In Memoriam : messe anniversaire en mémoire de Serge de Beketch

In Memoriam : messe anniversaire en mémoire de Serge de Beketch

02/10/2011 – 11h10
PARIS (NOVOpress) —
Une messe-anniversaire pour le décès de Serge de Beketch, décédé il y a 4 ans, a été dite samedi 1er octobre à Paris à l’église Saint-Eugène (Paris 9ème).

La cérémonie, célébrée selon le rite traditionnel, a été dite par le père Jean Paul Argouarc’h devant une assemblée composée de plus d’une centaine de personnes parmi lesquelles se trouvaient les deux enfants et l’épouse du défunt, des amis et anciens collaborateurs de son Libre Journal, qu’il avait fondé en 1993.

Henry de Lesquen, directeur de Radio Courtoisie, dont Serge de Beketch était avec Jean Ferré le fondateur, était aussi présent parmi l’assistance. Après la messe, un verre de l’amitié s’est tenu au Centre Bergère en mémoire du défunt.

Serge André Yourevitch Verebrussoff de Beketch avait été journaliste, polémiste de talent, et écrivain. Né le 12 décembre 1946, il est décédé le 6 octobre 2007. Il est enterré au cimetière du Père Lachaise.

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformation de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images et d’une vidéo.[/box]

FRANCE

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Scandale Hortefeux : une affaire dans l’affaire Karachi. En fin de semaine dernière, Le Monde révélait le contenu d’une conversation téléphonique en date du 14 septembre entre Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, laissant penser qu’avant même que le procès-verbal d’audition ne soit versé au dossier, Hortefeux était informé des déclarations à la police de la princesse Hélène de Yougoslavie, l’épouse de Gaubert. Ce dernier, un proche de Sarkozy, a été mis en examen le 21 septembre par le juge van Ruymbeke dans le cadre de l’affaire de corruption présumée lors de la présidentielle de 1995, dite affaire Karachi. « Elle balance beaucoup apparemment, Hélène », disait entre autre Hortefeux à Gaubert. Hortefeux  a avancé qu’il s’était fondé sur des « rumeurs journalistiques », une explication aussi tordue que celle des « Auvergnats », puisqu’aucun journal n’avait encore publié la nouvelle de la déposition de l’épouse de Gaubert. Le parquet de Paris avait donc décidé d’ouvrir une enquête préliminaire pour «violation du secret professionnel et recel». Brice Hortefeux a été entendu vendredi matin dans les locaux de la PJ des Hauts-de-Seine d’où, selon ses termes, il est ressorti « soulagé ».

Les syndicats de magistrats jugent que cette procédure est un leurre et que Hortefeux ne risque rien, puisque le Parquet est sous tutelle de l’exécutif et que la Direction centrale de la police est peu susceptible de se mettre en cause elle-même pour la fuite présumée. Cette enquête préliminaire ne serait donc pour eux qu’une façon de déminer la polémique lancée par un communiqué de l’Elysée en date du 22 septembre, après la mise en examen de Nicolas Bazire, (autre proche de Sarkozy dont il était témoin lors du mariage avec Carla Bruni), communiqué dans lequel la présidence assure, je cite, que : « le nom du chef de l’Etat n’apparaît dans aucun des éléments du dossier, et n’a été cité par aucun témoin ou acteur de ce dossier ». Une affirmation qui laisse supposer que l’Elysée a pris connaissance du dossier, ce qui est illégal. Les familles des victimes de l’attentat de Karachi ont par ailleurs porté plainte contre Brice Hortefeux pour « subornation de témoin » et « entrave à la manifestation de la vérité ». Pour leur avocat, Me Olivier Morice, Brice Hortefeux a poussé son ami Thierry Gaubert à exercer « des pressions et des menaces » sur son épouse pour qu’elle « revienne sur son témoignage » devant les enquêteurs. Le même Brice Hortefeux est également menacé par une autre procédure, une citation directe devant le tribunal correctionnel pour « menaces et intimidation ». Selon le Nouvel observateur, il aurait parlé de « fracasser » l’avocat des familles de victimes de l’attentat de Karachi. Rappelons qu’Hortefeux est actuellement pressenti pour être le directeur de la campagne présidentielle du possible candidat Sarkozy. Le scandale Karachi pue décidément par tous les pores, jusqu’au sommet de l’Etat.

