La charia en Libye ? « Tout le monde est pour ! »

La charia en Libye ? « Tout le monde est pour ! »

11/06/2012 – 10h00
TRIPOLI (NOVOpress) – La plupart des partis libyens sont d’accord pour que la loi islamique (charia) figure dans la future Constitution du pays. La cause est même entendue pour Othman Bensassi, le responsable de l’administration du Conseil national transitoire libyen (CNT) : « La charia ? Mais il n’y aura pas de débat ! Tout le monde est pour en Libye, tous les partis y ont fait référence pendant la campagne électorale, et tous la voteront ».

Déjà, le 5 juillet, deux jours avant les élections législatives, le CNT déclarait que la charia était la « principale source » de la législation et que cette question ne serait pas soumise à un référendum. « Le peuple libyen est attaché à l’Islam comme religion et comme législation. Par conséquent, le Conseil national de transition recommande (à la prochaine Assemblée constituante) de considérer la charia comme la principale source de la législation », soulignait le porte-parole du CNT, Saleh Daroub.

La participation aux élections législatives a été supérieure à 60%. Le dépouillement des votes n’est pas terminé. Les 1,7 millions d’électeurs inscrits étaient appelés à voter samedi pour élire 200 membres du Congrès national général, chargé de rédiger la nouvelle Constitution du pays.

Crédit photo : Magharebia via Flickr, licence CC.

Peter Hook dira tout sur Joy Division à l’automne

Peter Hook dira tout sur Joy Division à l’automne

11/06/2012 –  08h00
MANCHESTER (NOVOpress) –
Peter Hook, l’ex-bassiste de Joy Division, publiera ses mémoires le 1er octobre prochain chez Simon & Schuster. « Tous ceux qui ont écrit un livre sur Joy Division ne sont au courant de rien », affirme le taciturne musicien.
Peter Hook dira tout sur Joy Division à l’automneC’est pourquoi il compte bien raconter de l’intérieur l’itinéraire de Joy Division, de sa naissance en 1976 au suicide de son leader, Ian Curtis, en 1980. Des souvenirs rassemblés sous le titre : Unknown Pleasures – Inside Joy Division.

L’identité de la musique de Joy Division est unique. Elle réunit tous les fans de punk, post-punk, new wave et autre coldwave. Son influence est immense. Elle marqua de son empreinte des groupe tels que The Cure, Echo and the Bunnymen, U2, ou, aujourd’hui, The Editors, Interpol ou The XX, dont le nouvel album est annoncé le 10 septembre. A noter également, le magnifique film, Control, réalisé par Anton Corbijn en 2007 qui retrace l’histoire du groupe légendaire de Manchester.

L’éducation serait-elle un gage de longévité ?

L'éducation serait-elle un gage de longévité ?

10/07/2012 — 19h30
STOCKHOLM (NOVOpress) — Le principe hugolien qui voulait qu’il suffise de construire une école pour fermer une prison a vécu ; mais il fonctionnerait avec les hôpitaux si l’on en croit Anton Carl Jonas Lager et Jenny Torssander de l’institut national suédois pour la santé publique. L’on avait jusqu’alors pressenti qu’il devait y avoir un lien entre morbidité, taux de mortalité et éducation et milieu social, sans toutefois pouvoir réaliser une étude approfondie sur le sujet : il aurait fallu observer les populations concernés sur des périodes excessivement longues. Comment alors pouvoir étudier des groupes suffisamment représentatifs ?

La Suède a procédé à une réforme scolaire à la fin des années 40, faisant passer la scolarité obligatoire de 8 à 9 ans, en vue d’augmenter significativement le nombre d’étudiants se lançant dans les études après le bac. Le passage d’un système à l’autre ne s’est pas fait brutalement mais progressivement, sur une période de 19 ans. Chaque année, la réforme a été introduite dans un nouvel ensemble de villes et d’agglomérations, tiré au hasard sur tout le pays. Les chercheurs ont donc ainsi disposé de deux groupes d’étude dont la seule différence a été de faire 8 ou 9 ans de scolarité, et les survivants des 1.247.000 enfants concernés par cette réforme ont actuellement de 47 à 69 ans. Une banque de données formidable, d’autant qu’en Suède on ne répugne pas à recouper les informations du Ministère de l’Education avec celles du ministère de la Santé, qui centralise aussi les causes de décès.

Dans un premier temps les chercheurs ont comparé les taux de mortalité des deux groupes totalisant 92 000 décédés. Puis, en prenant comme référence les personnes qui avaient dépassé les 40 ans, il devint évident que le taux de mortalité chez les élèves ayant bénéficié de 9 ans d’école était significativement inférieur à celui de ceux qui y avaient été moins longtemps. Les causes de mortalité soulignaient encore plus la différence entre les deux groupes : moins de cancers – tout particulièrement du poumon –, moins d’infarctus du myocarde dans le groupe ayant bénéficié d’une scolarité plus longue. Le simple risque de mourir semblait inversement proportionnel au nombre d’années d’études.

