Suisse : projet de référendum d’initiative populaire interdisant la spéculation sur les matières premières agricoles

Suisse : projet de référendum d’initiative populaire interdisant la spéculation sur les matières premières agricoles

02/05/2014 – GENÈVE (Bulletin de réinformation) – Sur une initiative des jeunes socialistes suisses, nos voisins helvètes se prononceront d’ici trois ans, par référendum — votation comme on dit outre Léman — sur l’interdiction de la spéculation sur les matières premières agricoles. Le texte sobrement intitulé « Pas de spéculation sur les denrées alimentaires » vise avant tout les sociétés de négoce, intermédiaires entre producteurs et commerçants. Leur insolente bonne santé ont fini par échauffer les esprits en ces temps de crise mondialisée. La Suisse est d’ailleurs une plate forme majeure de la spéculation mondiale, avec un tiers des négoces sur les matières premières du globe. Alliance Sud, une ONG suisse, affirme que cette spéculation est trente trois fois plus importante qu’il y a dix ans avec 500 entreprises helvètes actives dans le négoce, le fret, le financement, l’inspection et le contrôle des marchandises. Alliance Sud a réussi à réunir les 100 000 signatures nécessaires pour l’organisation du référendum. Rappelons que les Suisses votent tous les trois mois des textes à tous les niveaux de leur vie politique, communale, cantonale ou fédérale. Des pratiques démocratiques proprement inimaginables en France.

L’objet de ce référendum n’est pas sans rappeler des événements qui, chez nous, ont abouti à la Révolution de 1789

Sous l’Ancien régime, la spéculation sur les grains était interdite. Divers règlements dont le traité de police de Nicolas Delamare, publié en 1709, considéraient les grains comme une denrée indispensable pour le peuple. La monarchie devait en assurer la distribution, avec un prix fixé. En mai 1763, Louis XV, sous les conseils de Turgot et du docteur Quesnay, précurseur d’Adam Smith, l’un des fondateurs du libéralisme économique, supprime tout contrôle de circulation des grains et toute fixation des prix. Ce décret s’étend à l’Europe entière en juillet de l’année suivante. Les intérêts d’une classe affairiste et cosmopolite ont ainsi primé sur le sort des peuples. Dès 1764 le prix du grain s’envole et les émeutes se multiplient. Nombre d’historiens voient dans ces événements l’une des causes majeures de la Révolution française. Une leçon que nos actuels eurocrates ultra libéraux auraient tout intérêt à méditer, avant le réveil des peuples de la vieille Europe.

Crédit photo : jd.echenard via Flickr (cc)

La Cour suprême américaine autorise les référendums sur l’interdiction de la discrimination positive

La Cour suprême américaine autorise les référendums sur l’interdiction de la discrimination positive

Le bâtiment de la Cour suprême américaine.

24/04/2014 – WASHINGTON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Par six voix contre deux, la Cour suprême américaine a confirmé la validité d’une loi de l’Etat du Michigan interdisant la sélection à l’université selon des critères d’appartenances à des minorités. Cette loi ne contrarierait ainsi donc pas l’égal traitement des citoyens.

Dans quel contexte intervient cette décision ?

Si, en 2003, cette même Cour suprême avait établi que la discrimination prétendument positive pouvait être utilisée à des fins de sélection dans les procédures d’admission à l’université, l’Etat du Michigan a préféré s’en remettre à la démocratie directe en organisant une consultation sur une interdiction de ce principe, en 2006. Les résultats ont été sans appel : 58 % des participants ont approuvé cette interdiction d’une sélection qui permettait d’instituer une préférence pour les minorités non blanches.

Lire la suiteLa Cour suprême américaine autorise les référendums sur l’interdiction de la discrimination positive

Vote massif des Vénitiens en faveur de leur indépendance

Vote massif des Vénitiens en faveur de leur indépendance

28/03/2014- VENISE (NOVOPress via le Bulletin de réinformation)
Organisé entre le 16 et le 21 mars derniers sur Internet par un comité baptisé Plebiscito.eu, un référendum sur la sécession de la Vénétie du reste de l’Italie a obtenu 89 % de votes favorables, soit environ 2.100.000 « oui » contre 250.000 « non ». En Italie, 500.000 signatures, sont nécessaires pour un référendum d’initiative populaire. Cette barre légale a donc été largement franchie.

