Mort de Philippe Monguillot : un « homicide involontaire » ?

Véronique Monguillot

10/06/2022 – FRANCE (NOVOpress)
Après la mort du chauffeur de bus bayonnais Philippe Monguillot, mortellement agressé en juillet 2020 par des jeunes, le juge d’instruction en charge du dossier a décidé de requalifier les faits d’homicide volontaire en homicide involontaire.

Les accusés échapperont dont à la cour d’assise. Une nouvelle qui a profondément choqué sa veuve, Véronique Monguillot, ainsi que l’ensemble de la ville de Bayonne où la mémoire de cette agression reste toujours vive. Reportage.


Véronique Monguillot – « Mon mari a été massacré et la justice salit sa mémoire! »

Philippe Monguillot

02/06/2022 – FRANCE (NOVOpress)
Il y a près de deux ans, Philippe Monguillot, chauffeur de car bayonnais, est sauvagement agressé pendant son service par deux individus qui refusent de payer un billet et de porter le masque. 5 jours plus tard, le 10 juillet 2020, Philippe Monguillot s’éteindra à l’hôpital, des suites de ses terribles blessures.

Il y a quelques jours, alors que le parquet livre son réquisitoire pour des faits d’homicide volontaire aggravé, la juge d’instruction décide finalement de requalifier les faits en “violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner”. Les individus seront donc jugés devant la Cour criminelle et non devant les Assises. Géraud du Fayet est allé à la rencontre de Véronique Monguillot, la veuve du chauffeur assassiné.


Entretien – Véronique Monguillot (veuve du chauffeur de bus de Bayonne assassiné) : « On m’a arraché 28 ans de ma vie en une minute quarante ! »

Véronique Monguillot

25/11/2020 – FRANCE (NOVOpress)
Véronique Monguillot est la veuve de ce chauffeur de bus assassiné sauvagement, le 5 juillet dernier, par quatre jeunes à Bayonne.

Elle raconte « l’après »-disparition de son mari, Philippe, son espoir de faire un jour à nouveau confiance à la Justice et son souhait pour que ce gouvernement « ouvre les yeux » sur cette insécurité qui s’est installée dans notre pays.