Comment TAFTA subordonne la démocratie aux intérêts marchands

no vote

15/05/2015 – MONDE (NOVOpress)
Les négociations du traité transatlantiques sont menées à huis clos. Quand on prend connaissance des quelques fuites qui s’en échappent, on comprend pourquoi. Un document de travail explique comment le traité soumettrait les législations nationales aux intérêts privés.

Le mot de Novlangue pour « soumission des législations nationales aux intérêts privés » est « coopération réglementaire ». Un des points d’achoppement des négociations en cours entre représentants des États, des entreprises et de la société civile.
Ces derniers ont déjà retoqué le projet de texte à plusieurs reprises, mais leur poids dans la négociation est très faible.

C’est une insulte aux citoyens, aux politiciens élus et à la démocratie elle-même, fulmine Max Bank de Lobby Control.

La proposition d’« échanges réglementaires » forcera les lois rédigées par des politiciens élus démocratiquement à passer par un processus de validation, non seulement à Bruxelles et à Washington DC, mais aussi dans les 78 États parties prenantes. Objectif : mettre en conformité les lois avec les intérêts économiques des grandes entreprises. Le tout sera piloté par l’Organe de Coopération Réglementaire, composé de technocrates non élus.
Ce contrôle pourrait avoir lieu durant tout le processus d’adoption d’une loi, de sa rédaction initiale à son vote final, transformant la moindre décision législative en usine à gaz bureaucratique. Mieux, il pourrait aussi intervenir pour remettre en cause des textes existants.

La proposition de la Commission introduit un système qui met en danger chaque nouvelle réglementation protégeant l’environnement, la santé et les travailleurs aux niveaux européens et des États membres. s’inquiète Paul de Clerck des Amis de la Terre Europe.

En dernière instance, tout processus législatif serait donc subordonné aux intérêts privés des grandes entreprises des deux côtés de l’Atlantique… enfin, encore plus qu’à l’heure actuelle. espérons

Crédit photo : Metronews via Flickr (CC), modifié par NOVOpress


Vente de Rafale au Qatar : le dessous des cartes

Rafale

06/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La vente de Rafale au Qatar, après celle de l’Égypte et de l’Inde, est assurément une bonne nouvelle pour notre avionneur national. Elle le doit aux qualités de l’avion, à quelques belles contreparties financières et industrielles, mais aussi (et surtout) à l’évolution du contexte géopolitique dont a su profiter la France.

Enfin une bonne nouvelle pour François Hollande ! C’est avec son air réjoui des grands jours que notre président a annoncé le 4 mai la vente de 24 avions Rafale au Qatar, pour un montant de 6,3 milliards d’euros. Un contrat qui fait suite à ceux signés avec l’Égypte (24 de ces avions de combat) et l’Inde (36 appareils). La série noire semble donc terminée pour ce bel oiseau, qui reste à la pointe de la technologie et des performances 25 ans après son premier vol de démonstration.

Pourquoi un tel succès après des années de revers sur les marchés internationaux ?
Si la vente de matériel militaire répondait uniquement à des considérations de rapport qualité/prix, le Rafale aurait trouvé preneur depuis longtemps : ce n’est pas le meilleur avion du monde, ni surtout le moins cher, mais il est excellent dans tous les compartiments de combat (supériorité aérienne, attaque au sol, reconnaissance…).

Lire la suiteVente de Rafale au Qatar : le dessous des cartes

Quand les indiens Cahuilla se battent pour leur culture, c’est bien. Et pour les Français de souche, c’est mal ?

Indiens Cahuilla

20/04/2015 – MONDE (NOVOpress)
Quand la petite tribu des indiens Cahuilla se bat pour préserver son identité et sa culture, c’est digne d’éloges et cela vaut bien un reportage de l’AFP. Et nous, pauvres Français ?

