Fabrice Robert entendu par la police suite à une plainte de SOS Racisme

Fabrice Robert entendu par la police suite à une plainte de SOS Racisme

12/12/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress) —
Les ligues de vertu antiracistes ne lâchent jamais leur proie. Pour preuve, Fabrice Robert a été convoqué ces jours derniers suite à une plainte déposée par SOS Racisme. Il a été entendu en tant que directeur de publication de Novopress pour avoir diffusé en 2009 un communiqué  de la Ligue du Sud de Jaques Bompard, député-maire d’Orange. Communiqué qui n’a pas plu à SOS racisme.

Lire la suiteFabrice Robert entendu par la police suite à une plainte de SOS Racisme

“La France a un incroyable talent”: SOS Racisme fait la police de la pensée

23/11/2012 — 18h00
PARIS (NOVOpress) —
Le fait que l’un de ses fondateurs soit désormais Premier secrétaire du PS (Harlem Désir) semble donner des ailes à SOS Racisme pour contrôler encore plus les pensées et appliquer une censure contre tout ce qui peut passer comme une critique de l’idéologie du vivre-ensemble.

Dernière preuve en date, le fait que le lobby « antiraciste » s’attaque à des candidats de l’émission “La France a un incroyable talent”, pour des paroles d’une ancienne chanson.

Lire la suite“La France a un incroyable talent”: SOS Racisme fait la police de la pensée

Après la Convention d’Orange, Julien Dray veut la dissolution de toutes les structures identitaires

Après la Convention d'Orange, Julien Dray veut la dissolution de toutes les structures identitaires

06/10/2012 — 10h00
PARIS (NOVOpress) — Il faut croire que certains cadres du parti socialiste (PS) ont du mal à accepter certaines décisions de leur gouvernement. Tel est le sentiment que l’on peut avoir à la suite des dernières déclarations de Juien Dray. En effet, ce “modèle” de vertu et d’honnêteté républicaines souhaite, malgré l’avis négatif du gouvernement, la dissolution de toutes les structures identitaires.

Lire la suiteAprès la Convention d’Orange, Julien Dray veut la dissolution de toutes les structures identitaires

Lorient : l’ancienne attachée parlementaire de Julien Dray mise en examen dans une affaire de braquages

Lorient : l’ancienne attachée parlementaire de Julien Dray mise en examen dans une affaire de braquages

24/10/2012 – 14h00
LORIENT (NOVOpress Breizh) –
Quatre personnes soupçonnées d’être impliquées dans des braquages survenus à Quimper et Lorient, viennent d’être mises en examen et écrouées. Parmi elles, selon Ouest-France qui donne l’information, une jeune femme, Samira Zaoui, qui était l’assistante parlementaire du député socialiste Julien Dray au moment des faits.

Lire la suiteLorient : l’ancienne attachée parlementaire de Julien Dray mise en examen dans une affaire de braquages

Valls hésitation – Vers une régularisation massive des clandestins ?

Valls hésitation - Vers une régularisation massive des clandestins ?

Le mois prochain, Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, doit adresser à tous les préfets la circulaire fixant les conditions de « régularisation » des immigrés clandestins. L’ennui, c’est que son élaboration se fait en partenariat et sous la vigilance des plus immigrationnistes des associations ! Pas sûr que la popularité de Manuel Valls dure longtemps…

Durant sa campagne présidentielle, François Hollande a nié vouloir « régulariser » de façon massive les immigrés, africains pour la plupart, séjournant de façon illégale sur le territoire français. « Les régularisations seront opérées au cas par cas sur la base de critères objectifs », assurait la proposition 50 de son programme, sans préciser quels seraient lesdits critères !

Lire la suiteValls hésitation – Vers une régularisation massive des clandestins ?

