Plus de 4 000 islamistes auraient pénétré en Europe en tant que « réfugiés »

07/09/2015 – EUROPE (NOVOpress)
D’après le Sunday Express qui cite une source en provenance de l’Etat islamique, l’invasion migratoire que nous subissons aurait permis le passage en Europe de 4 000 djihadistes déguisés en réfugiés.

Les combattants s’intègrent aux flux de réfugiés dans les ports turcs d’Izmir et de Mersin pour arriver en Italie via la mer Méditerranée. Ensuite, ils se dirigent vers d’autres pays européens notamment la Suède et l’Allemagne


Poutine : « les USA sont responsables de la crise migratoire en Europe »

07/09/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
Vladimir Poutine pointe du doigt la responsabilité des Américains dans la définition d’une politique migratoire qui s’opère au « mépris des particularités historiques, religieuses, nationales et culturelles » de l’Europe, qui suit aveuglément cette ligne. On ne saurait mieux dire.

Crédit photo : Capture d’écran de l’intervention de Vladimir Poutine au Forum économique oriental, qui s’est tenue à Vladivostok du 3 au 5 septembre 2015, traduction et sous-titres : RT


Submersion de l’Europe par les vagues migratoires : une arme de destruction massive du vieux continent…

07/09/09/2015 – MONDE (NOVOpress avec le Kiosque Courtois)
En regardant les images diffusées en boucle sur le blocage de la gare de Budapest débordée par des « réfugiés » syriens ou d’ailleurs, personne n’a vérifié, une idée s’impose: ce ne sont pas des migrants, ce sont des combattants.

C’est en tout cas ce qu’affirme, documents à l’appui, Karine Bechet Golovko dans son blog Russie Politics. Dans un article intitulé « L’arme migratoire et le Maïdan européen », la journaliste s’interroge sur la nature des soi disant « réfugiés » qui ont bloqué la gare Centrale de Budapest en début de semaine. « En regardant les images diffusées en boucle, affirme t elle, une idée s’impose : ce ne sont pas des migrants, ce sont des combattants ». Et Karine Bechet Golovko de poursuivre :

On voit une foule compacte, organisée et volontaire [On voit] des meneurs agiter la foule, la diriger. Ce n’est pas un groupe de migrants épuisés par le trajet, qui, enfin, arrive sans force en Europe, après tant d’horreurs, après la faim, après la guerre. C’est un groupe de combattants.

Migrants désespérés ou combattants organisés ?
Migrants désespérés ou combattants organisés ?

Les images qu’elle commente en ces termes sont tout à fait parlantes et l’idée d’une « Cinquième colonne » islamiste mettant à profit les flots de « réfugiés » pour envahir l’Europe vient naturellement à l’esprit. Dans une de ses dernières vidéos, Daech évoque 500 000 djihadistes qui seraient, à terme, opérationnels sur le sol européen. Même si ces chiffres sont exagérés — mais qui peut les infirmer ? — il n’est pas douteux que l’État islamique devrait rapidement disposer, les choses étant ce qu’elles sont, d’une force de frappe susceptible de créer une situation de chaos en Europe.

L’immigration est devenue une arme de déstabilisation massive, en conformité avec la théorie du chaos contrôlé, développée par les États-Unis

n’hésite pas à affirmer pour sa part l’écrivain Alexandre Prokhanov dans une récente tribune publiée dans le quotidien russe Les Izvestia. Quant à l’ONU, elle préconise, dans un rapport de mai 2011, l’entrée sur le territoire européen de 150 millions d’immigrés d’ici 2050. Ce n’est donc qu’un début…

Lire la suite

51% des Français opposés à l’accueil des « migrants »

06/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
L’Ifop a réalisé une nouvelle enquête sur l’opinion des Français face aux « migrants », après la publication de la photo du petit syrien mort et échoué sur une plage en Turquie. 51% des Français restent opposés à l’accueil des immigrés contre 64% en juillet… On voit à quel point les immigrationnistes tentent de manipuler l’opinion pour lui imposer l’invasion obligatoire.


« Dheepan » Les cités intouchables

04/09/2015 – CULTURE (Présent 8433)
Contrairement à la propagande LGBT de La Vie d’Adèle il y a deux ans, le film Dheepan, Palme d’or 2015, n’a pas fait le bonheur de toutes les critiques de gauche. En découvrant le film en salles, on comprend pourquoi.

