L’Algérie refuse toute extradition de la famille Kadhafi

24/10/2011 – 20h00
ALGER (NOVOpress) –
Le journal Le Soir d’Algérie a annoncé que l’Algérie ne livrerait pas les membres de la famille Kadhafi aux nouvelles autorités libyennes. Selon un contact du journal, « l‘Algérie n’a nullement l’intention d’extrader les membres de la famille Kadhafi ni vers la Libye ni ailleurs ».

Arrivés fin août, l’épouse du colonel, Safia, sa fille Aïcha, ainsi que ses fils Hannibal et Mohamed, accompagnés de leurs enfants se sont réfugiés en Algérie, pays qui les a accueillis pour des raisons strictement humanitaires. Cette décision de ne pas extrader la famille de Mouammar Kadhafi fait suite à l’assassinat de l’ancien dirigeant libyen. « Le monde entier a vu avec quelle sauvagerie l’on a tué Kadhafi. Nous n’allons pas exposer à un péril des gens qui sont sous notre protection » a ainsi martelé le contact du quotidien insistant également sur le fait que l’Algérie est « un pays souverain, qui agit conformément à la légalité internationale. Seule l’Onu est fondée à traiter avec nous sur ce dossier ». Cette information a été transmise au Secrétaire général de l’Onu, au Conseil de sécurité, ainsi qu’au Conseil national de transition libyen.

Pendant ce temps, les hérauts de la démocratie (Sarkozy, BHL et tant d’autres) applaudissent certainement des deux mains à la décision du CNT d’adopter la charia comme source du droit en Lybie. Tout comme au respect de la règle de non-violence prônée au début du règne du CNT comme en témoigne l’assassinat du colonel Kadhafi et les exactions racistes commises à l’encontre des populations noires résidant en Libye.

Élections fédérales en Suisse : En fait, rien n’a changé

[Tribune libre] Élections fédérales en Suisse : L’UDC reste de loin le premier parti !

A en croire les journalistes romands, on aurait assisté à un cataclysme lors des élections fédérales du dimanche 23 octobre. « Fort recul de l’UDC », « coup d’arrêt pour l’UDC », « fin d’un cycle », ces incantations psalmodiées par la presse reflètent plus les désirs et peurs de journalistes politisés que la réalité des faits.

Certes l’UDC n’a pas progressé de manière aussi fulgurante que lors des dernières élections, pire, elle a même perdu deux à trois pour cents ce qui correspond à sept sièges. Néanmoins, c’est bien vite oublier que le parti a subit une scission il y a quatre ans et qu’un nouveau parti, qui était alors son aile agrarienne, sous les couleurs de Parti bourgeois démocratique, chasse dorénavant sur ses terres. Si l’on additionne les voix de ces deux partis on obtient un résultat plus important que celui de l’UDC lors des dernières élections. Il s’agit donc plus de la confirmation d’un état de fait que d’un quelconque recul. En effet, l’aile agrarienne de l’UDC n’a pas attendu la scission pour s’opposer à son parti quand il s’agissait de voter sur les questions migratoires par exemple. Le rapport de force sur ces questions n’a donc pas changé au Parlement.

D’autant qu’il faut souligner l’élection d’un Mouvement citoyen genevois et d’un membre supplémentaire de la Ligue des Tessinois qui sont des partis globalement en accord avec l’UDC sur les questions migratoires et européennes.

En revanche, la gauche, elle, a réellement perdu de son influence, le Parti Socialiste recule de près de deux pour cents et les Verts perdent même sept sièges. Toutes ces voix se sont retrouvées au centre et particulièrement dans un nouveau parti, les Verts Libéraux. Refusant de voir les questions environnementales détournées par des politiciens très profilés, une bonne partie de l’électorat écologiste s’est précipitée sur une offre électorale moins gauchisante. Ce que confirme la non-réélection du vert Josef Lang, ancien membre de Ligue marxiste révolutionnaire.

Toutefois, si les Verts Libéraux ont bénéficié de l’effet de nouveauté et si le Parti bourgeois démocratique n’est que l’expression institutionnalisée d’un courant politique préexistant, leur avenir dépendra de l’épreuve du feu que constituera la prochaine législature. Le flou qui règne sur leur ligne politique risque d’avoir les mêmes conséquences que pour le centre-droit traditionnel incarné par le Parti démocrate-chrétien et le Parti libéral-radical et qui n’en finit pas de perdre des sièges depuis des décennies. Même si les Suisses aiment la discussion, pour atteindre le consensus il faut au moins avoir un avis au début. Le centre-droit qui se gausse d’être pragmatique ferait bien de s’en rappeler.

Enfin, le célèbre Oskar Freysinger qui s’est vu reprocher dernièrement par certains de ses camarades de parti une manière peu suisse de faire de politique à cause de son style provocateur et de ses visites à des partis populistes européens arrive dans le canton du Valais en seconde position dans la course au Conseil National et en troisième pour celle au Conseil des États. Il s’agit donc d’un des seuls UDC qui peut se vanter d’une importante progression, qui plus est dans un canton verrouillé traditionnellement par le Parti démocrate-chrétien dont c’est l’un des sanctuaires. Alors que l’UDC national a misé sur une campagne moins provocatrice pour placer des candidats plus rassembleurs à la chambre haute, la méthode Freysinger apparait comme la piste à suivre pour sortir de la stagnation et reprendre le chemin du succès.

Jean-David Cattin

Marine Le Pen ne reviendra pas sur le « Pacs »

Marine Le Pen ne reviendra pas sur le « Pacs »

24/10/11 – 17h15
PARIS (NOVOpress)
– Nouvelle étape dans la campagne de « dédiabolisation » et de tentative de « séduction » des minorités et notamment d’une communauté “gay” de plus en plus inquiète de la progression de l’Islam, Marine Le Pen a accordé un entretien au magazine militant et porno-chic homosexuel « Têtu ».

Dans cette entrevue, la présidente du Front National et candidate à la présidentielle de 2012, affirme être favorable au Pacs, même pour les homosexuels, et affirme qu’en cas de victoire elle ne reviendra pas sur ce droit.