Mais ce référendum, non reconnu par l’Etat italien, n’aura aucune conséquence juridique ou politique. Pour rentrer dans les faits, l’indépendance de la Vénétie devrait encore recueillir l’approbation du conseil régional, celle du Parlement national et enfin celle du gouvernement. La Vénétie, mais aussi la Catalogne, ou encore l’Ecosse, sont travaillées par de puissantes forces séparatistes. La crise économique de la zone euro, conséquence d’une monnaie unique mortifère, semble avoir durablement réveillé les vieilles identités régionales.

Crédit photo : Oliver-Bonjoch via Wikipédia (cc).

En direct de la Crimée : témoignage d’Aymeric Chauprade (audio)

En direct de la Crimée : témoignage d’Aymeric Chauprade (audio)

17/03/2014 – SIMFEROPOL (NOVOpress via Realpolitik.tv)
Le géopolitologue Aymeric Chauprade est actuellement en mission d’observation en Crimée, où s’est déroulé hier, 16 mars 2014, un référendum portant sur un rattachement de la Crimée à la Russie. Il témoigne au micro de la radio francophone “La Voix de la Russie“.

Pendant le référendum, Aymeric Chauprade était avec d’autres observateurs de différents pays d’Europe de l’Ouest et d’Europe Centrale. Les Criméens leur ont laissé le choix des endroits et bureaux de vote où ils voulaient aller, y compris dans les zones où se trouve la minorité tatare en principe hostile au rattachement.

http://dai.ly/x1hr99j

Crédit photo : RIA Novosti (DR)

Référendum sur l’immigration : l’intervention de Fabrice Robert (vidéo) [MàJ]

Référendum sur l'immigration : l'intervention de Fabrice Robert (vidéo)

17/03/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le texte de l’intervention de Fabrice Robert, Président du Bloc Identitaire lors de la manifestation pour la demande d’un référendum sur l’immigration, le 9 mars 2014.


Chers amis, chers camarades,

D’abord, merci ! Merci à vous d’être venus ! Merci à nos amis de Riposte Laïque d’avoir pris cette initiative qui nous réunit une fois encore. Aujourd’hui en France, le lieu où l’on peut trouver des démocrates, ce n’est pas l’assemblée nationale, mais la rue. C’est dan la rue que depuis deux ans s’expriment des millions de Français. Des Français méprisés, trompés, insultés, mais des Français debout.
Fiscalité, école, chômage, théorie du genre… Les sujets de colère ne manquent pas. Mais il en est un plus fondamental, c’est celui de l’identité. Que nous importe le montant des impôts si demain notre peuple n’existe plus ? Que nous importe le mariage pour tous si demain il n’y a plus de Français et que ce sont les Islamistes qui l’annulent ?

A tous les grands mouvements populaires historiques, il faut une avant-garde. Avec quelques autres, le Bloc Identitaire et nos jeunes camarades de Génération Identitaire incarnent celle-ci. Nous sommes aux avants postes du combat. Depuis maintenant dix ans, nous portons toujours plus loin le fer militant chez l’ennemi. Si un jour un Copé a parlé des pains au chocolat, c’est que, bien avant lui, des gens comme nous ont introduit dans le débat public des armes conceptuelles et sémantiques comme le racisme anti-blanc.

Etre à l’avant-garde, c’est donc montrer que rien n’est impossible, que le rêve devient réalité lorsque la volonté est là. Telle est le nouveau signe que nous avons voulu envoyer avec notre feuille de route pour la remigration. Il ne s’agit nullement d’une série de provocations, impossible à mettre en place. Bien au contraire, tout est réalisable et nous sommes restés en deçà de ce qui est possible.

