Tag Archives: Tanguy Pastureau

Paris Plages : Anne Hidalgo invente la plage sans sable

10/07/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Avant, à Paris Plages, le Parisien épanoui profitait de son demi-mètre carré de sable pour s’asseoir, heureux, entre une capsule de Kanterbrau et un trognon de pomme bouffé par un rat. Mais cette année, Anne Hidalgo s’étant fâchée avec le cimentier Lafarge, il n’y a pas de sable. À moins d’aller chercher sous les pavés.

Tanguy Pastureau revient sur cette édition de Paris Plages sans sable :

L’été, c’est nul, c’est mou, on s’ennuie sur des plages dégueus avec des puces de mer plein les orifices, et depuis l’explosion du burkini on peut même plus mater des nibards. Mais à Paris, c’est encore pire, car il y a Paris Plages, où 4.000 gusses se partagent 120 transats, en regardant des rats leur bouffer le dernier Marc Lévy, tandis que flottent sur la Seine des bouteilles vides. Et cette année, il n’y a même pas de sable, car Anne Hidalgo, la reine-mère de Boboland tendance claquette-chaussette, a puni le groupe Lafarge…


Tanguy Pastureau : “Bayrou, l’homme de Pau n’a pas de bol”

26/06/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Ça fait des décennies que François Bayrou vise le titre suprême, et alors qu’il commençait tout juste à bosser dans son beau ministère tout neuf, il est obligé de démissionner. Sa vie est un enfer, son existence un chemin de croix.

Dans une chronique sur RTL, Tanguy Pastureau dresse un portrait à l’acide de Bayrou :

Bayrou, du coup, ne peut pas rester, ce type est maudit, 14 fois qu’il tente l’Élysée, il se plante, là il mise sur Macron, l’autre est élu, le fait ministre, et il doit partir, c’est le chat noir de Pau, Macron l’a abandonné avant les vacances, il va finir dans une cage à la SPA à gratter sa caisse avec les pattes arrière. Même si vous retirez les bandelettes de la momie de Ramsès 2 en criant “Je suis sûr qu’en fait là-dessous c’est Alain Juppé !”, vous êtes moins maudit que Bayrou. C’est le mec avec le moins de bol au monde, si un jour il y a deux avions, que je vois Bayrou monter dans un des deux, je prends l’autre, même s’il va à Kaboul, j’aurais plus de chances de m’en sortir.


Tanguy Pastureau : “Valls, c’est Narcisse avec de l’argent”

17/04/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Le magazine “Envoyé Spécial” a révélé la semaine dernière que notre ancien premier ministre, Manuel Valls, avait commandé en 2014 un sondage à propos de lui-même. Il a été analysé sous toutes les coutures par un panel, pour 53000 euros et le résultat est gratiné.

Tanguy Pastureau évoque ainsi des comparaisons animales peu flatteuses :

Le magazine Envoyé Spécial révèle qu’en 2014, alors qu’il est à Matignon, il commande un sondage sur lui-même, sondage qui coûte 53520 euros, c’est énorme, ça équivaut à une demi-veste de costume offert par Robert Bourgi, le relookeur des stars.

Les sondeurs demandent d’abord au panel “À quel animal vous fait penser Valls ?” Les gens répondent (c’est véridique), à la hyène, au chacal et au scorpion, que des bêtes qui puent ou qui piquent. Moi, je lis ça sur moi, je me dis “Tant pis pour les 53000 boules, c’est l’état qui paye”, je mets la feuille à la poubelle et je bouffe 4 bacs de crème glacée en chouinant.


Benoit Hamon

Benoît Hamon, c’est l’homme invisible

11/03/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Pour Tanguy Pastureau, le candidat du Parti socialiste fait la campagne la plus discrète de l’histoire, et personne n’entend parler de lui : Benoît Hamon, c’est l’homme invisible.

