YouTube sort son label pour les élections européennes

youtube élections européennes

YouTube, propriété de Google, a annoncé par le biais de sa directrice pour les affaires européennes, Lie Junius, lancer un nouveau “label” dans le cadre des futures élections européennes de mai 2019 (Google Blog). Ce “label” permettra d’identifier les vidéos issues de médias “bénéficiant d’un financement public ou gouvernemental”.

Google et les élections européennes

Ce label ne fait que poursuivre la politique de Google vis-à-vis des élections européennes annoncée en novembre 2018, par Lie Junius (Google Blog). Une rubrique spécialement dédiée aux européennes a déjà été lancée sur Google News. L’algorithme de Google choisissant quels articles sont mis en avant et ceux qui n’y figurent pas…

Google finance aussi en partie, FactCheckEU, un projet collaboratif pour traquer les “fake news” diffusées dans le cadre des élections. Google Trends a créé une rubrique spéciale récapitulant les recherches internet les plus populaires relatives aux élections.

Labelliser pour mieux contrôler

Pour en revenir à YouTube, ce sont donc des labels dits de “transparence” qui vont très prochainement être lancés. Ces labels seront lancés dans un premier temps, en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Pologne. On peut donc aussi imaginer, qu’ils perdureront même après, les élections européennes.

Mais l’idée de ces labels n’est pas simplement de pouvoir identifier telles sources parmi tant d’autres, il s’agit aussi de les mettre en avant par rapport aux autres, de “renforcer la visibilité de sources faisant autorité”.

En somme, les sources d’information liées à l’État ou à des « sources autorisées » seront mises en avant sur la plateforme, au nom de la lutte pour une information de qualité. Internet, dernier refuge de la pluralité de l’information, va se retrouver sous une emprise encore plus grande soit de l’État, soit de sources émanant des médias officiels même sur internet, dernier refuge de la pluralité de l’information…

Texte repris du site de l’OJIM

Le Conseil français du culte musulman attaque Facebook et YouTube

26/03/2019 – FRANCE (NOVOpress)
L’auteur de l’attentat de Christchurch de la semaine dernière qui a fait 50 morts a filmé l’attentat en direct et en vue à la première personne. La vidéo, longue de 17 minutes, a ensuite été postée sur Facebook. La séquence a été vue par 4 000 personnes avant d’être supprimée, selon Facebook, et aucun de ces spectateurs ne l’a immédiatement dénoncée.

C’est seulement 29 minutes après le début de la diffusion, sur un signalement de la police néo-zélandaise, que la vidéo a été retirée, sans empêcher une très large rediffusion par la suite.

En effet en 24 heures, Facebook a retiré de sa seule plateforme 1,5 millions de copies, sachant qu’elle a aussi été diffusée sur Twitter, YouTube et de nombreux autres sites.

Le Conseil français du culte musulman a décidé de porter plainte contre Facebook et YouTube pour « diffusion de message à caractère violent incitant au terrorisme ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine susceptible d’être vu ou perçu par un mineur ».


Google annonce un renforcement de la censure sur YouTube

Les vidéos sont le média le plus apprécié des moins de 35 ans et constituent le cœur de cible aussi bien de YouTube (propriété de Google) qui les héberge que de Facebook qui rémunère les médias pour en produire et les diffuser via sa plate-forme. Pendant longtemps le principe de la neutralité du net a été respecté : les propriétaires des tuyaux s’interdisaient d’interagir avec les contenus. Ce n’est plus le cas en 2018.

En Allemagne une loi liberticide punit de très fortes amendes les transmetteurs numériques de contenus « contraires à la Constitution ». Google veut maintenant mettre les bouchées doubles pour préserver le gâteau publicitaire de YouTube. Une « enquête » à charge du Times en 2017 avait dénoncé les vidéos « extrémistes » ou propageant des « discours de haine ». Havas Angleterre avait alors suspendu les publicités de certains de ses clients sur Google.

YouTube : qui veut faire l’ange fait parfois la bête

Allant plus loin Susan Wojcicki Présidente de YouTube a annoncé le 5 décembre 2017 la nouvelle politique de YouTube. Dans un post de blog assez étonnant et dans un style moralisant très américain elle loue YouTube « qui a éclairé mes enfants » et permis aux activistes d’encourager « le changement social, de mobiliser les protestations, de documenter les crimes de guerre ». En clair YouTube remplit un rôle social et politique positif. Hélas le malin guette car le réseau a vu « de mauvais acteurs exploiter notre ouverture d’esprit pour égarer (mislead), manipuler, harasser et même blesser ».

