Autriche : pas de démocratie sans critique de l’Islam

Autriche : pas de démocratie sans critique de l’islam [vidéo]

31/08/2011 11h00
VIENNE (NOVOpress) –
En matière de vie sexuelle et conjugale, l’empereur François-Joseph, le mari de Sissi, eut peu à voir avec Mahomet, lequel, selon la tradition musulmane, épousa sa femme préférée, Aïcha, lorsqu’elle avait six ans et la posséda physiquement dès qu’elle en eut neuf. C’est pourtant une vieille loi de François-Joseph qui a valu 480 € d’amende à Elisabeth Sabaditsch-Wolff, du mouvement citoyen « Pax Europa », pour avoir qualifié Mahomet de pédophile. Le 15 février dernier, un juge de Vienne l’a acquittée de l’accusation d’incitation à la haine mais jugée coupable de «dénigrement de croyance religieuse» d’une religion officiellement reconnue.

Pour comprendre cette curiosité juridique, il faut remonter aux années d’emballement belliciste qui précédèrent et préparèrent immédiatement le grand suicide européen de la Première Guerre mondiale. En 1908, l’Autriche-Hongrie annexe officiellement la Bosnie-Herzégovine. 700 000 musulmans deviennent ainsi sujets de la double monarchie. Par une loi du 15 juillet 1912, François-Joseph accorde alors à «l’islam, selon le rite hanafite » le statut de «religion reconnue», à l’exercice protégé par l’État. L’article 6 précise que «jouiront de la même protection la doctrine de l’islam, ses institutions et ses coutumes dans la mesure où celles-ci ne sont pas contraires aux lois de l’État». Cette loi survécut à l’effondrement de la monarchie multiethnique et multiculturelle des Habsbourg en 1918 et est restée officiellement en vigueur jusqu’à nos jours. Pendant longtemps, elle resta sans application. Les vagues récentes d’immigration musulmane dans la petite Autriche lui ont redonné une redoutable actualité.

C’est donc en tant que condamnée pour avoir dénigré Mahomet qu’Elisabeth Sabaditsch-Wolff a pris la parole la semaine dernière lors d’une table ronde organisé sous la présidence de Heinz-Christian Strache, le dynamique leader de la FPÖ (Parti de la liberté autrichien) sur le thème : « L’Europe en mutation : y a-t-il des possibilités d’accord avec l’islam(isme) ou y aura-t-il un déclin de notre société et de ses valeurs ? »

Dans son intervention, Elisabeth Sabaditsch-Wolff a commencé par constater que l’Europe est effectivement en mutation. « La société européenne est en train de changer pour passer d’une société libre à une société déterminée par la charia. Vous allez vous demander comment j’arrive à cette conclusion, alors qu’il n’y a en Autriche depuis dix ans que 500 000 musulmans. Mais il n’y a pas besoin de plus de 500 000 musulmans, même 50 000 ou 100 000 suffisent, pour exercer la pression que nous ressentons tous ». L’islam, a expliqué Elisabeth Sabaditsch-Wolff, ignorant complètement le principe de la séparation de l’Église et de l’État, « l’islam n’est pas une religion de la sphère privée. Si c’était le cas, je ne serais pas assise à cette tribune et je n’aurais absolument aucun problème avec l’islam. Mais le problème que nous avons avec l’islam, c’est que les valeurs de l’islam font irruption dans notre société, et cela non par la voie du débat parlementaire, mais par une pression exercée de l’extérieur ».

« L’islam en tant que tel », a souligné Elisabeth Sabaditsch-Wolff, « exclut tout compromis et toute tolérance » et la notion de tolérance que l’on peut trouver dans l’islam n’a rien à voir avec celle que nous connaissons. « Il n’y a pas de pluralisme de religion et de pensée, et c’est précisément cela qui est directement opposé à notre mode de vie occidental ». Aussi ceux qui espèrent une sorte de Réforme de l’islam, « un Martin Luther musulman » se font-ils des illusions [on pourrait ajouter qu’ils se font une idée de Luther assez peu conforme à la réalité historique car Luther n’était pas précisément un champion de la tolérance et du pluralisme, NdT]. « Il n’y aura pas de Martin Luther musulman »

