Poutine : « J’ai parfois l’impression que les Etats-Unis n’ont pas besoin d’alliés, mais de vassaux.”

Vladimir Poutine- Crédit Presidential Press and Information Office, CC - partie

16/12/2011 – 17h30
MOSCOU (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Lors de sa séance annuelle de questions-réponses avec la population, le premier ministre russe Vladimir Poutine a donné sa vision des Etats-Unis : « J’ai parfois l’impression que les Etats-Unis n’ont pas besoin d’alliés, mais de vassaux. Mais nous comptons poursuivre notre dialogue avec les Etats-Unis, parce que je vois des changements aux Etats-Unis. La société américaine n’a plus envie d’être le gendarme du monde ».

Avant d’enfoncer le clou sur cette politique de gendarme du monde menée par les Etats-Unis, je cite : « Quelqu’un a-t-il demandé conseil aux alliés sur les mesures à prendre en Afghanistan? Pas du tout. On a porté une frappe avant d’inviter tout le monde en disant “qui n’est pas avec nous est contre nous”. Est-ce une véritable alliance ? Non ».

En août dernier, Vladimir Poutine avait attaqué le dollar, accusant les Etats-Unis de « parasiter l’économie mondiale grâce au monopole du dollar ».

Crédit photo : Presidential Press and Information Office, licence CC.

Pour Heinz-Christian Strache : “le comportement de la mission EULEX dans le nord du Kosovo est un scandale”

Pour Heinz-Christian Strache : "le comportement de la mission EULEX dans le nord du Kosovo est un scandale"

15/12/2011- 19h15
VIENNE (NOVOpress) – Pour le président du FPOe, Heinz-Christian Strache, qui réagit au blocage du convoi humanitaire russe à destination des Serbes du Kosovo, “la politique commune étrangère et de sécurité de l’Union européenne apparaît sous un visage négatif dû à l’action actuelle de la mission EULEX [mission civile, ses domaines de compétence sont les questions de justice, de police et de douanes.NDLR]. Bien que le personnel de la mission de l’UE doit rester neutre, il donne l’impression que le but ici est de faire respecter les intérêts de l’OTAN et des États-Unis et ce au détriment des Serbes au Kosovo.”

Russie : Vladimir Poutine accuse les Etats-Unis de financer la contestation

Russie : Vladimir Poutine accuse les Etats-Unis de financer la contestation

09/12/11 – 11h30
MOSCOU (NOVOpress)
– Alors que la remise en cause des résultats des élections législatives enfle en Occident, le Premier ministre russe Valdimir Poutine a contre-attaqué, hier ,en accusant la diplomatie américaine d’encourager « le chaos » en finançant la contestation pour déstabiliser la russie.

Première visée, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, qui, en critiquant sévèrement lundi le déroulement des législatives russes, aurait « donné le la pour certains activistes à l’intérieur du pays ».

Vladimir Poutine a également dénoncé le versement de « centaines de millions de dollars » de fonds étrangers, « dans les activités politiques de notre pays ».

Le Premier ministre a évoqué les précédents des « révolutions de couleurs » ayant agité plusieurs ex-républiques soviétiques, et derrière lesquelles se dissimulaient la main et l’argent du département d’Etat américain et des intérêts occidentaux.

«Mais le peuple russe ne veut pas d’une telle évolution et ne se laissera pas manipuler par l’étranger », a conclu Vladimir Poutine.

[box class=”info”]Crédit photo : paulafunnel/Flickr sous licence Creative Common[/box]

Les élections russes ou le rejet de l’Occident – Par Xavier Moreau

Les élections russes ou le rejet de l’Occident - Par Xavier Moreau

Les élections législatives marquent à n’en pas douter, un ancrage définitif de la Russie dans un modèle de développement démocratique autonome, éloigné des influences occidentales.

La baisse de Russie Unie était prévisible tant le résultat de 2007 fut exceptionnel, avec plus de 60% des voix. Le parti au pouvoir conserve une confortable avance sur ses rivaux. L’importance de ces élections n’est pas dans cette baisse de Russie Unie, qui n’empêchera pas, de toute façon, Vladimir Poutine de gouverner pendant son prochain mandat. Ce qui compte avant tout, c’est le rejet massif de l’influence occidentale par le peuple russe. Les moyens engagés par les ONG américaines l’auront été en pure perte. Même à Moscou, le parti Yabloko, considéré comme le plus libéral, recueille à peine 10%. La nouvelle classe moyenne russe ou les milieux populaires, lorsqu’ils n’ont pas voté Russie unie (49,7%), ont voté communiste (KPRF : 19,15%), Russie Juste (parti proche de Russie Unie : 13,16%) ou pour les ultra-nationalistes de Vladimir Jirinowski (LDPR : 11,7%). Au total, plus de 90% du corps électoral russe rejette l’influence occidentale.

La Russie semble définitivement guérie de son engouement pour le modèle occidental du début des années 90. Le modèle consumériste, si visible à Moscou, n’est pas venu à bout de l’âme russe. Les trois millions de fidèles qui ont défilé devant la ceinture de la Vierge dans toute la Russie, attendant pendant des heures, la nuit et dans le froid sont là pour en témoigner. Les Russes, soutenus en cela par leurs élites reconstruisent leur identité autour du christianisme, ce qui est également une rupture nette avec l’Occident où la laïcité militante est devenue religion d’État.

Absence de partis pro-occidentaux à la Douma, reconstruction de l’identité russe autour du christianisme, piété populaire, refus de l’affrontement civilisationnel, interdiction du prosélytisme homosexuel, c’est le modèle européiste au complet qui est rejeté par le peuple russe et ses élites dirigeantes. Paradoxalement, c’est un modèle de développement qui pourrait inspirer les sociétés européennes enfoncées dans une crise autant économique que morale.

