Tag Archives: Samuel Laurent

I-Média JeuxVideo.com

Le forum de JeuxVideo.com : méga-trolls ou catharsis ?, par Jean-Yves Le Gallou

11/11/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Le site JeuxVideo.com est victime de l’acharnement de journalistes pour avoir osé s’attaquer à la journaliste Nadia Daam. C’est tout une caste, estime Jean-Yves Le Gallou dans I-Média sur TV Libertés, qui, prenant pour cible JeuxVideo.com, défend son pré-carré : le pouvoir de dénigrer sans en payer les conséquences.

Egalement au sommaire de ce numéro :

Le zapping d’I-Média

Le journaliste Samuel Laurent appelle à la fermeture de comptes Twitter pour « trolling ». Invité dans l’émission C à vous sur France 5, le journaliste des Décodeurs a qualifié Sébastien Jallamion de « troll d’extrême droite ». Réaction d’Anne Elisabeth Lemoine animatrice principale de l’émission : « On ne peut pas fermer leur compte ? »

Saint-Laurent et Bergé, « deux être malades sexuellement ».

I-Média 167 parlait de l’hommage mitigé rendu à Pierre Bergé lors de sa mort. Une modération étonnante qui s’explique après les révélations fracassantes de son ancien chauffeur Fabrice Thomas dans son ouvrage Saint-Laurent et moi : une histoire intime.

Trump 1 an après : les médias en lutte

Les médias toujours en guerre contre Donald Trump. Belliqueux, raciste, gamin, retour sur 1 an de couverture sur le président américain toujours détesté par la presse mondiale.

Les tweets d’I-Média

La meilleure garantie pour remporter un prix littéraire, serait de parler des nazis. L’idée a été relevée par le Huffington Post : depuis vingt ans, un quart des ouvrages primés par les quatre principaux prix littéraires ont trait à la Deuxième Guerre mondiale.

Paradise Paper, touchez pas au patron

Dans le cadre des nouvelles révélations sur l’évasion fiscale, les journalistes ciblent particulièrement certaines personnalités. La Une du Monde du 9 novembre évoque Bernard Arnault, Julien Clerc, etc. Xavier Niel (propriétaire du Monde) est évoqué, mais dans un petit encart au milieu du journal.

Pascal Praud, buzzer sans se laisser intimider

Bad Buzz en enfilade pour Pascal Praud. L’animateur star de C-News fait l’objet de toutes les critiques pour avoir osé s’opposer à l’antiracisme béat. La presse dénonce un dérapage et même une agression.

[Chez nos confrères] Entretien avec Samuel Laurent, auteur de “L’État Islamique”

04/01/2014 – PARIS (NOVOpress)
Samuel Laurent est l’auteur du livre intitulé “L’État islamique”. Loin des travaux de nos islamologues de salon qui encombrent le paysage médiatico-politique avec un sujet qu’ils maîtrisent souvent fort peu, Samuel Laurent apporte des réponses très précises au cours de cette émission La Cité du Livre diffusée sur la chaîne LCP.


La Cité du Livre : Samuel Laurent, auteur de… par LCP

Samuel Laurent : “L’Etat islamique doit le fleuron de son arsenal à la France”

05/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)
Interview de Samuel Laurent, auteur de “L’Etat islamique : organigramme, financements, filières..” par Joachim Véliocas au Press Club de Paris le jeudi 4 décembre 2014.

Extrait de “L’Etat islamique” page 51 :

Les artilleurs de l’Etat Islamique possèdent des armes très sophistiquées, rachetées auprès des brigades de l’Armée syrienne libre (ASL), notoirement corrompues et toujours enclines aux transactions les plus douteuses. En septembre 2014, le député allemand Jan Van Aken rencontrera les résistants kurdes de la ville de Kobané, assiégée par les hommes de l’Etat islamique. Les Kurdes, furieux, exhiberont alors un missile Milan saisi lors d’un raid contre les positions jihadistes, en demandant au député comment des armes européennes pouvaient bien se trouver entre les mains de nos ennemis.