 


 

Un Français, converti à l’islam, cible prioritaire des Etats-Unis contre Al-Qaïda

Un Français, converti à l'islam, cible prioritaire des Etats-Unis contre Al-Qaïda

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Jusqu’à quand le gouvernement sera-t-il aveugle quant au danger islamiste en France, notamment s’agissant des Français converti à l’islam ? Nos confrères de l’Express nous apprennent ainsi que les Etats-Unis, dans le cadre de leur lutte contre Al-Qaïda, visent un Français converti : David Drugeon.

Présenté comme un expert en explosifs, respecté pour ses faits d’armes dans les montagnes afghanes, ce “vétéran” a gravi les échelons jusqu’à intégrer l’élite combattante du djihad mondialisé. Le 5 octobre dernier, sa légende s’est enrichie d’un épisode troublant: le site américain McClatchy évoquait, sans donner son nom, un mystérieux “agent français” qui aurait “fait défection pour Al-Qaïda”. L’information a été démentie avec force par le ministère de la Défense. Drugeon, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne serait donc pas un agent, mais bien un djihadiste au destin vertigineux. L’enquête de L’Express, menée auprès de ses proches, de multiples sources du renseignement, recoupée avec divers dossiers judiciaires, permet de retracer son parcours.

David Drugeon, toujours inscrit sur le site Copains d’avant, fut longtemps un gamin sans histoires, né à Vannes, à quelques encablures du golfe du Morbihan. En 1989, année de sa naissance, les moudjahidine afghans chassent les dernières troupes soviétiques. Cette histoire de guerre lointaine, les Drugeon – père contrôleur de bus, mère secrétaire et fervente catholique – la suivent d’un oeil distrait, à la télévision, comme bien des Français. Ils habitent alors Ménimur, quartier classé en zone urbaine sensible (ZUS), un ensemble de petites barres HLM, entouré de maisons individuelles. La population bigarrée mêle cadres moyens, salariés et ouvriers, notamment des familles d’origine maghrébine.

>> Pour lire l’article dans son intégralité

[Fiche de lecture] “L’Europe colonisée” d’Yvan Blot – par Romain Vincent

[Fiche de lecture] "L'Europe colonisée" d'Yvan Blot - par Romain Vincent

23/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
A travers L’Europe colonisée, Yvan Blot (photo) s’efforce de décrypter le défi auquel l’Europe est aujourd’hui confrontée : sa colonisation.

Une colonisation non seulement par le bas, bien visible et issue d’une immigration de masse venue du sud et soutenue par une démographie galopante mais aussi une colonisation par le haut, plus pernicieuse, à la fois culturelle, politique, économique et religieuse dont la puissance tutélaire et hégémonique n’est ni plus ni moins que l’Empire américain. A ce titre, des organisations telles que l’Otan ou l’Union européenne ne doivent plus être considérées comme des organismes au service de l’intérêt des peuples européens mais des outils d’asservissement au plus grand bénéfice de la nouvelle Rome d’outre-Atlantique. Bien évidemment cette colonisation n’est rendue possible que par la servilité des élites politiques, financières, médiatiques et culturelles européennes.

"L'Europe colonisée" d'Yvan Blot
“L’Europe colonisée” d’Yvan Blot
Afin de nous aider à mieux cerner les mécanismes favorisant la soumission de l’Europe, l’auteur applique à chaque étape de l’ouvrage un outil intellectuel établit en son temps par Aristote lui-même, le principe de causalité. A cette fin, la démonstration mise en avant est l’étude du temple grec dont les piliers de construction reposent sur :
– une cause matérielle : ce sont les matériaux comme le bois ou la pierre qui permettent la construction de l’édifice, c’est la cause technique ou économique ;
– une cause formelle : elle est à la fois juridique et politique : Ais-je le droit de le construire ?
– une cause motrice : ce sont les hommes qui construisent le temple ;
– une cause finale : la religiosité des grecs ou pourquoi construire ce temple ?