Éducation civique : propagande politique dans les collèges

Éducation civique : propagande politique dans les collèges

01/10/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – La rédaction de Novopress a reçu, il y a quelques jours, un mail de l’un de ses lecteurs, écœuré par le « lavage de cerveau » que doit subir sa petite-fille au collège. En cause, les cours d’éducation civique ou plutôt, une « formation politique » des jeunes, souligne notre témoin. Cette propagande apprend aux enfants, dès les premiers cours, que les « discriminations » mènent au « racisme ». Un cas qui n’est pas isolé. Le manuel Hatier de 5ème consacre son chapitre 2 au « refus des discriminations ». On peut y lire que « la lutte contre les discriminations nécessite l’engagement de chacun, la vigilance de tous les instants. Le combat contre certaines grandes injustices, comme le racisme, continue. Mais de nouvelles discriminations apparaissent dans notre vie quotidienne ».

Lire la suiteÉducation civique : propagande politique dans les collèges

Faits & Documents n°343 du 1er au 15 octobre 2012. Portrait : Harlem Désir

Faits & Documents n°343 du 1er au 15 octobre 2012. Portrait : Harlem Désir

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 1er au 15 octobre 2012 vient de paraître, avec comme portrait Harlem Désir. Extrait.

Hormis les médias étrangers, nul n’a relevé que le nouveau premier secrétaire du Parti socialiste est un métis descendant d’esclaves, parfaite illustration des nouvelles orientations stratégiques du PS définies par le think tank Terra Nova (F&D 316). Candidat de raccroc, ce parfait apparatchik, qui n’a jamais travaillé de sa vie et ne s‘est jamais fait élire par lui-même, a été choisi par l’Élysée, et non par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault (qui avaient opté pour Jean-Christophe Cambadélis), essentiellement pour son absence totale de charisme. Avec cet ancien trotskiste boboïsé, le PS ne s’opposera jamais à la politique gouvernementale.

Lire la suiteFaits & Documents n°343 du 1er au 15 octobre 2012. Portrait : Harlem Désir

[Lu sur le net] SOS Racisme plaide pour un régime Orwellien

Article de Fabrice Epelboin à lire sur www.reflets.info

Renforcer l’arsenal juridique contre internet, « principal outil de la diffusion de la haine raciale », pour Cindy Léoni, « il y a urgence à y mettre un coup d’arrêt ».

Le moins que l’on puisse dire c’est que la première sortie médiatique de la toute nouvelle présidente de SOS Racisme, dont le fondateur vient d’être nommé (à défaut d’être « élu » démocratiquement) à la tête du Parti Socialiste, est une catastrophe.

Comme il est permis de douter que cette idée brillante sorte de ce qui lui sert de cerveau, il est – du même coup – permis d’avoir très peur de ce que nous réserve le nouveau pouvoir en place en matière de contrôle social et de mise sous surveillance de l’internet Français.

Lire l’article en intégralité

Alain Juppé a inauguré la « maison de la mixité »

Alain Juppé a inauguré la « maison de la mixité »

22/09/2012 — 18h40
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
La toute nouvelle « Maison de la mixité » a été inaugurée samedi 15 septembre au 118 rue du Héron (près de la rue du Tondu). Elle est née de la volonté conjointe de la ville de Bordeaux et de l’association “Ni Putes Ni Soumises”.

Proche du Parti socialiste, cette association a été fondée en 2003 par Fadela Amara et Mohammed Abdi (condamné en 2006 pour escroquerie). Son nombre d’adhérents est inversement proportionnel aux subventions que Ni Pute Ni Soumise touche, soit à peine quelques centaines.

Lire la suiteAlain Juppé a inauguré la « maison de la mixité »

Un responsable régional de SOS Racisme emprisonné pour avoir battu son ex-concubine

Un responsable régional de SOS Racisme emprisonné pour avoir battu son ex-concubine

09/08/2012 — 20h15
DUNKERQUE (NOVOpress) — Anthony Simati (à gauche sur la photo ci-dessus), ce nom ne vous dira rien. Pourtant, il est au cœur de l’actualité. En effet, ce responsable régional de SOS Racisme (il est le président de SOS Racisme de Flandres Côte d’opale) vient d’être condamné à être emprisonné en comparution immédiate pour avoir frappé son ancienne concubine.

Et il faut croire que ce militant antiviolences (sic !) n’y est pas allé de main morte, parce que la victime de ses coups a été défigurée. D’où le jugement en comparution immédiate. Il se peut que les engagements d’ Anthony Simati soient des circonstances atténuantes puisqu’il n’écope que de huit mois de prison…

Encore un bon exemple pour la France version François Hollande.

