Le groupe Ventavia, chargé par Pfizer d’évaluer l’efficacité de son vaccin, a «falsifié des données» et «tardé à assurer le suivi d’effets secondaires», selon un article du British Medical Journal