Lire la suiteRéférendum sur l’immigration : l’intervention de Fabrice Robert (vidéo) [MàJ]

Manifestation du 9 mars à Paris : le Bloc identitaire appelle à un référendum sur l’immigration

Manifestation du 9 mars à Paris : le Bloc identitaire appelle à un référendum sur l'immigration

11/03/2014 – PARIS (NOVOpress) – Dimanche 9 mars à Paris, le Bloc identitaire a participé à une manifestation appelant à un référendum sur l’immigration, à l’image de celui qui s’est déroulé en Suisse. Le cortège qui réunissait 400 personnes selon les chiffres de la police, 700 selon les organisateurs (Rispote Laïque et Résistance Républicaine), a défilé de la place Denfert-Rochereau à la place d’Italie où différents orateurs ont pris la parole. Christine Tasin a lu un message de soutien de l’homme politique suisse Oscar Freysinger (à l’origine de la votation sur les minarets et du référendum sur l’immigration en Suisse). Fabrice Robert, président du Bloc identitaire a également pris la parole. Cette manifestation était notamment soutenue par l’écrivain Renaud Camus, le député Jacques Bompard ou encore Paul-Marie Couteaux, président du SIEL et Administrateur du Rassemblement Bleu Marine.

Crédit photo : © Bloc identitaire

Oskar Freysinger soutient la manifestation du 9 mars à Paris. Venez défiler avec le Bloc identitaire !

Immigration-Référendum : Oskar Freysinger, Jacques Bompard et Renaud Camus premiers soutiens à la manifestation du 9 mars

Immigration-Référendum : Oskar Freysinger, Jacques Bompard et Renaud Camus premiers soutiens à la manifestation du 9 mars

27/02/2014 – PARIS (via le Bloc identitaire)
Quelques jours après la votation suisse, impulsée par l’Union Démocratique du Centre (UDC), sur le contrôle de l’immigration, Riposte Laïque et Résistance républicaine ont lancé un appel à manifester, le dimanche 9 mars, à 14 heures, place Denfert Rochereau, pour demander un referendum sur l’immigration.

Parmi les premiers soutiens, Oskar Freysinger de l’UDC (photo) a fait savoir qu’il ferait son possible pour être présent. Un soutien de taille quand on sait que le conseiller d’Etat du Valais est l’un des principaux artisans de la victoire du Oui dans le référendum pour l’arrêt de l’immigration massive en Suisse. Jacques Bompard, député-maire d’Orange, auteur d’un projet de loi, avec Gilbert Collard, sur la possible organisation, en France de référendums d’initiative populaire, a également fait connaître son soutien à l’initiative. L’écrivain Renaud Camus, président du Parti de l’In-nocence et inventeur du concept du “Grand Remplacement”, sera également présent.

Lire la suiteImmigration-Référendum : Oskar Freysinger, Jacques Bompard et Renaud Camus premiers soutiens à la manifestation du 9 mars

Indépendance de l’Écosse : quand José Manuel Barroso divague

19/02/2014 – ÉDIMBOURG (Bulletin de réinformation) – Le président de la commission européenne juge qu’il sera dur pour l’Écosse de devenir membre de l’Union si elle devient indépendante. José‑Manuel Barroso, actuel président de la commission européenne, a déclaré dimanche qu’il serait « extrêmement difficile, voire impossible » pour l’Écosse d’adhérer à l’Union européenne. Cette déclaration intervient dans le contexte du référendum en Écosse sur l’indépendance de cette région et qui aura lieu cette année.

On cherche les raisons d’une telle déclaration sur un événement qui est loin d’être réalisée. En effet, non seulement l’issue du dit référendum est très incertaine, mais aussi il n’est que consultatif. Pour appuyer ses dires, il ne trouve qu’a asserter que « l’adhésion à l’Europe doit être approuvée par tous les membres de l’Union européenne ».

Quelles sont les réactions de l’Écosse ? Selon la vice‑Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, il s’agit de propos grotesques. Elle souligne qu’aucun État membre actuellement n’à déclaré qu’il opposerait son veto au renouvellement de l’adhésion écossaise.