Par ailleurs, Marine Le Pen persiste dans son opposition au mariage gay et à la Gay Pride, considéré comme l’expression d’un communautarisme divisant la nation.

Crédit photo : manu_le_manu. Licence CC.

Saint-Pétersbourg : Un fan de foot tué par trois immigrés ouzbeks

Saint-Pétersbourg : Un fan de foot tué par trois immigrés ouzbeks

24/10/2011 – 14h30
SAINT-PETERSBOURG (NOVOpress) –
Les tensions ethniques sont vives en Russie et la mort ce week-end d’un fan de l’équipe de football du FK Zenit St. Petersburg risque encore de raviver les antagonismes.

Un Russe, Roman “Rubin” Lovchikov, 22 ans, a été battu à mort vendredi à Saint-Pétersbourg, à coups de barre de fer par trois immigrés ouzbeks. Les trois meurtriers, Mamur Kudratov, 32 ans, Ikram Razikov, 41 ans, et son frère Nizam, 33 ans, ont été immédiatement interpellés et incarcérés.

C’est le troisième fan de football tué par des immigrés en moins d’un an. Le président russe, Dmitry Medvedev, a appelé à la “paix ethnique” dans le pays.

Photo : Saint-Pétersbourg. Crédit photo : Dezidor. Licence CC.

La Libye « libérée » sera régentée par la Charia

La Libye « libérée » sera régentée par la Charia

24/10/11 – 13h00
PARIS (NOVOpress)
– D’une soumission à l’autre… Quelques jours après le massacre de Muammar Khadafi, le président du Conseil national de transition libyen (CNT), Mustapha Abdel Jalil a annoncé que a législation de la Libye « nouvelle » serait fondée sur loi islamique, la charia, et que toute loi contrevenant à celle-ci sera considérée comme nulle.

Les lois concernées par cette nullité sont par exemple la loi interdisant la polygamie ou celle autorisant le divorce.

Alors que les Occidentaux prétendent se réjouir de l’accession du peuple libyen à la « liberté », le premier acte du nouveau gouvernement consiste donc à supprimer les lois les plus « progressistes » adoptées par l’ancien régime.

Par ailleurs, ce retour aux règles de la Charia fait peser les plus grandes inquiétudes quand au futur de la condition de la femme en Libye.

Une situation qui, en tout cas, réjouira, le leader d’Al-Qaida Ayman al-Zawahiri qui avait appelé les Libyens à mettre en place un régime fondé sur la charia.

Crédit photo : FirastMT. Licence CC.

Dublin : Terrible Beauty à la française

Dublin : “Terrible Beauty” à la française

24/10/2011 – 12h00
DUBLIN (NOVOpress Breizh) – Une exposition d’art contemporain a lieu à Dublin. Il n’est pas dit qu’elle fasse oublier la crise économique. Parmi les exposants figure une dizaine d’artistes parrainés par l’Ambassade de France.

La capitale de la République d’Irlande accueille en ce moment, jusqu’au 31 octobre, une grande exposition d’art contemporain, Dublin Contemporary, sur le thème « Terrible Beauty — Art, Crisis, Change & The Office of Non-Compliance ». Ce titre évoque le dernier vers d’Easter 1916, le célèbre poème de William Butler Yeats en hommage aux victimes de la révolution irlandaise : « A terrible beauty is born ».

Il n’est pas certain que Yeats, pas plus que Pearse ou Connolly, aurait été enthousiasmé par l’exposition. On peut y voir un nuage de barbelés, un cercueil géant vert, une « maison malade » aux murs tapissés de notices de médicaments, un calamar géant en céramique, etc.

L’exposition a reçu le soutien du service culturel de l’Ambassade de France, désireux de montrer en Irlande un échantillon de l’art contemporain français : Jeanne Susplugas, Mounir Fatmi, Thomas Hirschhorn, Braco Dimitrievij, Wang Du, Kader Attia, Mathias Schweizer, Jota Castro, Alan Declercq, Claire Fontaine (pseudonyme collectif de Fulvia Carnevale et James Thornhill) …

La mort de Kadhafi,retour à la Barbarie ? Par Yves-Marie Laulan

La mort de Kadhafi,retour à la Barbarie ? Par Yves-Marie Laulan

Il est indécent de se réjouir autour d’un cadavre, fut-il celui de votre pire ennemi. Mais cette exécution sommaire, aux allures d’assassinat, appelle bien des interrogations.

Certes, le personnage n’était guère sympathique. Rappelons la cruelle affaire des infirmières bulgares qui a longuement traîné de 1999 à 2007, les attentats de Lockerbie de décembre 1988 et du vol de l’UTA l’année suivante et de bien d’autres encore. Mais Kadhafi, terroriste repenti, avait quand même fait acte de repentance, versé des réparations et des compensations, de façon à redevenir respectable et même fréquentable aux yeux de la communauté internationale.
La Libye, Etat souverain, était représentée à l’ONU et Nicolas Sarkozy n’avait pas hésité à recevoir le colonel Kadhafi à l’Elysée en visite officielle en décembre 2007 (photo).

Et c’est le moment choisi par Nicolas Sarkozy , en prenant prétexte d’une révolte intertribale inspirée par le fameux printemps arabe, pour prendre la tête, pour des raisons toujours obscures, d’une croisade improvisée contre la Libye.

Sur le plan du droit international, notre position est difficilement défendable. La résolution 1973 arrachée à grand peine à l’ONU par Alain Juppé, souvent mieux inspiré, accordait strictement l’autorisation de procéder à des frappes aériennes, pour protéger les populations civiles, soi disant menacées de génocide par le forces libyennes. Elle ne permettait nullement d’envahir indirectement ce pays, de l’écraser sous les bombes, d’armer, de financer et de former les rebelles, afin de renverser le gouvernement du colonel Kadhafi, de le faire prisonnier et encore moins de provoquer sa mort et celle de sa famille.