Dénonçant la manière dont toute critique de l’Islam était diabolisée comme « islamophobie », Elisabeth Sabaditsch-Wolff a rappelé les procédures judiciaires lancées contre elle et contre d’autres critiques de l’islam à travers l’Europe, comme Geert Wilders aux Pays-Bas. Dans le cas de l’Autriche, la loi de 1912 (accordant protection à la doctrine de l’islam dans la mesure où celle-ci n’est pas contraire aux lois de l’Etat), est sans cesse rappelée désormais par les politiciens mais elle n’est pas véritablement appliquée. Elle ne pourra l’être tant qu’on n’aura pas examiné ce qu’est vraiment la doctrine de l’islam et dans quelle mesure celle-ci est compatible avec les lois autrichiennes. « Depuis 1912 et jusqu’à aujourd’hui, les autorités autrichiennes ne connaissent pas officiellement le contenu de l’islam. Cela doit changer. C’est aussi un appel aux hommes politiques à faire enfin quelque chose. Mon second souhait est que, en Europe, ceux qui critiquent l’islam cessent d’être diffamés. Car, si nous ne tolérons plus la critique, alors nous tuons la liberté de parole. Et la liberté de parole est essentielle pour la démocratie. Si nous n’avons pas de liberté de parole, nous pouvons remballer la démocratie. Nous devons pouvoir discuter des contenus d’une religion. Si nous ne le faisons pas, je dois le répéter, nous n’avons pas de démocratie ».

Sous le signe de la repentance et sur fond de vaudou, Jean-Marc Ayrault en voyage au Bénin

Sous le signe de la repentance et sur fond de vaudou, Jean-Marc Ayrault en voyage au Bénin

31/08/2011 10h00
COTONOU (NOVOpress Breizh)
– Invité par le maire de Cotonou et ancien président de la République Nicéphore Dieudonné Soglo, Jean Marc Ayrault a entamé lundi un voyage de cinq jours au Bénin. Destiné officiellement à « renforcer la coopération entre Nantes, la ville de Cotonou et le Bénin », ce séjour est placé sous le signe de la repentance chère à l’oligarque nantais.

Affirmant sur son blog que ce voyage est pour lui « l’occasion de rappeler le rôle croissant de l’Afrique sur la scène internationale et de renforcer la coopération entre Nantes, la ville de Cotonou et le Bénin », le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale a rencontré hier le président de la République du Bénin, Thomas Boni Yayi, « afin d’évoquer avec lui les enjeux actuels de son pays et de l’Afrique subsaharienne (crise énergétique, urbaine et alimentaire). »

La question de l’évolution démographique de l’Afrique a été abordée lors de cet entretien – selon un rapport que vient de publier l’INED, la population africaine devrait en effet quadrupler d’ici la fin du XXIème siècle et passer de 800 millions d’habitants en 2000 à 3,6 milliards en 2100 – ce qui fait dire au maire de Nantes que « de la manière dont l’Afrique se développera dépendra l’avenir du monde. Ne pas voir que nos intérêts sont étroitement mêlés constituerait une faute historique. »

Prise de conscience qui aurait mérité mieux que la conclusion qu’il en tire en se bornant à suggérer que l’on réfléchisse « à la place de l’Afrique dans le G20 » (sic). Une réponse un peu courte en effet pour ce qui apparait probablement, pour l’Europe, comme la question géopolitique majeure du siècle.

Mais l’enjeu principal du voyage de Monsieur Ayrault n’est pas là. Il réside sans conteste, pour cet apôtre de la repentance, dans la question de la traite atlantique – la traite arabo-musulmane, qui fit deux fois plus de victimes, n’étant bien entendu pas d’actualité. Affirmant que « le Bénin fut une des plaques tournantes majeures de la traite atlantique » et que « le pays a accueilli une part importante des expéditions négrières nantaises », il omet toutefois de préciser que les Européens n’allaient pas chercher les esclaves à l’intérieur de l’Afrique : ils les achetaient à des marchands d’esclaves africains.

Sous le signe de la repentance et sur fond de vaudou, Jean-Marc Ayrault en voyage au Bénin

La porte du non-retour

Le maire de Nantes se rendra donc jeudi au mémorial de la « Porte du non-retour » à Ouidah. « Visite qui promet d’être émouvante » précise-t-il, tout en rappelant que « Nantes aussi est pionnière pour la reconnaissance de son passé de 1er port négrier de l’Hexagone: j’inaugurerai le 1er décembre prochain notre Mémorial de l’Abolition de l’esclavage, l’ouvrage le plus important de ce type en Europe. » Un monument qui aura coûté aux contribuables la bagatelle de 6,9 millions d’euros.

