Valérie Pécresse, Marine Le Pen, Immigration : l’entretien en toute vérité de Marion Maréchal

Marion Maréchal

09/12/2021 – FRANCE (NOVOpress)
En cette année de présidentielle Alexandre Devecchio reçoit chaque semaine un invité pour débattre des enjeux de la France pour aujourd’hui et pour demain dans En Toute Vérité.

Dans cet entretien, Marion Maréchal évoque les questions essentielles qui vont rythmer l’élection présidentielle.


Alexandre del Valle – « L’Europe n’est qu’un protectorat de l’Empire américain qui nous asservira » [vidéo]

Alexandre del Valle

02/11/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Alexandre Del Valle, géopolitologue et écrivain, co-auteur de « La Mondialisation dangereuse » avec Jacques Soppelsa aux éditions de l’Artilleur, était l’invité d’André Bercoff le mardi 26 octobre dernier sur Sud Radio

Suprématie chinoise, islamiste rampant, crise sanitaire et économique, mafia, crise de l’environnement. Les maux qui frappent l’Occident ne se comptent plus. Dans un tel contexte, la responsabilité de la mondialisation est engagée par certains. C’est le cas de l’écrivain et géopolitologue Alexandre Del Valle, pour qui « nous sommes ce que certains font », dans ce village global qu’est la mondialisation.

« Les Chinois nous battent sur pratiquement tous les domaines »

« Si on décrit le monde d’une façon lucide, et non pas tel qu’on voudrait qu’il soit, on peut dire qu’il y a un empire anglo-saxon, qui a récupéré une mondialisation qui existe depuis Venise. Sauf que cette mondialisation anglo-saxonne est faite de dérégularisation, de financiarisation, de délocalisation et de désindustrialisation. Ils ont cru que l’Occident pourrait faire vivre le monde de financiarisation tout en délocalisant toute l’industrie lourde en Asie« , explique-t-il sur Sud Radio, au micro d’André Bercoff.

L’Europe, protectorat de l’empire américain

Dans ce contexte, l’Europe apparaît comme le dindon de la farce. « Il faut remonter aux origines du mondialisme. Il a été créé par une partie du Deep State américain, et par les multinationales qui voulaient faire admettre la désindustrialisation. Cette mondialisation était là comme un prétexte, pour justifier un impérialisme. Et l’Europe l’a pris à la lettre. Elle est devenue un protectorat de l’empire romain américain. C’est totalement naïf« , lance le géopolitologue dans « Bercoff dans tous ses états ».

Alexandre Del Valle précise qu’aujourd’hui, certains essaient de se soulever contre cet état de fait. Ou de manifester leur ras-le-bol. « On a les dirigeants qu’on mérite, mais certains peuples essaient de se soulever. C’est le cas en Italie depuis quelques années. Ce fut le cas en Hollande. Et d’une certaine manière, quoi qu’on pense d’Éric Zemmour, c’est une manière de s’opposer à cette mondialisation. Ce que nos dirigeants oublient, c’est qu’ils ne sont pas payés à autre chose que pour défendre le droit à la continuité historique« , estime le géopolitologue.


Loïc Hervé – « Il faut arrêter avec ce pass sanitaire ! » [vidéo]

Loïc Hervé

20/10/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Le Sénat a rejetté la proposition de loi sur l’obligation vaccinale.

Pour en parler, André Bercoff a reçu Loïc Hervé, Sénateur UDI de Haute-Savoie. Celui-ci considère notamment qu’il faut se débarrasser au plus vite du passe sanitaire.


Éric Zemmour – « Politique sanitaire : On a imité un régime totalitaire communiste, la Chine ! » [vidéo]

Éric Zemmour

19/10/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Il occupe le terrain de la campagne présidentielle mais il n’est toujours pas officiellement candidat. Éric Zemmour était récemment l’invité d’André Bercoff sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-14h, « Bercoff dans tous ses états ».

