Derrière les lignes du Front, Immersions et reportages en terre d’extrême droite, son auteur, Jean Baptiste Malet consacre quelques lignes à la viande halal et à Paul Lamoitier. Ce dernier est conseiller régional Nord-Pas-de-Calais et agent commercial spécialisé dans la viande.

Extrait du livre :

“Plus tard, tandis que je me rends dans le bureau du conseiller régional FN Jean-Richard Sulzer, professeur d’économie à Dauphine et responsable du « Cap Eco », l’organe d’élaboration du programme du parti lepéniste, je rencontre… le plus gros fournisseur de volailles hallal de la région Nord-Pas-de-Calais… Il s’agit de Paul Lamoitier, conseiller régional FN !

— Vous vous moquez de moi ? Vous êtes sérieux ?

— Mais oui, c’est sérieux, m’affirme stoïque Jean-Richard Sulzer en bourrant sa pipe. Paul Lamoitier est le doyen de l’assemblée régionale Nord-Pas-de-Calais. C’est le plus gros fournisseur des bouchers hallal de la région.

— Je leur fournis de la volaille, c’est des gens qui payent bien, ils sont sympas, m’explique Paul Lamoitier. J’en connais même un qui vote pour nous, FN.

— Un boucher hallal ?

— Bien sûr. Moi je suis agent commercial. J’ai été vingt ans dans les aliments du bétail. Vingt ans dans les abattoirs de volaille. Et l’ j’ai une agence commerciale.

— Vous devez voir d’un mauvais œil les islamophobes qui veulent interdire le hallal.

— Oui. Dans une boucherie hallal vous avez 60 % de Français et 40 % d’Algériens ou de Marocains. Les boucheries hallal, en principe, c’est des Marocains, et quelques Algériens. Et vous savez, pour simplifier, plutôt que de faire faire des chèques tout le temps, je leur ai fait faire une lettre pour directement tirer sur leur compte. On se fait confiance, ils signent. J’ai fourni huit bouchers hallal cette semaine. Mais il faut qu’ils aient une assurance crédit. J’appelle les clients, de 6h du matin à midi, avec mon fils. Je passe les commandes à l’abattoir qui livre le lendemain. Et à la fin du mois, ils m’envoient le chiffre d’affaires. Je fais généralement trente tonnes de hallal. Il faut simplement qu’il y ait un sacrificateur qui s’oriente dans le sens de la Mecque.

— Il faut reconnaître que c’est moins casse-pied que la viande casher. Moi, je suis de confession israélite, reprend le conseiller régional FN Jean-Richard Sulzer. On n’en sort pas avec le casher, c’est compliqué. Le hallal c’est simple. Un bon poulet hallal, c’est un bon poulet. Et un poulet hallal de m…. aux hormones, c’est un poulet de m…. aux hormones. Simplement on lui coupe le cou dans le sens de la Mecque. C’est-à-dire que si dans les services publics on nous disait « Il y a des gens qui veulent manger hallal mais les ministres du culte ne prendront aucune dîme sur cette viande-là parce que c’est du poulet comme les autres », il n’y aurait aucun problème.

— Moi je fais un million de poulets vous savez, relance Paul Lamoitier. Si vous voulez, le hallal, il faut un sacrificateur. Mais ils savent bien que le sacrificateur il tue 50 poulets, et on en passe 5 000 ou 10 000 à l’heure… Les machines modernes, ça va très très vite maintenant. Il y a des machines avec lesquelles on peut en faire 15 000 à l’heure.

— L’important, c’est qu’il faut qu’il y ait le cachet de la mosquée de Paris, conclut Sulzer en caressant son chien. Y’a des bagarres entre mosquées parce qu’il y a des gros fromages en jeu”.

Crédit photo : DR.