À 40 jours de l’élection, Hamon est invisible, tel un hétéro en manque de sexe à la gay-pride de San Francisco. Il y a eu l’affaire Fillon, donc on n’a pas parlé de lui, puis Macron a présenté son programme, donc on n’a pas parlé de lui, puis Marine Le Pen a dit un truc, donc on n’a pas parlé de lui, et là ça se calme, mais on ne parle pas de lui. Hamon fait la campagne qu’aurait faite le Mime Marceau s’il s’était présenté, on ne l’entend pas, à côté Zidane c’est Marina Kaye.

Il faut dire que Hamon, c’est Hollande 2, il est normal, tout pépère, avec la même énergie qu’une huître malade et l’envie de gagner d’un cul-de-jatte qui se lancerait dans le fétichisme des pieds. Moi à chaque fois que je le vois je vais me pieuter, Hamon c’est le médicament générique du Stillnox. Les gens vulgaires lui diraient de se sortir les doigts du uque, mais ce ne sont pas les doigts qu’il a mis, c’est tout le bras jusqu’en haut de l’épaule, il n’y a que sur le port d’Arcachon qu’on va pouvoir le décoincer avec un couteau à huître.


Macron

Emmanuel Macron : champion du monde du grand écart

20/02/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Il veut avoir un petit mot pour chacun mais du coup ne s’adresse plus à personne : Emmanuel Macron a cette semaine divisé la France, lui qui était habitué à rassembler. En 5 jours, il s’est fâché avec les pied-noirs, les harkis, les gays, la gauche, la droite, le centre…

Tanguy Pastureau dresse un portrait acide du candidat Emmanuel Macron :

Seul souci, Macron demande à un de ses sbires, qui a 15 ampoules par pied à force de marcher, “S’te plait, coco, passe-moi mon programme”. L’autre lui tend une feuille A4 vierge. Macron se rend compte que 0 proposition, c’est peu, et il part en Algérie, pays qui a à sa tête Abdelaziz Bouteflika, seul type à être moins mobile et à avoir moins de patate qu’une statue du musée Grévin. Là, Macron se dit “Flûte, je déboule sans chocolats ni fleurs, déjà que j’ai zappé la Saint-Valentin et que Brigitte fait ceinture, je vais leur faire plaisir”, et paf, il définit la colonisation française comme un crime contre l’humanité. C’est gagné, les Algériens font la ola, il est surclassé en suite junior à l’hôtel avec open-bar sur l’alcool de figues.


Aquilino Morelle ou la vengeance en retard

09/01/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Aquilino Morelle, ex-conseiller de François Hollande, a été licencié simplement parce qu’il prenait grand soin de ses chaussures. Depuis, il rumine sa vengeance, et sort ces jours-ci un livre à charge contre Hollande. Seul souci pour lui, Hollande n’est pas candidat, et s’en fiche donc comme de sa première teinture.

Pour Tanguy Pastureau, ce livre est comme un scud mouillé :

Morelle, pendant 3 ans, n’a pensé qu’à sa vengeance, 3 ans à cuire des cakes à l’effigie de François Hollande juste pour leur croquer la tête. Donc il écrit son bouquin, aidé par un sorcier vaudou qui ses côtés pique avec une aiguille une peluche de Bob, héros du film Les minions, sosie de Hollande. Là, il se dit “Aquiqui, mon coco, ton livre, c’est un skud, Hollande, ça va le flinguer, il va retourner pleurer sa mère à Tulle”. Sauf qu’entre-temps, François Hollande a annoncé qu’il ne présenterait pas.



Tanguy Pastureau : Aquilino Morelle, la… par rtl-fr

Quand Manuel Valls passe son temps à attaquer le bilan de Valls Manuel

19/12/2016 – FRANCE (NOVOpress)
S’il y a un homme que déteste Manuel Valls, c’est bien Manuel Valls, et sa décision d’utiliser 6 fois l’article 49.3 en deux ans. Mais il n’est pas seul, et ça se bouscule au portilon de la primaire de gauche. Passage en revue des effectifs par Tanguy Pastureau.

