I-Média n°262 – Villeurbanne : islamisme et relativisme

Nouveau format pour l’émission I-Média sur TV Libertés, avec Jean-Yves Le Gallou et Nicolas Faure. Au sommaire (détaillé ci-dessous) : islamisme, censure, justice, Allemagne…

Sommaire

02:25 Villeurbanne : islamisme et relativisme

Un migrant afghan a poignardé mortellement un jeune Savoyard de 19 ans et blessé plusieurs personnes à Villeurbanne. Les médias ont tout fait pour relativiser l’attaque islamiste.

12:56 Revue de presse

Dans cette nouvelle rubrique, nous balaierons quelques actualités médiatiques particulièrement intéressantes. Censure, bien-pensance et folie végane, il y en aura pour tous les goûts !

25:07 Condamnation inique, silence médiatique

Trois militants identitaires ont été iniquement condamnés pour avoir mené une opération symbolique de sécurisation des frontières dans les Alpes. Les médias ont fait profil bas.

33:55 Vers le réveil allemand ?

Pour clore l’émission, Jean-Yves Le Gallou analysera la hausse notable des scores de l’AfD en Allemagne.

Attaque de Villeurbanne : des médias moins politiquement correct qu’à l’accoutumée ?

Attaque de Villeurbanne : des médias moins politiquement correct qu'à l'accoutumée ?

NOVOPress – 06/09/2019 – Habituellement gênés dès qu’un étranger est mis en cause dans un fait divers sanglant, à plus forte raison s’il est musulman ou d’origine arabe (avec des mots de novlangue tels que “camion fou”, “déséquilibré”…), les médias ont cette fois décidé de ne pas dissimuler l’origine de l’agresseur de l’attaque de Villeurbanne, immigré afghan, et ont donné dans le factuel, ce qui est plutôt rare. La vidéo de son arrestation était en effet disponible sur les réseaux sociaux quelques minutes à peine après le drame, et donc impossible à censurer. L’Observatoire du journalisme (OJIM) a publié une synthèse des réactions dans les médias ayant suivi l’attaque. La voici.

Le suspect : un “Afghan demandeur d’asile”

Chose assez rare pour la souligner, suite à cette attaque, les médias semblent nommer unanimement la situation dans laquelle se trouve le présumé meurtrier. En effet, ce dernier est un “Afghan demandeur d’asile”, ce que même Libération relate. La Croix, va jusqu’à utiliser le terme de “migrant” dès le titre de son article.

Cela ne les empêche pas de rapidement accoler le terme de “déséquilibré” aux précédents, comme pour écarter toute tentative de rationalisation.

La question du motif religieux

La piste terroriste a, pour le moment, fortement été écartée. Cependant, à l’écoute les propos du Procureur de la République, l’absence de lien avec la religion dans cette attaque, apparaît loin d’être certaine.

Plusieurs articles relatent ses propos, le Procureur décrit le suspect comme étant dans un “état psychotique, avec un délire paranoïde à thématiques multiples dont celle du mysticisme et de la religion“. Il aurait d’ailleurs mentionné aux enquêteurs ”être musulman et avoir entendu des voix insulter Dieu et lui ordonner de tuer”.

Le Progrès évoque un témoin qui rapporte avoir entendu le suspect directement faire référence à la religion lors de son acte en disant “Ils ne lisent pas le Coran”. Le Monde parle “d’un acte délirant, animé d’un mysticisme confus” pour qualifier l’attaque. Déséquilibré ou pas, attentat islamiste ou non, on est une fois de plus devant un cas où un passage à l’acte sur un fond religieux est avéré, et de nouveau, ce n’est pas le bouddhisme que le déséquilibré invoque.

Suite à l’attaque, le débat sur l’immigration s’invite

Ce “débat”, lancé par ce que certains médias qualifient d“extrême droite” pour s’interroger sur les liens entre immigration incontrôlée et ce genre d’incident, la majorité des médias l’évoquent par le biais de la réaction du maire de Villeurbanne, qui trouve “honteux” que de telles comparaisons puissent être faites.