Strache (FPÖ) : “la Serbie doit avoir une perspective européenne”

Strache (FPÖ) : la Serbie doit avoir une perspective européenne

28/10/2011 – 08h00
VIENNE (NOVOpress) —
 Heinz-Christian Strache, leader du parti autrichien FPÖ, a récemment déclaré que les conditions attachées à l’adhésion de la Serbie à l’UE ne sont pas internationalement et juridiquement acceptables.

“La Serbie est un pays européen et l’injustice juridique internationale au Kosovo faite par l’UE ne doit pas être une condition”, dit-il dans un communiqué du 14 octobre dernier.

Il a déclaré que la Serbie a été la victime d’une grande injustice juridique internationale avec la sécession du Kosovo. “La poursuite du développement de la Serbie est d’une importance cruciale et une priorité pour l’avenir de l’Autriche et l’ensemble de l’Europe”, at-il ajouté.

Photo en Une : Belgrade, la parlement serbe. Crédit : whl.travel via Flickr (cc)

Le gouvernement américain réprime la fronde anti-Wall Street

Le gouvernement américain réprime la fronde anti-Wall Street

27/10/2011 – 19h00
OAKLAND (NOVOpress) –
Le gouvernement américain tente par tous les moyens de réprimer la fronde anti-Wall Street qui se développe dans le pays.

Ainsi, la police américaine a dispersé avec violence mardi soir une manifestation anti-Wall Street à Oakland. Les forces américaines n’ont pas hésité à utiliser des balles en caoutchouc (photo) et à jouer de leur matraque pour disperser le rassemblement.

D’ailleurs, un ancien combattant d’Irak, Scott Olsen, a été grièvement blessé et a été admis en urgence dans un état critique. Dans un communiqué, l’association des “Anciens combattants d’Irak contre la guerre” (Iraq Veterans Against the War) a affirmé qu’il souffrait d’une fracture du crâne, après avoir été touché par un projectile de la police. Selon un ami de l’ancien combattant, la victime avait participé aux manifestations d’Oakland parce “qu’il trouvait que les grandes entreprises et les banques avaient trop d’influence sur le gouvernement”.
Au total, plus de 85 personnes ont été arrêtées.

Rappelons que depuis le 17 septembre, des militants sont installés dans le quartier financier de Wall Street à New York pour dénoncer les excès du monde de la finance et les inégalités croissantes.

[box] Photo : Manifestation à Oakland 25 octobre 2011. Crédit : TheBlackHour.com. Licence CC. [/box]

“Fondamentalistes chrétiens” : opération de guerre sémantique contre des manifestants catholiques

Guerre sémantique : des manifestants catholiques désignés comme terroristes

27/10/2011 – 18h10
PARIS (NOVOpress) — Depuis ce jeudi 27 octobre, les jeunes manifestants catholiques venus protester contre la pièce de théâtre « Sur le concept du visage du fils de Dieu » sont désormais assimilés à des “fondamentalistes chrétiens” – entendez par là des terroristes – dans le cadre de ce que l’on peut appeler une opération de guerre sémantique ouverte, venue de la presse de gauche.

Tout au long de l’après-midi, par un bandeau défilant d’informations, la chaîne d’information BFM.TV a désigné les opposants à la pièce scatologique blasphématoire de Romeo Castellucci par le terme de « fondamentalistes chrétiens ». Ce même terme est repris par Libération, Le Monde, L’Humanité ou les Inrocks.

"Fondamentalistes chrétiens" : opération de guerre sémantique contre des manifestants catholiques
Cliquez pour agrandir

Cette appellation n’est pas neutre ni innocente. C’est en effet celle qui fut utilisée par les médias “mainstream” pour qualifier le responsable de la tuerie de 77 jeunes sur l’île d’Utoya le 22 juillet 2011. Ce jeune homme appartenait à la franc-maçonnerie et à une église dite fondamentaliste, selon l’usage local. En effet ce mot désigne généralement ceux qui ont une lecture primaire de la Bible, fondement de nombreux cultes chrétiens protestants. Il ne renvoie pas à l’acception actuelle par laquelle on désigne bien souvent les fidèles qui ont une attitude sans concession envers les dogmes de base ou les principes d’une doctrine ou d’une religion.