A part l’exécution de Ceaucescu par les maquisards roumains en décembre 1989, de Mussolini et de sa maîtresse par les résistants communistes en 1945, l’histoire récente ne présente guère d’épisodes aussi sordides et sanglants. Même Saddam Husseim, capturé , a eu droit à un procès en bonne et due forme devant un tribunal normalement constitué avant d’être régulièrement jugé et condamné. Du point de vue du droit, cet épisode est clairement une mascarade juridique.

Yves-Marie Laulan

Yves-Marie Laulan

Sur le plan militaire, cette médiocre affaire n’a rien de bien glorieux non plus. Car il aura fallu 8 longs mois pour que les forces de l’Otan, coalisées contre la minuscule Libye , parviennent péniblement à en venir à bout. Et encore a-t-il fallu que l’armée française, exsangue et sous équipée, soit obligée, au bout de quinze jours, d’emprunter de l’essence et des munitions à l’Oncle Sam lequel, toujours obligeant, s‘est empressé au surplus de détruire les défenses anti ariennes des forces libyennes. Faute de quoi, ni les avions ni les hélicoptères de l’OTAN n’auraient pu se promener impunément dans le ciel libyen.

Notons enfin qu’à peine installées au pouvoir, les forces rebelles n’ont pas manqué de s’entre déchirer avec ardeur, ce qui promet assurément de fort mauvaises surprises dans la suite des évènements avec, en fond de toile, la perspective d’une main mise d’ Al Quaïda ou quelque autre ramification islamiste . Dans quelque temps, nous risquons fort de nous demander si nous n’avons pas sottement joué les apprentis sorciers.

Mais le pire est ailleurs. Cette exécution sommaire, commanditée, qu’on le veuille ou non, par l’occident, ne manque pas de provoquer un profond malaise, sur le plan moral cette fois. Car voilà les justiciers que nous prétendons être yeux du monde, armés du droit d’ingérence et du droit humanitaire, grands défenseurs des droits de l’homme et de la justice, abondamment pourvus de tribunaux internationaux chargés d’appliquer la justice, qui foulent impudemment aux pieds les principes moraux mêmes qu’ils prétendent imposer, par la force si besoin est, aux autres nations. La leçon ne sera pas sans doute perdue pour tout le monde.

L’honneur de la France, tant invoqué en la circonstance, n’est-il pas quelque peu écorné ? ? Faut-il réintroduire l’assassinat comme instrument de la politique étrangère et la barbarie serait-elle de retour dans les relations internationales ? Comment l’histoire va-t-elle juger ce triste épisode et ne risque-t-elle pas de se venger tôt ou tard, à notre détriment et de la pire manière.

Yves-Marie Laulan

[box class=”info”] Source : Le blog de Yves-Marie Laulan. [/box]

Crédit de la photo en haut d’article : U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Jesse B. Awalt/Released. Domaine public.
Crédit de la 2em photo de Kadhafi : DR.

Allers-retours de Tunisiens entre la France et l’Italie : renouvellement des permis « temporaires » et expulsions bidon

Allers-retours de Tunisiens entre la France et l’Italie : renouvellement des permis « temporaires » et expulsions bidon

24/10/2011 – 08h00
 VINTIMILLE (NOVOpress) – Six mois déjà : c’est le 5 avril dernier que le gouvernement italien avait décidé d’accorder des permis de séjour temporaires « pour motifs humanitaires » d’une durée de six mois à tous les Tunisiens débarqués en Italie depuis le 1er janvier. L’effectif concerné était de 22.000, même si, selon la Protection civile, seuls 11.800 permis auraient été distribués dans les semaines suivantes  : le reste avait déjà dû passer en France sans papiers ! En tout cas, ces “malheureuses” populations fuyant la démocratie tunisienne allaient automatiquement se retrouver clandestines ce mois-ci.

Mais en matière d’immigration, on le sait, le provisoire devient toujours définitif. Ou, pour le dire autrement, quand on a commencé à céder, on cèdera toujours. Silvio Berlusconi a donc pris un nouveau décret, le 6 octobre, dans lequel « étant donné que, sur la base de l’accord du 5 avril 2011 entre le gouvernement italien et le gouvernement tunisien, tant l’activité de surveillance sur les côtes tunisiennes, tant l’action de prévention et d’empêchement de l’immigration illégale, tant les opérations de rapatriement des citoyens tunisiens arrivés en Italie après la date citée du 5 avril 2011, ont été menées avec des résultats très positifs ; prenant acte des demandes renouvelées émanant du gouvernement provisoire tunisien, de poursuivre dans la ligne de la coopération et de la collaboration déjà engagées ; considérant de même que ce rapport de collaboration devra être confirmé et ultérieurement renforcé avec le nouveau gouvernement tunisien qui se mettra en place à l’issue des élections pour l’Assemblée Constituante du 23 octobre 2011 »… les permis de séjour exceptionnels « pour motifs humanitaires » sont prolongés de six mois supplémentaires. Un chef-d’œuvre de langue de bois !

Pour faire bonne mesure, Berlusconi a pris le même jour un second décret : « Considérant que les migrants arrivés dans notre pays dans les neuf premiers mois de 2011 ont été plus de 60.000;

Compte tenu que la situation d’instabilité qui caractérise encore les pays nord-africains fait prévoir que les effets de la situation d’urgence se prolongeront encore durant l’année 2012;

Considérant que l’afflux massif persistant en Italie de citoyens originaires des pays d’Afrique du Nord continue d’être particulièrement significatif, déterminant des situations très critiques et des épisodes hautement dramatiques ;

Considérant que les activités nécessaires pour empêcher et pour gérer le phénomène migratoire, y compris sur le territoire africain, mises en œuvre jusqu’à présent par les administrations compétentes, tant sur le plan administratif que sur le plan opérationnel, se sont révélées particulièrement efficaces, raison pour laquelle il est nécessaire de mettre en œuvre des interventions et des stratégies ciblées ultérieures, qui assurent un niveau opérationnel au moins égal au niveau actuel »… l’état d’urgence relatif à l’arrivée exceptionnelle de citoyens appartenant aux pays d’Afrique du Nord est prolongé jusqu’au 31 décembre 2012.