C’est une chance pour Jacques Audiard que les frères Coen aient présidé le jury de Cannes cette année. L’originalité du style de l’auteur, son empreinte personnelle et l’histoire forte d’amour et de guerre qu’il nous raconte n’ont pas dû laisser indifférents ces deux grands cinéastes.
8433-Une
Audiard (réalisateur du très bon Un prophète) dresse un état des lieux sans concession de nos banlieues françaises (effarant à vrai dire) véritables no-go zones dans lesquelles on n’aperçoit jamais un flic, entièrement livrées aux gangs ethniques. De quoi donner des boufioles au Monde : un film « simpliste dressant un tableau très sombre des banlieues françaises ». Et à Libération : « Un décor de désolation et de violences urbaines, traversé par une idéologie du nettoyage au Kärcher et d’un héroïsme viriliste. »

Car on a beau se crever à faire un film sur le parcours d’un migrant fuyant la guerre civile au Sri Lanka (presque entièrement dialogué en tamoul), encore faut-il qu’il soit vraiment politiquement correct… Notamment à l’égard de nos braves racailles, casseurs et dealers bien de chez nous, nouvelle sorte d’« intouchables » qui vont réveiller le Tigre qui sommeille en Dheepan. Ajoutez à cela la notion de déracinement, de « mauvais » et de « bons » immigrés travailleurs et respectueux du pays d’accueil, désireux de s’intégrer alors que les autres non… (au point, détail percutant, que le Tamoul demande à sa femme de porter le voile alors que ce n’est pas sa religion : « Ça a l’air d’être ce qui se fait, en France »).

À la différence de beaucoup de réalisateurs français, Audiard sait ce qu’est le cinéma. On retrouve son réalisme brutal mêlé de visions oniriques, la poésie qui traverse chacun de ses films, la beauté éblouissante de ses plans. Mais aussi les thèmes qui lui sont chers : la famille, la rédemption par les femmes, la volonté de ne pas se laisser faire. Il est question ici d’une fausse famille : un homme, une femme, une petite fille. Combinée en quelques minutes d’une scène saisissante pour obtenir l’asile politique. Une vraie famille va-t-elle naître ? C’est le plus bel enjeu du film.

Caroline Parmentier

Invasion migratoire : la situation expliquée en cartes

04/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Depuis le début de l’année, plus de 350 000 personnes ont traversé la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, ce qui représente la plus importante vague migratoire qu’a connu le vieux continent depuis la Seconde guerre mondiale.

Remise en cause de l’espace Schengen, divisions autour des quotas… Les pays européens restent divisés face à ces arrivées massives. Alors que certaines nations ont décidé de renforcer leurs frontières, d’autres appellent à accueillir de manière obligatoire les immigrés qui foulent le sol européen.



Migrants : la crise européenne expliquée en cartes par lemondefr

Propagande et manipulation pro -immigrationiste : les tweets que vous ne verrez pas dans la presse du régime

03/09/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Alors que les journaux montrent tous la même photo de cet enfant noyé comme justificatif à l’ouverture de toutes les frontières, voici ce qui est censuré :

 

Réfugiés accueillis par : L’Arabie Séoudite : 0 Le Koweit : 0 Le Qatar : 0 Les Émirats Arabes Unis : 0 Bahrain : 0

 

Les riches pays Arabes à l’Union Européenne :
« Bon sang, ouvrez la porte aux réfugiés syriens, bande de glandeurs indifférents ! »

et quelques photomontages glanés sur le net…

arabie et enfant01
Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud, précédent roi d’Arabie Séoudite, dans un photomontage avec Aylan Kurdi, l’enfant mort noyé dans une tentative de passage clandestin vers la grèce.
arabie et enfant02
Un autre photomontage montrant le mépris des pétromonarchies à l’égard du sort des « migrants », toujours avec Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud et Aylan Kurdi.

Invasion migratoire : ces Européens qui incitent les immigrés à venir toujours plus nombreux

euronews macédoine

02/09/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Alors que l’Europe doit faire face à la menace sans précédent d’une invasion migratoire massive , certaines « initiatives citoyennes » se mettent en place pour favoriser l’accueil des immigrés sur notre sol.

En France, un « Airbnb pour les migrants » a été lancé par l’association Singa. Son application baptisée Calm (Comme à la maison) est destinée à mettre en relation des hôtes et des immigrés clandestins.

En Islande, 13.000 personnes, soit 4 % de la population du pays, ont rejoint une page Facebook demandant à ce que leur pays accepte davantage de réfugiés…

En Espagne, certains font la promotion d’un réseau de « villes refuge » pour faciliter l’accueil des clandestins.