Crédit photo : DR

SOS-Racisme “fête” le Vel’ d’Hiv : “L’heure du grand coup de filet approche”

SOS-Racisme "fête" le Vel' d'Hiv : "L'heure du grand coup de filet approche..."

26/07/2012 – 18h30
PARIS (NOVOpress) –
SOS-Racisme a probablement voulu “fêter” les 70 ans de la rafle du Vel’ d’Hiv :

L’association grassement subventionnée par les pouvoirs publics a tweeté sur son compte twitter officiel :

“L’avantage avec la fachosphère c’est qu’ils sont assez cons pour se sentir intouchables sur internet…”

SOS-Racisme "fête" le Vel' d'Hiv : "L'heure du grand coup de filet approche..."

Lire la suiteSOS-Racisme “fête” le Vel’ d’Hiv : “L’heure du grand coup de filet approche”

Éric Zemmour se fera-t-il censurer ?

Éric Zemmour se fera t il censurer ?

29/05/2012 – 12h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinfo de Radio Courtoisie) — Éric Zemmour, journaliste polémique classé à droite est mis sous pression par ceux qui réclament l’arrêt de son billet politique matinal sur RTL, première Radio de France.

Repris en boucle par l’ensemble de la réinfosphère tant ils tranchent avec le politiquement correct, les billets politiques d’Éric Zemmour qui brocardent tour à tour la pensée unique, le féminisme, la société du spectacle, les fausses révolutions et les faux rebelles ou le syndrome de la culpabilisation sont sur la sellette ? La pression faite sur la direction de RTL en ce sens ne semble pas baisser.

RTL, pour le moment, a démenti avoir statué sur le maintien ou non d’Éric Zemmour à l’antenne. « Aucune décision n’a été prise, fait savoir la direction de la station. La grille des programmes de la rentrée est en cours de révision. Il y aura des aménagements comme tous les ans, mais Eric Zemmour finit la saison comme prévu. »

Comment en est on arrivé là car il s’agit plus ou moins d’une volonté de censure ?

Oui plutôt plus que moins, car une fois Zemmour disparu du paysage, c’est une voix de droite qui disparaîtra du paysage médiatique français, seule Radio Courtoisie (www.radiocourtoisie.fr) et quelques autres exceptions émergeront encore du lot.

En fait, c’est le billet d’Éric Zemmour sur le nouveau garde des sceaux Christiane Taubira qui a mis le feu aux poudres. Dans ce dernier il déclarait notamment “En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais”. Billet pourtant revu et corrigé par la direction de RTL.

Suffisant pour déclencher la haine des ligues de vertus et de censures comme SOS Racisme et le Mrap. Enfin, il faut noter qu’Éric Zemmour attaque le magazine l’Express pour rumeur malveillante.

Son avocat, Me Olivier Pardo, qui gère déjà d’autres nombreux procès dont Éric Zemmour est partie prenante, attaque le site de l’Express qui annonçait son limogeage en septembre prochain. Olivier Pardo estime que l’article de l’Express participe d’une campagne qui « vise à faire pression sur RTL en faveur du licenciement de son client ». Suite de l’affaire Zemmour dans les prochains jours.

Crédit photo : styeb via Flickr (cc)

Google poursuivi pour l’association du terme “juif” avec des personnalités

Google poursuivi pour l'association du terme "juif" avec des personnalités

29/04/2012 – 19h10
Via NUMERAMA
SOS Racisme, le MRAP et d’autres associations ont assigné Google en justice pour l’association jugée trop fréquente du terme juif avec les noms de diverses personnalités. Les plaignants demandent que la justice ordonne à Google d’empêcher cette association.

C’est une fonctionnalité que les utilisateurs de Google connaissent bien. Afin de les aider à trouver les bonnes informations sur le web, la firme de Mountain View propose depuis quelques années une liste de mots-clés qui s’adapte à mesure que l’internaute écrit sa requête dans le champ prévu à cet effet. Baptisé Google Suggest, l’outil s’appuie sur les recherches les plus fréquentes pour sélectionner le contenu de cette liste.