Très attaché à une « certaine forme » de laïcité, Jean-Marc Ayrault abordera-t-il cette question avec son hôte ? Avant d’être élu maire de Cotonou, Nicéphore Soglo fut en effet président de la République du Bénin de 1991 à 1996. A ce titre il s’empressa de rétablir le vaudou pour se concilier les pouvoirs traditionnels de ce pays où ce culte reste très implanté, et fit du 10 janvier de chaque année la Journée nationale du vaudou.

"Commotion" : les réseaux sans fil autonomes, cryptés et en haut débit pour bientôt ?

“Commotion” : les réseaux sans fil autonomes, cryptés et en haut débit pour bientôt ?

31/08/2011 – 07h30
PARIS (NOVOpress) — Commotion. C’est le nom d’un traumatisme crânien qui, selon son degré de gravité, peut entraîner la mort. C’est aussi le nom donné à un projet technologique révolutionnaire qui, s’il était mis en place à grande échelle, annoncerait la fin certaine d’internet tel que nous le connaissons aujourd’hui. Mais cette évolution ne se limiterait pas à une simple dimension technologique.

Il existait les VPN. Un équipe d’ingénieurs et développeurs fait encore plus fort.

Le Monde, dans un article daté d’hier 30 août, évoque ce que pourrait être internet dans les 12 mois à venir, grâce à l’important travail d’une équipe américaine “d’activistes du net” (le site de l’Open Technology Initiative qui pilote le projet emploie le néologisme “technavists”) financés en partie par de Département d’État américain : un réseau autonome, anonyme, sans fil, ne nécessitant aucun relais, ni téléphonique, ni satellite, crypté et donc a priori incontrôlable.

Selon les activistes du net à l’origine du projet, il suffira d’installer Commotion sur votre ordinateur, soit en le téléchargeant soit à partir d’une copie conservée sur une banale clef USB, pour intégrer le réseau et naviguer sans limitation ni surveillance.

La révolution technologique, avant-goût d’une révolution au sens propre ?

Si les motivations premières de l’OTI et des acteurs du projet Commotion, d’inspiration libertaire, étaient à la base d’offrir aux militants et contestataires des régimes proche et moyen-orientaux les moyens de communiquer sur le net tout en échappant aux contrôles étatiques, afin “d’organiser la démocratie”, la mise en circulation de Commotion auprès du grand public représenterait en elle-même un véritable séisme, à la fois politique, juridique et économique pour de nombreux pays, mais aussi et surtout en Europe.

Économique, car l’apparition de Commotion bouleverse sérieusement la donne pour les prestataires chargés de la distribution commerciale ou de la surveillance d’internet à tous les niveaux, de l’opérateur de téléphonie mobile et fournisseur d’accès à internet dont les modèles de développement deviennent caduques, aux organismes chargés de la vente ou de la protection des œuvres numériques, la question de la nécessaire redéfinition du droit d’auteur se posant également.

Politique et juridique enfin, car Commotion signifierait d’une part que toutes les lois votées en France depuis 2006 destinées à cadenasser le net, et la haute autorité administrative créée à cet effet à grand renfort de millions d’euros, sont mortes-nées, tout comme l’ACTA au niveau international. Bien au-delà d’internet, c’est donc à un profond bouleversement politique qu’il faudrait s’attendre, printemps virtuel qui pourrait naître d’une redécouverte de la liberté d’expression, de son application pleine et entière et des conséquences — non prévisibles — de cette dernière, à tous points de vue.

Comme le dit l’essayiste et économiste Hervé Juvin dans son ouvrage Le renversement du monde, politique de la crise, “la naïveté technicienne nous fait troquer la détermination par les origines, la terre, la culture, au profit de la détermination par la technique, en ignorant totalement l’ambivalence de toute technique et de tout outil. (…) Nous croyons que l’outil conduit la main qui le tient. Quelle erreur ! (…) Les outils sont partout. Nous ne savons rien de l’usage qui en sera fait.”