L’Europe aurait-elle choisi le suicide ?


Vous avez une chambre libre ? Ils vous proposent d’héberger un immigré !

28/08/2015 – FRANCE (NOVOpress)
L’association immigrationniste Singa vient d’annoncer le lancement du dispositif CALM (Comme A La Maison) avec le slogan suivant : « Vous avez une chambre libre dans votre appartement ? hébergez un réfugié« .

Pour Alice Barbe, cofondatrice de l’association Singa, «Le projet Calm est une sorte de Airbnb, mais adapté aux réfugiés».

Voici la présentation du projet :

Vous cherchez une solution de logement pour quelques jours, quelques semaines ou quelques mois ? Et surtout, vous cherchez une expérience humaine qui va vous permettre de vous familiariser avec la France ?
Le dispositif CALM permet la mise en relation entre des réfugiés mal logés ou sans domicile fixe et des particuliers. Pour cela, il s’appuie sur une communauté grandissante de citoyens souhaitant s’engager sur l’accueil des réfugiés et, à terme, sur une plateforme web qui permettra un impact plus important. Ce dispositif doit répondre, au-delà de l’hébergement, au besoin important et grandissant d’inclusion socio-professionnelle des réfugiés en France.

Avec des projets tels que celui de l’association Singa, l’invasion migratoire n’est pas près de s’arrêter…


Allemagne : un incendie criminel détruit le chantier d’un centre d’accueil d’immigrés

26/08/2015 – MONDE (NOVOpress)
Une salle de sport scolaire en cours de transformation comme refuge temporaire pour les demandeurs d’asile a été brûlée lors d’un incendie criminel.

Les enquêteurs croient que l’incendie survenu dans la petite ville de Nauen, à l’ouest de Berlin, a été provoqué intentionnellement. Personne n’a été blessé. Des manifestants avaient déjà manifesté contre l’arrivée de ces clandestins dans la région. Un peu plus tôt la chancelière allemande Angela Merkel avait condamné des manifestations violentes devant un refuge d’asile dans la ville de Heidenau, près de Dresde, en fin de semaine dernière. Des dizaines de policiers ont été blessés dans les affrontements. Mme Merkel a décrit le comportement des militants patriotes à Heidenau comme « révoltant » et « honteux » et a décidé d’aller rendre visite aux réfugiés de cette ville ce mercredi. L’Allemagne attend jusqu’à 800.000 demandeurs d’asile avant la fin de 2015. La plupart des Allemands sont favorables à l’arrivée des demandeurs d’asile, mais une petite minorité reste ferme dans son opposition. Le brasier a détruit le gymnase dans les premières heures de mardi.

Lire la suite

Clandestins : depuis mai, la Méditerranée est moins meurtrière

migrants_secourus

01/08/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Le renforcement des moyens de la mission de surveillance « Triton » conduit à sauver plus de clandestins en mer… et donc à en encourager encore plus de tenter leur chance.

Routine : chaque jour, les autorités italiennes annoncent le sauvetage de migrants repêchés en Méditerranée. Des centaines de vies ont été sauvées depuis le renforcement des moyens de la mission « Triton ». La zone d’intervention de la mission a alors été élargie pour se rapprocher des côtes libyennes, et son budget, revu à la hausse.
Le nombre de morts est en net recul, à en croire un rapport publié le 1er juillet par l’agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) : si ce flux ne cesse de croître – 150 000 personnes sont arrivées sur les côtes européennes par la Méditerranée depuis le début de l’année, dont la moitié en Italie – , le nombre d’individus décédés ou portés disparus a diminué de manière spectaculaire. 12 victimes ont été identifiées au mois de juin, contre plus de 1 750 entre janvier et avril 2015.
Outre la météo plus favorable,

Les opérations de recherche et de sauvetage menées par les Européens depuis mai ont eu un impact immédiat et positif

note le HCR. Officiellement mission de surveillance, « Triton » s’est muée en opération humanitaire. Résultat : depuis le renforcement de la mission, 1 migrant sur 427 embarqué en Méditerranée a perdu la vie en mer contre 1 sur 16 en début d’année.