Ceci dit, il serait sans doute imprudent d’abandonner prématurément le principe des campagnes de dépistage systématique : il ne s’agit là, après tout, que des résultats d’une étude. Pour le moment, l’espérance de vie reste donc ce qu’elle est : une moyenne et non un droit, pas même dans un quelconque programme électoral socialiste…

Crédit photo : peinture d’Albert Anker/Wikipédia sous licence CC.

Italie : le gouvernement Monti prêt à régulariser 800.000 clandestins

Italie : le gouvernement Monti prêt à régulariser 800.000 clandestins

10/07/2012 — 16h30
ROME(NOVOPRESS) —
Faut-il parler de régularisation clandestine ? Ou plutôt, puisque c’est l’œuvre d’un dévot, de tartufferie ? Le dévot en question, c’est Andrea Riccardi, fondateur de la communauté Sant’Egidio, qui, dans la vaste coalition mondialiste présidée par Monti, représente le puissant lobby de l’immigrationnisme catholique.

Le gouvernement italien vient de promulguer un décret-loi officiellement destiné à lutter contre l’exploitation des travailleurs clandestins, en durcissant les sanctions contre les employeurs. Rien que de très recommandable en apparence. Mais Riccardi, en sa qualité de ministre de la Coopération internationale et de l’intégration sociale, a introduit dans le texte deux dispositions qui le transforment en machine à régulariser. D’une part, l’immigré victime d’« exploitation grave » (notion qui n’est pas définie plus précisément) obtiendra un permis de séjour renouvelable de six mois s’il dénonce son employeur. D’autre part, à titre « transitoire », tout employeur est invité à déclarer ses employés en situation irrégulière et à leur établir un contrat de travail, qui leur permettra automatiquement d’être régularisés.

Selon les estimations des différents observatoires de l’immigration, citées notamment par le quotidien Libero, la régularisation Riccardi profitera immédiatement à 210.000 immigrés en situation irrégulière présents en Italie (60.000 dont le permis de séjour est sur le point d’expirer, 150.000 qui n’ont pas de permis du tout). Il faut leur ajouter tous les immigrés clandestins prêts à partir pour l’Italie depuis l’Afrique du Nord et l’Asie, et dont l’Organisation Internationale pour les Migrations évalue actuellement le nombre à 650.000. Au total, il s’agirait donc d’au moins 800.000 régularisations.

La mesure a reçu les applaudissements de la gauche ainsi que ceux – on ne s’en étonnera pas – de Mgr Giancarlo Perego, directeur de la fondation Migrantes de la Conférence épiscopale italienne. La Ligue du Nord et le PDL (Popolo della Libertà, le parti de centre droit créé par Silvio Berlusconi) ont, en revanche, manifesté leur opposition. « L’unique solution pour les clandestins, a protesté Federico Bricolo, chef du groupe de la Ligue au Sénat, est l’expulsion. L’idée du gouvernement de procéder à une régularisation plus ou moins masquée est inacceptable ».

Les immigrationnistes se font un plaisir de rappeler que Berlusconi, quand il était au pouvoir, avait lui-même procédé à deux régularisations massives, exactement selon les mêmes principes, en 2002 et 2009 : celle de 2009 avait profité à 300.000 clandestins, et le nombre des bénéficiaires ne cesse d’augmenter. Tout récemment, en mai dernier, les élus PDL à la Chambre des députés et au Sénat avaient approuvé le principe d’une disposition transitoire pour régulariser les travailleurs clandestins. La députée Souad Sbai, « la voix des Maghrébins en Italie », qui représente « la diversité » au PDL, avait même appelé Riccardi, mi-juin, à procéder à « une régularisation générale pour tous ceux qui travaillent et apportent une contribution à ce pays ».

Le sénateur PDL Gaetano Quagliariello essaie à présent de faire marche arrière : « Nous nous sommes trompés au Parlement quand nous avons donné un avis favorable, mais la partie n’est pas finie. Le PDL a l’obligation d’empêcher cette catastrophe ».

10 tonnes d’aide alimentaire envoyées de France sont arrivées au Kosovo !

10 tonnes d’aide alimentaire envoyées de France sont arrivées au Kosovo !

10/07/2012 — 15h00
GRACANICA (NOVOpress) —
Les bénévoles de l’association humanitaire française « Solidarité Kosovo » démarchent depuis plusieurs mois différentes entreprises agroalimentaires afin de trouver des stocks de nourriture disponibles en grosse quantité. Grâce au soutien d’une grande firme française, l’association a récemment pu récupérer 10 tonnes d’aide alimentaire.

Après un long voyage de 2000 km, ces 10 tonnes de nourriture convoyées par Solidarité-Kosovo viennent d’arriver hier au Kosovo à Gracanica. Destinées à la soupe-populaire serbe, les 15 palettes de conserves vont permettre la confection de repas chauds pour les 3000 familles des enclaves qui se nourrissent quotidiennement grâce au travail de cette association humanitaire serbe.

Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi. Ces familles vivaient auparavant du travail de la terre ou bien du revenu du chef de maison. Mais la guerre les a malheureusement privées de tout. La spoliation de leurs champs ne leur permet plus de biner un lopin de terre pour y cultiver des légumes ou y ramasser du foin nécessaire aux bêtes, lorsque celles-ci n’ont pas été volées.

10 tonnes d’aide alimentaire envoyées de France sont arrivées au Kosovo !C’est sous une chaleur écrasante de 35° que la précieuse marchandise a été déchargée (photo) par les bénévoles de la soupe-populaire accompagnés du permanent du bureau humanitaire financé par Solidarité-Kosovo, le diacre Bojan.

La responsable de cette soupe-populaire a tenu à exprimer toute sa gratitude pour le soutien de taille que Solidarité-Kosovo lui a fourni.

En effet, depuis la mise en place d’un partenariat d’aide humanitaire en mars dernier, ce sont 30 000 repas individuels et 10 tonnes d’aide alimentaire qui ont été donnés à cette association serbe pour le besoin des plus démunis.

A côté des traditionnels convois de matériel de Solidarité-Kosovo  ou du financement de projets sur place (à l’image de la classe de mer qui se déroulera cet été), l’association indique que d’autres convois spécifiquement dédiés à l’aide alimentaire auront lieu dans les prochains mois.

Les personnes souhaitant aider ces actions humanitaires peuvent faire un don à l’association par Internet, par chèque, etc. Solidarité Kosovo étant reconnue d’intérêt général, chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant du don.

 

Italie: 2 ans et 8 mois de prison avec sursis pour Alberto « Zippo » Palladino

Italie: 2 ans et 8 mois de prison avec sursis pour Alberto « Zippo » Palladino

10/07/12 – 13h30
ROME (NOVOpress)
– Une décision politique, inique et totalement disproportionnée. C’est le sentiment qui prévalait hier devant le palais de justice de Rome, où, une fois encore, les militants de Casapound s’étaient rassemblés pour soutenir leur camarade Alberto « Zippo » Palladino, en détention domiciliaire depuis près de 8 mois (après 30 jours passés derrière les barreaux).

Abasourdis par la lourdeur de la condamnation, assortie de 16.000 euros d’amendes et de plus de 25.000 euros de frais divers, frappant un jeune homme de 24 ans sans aucun antécédent judiciaire et accusé par un adversaire politique d’une agression ayant entraîné moins de 8 jours d’ITT, les militants présents comme la famille de « Zippo » ne pouvaient masquer leur tristesse et leur amertume face à une justice aussi clairement idéologique. Car c’est d’évidence davantage pour son appartenance au mouvement social et révolutionnaire Casapound, seule formation à s’opposer frontalement au gouvernement ultra-libéral du technocrate Mario Monti, que Zippo a été condamné que sur la base de faits et d’éléments de preuve totalement absents du dossier, à l’exception du témoignage de la victime, membre du Parti démocratique (gauche socialiste).

Alberto Palladino avait été arrêté à l’aéroport de Rome, par une véritable armada policière, à son retour d’un voyage humanitaire effectué en Birmanie auprès du peuple karen (cf. photo ci-dessus). Il n’a pas, dès lors, pu ni suivre ses études ni se présenter à ses examens universitaires et doit désormais vivre avec une épée de Damoclès de près de 3 ans d’enfermement.

Le message lancé par le pouvoir via cette sentence particulièrement sévère est très clair : d’une part il oblige le jeune cadre de Casapound à se tenir à l’écart de l’action politique, sous peine de se retrouver sous les verrous pour près de 3 ans, d’autre part il met en garde l’ensemble de ce mouvement en montrant ce qu’il en coûte de prétendre combattre le système. Les possibilités d’appel sont actuellement étudiées par les défenseurs du jeune homme.

De leur côté, les militants rassemblés n’avaient plus qu’à embrasser à tour de rôle le condamné, autorisé à converser avec eux quelques minutes avant de regagner la maison où il est maintenu aux arrêts, et à lui promettre de continuer avec encore plus d’ardeur le combat pour une Italie libre, indépendante et sociale.

Negrescro : la polémique continue

Negresco : la polémique continue

10/07/2012 — 12h10
NICE (NOVOpress) — Si l’est une chose qu’il est difficile de nier, c’est que la polémique engendrée par le dernier clip du groupe de rap haineux Negrescro crée la polémique. Pour preuve, la presse nationale (ainsi que régionale) s’en mêle. Que ce soir la presse papier (Libération, Midi libre, le Parisien, le Figaro), les sites d’information (Dontmiss, Atlantico, Cagnes ma ville, Keek, Culturebox), ou la presse audiovisuelle (TF1, RTL, France Télévisions).