Son livre n’est pas un programme présidentiel. Il est le résultat des nombreuses rencontres effectuées par le polémiste, à l’origine de la vision de la France qu’il défend aujourd’hui.

Une vision de la France qui, à l’écouter, répond à la réalité que vivent de nombreux Français, mais qui ne fait pas que des heureux. Loin de là. Critiqué, insulté, parfois menacé, Éric Zemmour ne se démonte pas. Pour le journaliste, ses détracteurs « sont une petite minorité de gens qui, depuis des décennies, font la loi sur le dos du peuple français. Elle est furieuse car elle constate qu’il y a une partie croissante du peuple français qui entend ce que je dis et qui me suit. Ce qui provoque chez elle une éruption de boutons« .

Selon Éric Zemmour, il faut conserver la France « telle que nous l’avons connue »

« J’essaie de me battre pour que nous conservions la France telle que nous l’avons connue. Mais ce n’est déjà plus le cas. On est passé dans un autre monde. Le fameux grand remplacement, considéré par nos élites, comme un fantasme, est une réalité. Dans les banlieues, il n’y a plus de Français de souche. Dans les villes épargnées par cette immigration de masse, on a déjà 20% d’immigration extra-européenne. Le mouvement est une généralisation. Moi je pense qu’il faut arrêter ce mouvement, amorcer un reflux, sinon la France ne sera plus la France à horizon 20 ans, » précise encore le polémiste sur Sud Radio.

Pour Éric Zemmour, une course poursuite s’est engagée entre la démographie et la politique. « La démographie, c’est simple. À horizon 2050, on comptera deux milliards d’Africains. Un rapport de un à quatre face à l’Europe. C’est le même rapport, mais à l’envers, de celui de 1900. Ce qui a donné la colonisation. Je ne suis pas dans les mythes. C’est le produit du rapport démographique« , estime-t-il. « Nous avons appris en France que dans les moments les plus désespérés, un Français se levait et arrêtait l’inéluctable« , lance Éric Zemmour. Une phrase qui n’est sans doute pas prononcée au hasard…


Elisabeth Lévy – « Un tiers des enfants nés en 2018 en France a au moins un parent étranger ! » [vidéo]

Elisabeth Lévy

01/09/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Une étude de France Stratégie publiée par Causeur montre une forte augmentation du nombre d’enfants nés de parents immigrés extra-européens.

Alors, faut-il parler de Grand remplacement ?


Pass sanitaire : les entreprises peinent à recruter des agents de sécurité [vidéo]

agent sécurité

19/08/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Les entreprises peinent à recruter des agents de sécurité pour contrôler le pass sanitaire.

Pour en parler, Christine Bouillot reçoit Gontran THÜRING, délégué général du Conseil national des centres commerciaux écolos et Patrick SENIOR, Président du groupe BSL Sécurité, une entreprise spécialisé dans la sécurité.


Fabrice Di Vizio – « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! » [vidéo]

Fabrice Di Vizio

05/08/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours – soutenu par plus de 70 000 personnes – devant le Conseil constitutionnel contre le passeport sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants.

Au micro d’Arthur de Laborde dans « Sud Radio Midi ».


Jean-Michel Claverie : « Il n’y a toujours pas de véritable enquête sur l’origine du covid-19 ! » [vidéo]

Jean-Michel Claverie

01/07/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Jean-Michel Claverie – Ancien directeur de recherche au CNRS, mondialement connu pour ses travaux sur les virus géants – était l’invité d’André Bercoff le 29 juin sur Sud Radio.