[box class=”warning”]En savoir plus : tech.chambana.net/projects/commotion et oti.newamerica.net/commotion_wireless_0[/box]
Crédit photo : Kriss Szkurlatowski / image sous licence creative commons

Un député à la rescousse des poissons rouges

Un député à la rescousse des poissons rouges

31/08/2011 – 07h15
PARIS (NOVOpress) —
Voilà une information qui fera sourire, ou pas. Dans une question publiée au Journal officiel le 8 Juillet 2011, un député UMP du Territoire de Belfort a interpellé le ministre de l’agriculture, Bruno Le Maire, sur la situation des poissons vivant dans les “boules aquarium”.

Le député Michel Zumkeller, encouragé par les associations de pêcheurs sur sa circonscription, s’est exprimé en ces termes : « À l’époque où le bien-être des animaux est un sujet plus que jamais à l’ordre du jour, pourquoi ces boules de verre «primitives» sont encore vendues couramment à des personnes qui n’ont aucune notion des conditions optimales nécessaires au maintien des poissons d’aquariums ? ».

Son intérêt pour la défense des poissons rouges est aussi motivé par la décision prise par la municipalité de Rome en 2005. En effet, un décret interdit la vente de bocaux et de poissons lors des fêtes foraines.

Voilà en tous les cas une information qui élève le débat politique, ou pas.

Nolwenn Leroy en concert à Brest avec Alan Stivell [vidéo]

Nolwenn Leroy en concert à Brest avec Alan Stivell [vidéo]

Dans le cadre de la Nuit bretonne de Brest, Nolwenn Leroy aura fait découvrir au public son album Bretonne accompagnée par de nombreux artistes, dont Alan Stivell, figure de proue de la musique celtique, venu interpréter avec Nolwenn Leroy son légendaire Tri Martolod.

Multiplication des « villages du ramadan » dans l’Hexagone en 2012

Multiplication des « villages du ramadan » dans l’Hexagone en 2012

30/08/2011 – 20h30
BOBIGNY (NOVOpress) –
Les millions de musulmans implantés en France célèbrent le 30 août L’Aïd-el-fitr voulant dire « petite fête », en opposition au prochain Aïd El Kebir (« grande fête ») où des millions de moutons seront tués sauvagement. Les musulmans peuvent donc dès maintenant s’alimenter normalement après les 29 jours de jeûne du ramadan 2011.

De nombreux musulmans se mobilisent pour que fleurissent l’année prochaine dans l’Hexagone des « villages du ramadan », en copiant le modèle des traditionnels marchés de Noël. Le centre commercial Bobigny 2 (Seine-Saint-Denis) montre la voie depuis quelques années, avec « deux fois plus de stands qu’il y a deux ans », note Eric Bureau dans Le Parisien du 30 août.

A lire le reportage de notre confrère, ce type d’opération vise à séduire une large clientèle. Ainsi, « les non-musulmanes aiment beaucoup nos robes d’intérieur et de soirée », assurent « trois jeunes femmes voilées » d’une société de vente à domicile. Tandis que les pains maghrébins et pâtisseries orientales marchent « aussi bien avec les chrétiens », affirment Yamina et Souhila.

Ces « villages du ramadan » devraient fleurir dans plusieurs villes françaises en 2012 : Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Avignon et Strasbourg, notamment. Ils visent à montrer l’islam « au grand jour » selon Mohammed Henniche, secrétaire général de l’Union des associations musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM 93).

Une propagande qui s’inscrit dans le cadre de l’islamisation totalitaire du continent : progression de la burqa, banalisation des prières musulmanes dans la rue, construction massive des mosquées-cathédrales, manifestations agressives en faveur de la charia, suppression du porc dans les menus scolaires, traitement spécifique réservé aux femmes dans les services publics (hôpitaux, piscines…), etc.

Manuels scolaires et identité sexuelle : entretien avec Jacques Myard [audio]

Manuels scolaires et identité sexuelle : entretien avec Jacques Myard [audio]

30/08/2011 20h00
PARIS (NOVOpress) – Une petite centaine de députés UMP ont co-signés une lettre adressée au ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, lui demandant de retirer des manuels d’enseignements de SVT (1ère L et ES) les passages sur “l’identité sexuelle” faisant la part belle notamment à la théorie du gender (théorie que Facebook fait sienne, photo ci-dessus). Parmi eux, le député Jacques Myard, membre de la Droite populaire.