Une belle réussite pour les Identitaires de Nissa Rebela, qui, une nouvelle fois, sont au cœur de l’événement.

Une action qui oblige les élus locaux ou nationaux à prendre position. Dernière exemple, Rudy Salles – député UMP-NC de la 3ème circonscription des Alpes-Maritimes, celle sur laquelle se situe le quartier de l’Ariane, où a été tourné le « fameux » clip de Negrescro. Le député a publié un communiqué de pressé dans lequel il s’insurge contre un « vidéo-clip violent et provocateur », qui répand « un sentiment anti-français ». Pour lui, « ces attitudes inacceptables doivent être condamnées ».

Or, comme le fait remarquer Nissa Rebela, également par un communiqué de presse, « il aura vraiment fallu que notre campagne contre le groupe Negrescro prenne une ampleur considérable (avec des articles dans plusieurs médias régionaux et nationaux, et l’ouverture d’une enquête par la police judiciaire) pour que Rudy Salles se sente obligé d’écrire quelques lignes à propos de ces rappeurs sévissant pourtant sur la circonscription dans laquelle il a été élu. En 2009, il n’avait pas contredit ses collègues de la majorité municipale soutenant le groupe et le maintenant à l’affiche d’un festival alors que Nissa Rebela dénonçait déjà des propos intolérables. »

Merah et la DCRI : l’« erreur » d’« Hassan » coûte cher

Merah et la DCRI : l’« erreur » d’« Hassan » coûte cher

10/07/2012 — 10h00
TOULOUSE (NOVOpress) —
Les extraits audio des discussions entre Mohamed Merah et les policiers du RAID, révélés dimanche par TF1, relancent la polémique au sujet des failles de la DCRI, Direction centrale du renseignement intérieur, dans la gestion du cas Merah.

DCRI MerahAu téléphone, le terroriste islamique se moque du négociateur, un certain « Hassan », l’agent de la DCRI qui l’a rencontré de retour de son voyage au Pakistan. Il lui dit : « Tu crois que je vais faire du tourisme au Pakistan et en Afghanistan ? Qui t’as vu faire du tourisme là-bas ? (…)’Al Harb Khoudaa’, tu sais ce que ça veut dire ? Ca veut dire, la guerre est une ruse. Quand tu m’as convoqué, quand j’étais dans vos bureaux, j’étais en contact avec eux, je les avais trouvés (…) Je crois que c’est une des plus grandes erreurs de ta carrière ».

Le 10 septembre 2010, le patron de la DCRI, Bernard Squarcini, expliquait au Journal du Dimanche qu’il plaçait en tête des menaces du terrorisme islamique « le Français converti qui se radicalise et monte son opération seul » et les djihadistes français « qui partent en Afghanistan ». Comment expliquer que Merah repéré, la DCRI n’ait pas détecté de risques après son entretien avec lui, le 14 novembre 2011 ? L’« erreur » de l’interlocuteur de Merah à la DCRI, le fameux « Hassan », s’avère lourde de conséquences : dans son périple infernal, Mohamed Merah a assassiné trois parachutistes à Toulouse et Montauban puis trois enfants et un père de famille juifs début 2012.

Lobbying/homosexualité : Google veut “légaliser l’amour”

Homosexualité : Google veut "légaliser l'amour"

10/07/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) — Le 7 juillet, Google a lancé une campagne contre l’homophobie, intitulée « Legalize love ». Le but de cette campagne de dimension mondiale est de soutenir les droits des homosexuels dans les pays où ils sont bafoués. La campagne doit donc cibler les pays disposant d’une « législation homophobe ».

Législation homophobe : parle-t-on des pays réprimant pénalement l’homosexualité ?

Homosexualité : Google veut "légaliser l'amour"
Crédit : © Google

D’après le dernier rapport de l’ILGA (International Lesbian and Gay Association) cela concerne 76 pays dans le monde. Ces pays engagent des poursuites sur la base de l’orientation sexuelle, poursuites qui débouchent sur des peines de prison. Cinq pays se distinguent en allant plus loin, puisque l’homosexualité y est passible de la peine de mort : l’Iran, la Mauritanie, l’Arabie Saoudite, le Soudan et le Yemen.

La carte publiée par l’ILGA met en évidence les “zones à problème” (en marron, l’Afrique et les pays musulmans). En toute bonne logique, la campagne de Google va donc se concentrer sur… l’Europe et l’Asie.

Les deux pays choisis pour démarrer sont très significatifs. Tout d’abord la Pologne. En Pologne il faut le savoir il n’existe aucune législation réprimant pénalement l’homosexualité. Mais Google ayant décidé que comme c’était l’un des pays d’Europe les plus attachés aux valeurs chrétiennes et traditionnelles, c’était donc là qu’il fallait frapper en premier. Le deuxième choix, en Asie, c’est Singapour. Il existe effectivement à Singapour des lois qui interdisent l’homosexualité. Mais dans les faits elles ne sont jamais appliquées et plus personne ne va en prison à Singapour pour cette raison.