Voici quelques déclarations intéressantes de Jean-Michel Claverie :

« Beaucoup de journaux ont des intérêts financiers avec la Chine et interdisaient à qui que ce soit de publier sur l’origine du Covid 19 ! »

« Malgré les 4 millions de morts, il n’y a toujours pas de véritable enquête menée sur l’origine du Covid 19 ! On a dépensé plus d’énergie et d’argent pour le crash du Vol MH370 de la Malaysia Airlines »


Jean-Yves Le Gallou sur Sud Radio : « Il y a une sur-délinquance systémique des afro-américains » – Bobards d’Or 2021 [vidéo]

Jean-Yves Le Gallou

17/06/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Ce mardi 15 juin, André Bercoff recevait Jean-Yves Le Gallou sur Sud Radio pour évoquer le palmarès des Bobards d’Or 2021.

Au programme : un retour sur le Bobard Systémique, sur le Bobard Lancet et sur le Bobard Complot.


[vidéo] Renaud Camus : « Le peuple indigène de la France est bel et bien remplacé »

Renaud Camus

11/05/2021 – FRANCE (NOVOpress)
L’écrivain Renaud Camus, auteur du Grand Remplacement (Éditions de La Nouvelle Librairie), était l’invité d’André Bercoff, mardi 4 mai sur Sud Radio.

Ostracisé dans les médias, Renaud Camus n’a que rarement la chance de pouvoir s’expliquer sur la théorie du Grand Remplacement, pour laquelle il est à l’origine. L’occasion de rappeler ce qu’est « le phénomène le plus important » de notre époque.

« Le peuple indigène de France est bel et bien remplacé »

Le Grand Remplacement, c’est le peuple qui est dissout et change de forme comme de fond. Une dissolution qui s’installe « depuis 20 ou 30 ans », selon l’écrivain qui y voit « une réalité la plus importante de notre époque et de toutes les époques, en ce qui concerne l’histoire de France ». Renaud Camus rappelle que changer de peuple « ne s’est jamais rencontré depuis dix ou quinze siècles dans la plupart des pays d’Europe ».

Un peuple français déjà « en cours de remplacement », dans un processus qui est même « bien avancé », selon le théoricien. L’écrivain pointe des parties du territoire où « le peuple indigène de France est bel et bien remplacé », allant jusqu’à « disparaître dans des départements entiers », assure-t-il.

« C’est le négationnisme de masse »

Ce phénomène historique n’est pas dû au général. « Cela n’aurait jamais été possible sans le ‘petit remplacement' », estime Renaud Camus qui l’illustre par « le changement et la disparition de la culture, l’effondrement de l’école ». Des facteurs qui placent le peuple « dans un état d’abrutissement et d’hébétude », qui « accepte passivement ce qui, pour des générations, était l’horreur absolu, ce qu’il fallait refuser à tout prix », rappelle l’écrivain.

Un effondrement qui s’illustre par « ce qu’est devenu le baccalauréat, l’état de l’orthographe » et un délitement de l’école, « au point de ne pas se rendre compte du phénomène le plus important », selon Renaud Camus. « Tout est fait pour que cette population ne s’en rende pas compte, c’est le négationnisme de masse, la négation du Grand Remplacement, un déni très massif », dénonce le théoricien.


[Vidéo] Florian Philippot : « C’est un effondrement de nos libertés »

Florian Philippot

31/03/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Florian Philippot, président des Patriotes, conseiller régional Grand-Est et auteur de deux pamphlets : « Covid-19, l’oligarchie démasquée » et « Covid-19, la grande bascule« , était l’invité d’André Bercoff, mardi 30 mars, sur Sud Radio.

Depuis plusieurs mois, Florian Philippot est à la tête de la contestation contre les mesures sanitaires déployées contre la propagation du Covid-19. Sur les plateaux de télévision ou dans la rue, il alerte sur la disparition progressive des libertés fondamentales.

Si durant les premiers mois de la crise sanitaire, Florian Philippot pointe des « injonctions contradictoires« , comme le soir où le président de la République se rend « ostensiblement » au théâtre avec Brigitte Macron, « quelques jours avant d’annoncer que nous devons tous rester chez nous« , se souvient le président des Patriotes. Si au début cela apparaît comme « incompréhensible« , « plus on avance dans cette crise, plus on se rend compte qu’ils ne font pas tant d’erreurs que ça« .