Google poursuivi pour l'association du terme "juif" avec des personnalités

Nouvelle plainte concernant Google Suggest

Mais si la saisie semi-automatique proposée par Google peut orienter l’internaute dans sa recherche, elle a causé à l’entreprise californienne quelques ennuis judiciaires. Au moins à deux reprises, en 2010 et 2011, Google France a été condamné parce que ses algorithmes suggéraient des expressions de recherche jugées diffamatoires ou injurieux. Et l’entreprise va une nouvelle fois se retrouver devant les tribunaux.

L’AFP rapporte que diverses associations (SOS Racisme, le MRAP, l’UEJF et l’AIPJ) ont assigné en référé Google au motif que son service de saisie semi-automatique associe régulièrement le terme “juif” lorsque des requêtes sur des personnalités sont renseignées par les internautes. C’est le cas de nombreuses personnalités politiques françaises, dont les deux finalistes à l’élection présidentielle.

Pour les plaignants, Google Suggest a abouti à “la création de ce qui est probablement le plus grand fichier juif de l’histoire“. “De très nombreux utilisateurs du premier moteur de recherche de France et du monde sont quotidiennement confrontés à l’association non sollicitée et quasi systématique du terme juif avec les patronymes des personnes les plus en vue dans le monde de la politique, des médias ou des affaires“.

Si le propre du programme Google Suggest n’est pas idéologique, son utilisation l’est et les dégâts sont considérables“, a estimé l’avocat des associations. “Se trouve ainsi diffusé et amplifié, de la manière la plus visuellement immédiate, le sentiment de l’omniprésence des Juifs aux commandes de la France“.

Interdire l’association du terme juif avec les noms de personnalités

Les associations demandent donc que la justice interdise à Google “de mettre ou de conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès des intéressés, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques” et de lui interdire “d’associer le mot juif aux patronymes des personnes physiques figurant dans les requêtes des internautes“.

À l’appui de leurs prétentions, les associations rappellent que l’article L226-19 du Code pénal s’oppose à la constitution du moindre fichier de “données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, ou les appartenances syndicales des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à l’orientation sexuelle“.

Dans le cas contraire, la loi prévoit une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et 300 000 euros d’amende. Par ailleurs, l’article 1er de la Constitution expose que la République  “assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion“.

Rappelons que Google limite déjà la portée de la saisie-automatique, bien que réalisée “de manière neutre et algorithmique“, en appliquant “des règles strictes s’agissant des contenus pornographiques, violents ou incitant à la haine et des termes fréquemment utilisés pour rechercher des contenus portant atteinte à des droits d’auteur“.

Une audience aura lieu le mercredi 2 mai.

[box]Auteur : Julien L. pour Numérama. Article original de Numérama publié le 28/04/2012. Licence cc[/box]

Bordeaux : Sos Racisme tient ses permanences à la CAF !

Bordeaux : Sos-Racisme tient ses permanences à la CAF !

06/03/2012 – 08h00
BORDEAUX (via Infos Bordeaux) — L’association fondée par le Parti socialiste, et refusant de reconnaître le racisme anti-blanc, tient ses permanences à l’espace famille de la Caisse d’allocations familiales dans l’agglomération bordelaise.

Deux fois par mois, la permanente juridique de SOS Racisme Gironde Aquitaine, Ilham Ben Sandoura, s’installe dans cet organisme de la sécurité sociale française.
Financée par le contribuable à hauteur d’un million d’euros par an, cette association très polémique compterait moins de 500 adhérents sur toute la France.

En 2011, l’ancien responsable bordelais de SOS-Racisme, Omar Djellil, faisait son mea-culpa et reconnaissait publiquement les consignes données par l’association pour ne pas traiter le racisme anti-blanc (vidéo ci-dessous).

Crédit photo : DR.

Sopo : un dogme, “Le racisme anti-blanc est une notion forgée par l’extrême-droite et le Front National” [audio]

Sopo : un dogme, "Le racisme anti-blanc est une notion forgée par l'extrême-droite et le Front National" [audio]

Pour Dominique Sopo (photo), président de SOS Racisme, c’est un dogme qui n’admet pas la discussion “Le racisme anti-blanc est une notion qui a été forgée par l’extrême- droite et par le Front National”. Ce n’est rien d’autre.

