Une subvention à SOS Méditerranée considérée comme illégale par l’élu Franck Manogil

07/09/2020 – FRANCE (NOVOpress)
La subvention à SOS Méditerranée accordée par le département de l’Hérault était la subvention de trop pour l’élu départemental Franck Manogil. Ce dernier a ainsi pu expliquer le 5 septembre – lors d’une conférence de presse – les raisons de son recours devant le tribunal administratif de Montpellier. Un article intitulé “Subvention à SOS Méditerranée illégale selon un élu du Département” a été publié dans le journal Midi Libre Béziers.

« Je siège depuis maintenant 5 ans au conseil départemental de l’Hérault, et c’est fréquemment, trop fréquemment, que la majorité socialiste vote des subventions en faveur d’associations qui encouragent l’immigration.
Le 1er juillet dernier, c’est une fois de plus avec les voix du groupe LR/UDI qu’une subvention de 20 000 euros a été accordée à l’association SOS Méditerranée. A titre de comparaison, c’est 5 fois plus que ce qui a été voté, dans la même délibération, à l’association France Handicap Hérault.
Cette subvention est celle de trop, celle qui m’a amené à réagir.
Cette subvention est illégale car les pouvoirs du Département sont limités aux seuls domaines de compétence que la loi lui attribue. Ce n’est absolument pas le cas de cette subvention qui ne se rattache ni au domaine de l’action sociale ni à aucun autre domaine de compétences attribuées aux départements. C’est donc une délibération idéologique. Une délibération en forme de message :
l’Hérault veut encore plus d’immigration !
Il faut savoir que l’activité de SOS Méditerranée consiste exclusivement à venir récupérer des migrants, en quasi-totalité de jeunes hommes, à proximité des côtes libyennes. Par l’intermédiaire de réseaux de passeurs, ils embarquent sur des canots de fortune. Une fois en mer, ces passeurs contactent directement des associations qui récupèrent ensuite les clandestins pour les transporter ensuite jusque sur les côtes européennes.

Kleber Mesquida semble l’ignorer, mais ces associations permettent à des réseaux de passeurs de s’enrichir de façon considérable. Ses anciens amis politiques, Emmanuel Macron et Christophe Castaner l’ont pourtant eux bien compris. Que ce soit le président de la république ou l’ancien ministre de l’intérieur, les deux ont chacun clairement dénoncé publiquement les liens qui existent entre les passeurs et les associations de type SOS Méditerranée. Non que SOS Méditerranée soit le complice des passeurs, mais comme d’autres, elle en est en revanche le complément.
A qui fera-t-on croire que les clandestins embarqueraient sur des petites embarcations si on ne leur donnait pas la certitude qu’ils seront récupérés très vite par des navires ?
Cette aide financière de 20 000 Euros accordée à l’association SOS Méditerranée par notre département ne représente aucun intérêt pour nos habitants. Le contribuable héraultais n’a pas à supporter financièrement les caprices des élus de gauche qui réclament toujours plus d’immigration. C’est une aide à portée idéologique et politique qui ne fait qu’encourager les migrants à prendre tous les risques pour tenter la traversée.
Alors que les finances du département sont passablement mises à mal à cause, notamment, de l’accueil et la prise en charge des pseudos mineurs isolés, subventionner cette association risquerait de créer un appel d’air, et creuser par la même occasion les dettes de notre collectivité.
Je tiens à rappeler ici que la prise en charge d’un seul de ces « mineurs » coûte 50 000 euros par an à notre collectivité. Fin 2019 le président de département confirmait en séance publique qu’ils étaient près de 900.
C’est donc pour les raisons énoncées que j’ai décidé, par l’intermédiaire de mon avocat, Maître Pierre-Vincent Lambert de déposer un recours devant le tribunal administratif de Montpellier. »

Source : https://www.facebook.com/franck.mgl/posts/10220681728487178

De l’utilisation politique des subventions

14/03/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
Le ministère de la Culture envisage de suspendre sa subvention aux Chorégies d’Orange. En cause, le « coup de force » de la municipalité de Jacques Bompard (Ligue du Sud) sur le festival. Une décision en forme de vengeance politique.

Le ministère de la Culture a confirmé qu’il souhaite faire respecter « les règles de gouvernance » des Chorégies d’Orange et pourrait suspendre la subvention qui représente 6 à 7 % du budget du festival lyrique. « La ministre Audrey Azoulay constate qu’il y a une situation qu’elle considère comme anormale et, en accord avec Christian Estrosi (le président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur), elle en tirera les conséquences en tout début de semaine », a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère. Audrey Azoulay et Christian Estrosi « ont échangé samedi sur le sujet et sur la conduite à tenir dans cette affaire »

En cause, le présumé « coup de force » de la municipalité sur la direction du festival. L’affaire remonte à janvier, lorsque le député Thierry Mariani avait annoncé sa démission de la présidence du festival. Selon les statuts de l’association, il revient à Marie-Thérèse Galmard, adjointe à la vie sociale à la mairie, d’assurer l’intérim de la présidence, avant que le conseil d’administration élise un nouveau président. Mais Marie-Thérèse entend rester à la présidence jusqu’à la fin du mandat de Thierry Mariani en 2018, selon le directeur général du festival, Raymond Duffaut, qui a annoncé vendredi sa démission pour dénoncer « ce coup de force ».