Protection du public mais surtout des annonceurs

Dans cet esprit de croisade contre les démons la charmante Susan a réagi pour « protéger notre communauté contre les contenus extrémistes ou violents ». De juin à décembre 2017 plus de 150.000 vidéos ont été supprimées, « des centaines de comptes fermés et des milliers de commentaires effacés ». Cette nouvelle politique permettra de « protéger les annonceurs et les créatifs de contenus inappropriés. Nous voulons que nos annonceurs soient assurés que leurs publicités soient voisines de contenus qui reflètent les valeurs de leurs marques (c’est nous qui soulignons) ». Poursuivant cette politique la société investira dans l’intelligence artificielle – qui permet de supprimer les vidéos non youtubement correctes de manière automatique – mais portera également le nombre de ses censeurs professionnels à 10.000 en 2018. On ne sait si le Ministère de la vérité d’Orwell employait autant de personnel mais il y a doute.

Parmi les dernières victimes des censeurs, le YouTubeur Le Lapin taquin a décidé de quitter YouTube. Un exemple à suivre ?

Texte repris du site Ojim

Google veut normaliser idéologiquement sa plateforme Youtube

06/12/2017 – MONDE (NOVOpress)
Google veut embaucher 10 000 personnes. Cette armée numérique serait employée à renforcer la censure de la plateforme Youtube, qui sert à diffuser des vidéos.

Il s’agirait de supprimer les « contenus extrémistes ». On devine que les vidéos islamistes ne seront pas les seules concernées et que la dissidence anti-mondialiste sera évidemment visée.

Les organisations et les personnes censurées auront toujours la possibilité de se tourner vers la plateforme russe Rutube.


« Everything Is Awesome », après YouTube, Vimeo censure Greenpeace

« Everything Is Awesome », après YouTube, Vimeo censure Greenpeace

12/07/2014 – via NUMERAMA YouTube puis Vimeo (pourtant réputée plus tolérante) ont supprimé une vidéo de Greenpeace, mise en ligne par l’association pour dénoncer les activités de Shell en Arctique, et pour inciter LEGO à ne plus travailler avec le pétrolier américain.

L’effet Streisand était-il recherché ? A priori non, puisque Greenpeace fait remarquer qu’il existait déjà plus de 700 vidéos reprenant le même thème, sans qu’elles soient censurées par YouTube. Mais comme il y a un an lorsque Greenpeace avait hacké un Grand Prix de Formule 1 pour faire entendre son opposition à la politique d’exploitation de gisements pétroliers en Arctique par la compagnie Shell, YouTube a censuré une nouvelle vidéo militante de l’association écologiste. Ce qui lui assure une visibilité plus forte encore.

Lire la suite« Everything Is Awesome », après YouTube, Vimeo censure Greenpeace

Megabox : les premières images disponibles sur Youtube

Megabox : les premières images disponibles sur Youtube

28/09/2012 – 22h46
PARIS (NOVOpress) — Kim Schmitz,
alias Kim Dotcom, le créateur du site d’hébergement et de partage de fichiers Megaupload dont l’arrestation par le FBI en janvier 2012 avait défrayé la chronique, vient de donner un aperçu en vidéo du nouveau service internet, “Megabox“, qu’il est en train de créer et dont la livraison serait imminente. La vidéo est ainsi légendée : “This is what they don’t want you to have. Unchaining artists and fans. Megabox is coming soon.” Ce qu’ils ne veulent pas que vous ayez. Délivre les artistes et les fans. Megabox arrive incessamment sous peu.

La vidéo disponible sur Youtube donne un aperçu des fonctionnalités de la plateforme : moteur de recherche, nuage de mots-clefs, graphiques et statistiques, et semble-t-il conçu pour s’adapter aux différentes tailles d’écran et aux différents terminaux, classiques ou mobiles, à l’aide d’applications Android ou iPhone.

Après les rues du monde entier, Google cartographie les océans

Après les rues du monde entier, Google cartographie les océans

26/09/2012 – 20h25
PARIS (NOVOpress) — Google Street view
ne se limite plus à la terre ferme. Lancé par le moteur de recherche américain Google en 2007 afin de compléter Google Maps et Google Earth, Google Street view permet de naviguer virtuellement dans les rues de villes et de villages de pas moins 38 pays, principalement situés dans l’hémisphère nord. 19 autres pays ou territoires sont en cours de “balisage”.