[MEDIA not found]

[box class=”warning”]Photo : capture d’écran d’une page Facebook…[/box]

Milan : la mairie et l’archevêché fêtent la fin du Ramadan

Milan : la mairie et l’archevêché fêtent la fin du Ramadan

30/08/2011 18h30
MILAN (NOVOpress) – « Nous embrassons nos frères musulmans » : c’est par ce cri que la gauche, il y a trois mois, avait célébré sa conquête historique de la mairie de Milan, avec la bénédiction du cardinal-archevêque. On ne s’étonnera donc pas que la mairie et l’archevêché aient rivalisé de zèle hier, pour fêter la fin du Ramadan. Entre les autorités ecclésiastiques et civiles, il est difficile de dire qui l’a emporté: si le diocèse avait mis à disposition un terrain paroissial, Madame le maire-adjoint a eu l’attention de venir voilée.

Plusieurs centaines de musulmans ont célébré hier l’Aïd El-Fitr sur le terrain de sport de la via Cambini, que la paroisse Saint-Jean Chrysostome avait mis à la disposition de la Maison de la culture islamique de Milan pour toute la durée du Ramadan. Le maire-adjoint, Maria Grazia Guida, la tête couverte d’un voile fuschia (photo ci-dessus), a pris la parole pour expliquer que cette visite historique – la toute première fois qu’un représentant de la municipalité participait à une célébration musulmane – « n’avait créé aucune polémique dans la majorité municipale, parce qu’elle s’inscrit dans la ligne du dialogue, dans laquelle nous continuerons à avancer ».

Mahmoud Asfa, le directeur jordanien de la Maison de la culture islamique, s’est félicité de cette visite « que nous attendions depuis 30 ans ». Prenant le maire au mot, il a rappelé les exigences de la communauté musulmane en matière de constructions de mosquées. « Nous demandons depuis longtemps des lieux de culte dignes et nous espérons que, avec cette municipalité, le temps est finalement arrivé pour affirmer nos droits, y compris dans la perspective de l’Exposition de Milan, à laquelle la communauté musulmane voudrait participer ».

Étaient également présents Mgr Gianfranco Bottoni, responsable des relations œcuméniques et interreligieuses du diocèse de Milan, et l’abbé Piero, curé de la paroisse Saint-Jean Chrysostome et hôte de la fête, qui est très actif depuis des années pour favoriser les rencontres entre les diverses communautés immigrées particulièrement nombreuses dans ce quartier de Milan. Le diocèse avait auparavant organisé, dimanche, une recontre de prières communes entre musulmans et catholiques à l’église Saint-Joseph, toujours dans le même quartier. « Nous commencerons par dire les vêpres », avait expliqué l’abbé Giampiero Alberti, responsable diocésain pour le dialogue avec les musulmans. « Au coucher du soleil, nous romprons le jeûne avec les musulmans et à ce moment, ce sera leur tour de faire une prière. Ce sera une rencontre simple, en signe du respect réciproque entre les deux confessions religieuses de Milan ».

La venue de Maria Grazia Guida a été vivement critiqué par Davide Boni, président du groupe de la Ligue du Nord au Conseil régional de Lombardie : « Le fait que le maire-adjoint de Milan se soit rendu à l’occasion de la fin du Ramadan dans un des endroits les plus chauds de la ville, le quartier de via Padova, théâtre d’ignobles révoltes mises en œuvre par des bandes immigrés, constitue un manque de respect pour tous les Italiens qui subissent depuis toujours les conséquences de la cohabitation forcée avec les lieux de culte musulmans ».

[box class=”info”]Sources : ilgiornale.it/milano.corriere.it[/box]

Entretien avec Richard Roudier, membre du bureau exécutif du Bloc Identitaire [vidéo]

Entretien avec Richard Roudier, membre du bureau exécutif du Bloc Identitaire [audio]

30/08/2011 17h30
NIMES (NOVOpress) – L’université de rentrée du Bloc Identitaire se tiendra les 9, 10 et 11 septembre en Provence, sur le thème du combat identitaire européen.

Au programme cette année, une dizaine d’intervenants, des ateliers pratiques et politiques ainsi qu’une grande soirée sur le thème de l’Europe.

Présentation détaillée en compagnie de Richard Roudier, membre du bureau exécutif du Bloc Identitaire et responsable de l’évènementiel.