Xavier Moreau

[box class=”info”] Source : Realpolitik.tv. [/box]

Photo : la Douma. Crédit photo : moacirpdsp, licence CC.

La Russie envoie 284 tonnes d’aide humanitaire à destination des Serbes du Kosovo

La Russie envoie 284 tonnes d'aide humanitaire à destination des Serbes du Kosovo

07/12/2011- 19h00
MOSCOU (NOVOpress) –
Un porte-parole du ministère russe des Situations d’urgence a annoncé qu’un convoi contenant 284 tonnes d’aide humanitaire était parti mercredi matin de Noguinsk (région de Moscou) à destination du Kosovo. Des groupes électrogènes, des couvertures, des vivres, de la vaisselle et des meubles composent le convoi, qui devrait arriver le 12 décembre prochain. D’autre part, 36 tonnes de vivres, réchauds et vaisselle ont été envoyés par avion, en novembre dernier, a rappelé le porte-parole.

Cette aide humanitaire est envoyée sur fond de tensions extrêmes au Kosovo, entre Serbes et musulmans albanais. Les Serbes du Kosovo, abandonnés voire combattus par la K-For et l’Otan, cherchent à bénéficier de la protection de la Russie, dans la grande tradition de la solidarité orthodoxe.

[box class=”info”]Crédit Photo : Xinhua[/box]

La Sibérie, une région envahie par la drogue venue d’Asie [vidéos]

La Sibérie, une région envahie par la drogue venue d'Asie [vidéos]

06/12/2011 – 18h20
PARIS (NOVOpress) —
 Dans le reportage réalisé par le site Vice.com, une journaliste est partie à la rencontre d’habitants de communes de Sibérie frontalières avec le Kazakhstan.

Elle a ainsi découvert des villes fantômes, détruites, où la jeunesse est littéralement ravagée par la drogue et l’alcool, faute d’une quelconque possibilité d’avenir.

Des associations présentes sur place dénoncent la volonté des islamistes afghan notamment de vouloir “dégénérer” les russes, en faisant passer la drogue le long de la frontière russe qui s’étend sur plusieurs milliers de kilomètres et qui est donc extrêmement difficile à contrôler.

Plongée dans ces villages oubliées de la Russie, à l’extrême est de l’Europe.

Voir la deuxième partie : www.vice.com

Troisième et quatrième parties.

Photo : capture d’écran reportage Vice.com

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images.[/box]

FRANCE

Marine Le Pen défend la présomption de légitime défense des policiers

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit À la suite, récemment, de plusieurs fusillades, dont l’une s’est traduite par la mort d’une policière, Marine Le Pen s’est prononcée sur la question taboue de la légitime défense des policiers. « Je suis pour la mise en place d’une présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre, parce qu’il faut que les policiers soient capables, mentalement et moralement, d’être dans leur bon droit lorsqu’ils défendent leur peau face à des criminels », a‑t‑elle déclaré. Aux éventuels risques de bavure, elle a répondu : « Je préfère compter un mort chez les criminels qu’un mort chez les forces de l’ordre ».

Les ménages aisés profitent plus de la mondialisation que les ménages modestes

C’est ce qu’affirme la dernière lettre de la direction du trésor, qui s’intéresse à l’effet de la mondialisation sur les prix à la consommation en Europe. Je cite : « Les ménages relativement aisés sont ceux qui ont le plus bénéficié de cette moindre inflation. » La lettre explique que les ménages les plus modestes consacrent une part plus importante de leurs revenus à des biens non mondialisés, tel que le logement et les produits agroalimentaires.

Relocaliser : oui, c’est possible !

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Rossignol, le célèbre fabricant français de skis, qui subissait une crise très grave depuis plusieurs années, a dû revoir de fond en comble son mode de fonctionnement. Entre autres mesures, les paires de skis pour enfants qui étaient jusque là fabriquées à Taïwan, où Rossignol avait délocalisé une partie de ses usines, seront désormais fabriquées à Sallanches. Une relocalisation créatrice de quarante emplois sur le site savoyard. Le président de Rossignol affirme vouloir privilégier la proximité avec les consommateurs, majoritairement situés dans l’arc alpin. L’entreprise française a retrouvé son équilibre budgétaire et a enregistré un chiffre d’affaires de 134,8 millions d’euros, avec retour aux bénéfices.

Vote des étrangers : entre sondages douteux et division UMPS de façade

61 % des Français seraient favorables au vote des étrangers aux élections locales. C’est ce qui ressort d’un « sondage » BVA réalisé pour le Parisien. On ne peut que rester sceptique devant de tels chiffres qui confortent à point nommé l’idéologie de l’UMPS sur le sujet. Jeudi, le site MesOpinions.com a posé aux internautes la question suivante : « Etes-vous favorables au droit de vote des immigrés aux élections locales ? ». Sur près de 20.000 réponses, le non l’emporte à 67 %. Le droit de vote des étrangers est le cheval de bataille de la gauche. Le PS ne dissimule plus son abandon de l’électorat populaire au profit des immigrés, comme le montre clairement le rapport Terra Nova. Quant à la droite sarko-affairiste, il convient de rappeler que c’est à l’action de l’actuel président de la République et de son premier ministre que l’on doit des chiffres record en matière d’immigration,  avec plus de 200.000 entrées en 2010, chiffre déjà dépassé sur les neufs premiers mois de l’année 2011.

