Nike serait impliqué dans les affaires de dopage de Lance Armstrong

Nike serait impliqué dans les affaires de dopage de Lance Armstrong

17/10/2012 – 12h00
BEAVERTON (NOVOpress) – Une semaine après la parution du rapport de l’Agence américaine antidopage (USADA) sur les méthodes de dopage utilisées par Lance Armstrong (photo), l’un des sponsors du cycliste, Nike, continue à le soutenir. Un soutien indéfectible qui pourrait être intéressé… Selon le New York Daily News, l’équipementier américain aurait versé 500 000 dollars à l’ancien président de l’Union cycliste internationale, Hein Verbruggen, afin de couvrir un contrôle positif du coureur américain en 1999.

Lire la suiteNike serait impliqué dans les affaires de dopage de Lance Armstrong

Rome : Casapound occupe symboliquement un centre sportif laissé à l’abandon

Rome : Casapound occupe symboliquement un centre sportif laissé à l'abandon

13/10/12 – 08h00
ROME (NOVOpress) – Hier matin, Casapound Italie a occupé temporairement le centre sportif « des Victoires » dans le quartier de Rome de « Vigne Nuove », une structure laissée dans un total abandon par la municipalité.

« Nous dénonçons cette situation qui prive les citoyens d’un accès au sport du fait des négligences et des fausses promesses des politiciens », a déclaré dans un communiqué Alberto « Zippo » Palladino, candidat de Casapound Italia pour le IVème arrondissement de Rome. « Casapound Italie et le comité de quartier pour la réouverture des Victoires, a conclu Palladino, demandent que l’espace sportif situé dans un zone où il n’y a pas de lieux d’agrégation soit restitué aux citoyens. Nous dénonçons le règne de l’apathie et exigeons que le centre redevienne public et soit accessible à bas prix aux citoyens du quartier. »

Si cette occupation est de nature temporaire, les militants de Casapound se sont d’ores et déjà déclarés prêts à revenir si la situation restait inchangée.

Quand le football tricolore était français et européen

Quand le football tricolore était français et européen

22/09/2012 – 14h00
LILLE (NOVOpress) –
  Il y a 80 ans, L’Olympique Lillois était sacré champion de France. 1932, l’année où le football français a basculé dans le professionnalisme. Vendredi, L’Equipe a consacré sa Une à l’évènement. Trois pages spéciales assez tendancieuses. Le dossier laisse entendre que la corruption, l’appât du gain et l’absence d’identité des équipes étaient déjà présents à cette époque. Histoire de relativiser les maux qui gangrènent le football du XXIème siècle ?

Lire la suiteQuand le football tricolore était français et européen

Nasri ricane à la mémoire de Thierry Roland

Nasri ricane à la mémoire de Thierry Roland

20/06/2012 – 07h30
KIEV (NOVOpress) —
Les ricanements du joueur de football Samir Nasri, au moment de la minute de silence à la mémoire de Thierry Roland, mardi soir à Kiev (Ukraine), ont choqué de nombreux Français. L’UEFA avait en effet annoncé qu’une minute de silence serait observée avant le dernier match du groupe D entre la Suède et la France à l’Euro 2012. Au mieux, l’initiative de Samir Nasri relève du manque de respect. Au pire, elle ressemble à une nouvelle provocation à l’encontre de l’ex-journaliste, décédé samedi à l’âge de 74 ans.

Thierry Roland était très populaire auprès des Français pour son absence de langue de bois. Le commentateur sportif avait notamment créé une polémique en 1986, lors du quart de finale du Mondial entre l’Angleterre et l’Argentine, alors que Maradona mettait un but de la main accordé par l’arbitre. Thierry Roland avait alors pris à témoin son collègue Jean-Michel Larqué : “Honnêtement, Jean-Michel, ne croyez-vous pas qu’il y a autre chose qu’un arbitre tunisien pour arbitrer un match de cette importance ?”. Il est vrai que la Tunisie n’a jamais été une terre de football.