31 décembre 2012, en luttant contre l’immigration clandestine avec la même efficacité qu’actuellement, cela fait dans les 150.000 Nord-Africains supplémentaires. Et dire que l’invasion était censée s’arrêter sitôt Kadhafi tombé !

Ces pantalonnades italiennes font en tout cas le bonheur du gouvernement français, qui s’est mis depuis deux semaines à ramasser tous les Tunisiens dont le permis est expiré. Il en arrive chaque jour vingt ou trente à Vintimille, ramenés en fourgons par la police française. Celle-ci fait même du zèle. Le 13 octobre, comme l’ont vérifié les journalistes du quotidien en ligne SanremoNews, les Tunisiens expulsés avaient des permis de séjour valides jusqu’au 17.

À Vintimille, les Tunisiens font la queue devant le commissariat pour faire renouveler leur permis. Les effectifs varient selon les jours, en fonction des expulsions de France : parfois une centaine, parfois vingt seulement.
Dans tous les cas, l’histoire se termine de la même façon : sitôt leur permis renouvelé, ils retournent en France.

Trop, c’est trop : vers une révolte des Français de souche ?

Trop, c’est trop : vers une révolte des Français de souche ?

Article reproduit avec l’aimable autorisation de la Fondation Polémia.

[box] Toutes les enquêtes d’opinion convergent : les Français de souche en ont assez. Ils ne supportent plus ce qu’il y a de « trop » dans notre société désormais : trop d’immigration, trop de culpabilisation, trop d’insécurité, trop de politiquement correct, trop de déni de démocratie, trop de violences et de dégradations à l’école, trop de chômage, trop de « réformes » inutiles, trop d’inquiétudes sur l’avenir, trop de diabolisation. Michel Geoffroy décrit pour Polémia les raisons de la révolte qui monte.

Polémia [/box]

1) Trop d’immigrés qui ne manifestent aucune volonté de « s’intégrer » et de devenir de vrais Français par la civilisation et la culture ; trop d’immigrés qui cultivent leurs particularismes d’une façon ostentatoire, et qui affirment de plus en plus leur religion – l’islam – dans l’espace public, au mépris de la laïcité et avec la lâche complicité des pouvoirs publics ; trop d’Africains qui se constituent en communautés.

2) Trop de culpabilisation et de repentance à l’encontre des seuls Européens et des seuls Français de sang et de souche ; trop de mépris de la nation française et de son histoire ; trop de parti pris en faveur de nombreux allogènes, dont il est interdit de critiquer le comportement même délictueux, sous peine de « racisme » ; trop de discrimination à l’encontre des Français de souche.

3) Trop d’insécurité pour les honnêtes gens, trop de bienveillance pour les criminels et délinquants récidivistes ; trop de délinquants d’origine immigrée ; trop de « zones de non-droit » ; trop de corruption dans la classe politique ; trop de police, trop de radars et trop de juges mais pas assez de sécurité et de moins en moins de liberté pour le citoyen.

Trop, c’est trop : vers une révolte des Français de souche ? 4) Trop de politiquement correct ; trop de répression de la liberté de parole, trop de propagande et de travestissement de la réalité dans les médias ; trop de publicité cynique et agressive ; trop d’américanisation de la culture.

5) Trop de déni de démocratie ; trop de « minorités » bruyantes, trop de « communautés », trop « d’autorités morales », trop de lobbies qui prétendent imposer leurs préjugés et leurs seuls intérêts à la majorité des Français ; trop de mépris du peuple français de la part de l’oligarchie politico-médiatique ; trop de promesses non tenues par les politiques, qu’ils soient de gauche comme de droite.

6) Trop de violences et de dégradations à l’école ; trop de maîtres qui capitulent devant les élèves et devant leurs parents ; trop de laxisme éducatif et universitaire ; trop de diplômes qui ne valent plus rien sur le marché du travail.

7) Trop de chômage, trop de petits boulots, trop de contrats à durée déterminée, trop de délocalisations, trop de désindustrialisation ; trop d’inégalités sociales, trop de profits pour les uns, trop d’insécurité économique pour les autres ; trop de difficultés à se loger lorsqu’on est jeune ; trop d’impôts et de taxes pesant sur les classes moyennes et populaires.

8 ) Trop de « réformes » inutiles qui ne s’attaquent pas aux vraies questions qui préoccupent les Français ; trop de services publics « reformés » mais qui ne fonctionnent plus ; trop de fonctionnaires découragés ; trop de fermetures de services publics de proximité.

9) Trop d’inquiétudes sur l’avenir : trop de dépenses sociales que les actifs ne peuvent plus financer, trop de menaces sur les économies et les retraites ; trop de dettes publiques et privées.

10) Trop de diabolisation des Français qui respectent les lois, qui demandent que cesse cette situation qui les révolte, qui ne sont ni « racistes », ni « fascistes », ni « d’extrême droite » mais qui veulent enfin être entendus de la classe politique et voir leur opinion représentée dans les médias.

[box class=”info”] Source : Correspondance Polémia. [/box]

Image : Louis Mandrin, le révolté fiscal. Gravure d’époque – domaine public

"L'Europe en questions" avec la rédaction d’Éléments et Georges Feltin-Tracol

“L’Europe en questions” avec la rédaction d’Éléments et Georges Feltin-Tracol [audio]

“L’Europe en questions” avec la rédaction d’Éléments et Georges Feltin-Tracol La rédaction de la revue Éléments et Georges Feltin-Tracol se sont réunis le 16 octobre de 23h00 à 0h30 pour aborder sur la webradio Méridien Zéro un thème capital pour nous, celui de l’Europe.

Union Européenne, bonne Fée et seul gage de survie pour nos Peuples et notre Culture pour certains, mauvais Génie pour d’autres !

Europe, entité abstraite allant à l’encontre de l’inaltérable ligne bleue des Vosges ou espoir d’un Empire de l’Atlantique à Vladivostok ?

[MEDIA not found]
Les bateaux des clandestins de Lampedusa entrent au musée

Les bateaux des clandestins de Lampedusa entrent au musée !

