09/12/2014 - PARIS (NOVOpress) Considérant qu'"à la différence des autres grandes démocraties occidentales, en France, au-delà de l'approbation ou de la satisfaction vis-à-vis de l'exécutif, aucun dispositif ne permet de suivre l'évolution des préférences des citoyens...