Samir Nasri s’est déjà distingué au début de l’Euro en insultant la presse française d’un « Ferme ta gueule », contre l’Angleterre. Un problème comportemental qui rappelle que la « racaille attitude » sévit toujours chez les Bleus depuis l’épisode de Knysna en 2010, quand une partie des joueurs tricolores avaient sombré dans la mutinerie pendant le Mondial 2010. Le plus grand scandale dans l’histoire du sport français.

Crédit photo : Ronnie Macdonald, via Wikipédia Commons. Photo prise le 31 juillet 2010

Serbie : on ne plaisante pas avec l’hymne national

Serbie : on ne plaisante pas avec l'hymne national


30/05/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) —
 À dix jours de l’Euro de foot, l’affaire fait grand bruit en Serbie, où le sport, prolongation de la guerre selon l’adage, cristallise toutes les passions.

Siniša Mihajlović
Siniša Mihajlović, sélectionneur de l'équipe nationale serbe. Crédit photo : Roberto Vicario via Wikipédia Commons (cc)

Le sélectionneur de l’équipe nationale serbe, Siniša Mihajlović (photo ci-contre), a en effet exclu l’international Adem Ljajić (maillot violet de l’AC Fiorentina, ci-dessus) après que ce dernier eut refusé d’entonner l’hymne national de la Serbie lors du match amical samedi contre l’Espagne.

L’attaquant du club italien de la Fiorentina a informé le sélectionneur “qu’il n’a pas chanté l’hymne national pour des raisons personnelles et qu’il ne changera pas d’avis, raison pour laquelle Siniša Mihajlović lui a demandé de rentrer à la maison”, a précisé la Fédération dans un communiqué.

Ljajić, qui est musulman, alors que la majorité des Serbes sont chrétiens orthodoxes, doit certainement avoir ses raisons mais celles-ci semblent incompatibles avec l’amour du maillot et le respect des symboles nationaux. Cet épisode sera t-il celui d’une longue série pour marquer l’arrivée récente à la tête de l’équipe de Mihajlovic qui exige de ses joueurs qu’ils suivent un code de conduite strict, avec notamment l’obligation de chanter l’hymne national lors des matches internationaux. Simple bon sens diront certains, aberration raciste et xénophobe doit-on penser en ce moment même au ministère des Sports français.

Les Serbes ne cesseront de nous étonner et à l’heure du délitement des nations et du foot business, ils envoient un signe positif au reste de l’Europe.

Photo en Une : crédit Roberto Vicario via Wikipédia Commons (cc)

Bleus : Hatem Ben Arfa revient avec « sa mauvaise réputation »

Bleus : Hatem Ben Arfa revient avec « sa mauvaise réputation »

11/05/2012 – 12h00
VARSOVIE (NOVOpress) –
Laurent Blanc, le sélectionneur des Bleus, a donc décidé de rappeler en équipe de France de football, Hatem Ben Arfa. L’attaquant de Newcastle devrait faire partie de la nouvelle aventure des Tricolores durant l’Euro 2012, organisé à partir du 8 juin en Pologne et en Ukraine.

Le Parisien du 10 mai rappelle que l’ex-joueur de l’Olympique de Marseille (photo) « traîne une mauvaise réputation » depuis ses classes à Clairefontaine (voir vidéo). D’ailleurs, le coach des Bleus a clairement annoncé la couleur : « A Ben Arfa de nous prouver qu’il n’est pas difficile pour un groupe et qu’il a une grande motivation pour l’Euro ».

Ce retour ne devrait pas combler le fossé culturel qui se creuse au sein de l’équipe de France depuis la fin des années 1990. Bien au contraire. C’est ce que souligne le dernier dossier du magazine So Foot, intitulé : « Equipe de France : le grand flou ». L’article évoque pudiquement une « tendance légèrement clanique qui perdure en bleu depuis quelques années. Ici, le clan des « chichamen » autour de Ribéry, Abidal, Benzema, Ménez ou Sakho » qui partagent « une même culture banlieue ». De l’autre, selon So Foot, « les provinciaux : Debuchy, Giroud, Cabaye, etc. ». Une évidence : « cette équipe de France n’a aucun véritable point de référence ».