Assimiler les jeunes chrétiens venus prier devant le Théâtre de la Ville à des fondamentalistes revient à les désigner dans l’imaginaire collectif comme des terroristes probables ou en devenir, à faire l’amalgame avec le geste fou d’Anders Behring Breivik.

L’usage de ce terme envers des gens pacifiques qui n’ont attaqué ni blessé personne est d’autant plus scandaleux que si violence il y a, c’est bien de la pièce envers les chrétiens et, comme ce fut le cas contre les jeunes militants royalistes de l’Action Française, le fait de la Police à l’égard des manifestants sur place.

Photo en Une : le Théâtre de la Ville, place du Châtelet à Paris, qui accueille jusqu’au 30 octobre une pièce jugée blasphématoire par de nombreux chrétiens. Crédits : Terry Dun, via Flickr (cc)

Paupérisation des Etats-Unis : 1/3 des jeunes ménages avec enfant vivent dans la pauvreté

Paupérisation des Etats-Unis : 1/3 des jeunes ménages avec enfant vivent dans la pauvreté

27/10/11 – 18h00
WASHINGTON (NOVOpress) –
Les signes d’une paupérisation croissante de la population américaine ne cessent de se multiplier.

Ainsi, au sein des jeunes familles dont les parents ont moins de 30 ans, le taux de pauvreté a augmenté de 6 points en 5 ans, atteignant le pourcentage record de 37.3 % en 2010.

C’est le Bureau de Recensement américain qui a révélé ses chiffres particulièrement inquiétants dans son rapport annuel sur la pauvreté aux Etats-Unis.

Plus globalement, le nombre de personnes de tous âges vivant dans la pauvreté est aujourd’hui de 46.2 millions, soit plus de 15 % de la population nationale.

Clandestins : L’Italie introduit le permis de séjour par sms

Clandestins :L’Italie introduit le permis de séjour par sms

27/10/2011 – 17h00
PARIS (NOVOpress) –
Le sms sur téléphone portable pour retirer son permis de séjour. C’est le nouveau service mis en place par la préfecture de Turin, en association avec les Postes italiennes, à l’intention des immigrés qui ont demandé l’émission ou le renouvellement de leur permis. Ils pourront ainsi éviter les queues aux guichets du service de l’immigration, où passent environ 800 personnes par jour. Pour accéder au service, il suffit que le clandestin indique son numéro de portable, lors du dépôt de sa demande, qui peut se faire dans tous les bureaux de poste. Sitôt son permis de séjour électronique arrivé en préfecture, il recevra un sms « Votre permis est prêt », avec un rendez-vous pour aller le chercher à la préfecture ou au commissariat.

Clandestins :L’Italie introduit le permis de séjour par smsLe système avait été introduit à titre expérimental en juin dans trois provinces italiennes et a été désormais généralisé à toute l’Italie. Il va bien faciliter les choses aux Tunisiens passés en France depuis avril grâce à un permis de six mois « pour raisons humanitaires » et qui ont besoin de le faire renouveler.

Il faut dire que, si on fait attendre les clandestins, ils ont tendance à brûler leurs centres d’accueil pour manifester leur mécontentement.

Un charnier de « pro-Kadhafi » découvert près de Syrte

Un charnier de « pro-Kadhafi » découvert près de Syrte

27/10/11 – 15h30
TRIPOLI (NOVOpress)
– La nouvelle Libye « libérée » et « démocratique », sous l’égide de la Charia, voit déjà son avènement entaché par l’ombre de sanglants crimes de guerre.

En effet, la télévision américaine Fox-News, relayant des informations de la Croix Rouge, a révélé que les corps de 267 partisans de Mouammar Kadhafi ont été découverts dans les environs de la ville de Syrte.

Les victimes ainsi découvertes auraient été exécutées d’une balle dans la tête.