Techniquement, Frontex est une agence de protection des frontières, mais dans la pratique nous sauvons des individus et les ramenons en Italie, donc notre action ne diffère en rien de celle de « Mare Nostrum » »

reconnaît Ewa Moncure, porte-parole de l’agence européenne de protection des frontières, Frontex.
Ambiguïté entretenue à l’endroit des opinions publiques européennes, mais qui ne trompe pas les passeurs, lesquels envoient de plus en plus de clandestins en mer.
Si l’on ne peut que se féliciter des vies sauvées, il est en revanche tragique de constater l’appel d’air à l’immigration clandestine que constitue « Triton » tant que les responsables de Frontex ne reconduiront pas les naufragés à leur point de départ au lieu de les acheminer sur le sol européen.

Italie : Après avoir obtenu l’air conditionné, les clandestins manifestent contre les moustiques

06/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Non contents de débarquer illégalement, les clandestins exigent des conditions de séjour optimales… et les obtiennent.

Il est décidément bien douloureux, le sort réservé en Italie à nos frères migrants venus à la recherche, selon la formule consacrée, d’une vie meilleure. Il ne se passe guère de jours sans qu’ils doivent protester contre le standing déplorable de leurs conditions d’accueil.

Le mois dernier, les « réfugiés » hébergés dans le camp de la Croix-Rouge à Bresso (dans la province de Milan, en Lombardie) s’étaient soulevés pour protester contre les températures trop élevées sous les tentes – eh oui, en Italie aussi il fait chaud – ainsi que contre un changement apporté dans les menus. À cause justement de la chaleur, la Croix-Rouge avait cru bien faire en leur servant du riz froid : « une nouveauté, écrivait très sérieusement La Repubblica qui, semble-t-il, n’a pas été appréciée ». Les responsables du camp n’avaient pu rétablir l’ordre, après avoir appelé les carabiniers à la rescousse, qu’en promettant de fournir immédiatement des ventilateurs. On a travaillé en outre, ces dernières semaines, « à l’installation de l’air conditionné sous chaque tente » – le camp en compte 54, dont chacune abrite entre 6 et 8 clandestins.

Las, d’autres tortures restaient réservées aux « réfugiés » de Bresso. Jeudi après-midi, une centaine d’entre eux ont à nouveau marché sur les bureaux de la direction pour exprimer leur mécontentement. « Cette fois-ci, ils dénoncent la piètre qualité du séjour. Il y a trop de moustiques dans les tentes ». Les malheureux immigrés ont donc exigé qu’on leur distribue tout de suite de la lotion antimoustiques,

en menaçant d’élargir leur protestation si leurs revendications n’étaient pas prises en compte.

Crédit photo : il Giornale, ultime notizie (CC) = Nel campo profughi di Bresso (MIlano)

Syrie : victoire des Kurdes contre l’EI à Tal Abyad, la Turquie refoule les réfugiés

16/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Alors que les forces kurdes marquent des points contre l’État islamique en Syrie, la Turquie dévoile son double jeu, ne laissant passer les réfugiés fuyant les combats que quand ceux-ci peuvent couvrir la fuite des terroristes de l’EI.

Les Unités de Protection du Peuple Kurde, forces kurdes de Syrie, ont encerclé et pris la ville de Tal Abyad tenue par les terroristes de l’État islamique, soutenus dans leur offensive par des raids aériens américains. Proche de la frontière turque, Tal Abyad se trouve dans la province de Raqa, bastion de l’État islamique et constitue un point de passage important pour ses combattants.
Des milliers d’habitants tentent désespérément d’échapper aux combats, fuyant vers les zones contrôlées par les Kurdes et surtout tentant de franchir la frontière turque.


Pendant plusieurs jours, les observateurs étrangers ont voir des milliers de civils bloqués derrière les barbelés qui séparent la Turquie de la Syrie. Malgré les pleurs et le désespoir de familles entières, souvent accompagnés de jeunes enfants, les militaires turcs n’ont pas fait le moindre geste pour les secourir. Bien au contraire les rares civils parvenant à se faufiler ont été repoussés par des canons à eau et des gaz lacrymogènes.

Lire la suite

Le Bloc identitaire dénonce la présence de campements sauvages à Lyon

Joie du vivre-ensemble : des Africains attaquent un camp de roms à saint-Denis

18/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
[Campement sauvage La Feyssine, Villeurbanne] – Depuis plusieurs années maintenant, des campements sauvages s’installent dans l’agglomération lyonnaise occasionnant des troubles importants pour le voisinage. Les terrains sont transformés en véritables décharges publiques.

Le Bloc Identitaire Lyon a souhaité dénoncer la complicité des pouvoirs publics face aux multiples dangers que font courir à la population ces bidonvilles : insécurité (cambriolages, violence, prostitution, mendicité agressive) et insalubrité.