Sauf, peut-être, une vraie tendance à la sur-représentation de joueurs de culture africaine. Rien n’a changé depuis le fiasco des Tricolores à la Coupe du monde sud-africaine en 2010. Ce que déplore Juan Manuel Lillo dans ce dossier : « Les entraîneurs sont tombés dans la facilité : ils cherchent des joueurs plus forts physiquement, pensant certainement que cette force leur permettra de tenir des résultats. C’est le contraire qu’il faut faire ». Autre témoignage significatif dans le numéro 96 de So Foot, celui de David Trezeguet. Grâce aux Bleus, l’attaquant a gagné une Coupe du monde (en 1998) et un Euro (en 2000). Mais aujourd’hui, il déclare se sentir « argentin à 100% ». L’identité, c’est plus fort que toi !

Stade Rennais : Yann M’Vila en garde à vue

Stade Rennais : Yann M'Vila en garde à vue

02/05/2012 – 16h00
RENNES (NOVOpress Breizh) – Yann M’Vila, le milieu de terrain du Stade Rennais, a été placé en garde à vue lundi suite à la plainte déposée par un jeune homme de 17 ans pour violences. Un retour à la rubrique faits divers pour cet international d’origine congolaise qui avait défrayé la chronique il y a quelque temps suite à des démêlées avec des prostituées.

Selon Ouest-France, qui révèle l’affaire, Yann M’Vila a été interpellé lundi matin chez lui par les gendarmes de la brigade de Vern-sur-Seiche (35). La garde à vue du milieu de terrain du Stade rennais n’a pris fin que mardi dans la matinée. Motif de cette interpellation : la plainte déposée par un jeune homme de 17 ans, qui accuse M’Vila de l’avoir frappé dans la nuit de vendredi à samedi à son domicile.

Selon RMC, qui a joint son avocat, M’Vila aurait nié formellement ces accusations mais reconnu cependant «avoir donné des gifles à un jeune qui aurait trahi sa confiance». La confrontation entre le joueur et sa victime a semble-t-il permis aux gendarmes de conclure ce dossier qui a été transmis au parquet de Rennes. Ce dernier décidera des suites judiciaires à donner à cette affaire.

Il y a un peu plus d’un mois, M’Vila avait déjà fait parler de lui dans un tribunal, mais cette fois côté partie civile, dans une affaire l’opposant à deux prostituées. Ces dernières ont été condamnées à six mois de prison (dont trois avec sursis) après lui avoir volé en août 2011 dans une chambre d’hôtel un certain nombre d’effets personnels. Les faits s’étaient passés à Montpellier après un match amical France-Chili. « Quand on porte le bleu-blanc-rouge, qu’on chante La Marseillaise et qu’on prétend avoir une vie de famille exemplaire, on se doit d’avoir un comportement moral irréprochable », avait déclaré le défenseur des prostituées. Cette nouvelle affaire risque fort d’écorner un peu plus la réputation du joueur du Stade Rennais.

Crédit photo : Buffoleo, via Wikimédia, licence cc

Le Stade rennais n’a pas la Bretagne dans la peau

Le Stade rennais n’a pas la Bretagne dans la peau

12/04/2012 – 13h00
QUEVILLY (NOVOpress) –
Aujourd’hui, la Normandie voit la vie en rose et la Bretagne est rouge de honte. Depuis 2001, Quevilly est devenu le premier club amateur de National à atteindre la finale de la Coupe de France grâce à sa victoire contre Rennes (2-1) au stade Michel d’Ornano de Caen, hier soir. Les Haut-Normands affronteront l’Olympique lyonnais le 28 avril au Stade de France.

Cette nouvelle humiliation pour le Stade rennais est « indéfendable » pour Frédéric Antonetti, l’entraîneur des Rouge et Noir, éliminés de la Coupe de France par une équipe de rang inférieur pour la troisième saison d’affilée. Les Rennais  sont incapables de passer la vitesse supérieure lorsqu’ils ont l’occasion de faire la différence. Aussi bien en championnat (les dernières désillusions devant Auxerre, Valenciennes et Lyon, qui les scotchent à cinq longueurs de la quatrième place pour l’Europe) qu’en Ligue Europa face à l’Udinese et le Celtic Glasgow l’année dernière.