En se servant de ce concept aristotélicien, l’auteur est en mesure de dresser le tableau suivant :
– colonisation par la supériorité technique et économique c’est l’exploitation, la cause matérielle ;
– colonisation militaire et politique, c’est la satellisation ou la cause formelle ;
– colonisation par les hommes, c’est « l’invasion », même pacifique comme l’immigration ;
– colonisation mentale et culturelle c’est l’aliénation qui relève de la cause finale.

Lire la suite[Fiche de lecture] “L’Europe colonisée” d’Yvan Blot – par Romain Vincent

Espionnage : « Nulle part où se cacher » de Glenn Greenwald

Espionnage : « Nulle part où se cacher » de Glenn Greenwald

30/07/2014 – PARIS (via Polémia)
On ne saurait trop recommander la lecture du livre de Glenn Greenwald (photo) Nulle part où se cacher (J.C. Lattès 2014). G. Greenwald est en effet ce journaliste américain du Guardian qui a contribué à diffuser les révélations d’Edward Snowden, l’agent de la NSA (Agence nationale de sécurité) qui a divulgué comment le gouvernement américain espionnait les communications et les réseaux Internet du monde entier.

Car ce livre – qui se lit comme un véritable roman policier plein de suspense – contient de très remarquables informations.


Les grandes oreilles de l’Oncle Sam

D’abord parce l’auteur revient en détail, et pièces à l’appui, sur l’étendue des révélations d’Edward Snowden.

On y voit notamment comment la NSA a mis en place des dispositifs sophistiqués pour intercepter toutes les communications, sans aucun contrôle judiciaire et au mépris des engagements pris devant le Congrès, au nom de la « sécurité nationale », de la « lutte contre le terrorisme » et grâce aux dispositions du « Patriot Act ».

On voit que la NSA espionne tout le monde et pas seulement les seuls « terroristes » présumés. On y voit aussi comment la Grande-Bretagne, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande collaborent à ce dispositif d’espionnage sans précédent en relayant les grandes oreilles de l’Oncle Sam. Mais l’auteur montre aussi que les gouvernements « alliés » collaborent au dispositif : au premier chef Israël, mais aussi les « alliés » européens, dont la France, soit dit en passant. C’est-à-dire que ces pays se rendent complices de l’espionnage de leurs propres concitoyens par les Etats-Unis !

Un fructueux marché

Les révélations d’E. Snowden mettent aussi en lumière que les réseaux de téléphonie privés et les majors de l’Internet constituent un rouage essentiel de ce système d’espionnage mondial et qu’ils y trouvent au surplus un intérêt financier. Ce réseau d’espionnage représente donc un nouvel exemple remarquable de privatisation d’une fonction souveraine supposée, typique de la post-démocratie.

Tout ceci était bien connu des initiés mais l’ouvrage de G. Greenwald a le réel mérite de tout remettre en perspective, ce dont se gardent bien évidemment nos médias de propagande.

Lire la suiteEspionnage : « Nulle part où se cacher » de Glenn Greenwald

Angela Merkel compare la NSA d’Obama à la Stasi

Angela Merkel compare la NSA d’Obama à la Stasi

20/12/2013 – 11h00
BERLIN (NOVOpress) –
Lors d’un échange houleux avec Barack Obama, Angela Merkel a comparé les pratiques de la NSA à celles de la Stasi, la police politique sous la dictature communiste dans l’ancienne Allemagne de l’Est. Cette accusation est intervenue après les révélations du magazine Der Spiegel, qui indiquait que le téléphone privé d’Angela Merkel a été écouté pendant 10 ans par la NSA.

La chancelière était particulière furieuse car elle estime que  « la NSA ne peut clairement pas être fiable sur le contrôle de ces informations dans la mesure où elle a laissé Edward Snowden s’en occuper ! ».