Le « racisme antichrétien » en procès à Toulouse

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Une centaine de tombes avaient été profanées à Toulouse en 2007. Le procès des profanateurs présumés a eu lieu la semaine dernière, et le procureur a retenu la circonstance aggravante, je cite de « racisme antichrétien » que demandait l’AGRIF, l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’Identité française et chrétienne (logo ci-contre). Par ailleurs selon un rapport officiel publié mardi, 85% des lieux profanés en 2010 sont chrétiens. Le nombre d’églises et de cimetières chrétiens profanés a augmenté de 33% entre 2009 et 2010.

Fillon s’oppose à l’anonymat des parrainages pour la prochaine élection présidentielle.

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Une demande qui avait été faite par Marine Le Pen. En cas de « mauvais » choix, les parrains, de par la publication de leur nom au Journal officiel, s’exposent à des mesures de rétorsion (annulation de subventions, non reconduction de l’investiture, etc.). Un moyen totalement antidémocratique choisi par le Système pour barrer la route au Front national. Avec une tartuferie consommée, Fillon (photo avec Sarkozy) justifie sa décision en arguant de « l’exigence de transparence des Français »

Face à la crise, la fuite en avant fédéraliste de Nicolas Sarkozy

En 2008, à Toulon, le chef de l’Etat avait promis juré de « moraliser le capitalisme ». Restructurer le secteur bancaire mondial, lutter contre les paradis fiscaux, mettre fin à la pratique des ventes à découvert, réformer les agences de notation, maîtriser la dette : aucune de ces promesses n’aura été tenue.

Trois ans après, le chef de l’Etat est revenu sur les lieux du crime… Jeudi, à Toulon donc, s’exprimant devant un parterre de militants UMP tout acquis à sa cause, Nicolas Sarkozy a tenté, au cours d’une heure et demie de discours de proposer des solutions face à la crise. « La peur est de retour » a affirmé le président qui a appelé à une « refondation de l’Europe », avec à la clé, un « nouveau traité européen ».

A l’heure où la France va perdre son triple A, et où l’OCDE elle-même redoute un éclatement de la zone euro, que peut faire Nicolas Sarkozy ? A vrai dire, pas grand-chose, sinon, de son point de vue, se mettre à la remorque de l’Allemagne, avec une fuite en avant fédéraliste et une accélération de la mise en place d’une « gouvernance économique européenne ». Marine Le Pen a, d’ailleurs ironisé sur « l’Europe à la schlague » annoncée par M. Sarkozy. « Ce discours qui devait être l’un des plus marquants de son quinquennat a ajouté la présidente du Front national, ça a été le vide sidéral, une succession de poncifs ». « Les choses sont claires aujourd’hui, a‑t‑elle poursuivi, M. Sarkozy prend la tête de l’intégration fédéraliste et de l’abandon de toute souveraineté française ».

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit 10 milliards d’euros !

Un chiffre incroyable, alors que la France croule sous les déficits et les dettes. Selon l’agence d’information économique Ecofin, basée à Dakar, : « Malgré la crise financière et le plan de réduction des dépenses de l’Etat, les députés français se sont prononcés pour le maintien de « l’aide publique au développement ». Fin de citation. Il s’agit naturellement de l’aide de la France aux pays du tiers monde pour 2012. Son montant, écoutez bien chers auditeurs : dix milliards d’euros ! Et encore a‑t‑on échappé au pire, puisque la France n’a pas tenu sa promesse de consacrer à cette noble cause 0,7 % de son PIB, ce qui aurait porté la somme à plus de quinze milliards d’euros ! C’est naturellement le continent noir qui empoche le gros lot puisque près de 60 % de notre aide publique au développement se portent vers l’Afrique subsaharienne.

Le Téléthon réquisitionne le parvis de Notre-Dame de Paris

Il y a quelques années, des évêques avaient mis en garde les donateurs : les sommes collectées servent entre autre à financer la recherche sur les cellules souches embryonnaires, une technique non seulement contraire à l’éthique de la vie, mais également jugée dangereuse et inutile par un nombre croissant de chercheurs

Pour les agriculteurs français, ressemer sa propre récolte sera désormais taxé

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit La moitié des céréales cultivées étaient jusqu’ici ressemées par les agriculteurs.  Une proposition de loi UMP, adoptée cette semaine, obligera les agriculteurs désirant réutiliser leurs semences à s’acquitter d’une taxe. L’UMP joue son rôle de chien de garde pour la France des entreprises semencières, dont le géant américain Monsanto, pompeusement rebaptisées pour la circonstance : « créateurs de variétés végétales ».

 

MONDE

Poutine sera candidat à la présidentielle russe

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Ovationné devant dix mille partisans à Moscou, Vladimir Poutine a déclaré qu’il acceptait la nomination de son parti « Russie unie », pour être candidat à l’élection présidentielle du 4 mars prochain. Vladimir Poutine (photo), chef du gouvernement depuis 2008, devrait revenir au Kremlin, qu’il a dirigé de 2000 à 2008. Medvedev, l’actuel président, pourrait retrouver le poste de Premier ministre. Poutine ne s’est pas privé, en annonçant sa candidature, de fustiger l’ingérence des Etats-Unis et de leurs vassaux, par ONG interposées, dans les campagnes électorales russes. La superclasse mondiale est en effet sur le pied de guerre pour discréditer ces opérations électorales et présenter Poutine comme un dictateur. Le Figaro a par exemple mis en place un blog intitulé « Echos de Russie », qui s’inspire du modèle des révolutions arabes : il s’agit de donner un écho en France à des contenus audiovisuels présentés comme confidentiels, voire supposés censurés par le pouvoir russe. S’il existe une opposition russe au parti de Poutine (communistes et nationalistes), elle n’est pas diabolisée par les médias russes — à la différence du Front national, en France. En revanche, les partis dits libéraux soutenus par des ONG occidentales sont ultra minoritaires.