Cette nouvelle défaite face à Quevilly, club amateur qui se bat pour sa survie en National, est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Depuis des années, la politique sportive du club de Patrick Le Lay mise sur un recrutement massivement africain.

Le Stade rennais n’a pas la Bretagne dans la peau

Résultat : un jeu ultra physique stéréotypé, pauvre techniquement, faible mentalement et sans envie de se transcender. Le coach corse du Stade rennais a annoncé qu’il fallait « tirer tous les enseignements » de la nouvelle déroute de ses protégés en terre normande. Cette prise de conscience passe par un profond renouvellement de l’effectif rennais. Sera-t-il enfin respectueux de l’identité d’un club, d’une ville et d’une région ?

Image : copie d’écran d’une page d’accueil du site du Stade Rennais.

France-Galles : « la victoire de l’honnêteté et du travail »

France-Galles : « la victoire de l'honnêteté et du travail »

19/03/2012 – 10h00
CARDIFF (NOVOpress Breizh) – « La victoire de l’honnêteté et du travail ». Avant-hier, dans le chaudron du Millenium chauffé au rouge, la jeune équipe du Pays de Galles a pris une belle revanche sur la France (16-9), six mois après son élimination (9-8) en demi-finale de la Coupe du Monde 2011 en Nouvelle-Zélande. Grâce à cette victoire, l’équipe du poireau a réalisé le onzième Grand Chelem de son histoire dans le Tournoi, le troisième depuis le passage à six nations en 2000. La France termine sans gloire en quatrième position derrière l’Angleterre et l’Irlande.

Après la Marseillaise et le Hen Wlad Fy Nhadau (« vieux pays de mes ancêtres ») repris en chœur par les 70.000 Gallois présents, la rencontre débutait bien pour les Bleus qui ouvraient le score dès la 12ème minute par une transformation deYachvili. Un avantage qui aurait pu être encore amélioré sur une très belle action de Servat dans les 22 mètres gallois, le jour de sa dernière sélection. Le talonneur n’aura toutefois pas vu arriver Dusautoir en position de filer à l’essai. Dommage.

Mais dans un Millenium où tout un peuple était à l’unisson de son équipe il n’était pas facile pour les Français de prendre le dessus sur les Dragons Rouges. Plus rapides, plus solides, mieux organisés, les Gallois auront dû toutefois se donner à fond pour justifier leur statut de grands favoris, leur fougue n’excluant pas certaines maladresses comme en témoignent deux pénalités expédiées sur le poteau (16e et 40e). La supériorité incontestable des Gallois aura quand même fini par faire la différence. Menés 10-3 à cinq minutes du repos, les Bleus ont laissé passer en deuxième période plusieurs opportunités de marquer avant de finir par baisser les armes face à une équipe galloise décidément très motivée.

Interrogé par l’AFP après la rencontre, Warren Gatland a rendu hommage à ses joueurs en déclarant que c’était « la victoire de l’honnêteté et du travail ». Pour l’entraîneur du pays de Galles « ces gars sont d’excellents professionnels, ils rendent notre travail d’entraîneurs plus facile et ils font beaucoup plus que ce qu’on peut attendre d’eux. Ils ont montré beaucoup de caractère. » Quand on lui rappelle les plus grandes heures du rugby gallois, notamment les Grands Chelems de 1971, 1976, 1978, Gatland précise que « c’était une autre époque, une autre ère, ils étaient amateurs et nous sommes professionnels. Mais on a conscience de ce que ça signifie pour le pays de Galles. On met un sourire sur le visage des gens. »

Crédit photo : Sean MacEntee. Licence CC.

Les JO de Londres remis en cause pour cause de ramadan ?

Les JO de Londres remis en cause pour cause de ramadan ?