Malgré les mesures d’évacuations mises en place par la préfecture, les camps se reforment presque immédiatement dans d’autres lieux.

Devant le campement sauvage La Feyssine (Villeurbanne), le Bloc Identitaire a rappelé que la seule solution pour stopper ce phénomène portait un nom : la REMIGRATION.


Allemagne : accueillir durablement de nombreux réfugiés syriens

12/03/2015 – BERLIN (NOVOpress)
Depuis quelques mois de nombreux réfugiés syriens sont accueillis en Allemagne. On leur apprend à lire, compter et parler en allemand. L’objectif : les réinstaller durablement, loin de la guerre et des camps de réfugiés. Un programme qui ne fait pour l’instant pas l’unanimité en Europe. Reportage dans la banlieue de Düsseldorf puis débat dans Europe Hebdo avec Cécile Kashetu Kyenge, députée italienne au groupe S&D et Philippe Juvin, député européen français du groupe PPE.



Suisse : l’UDC s’oppose à la venue de 3000 réfugiés syriens

06/03/2015-PARIS (NOVOpress)
Dans un communiqué daté du 06 mars 2015, le parti politique suisse UDC (Union Démocratique du Centre) déclare s’opposer à l’intention du Conseil fédéral (l’équivalent du gouvernement pour la France) d’accepter 3000 réfugiés en provenance de Syrie. L’UDC souligne qu’au lieu de l’octroi d’un statut de réfugié, la disposition de l’article 4 de la loi sur l’asile (l’octroi de « protection temporaire ») devrait être administrée. Cette disposition n’a jamais été utilisée jusqu’à ce jour en Suisse, alors que le texte de loi existe bel et bien.
Inquiet devant le tsunami migratoire qui déferle dans toute l’Europe de l’Ouest, les Suisses à l’instar des autres populations deviennent de plus en plus rétifs aux mesures favorisant cette vague de plus en plus imposante. Réfugiés réels ou fictifs, touristes qui ne repartent pas et autres clandestins s’installant dans les contrées helvètes sont de moins en moins les bienvenus.
Ainsi, le 25 février 2015, les fribourgeois se sont mobilisés en un millier de personnes lors de la cession parlementaire pour afficher leur hostilité au centre fédéral pour demandeurs d’asile prévu à Chevrilles (FR).
Avec ses collègues Beat Vonlanthen et Erwin Jutzet, la conseillère d’Etat fribourgeoise Anne-Claude Demierre se fit siffler lors de la présentation du projet. A l’inverse, le syndic de Chevrilles Othmar Neuhaus, opposé au centre, fut abondamment applaudi. L’opposition de la population au projet était claire. Malgré cela, Barbara Büschi, directrice suppléante de l’Office fédéral des migrations (ODM), a assuré qu’il n’y aurait pas de retour en arrière et que le projet serait conduit comme prévu.
Une page facebook s’est ouverte pour soutenir la population fribourgeoise largement hostile à ce centre d’accueil pour clandestins en espoir de régularisation.


Italie : 117.000 clandestins débarqués en un an dont 3% de vrais réfugiés

Italie : 117.000 clandestins débarqués en un an dont 3% de vrais réfugiés

24/08/2014 – ROME (NOVOpress) – Chiffres officiels du ministère de l’Intérieur italien, donnés mi-août lors d’une conférence de presse du ministre Angelino Alfano. Au cours des douze derniers mois (du 1er août 2103 au 31 juillet 2014), les « migrants » qui ont débarqué sur les côtes italiennes ont été au total 116.944, dont 101.480 depuis le 1er janvier – on notera l’emballement consécutif à l’opération dite Mare nostrum. 83% sont arrivés en Sicile. Alfano s’est félicité que l’Italie soit « la championne du monde de l’accueil ».

Sur ces 117.000 clandestins, seuls 35.424 ont pris la peine de déposer « une demande de protection internationale » ; 82.000, soit les deux-tiers, n’ont même pas essayé de se faire passer pour réfugiés. Après examen, 3.784 ont obtenu le statut de réfugié politique. Le méritaient-ils tous ? Il y a lieu d’en douter après des affaires comme celle de l’abbé Sergio Librizzi, directeur de la Caritas de Trapani (d’après le site officiel du diocèse, il avait même le titre de Monseigneur) et membre très influent de la commission préfectorale pour l’examen des demandes d’asile : il a été arrêté en juin dernier pour avoir, des années durant, imposé des rapports homosexuels aux « frères migrants » en échange du statut de réfugié.

Lire la suite