Les Américains ont encore huit jours pour quitter le Pakistan

Le Pakistan a décidé en fin de semaine dernière de donner 15 jours aux Américains pour quitter la base aérienne de Shamsi, située dans le sud-ouest du pays. Cette décision intervient suite à l’attaque par erreur de l’OTAN où vingt quatre soldats pakistanais ont été tués et treize autres blessés. Le Pakistan a aussi décidé la fermeture immédiate des lignes de ravitaillement de l’OTAN et de l’ISAF, la force internationale d’assistance et de sécurité. Le gouvernement pakistanais devrait réviser tous les programmes de coopération avec les Etats-Unis, l’OTAN et l’ISAF, tant sur le sur le plan diplomatique, que politique et militaire

Après le printemps arabe, un automne islamiste ?

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Après la victoire des islamistes en Tunisie, l’instauration de la charia en Libye, les islamistes s’approchent du pouvoir en Egypte et au Maroc. Le 25 novembre dernier, le parti islamiste marocain Justice et développement a emporté 107 sièges sur 395 au Parlement. Le roi Mohammed VI a nommé Premier ministre Abdelilah Benkirane, le chef du parti Justice et développement, conformément à la nouvelle constitution marocaine qui l’oblige à prendre comme chef du gouvernement un membre du parti arrivé en tête. En Égypte, l’élection qui s’est tenue les 28 et 29 novembre derniers, doit se poursuivre en janvier 2012, verra sans doute la victoire des  Frères musulmans (ci-contre leur logo officiel). Ces élections mettent au grand jour la réislamisation en profondeur des sociétés arabes en cours depuis plusieurs décennies. A l’occasion de ces scrutins, politiques et médias français, soumis à la dictature du politiquement correct, s’emploient à qualifier les partis islamistes de « modérés », un oxymore qui tente de rassurer la population française confrontée à une poussée de l’islam sur son propre territoire.

50 % de clandestins en plus dans l’Union européenne ! ‏

Les chiffres donnés par Gil Arias Fernandez, directeur adjoint de l’agence européenne de contrôle des frontières, Frontex, font froid dans le dos. Entre le 1er janvier et le 30 septembre 2011, le nombre d’immigrés clandestins a augmenté de 50 % par rapport à la même période de l’année précédente ! 113.000 immigrés clandestins sont entrés dans l’Union européenne depuis le début de l’année, contre 77.000 l’année dernière. Gil Arias Fernandez explique que : « Cette explosion est due à l’afflux massif d’immigrés originaires des pays d’Afrique du Nord directement vers l’Italie et Malte, au premier semestre de cette année ». Au cours du seul mois de mars dernier, 20.000 clandestins en provenance du Maghreb avaient tenté de pénétrer dans l’Union européenne, beaucoup réussissant d’ailleurs à s’installer en France.

Démonstration de force de Casapound à Naples

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Malgré l’interdiction de la mairie napolitaine, plus de 2000 militants du mouvement de la droite radicale et sociale italienne Casapound se sont rassemblés samedi au cœur de la ville pour imposer leur droit à la parole et à l’expression publique. L’objectif de ce rassemblement était double : protester contre le coup d’Etat légal représenté par l’arrivée de l’oligarque Carlo Monti au pouvoir et répondre aux violentes agressions dont ont été victimes les militants napolitains de Casapound ces derniers mois. Les militants ont su observer une attitude calme et digne qui tranche avec les exactions et pillages commis quelques semaines auparavant par les groupes d’extrême gauche à Rome. C’est donc au terme d’une journée sans incidents que Gianlucca Iannone, président de Casapound, a pu prendre la parole pour dénoncer avec force la dictature de la banque et de l’usure dont les groupes prétendument « antifascistes » sont les idiots utiles.

[Tribune libre] Allez Poutine ! Par Jean Fouché

Allez Poutine ! Par Jean Fouché

Je suis heureux de reprendre la plume sur mon blog après 9 mois d’absence, pour saluer la candidature de VVP [Vladimir Vladimirovitch Poutine] à la prochaine élection présidentielle. Et je ne serai pas hypocrite, je suis donc heureux de saluer sa très prochaine ré-élection comme Président de la Fédération !

Etant moi-même depuis 4 ans certain de sa candidature, j’ai observé avec amusement les réactions du monde occidental. Bien qu’empêtré dans des scandales politico-financiers (les frégates de Taiwan), sexuels (les frasques de DSK) ou simplement en pleine débâcle financière, les européens ne se sont en fait pas sentis gênés pour condamner avec une quasi unanimité, la ré-élection annoncée de VVP. On a vu l’amour de la Démocratie de ces grands donneurs de leçons, encore dernièrement avec leur réaction à l’annonce du referendum en Grèce concernant la situation financière : Consulter le Peuple ? Quelle horreur ! Alors bien sur, que la majorité des citoyens Russes renouvelle sa confiance à VVP ne doit avoir aucune importance : Pour eux, VVP ne DOIT PAS être président de la Russie, on ne sait d’ailleurs pas exactement pourquoi mais ce n’est pas grave : VVP ne DOIT pas être président!

Eh bien si ! VVP doit reprendre la conduite du pays, et ceci pour plusieurs raisons :

Tout d’abord une raison Historique : VVP est l’homme qui a remis la Russie sur les rails et a permis un développement extraordinaire du pays, de Moscou à Vladivostok. On entend souvent dire que Moscou s’est développé mais que le reste du pays est resté figé, c’est bien sur entièrement faux. Bien sur Moscou s’est plus développé que les autres villes et régions, tout comme Paris est plus développé que la Lozère ou le Cantal, New-York plus que le Kansas, etc. Mais globalement le progrès a touché l’ensemble de la Russie, et tous les russes.