18/03/2012 – 18h50
LONDRES (NOVOpress) –
Al Kanz, le blog qui milite pour une « éthique en matière de consommation : celle dictée par les canons du halal », est en émois. Les Jeux olympiques qui se dérouleront cet été à Londres, vont correspondre au début du ramadan 2012. Or, « 3 000 des 12 000 athlètes attendus sont musulmans et donc a priori jeûneurs », s’inquiète le site internet.

Ce rituel mahométan en plein JO risquerait donc de désavantager certaines délégations musulmanes. Al Kanz voit loin et pense déjà à « l’Euro 2016 qui tombera en plein ramadan » en France. Jeûne et sport de haut niveau, une question épineuse qui pourrait s’imposer aux nombreux joueurs musulmans chez les BleusFaudra-t-il également envisager de décaler dans le temps cette compétition européenne pour ne pas froisser les musulmans ? Quand l’islam veut imposer sa loi partout et sur tout.

 

L’exploit du funambule de Quimper [vidéo]

L'exploit du funambule de Quimper

05/02/2012 – 13h30
QUIMPER(NOVOpress Breizh) – Hier après midi, sous les regards d’un millier de spectateurs, le funambule Mathieu Hibon a parcouru à trois reprises un câble – tendu à soixante mètres de hauteur – sur une distance de dix mètres entre les deux flèches de la cathédrale Saint-Corentin de Quimper (photo). Un moment de rêve au cœur de l’hiver.

L'exploit du funambule de QuimperPour cette démonstration, intitulée « La face sonore », qui était donnée dans le cadre de la première édition du festival de cirque d’hiver, Mathieu Hibon s’était adjoint deux musiciens qui ont créé un superbe accompagnement musical pendant la réalisation de ses traversées.

Modeste, le jeune funambule a déclaré, dans un entretien accordé au Télégramme, qu’« il ne s’agit pas d’un exploit sportif. Je vais essayer de prendre le temps de me balader entre les deux tours. Il s’agit d’ouvrir une parenthèse poétique, d’un appel à l’envie, l’espoir, la création».

Mathieu Hibon a déjà exercé ses talents dans plusieurs endroits : outre un haut fourneau en Moselle, les églises de Royan et de Thionville, la cathédrale de Chalon et la goélette Tara l’ont vu s’avancer sur un câble tendu à bonne hauteur. « Pour moi, le bâtiment a son importance. Cela m’intéresse de travailler sur l’architecture, de m’inscrire dans le paysage de la ville et de rendre ainsi hommage aux constructeurs mais aussi d’offrir un point de vue différent aux habitants » a-t-il précisé. Chapeau l’artiste.

Crédit photo : Tom dl, licence CC.

[Football] La ligue des Champions, trop prestigieuse pour être gratuite

[Football] La ligue des Champions, trop prestigieuse pour être gratuite

12/12/2011 – 14h00
PARIS (NOVOpress) —
 C’est une petite révolution à laquelle les amateurs de football ont assisté en fin de semaine dernière. En effet, il faudra désormais payer pour regarder les matchs de la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Alors que Canal + et TF1 se sont partagés pendant des années la Ligue des Champions, la télévision gratuite TF1 a perdu l’appel d’offre lancé par l’UEFA. Du coup, l’intégralité des diffusions revient à deux chaines payantes : Canal + et Al-Jazeera Sport.

C’est donc une victoire de plus pour les promoteurs d’un football toujours moins populaire et toujours plus cher.

Enfin, consolons-nous, Canal + a l’obligation de diffuser la finale en clair. Nous voilà rassurés… Reste à espérer qu’une équipe française atteigne les sommets.

Crédit photo : Andreas Hunziker via Flickr (cc)

Droits Télévisés : Al Jazeera à la conquête de l’Europe

Droits Télévisés : Al Jazeera à la conquête de l’Europe

08/12/2011 – 11h00
PARIS (NOVOpress) –
Les pays arabes ont de l’argent et semblent l’utiliser depuis plusieurs années à des fins de conquête des marchés européens.