« On a une position simple : l’équipe dirigeante des Chorégies a été élue à l’unanimité. Le président démissionne et le texte dit que quand le président est empêché, c’est la vice-présidente qui préside », a pour sa part déclaré dimanche le maire d’Orange, Jacques Bompard. « Il y a un accord [avec le ministère] valable encore deux ans, donc (en menaçant de suspendre les subventions), la ministre affirme qu’elle méprise la loi », a-t-il ajouté. « Par ailleurs, est-ce que la ministre va rembourser toutes les subventions de la ville aux Chorégies depuis 20 ans ? » s’est-il interrogé.

Un bel exemple de chantage politique aux subventions et de l’alignement de Christian Estrosi sur les positions du PS à qui il doit sa victoire aux régionales.

En Essonne, le conseil général va encore augmenter les impôts

18/01/2016 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
En Essonne, après les années calamiteuses du Socialiste Jérome Guedj, le conseil général, présidé par François Durovray (LR) prévoit d’augmenter les impôts. Et pourquoi ne pas commencer par faire des économies ? un exemple parmi tant d’autre de la gestion insouciante des deniers publics par les édiles LRPS.

Scandale chez Estrosi et Ciotti ? Des subventions versées à une association pour financer les retraites des élus

Scandale socialiste : une association pour financer les retraites des élus

27/03/2015 – GRASSE (NOVOpress) – Dans un débat sur la chaîne locale Azur TV, le candidat FN dans le canton de Grasse 2 (Alpes-Maritimes) Domenico Cotrone a déstabilisé la conseillère générale sortante Marie-Louise Gourdon (PS) en évoquant les 490 000 € de subventions versées par le Conseil Général à l’association versant les retraites des anciens conseillers. L’élue socialiste a été incapable d’apporter une réponse franche et claire… Dimanche, elle est opposée au FN dans un duel à risques.

Scandale socialiste : une association pour financer les retraites des élus
Scandale socialiste : une association pour financer les retraites des élus

Après les révélations du Point sur les retraites des conseillers généraux de l’Yonne, le même type de systèmes ont été mis à jour dans les Alpes-Maritimes et en Lorraine.

Le FN s’est engagé à supprimer les subventions de ses caisses de prévoyance dans les départements qu’il serait amené à diriger.

“L’argent des Tourangeaux ne doit pas servir à sponsoriser l’islamisation !” dit Vox Populi

"L’argent des Tourangeaux ne doit pas servir à sponsoriser l’islamisation !" dit Vox Populi

23/06/2013 – 17h30
TOURS (NOVOPress) –
Une adjointe au maire de Tours (Indre-et-Loire) a déclaré dans le dernier numéro de l’hebdomadaire La Tribune de Tours que la communauté d’agglomération Tour(s) plus (logo en Une) et le Conseil Régional veulent financer, à hauteur de 2,5 millions d’euros, la Grande Mosquée de Tours dont les travaux ont été interrompus faute de dons.

Le mouvement tourangeau Vox Populi, s’élève contre ce projet de financement et réclame une consultation populaire :

Lire la suite“L’argent des Tourangeaux ne doit pas servir à sponsoriser l’islamisation !” dit Vox Populi

Subvention de 160.000 euros pour un édifice musulman à Brest : une simple « erreur technique » selon la municipalité socialiste

Subvention de 160.000 euros pour un édifice musulman à Brest : une simple « erreur technique » selon la municipalité socialiste

François Cuillandre (à droite), le maire PS de Brest, en compagnie de François Hollande aux Tonnerres de Brest, le 14 juillet 2012. Crédit photo : Crédit photo : Pymouss via Wikimedia (cc).

08/02/2013 – 14h00
BREST (NOVOpress Breizh) – Dans un communiqué, Brigitte Hu, conseillère municipale (divers-droite) de Brest s’est émue de trouver, dans le projet de budget de la Ville de Brest pour 2013 qui sera soumis au vote du conseil municipal le 12 février prochain, une subvention de 160.000 euros pour un « édifice cultuel musulman ». Une simple « erreur technique », selon la municipalité socialiste présidée par François Cuillandre.

Lire la suiteSubvention de 160.000 euros pour un édifice musulman à Brest : une simple « erreur technique » selon la municipalité socialiste

L’Union européenne donne de l’argent pour des mosquées turques dans le nord de Chypre

L’Union européenne donne de l’argent pour des mosquées turques dans le nord de Chypre

La mosquée Lala Mustapha Pacha est l’ancienne cathédrale Saint-Nicolas à Famagouste en Chypre du Nord. Construite au début du XIVème siècle dans un style gothique classique alors que l’île appartient à la Maison de Lusignan – une famille d’origine française -, la cathédrale est transformée en mosquée après la capture de Famagouste par l’Empire ottoman en 1571, fonction qu’elle a encore de nos jours. Elle porte le nom de Lala Mustafa Pacha, le conquérant de l’île (source : Wikipédia). Crédit photo : dolanh via Flickr (cc).

17/01/2013 – 12h00
BRUXELLES (via le site de Lionel Baland) – Le député européen du Vlaams Belang Philip Claeys a découvert que l’Union européenne va donner de l’argent pour des mosquées turques située dans le Nord de Chypre, occupé par la Turquie.

Lire la suiteL’Union européenne donne de l’argent pour des mosquées turques dans le nord de Chypre