“Attaque de Villeurbanne: le maire Jean-Paul Bret a jugé “honteuse” la réaction de l’extrême droite” (France 3), “Villeurbanne : le maire juge « honteuse » la réaction de l’extrême droite” (Le Figaro), “Attaque à Villeurbanne : le maire s’insurge contre la réaction “honteuse” de l’extrême droite” (BFMTV), que d’originalité ! Heureusement SaphirNews est là, pour évoquer cette fois, “l’abjecte récupération de l’extrême droite” !

Il n’y a finalement quasiment que L’Opinion pour évoquer ce “débat” de manière bien plus neutre en présentant simplement les arguments de part et d’autre. Tout comme Valeurs Actuelles.

Le HuffPost, Abdelkader et la mythologie grecque

C’est finalement Le HuffPost qui se distinguera le plus de ses petits camarades en faisant un article entier sur Abdelkader, qui aurait fait face à l’assaillant et aurait calmé les esprits. Cette histoire a aussi été évoquée par TF1 et reprise par LCI. Mais ici, Le HuffPost fait dans un certain lyrisme qui vaut le détour ! Voici la fin de l’article…

“Patiemment, le conducteur noue le dialogue. Il l’enjoint à tomber les armes. Une fois l’homme maîtrisé, Abdelkader doit faire face à une autre situation : la foule qui cherche à “lyncher” l’homme aux couteaux. En attendant la police, il essaie de contenir cette colère en affirmant la supériorité de la justice civile sur la justice des Hommes. Abdelkader semble sorti tout droit de la mythologie grecque.”

Rien que ça, Thémis, sors de ce corps !

Source : ojim.fr

Attaque de Villeurbanne : réactions honteuses et scandaleuses de quelques « dhimmis », par Franck Deletraz

Alors que plusieurs élus de droite ont pointé du doigt la responsabilité du gouvernement et de sa politique migratoire délirante dans l’attaque de Villeurbanne, les habituels suppôts de l’immigration-invasion, eux, semblent avoir davantage été choqués par ces mises en garde plutôt que par cette nouvelle agression qui a tout de l’acte islamo-terroriste.

Les réactions critiques à l’égard de l’Etat étaient on ne peut plus justifiées. Qu’on en juge : Marine Le Pen avait simplement rappelé que « la naïveté et le laxisme de notre politique migratoire menacent gravement la sécurité des Français ». Une évidence partagée par Nicolas Dupont-Aignan et d’autres. Bref, ni amalgame ni racisme dans ces mots, mais un simple constat résultant d’un suivi scrupuleux de l’actualité criminelle dans notre pays. Une évidence admise y compris par Jean-Michel Blanquer qui, tout en niant la « naïveté » du gouvernement en matière de politique migratoire, a tout de même reconnu que, l’assassin étant un Afghan, « il est évident que dans notre politique migratoire nous devons être attentifs ».

Malgré cela, les partisans de l’immigration à tout va n’ont pas hésité à essayer de détourner l’attention de nos compatriotes en fustigeant les réactions de la droite. A commencer par le maire PS de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, qui a écumé lamentablement sur RTL : « C’est la réaction classique de l’extrême droite, qui tente d’utiliser un événement dramatique à son profit. C’est très peu glorieux pour ceux qui ont ces paroles, et qui se sont engouffrés d’une façon assez honteuse dans ce qui est un fait divers terrible » et « ne peut être confondu avec la politique migratoire qui peut être menée au niveau du pays. […] Lier la situation [du suspect] et le crime, et en faire commerce, ça reste quelque chose d’assez éhonté ».