Confronté à cette révélation macabre, le Conseil national de transition libyen (CNT) a annoncé l’ouverture d’une enquête sur cette exécution massive.

Mouammar Kadhafi a été massacré le 20 octobre dernier près de cette même ville de Syrte, et selon certaines sources, le colonel et son fils auraient été soumis à la torture avant d’être exécutés.

Crédit photo : B.R.Q. via Flickr (cc)

Le politologue Gilles Kepel préfère la victoire islamiste tunisienne au vote suisse contre les minarets

Le politologue Gilles Kepel préfère la victoire islamiste tunisienne au vote suisse contre les minarets

27/10/2011 – 14h00
PARIS (NOVOpress) –
Gilles Kepel, professeur à l’Institut d’études politiques de Paris et spécialiste de l’islam politique, a salué la victoire du parti islamiste Ennahda en Tunisie comme « l’expression légitime du peuple tunisien qui va aux urnes ». Fin 2009, les Suisses s’étaient également exprimés par les urnes afin de dire non à plus de 57% à l’élévation de minarets dans leur pays.

A cette époque, le politologue avait confié ses états d’âme au Journal du Dimanche suite au referendum suisse. Etrangement, Gilles Kepel n’avait pas salué une quelconque expression légitime du peuple suisse. Il avait évoqué au contraire le « signe d’un malaise suisse » en accusant le parti populiste UDC d’avoir « parfaitement exploité cette peur et le symbole du minaret ». L’intellectuel parisien semble donc préférer la victoire islamiste en Tunisie au vote identitaire et démocratique des Suisses. Troublant, quand on peut lire dans Aujourd’hui en France du 22 octobre que Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste Ennahda, estime que la charia « représente la justice et la liberté »

Lyon : Une soirée de soutien à “La Traboule” le vendredi 28 octobre

Lyon : Une soirée de soutien à La Traboule le vendredi 28 octobre

Lyon : Une soirée de soutien à La Traboule le vendredi 28 octobre27/10/2011 – 13H15
LYON (NOVOpress) —
Depuis plus d’un an, cette maison de l’identité lyonnaise accueille de nombreuses activités culturelles, sportives ou associatives, avec un succès certain.

Son indépendance -“La Traboule” ne reçoit aucune subvention et ne vit que grâce aux cotisations de ses membres- a commencé à agacer certaines autorités municipales.

Pour faire face à des travaux importants, les jeunes Identitaires Lyonnais de Rebeyne! doivent assurer la sécurité financière de la “Traboule” afin d’assurer un avenir pérenne à ce lieu unique dans la Capitale des Gaules. A cette fin ils organisent le vendredi 28 octobre à partir de 19h, une soirée de soutien pour leur local.

Dexia et le Holding communal : le Vlaams Belang désire une enquête parlementaire

Dexia et le Holding communal : le Vlaams Belang désire une enquête parlementaire

27/10/2011 – 12h25
BRUXELLES (via Lionel Baland) —
Belgique, Flandre. Après la chute de Dexia suite à la mauvaise gestion réalisée par un conseil d’administration nommé politiquement, le Holding communal, lui aussi dirigé politiquement, traîne une montagne de dettes d’un montant atteignant les 1,6 milliards d’euros.

Selon diverses sources, les partis du système auraient conclu un accord afin d’arriver à une liquidation volontaire plutôt qu’à une faillite. La dette serait partagée : 132 millions d’euros pour les autorités nationales et 1 milliard d’euros pour les régions. La vraie raison de ce choix est qu’en cas de faillite, le tribunal correctionnel a le droit de regarder ce qui se passe et une enquête doit déterminer si les dirigeants n’ont pas commis de fautes lourdes.

Le Vlaams Belang désire que soit instaurée une commission d’enquête parlementaire, tant au niveau du Parlement national qu’au niveau du Parlement flamand. Pour le Vlaams Belang, la garantie de 450 millions d’euros que la Flandre a donnée au Holding communal n’est pas valable, car celui-ci a fourni des informations fausses et erronées.

