Immigration et islamisation : quand l’Allemagne se réveille [Minute n°2699]

Immigration et islamisation : quand l’Allemagne se réveille [Minute n°2699]

03/01/2015 – BERLIN (via Minute)
A Dresde, chaque lundi, des milliers de manifestants se rassemblent sous la bannière de « Pegida », mouvement populaire et citoyen s’élevant contre l’islamisation de l’Allemagne et de l’Occident. Ils sont chaque semaine plus nombreux, et dans la sage et austère Allemagne d’Angela Merkel, le phénomène échappe totalement aux politiques et aux grilles de lecture habituelles.


Ils étaient 1.700 à Dresde le lundi 10 novembre, 3.500 le 17 novembre, 5.500 le 24 novembre, 7.500 le 1er décembre, puis 10.000 le 8, et même 15.000 le 15 décembre! Lancées au début du mois d’octobre, les manifestations du mouvement Pegida, acronyme en allemand pour Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes (« Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident ») connaissent un essor incroyable. Si c’est à Dresde qu’ont lieu les rassemblements les plus importants, d’autres ont aussi été organisés à Cologne, Düsseldorf, Rostock, Munich, en réunissant à chaque fois de plusieurs centaines à plusieurs milliers de participants.

Vingt-cinq ans après la chute du Mur de Berlin, Pegida organise, à travers toute l’Allemagne, des « Manifestations du lundi », référence explicite et assumée aux mobilisations ayant précédé la chute de la RDA. Le mimétisme s’accompagne aussi de la reprise du slogan « Wir sind das Volk » (« Nous sommes le peuple ») utilisé par les manifestants de 1989. Interrogé par « Bild », le plus important quotidien allemand, le leader de Pegida à Dresde, Lutz Bachmann, 41 ans, explique que le slogan a été lancé de manière spontanée par les participants. Andreas Zick, professeur et chercheur à l’université de Bielefeld, y voit lui une filiation avec les revendications « völkisch » (le terme est difficilement traduisible: au-delà de « populaire », il recouvre une dimension presque sacrée mais aussi ethnique) de la Révolution conservatrice allemande du début du XXème siècle.

Vingt-cinq ans après la chute du Mur de Berlin, Pegida organise, à travers toute l’Allemagne, des « Manifestations du lundi », référence explicite et assumée aux mobilisations ayant précédé la chute de la RDA.

Islamistes et nazis à la poubelle !

Mais qui sont ces milliers d’Allemands qui se mobilisent chaque lundi? Dans « Les Inrocks », Patrick Moreau, politologue spécialiste des mouvements extrémistes dans le monde germanique, livre son point de vue: « Il n’y a pas qu’un seul mouvement, il existe de nombreuses formes de mouvements, et Pegida en est une […] Des actions sont apparues un peu partout. Elles ne sont pas coordonnées entre elles. »

Lire la suiteImmigration et islamisation : quand l’Allemagne se réveille [Minute n°2699]

Le leader de l’EDL grièvement blessé lors d’une agression par des “jeunes”

Le leader de l'EDL grièvement blessé lors d'une agression par des "jeunes"

26/12/11 – 17h30
LONDRES (NOVOpress) –
La nouvelle semble être passée sous silence en France depuis quelques jours : Tommy Robinson, le leader de l’English Defense League (photo d’une manifestation de l’EDL), groupe en pointe dans le combat contre l’islamisation du Royaume-Uni, a été agressé le 23 Décembre.

Alors qu’il rentrait chez lui, un groupe de musulmans lui est tombé dessus et l’a roué de coups (coups de poings américain, batte de baseball) , le laissant inanimé. Souffrant de nombreuses contusions au visage et d’ecchymoses au cerveau, ses jours ne seraient pas en danger. Pour le moment, il n’a pas encore fait appel aux services de police, estimant dans un rapide entretien donné au quotidien ‘The Sun” que le racisme anti-blanc ne semble pas concerner la police et la justice anglaise.

L’English Defense League est en proie à de nombreuses agressions et tentatives d’intimidation depuis que l’organisation est devenue le ralliement d’une classe ouvrière anglaise refusant l’islamisation du pays de la reine.

Crédit photo : DR.