23/10/2011 – 12h00
GENES (NOVOpress) –
Avec les clandestins de Lampedusa, les immigrationnistes ont trouvé un filon et ils ont bien l’intention de l’exploiter jusqu’au bout. Il y a quinze jours, un groupe d’artistes subventionnés avait annoncé un projet pour transformer les carcasses des bateaux de clandestins en « œuvres d’art » contemporaines ainsi qu’en objets de design. Seule ombre à ce beau programme, selon Il Giornale, ces bateaux constituent officiellement des déchets toxiques, pour avoir été vernis avec des enduits au plomb.

Est-ce pour cette raison ? On apprend à présent que, lundi prochain, « les barques utilisées par les immigrés pour les voyages de l’espérance dans le canal de Sicile » seront remises au Galata–Musée de la mer de Gênes, le plus grand musée maritime italien. Une cérémonie solennelle aura lieu à 11h, avec la participation de représentants de la Garde côtière (vous savez, ceux qui remorquent les clandestins pour garder les côtes !), de la municipalité de Lampedusa, donatrice, du président et du directeur du Musée de la mer, Maria Paola Profumo et Pier Angelo Campodonico, ainsi que du directeur régional du Travail, Alessandra Russo. Gageons qu’on ne lésinera pas sur le champagne et les petits fours.

Pour accueillir ces épaves, le Musée de la mer s’est engagé à réaliser un pavillon permanent dénommé « Mem–Mémoire et immigration ». Il s’agira de la première exposition permanente sur l’immigration en Italie. Elle pourra devenir un actif foyer de propagande immigrationniste, par exemple en organisant des visites pour les enfants des écoles…

[box class=”info”]Photo : carcasses de bateaux des clandestins à Lampedusa/DR[/box]

"Ces français déclassés" - Avec Solidarité des Français & Solidarité populaire [audio]

“Ces français déclassés” – Avec Solidarité des Français & Solidarité populaire [audio]

“Ces français déclassés” était le thème principal du Libre journal des Lycéens de Radio Courtoisie de ce samedi 22 octobre à midi.

Romain Lecap et Xavier Delauny y recevaient deux associations qui œuvrent dans le soutien à ces français qui subissent la crise économique de plein fouet :

Odile Bonnivard– Odile Bonnivard (photo) porte-parole  de Solidarité des Français,

– Edgard Pascani et Callixte Roche pour Solidarité Populaire.

Pierre Le Vigan commentait les deux ouvrages qu’il sort portant aussi sur cette problématique de l’appauvrissement de la France, “La banlieue contre la ville” et “Le malaise est dans l’homme : Psychopathologie et souffrances psychiques de l’homme moderne”.

[MEDIA not found]

"Ces français déclassés" - Avec Solidarité des Français & Solidarité populaire 	<audio id="wp_mep_2"      controls="controls" preload="none"  >
		
		
		
		
		
		
		
		<object width="223" height="30" type="application/x-shockwave-flash" data="https://fr.novopress.info/wp-content/plugins/media-element-html5-video-and-audio-player/mediaelement/flashmediaelement.swf">
			<param name="movie" value="https://fr.novopress.info/wp-content/plugins/media-element-html5-video-and-audio-player/mediaelement/flashmediaelement.swf" />
			<param name="flashvars" value="controls=true&file=" />			
		</object>		
	</audio>
<script type="text/javascript">
jQuery(document).ready(function($) {
	$('#wp_mep_2').mediaelementplayer({
		m:1
		
		,features: ['playpause','current','progress','duration','volume','tracks','fullscreen']
		,audioWidth:223,audioHeight:30
	});
});
</script>

Ces gens de droite qui ont voté à la primaire socialiste

Ces gens de droite qui ont voté à la primaire socialiste

[box] Un article de Geoffroy Lejeune de Valeurs Actuelles analyse leurs motifs. Extraits :[/box]

Avec ses 6% obtenus au premier tour, Manuel Valls n’était pas un favori du scrutin. Mais depuis des années, son positionnement à droite de la gauche interpelle. Jean-François Copé n’a pas hésité à parler d’ « erreur de casting » le concernant, indiquant par là que le député-maire d’Evry aurait toute sa place à l’UMP. C’est donc sans mal que ce dernier a recueilli le suffrage de Jérôme (prénom modifié), séduit par ses positions sur la sécurité : « Il ose dire des choses que le PS ne dit pas au sujet de l’immigration et de la sécurité. Il est important de montrer que son discours est porteur. » […]

Le score d’Arnaud Montebourg au premier tour, aussi surprenant qu’inattendu, ne doit ainsi pas uniquement à son positionnement à gauche de la gauche. Le candidat de la « démondialisation » a profité du soutien de la droite de la droite, séduite par la proximité de ses positions avec celles de Marine le Pen, sur les conséquences néfastes du « capitalisme mondialisé ». Les identitaires se sont ainsi impliqués dans sa campagne en soutenant Arnaud Montebourg, mais aussi en l’appelant à aller plus loin à travers une démondialisation intégrale ne se couchant pas devant le politiquement correct. Les Identitaires ont estimé que « les partisans d’Arnaud Montebourg se situaient dans la proximité immédiate du projet de société identitaire sur le plan économique, à travers la mise en place d’un protectionnisme européen et la relocalisation de nos activités économiques. » […]

C’est aussi une volonté de peser dans le débat politique qui les a guidés : « Les Identitaires continuent d’être en première ligne, tant sur le plan des idées que dans l’action. » Influencer l’élection – jusqu’à la fausser ? – a pu aussi motiver ces militants, qui revendiquent fièrement d’avoir « une fois de plus joué leur rôle d’aiguillon dans ce scrutin. » Même raisonnement pour le mouvement de droite « Dextra », animé par un « principe d’action (…) qui lève certaines gènes qu’éprouveront tels ou tels lorsqu’on évoque ce genre de démarches fort éloignées des déplorations des ronchons de la droite la plus bête du monde. » […]

[box class=”info”] Source et article complet sur Valeurs Actuelles [/box]

Crédit photo : Parti Socialiste / Philippe Grangeaud / Solfé communications – image sous licence creative commons.