Mais alors, pourquoi ?

Google nous explique que l’action à Singapour vise à sensibiliser le monde de la finance à ces questions. Le monde de la finance ? Il serait plus juste de parler des grandes entreprises multinationales. Car lorsque l’on creuse un peu, les déclarations des exécutifs de Google sont édifiantes. Le but réel de l’opération n’est pas tant de promouvoir les droits de minorités sexuelles mais de bénéficier d’une main-d’œuvre mobilisable à loisir, que l’on peut déplacer partout dans le monde sans craindre pour sa sécurité. « Nous opérons dans de nombreux pays et nous avons besoin d’une force de travail mobile mondialement » déclare le directeur exécutif de Google Peter Edgecumbe. Donc “pour déplacer sans risques les salariés dans le monde entier, faisons pression” !

Parce que c’est bien de cela dont il s’agit. La campagne « Legalize love » doit d’ailleurs opérer des partenariat avec des grands groupes et faire du lobbying agressif dans ce sens, qui peut aller jusqu’au chantage à l’emploi et à la délocalisation. Les premiers sont Citigroup (banque) et Ernst&Young (cabinet d’audit).

Si Google avait l’intention de défendre les droits d’opprimés, la campagne ciblerait l’Afrique et la péninsule arabique. Mais voilà la philosophie de la tolérance selon Google : avoir des employés déplaçables à loisir pour le plus grand profit de l’oligarchie financière mondiale. Le tout dissimulé sous l’habillage de la défense de l’égalité des droits. Très moral, n’est ce pas ?

Spoutnik, pour Novopress

Pessac : La mairie renouvelle sa subvention au « Festival des nuits du ramadan » !

Pessac : La mairie renouvelle sa subvention au « Festival des nuits du ramadan » !

09/07/2012 — 17h00
BORDEAUX (NOVOPress via Infos Bordeaux) —
Pour la 15ème année consécutive, l’association « Union M » organise avec le soutien de la municipalité de Pessac le festival des nuits du ramadan. L’événement qui a pour but de « retrouver l’aspect du partage dans ce moment particulier de la vie d’un musulman » fait depuis plusieurs années grincer des dents dans cette commune de la banlieue bordelaise.

Devant la multiplication des critiques, cette dernière édition a pourtant failli ne pas voir le jour, beaucoup d’habitants reprochant à la mairie de soutenir une manifestation religieuse. Le président de l’association Union M, Mohamed Jamaï, le reconnaît d’ailleurs : « On nous reprochait quelque chose de cultuel (…) on a eu un mois, pour tout organiser. Nous étions bloqués par une opposition de certains centres sociaux, mais la mairie nous a soutenus ». Jean-Jacques Benoît, maire socialiste de la ville, reconnaît les multiples objections, et tente de se justifier chez nos confrères de Sud-Ouest : « Nous avons essayé de concilier tout le monde. C’est un débat. Au final, nous avons considéré que ce festival avait bien des activités culturelles. Donc, nous continuons à le subventionner et à le soutenir ».

Toujours à Pessac, le projet de mosquée semble en bonne voie. Jean-Jacques Benoît promet qu’une décision sera prise d’ici la fin de l’année quant au futur lieu de culte qui devrait voir le jour au centre d’activité « Les Échoppes » : « J’ai demandé aux associations, elles sont au moins trois, d’essayer de se mettre d’accord. Une décision sera prise d’ici la fin de l’année ». Proche des islamistes de l’UOIF, l’association des Musulmans de Pessac devrait être en charge de cette nouvelle mosquée. Cette association est également partenaire du festival des nuits du ramadan.

Notre-Dame-des-Landes au cœur de la résistance écologique européenne

Notre-Dame-des-Landes au cœur de la résistance écologique européenne

09/07/2012 – 14H00
NANTES (NOVOpress Breizh) – ” Save the planet, GPII Stop!”. Le message – « in English » ! – de la fresque humaine était clair : sous un ciel plus que maussade, 3.000 personnes s’étaient réunies hier à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) pour marquer une nouvelle fois leur opposition au projet du futur aéroport Grand Ouest. Une manifestation qui intervient dans le cadre du 2ème « Forum européen des grands projets inutiles imposés » (GPII) qui se tient ici jusqu’au 11 juillet.

Notre-Dame-des-Landes au cœur de la résistance écologique européenne

Venus de France et d’Europe, des membres de groupes s’opposant dans toute l’Europe à des projets similaires ont installé des stands pour faire connaître leurs luttes. A côté des Espagnols de « Eurovegas no » qui contestent la construction d’un gigantesque complexe hôtelier et touristique, on trouve les Allemands de « Stuttgart 21 ist überall » qui s’opposent à l’agrandissement d’une gare ferroviaire, les Italiens de « No Tav » qui sont opposés à la mise en place de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin ou encore les Finlandaises de « Women against Nuclear Power », hostiles à un projet de réacteur nucléaire de troisième génération (EPR) conçu et développé par Areva.

