Tag Archives: Yougoslavie

Bernard-Henri Lévy Belgrade 5

Bernard-Henri Lévy se prend encore une tarte dans la tronche à Belgrade

Bernard-Henri Lévy Belgrade 111/05/2017 – BELGRADE (NOVOpress) : Bernard-Henri Lévy s’est encore pris une tarte (à la crème) dans la tronche, et c’était cette fois à Belgrade, la capitale de la Serbie, où il se trouvait hier pour présenter, lors d’un festival de documentaires, un nouveau film. Alors qu’il allait prendre la parole devant une salle quasiment vide, il s’est fait entarter, avant qu’un jeune homme ne brandisse une banderole proclamant : « Bernard Lévy advocates imperialist murders », au nom de SKOJ, Savez komunističke omladine Jugoslavije, un mouvement de jeunes communistes nostalgiques de la Yougoslavie.

Bernard-Henri Lévy Belgrade 3Lors de la guerre en Yousgoslavie, Bernard-Henri Lévy avait pris partie contre le siège de Sarajevo par les forces serbes. « Assassin, va-t’en de Belgrade ! », lui a lancé un militant, expliquant : « Cet homme s’est employé à faire bombarder la Yougoslavie, huit ans avant les frappes de l’Otan contre la Serbie en 1999. »

Même pas honteux, BHL a posté la vidéo de son entartage sur son compte Twitter, en dénonçant, évidemment, l’action de « quelques fascistes ».

Balkans, un éclatement programmé : ex-Yougoslavie, 20 ans après

Balkans, un éclatement programmé : ex-Yougoslavie, 20 ans après

19/06/2012 — 11h00
PARIS (NOVOpress via Realpolitik.tv) — L’éclatement de la Yougoslavie, dès les années 1991-1992, accompagné de guerres civiles meurtrières, fut un grand traumatisme européen. Ce fut également le modèle et le banc d’essai de toutes les ingérences occidentales de l’ère post-soviétique, justifiées par la défense des minorités et des droits de l’homme, mais sous-tendues par des objectifs géopolitiques précis.

Vingt ans plus tard, alors que les armes se taisent et que les passions paraissent endormies, Alexis et Gilles Troude jettent un regard rationnel sur ces événements déjà entrés dans l’histoire.

Présentées à l’époque, en Occident, comme des insurrections spontanées et autonomes des peuples assoiffés de liberté et de démocratie contre le pouvoir centralisateur de Belgrade, les sécessions des années quatre-vingt-dix révèlent une implication lourde des facteurs étrangers, notamment allemands et américains, tant sur le plan militaire et diplomatique que dans le domaine du conditionnement de l’opinion.

Mettant en évidence les circonstances réelles de cette recomposition, cet ouvrage se penche également sur le destin des nouveaux États créés sur le territoire yougoslave et sur leurs chances de stabilisation et de survie dans le contexte actuel. Soulevant autant de questions qu’il apporte de réponses.

« Ce que la chronique quotidienne, telle que l’ont mal relaté les médias au long des années 1990 n’a pas cessé d’embrouiller, ressort ici avec une stupéfi ante évidence. C’est l’empire et ses alliés qui ont été à la manœuvre de bout en bout. La conclusion donne le frisson, n’importe quelle Nation mal placée sur la carte du monde ou par trop indisciplinée est à la merci de pareille manœuvre. »

(Extrait de la préface de Paul-Marie Coûteaux)

Alexis Troude est professeur d’histoire et géographie, chargé de cours de géographie à l’Université de St Quentin-Versailles. Directeur du Département d’études balkaniques à l’Académie internationale de Géopolitique. Thèmes de recherche : géostratégie, frontière, identité et régions, géo-économie, histoire des Balkans, territoires européens. Il est notamment l’auteur de Géopolitique de la Serbie (Ellipses, 2006).

Gilles Troude est Docteur en Histoire contemporaine de l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle. Après une carrière en France et à l’étranger dans l’industrie, il participe à un projet communautaire de recherches historiques sur les Identités européennes au XXème siècle. En tant qu’observateur de l’O.S.C.E., il effectue de nombreuses missions dans les Balkans et en Europe de l’Est. Il est l’auteur de Yougoslavie, un pari impossible ?, paru chez L’Harmattan en 1998, et de Conflits identitaires dans la Yougoslavie de Tito (1960-1980) édité par l’Association Pierre Belon (E.H.E.S.S.) en 2007.