Ça y est, la primaire à gauche, c’est bel et bien parti, avec tout plein de candidats, il y en a autant que de MST au mois d’août au Desire, la boite échangiste du Lavandou, lors de la soirée “Puce de mer et bistouquette”.
Il y a bien sûr Manuel Valls, qui a passé la semaine à attaquer le bilan de Valls Manuel, selon lui un type pas à la hauteur, un nul. Il est schizophrène, le soir, à table, il crie : “Je vais te défoncer, Manu !”, ce à quoi il répond “Ah bon, ben vas-y, essaye, Manu !”, puis il se tape dessus, sous les yeux horrifiés de sa femme qui n’ose pas lui demander le sel. Valls a même annoncé la suppression, s’il est élu, du 49.3, processus démocratique dit de Fidel Castro (Royal est donc effondrée). Il a dénoncé la brutalité du 49.3, qu’il a sorti six fois dont trois cette année, c’est donc aussi crédible qu’un habitué des donjons SM qui se mettrait à prêcher l’amour candide dans les champs de pâquerettes.


Plus de 60 candidats ? Tanguy Pastureau fustige la présidentielle pour tous

08/12/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Jamais les candidats à la présidentielle n’ont été aussi nombreux. Entre ceux qui passent par les primaires, ceux qui ne veulent pas des primaires, et ceux qui y vont parce qu’ils n’ont rien de prévu d’autre, ils sont une soixantaine en lice pour un seul job.

Dans sa chronique sur RTL, Tanguy Pastureau dresse un portrait à l’acide de tous ceux qui ont annoncé vouloir se présenter :

Il y a de plus en plus de candidats à la présidentielle, car les gens ne trouvent pas de job, malgré l’excellence du mandat de Hollande que lui-même a décrit jeudi à la télé comme exceptionnel, même si les résultats, a-t-il dit, sont en retard, c’est le président SNCF, en 2047, les bénéfices de son quinquennat vont apparaître, patience. Donc tout le monde se rabat sur la présidentielle, dans l’espoir de décrocher un CDD de 5 ans nourri logé blanchi en plein Paris, avec des actrices sexy qui d’un coup veulent vous ligoter dans leur clic-clac.

Fillon, le mannequin senior du catalogue Daxon, est candidat. Mais aussi Mélenchon, le Castro sans poils, Nathalie Arthaud de Lutte Ouvrière, qui revient tous les 5 ans, comme l’excitation sexuelle chez l’eunuque, et Philippe Poutou, le Robespierre à tête de panda débonnaire. Est candidat Yannick Jadot pour les Verts, un inconnu, même sa femme, quand il rentre le soir chez lui, hurle “Mais qui êtes-vous ? Partez où je lâche le chien !”. Est candidate Rama Yade, du collectif La France qui Ose, qui compte dans ses rangs une personne, dont Rama Yade, mais aussi Antoine Waechter, c’était soit ça soit la tournée Stars 80. Il y a Dupont-Aignan, Marine Le Pen, et Macron, seule star à vivre avec la présidente de son fan-club, une certaine Brigitte, qui à son âge devrait plutôt vénérer Adamo.

Rien qu’à la primaire à gauche, ils sont déjà sept, dont Montebourg, qui avait le nom pour succéder à Rocco Siffredi mais a choisi la politique, et Benoit Hamon. Ce sont les seuls connus, parce que les autres, c’est Marie-Noëlle Lienemann, la sosie de Mme Doubtfire, Jean-Luc Benhamias, Pierre Larouturou, à côté Jean-Frédéric Poisson, avant la primaire à droite, niveau notoriété, c’était Oprah Winfrey. Si on imprimait un bulletin de vote par candidat, il n’y aurait plus de forêt.



Tanguy Pastureau : la présidentielle pour tous par rtl-fr