Parmi les quelques 300 intervenants prévus lors du Forum, Susan George, la présidente d’honneur d’Attac et Gustavo Massiah, l’un des créateurs du Forum social mondial devraient prendre la parole. Outre la quinzaine de délégations étrangères attendues, des représentants français contre des « projets inutiles », ainsi que des partis politiques comme Les Alternatifs ou le Parti de Gauche, ont également annoncé leur participation.

A partir d’aujourd’hui et pendant trois jours, les thèmes des transports, de l’agriculture, de l’énergie, de l’aménagement du territoire seront au programme sous les différents chapiteaux. Bien que participant au Gouvernement de Jean-Marc Ayrault – l’un des partisans les plus résolus du projet d’aéroport – Europe Ecologie-Les Verts sera également de la partie, malgré une crédibilité sérieusement entachée. « Les écologistes qui ont progressé dans les institutions à tous les étages démocratiques (sic) devaient maintenant s’atteler à retrouver la société et les militants perdus.» déclarait récemment le député (EELV) Noël Mamère. Ils auront manifestement du pain sur la planche.

Bilan Sarkozy + promesses Hollande = encore plus de clandestins

[box] Article reproduit avec l’aimable autorisation de la Fondation Polémia. [/box]

Pour les étrangers clandestins entrés en France en ayant violé ses lois, les bonnes nouvelles s’accumulent : suppression des gardes à vue, opportunités nouvelles pour les Maliens, gratuité totale des soins, nouvelle circulaire rendant la régularisation plus favorable. Andrea Massari fait un point technique de la situation.
Polémia

______________________________________

 

Des incitations ?

1 La Cour de cassation a tranché dans le même sens que la Cour de justice européenne : il est désormais interdit de retenir plus de quatre heures les étrangers clandestins interpellés, ce qui rendra leur expulsion quasiment impossible. D’autant que les pays d’émigration se pressent rarement pour accorder des visas de retour à leurs ressortissants en coquetterie avec les lois françaises. Il est vrai qu’ici les juges ne font qu’interpréter une directive européenne adoptée par le conseil des ministres de l’Union européenne (et donc par le ministre français) et par le Parlement européen (avec le vote des députés UMP, à la suite d’une initiative prise en 2007 par la présidence française (Nicolas Sarkozy).

2 L’opération conduite en Libye par Sarkozy n’en finit pas d’avoir des conséquences déplorables sur la situation migratoire. Les désordres dans le nord du pays, les troubles dans le sud et les persécutions ethniques ou religieuses ouvrent potentiellement la voie du statut de réfugié politique à de nombreux Maliens, arrivés, ou arrivant en France pour des raisons d’opportunité économique ou sociale.

3 D’autant que le gouvernement Ayrault lance des signes d’encouragement aux clandestins et rétablit la gratuité totale des soins pour les clandestins bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat (AME). Là aussi un bien mauvais message.

4 Enfin le ministre de l’Intérieur prépare une nouvelle circulaire définissant des « critères objectifs » pour les régularisations. Ceci appelle deux observations. Il existait déjà une circulaire retenant des « critères objectifs » : la nouvelle circulaire devra donc être plus laxiste encore pour satisfaire les clientèles électorales du PS et notamment les associations immigrationnistes. Dans ces conditions les annonces de Manuel Valls selon lesquelles les régularisations ne dépasseront pas les 30.000 cas sont sujettes à caution. En 2010 et 2011 les 30.000 régularisations se répartissaient ainsi : 15.000 régularisations pour des regroupements familiaux « anticipés » ou pour l’obtention de statuts de réfugiés politiques ; 15.000 dépendant des critères supplémentaires définis par la circulaire. Il y a tout lieu de craindre que ce dernier chiffre ne s’accroisse encore.

5 Toute régularisation apporte de nouveaux flux migratoires de deux manières : en encourageant de nouveaux immigrés à rejoindre l’eldorado ; en encourageant les patrons peu scrupuleux à remplacer une main-d’œuvre stabilisée par une nouvelle main-d’œuvre hyper-précaire et donc plus… soumise.

6 Tout cela coûte cher : 100.000 € par immigré supplémentaire. Il est clair que la France n’en a plus les moyens !

Andrea Massari

Voir articles Polémia :

Le coût de l’immigration annuelle supplémentaire : 18 milliards d’euros
L’économie de l’immigration

[box class=”info”] Source : Polémia – 8/07/2012 [/box]

Image : bateau de clandestins arrivant dans le sud de l’Italie qui franchiront joyeusement les Alpes.

Démantèlement d’une filière d’immigration illégale

Démantèlement d'une filière d'immigration illégale

09/07/2012 — 10h00
LYON (NOVOpress) —
Parfois refoulés malgré le laxisme de la législation française et européenne à leur égard, certains candidats à l’immigration ne se laissent pas décourager.