Edward Snowden doit d’ailleurs témoigner devant le Parlement Européen, le mois prochain ce qui suscite la colère de Washington qui fait pression sur l’UE pour annuler cette invitation. A Bruxelles, Mike Rogers, le représentant américain a en effet estimé que cette présence était indigne du Parlement européen car « Snowden est un individu qui met en danger les vies de soldats US ».

Lire la suiteAngela Merkel compare la NSA d’Obama à la Stasi

États-Unis : un père et son compagnon ont gardé leur fils de 9 ans captif pendant 8 mois pour l’abuser sexuellement en le filmant

Etats-Unis : un père et son compagnon ont gardé leur fils de 9 ans captif pendant 8 mois pour l’abuser sexuellement en le filmant

19/12/2013 – 08h30
HUNTSVILLE (NOVOpress) –
Deux hommes sont accusés d’avoir retenu prisonnier le fils de l’un d’eux pour le filmer pendant qu’ils l’abusaient sexuellement. Le couple, Charles Dunnavant et Carl Herold, va devoir répondre d’une série de charges dont tortures sexuelles, sodomie, mise en danger par transmission de MST et de production pédopornographique. Ils ont été mis en détention avec une caution de 1 million USD chacun.

La victime, âgée de 9 ans, est le fils de Carl Herold. Le jeune garçon a été retenu dans leur maison de Huntsville sans être scolarisé ni avoir de contact avec l’extérieur. « La victime de ce couple a été maintenu en captivité pendant 8 mois et il n’y a aucune limite ni aucun tabou que ces accusés n’ont hésité à franchir », a déclaré le chef de la police de Huntsville, Chad Smith, devant les juges.

Crédit photo : Wikipédia (cc).

USA : une majorité de Noirs et d’Hispaniques n’a aucun plan de retraite

USA : une majorité de Noirs et d’Hispaniques n’a aucun plan de retraite

Parade cubaine dans le New Jersey.

11/12/2013 – 17h00
WASHINGTON (NOVOpress) –
Moins de la moitié des salariés noirs et hispaniques ont cotisé pour leur retraite, les laissant sans ressources pour leurs années de repos bien méritées, selon un rapport qui a été rendu public hier .

Ce rapport montre clairement que cette absence de dépôts sécurisés représente un défi sérieux pour le budget de l’Etat qui se débat déjà avec une dette gigantesque et une population vieillissante.

“Il est urgent d’augmenter la couverture sociale au lieu de la réduire car de nombreux pans des caisses de retraites sont en train de s’effondrer”, dit Monique Morrissey, une économiste de l’Institute de politique économique, un think tank libéral.

Lire la suiteUSA : une majorité de Noirs et d’Hispaniques n’a aucun plan de retraite

Les patchs et tatouages “Croisés mangeurs de porc” et “Infidèles” font fureur auprès des troupes américaines au Moyen-Orient

Les patchs et tatouages "Croisés mangeurs de porc" et "Infidèles" font fureur auprès des troupes américaines au Moyen-Orient

23/11/2013 – 09h00
WASHINGTON (NOVOPress) –
Chez les militaires américains, la rébellion gagne aussi du terrain avec une forme de résistance et de “désobéissance” originale au sein des unités en “opex” (opération extérieure).

De nombreux militaires portent sur leurs uniformes ces “Morale Patchs” lors des missions dans les pays islamiques, car ils ne se font aucune illusion sur les ennemis et leurs “alliés” musulmans. Cette sous-culture des “croisés” ne se limite plus maintenant à des forums et blogs sur Internet mais est aussi présente “IRL” – in real life (dans la vraie vie) – très en vogue dans les différentes armées.

Le succès est tel que de nombreuses boutiques en ligne proposent ces produits et qu’il existe même une ligne “infidel” chez Sears, un important distributeur grand public américain.

https://twitter.com/Gruntworks_USA/status/334427996851171330

Lire la suiteLes patchs et tatouages “Croisés mangeurs de porc” et “Infidèles” font fureur auprès des troupes américaines au Moyen-Orient

La victoire diplomatique russe dans la crise syrienne se concrétise

La victoire diplomatique russe dans la crise syrienne se concrétise

Sergeï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères. Crédit photo : Сайт Правительства Российской Федерации via Wikipédia (cc).