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Pour près de trois-quarts des Français, les politiciens du système sont des ripoux. 72 % des Français estiment que les élus et dirigeants politiques sont « plutôt corrompus », contre 19 % d’un avis contraire, selon un sondage TNS‑Sofres publié mercredi sur Canal+. Le candidat à l’investiture socialiste François Hollande (photo), invité à commenter ce sondage, a déclaré le comprendre, je cite : « à la lumière des scandales révélés ces dernières semaines », ajoutant néanmoins qu’il « ne le partage pas ». Quand on lui demande si les hommes politiques français sont corrompus, le député de Corrèze répond ainsi clairement « non ». Une autosatisfaction de ravi de la crèche, dans le droit fil de la « normalité » d’un parti pourri par les scandales Baylet, Guérini, Navarro, Pupponi (par ordre alphabétique), parallèlement à la nauséabonde saga DSK naturellement.

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit La gauche obtient la majorité absolue au Sénat. Un résultat historique, car c’est la première fois que la gauche va diriger la Haute Assemblée. Une victoire somme toute logique. En effet, la gauche dirige la majorité des départements, la quasi-totalité des régions et de nombreuses grandes villes. Or les sénateurs sont élus… par des élus. A noter que les communistes, qui ne pèsent rien dans l’opinion publique, y disposeront d’un groupe. L’une des premières réactions au passage à gauche du Sénat fut celle de Martine Aubry, qui s’est réjouie de pouvoir enfin mettre en œuvre le droit de vote pour les étrangers. Celui‑ci avait en effet toujours été bloqué par la Haute Assemblée. Pour SOS Racisme, cette victoire de la gauche représente, je cite : « un espoir » de voir adopter le droit de vote des étrangers. Des réactions qui témoignent de la mutation politique de la gauche. Les étrangers constituent dorénavant la nouvelle base électorale d’un Parti socialiste qui a visiblement renoncé à représenter les classes populaires.

Journée de grève, le 27 septembre, dans l’éducation nationale. Avec un taux de participation situé entre 30% selon le ministère et 50% selon les syndicats Pour la première fois, les syndicats de l’enseignement privé appelaient eux aussi à la grève. En ligne de mire de la colère des professeurs : les suppressions de postes et l’application du principe de non renouvellement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

L’association SOS Education fait remarquer (vidéo ci-dessous) qu’en 30 ans, le budget de l’Education nationale s’est accru de 60 milliards d’euros, en euros constants, alors même que l’on compte 600.000 élèves en moins ; que pour abriter les administratifs de l’Education nationale, ce que Claude Allègre avait en son temps appelé le « mammouth », il faudrait construire 10 tours Montparnasse ; et que le nombre actuel de professeurs permettrait théoriquement de faire des classes de moins de 15 élèves, alors qu’elles sont dans les faits de plus de 30. Les syndicats de gauche n’ont pas remis en cause le dogme du collège unique, n’ont pas voulu s’interroger sur l’aptitude supposée des enseignants à gérer des problèmes d’ordre ethnique dont le pouvoir politique se défausse sur eux,  pas plus qu’ils ne se sont posés la question de l’autorité du professeur, dans une société dont la faillite morale est patente. Une société finalement à leur image.

Soseducation

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écritMarine Le Pen affirme être sur écoute. « Ça fait très longtemps. J’en ai eu la démonstration : des gens viennent me dire la teneur exacte de la conversation que j’ai tenue, au détail près » a déclaré hier la présidente du Front national sur iTélé. Pourquoi ne porte‑t‑elle pas plainte ? « Et comment voulez‑vous que je le prouve ? » a répondu Marine Le Pen. « Je suis dans l’opposition moi, je n’ai pas tous les moyens que peuvent avoir un certain nombre de personnes ». Interrogée sur d’éventuelles démissions de responsables impliqués dans le scandale des écoutes téléphoniques illégales du Monde, Marine Le Pen a fait observé, je cite : « quil va y avoir des élections, les Français doivent arrêter de se faire marcher dessus, ils doivent redresser la tête », ajoutant, je cite encore : « Le gouvernement de l’exemplarité : voilà ce que les Français doivent exiger en 2012 et évidemment, ça va être difficile de trouver cela et au PS et à l’UMP ». Fin de citation.