Un militant de l’Action Française écrasé par un véhicule de police

Un militant de l’Action Française écrasé par un véhicule de police [vidéo]

22/10/11 – 20h30
PARIS (NOVOpress) –
La mobilisation des milieux catholiques et de divers groupes de la droite patriote contre le spectacle blasphématoire de Roméo Castelluci, “Le concept du visage du fils de Dieu” (1) actuellement joué au Théâtre de la ville, a suscité une répression policière d’une rare violence.

Visiblement plus efficaces et moins terrorisés par la « bavure » en face des militants nationalistes que lorsqu’ils sont confrontés aux bandes ethniques de banlieues, les forces de l’ordre ont en effet réprimé de façon particulièrement « musclée » les manifestations organisées devant le théâtre parisien.

Outre une trentaine de jeunes militants du mouvement royaliste arrêtés, un jeune manifestant a eu la jambe écrasée par un car de police alors qu’il était menotté et maintenu au sol. Il a été conduit par les pompiers en urgence à l’hôtel Dieu.

On pourra s’étonner de l’assourdissant silence médiatique entourant cette bavure, alors même que les journalistes et autres associations sont d’ordinaire si prompts à dénoncer la moindre « violence policière » dès lors qu’elle touche un membre de l’une des désormais sacro-saintes « minorités ».

(1) On peut lire ici l’analyse par France Culture du spectacle quand il a été joué à Avignon.

La vidéo de la manifestation


Crédits photo et vidéo : Action française

Pakistan : les attaques de drones américains auraient fait plus de 2300 morts

Pakistan : les attaques de drones américains auraient fait plus de 2300 morts

22/10/11 – 17h30
LONDRES (NOVOpress)
– C’est une guerre qui ne dit pas son nom et pourtant depuis maintenant plusieurs années les bombardements américains au Pakistan, réalisés au nom de la « lutte antiterroriste », font de nombreuses victimes, notamment parmi la population civile.

Une ONG anglaise avance aujourd’hui le chiffre de plus de 2300 morts et 1200 blessés dont plusieurs centaines de civils.
L’association aurait identitifié plus de 300 attaques de drones depuis le 17 juin 2004, dont 248 sous la mandature du président Barack Obama en fonction, soit près d’un bombardement tous les quatre jours.

La C.I.A., qui commandite ces attaques, admet pour sa part 2050 personnes tuées mais, selon elle, il ne s’agit que de combattants islamistes à l’exception de 50 civils, victimes de « bavures » ou de « dommages collatéraux ».

Crédit photo : Doctress Neutopia . Licence CC.

“Survivre à l’effondrement économique”, sur Méridien Zéro dimanche 23 octobre au soir

“Survivre à l’effondrement économique”, sur Méridien Zéro dimanche 23 octobre au soir

“Survivre à l’effondrement économique”, sur Méridien Zéro dimanche 23 octobre au soir Dimanche 23 octobre de 23h00 à 0h30, c’est en compagnie de Michel Drac et Piero San Giorgio que la webradio Méridien Zéro abordera les raisons pour lesquelles il faut se préparer d’après elle à un véritable effondrement des bases matérielles de notre monde contemporain.

Les invités évoqueront bien entendu le manuel (couverture ci-contre) publié par l’un et écrit par l’autre intitulé Survivre à l’effondrement économique.
En 400 pages extrêmement bien documentées, Piero San Giorgio expose les scénarios possibles de cet effondrement, et surtout comment s’y préparer. Reprenant le concept de Base Autonome Durable, l’auteur propose un récapitulatif de ce qu’il faut faire pour être réellement autonome, et de manière durable.
Une lecture indispensable, pense Méridien Zéro.

[box class=”warning”]Méridien Zéro diffusera en direct de 23h à 0h30 via les sites Méridien Zéro, Radio Bandiera Nera et Europa Radio.[/box]

“Survivre à l’effondrement économique”, sur Méridien Zéro dimanche 23 octobre au soir

Une large majorité d’américains soutient les « indignés » de Wall Street

Une large majorité d’américains soutient les « indignés » de Wall Street

22/10/11 – 15h00
NEW-YORK (NOVOpress)
– Même dans la patrie phare du capitalisme, le règne irresponsable de la finance spéculative et la toute puissance des banques ne sont plus au goût du jour.

En effet, plus de 60% des Américains soutiennent le mouvement “Occupy Wall Street”, selon un sondage réalisé par le grand quotidien américain USA Today.

Face aux difficultés économiques croissante et à une sensible paupérisation, la population américaine estime même à près de 78% que les représentants des grandes institutions financières sont totalement ou largement responsables de la situation actuelle.

Le mouvement “Occupy Wall Street” occupe depuis le 17 septembre le quartier des affaires de New York ou il a déjà subit de nombreuses arrestations et diverses violences policières.

Crédit photo : Atomische • Tom Giebe. Licence CC.

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformation de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté cette semaine par Cécile Lorrain et Marc Rocher avec la collaboration de Françoise Monestier.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images.[/box]

FRANCE

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit François Hollande met fin au suspense imposé par les media

Parti en campagne bien avant le déclenchement de l’affaire DSK, François Hollande avait eu le temps d’imposer sa candidature. A la tête du PS quand le parti perdait élection sur élection, il se présentait pourtant comme le seul capable de battre Sarkozy. Mondialiste et européiste convaincu, il a joué la comédie de l’élu local radical-socialiste et patelin. Les récents ralliements de Valls, Royal et Montebourg ont conforté son statut de favori et les assurances qu’il a données concernant la non-participation de DSK à un futur gouvernement  lui ont permis de l’emporter face à Martine Aubry. Cependant le traitement médiatique des primaires  a conduit  le CSA à mettre en demeure les responsables des trois grandes chaines d’information continue ainsi que France –Inter et Europe 1 de rétablir l’équilibre entre le PS et les autres formations politiques, Front national compris.