Même indignation de la part du président du groupe LREM à l’Assemblée, Gilles Le Gendre, qui s’est dit dimanche sur BFMTV « profondément choqué » et écœuré par ces commentaires politiques. Avant d’admettre qu’il y a bien un problème d’immigration. Mais… « dans l’esprit des Français » !Et il n’est pas le seul puisque, de son côté, cet habitué des déclarations provocatrices en faveur de l’islamisation de la France qu’est Aurélien Taché (LREM) a estimé sur Twitter que « l’instrumentalisation par le RN du crime terrible commis à Villeurbanne pour stigmatiser tous les réfugiés est odieuse »…

Mais la palme revient peut-être – ou sans aucun doute – au député du Rhône LREM Bruno Bonnell, invité de LCI et dont les propos méritent d’être retranscrits : « Il faut raison garder. On a malheureusement un climat qui tout de suite fait sortir la carte terroriste de tout acte d’agression. La carte de la démence, la carte de la folie, du déséquilibre ou tout simplement de l’assassin est quelque chose malheureusement qu’il faut aussi considérer. Les informations qu’on a à ce stade montreraient que c’est plutôt un acte isolé d’une personne qui était en recherche d’asile, venant d’un pays très éloigné de la France, l’Afghanistan, peut-être qui a vécu des choses terribles sur son voyage ou là-bas, et qui n’a peut-être pas supporté beaucoup de choses et qui rentre dans une crise de démence. Il faut faire attention de ne pas réagir à chaud pour ne pas stigmatiser des populations. » Il faudra désormais tenir compte des « conditions de voyage » des migrants – à moins d’être un odieux fasciste islamophobe.

Franck Deletraz

Article paru dans Présent daté du 2 septembre 2019

Une église de Villeurbanne démolie pour faire place à un centre d’hébergement d’urgence

10/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Le Bloc identitaire de Lyon nous signale qu’à Villeurbanne, l’église du Coeur Immaculé de Marie est en cours de démolition pour laisser place à un immeuble de logements sociaux et à un centre d’hébergement d’urgence, qui devrait naturellement profiter en priorité aux migrants. Les autres avant les nôtres, doublé du grand effacement de notre identité.

https://www.facebook.com/blocidentitaire.lyon/posts/1234872689874986

Le Bloc identitaire dénonce la présence de campements sauvages à Lyon

Joie du vivre-ensemble : des Africains attaquent un camp de roms à saint-Denis

18/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
[Campement sauvage La Feyssine, Villeurbanne] – Depuis plusieurs années maintenant, des campements sauvages s’installent dans l’agglomération lyonnaise occasionnant des troubles importants pour le voisinage. Les terrains sont transformés en véritables décharges publiques.

Le Bloc Identitaire Lyon a souhaité dénoncer la complicité des pouvoirs publics face aux multiples dangers que font courir à la population ces bidonvilles : insécurité (cambriolages, violence, prostitution, mendicité agressive) et insalubrité.

Malgré les mesures d’évacuations mises en place par la préfecture, les camps se reforment presque immédiatement dans d’autres lieux.

Devant le campement sauvage La Feyssine (Villeurbanne), le Bloc Identitaire a rappelé que la seule solution pour stopper ce phénomène portait un nom : la REMIGRATION.


Agression à Villeurbanne: résultat du communautarisme intensif qui s’est emparé de la ville

Agression à Villeurbanne: résultat du communautarisme intensif qui s’est emparé de la ville

07/06/201 — 18h00
VILLEURBANNE (NOVOpress Lyon) —
Samedi dernier, trois Juifs ont été agressés selon les témoins, par une dizaine de personnes d’origine maghrébine armées de marteaux et de barres de fer à Villeurbanne.Ce fait divers surmédiatisé rappelle étrangement l’affaire Mérah. Une série de réactions des dirigeants politiques nationaux et locaux s’en est suivie pour dénoncer ces actes antisémites et récupérer l’affaire électoralement en cette période de campagne législative.

Ce type d’agression est néanmoins à replacer dans le contexte démographique et sociologique de la ville de Villeurbanne. Cette cité de la banlieue lyonnaise a une population hétérogène, avec plusieurs communautés présentes dans la ville. D’un coté, la communauté juive de Villeurbanne est assez implantée, comme en témoigne le nombre de synagogues, d’écoles juives et de magasins casher. La communauté musulmane est également fortement présente à Villeurbanne, avec la mosquée Othmane, les diverses salles de prière et les magasins et restaurants Hallal. D’autres communautés s’implantent progressivement, telles que les communautés africaines et arméniennes. La ville connaît l’immigration depuis les années 1970, elle en paye aujourd’hui le prix.