Propos recueillis par Yann Vallerie

[MEDIA not found]
Samedi 3 septembre, Journée d'Esprit public et de la Ligue du Sud à Orange

Samedi 3 septembre, Journée d’Esprit public et de la Ligue du Sud à Orange

Samedi 3 septembre aura lieu, au théâtre municipal d’Orange (Vaucluse) de 9h30à 18h30, la Journée d’Esprit public et de la Ligue du Sud (PAF 10 euros).

Thème de cette journée : “2012 : quels enjeux pour la France ?”

Programme :

– Jacques Bompard, maire d’Orange, conseiller général : “2012 : les axes de salut public dont la France a besoin”. Interviendront également : Michelle Carayon, Dominique Michel, Ronald Perdomo.

– “Justice, délinquance, immigration : Sarkozy face à son bilan” par Hervé de Lépinau, avocat

– “L’Etat sarkozien : fort avec les faibles, faible avec les forts” par Philippe de Beauregard, juriste

– “2012 : l’enjeu du vote ethnique” par JeanVallier, directeur de communication

– “Nos raisons d’espérer pour la France” par Xavier Fruleux, cadre

– “Président de droite ou président de gauche : quelle différence pour les communes ?” par Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, conseiller général

Cette Journée sera suivie du Grand Banquet de l’Esprit public salle des fêtes Alphonse Daudet à Orange, à partir de 19h30 (PAF 15 euros).

Réglement pour la Journée  à l’ordre du trésorier de la Ligue du Sud à renvoyer Ligue du Sud Clos cavalier 84100 Orange

Réglement pour le banquet à l’ordre de l’Esprit public.

Pour Michel Rocard, DSK est “un malade mental”

Pour Michel Rocard, DSK est “un malade mental” [vidéo]

Michel rocard, retiré de la vie politique mais apportant encore son concours à l’action de Nicolas Sarkozy, n’a pas fait hier, lundi 29 août, dans la dentelle lors du Grand Journal de Canal +. L’ancien Premier ministre a en effet affirmé que DSK était “un malade mental” !

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Décroissance: Pourquoi Paul Ariès a-t-il aussi peur des “identiverts”? par Xavier Eman

[Tribune Libre] Décroissance : Pourquoi Paul Ariès a-t-il aussi peur des “identiverts”? par Xavier Eman

Paul ArièsSi Paul Ariès ne ménage pas, à juste titre, ses attaques contre le capitalisme et sa boulimie productivo-consumériste qui mène notre monde à l’abîme, il semble cependant viscéralement attaché au « droit de propriété ». Estimant que le concept de « décroissance » appartient sans contestation possible à sa petite personne et à ses quelques amis en sandales, il n’a donc de cesse que de dénoncer, pratiquement à chaque numéro de son (fort intéressant au demeurant) journal, les « faux amis » de son cher bébé « décroissant », qu’il surveille comme un père abusif et jaloux bien que, de toute évidence, la paternité réelle ne lui revienne aucunement.

Mais qui sont donc ces terribles et inquiétants « faux amis » qui, dans la mentalité obsidionale d’Ariès, sont bien plus dangereux que les plus farouches adversaires proclamés ? Et bien, grosso modo, ce sont tous ceux qui ont l’outrecuidance de se pencher sur les problématiques de localisme, d’écologie, de simplicité volontaire, de ré-enracinement, d’économie alternative et de néo-ruralisme sans avoir au préalable reçu l’approbation morale et le tampon citoyen de la « gauche ».

Alain de Benoist, les écologistes indépendants, Antoine Waechter… tout le monde y passe. Et au premier rang de ces horrifiques et fantasmés « infiltrés », on trouve, bien sûr, les machiavéliques « identiverts » qui ont la criminelle audace d ‘étendre le concept de bio-diversité aux peuples du monde, qui pensent que le libéralisme marchand mondialisé encourage et se nourrit des flux migratoires et que, de ce fait, on ne peut combattre efficacement l’un sans s’opposer à l’autre, que les hommes sont aussi le fruit d’une héritage, d’une histoire et de valeurs spécifiques et que donc le déracinement massif et le « métissage» imposé à grande échelle sont des crimes contre la pluralité du monde, qu’il ne peut y avoir d’échanges fructueux et enrichissants qu’entre peuples libres, autonomes et différenciés, que la circulation « libre et incontrôlée » des personnes a pour inévitable corollaire celles des capitaux et des marchandises et qu’il est donc mensonger et démagogique de prétendre souhaiter l’un sans assumer l’autre…