Après le rachat de plusieurs grandes équipes européennes (Arsenal et Paris par exemple) par des millionnaires quatari, c’est aujourd’hui la majorité les droits télévisés de la ligue des champions, la plus prestigieuse compétition de clubs, qui auraient été rachetés.

Initialement détenus par Canal + jusqu’en 2015, les droits télévisions auraient été racheté 61 millions d’euros par la chaîne du Quatar, somme que ne pouvait pas débourser Canal +, qui paye déjà 31 millions d’euros par an.
La chaîne Canal + chercherait à se rabattre sur les “premiers choix” de matchs, actuellement détenus par Tf1. une bataille féroce entre les deux chaînes de télévision pourrait donc faire rage.

Ce rachat par la chaîne Al Jazeera succède à celui de lots de la retransmission de la ligue 1 (pour les saisons 2012 à 2016, pour 90 millions d’euros). Les matchs seront donc désormais retransmis sur Al Jazeera sports, chaîne dirigée par le breton Charles Biétry, qui a manifestement décidé de mettre ses intérêts au service des princes arabes. Le président d’Al Jazeera Sports est quand à lui Nasser el Khelafai, qui fait parti du fond d’investissement Qatar Sport Investment, nouveau propriétaire du Paris Saint Germain.

Les dirigeants du football français et européen, en première ligne quand il s’agit d’augmenter les mesures répressives à l’encontre des supporteurs notamment, ou quand il s’agit d’investir dans la promotion de “charte de la diversité” , de “lutte contre le racisme”, sont muets sur le sujet, qui concerne pourtant l’avenir du football européen qui, d’arrêt Bosman en rachat par des milliardaires arabes, risque fort de ne plus avoir d’européen que le nom.

Image : logo. Crédit DR.

[Football] OM/PSG : controverses sur les mesures sécuritaires

[Football] OM/PSG : controverses sur les mesures sécuritaires

26/11/2011 – 20h30
PARIS (NOVOpress) —
 Demain, comme deux fois par an en moyenne, l’OM et le PSG joueront une partie de leur honneur. Comme tous les ans, les caméras seront braquées sur l’enceinte du stade Vélodrome, la presse devrait s’exciter toute seule et plusieurs centaines d’hommes seront mobilisés pour assurer la sécurité des 60 000 spectateurs.

Néanmoins, le ministère de l’Intérieur a également pris, ce lundi, un arrêté interdisant « le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club du Paris Saint-Germain ou se comportant comme tel ou ayant appartenu à une association de supporters dissoute du Paris Saint-Germain, […] entre les communes de la région d’Île-de-France et la commune de Marseille. » Toute personne ne respectant pas cet arrêté dimanche est passible de six mois d’emprisonnement et 30 000 € d’amende.

Cette décision pose pourtant un double problème en matière de liberté. D’une part, comment identifier qu’un Francilien se rendant à Marseille a pour but d’aller supporter le Onze de la Capitale ? Il semblerait que le contrôle au faciès soit admis. Pour peu que vous soyez un mâle entre 15 et 35 ans avec des cheveux un peu courts, préparez vos papiers.
D’autre part, les supporters parisiens ont interdiction de se rendre à Marseille étant donné que la tribune visiteur a été fermée pour l’occasion. Étant donné le contexte (match de gala, gestion d’une partie de la billetterie par les associations de supporters marseillais, vente uniquement via l’OM…), il est peu probable que l’on assiste à un déferlement de fans parisiens.

Enfin, les supporters marseillais du Virage Sud, la tribune la plus chaude du Vélodrome, appellent à faire grève pour dénoncer le climat actuel qui pèse sur le “supportérisme” français.

Vive le foot qu’ils disaient !
Crédit photo : Medhi Drouillon via Flickr (cc)

[Football] Club mythique : le BFC Dynamo Berlin

[Football] Club mythique : le BFC Dynamo Berlin

16/11/2011 – 14h00
BERLIN (NOVOpress) —
 Berlin, une des plus grosses capitales d’Europe. Ville de la tension par excellence, capitale de l’Europe nazie jusqu’en 1945, puis englobée par l’Union soviétique à la sortie de la guerre. Berlin, ville divisée en son sein-même puisqu’une partie de la ville reviendra à l’Occident américain pendant que l’autre subira le joug communiste.