Pour le conseiller régional, les réponses du gouvernement sont « cohérentes ». « Cela fait un an que des personnalités éminentes du monde médical, de la santé, disent qu’il y a des traitements qui existent« , rappelle-t-il, déplorant qu’ils soient constamment rejetés, en particulier ceux qui ne sont pas chers. « Cela fait un an qu’on nous fait culpabiliser sur la saturation des lits à l’hôpital« , ajoute Florian Philippot qui souligne que 8.000 lits ont été fermés entre mars 2020 et mars 2021. « Ce n’est pas une erreur, ils savent très bien ce qu’ils font« , regrette l’élu.

Pour Florian Philippot, « nous avons tout perdu« , en matière de liberté, et notamment sur la liberté d’expression, « de plus en plus attaquée depuis 20-30 ans par des lois, des lobbys, des GAFAM…« . Le président-fondateur des Patriotes alertent sur « la suppression de nos libertés les plus fondamentales« , citant plusieurs exemples : « on ne peut plus circuler comme on veut, on ne peut plus travailler, voyager, se réunir ou se rassembler« . « C’est un effondrement de nos libertés, et ceux qui se disent c’est temporaire, ça fait un an qu’on entend que la dernière semaine est décisive« , prévient-t-il.


[Vidéo] La réponse de Bernard Lugan aux décoloniaux sur Sud Radio

Bernard Lugan

30/03/2021 – FRANCE (NOVOpress)
André Bercoff a reçu Bernard Lugan sur Sud Radio.

Historien, il enseigne l’histoire de l’Afrique à l’université de Lyon III et est l’auteur de Pour répondre aux décoloniaux, aux islamo-gauchistes et aux terroristes de la repentance, Éditions de l’Afrique réelle.


Didier Raoult : « Personne ne sait ce qui arrêtera le virus »

Didier Raoult

19/03/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Didier Raoult est directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection à Marseille.

Il vient de publier Carnet de guerre COVID-19 – Le plus grand scandale sanitaire du XXIème siècle aux Ed. Michel Lafon.

Invité de Patrick Roger et de Cécile de Ménibus sur Sud Radio, Didier Raoult a notamment averti : « Personne ne sait ce qui arrêtera le virus ».


[vidéo] Xavier Azalbert : « Les médias jouent trop souvent les contrôleurs de la pensée »

Xavier Azalbert

02/03/2021 – FRANCE (NOVOpress)
Invité d’André Bercoff, jeudi 25 février 2021, Xavier Azalbert, directeur de publication de France Soir, est revenu sur les critiques qui pleuvent à l’encontre de son média depuis ces derniers mois.

Interrogé sur le tweet de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, qui annonçait le 24 janvier dernier, qu’elle allait lancer une procédure de vérification du respect des conditions du certificat d’IPG de France Soir, son directeur de publication, Xavier Azalbert, s’est montré clair « parler de la liberté d’expression, de la liberté de la presse est quelque chose de fondamental, donc la ministre a tout à fait le droit de s’exprimer et je pense que c’est un droit et il faut le respecter. »

Cependant, si Xavier Azalbert respecte le droit à la liberté d’expression de Roselyne Bachelot, il estime que si « un ministre a le droit de demander la vérification. J’eus pensé que cela aurait été approprié de recevoir un courrier avant, pour pouvoir être informé d’abord, car quand on apprend ça par voie de presse ça paraît un peu cavalier mais ceci dit, je respecte sa décision. » Cependant, face aux critiques, Xavier Azalbert estime qu’il faut réussir à déterminer « si le fait de ne pas être d’accord fait partie de la liberté d’expression ou si on a fait une erreur » avant d’ajouter « je pense qu’aujourd’hui, il n’y a pas d’erreur dans ces éléments-là, on est juste en train d’avoir un débat d’opinion et c’est sain. »