Franc succès pour la 4e journée de la réinformation

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Jean‑Yves Le Gallou (photo), responsable du bulletin de réinformation et Président de la fondation Polémia  a animé la quatrième journée de la réinformation devant près de 200 personnes sur le thème : « Comment les blogs changent les medias dominants ». Pour Jean-Yves  Le Gallou, 98 % des journalistes sont, je cite : « des commis de presse ou des commis de l’oligarchie financière ». Seul Internet permet d’échapper à cette mainmise du politiquement correct et d’accéder à une information dissidente. Moment fort de cette journée, la participation de Robert Ménard, ancien président de Reporters sans frontières et chroniqueur à i>Télé et Sud Radio. Pour lui, l’autocensure n’est pas liée à l’oligarchie financière mais à un état d’esprit  conformiste généralisé. Deux thèses en fait complémentaires: le confort intellectuel de la gauche caviar et de la droite conformiste s’accommode du confort matériel de travailler dans un gros média complice des oligarchies financières.

Les liaisons dangereuses du Parti socialiste et des groupes de pression sionistes.

Une délégation socialiste devait se rendre prochainement en Israël et dans les territoires occupés. Le voyage vient d’être reporté à une date indéterminée. Il a été préparé par le Cercle Léon Blum, une structure explicitement communautaire. Elle combat évidemment l’antisémitisme et veut œuvrer au « rapprochement » entre la « gauche française » et la « gauche israélienne ». Ce même Cercle Léon Blum  a dressé  la liste des personnalités israéliennes qui devaient rencontrer les membres de la délégation du PS.

Ainsi,  le PS, parti de gouvernement, s’en remet à des associations communautaires…

Benjamin NetanyahuCela ne gêne en rien Jean-Christophe Cambadélis qui s’est étonné qu’on puisse s’en étonner.
Laurent Azoulai, président du cercle Léon Blum, a avoué  ne pas avoir « le contact avec Benjamin Netanyahou » (photo),  chef de la droite ultra-sioniste, actuellement au pouvoir. Il a donc demandé de l’aide  à Arie Bensemhoun, candidat malheureux à la présidence du Crif. En 2010, après avoir rencontré les animateurs de l’AIPAC, le principal groupe de pression pro-israélien aux Etats-Unis, Bensemhoun exprimait explicitement sa volonté, je cite, de « s’inspirer de certaines méthodes de travail de l’AIPAC ». En bon français, importer dans notre pays un système qui consiste à soudoyer les élus afin de les sensibiliser aux intérêts juifs en France et dans le monde.

M. Juppé a fêté hier la mort de Kadhafi en saluant, je cite, « la fin de 42 ans de tyrannie en Libye ».

Le ministre des Affaires étrangères et européennes a cependant omis de souligner toutes les années durant lesquelles  ses amis du parti présidentiel surent entretenir les meilleures relations avec le dictateur. Ainsi Claude Guéant, dont les contacts personnels avec Moussa Koussa, l’ancien patron des services spéciaux libyens, étaient  un secret de Polichinelle. Alexandre Djourhi, un des hommes clé du financement occulte de la vie politique française,  accompagna les efforts de Guéant auprès de Kadhafi en faveur des marchés français, entre autre pour la vente d’Airbus.

Ainsi également de Patrick Ollier, l’actuel ministre chargé des relations avec le parlement…

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Ce dernier a fondé en 2003 un très influent « Groupe d’amitiés France Libye » qu’il préside jusqu’en 2010. Il a conclu de juteux contrats d’armement avec le régime de feu le colonel Kadhafi. En 2004, date de  la fin de l’embargo avec la Libye, Ollier se transforme en VRP et effectuera, une quinzaine de voyages vers Tripoli. En 2006, Ollier (photo avec Michèle Alliot-Marie) annonce un accord sur le nucléaire civil, tandis que sa compagne, Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la Défense, affirme que la Libye est «intéressée par l’achat d’avions Rafale et d’hélicoptères Tigre ». En décembre 2007, Ollier se félicite même sur Europe 1 des «discussions engagées pour différents armements », et bien sûr les fameux Rafale de l’ami Dassault, sénateur UMP, propriétaire du Figaro  et comme par hasard membre du groupe d’amitié France-Libye, En 2005, Patrick Ollier est épinglé par le général Rondot, alors coordinateur du renseignement. Ce dernier notera ainsi sur ses fameux  carnets, des soupçons de «compromission». Un rapport de la DST signale alors une enquête effectuée sur Ollier. En cause ? Un juteux marché libyen…

Opération de relations publiques autour de la libération de Gilad Shalit

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit La libération du soldat israélien Gilad Shalit (photo), après cinq ans de détention par le Hamas à Gaza, a donné lieu à un véritable emballement médiatique  concernant l’échange disproportionné entre le soldat et 1017 prisonniers palestiniens. Ce drame individuel a offert un support à la victimisation d’Israël et à la démonstration de la solidarité de la France envers l’Etat hébreu. Les défenseurs de Gilad Shalit ont même inventé le concept de soldat « franco‑israélien », comme s’il existait une armée franco‑israélienne ! Un bémol est venu du Conseil représentatif des institutions juives de France qui a critiqué la réaction du parti socialiste se réjouissant de  la libération de Shalit, mais également de celle de prisonniers palestiniens. Autrement dit, l’opération de relations publiques communautariste continue : pour le CRIF, la libération de l’otage ne doit pas servir la cause de ses ennemis !

Le CRIF félicite François Hollande

Celui que certains observateurs politiques caractérisent de « DSK de substitution » a reçu les félicitations très officielles du Conseil représentatif de la communauté des Juifs de France. Une façon pour ce lobby de mettre en avant l’engagement du désormais candidat officiel du PS aux côtés d’Israël et des juifs de France.

L’Etat modernise la saisie du patrimoine des voyous

Rien n’est plus frustrant pour un juge de devoir renoncer à saisir les biens mal acquis des voyous qu’il juge. Depuis  février et la mise en place de l’agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués, les beaux jours des voyous sont terminés ! Cette agence encaisse  ainsi  200.000 euros chaque jour, grâce aux saisies d’argent liquide et de comptes bancaires. Sans compter plusieurs centaines de véhicules, et de biens immobiliers. Désormais, les délinquants sont frappés au portefeuille.