De plus, il apparaît que le Holding communal a mis en place des constructions au sein desquelles elle a emprunté de l’argent à Dexia pour acheter des actions Dexia. Le Vlaams Belang estime qu’une enquête judiciaire doit être menée afin de déterminer si des actes illégaux n’ont pas été commis lors de ces montages.

Propagande (Syrie) : quand Amnesty International invente le chantage à la transfusion

Un manifestant blessé en mars à Deraa : apparemment le personnel hospitalier n'avait pas encore renoncé à soigner les opposants !

27/10/2011 – 11h00
PARIS (via infosyrie.fr) — C’est le buzz antisyrien du moment : le régime traque les opposants jusque sur les lits d’hôpitaux. Pour une fois, ce n’est pas l’OSDH (Observatoire syrien des droits de l’homme) de Rami Abdel Rahmane qui lance le mot d’ordre mais la vénérable Amnesty International : « Dans bien des cas le personnel hospitalier aurait infligé des actes de torture et des mauvais traitements aux personnes même dont ils sont censés s’occuper » expliquait lundi 24 octobre Cilina Nasser, une « chercheuse » à Amnesty International, qui a ainsi pondu un rapport de 39 pages.

On notera quand même le prudent conditionnel. Et l’on remarquera cette incrimination, à côté des traditionnels “services de sécurité” » syriens, des personnels hospitaliers, apparemment tous membres – la nuit ? – des moukhabarats ou du parti Baas. Dans son rapport, Cilina Nasser cite notamment un « témoignage » d’un médecin de l’hôpital militaire de Homs qui prétend avoir vu quatre collègues et « plus de 20 infirmières » infliger des violences à des patients. Il est vrai qu’il existe dans l’imaginaire occidental une « riche » tradition à ce propos, incarnée par les « médecins maudits » nazis genre Mengele ou Ilse Koch la « chienne de Buchenwald ». Bref, la propagande continue, explorant à chaque fois un registre différent, quitte à recycler de vieilles ficelles.

Notre « chercheuse » va jusqu’à déplorer le contrôle qu’a le pouvoir, et particulièrement le ministère de la Défense, sur la banque centrale syrienne du sang : en effet, toute demande de transfusion doit être impérativement transmise par le personnel soignant aux bureaucrates du ministère, qui n’ont ainsi pas de difficultés à localiser les opposants blessés dans l’exercice de leur courageux combat pour la démocratie.

Il ne s’agit pas d’accidentés de la route

Rappelons tout d’abord une donnée « de base » : nombre d’opposants, et c’est plus particulièrement vrai depuis ces dernières semaines, sont des activistes armés ; il ne se passe guère de jour sans que des unités de la police et de l’armée, des bâtiments publics, soient l’objet d’attaques. Des soldats et des policiers tombent, quasi-quotidiennement, dans ces échanges de tirs, mais aussi des activistes. Ceux d’entre eux qui sont blessés dans ces accrochages et « récupérés » par leurs camarades peuvent en effet être acheminés vers des hôpitaux. Il est très douteux, dans ces conditions, qu’ils échappent à la vigilance des forces de police, qui n’ont à vrai dire pas besoin de l’amicale collaboration des infirmiers et médecins pour les repérer et les identifier.

Ensuite, leur statut – officiel et effectif – de dissidents armés – de « terroristes » pour le pouvoir – fait évidemment de ces « opposants » des blessés à part, passibles de la répression d’État. Et qu’on ne dise pas là qu’il s’agit d’un trait caractéristique de la « dictature bachariste » : en France, le pouvoir et sa police iraient eux aussi chercher sur son lit d’hôpital une personne considérée comme terroriste ou dangereuse, à partir du moment où elle est fortement soupçonnée de recourir à la violence et d’avoir du sang sur les mains.