Les arguments de Barroso sont d’autant plus incompréhensibles qu’il prend l’exemple du Kosovo. En effet, il continue son argumentation en comparant l’adhésion de l’Écosse au refus de l’Espagne de reconnaitre le Kosovo. Le point de comparaison est que ce sont tous les deux de nouveaux pays. Et pourtant, la Slovénie, qui adhère, en 2003, à l’Union, n’est indépendante que depuis 1993, soit dix ans auparavant. Et le Kosovo n’a jamais fait partie de l’Europe de Bruxelles.

Pourtant, Barroso n’a pas fait montre d’un tel zèle concernant l’adhésion de la Turquie, pays non européen. Si, en 2005, il estimait que ce pays n’était pas prêt pour rejoindre l’Union, il appelait de ses vœux la poursuite des négociations. En 2009, il approuvait le président américain Obama qui souhaitait l’entrée de la Turquie dans l’Union. C’est pourquoi actuellement il soutient les négociations avec Istanbul.

Crédit photo : genevieveromier via Flickr (cc)

Suisse : le retour de la frontière

Suisse : le retour de la frontière

Tribune libre de Jean-David Cattin, responsable identitaire, un des promoteurs de l’initiative anti-minarets en Suisse romande.

Après l’interdiction des minarets et l’expulsion des criminels étrangers, une troisième “initiative identitaire” a passé la rampe ce dimanche en Suisse. Cela est d’autant plus remarquable qu’elle avait contre elle les milieux économiques, la presse, tous les partis politiques sauf l’UDC et tous les syndicats. Plusieurs raisons expliquent ce succès retentissant.

Les fondements du Oui

Depuis 1980, le nombre de Suisses de naissance est stable. La croissance démographique des 30 dernières années est due exclusivement à l’immigration. Un habitant sur quatre est un étranger. Si l’immigration se poursuit au même rythme, la Suisse aura franchi en 2035 le seuil des 10 millions d’habitants.

Entre 1995 et 2009, 1,1 m2 de terre cultivable a été perdu chaque seconde. Compte tenu de la surface utilisable, les loyers augmentent massivement dans les zones à forte densité démographique malgré une intense activité de construction. Les autochtones sont contraints pour des raisons financières de déménager vers des régions moins chères, voire à l’étranger pour certains.

Lire la suiteSuisse : le retour de la frontière

“Je rêve d’un monde”, Oskar Freysinger

"Je rêve d'un monde", Oskar Freysinger

08/02/2014 – GENEVE (NOVOpress)
Oskar Freysinger – Conseiller d’État (Valais) et Conseiller national suisse – s’exprime dans cet extrait du débat organisé par la télévision suisse Canal 9 sur l’Initiative populaire “contre l’immigration massive d’étrangers et de requérants d’asile” (c’est le terme suisse pour référendum d’initiative populaire). Cette initiative populaire est soumise demain au peuple suisse.

Dans le rêve d’Oskar Freysinger il y a par exemple, que le peuple “puisse avoir la haute main sur les flux migratoires pour éviter une dérive mondialiste qui consiste à paupériser les grandes masses au bénéfice de grandes entreprises multinationales, qui elles se remplissent les pognes.”

Référendum sur le “mariage” homosexuel en Irlande

Référendum sur le "mariage" homosexuel en Irlande

Photo ci-dessus : Dépouillement d’un référendum en Irlande, au Cork City Hall.

07/11/2013 – 10h00
DUBLIN (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
Contrairement à la France, l’Irlande a choisi de soumettre la question du “mariage” homosexuel à ses citoyens. Dans ce vrai pays démocratique, un référendum devrait être organisé début 2015. Le ministre de la Justice Alan Shatter a déclaré mardi « Je suis ravi qu’en réponse à un mémo présenté devant le Conseil des ministres, le gouvernement se soit mis d’accord aujourd’hui sur l’organisation d’un référendum sur le mariage homosexuel lors du premier semestre 2015. »

Lire la suiteRéférendum sur le “mariage” homosexuel en Irlande