Le Maire PS de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, parle du bienfait de la diversité culturelle et religieuse de sa ville. Or, bien qu’il présente celle-ci comme un atout pour la ville, il reconnaît le risque de transposition du conflit israélo-palestinien à Villeurbanne. Il souligne ainsi implicitement l’influence et la force des communautés sur son territoire.

Crédit photo : Vincent Ruf/Wikipédia sous licence CC

Villeurbanne : mise à disposition d’équipement municipaux pour la fête musulmane de l’Aïd

 Villeurbanne : mise à disposition d’équipement municipaux pour la fête musulmane de l’Aïd

02/11/2001 – 19h30
VILLEURBANNE (NOVOLyon) – Le dimanche 13 novembre, les associations sportives villeurbannaises utilisant habituellement le gymnase des Iris seront contraintes de trouver un autre endroit pour leurs compétitions. En effet, le gymnase sera mis à la disposition de la mosquée “Othmane” de Villeurbanne, afin de célébrer la fête musulmane de l’Aïd. Et ce n’est pas la première fois que cet équipement se trouve détourné de son affectation publique originelle. Des prières avaient été organisées en novembre 2010, notamment pour l’Aïd, avec des prêches en arabe et en français.

La mosquée annonce l’organisation de cet événement en partenariat avec des associations locales, telles que CLAP (Connexions locales d’actions plurielles), Les anciens habitants de la Boube (association “visant à un rapprochement culturel et social avec les pays du continent africain”) mais aussi le collectif de femmes “Pourquoi pas moi ?”.

Tony Parker adepte de la quenelle à la Dieudonné

Tony Parker adepte de la quenelle à la Dieudonné

13/10/2011 – 19h30
VILLEURBANNE (NOVOpress) –
Est-ce parce qu’il va jouer dans l’équipe de Villeurbanne, dont il est actionnaire, dans le cadre du championnat de France Pro A de basket que Tony Parker apprécie la grande spécialité culinaire lyonnaise qu’est la quenelle ?

Toujours est-il que sur Internet circule une photo où on le voit s’initier à la quenelle version Dieudonné. Et il semble apprécier.

[box class=”info”]Crédit photo : DR[/box]

Tony Parker et Dieudonné

Bisbille dans le halal : le Quick halal de Villeurbanne n’est peut-être pas halal ! [vidéo]

Bisbille dans le halal : le Quick halal de Villeurbanne n’est peut-être pas halal !

27/08/2011 – 18h00
LYON (NOVOpress) –
Le Quick entièrement halal de Villeurbanne a connu la célébrité à ses débuts, au printemps dernier, du fait de l’irruption dans l’établissement de 70 “cochons” mécontents de “Rebeyne! les jeunes identitaires lyonnais” (image ci-dessus et vidéo ci-dessous). Ils protestaient contre le fait d’imposer à tous les clients de manger halal et de payer une taxe halal islamique pour la certification des produits halal.

Ce Quick est maintenant l’objet d’une polémique dans les milieux musulmans : il ne serait peut-être pas vraiment halal !

Selon l’hebdomadaire “Tribune de Lyon“, il y aurait de fortes incertitudes sur la certification islamique de la viande du Quick halal de Villeurbanne qui s’approvisionne à la société Socopa.

Pourtant, la société Socopa aurait été recommandée par la mosquée d’Evry (Essonne). Mais une affaire mettant en cause Socopa et la mosquée amène la chaine Quick à engager, dès septembre, un audit au sujet de sa viande halal. Un dirigeant de Socopa prend la défense de sa société en avançant que “la viande était contrôlée par des organismes islamiques dans le pays d’abattage et il n’y avait donc pas besoin d’un autre contrôle par la mosquée d’Evry“. Ce à quoi, le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane répond : “C’est du halal à la mode Socopa, il n’y a pas de contrôleur et la certification se fait à la petite semaine“.

:: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

Revoir la vidéo “Rebeyne! vs Quick Halal” du 7 mars 2010.
A eu 500.000 visualisations rien que sur cet hébergement, alors qu’il y en a plusieurs autres.