VVP est aussi, et c’est important, celui qui a rendu aux russes la fierté d’être Russe ! Il y a 15 ans, beaucoup de russes rêvaient de partir à l’étranger. Le rêve de toute ou presque jeune fille russe était de rencontrer un européen ou américain qui l’emmènerait hors de Russie. Les choses ont bien changé aujourd’hui, les Russes sont fiers de leur pays et ne rêvent plus majoritairement de le quitter.

Dmitri Medvedev a hérité de cette situation, et a avec brio certes, poursuivi l’œuvre mise en route par VVP. Il semble normal que puisque la Constitution le permet, VVP reprenne la place aux commandes et propose à Medvedev de continuer à travailler ensemble.

Une autre raison est que les années à venir, et en particulier l’année 2012 me semble-t-il, s’annonce très délicate. La faillite de plusieurs pays européens (après la Grèce, la France devrait voir le résultat concret de ses 20 dernières années de politiques ; un effondrement complet, entrainant dans son sillage la chute de la monnaie européenne), des évènements sociaux en Europe de l’Ouest qui pourraient être sanglants, un effondrement relatif des Etats-Unis, un conflit armé entre Israël et l’Iran et une unification des pays arabes sous la bannière de l’islam radical. Tout ceci rendra la situation en Russie plus que délicate tant sur le plan international avec les menaces intégristes dans le Caucase, que sur le plan intérieur: Un effondrement des pays européens provoquera une diminution des commandes de pétrole et de gaz à la Russie et donc une baisse notable des ses revenus.

Cette situation devrait être utilisée par certains milieux, voire certains pays, pour tenter de déstabiliser la Russie. Il n’est pas un secret que certains verraient d’un bon œil une “révolution orange” en Russie, et c’est pour cela également qu’un Président fort est nécessaire.

Les media occidentaux ont déjà pris fait et cause contre VVP, ce n’est pas nouveau ! Il n’est que voir comment est présenté tout ce qui pourrait être un signe du ras le bol des russes contre VVP. Par exemple il y a quelques jours, VVP se serait fait siffler durant un évènement sportif auquel il assistait! Quelle affaire ! Tout d’abord il semblerait que les sifflets aient fusé contre le perdant du match et non contre VVP, mais même si VVP avait été sifflé, je ne vois pas très bien où est le problème: Dans un pays démocratique, certains ont le droit d’être contre le pouvoir en place et d’exprimer leur mécontentement, tant bien sur qu’ils restent dans la légalité.

On lit également dans la presse européenne que les élections russes à la Duma et au Kremlin ne sont pas démocratiques, car certains partis n’ont pas le droit de s’y présenter.

Il est clair que certaines règles ont été mises en place pour éviter des candidatures fantaisistes, et c’est excellent. C’est d’ailleurs le cas dans de très nombreux pays, en France par exemple il faut être parrainé pour être candidat à la présidence du pays. Parrainé par 500 notables, ce qui est d’ailleurs une bonne manière d’éviter les candidats encombrants…
Le cas de la France est d’ailleurs bien pire car le système de comptage fait qu’avec 8% des voix, les communistes ont 20 députés, tandis qu’avec 15% les nationalistes n’en ont aucun ! Notons que jamais la Russie ne se permet de critiquer le système électoral français malgré son manque évident de démocratie !

Pour revenir à la Russie, il est un point qui me semble important : les jeunes de 18-25 ans qui sont peut-être les plus contestataires n’ont pas connu la Russie d’avant Poutine, ils avaient alors entre 7 et 15 ans ! Nous avons connu la Russie soviétique, nous avons connu la Russie d’Eltsine, et SAVONS combien la Russie d’aujourd’hui s’est améliorée! Il m’arrive souvent de me remémorer Moscou en 1995 par exemple, et je me dis avec émotion que OUI, les choses se sont vraiment améliorées !

Dans le même temps, beaucoup ont une vision totalement faussée du monde occidental. Je discutais dernièrement avec des russes d’une petite trentaine d’années qui revenaient d’un voyage de 2 semaines en France. Ils me disaient être partis avec en tête les images vues à la télévision; ils en sont revenus avec les images de la réalité et m’ont dit “quel choc, cela n’avait rien à voir avec ce que nous pensions, nous étions vraiment heureux de revenir à la maison”!

Il est donc nécessaire que les jeunes russes comprennent que le monde d’aujourd’hui n’est pas ce que l’on voit sur les écrans, que leur pays s’est fait lentement, et s’est très largement développé depuis une dizaine d’années, justement sous la direction de VVP. Et que pour éviter à la Russie une chute comme celle actuelle de l’Europe, il faut aller de l’avant, avec prudence et détermination. Je suis persuadé que VVP saura garder la Russie dans cette direction !

Jean Fouché

[box class=”info”] Source : La Russie aujourd’hui. [/box]

Sur son blog, Jean Fouché indique qu’il a sur la Russie un regard depuis l’intérieur, loin des clichés et préjugés.

Photo : Moscou, le nouveau quartier des affaires Moskva-City. Crédit Anton Fomkin, licence CC.

L’Occident prépare son ingérence dans les élections russes

L’Occident prépare son ingérence dans les élections russes

01/12/2011- 12h00
MOSCOU (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a officiellement annoncé, dimanche dernier, sa candidature à la présidence de la République. Et la superclasse mondiale est sur le pied de guerre pour discréditer les élections russes et présenter Poutine comme un crypto-dictateur ! Le site internet du journal Le Figaro a, par exemple, mis en place un blog intitulé « Echos de Russie », qui s’inspire du modèle des révolutions arabes : il s’agit de donner un écho en France à des contenus audiovisuels présentés comme confidentiels, voire supposés censurés par le pouvoir russe. Cette opération concerne surtout à mettre en exergue une opposition assez fantomatique.