On constate que ce n’est pas la première « incursion » de la propagande oppositionnelle en milieu hospitalier : début août, les opposants Facebook avaient fait circuler d’horribles photos de cadavres de bébés entassés sur un lit, et présentés, en arabe, en anglais et en français comme des victimes de la soldatesque syrienne, qui aurait désactivé leurs couveuses en coupant l’électricité à l’hôpital de Hama. En fait, ces photos provenaient d’un hôpital d’Alexandrie en Égypte (voir l’article Mensonge et manipulations (suite) sur infosyrie.fr, mis en ligne le 7 août). Ce faisant, les cyber-opposants recyclaient le fameux bobard des bébés koweitiens « débranchés » par les troupes de Saddam Hussein, qui avait alimenté la propagande anti-irakienne de la Maison Blanche en 1990/91.

Revenons à 2011 et à la Syrie. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’Amnesty International va vite en besogne. Et puis soyons clair, à l’origine des informations au conditionnel de la « chercheuse » Cilina Nasser, il y a très certainement les gens des « comités locaux de coordination » qui, à défaut de Kalashnikov, disposent de portables pour diffuser leurs mensonges ou leurs exagérations. Alors répétons-le :

1) il n’y a pas de preuves, et fort peu de probabilité, que les infirmiers et médecins syriens jouent les tortionnaires et les indicateurs de police et…

2) il n’y a rien d’étonnant, vu le contexte prévalant actuellement en Syrie, à ce que des opposants blessés soient l’objet de l’attention des forces de police.

Et maintenant, amis lecteurs, rendez-vous au prochain bobard.

Photo en Une : un manifestant blessé en mars à Deraa. Apparemment le personnel hospitalier n’avait pas encore renoncé à soigner les opposants. Crédit : DR via infosyrie.fr

[box class=”info”]Auteur : Guy Delorme. Article reproduit avec l’aimable autorisation d’infosyrie.fr[/box]

Bordeaux : prochaine “marche pour la vie” prévue le 24 mars 2012

Bordeaux : prochaine "marche pour la vie" prévue le 24 mars 2012

27/10/2011 – 09h30
BORDEAUX (via infos-bordeaux.fr) — Pour la 4ème année consécutive, l’association Oui à la Vie appelle ses sympathisants à marcher dans les rues de Bordeaux le samedi 24 mars 2012. A un mois du 1er tour de l’élection présidentielle, cette marche qui rassemble chaque année un grand nombre de jeunes, aura pour but de « montrer à ceux qui nous voient que, quelles que soient les vicissitudes et les blessures de la vie, celle-ci vaut la peine d’être vécue et défendue ».

Bordeaux : prochaine "marche pour la vie" prévue le 24 mars 2012Pour Nicolas Franchinard, président de l’association, le but de cette manifestation est de « témoigner de notre attachement à la vie et à la famille. Nous avons à cœur de proclamer que les enfants sont une richesse magnifique, que la famille est un cadre irremplaçable pour leur épanouissement, que les personnes âgées ont droit à notre respect et que les personnes handicapées doivent être accueillies dans la société comme des êtres humains à part entière »

Photo en Une : Bordeaux, mai 2011, 3ème Marche pour la vie. Crédit : Oui à la Vie

Nouvelle Revue d’Histoire, hors série n° 3 : un numéro spécial “guerre de Sécession”

La guerre de Sécession - La Nouvelle Revue d’Histoire, HS N° 3

La guerre de Sécession - La Nouvelle Revue d’Histoire, HS N° 3Le nouveau numéro hors-série (n° 3, Automne-Hiver 2011) de La Nouvelle Revue d’Histoire, dirigée par Dominique Venner, est consacré à la guerre de Sécession américaine, 1861 – 1865. Au sommaire, 1861 : une Amérique divisée ; 1862 : le Sud résiste ; 1863 : Gettysburg, la bataille fatale ; 1864 : Sherman s’empare d’Atlanta ; 1865 : l’agonie du vieux Sud…

 

[box class=”info”]La NRH est disponible en kiosque mais on peut aussi se procurer la revue par Internet, par exemple :
feuilleter et commander la revue ici[/box]