Proxénétisme : DSK de nouveau sur la sellette

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit On en sait un peu plus sur René Kojfer, le personnage-clé au cœur de l’affaire de prostitution lié à l’hôtel Carlton à Lille.  Il est franc-maçon et appartient à la communauté israélite du Vieux-Lille. L’increvable DSK est quant à lui de nouveau sur la sellette. Un chef d’entreprise du Pas-de-Calais et son épouse, auraient facilité les contacts entre Dominique Strauss-Kahn et certains membres du réseau de proxénètes. Une filiale du groupe Eiffage aurait réglé une large partie  – entre 12.000 et 15.000 euros – des parties fines lilloises de l’ex-directeur du FMI ainsi que ses allers-retours Washington-Lille. Un des billets d’avion porte une date amusante : le 13 mai 2011, veille de l’arrestation mouvementée du social-partouzeur.

Polémique autour du projet de loi de François Rebsamen sur le vote des étrangers

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Le président du groupe socialiste au Sénat, François Rebsamen (photo) suscite la polémique. Ce proche de François Hollande va déposer un projet de loi pour ouvrir le vote aux étrangers non ressortissants de l’Union européenne et en situation régulière lors des élections municipales, cantonales et régionales. Une priorité également pour le nouveau président du Sénat, le trotskiste Jean-Pierre Bel. Martine Aubry, Nicolas Sarkozy et Eric Besson s’étaient déjà prononcés pour le droit de vote des étrangers. Il y a fort à parier qu’en 2012, après les élections présidentielles, leurs vœux ne soient promptement exaucés.

Le chiffre de la semaine

Combien coûte aux contribuables l’hébergement d’immigrés clandestins ? La réponse vient des Mureaux, cité emblématique des ravages du multiculturalisme. Depuis quelques jours, 17 familles hors la loi  en provenance de Seine-Saint-Denis sont logées dans un hôtel de la ville. Le maire des Mureaux, François Garay, a estimé que le logement d’une famille nombreuse d’immigrés coûte environ 6 000 euros par mois. En juin dernier, France Soir, avait chiffré le coût de l’immigration clandestine à 4,6 milliards d’euros. Montant qui grimpe à 30,4 milliards d’euros par an en cumulant les coûts de l’immigration légale et clandestine.

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit La phrase de la semaine

« Si M. Noah était un citoyen français comme nous, il paierait ces 580.000 euros qu’il doit au fisc ». C’est ce qu’a déclaré sur RMC le journaliste Jean‑Jacques Bourdin. Quand on sait que Yannick Noah est un soutien officiel de François Hollande dans la course à l’Elysée, force est de constater que incivisme fiscal et candidature Hollande font bon ménage.

 

NOUVELLES DU MONDE

La Confédération helvétique s’apprête à renouveler son Assemblée fédérale

Les Suisses votent dimanche pour élire leurs députés. Historiquement, ces élections sont sans grande incidence sur la gestion des affaires du pays. En effet, les partis du système se partagent les sept sièges du Conseil fédéral — le gouvernement suisse — dont un seul pour le premier parti en nombre de voix, l’Union démocratique du Centre, l’UDC de Christoph Blocher et Oskar Freysinger. Cette élection pourrait cependant marquer un tournant dans la vie politique suisse car l’UDC frôle les 30 % d’intentions de vote et pourrait revendiquer un second siège gouvernemental. Le parti populiste s’emploie à faire fructifier dans les urnes les succès de ses initiatives citoyennes et de sa ligne politique nationale et identitaire.

Qui sont les « indignés » américains ?

Si l’on sait que les indignés italiens pouvaient cacher en leur sein des casseurs d’extrême gauche ceux de New‑York se révèlent être particulièrement hostiles aux Juifs et à Israël. Selon le site Israël‑Infos de nombreux manifestants brandissaient des pancartes comme « Gaza soutient l’occupation de Wall Street » où dénonçait pêle‑mêle, je cite : « Le vol de l’Amérique par les Juifs » ou « Obama comme marionnette de la communauté juive Etats‑Unienne ».

La Carinthie restreint l’accès au logement social pour les étrangers

Le Land autrichien de Carinthie, gouverné par une coalition entre populistes et conservateurs, a adopté une réforme des conditions d’accès au logement social. Désormais, tout candidat à un appartement subventionné par les pouvoirs publics devra démontrer qu’il a une connaissance au moins élémentaire de la langue allemande, soit le niveau linguistique A2. Le gouvernement fédéral et la Cour constitutionnelle autrichienne ont validé cette mesure sur le plan juridique.

La zone euro en pleine confusion

Le président français et la chancelière allemande ont indiqué dans un communiqué que la «réponse globale et ambitieuse à la crise que traverse actuellement la zone euro » pourrait « être adoptée définitivement par les chefs d’Etat et de gouvernement lors d’une deuxième rencontre au plus tard mercredi »… Un optimisme qui ne trompe personne, tant les risques d’effondrement de l’euroland n’ont paru aussi grands. Sarkozy et Merkel se retrouveront  ce soir à Bruxelles pour continuer leur jeu  de Monopoly totalement délirant.

La mort de Kadhafi ne met pas fin à la guerre civile en Libye

Kiosque Courtois du samedi 22/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

C’est en tout cas ce qu’a estimé le président de l’Institut du Proche-Orient Evgueni Satanovski. « La guerre civile en Libye se poursuivra avec ou sans Kadhafi, a-t-il déclaré à l’agence Rianovosti, comme elle se poursuit en Irak avec Saddam Hussein ou sans lui, comme elle continue en Afghanistan avec ben Laden ou sans lui ».

La bonne nouvelle  de la semaine est d’ordre métapolitique, sociétal, voire civilisationnel !

La crise finale arrive ? Le monde bascule vers la barbarie post-libérale ? Mondialisme, dettes, immigration, violences urbaines, surpopulation, famine, etc. : n’ayez pas peur ! Nagez dans la France d’après comme un poisson dans l’eau grâce à « Survivre à l’effondrement économique », un manuel de survie écrit par Piero San Giorgio,  qui le dédicacera aujourd’hui  samedi de 14h à 18h, à la librairie Facta, 4 rue de Clichy, dans le 9ème