Qui sont les opposants russes ?

L’ opposition russe au parti de Poutine peut être classée en deux branches : d’un côté les opposants traditionnels, les communistes et les nationalistes, qui ne se privent pas d’exprimer leurs désaccords et ne sont pas diabolisés par les médias russes — à la différence de certains opposants au système en France. D’un autre côté, les partis dits libéraux soutenus par des ONG occidentales sont ultra‑minoritaires. Financés par les Etats-Unis et divers milliardaires dont Georges Soros, leurs rôles consistent à fomenter des « révolutions dites de couleur » sur le modèle ukrainien, pour que les Américains et leurs alliés puissent accuser la Russie d’être un régime autoritaire et donc ennemi.

[box class=info]Phto : Dmitri Medvedev et Vladimir Poutine/DR[/box]

Les Etats-Unis n’impressionnent pas Dimitri Medvedev

Les Etats-Unis n'impressionnent pas Dimitri Medvedev

30/11/2011 – 08h00
MOSCOU (NOVOpress) – La semaine dernière, Dimitri Medvedev et le républicain américain John McCain s’étaient livrés, via des canaux différents, à des joutes verbales qui fleuraient bon la Guerre froide d’antan. Le président russe n’entendait ainsi pas céder aux injonctions de l’Oncle Sam en matière de défense antimissile et de sécurité intérieure.

Dmitri Medvedev a en effet menacé de déployer dans l’ouest et le sud de la Russie des systèmes offensifs modernes garantissant la destruction des installations européennes du bouclier antimissile si les Etats-Unis poursuivaient son déploiement.

Et contrairement à d’autres, Medvedev est non seulement un homme de parole, mais refuse sans ciller de se plier aux visées hégémoniques US sur le sol européen. Pour preuve, un radar vient d’être mis en service dans la région russe de Kaliningrad. Moscou précise que le radar ne vise pas les partenaires occidentaux de Moscou et pourra être employé pour contrer les menaces communes. Medvedev déclare en effet que « cette station ne représente pas une menace contre nos voisins. Sa création ne ferme la porte ni au dialogue, ni aux discussions que nous menons ».

Le président russe a ailleurs ajouté que les informations collectées par ce radar pourraient être utiles au système de défense antimissile européen, puisque Moscou est prêt à utiliser en collaboration avec ses partenaires les capacités uniques de cette station, afin de contrer les éventuelles menaces que représentent les missiles.

De leur côté, les Etats-Unis envisagent de déployer de 2015 à 2020 une troisième zone de positionnement de leur système de défense antimissile en Europe. Or, Moscou s’oppose à ce projet. La Russie pointant du doigt le danger que représente un bouclier antimissile à proximité de ses frontières.

Le patriarche de l’église russe Cyrille en visite à Damas [vidéo]

Le patriarche de l'égilse russe Cyrille en visite à Damas [vidéo]

14/11/2001 – 15h15
DAMAS (via Info Syrie) – Au lendemain du putsch diplomatique de la Ligue arabe, Bachar al-Assad recevait, dimanche 13 novembre, le chef de l’Eglise orthodoxe russe, le patriarche Cyrille. L’occasion pour le président syrien de rendre une nouvelle fois hommage « au peuple et aux autorités russes qui se sont placées aux côtés du peuple syrien ». Le patriarche orthodoxe a quant à lui salué la Syrie, « un modèle de cohésion islamo-chrétienne ». Cyrille a aussi exprimé l’espoir de « voir le peuple syrien surmonter la crise qui secoue le pays », pays dont il espère qu’il demeurera « un pays d’amour et de paix ».

L’ « amour » et la « paix », on en en est encore loin en Syrie. Mais l’amitié, en revanche, entre Moscou et Damas, demeure, et le patriarche de Moscou et de toute la Russie va dans le même sens, à cet égard, que le président Dimitri Medvedev et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Autres signe de l’inflexibilité de la position russe sur ce dossier, cette déclaration d’un haut responsable du secteur russe de l’armement à l’agence Interfax, selon laquelle la Russie va continuer d’honorer ses contrats de livraison d’armes à la Syrie. Et ce ne devraient pas être les seuls échanges entre les deux nations, dans l’avenir. La Russie, très consciente du jeu joué par l’axe Euro-américain, axe dont la Ligue arabe est devenue une sorte de « délégué régional », ne devrait pas se laisser intimider par cette dernière péripétie de l’offensive généralisée de la coalition atlantiste contre les nations non alignées sur sa politique.

Guy Delorme,
pour Info Syrie

[box class=”info”]Crédit photo : Info Syrie[/box]

L’approvisionnement en gaz de l’Europe désormais assuré

L’approvisionnement en gaz de l’Europe désormais assuré

10/11/2011 – 18h30
MOSCOU (NOVOpress)  – Mardi 8 novembre, le chancelier allemand Angela Merkel, accompagné du président russe Medvedev et du Premier ministre français François Fillon, a inauguré le nouveau gazoduc Nord Stream. Ce gazoduc reliera désormais la ville russe de Vyborg à la ville allemande de Greifswald. Il permettra d’alimenter 26 millions de foyers européens, d’ici la fin 2012.