08/10/2013 – 14h00
MOSCOU (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – Bachar Al‑Assad était un prétendu monstre. La guerre punitive semblait imminente, mais tout semble s’inverser, définitivement. Hier, 7 octobre, John Kerry s’est fendu d’un compliment envers le régime syrien : « Je trouve extrêmement significatif qu’hier, dimanche, dans la semaine qui a suivi l’adoption de la résolution, on ait déjà commencé à détruire des armes chimiques. Je pense qu’il faut porter au crédit du régime d’Assad cette rapidité à respecter la résolution, comme il est censé le faire ».

Que peut‑on présager de cette déclaration ?
Cette déclaration du secrétaire d’Etat des Etats‑Unis a eu lieu en marge d’un sommet Asie‑Pacifique, en Indonésie. Il s’exprimait au côté du ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov. Ils ont plaidé ensemble pour que le Conseil de sécurité des Nations‑Unies organise une conférence de paix pour la Syrie durant la deuxième quinzaine de novembre.

Lire la suiteLa victoire diplomatique russe dans la crise syrienne se concrétise

Angela Davis fait son cinéma

Angela Davis fait son cinéma

04/04/2013 – 18h00
NEW YORK (NOVOpress) – Après avoir été chantée par The Rolling Stones en 1972 et plus récemment par Yannick Noah, Angela Davis est actuellement portée à l’écran par Shola Lynch avec son documentaire Free Angela and All Political Prisoners (affiche ci-dessus). Pour Le Monde.fr, il s’agit d’« un exercice de vulgarisation hagiographique, visiblement destiné aux jeunes générations » . Bref, un film dogmatique à la gloire de cette militante communiste médiatique des années 1970 aux Etats-Unis.

Lire la suiteAngela Davis fait son cinéma

USA/mariage gay : l’ONG Ptchelki réclame la restitution de l’Alaska à la Russie

USA/mariage gay : l'ONG Ptchelki réclame la restitution de l'Alaska à la Russie

27/03/2013 – 14h00
MOSCOU (NOVOPress) – Suite au revirement de point de vue du président Obama sur le mariage gay, décidément jamais à court d’idée quand il s’agit de se mettre une « minorité » dans sa poche, l’ONG russe Ptchelki (Petites Abeilles) a déposé une requête auprès du tribunal d’arbitrage de Moscou, réclamant la restitution de l’Alaska à la Russie afin de « protéger les chrétiens de cette région contre les mariages homosexuels aux Etats-Unis. » Le mouvement de soutien aux projets chrétiens orthodoxes et éducatifs Ptchelki a été fondé en décembre 2008 à l’initiative de plusieurs centres chrétiens orthodoxes.

Lire la suiteUSA/mariage gay : l’ONG Ptchelki réclame la restitution de l’Alaska à la Russie

La Russie sanctionne toute collaboration en faveur de l’immigration

La Russie sanctionne toute collaboration en faveur de l’immigration

16/01/2013 – 14h00
MOSCOU (NOVOpress) – Alors que les socialistes français viennent de supprimer le « délit de solidarité » afin de ne pas sanctionner les personnes qui collaborent à l’immigration de masse, en Russie, c’est l’inverse : le président Vladimir Poutine vient de présenter des amendements à la loi « Sur le droit des citoyens russes à la liberté de mouvement et de choix de résidence au sein de la Fédération de Russie ». Pour la première fois, la responsabilité du propriétaire de l’habitation dans laquelle un étranger vit illégalement, est engagée : les personnes physiques devraient avoir à payer jusqu’à 7.000, les personnes morales jusqu’ à 8.000 roubles.

Lire la suiteLa Russie sanctionne toute collaboration en faveur de l’immigration