Que l’on ne partage pas ces opinions peut bien évidemment se concevoir mais cela fait-il pour autant des « identiverts » des monstres déshumanisés avec lesquels on ne peut « même pas débattre » et dont la dénonciation ignominieuse (et mensongère) est plus cruciale et urgente que le combat contre les néo-esclavagistes du Medef, les pollueurs de tous poils, leurs complices de la finance internationale et tous ceux qui, d’un bord à l’autre de l’échiquier politique, refusent d’aborder le thème de la décroissance sous un autre angle que celui du ricanement méprisant ? Dans l’esprit de Paul Ariès, confit au fin fond de son sectarisme, la réponse est évidemment : oui ! Car, voyez-vous, Monsieur Paul Ariès ne juge pas les faits, les dires ou les actes, non, il sonde les coeurs et les âmes ! Sublime devin, il décrypte les « arrières-pensées » et suppute les « non-dits » !

Article de Paul Ariès contre les identiverts

Article de Paul Ariès contre les identiverts

Les méthodes des procès de Moscou, ont, semble-t-il, encore de beaux jours devant elles…

Les « identiverts » fondent une Amap? Mais c’est qu’ils rêvent de pouvoir aller chercher leurs carottes et leurs navets en chemise brune ma bonne dame !

Les « identiverts » travaillent avec des Africains pour déconstruire le mythe occidentaliste de « l’Eldorado migratoire » ? C’est pour mieux camoufler leur racisme épidermique, bien sûr !

Les « identiverts » tentent de mettre en place une coopérative de défense des viticulteurs familiaux ? Abject protectionnisme petit-bourgeois !

Les « identiverts » proposent une détaxation de proximité… Bon là, on n’a pas encore trouvé ce qui était odieux mais le simple fait que cela vienne d’eux rend cette proposition intolérable et inacceptable !

Dans un monde sain et apaisé, les divergences qui peuvent exister au sein de la mouvance anti-capitaliste et écologisto-localiste donneraient lieu à des échanges et débats sans doute virulents, mais certainement utiles et fructueux . Ce n’est malheureusement pas le cas. Les vieux réflexes idéologiques gauchistes sont plus forts que l’intérêt général et les petits chefs de clans de la décroissance boboesque nullement à la hauteur des immenses enjeux qu’ils prétendent embrasser. Dont acte.

De leur côté, les « identiverts » continueront à clamer « Vivre et travailler au pays ! » sans se sentir obligés d’ajouter « … mais au pays de son choix » par peur panique de sortir des limites rassurantes et confortables du « politiquement correct ». De Dieppe à Yamoussoukro : localisme, communauté, tradition ! Et mort aux cons !

Mondialisation : un homme d’affaires chinois achète un morceau de l’Islande

Mondialisation : un homme d’affaires chinois achète un morceau de l’Islande

30/08/11 – 11h50
REYKJAVIK (NOVOpress)
– Un riche investisseur chinois est en passe d’acquérir une imposante surface en Islande pour un projet touristique d’un coût de 100 millions de dollars, qui comprendra notamment un grand parcours de golf.

L’acheteur, Huang Nubo, n’est pas seulement un homme d’affaires ordinaire, c’est aussi un ancien responsable gouvernemental chinois. La transaction concernera plus de 300 kilomètres carrés sur le territoire islandais.

Le promoteur chinois a signé un pré-accord de vente mercredi dernier avec des propriétaires terriens dont le gouvernement islandais. Accord qui doit désormais être approuvé par Pékin et Reykjavik, mais suscite déjà un certain nombre de réactions négatives de la part des Islandais, inquiets de voir leur sol ainsi bradé à des étrangers.

Placée sur la route entre l’Europe et l’Arctique, l’Islande est de plus en plus considérée comme ayant une position stratégique, la fonte des glaces ouvrant de nouvelles voies maritimes polaires et rendant les ressources minérales de cette région plus accessibles, provoquant de nombreuses convoitises internationales.

Le rêve américain : l’histoire d’une arnaque [vidéo]

“Le rêve américain” est un dessin animé de 30 minutes qui montre comment les américains ont été escroqués depuis des années par le gouvernement américain . Comment l’argent est il crée ? Comment fonctionnent les banques ? Pourquoi les prix des logements flambent puis plongent ? Qu’est ce que la FED et quelle influence a-t’elle sur la vie quotidiennes des citoyens américains ?