L’aboutissement de ce projet titanesque est une bonne nouvelle pour les pays occidentaux

Nord StreamL’itinéraire de Nord Stream passe par les eaux territoriales et les zones économiques exclusives du Danemark, de la Suède, de la Finlande, de la Russie et de l’Allemagne. L’acheminement du gaz russe vers les pays occidentaux se fait désormais directement, sans traverser des pays tiers, ce qui renforce la sécurité énergétique de l’Europe. Adieu donc aux chantages biélorusses qui, en 2009, avaient provoqué des coupures de chauffage et un arrêt de certaines usines dans une bonne partie de l’Europe.

Mais la Russie peut également se frotter les mains. L’opérateur du projet, Nord Stream AG, est détenu en majorité par le russe Gazprom (51 %). Les 49 % restants sont détenus par les allemands Wintershall Holding et E.ON Ruhrgas (15,5 % chacun), le néerlandais Gasunie et le français GDF Suez (9 % chacun). La Russie a donc désormais le contrôle de l’acheminement de son gaz vers ses clients. Elle a les mains libres pour négocier en position de force avec l’Ukraine et la Biélorussie. Jusqu’alors partenaires pour l’acheminement du gaz, ces deux pays ne seront plus, à moyen terme, que des clients dépendants du gaz russe.

Projet Pipeline South Stream et NabuccoLes Américains ne peuvent que constater les dégâts

Le projet de gazoduc américain Nabucco, en butte à de nombreuses difficultés diplomatiques et techniques, n’entrera pas en fonction avant 2017. Son objectif est d’approvisionner l’Europe en gaz non-russe via la Turquie, en contournant la Russie et l’Ukraine. Quant au gazoduc russo-italien South Stream en Méditerranée, il doit entrer en service d’ici 2015…

Pas sûr que les clients européens et les fournisseurs d’Asie centrale aient la patience d’attendre 2017 !

[box class=”info”]Crédits illustrations : chazelles.info/Wikipédia sous licence Creative Common – Boban Markovic/Wikipédia sous licence Creative Common[/box]

Russie : les nationalistes défilent dans plus de 60 villes

Russie: les nationalistes défilent dans plus de 60 villes

07/11/11 – 08h00
MOSCOU (NOVOpress)
– C’est une démonstration de force réussie pour les mouvements nationalistes anti-Poutine et « anti-caucasiens ».

Ils étaient en effet plus de 15000 à Moscou pour participer à la « Marche russe », ainsi que plusieurs centaines ou milliers dans plus de 60 autres villes, démontrant l’existence d’une réelle « opposition de droite » à Vladimir Poutine et son parti « Russie unie ».

Les manifestants exigeaient de « rendre la Russie aux Russes » et réclamaient des élections « libres et démocratiques ».

Dénonçant la corruption supposée du parti au pouvoir et fustigeant les sommes englouties pour ces « républiques du Caucase jadis séparatistes et désormais rongées par l’islamisme », la foule, essentiellement jeune et masculine, a défié de ses slogans anti-gouvernementaux un impressionnant dispositif policier déployé pour l’occasion.

Crédit photo : koraxdc via Flickr (cc)

[Kiosque étranger] Une manifestation à Moscou contre l’islamisation

Une manifestation à Moscou contre l'islamisation

05/11/2011 – 14h00
RENNES (NOVOpress) –
Le journaliste du Daily Mail Craig MacKenzie n’est pas réputé pour son sens des nuances et sa profonde connaissance de l’histoire européenne.

Néanmoins, son compte rendu de la manifestation contre l’islamisation de la Russie qui eu lieu le 4 novembre dans la capitale russe a au moins le mérite d’exister.

Près de cinq mille Russes ont défilé dans les rues de Moscou pour protester contre la présence grandissante d’immigrants musulmans venus des républiques islamisées du Caucase.

Même si la présence de petits groupes radicalisés a terni la manifestation, cette importante marche révèle la préoccupation croissante de l’opinion russe face à l’islamisation.

[box]Consulter l’article (en anglais) : Daily Mail[/box]

Photo : L’université d’état de Moscou. Crédit : JackofDiamonds1 via Flickr (cc)

Voyage au bout de la Russie : un regard Identitaire – Par Catherine Blein

Voyage au bout de la Russie : un regard Identitaire - Par Catherine Blein

Ils sont deux et partent pour un long périple qui les conduira, après un Brest- Moscou par vol régulier, de Moscou à Vladivostok par le mythique Transsibérien (ci-dessus, son trajet).
Lui c’est Dominique Lescure, membre du Bureau exécutif du Bloc Identitaire, elle c’est Myriam Marchand, la candidate Identitaire de Nissa Rebela aux dernières cantonales, qui a frôlé les 15%.

Ils partent là bas afin de rencontrer la nouvelle Russie, celle d’après les monstruosités du communisme, mais aussi la Russie éternelle, la Sainte Russie, qui est en train de renaitre.
Ils partent pour « sentir le vent » dans ce pays si vaste de notre Europe, et pour y faire la connaissance de nos camarades Identitaires Russes.

C’est Alexandre Latsa, journaliste franco-russe vivant à Moscou qui les guidera.
Yann Vallerie les interviewera pour Novopress à leur retour, sur les différentes étapes de leur voyage.

Leur voyage commence à Moscou, la capitale et plus grande ville d’Europe.

Leur deuxième étape sera Kazan, étape particulièrement intéressante car cette ville compte 50% de population musulmane, ce qui est colossal, mais cette population semble toutefois très encadrée par le régime Poutine-Medvedev.

Puis ils feront halte à Ekaterinenbourg, ville au nom tragique depuis qu’y fut massacrée toute la famille Impériale le 17 Juillet 1918.