Dernière innovation en date (Google s’étant déjà penché sur la jungle Amazonienne, les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO ou certaines routes de montagne) : il vous est désormais possible de visualiser les fonds marins.

“Nous sommes en train d’ajouter les premières images sous-marines panoramiques à Google Maps : il s’agit de la prochaine étape de notre quête, qui est de fournir au monde une cartographie du globe la plus précise et la plus complète possible”, selon un communiqué publié en date de ce jour sur le blog officiel de la compagnie. “N’importe qui peut désormais devenir le prochain Commandant Cousteau virtuel et plonger en compagnie des tortues, poissons et raies mantas”.

Ces images océaniques ont été réalisées en partenariat entre Google et The Catlin Seaview Survey. Prochaine étape de Google : une carte des étoiles ?

YouTube censure un poème de Frédéric Mistral

YouTube censure un poème de Frédéric Mistral

05/09/2012 — 19h30
PARIS (NOVOpress) — Alors que le site de partage de vidéos Youtube recèle de vidéos suintant la haine contre les Français en particulier et les Blancs en général, ce site vient de censurer la diffusion du poème Au Pople Nostre (1) du félibre Frédéric Misral pour… “incitation à la haine raciale”. La preuve en images.

(1) La traduction en français figure au bas de cette page Internet.

censure-poeme-mistral-youtube

censure-poeme-mistral-youtube-2

Vis ma vie avec la famille Kadhafi [vidéo]

Vis ma vie avec la famille Kadhafi [vidéo]

06/12/2012 – 16h00
BELGRADE (NOVOpress) – Miodrag Djordjevic était cuisinier personnel de Kadhafi depuis 20 ans. Il a quitté la Libye en juin 2011. La femme de Miodrag, Suzana, a également passé un certain temps (1990-1996) en Libye, aux soins des enfants de Kadhafi. Dans cette vidéo, ils parlent de la vie dans la résidence de Kadhafi, en fournissant un aperçu de son style de vie, les valeurs, les relations avec ses enfants et avec son personnel.
L’interview a été réalisée en décembre 2011, par Milovan Drecun, célèbre journaliste serbe. En juin 2011 de M. Drecun a également visité la Libye, où il a passé quelques semaines faisant une recherche indépendante sur ​​la guerre de Libye.

Le Bloc identitaire réveille les habitants de Montluçon avec l’appel du muezzin [vidéo] mis à jour

Le Bloc identitaire réveille les habitants de Montluçon avec l'appel du muezzin [vidéo]

23/09/2011 – 08h06
MONTLUÇON (NOVOpress) – Profitant des vacances d’été, les autorités musulmanes de Montluçon annonçaient dans la presse que non contentes de construire une grande mosquée, elles allaient y ajouter un minaret afin qu’un muezzin puisse appeler à la prière comme c’est toujours le cas en terre d’islam.

Face à cette provocation, le Bloc Identitaire réagissait immédiatement en informant les Montluçonnais. Devant leur réaction, les associations musulmanes reculaient aussitôt. Elles modifiaient le permis de construire afin de supprimer le minaret.

Pour autant, tout danger n’est pas écarté. Il est même probable que les autorités musulmanes tenteront, une fois la mosquée installée, de déposer un nouveau permis afin de se doter d’un minaret comme c’est le cas de 100% des mosquées du Maroc à l’Indonésie en passant par l’Arabie saoudite.

Tract du Bloc Identitaire contre le projet de mosquée à MontluçonAussi, afin de montrer aux Montluçonnais ce qu’est le réveil en pays musulman, les militants identitaires ont réveillé – au sens propre comme au sens figuré – les habitants de la cité. C’est en présence de Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire, qu’a été diffusé l’enregistrement d’un appel du muezzin, pendant que plusieurs centaines de tracts (ci contre) étaient déposés dans les boîtes aux lettres et sur les pare-brises des voitures stationnées. Dans le même temps, les militants identitaires posaient des plaques de rue factices aux noms symboliques : rue du minaret, rue des infidèles, rue de la charia (photo ci-dessus).

Par ces actions symboliques, le Bloc Identitaire entend apporter son soutien aux Montluçonnais et rappeler que – malgré cette première victoire contre le projet de minaret – il ne faut pas oublier qu’une mosquée reste un symbole fort de l’islamisation de notre pays et que les militants identitaires n’accepteront pas ce changement imposé de culture et de mode de vie.

Vidéo réalisée par les identitaires auvergnats

Vidéos prises sur le vif