Un regard divertissant mais percutant sur les agissements du gouvernement américain et des puissances financières.

La communauté juive de France manifeste son attachement à Israël

La communauté juive de France manifeste son attachement à Israël

29/08/11 19h00
PARIS (NOVOpress)
– Plusieurs centaines de membres de la communauté juive de France se sont rassemblés ce dimanche près de l’ambassade d’Israël à Paris pour soutenir l’État hébreu et dénoncer les attaques de ces derniers jours.

Agitant des drapeaux israéliens, les manifestants brandissaient également des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : “La France doit combattre les islamistes en Afghanistan, en France et à Gaza” ou “Les terroristes ne sont jamais des activistes”.

Les médias “se comportent comme des relais de la propagande palestinienne, source principale de l’antisémitisme” et “ignorent totalement la souffrance de la population civile israélienne, attaquée lâchement”, a notamment déclaré un représentant du Secours français pour Israël, sans toutefois préciser lequel des médias, de TF1 de Martin Bouygues au Monde de Louis Dreyfus en passant par Libération du Baron Rothschild, était le plus “pro-palestinien” dans son traitement de l’actualité au Proche-Orient.

Les manifestants affirmaient également que “pour combattre les attaques terroristes, les représailles israéliennes sont justifiées, légitimes et légales”.

L’actuel regain de violences dans et autour de la bande de Gaza a déjà fait 15 morts et plus de 50 blessés côté palestinien et un mort et environ 20 blessés en Israël.

Émeutes ethniques à Majorque

[exclusivité] Émeutes ethniques à Majorque

29/08/2011 17h00
MADRID (NOVOpress) – Le mythe de la coexistence pacifique des minorités ethniques ne résiste pas à l’épreuve des faits. Ce matin, à l’aube, un Nigérien résidant à Palma de Majorque est décédé après être tombé de son appartement au quatrième étage du 58 de la rue Tomas Rullan dans le quartier de Son Gotleu.

Cette mort a déclenché de violents affrontements entre une centaine d’Africains et la police locale, lesquels se sont traduits par de nombreuses arrestations et de nombreux dégâts.

Les émeutes ont commencé quand les policiers ont voulu s’approcher du corps de la victime. Ils en auraient été empêchés par une foule d’Africains, au motif qu’« un Blanc ne peut pas toucher le corps d’un Noir ».

L’origine du décès est difficile à déterminer, mais des Africains ont indiqué à la presse locale que l’homme aurait été poussé dans le vide par des agresseurs appartenant à la communauté gitane.

Les Africains, qui sont nombreux à résider de manière illégale à Majorque, reprochent aux forces de police de ne pas les protéger contre les agressions de nature xénophobe et raciste dont ils sont victimes de la part des Gitans établis de longue date sur l’île.

Les associations xénophiles et les partis de gauche, toujours prompts à dénoncer la moindre incivilité dont pourraient être les victimes des étrangers en situation illégale, gardent un silence prudent. De tels incidents ne trouvent pas de place dans leur grille d’analyse.

Ces émeutes démontrent à la classe politique catalane et insulaire que l’immigration illégale a un coût dont les populations locales payent le prix et suscitent la violence. Ces événements sont pain béni pour des formations populistes comme Plataforma per Catalunya, le seul parti qui dénonce clairement les dégâts commis par l’immigration incontrôlée.

[box class=”info”]Crédits photo : Prensa local [/box]

Des Noirs massacrés par des rebelles libyens

Des Noirs massacrés par des rebelles libyens

29/08/2011 16h00
TRIPOLI (NOVOpress) – Le bloggeur congolais Alex Engwete publie des nouvelles du continent noir qui tranchent sur les informations aseptisées de la presse occidentale, trop paralysée par le politiquement correct pour oser rendre compte de ce qui se passe.

Dans un post bien informé, Alex Engwete rapporte des assassinats de Noirs par les rebelles libyens sous couvert de chasse aux mercenaires venus du sud du Sahara.

Il semble que les populations arabes profitent de ces moments d’anarchie pour régler des comptes avec une population nombreuse attirée par les largesses du colonel Kadhafi.