Une longue enquête débutée au printemps 2011 a permis à la Police aux frontières travaillant conjointement avec d’autres service spécialisé, de démanteler une important filière congo-angolaise d’immigration irrégulière en région Rhône-Alpes. La visite de 22 sites différents a abouti à la saisie de 1200 faux documents administratifs, à la neutralisation de deux officines ainsi que d’une imprimerie parfaitement équipée spécialisée dans la fabrication de faux, et à l’interpellation de 28 personnes, dont plusieurs bénéficiaires. L’imprimeur qui avait également fabriqué de faux cachets officiels et son principal complice ont été écroués.

Cette filière de « dimension internationale » suspectée de fonctionner depuis au moins cinq ans aurait alimenté les communautés congolaises et angolaises en faux document (plusieurs milliers) « servant à couvrir l’irrégularité de leur séjour en France et d’étayer fallacieusement des dossiers de demandes d’asile politique ou de faire transcrire le faux permis de conduire étranger en permis de conduire français ».

Mais elle aurait aussi rapporté plusieurs centaines de milliers d’euros.

Pour une structure de ce genre patiemment démantelée, combien d’autres continuent leur juteux commerce d’êtres humains en toute quiétude ?

Cliquer sur l’image en Une pour la voir en entier.

Des extraits audio de Mohamed Merah avec la police dévoilés [audio]

08/07/2012 — 23h45
PARIS (NOVOpress) —
Ce dimanche 8 juillet, pour la première fois, ont été diffusés des extraits audio des négociations entre Mohamed Merah et les hommes du Raid pendant le siège de son appartement en mars dernier à Toulouse.
C’est TF1 qui a présenté ces extraits dans son émission Sept à Huit. La chaîne assure détenir quatre heures et demie d’enregistrement des négociations.

De ce que l’on entend on peut penser que Merah était un bon islamiste, intelligent et cohérent avec la doctrine du djihad. Pour la théorie de l’immigration “chance pour la France” c’est un heureux hasard qu’il n’ait pas été pris vivant pendant les 32 heures du siège de son appartement, ce style de propos répétés tout au long d’un procès aurait fait mauvais effet !

Un référendum sur le droit de vote des étrangers !

Un référendum sur le droit de vote des étrangers !

08/07/2012 — 18h30
PARIS (NOVOpress) —
Le Bloc Identitaire réclame un référendum sur le droit de vote des étrangers et une pétition “Droit de vote des étrangers : nous voulons que le peuple s’exprime !” est lancée pour l’obtenir.

Dans ses motifs le Bloc explique :

La gauche a gagné les élections législatives. Mais elle a perdu la bataille du droit de vote des étrangers. En effet, elle ne dispose pas au Parlement des 3/5ème d’élus nécessaires au vote d’une réforme de la Constitution, préalable à une loi sur ce sujet.

Le Bloc Identitaire s’en félicite. Pour autant, le débat ne doit pas être esquivé. Le peuple doit pouvoir s’exprimer. Il faut interdire à l’avenir à la gauche, par un vote clair et net, de continuer à entretenir un doute malsain sur ce sujet.

Le vote des étrangers aux élections locales était clairement défendu dans le projet du candidat Hollande. Le président Hollande et son gouvernement avaient affirmé qu’ils le réaliseraient rapidement. Depuis des mois, les socialistes et leurs alliés (politiques ou médiatiques) nous ont expliqué que les Français y étaient favorables.

Nous pensons pour notre part l’inverse. Comme nous, la majorité des Français sont encore attachés au lien entre nationalité et citoyenneté. Un lien fondamental, que la gauche voudrait détruire après avoir déjà brisé celui entre identité et nationalité.
[…]

La pétition se trouve ici.
Elle sera remise à Jean-Marc Ayrault (Premier ministre), François Hollande (Président de la République), Claude Bartolone (Président de l’Assemblée nationale), Jean-Pierre Bel (Président du Sénat).

Et la pétition de conclure : “Ensemble, mettons les socialistes face à leurs contradictions. Forçons-les à consulter le peuple, notre peuple ! Ensemble, exigeons un referendum pour dire définitivement NON au droit de vote pour les étrangers ! Avant que ce soit les étrangers naturalisés par nos gouvernements successifs qui en décident…”

Crédit photo : Rama via Wikipédia, licence CC.

Editions Alan Sutton : au cœur de l’identité des régions, villes et villages de France

Editions Alan Sutton : au cœur de l’identité des régions, villes et villages de France

08/07/2012 – 17h30
SAINT-CYR-SUR-LOIRE (NOVOpress)
– Il y a des maisons d’édition qui devraient être déclarées d’utilité publique. Le cas des éditions Alan Sutton, basées à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire). Dans la collection « Mémoire en images », cet éditeur consacre des dizaines d’ouvrages à l’identité des villes et villages de France. Parmi les nouveautés : Port-la-Nouvelle, Vannes de 1900 à 1960, Aubervilliers (trois tomes), Nancy d’hier et d’aujourd’hui…

Au fil des pages et des siècles, une identité se dessine : des régions, des traditions, des coutumes françaises et européennes, des lieux de mémoire incontournables (églises chapelles, mairies, écoles, hospices…). Autant de réalités, facteurs d’harmonie et de cohésion, qui rappellent que la France est une terre d’identité multiséculaire.