La décision d’armer les rebelles “modérés” depuis l’année dernière, admise du bout des lèvres cet été par notre chef de l’Etat (1), témoigne d’une myopie politique et d’une indigence intellectuelle rare. L’Etat islamique doit en effet à la France le fleuron de son arsenal.(…) On trouve maintenant des missiles Milan à travers toute la Syrie! En juillet 2014, les salafistes tchétchènes de Lioua Mouhajireen Wal Ansar filment leurs exploits, tandis qu’ils utilisent cet engin, sur un front de l’ouest. Cette brigade ultra-radicale, qui bénéficie donc des largesses de la France, fut fondée l’année dernière par Abou Omar Al-Chechani, aujourd’hui chef militaire de l’Etat islamique…

(1) La France a bien livré des armes aux rebelles en Syrie, Le Monde, 20 août 2014.


"L'État islamique" de Samuel Laurent, un visage concret de la terreur

“L’État islamique” de Samuel Laurent, un visage concret de la terreur

02/12/2014- PARIS (NOVOpress)
Consultant international, Samuel Laurent sillonne depuis des années les régions contrôlées par les jihadistes et possède de nombreux contacts dans ces organisations. Après les ouvrages Sahelistan et Al-Qaïda en France, l’auteur a réalisé cette fois-ci une enquête de terrain sur l’État islamique, parue ce mois-ci aux éditions du Seuil.

samuel-laurent-etat-islamiqueContre qui la France et ses alliés sont-ils entrés en guerre ? Contre une secte terroriste, une bande de dangereux fanatiques ? Ou contre une organisation, puissante et structurée, riche et surarmée, qui prend toutes les apparences d’un État, avec ses ministères, ses régions, ses juridictions, ses divers corps d’armée et jusqu’à ses nombreux et redoutables services de renseignement ?

Recueillant les confidences de membres de l’État islamique passés du côté d’Al-Qaïda, l’organisation rivale, ainsi que des acteurs des bouleversements en cours au Moyen-Orient, Samuel Laurent pénètre les arcanes de ce qu’il appelle le « califat de la terreur ». Il en détaille l’architecture secrète, le fonctionnement, le financement. Il révèle les noms et les parcours des principaux responsables, civils et militaires. Il explique clairement dans quel piège mortel tombent les jeunes Français partis combattre aux côtés de leurs coreligionnaires.

Samuel Laurent est parvenu à donner un visage concret à la terreur qui s’abat sur la Syrie et l’Irak.

Totalitarisme islamique : de l’Irak à la France ? par Guillaume Faye

“Al-Qaïda en France”, le livre choc de Samuel Laurent

04/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Haletant, le nouveau livre de Samuel Laurent, “Al-Qaïda en France”, se lit comme un roman d’espionnage. Consultant international et homme de terrain, l’auteur s’était tout d’abord lancé dans une enquête sur les djihadistes français partis en Syrie. Mais il va rapidement découvrir l’existence d’un réseau bien plus large qu’il ne l’aurait imaginé, et qui va l’emmener jusqu’en Somalie pour finir dans les cités françaises où règnent en maître les salafistes.

Profitant de ses contacts au Sahel et en Lybie, il va réussir à s’introduire dans la brigade de Mohammed Fizourou ou auprès de l’émir de Jabhat al-Nosra, au bout de plusieurs mois de négociations. C’est là qu’il va comprendre ce qui se trame…

Constatant la disparition de certains français du camp où il réside du jour au lendemain, il en vient à découvrir que certains djihadistes français, ceux qui forment l’élite d’Al-Qaïda, après avoir passé un processus de sélection rigoureux sont envoyés en Somalie.

Ni une ni deux, l’auteur s’envole pour la suite de son enquête à Mogadiscio puis dans les repaires de shebabs. Il découvre alors le point clé de ces réseaux: ceux ayant été identifiés comme les meilleurs français djihadistes sont exfiltrés dans ces camps islamistes afin de préparer leur retour en France où ils seront des agents dormants d’Al-Qaïda, prêt à frapper lorsque l’ordre leur sera transmis. Après des semaines de jeu de piste, il finira par rencontrer en France “l’émir” d’Al-Qaïda en charge de ce groupe terroriste.

Décrivant dans le détail le fonctionnement de cette structure, ces méthodes, à grand renfort d’interviews exclusives et de témoignages passionnants, l’auteur fait des révélations fracassantes sur ces réseaux de l’ombre présents à l’heure actuelle en France. Glaçant.

Photo : le drapeau d’Al-Qaïda. Crédit photo : domaine public via Wikipédia (cc).