Dans Carrément Brunet (RMC). Aucune discussion n’étant possible avec Dominique Sopo (intolérance quand tu nous tiens !), Eric Brunet -l’animateur de l’émission- est obligé d’arrêter le débat.

Dans la mise en évidence du racisme anti-blanc il faut noter le rôle particulièrement actif des Identitaires par exemple lors du procès d’Houria Bouteldja.

Crédit photo : Parti socialiste, licence CC.

Opération cochon à Bordeaux : la Licra porte plainte !

terrain mosquée mairie islam musulman bordeaux salafi mosquee Gironde 33

10/09/2011 – 09h00
BORDEAUX (via Info Bordeaux) — 
La Licra (la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme), qui sera rejointe lundi par SOS Racisme, a saisi vendredi le parquet de Bordeaux de faits « d’incitation à la haine raciale », après la diffusion sur internet d’une vidéo montrant un homme enterrant un cochon sur le site apparent d’une future mosquée.

Intitulée « Opération cochon Bordeaux », la vidéo montre un homme, visage dissimulé par une capuche, en train d’enterrer un cochon mort dans ce qui serait le terrain que compte donner la mairie de Bordeaux à l’Association des musulmans de Gironde afin d’y construire une mosquée.

Pour l’avocate et présidente de la section bordelaise, Caroline Daigueperse-Vaultier, « C’est une provocation pure et simple. La vidéo a été diffusée en période de Ramadan, au moment de la fête de l’Aïd dans le but de heurter la population musulmane ».

La coordinatrice juridique de l’association SOS Racisme Gironde, Ilham Ben Sandoura, a quant à elle déclaré : « Nous demandons le retrait de cette vidéo et nous allons déposer plainte dès lundi pour que les auteurs soient retrouvés et condamnés ».

Les autorités musulmanes, et particulièrement l’imam Tareq Oubrou, n’ont pas encore réagi sur l’impureté probable du terrain, et donc l’impossibilité d’y établir désormais un lieu de culte.

Le constat est cependant clair. S’en prendre à l’islam peut désormais être passible de poursuites pour « incitation à la haine raciale » de la part d’associations bien silencieuses quant il s’agit de provocations et d’injures sur les catholiques bordelais.

SOS Racisme connaît des difficultés financières

SOS Racisme connaît des difficultés financières

21/08/2011 15h30
PARIS (NOVOpress) – Ligue de vertu de la police de la pensée, l’Association SOS Racisme dispose d’un budget de près d’un million d’euros, dont près de la moitié est issue… de subventions, donc des poches des contribuables. De plus, SOS racisme obtient régulièrement de l’aide matérielle des collectivités locales. Comme pour le concert que l’association a organisé le 14 juillet dernier au Champ de Mars à Paris. SOS Racisme bénéficiant de l’aide de la mairie de Paris : “160 000 euros de subvention pour le concert, plus 30 000 euros pour le ‘village dédié à SOS Racisme’ et enfin 40 000 euros pour le fonctionnement de l’association, sans parler de la mise à disposition du Champ de Mars”, comme le rappelle le quotidien l’Union.

La lettre de Dominique Sopo pour demander une aide financière
La lettre de Dominique Sopo pour demander une aide financière

Seulement voilà, certains partenaires et parrains de SOS Racisme semblent avoir fait faux bond, grevant ainsi les finances de l’association. A tel point que Dominique Sopo, le président de SOS Racisme s’est fendu d’une lettre (ci-contre) appelant à la générosité des ses parrains et marraines ainsi que des… ministères.

Mais au-delà de l’indélicatesse supposée de sponsors de SOS Racisme, on peut s’interroger sur la gestion de l’association. En effet, la Cour des comptes avait signalé de “graves insuffisances de gestion et de rigueur” pour les budgets de 1997 à 2000. De plus, comme le rappelaient les magistrats de la rue Cambon, “l’association n’aurait pas pu échapper à la mise en redressement judiciaire sans des concours financiers publics de caractère exceptionnel, subventions au titre de la réserve parlementaire de 1998, 1999, 2000, sur le budget de l’Éducation nationale et surtout en 2001, subvention des services du Premier ministre au titre des fonds spéciaux.”