Cette mise en perspective dépasse le cadre de la commune. Les éditions Alan Sutton consacrent ainsi des ouvrages aux moulins de la Nièvre, à la Côte d’Opale.
Et à la Côte d’Albâtre, à Paris en 100 dates ou encore, proposent 100 photos pour aimer la Touraine. Un riche catalogue, agrémenté de romans et d’études historiques. A découvrir assurément.

 

Milan : la mairie dépense 140.000 euros pour la prière musulmane

Milan : la mairie dépense 140.000 euros pour la prière musulmane

08/07/2012 — 15h10
MILAN (NOVOpress) —
Il pleut sur les Raphaëls du musée de Milan, faute d’argent pour réparer le toit. Mais la municipalité de gauche vient de dépenser 140.000 euros pour assurer le confort des musulmans pendant le Ramadan (cette année du 20 juillet au 19 août).

Sur la requête du préfet (aux ordres du gouvernement Monti), la mairie de Milan a acheté deux chapiteaux, situés devant le palais des sports Palasharp, au profit de l’« Institut culturel islamique de Milan ». Les chapiteaux sont dotés d’un plancher et d’un système d’éclairage. Il s’agit, explique l’adjoint à la Sécurité et à la cohésion sociale, « de garantir au Centre islamique la continuité de l’utilisation de ces espaces pour la prière ». La décision est « en outre économiquement avantageuse », puisque le prix d’achat de 140.000 euros ne correspond qu’à neuf mois de location – et que la location, on en a confirmation au passage, était jusqu’ici payée par la mairie. Le Centre islamique pourra ainsi continuer à utiliser les chapiteaux après le Ramadan, pour la prière du vendredi. La gestion sera assurée par la Protection civile de la ville.

Un reportage très complaisant avait été diffusé par la télévision régionale, à l’automne dernier, sur ces prières musulmanes devant le Palasharp. Deux journalistes italiens, un homme et une femme, ostensiblement voilée de vert pour l’occasion. Le journaliste masculin avait quand même interrogé le porte-parole du Centre islamique sur la ségrégation des femmes. Réponse : « L’homme a un devoir pendant la prière mais les femmes ont d’autres obligations, par exemple d’allaiter leurs enfants ». Quand, pour prouver que l’Islam est pacifique, le musulman donne en modèle la coexistence entre musulmans et chrétiens en Égypte, le journaliste ne bronche pas. Les images, en tout cas, sont parlantes.

La nouvelle majorité de gauche avait célébré sa conquête historique de la mairie de Milan, l’année dernière, en clamant : « Nous embrassons nos frères Roms et musulmans ». À ces déclarations d’amour-là, la gauche est toujours fidèle.

Crédit image : copie d’écran de Panorama.it.

États-Unis : vers un renversement économique inattendu ? Par Hervé Juvin

États-Unis : vers un renversement économique inattendu ? Par Hervé Juvin

[box class=”info”] Après la publication récente sur Novopress d’une analyse très pessimiste de la situation économique des Etats–Unis (« Les sept plaies de l’Amérique d’Obama » de Jean-Michel Quatrepoint), au titre du pluralisme des opinions nous publions cette analyse au contraire optimiste d’Hervé Juvin sur un point économique particulier mais très important. [/box]

Technique, économie, énergie. Il s’agit de prendre toute la mesure d’une information étonnamment passée inaperçue : les États-Unis étaient de très grands importateurs de pétrole ; de très grands importateurs de gaz ; de très grands dépendants aux sources d’énergies fossiles partout dans le monde. Les États-Unis, dans les années à venir, se sont mis dans la situation d’être exportateurs de pétrole ; exportateurs de gaz naturel ; ils pourraient même devenir parmi les plus grands exportateurs mondiaux.

[box] * NDLR. A certaines heures, l’hébergeur de cette vidéo (Dailymotion) ne délivre qu’un flux très lent. [/box]

À propos de l’auteur

Hervé JuvinHervé Juvin

Hervé Juvin est écrivain et conférencier. Auteur d’essais sur l’économie, la société et la mondialisation, il est spécialiste de la banque et des marchés financiers. Grand arpenteur du monde, il a publié plusieurs centaines d’articles, notamment dans Le Débat ( Gallimard), L’Expansion, Agir, et préside par ailleurs une société de conseil aux gouvernements, aux institutions et aux entreprises.

[box class=”info”] Source : Realpolitik.tv. [/box]