Ville séparée par un Mur, qui tombera un soir de novembre 1989 ouvrant ainsi la voie à la Réunification. Aujourd’hui, Berlin, c’est une ville à punks et autres alternatifs, ses bouteilles de bières bon marché, ses clubs de nuit réputés dans le monde entier. Et ses clubs de foot. Entre autres, le Dynamo Berlin.

[Football] Club mythique : le BFC Dynamo BerlinFondé en 1966, le club est à l’origine membre — comme tous les autres clubs Est-allemands à l’époque — de l’association sportive de la police SV Dynamo. L’équipe de football du Dynamo Berlin en tant qu’équipe est la conséquence d’une décision aussi absurde qu’invraisemblable : le transfert de l’équipe de foot du Dynamo Dresden. Autre régime, autres mœurs. Le BFC Dynamo est basé dans la partie Est de Berlin.

Le club va rapidement progresser et devenir l’un des meilleurs de RDA. Dix fois sacré champion, vainqueur de quatre coupes nationales, il règnera en maître pendant les années 80 sur la RDA et Berlin.

Néanmoins, avec la chute du régime, le Dynamo va sombrer au fur-et-à-mesure. Pour marquer le coup de la réunification et rompre avec l’image d’un club de la Stasi, la police est-allemande, il sera d’ailleurs renommé jusqu’au début des années 2000 FC Berlin, puis retrouvera son appellation d’origine.

Aujourd’hui, le BFC Dynamo Berlin végète en 5ème division, Oberliga Nord. Mais sa réputation n’est plus à faire et il reste suivi par de nombreux supporters aussi bien à Berlin que dans toute l’Allemagne, attachés aux racines populaires dont la majorité est issue. Il n’est pas rare que le Dynamo soit suivi par plusieurs centaines de supporters, en témoigne le récent déplacement à Rostock.

[Football] Club mythique : le BFC Dynamo BerlinÀ domicile, les matchs se déroulent principalement au Sportforum, un stade à l’ancienne aux relents soviétiques, mais comme on les aime, sans caméras ni sièges pénibles. D’une capacité de 12 000 places, le stade est rarement rempli à plus d’un tiers.

Néanmoins, cette maigre affluence est à expliquer du fait que le club joue ses gros matchs au Jahnstadion, beaucoup plus moderne et plus spacieux aussi (20 000 places). Du coup, les supporters sont plus aptes à garnir les travées pour les grosses affiches.

S’il existe bien un groupe “ultra” d’une cinquantaine de membres (la Fraktion-H Ostberlin), la culture supporter est bien plus influencée par le modèle classique allemand. Ainsi, vestes en jean, patchs et bières à la main sont légions aux alentours des stades où joue le BFC.

Le Dynamo souffre toutefois d’une réputation sulfureuse dans toute l’Allemagne. En effet, plus de 300 personnes sont classées categorie C, celle désignant les hooligans. Et les exemples ne manquent pas : le dernier en date a eu lieu en juillet dernier. Plusieurs centaines de Berlinois ont viré manu militari les supporters de Kaiserlautern venus pour assister à un match de Coupe. Une grosse dizaine de blessés avait été évacuée.
Par ailleurs, des liens avec les mouvances nationalistes allemandes existent et le club a du prendre des mesures pour éradiquer le racisme exprimé au stade.

Nombreux sont les graffitis rappelant la rivalité entre les clubs. Crédit photo : NovopressIl existe plusieurs clubs à Berlin : le Herta, le Turkiyemspor, le Tennis Borussia. Si le dernier est détesté en raison de convictions politiques opposées, l’ennemi numéro 1 reste l’autre club populaire Est-Allemand, le FC Union Berlin. Nombreux sont les graffitis rappelant la rivalité et les confrontations sont parfois difficiles à éviter.

Le BFC Dynamo reste donc un club à voir, loin du clinquant de son voisin le Herta Berlin. Son passé prestigieux aide à faire oublier un présent plus délicat. Mais comme on dit, un club ne vit que par ses supporters !