Troisième étape : Blogovenchek, une cité composée à 75% de Chinois, puis le Lac Baikal, la plus importante réserve en eau douce de la planète, puis l’ile d’Olkon, berceau du Chamanisme où Dominique et Myriam doivent rencontrer le Chaman de Russie.

Une halte ensuite à Birobidzhan, ville cent pour cent juive, qui à la chute du mur de Berlin, s’est vidée de l’immense majorité de sa population, partie pour Israël.

Enfin, ils arriveront à Vladivostok, ultime étape de leur voyage, aux confins de l’Asie. Et c’est bien de collaboration avec l’Asie qu’il s’agira lors du sommet 2012 de l’A.P.E.C (Asia Pacific Economic Cooperation) qui se tiendra sur la presqu’ile de Rusky Island, près de Vladivostok, et qui réunira Russie, Chine, Japon, Corée du Sud et Corée du Nord.

Ce long voyage de Dominique Lescure et Myriam Marchand s’annonce riche d’enseignements pour nous. Ils nous diront ce qui reste de l’héritage soviétique, comment les Russes gèrent les villes à forte densité musulmane, quel est le rôle de l’état dans l’économie, où en est la classe moyenne, l’évolution de l’agriculture depuis la fin des kolkhozes et la privatisation des terres, ce que pèse les Identitaires et si, comme ceux-ci le souhaitent et comme nous le souhaitons aussi, l’avenir de la Russie est d’adhérer à l’U.E…

Catherine Blein

[box]Photo en Une : trajet du transsibérien. Crédit : Stefan Kühn (cc)[/box]

Vers un renouveau du parti communiste en Russie ?

Vers un renouveau du parti communiste en Russie ?

26/10/11 – 12h50
PARIS (NOVOpress)
– Malgré le redressement de l’ère Poutine, la brutalité du passage à l’économie de marché et au libéralisme a causé beaucoup de dégâts dans la société russe.

Criminalité, corruption, bond des inégalités, précarité sociale… ce sont sans doute ces maux qui expliquent le regain de sympathie que connaît actuellement le parti communiste en Russie.

En effet, aujourd’hui, 6% des Russes déclarent soutenir activement le Parti communiste russe et plus de 20% affirment en être des sympathisants.

C’est le Centre d’étude de l’opinion publique russe qui a dévoilé ces chiffres.
C’est au sein des classes populaires, âgées et peu diplômées que le PC trouve le plus grand nombre de sympathisants.

Parallèlement l’opposition jadis virulente au PC s’atténue, le nombre de Russes se déclarant neutres vis-à-vis du Parti communiste ne cessant d’augmenter, passant de 39% à 48% au cours des dix dernières années.

Crédit photo : damienbottolier via Flickr (cc)

Saint-Pétersbourg : Un fan de foot tué par trois immigrés ouzbeks

Saint-Pétersbourg : Un fan de foot tué par trois immigrés ouzbeks

24/10/2011 – 14h30
SAINT-PETERSBOURG (NOVOpress) –
Les tensions ethniques sont vives en Russie et la mort ce week-end d’un fan de l’équipe de football du FK Zenit St. Petersburg risque encore de raviver les antagonismes.

Un Russe, Roman “Rubin” Lovchikov, 22 ans, a été battu à mort vendredi à Saint-Pétersbourg, à coups de barre de fer par trois immigrés ouzbeks. Les trois meurtriers, Mamur Kudratov, 32 ans, Ikram Razikov, 41 ans, et son frère Nizam, 33 ans, ont été immédiatement interpellés et incarcérés.

C’est le troisième fan de football tué par des immigrés en moins d’un an. Le président russe, Dmitry Medvedev, a appelé à la “paix ethnique” dans le pays.

Photo : Saint-Pétersbourg. Crédit photo : Dezidor. Licence CC.

La drogue afghane contre la Russie : les Etats-Unis en accusation

La drogue afghane contre la Russie : les Etats-Unis en accusation

13/10/2011 – 09h30
KABOUL (NOVOpress) –
La production d’opium en Afghanistan a explosé en 2011 : + 61% par rapport à 2010, selon le rapport annuel sur l’Afghanistan du Bureau des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC). Les surfaces cultivées ont également augmenté (+7%) par rapport à 2009 et 2010. Résultat : les revenus des producteurs de pavot ont atteint 10 700 dollars à l’hectare en 2011, un niveau jamais observé depuis 2003.

Lors du forum international “Objectifs du Millénaire pour le développement en Europe orientale et en Asie centrale”, organisé à Moscou en début de semaine, Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a rappelé la nécessité de « lutter contre la drogue afghane à toutes les étapes de sa fabrication, en commençant par la destruction des plantations ». Tout en ajoutant : « Il nous est difficile de comprendre pourquoi nos partenaires américains ne veulent pas que la Force internationale d’assistance à la sécurité en Afghanistan s’en charge ».

Victor Ivanov, lui, tient la réponse. Pour le chef du service fédéral russe anti-drogue, « la production de la drogue, en Afghanistan, a un rapport direct avec la présence des forces étrangères et américaines dans ce pays ». Une partie considérable de la drogue étant acheminée, en contrebande, de l’Afghanistan en Russie, tandis que la plus grande partie de l’héroïne, utilisée, en Russie, est de production afghane.

Ainsi, selon Victor Ivanov , « il est évident que l’augmentation rapide du nombre des morts, chez les jeunes de 15 à 34 ans, en Russie, à cause de l’usage de drogues, coïncide avec le début des opérations militaires des forces étrangères en Afghanistan ». Pendant la guerre du Vietnam, les communistes vietnamiens utilisaient la drogue afin de pourrir la santé des troupes américaines.  Depuis, les Etats-Unis semblent avoir retenu la leçon en retournant cette arme contre la jeunesse russe.