France-Belgique : Eden Hazard attaché à son identité

France-Belgique : Eden Hazard attaché à son identité

France-Belgique : Eden Hazard attaché à son identité 15/11/2011 – 20h50
SAINT-DENIS (NOVOpress) –
La France affronte ce soir en match amical la Belgique au Stade de France à Saint-Denis. Eden Hazard fera partie du onze belge. Le milieu offensif lillois vient de confier au quotidien belge Le Soir qu’il n’a jamais eu l’intention d’obtenir la nationalité française alors que la Fédération française de football (FFF) lui faisait les yeux doux en 2008. « Je suis Belge à 100% et fier de l’être », a-t-il affirmé à notre confrère.

Eden Hazard a ainsi précisé : « Du fait de ma présence en France depuis sept ans, je me sens Belge à 99 %, Français à 1 % mais l’idée d’une naturalisation ne m’a jamais effleuré l’esprit ». Une déclaration d’amour patriotique qui contraste violemment avec l’attitude de nombreux joueurs chez les Bleus faisant le choix du maillot tricolore pour des raisons de plan de carrière et non d’identité. Comme Karim Benzema qui joue avec le coq gaulois sur la poitrine alors qu’il reconnaît dans le mensuel So Foot que son sang est algérien avant tout…

[Football] Le footballeur Benteke inculpé pour car-jacking

Le footballeur Benteke inculpé pour car-jacking

12/11/2011 – 09h00
LIEGE (NOVOpress) — Difficile de penser qu’un footballeur professionnel à l’abri des besoins puisse commettre de tels actes. Pourtant, il n’est plus rare de voir des sportifs de haut niveau, notamment des footballeurs, compromis directement ou non dans des scandales d’origine sexuelle ou de violences.

Cette fois-ci, l’histoire nous amène en Belgique ou l’attaquant du RC Genk, Christian Benteke, est inculpé de vol avec violences, dans une histoire de car-jacking. La section « bandes urbaines » de la brigade judiciaire de Liège a interpellé, samedi dernier, trois suspects à proximité d’un véhicule qui avait été volé à Paris le 14 octobre dernier.

Les trois hommes, déférés au parquet, ont expliqué avoir acheté la voiture pour une somme de 6.000 euros, disant ignorer qu’elle avait été volée. Le vendeur présumé du véhicule a été tout bonnement tabassé par plusieurs individus parmi lesquels figurait Christian Benteke. Attaquant du KRC Genk âgé de 21 ans et domicilié à Grivegnée, le footballeur et les deux autres individus interpellés en sa compagnie ont été conduits au Palais de Justice de Liège où ils ont patienté dans une cellule de garde avant d’être déférés, menottes aux poings, devant le juge d’instruction. Ce dernier a inculpé, lundi, Christian Benteke et les deux autres individus de vol avec violences mais les a laissés en liberté.

Photo en Une : capture d’écran du site du RC Genk

[Football] Un but de grande valeur

[Football] Un but de grande valeur


11/11/2011 – 09h00
PARIS (NOVOpress) —
Billy Sharp a vécu une semaine bien agitée. L’attaquant des Doncaster Rovers n’a pas joué le match contre Coventry le 29 octobre dernier car sa femme venait d’accoucher. Malheureusement, deux jours plus tard, l’enfant est décédé.

Malgré le décès prématuré de son fils, l’attaquant a tenu à jouer le lendemain contre Middlesbrough. « Il voulait marquer un but pour son fils et sa famille » a affirmé son entraineur, justifiant ainsi sa titularisation.

Mieux encore, il a donné à Billy Sharp le brassard de capitaine. Et à l’attaquant de tenir ses promesses en inscrivant un but somptueux. C’est « le but le plus important de ma carrière » a-t-il déclaré après le match. Enfin l’arbitre a eu l’intelligence de ne pas sanctionner par un carton jaune le message dévoilé sur son tee shirt après le but : « That’s for you son », « c’est pour toi mon fils ».

Comme quoi, il existe encore des footballeurs de valeur.