Nouveau ralliement à Marine Le Pen. Un républicain de gauche, qui avait fait campagne pour Jean‑Pierre Chevènement en 2002, a annoncé mardi qu’il ralliait le Front national. Bertrand Dutheil de La Rochère, qui estime que le parti de Marine Le Pen représente la seule alternative républicaine, a été immédiatement exclu du parti chevènementiste. Il a répondu au « Ché », qui faisait part de sa tristesse, qu’il ne voulait pas être contraint de voter, je cite : « pour un quelconque Bébé Delors ».

Arnaud MontebourgLa démondialisation prônée par Arnaud Montebourg (photo), l’un des candidats à la candidature socialiste, n’a décidément bonne presse ni à gauche, ni chez les écolos. « Idée ringarde » pour Manuel Valls, autre candidat à la candidature – qui vient par ailleurs de déclarer être lié, je cite : « de manière éternelle à Israël ». « Fausse bonne idée » pour le cosmopolite Daniel Cohn‑Bendit, pour lequel je cite : « l’espace national n’est pas un espace économique viable ». Montebourg, qui a piqué ses idées dans le programme du Front national, se garde d’ailleurs d’aller jusqu’au bout de la logique de la démondialisation, laquelle exige l’inversion des flux migratoires, autrement dit la relocalisation des peuples sur leurs aires culturelles de souche.

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Pour Kemi Seba, « L’Afrique a besoin de tous ses exilés ». Kemi Seba (photo) s’est fait connaître en France en fondant la Tribu Ka, groupe d’auto‑défense de la communauté noire prônant le retour des Africains sur la terre d’Afrique, le développement séparé et le refus du métissage. L’identitaire panafricaniste  a décidé de quitter l’Europe début 2011 pour rentrer dans son pays, le Sénégal, afin de contribuer, je cite : « au développement de son peuple ».  Dans un entretien exclusif à l’agence Novopress publié le 26 septembre, Kemi Saba appelle une nouvelle fois à un retour vers « l’Afrique-mère » des Africains émigrés en Europe afin de développer leur terre d’origine. Une position curieusement peu relayée par les partis patriotes et nationalistes européens qui pourrait voir en lui un allié objectif.

 

MONDE

Selon le quotidien en ligne américain WorldTribune, en Syrie, l’administration Obama traite directement et prioritairement avec la confrérie des Frères musulmans. Le « Parti de la réforme », l’une des composantes de l’opposition démocratique syrienne, a publiquement protesté contre ces rencontres américano‑islamistes qui vont à l’encontre de l’établissement d’une démocratie pluraliste laquelle, je cite : « donnerait leur place aux importantes minorités alaouite, chrétienne et kurde ». Washington a par ailleurs multiplié les déclarations dans la tonalité de sa politique systématique d’ingérence dans les régimes arabes d’inspiration laïque, lesquels garantissent les libertés de leurs minorités religieuses. Pour les Etats‑Unis, il s’agit manifestement de renforcer l’épouvantail islamiste sur l’ensemble de l’aire arabo‑musulmane dans l’optique d’un choc des civilisations qui précipiterait le monde dans un conflit de haute intensité, seul susceptible de maintenir les Etats‑Unis dans leur rang d’hyperpuissance.

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Une victoire des femmes en terre d’islam. Le roi Abdallah Arabie Saoudite vient en effet de leur accorder le droit de vote. Elles sont également admises à « siéger » à l’assemblée consultative, mais uniquement par téléconférence. Elles ne pourront toujours pas conduire une voiture ou voyager seules, sans parler naturellement du port obligatoire du voile ou des mariages forcés. Nos « chiennes de garde » ont encore du boulot à l’export en terre d’islam…

En Egypte, les élections législatives pourraient voir la victoire des Frères musulmans. Selon un récent sondage, 35% des Egyptiens soutiennent la confrérie islamiste des Frères musulmans. Ils sont également 58% à ne vouloir élire qu’un président musulman. Plus des trois quarts des Egyptiens estiment que la relation entre chrétiens et musulmans n’est pas problématique, alors même que les chrétiens coptes, qui représentent près de 10% de la population, sont la cible régulière de violences liées à leur religion. Interdits depuis 1954, les Frères musulmans sont considérés comme la force politique la mieux organisée du pays. Après la chute du président Moubarak, la confrérie a formé un parti politique légal pour pouvoir participer aux élections de novembre prochain.

Quand vous lisez que l’Union européenne promet « une aide massive » afin de, je cite : « résorber le chômage, rétablir les équilibres au niveau du développement régional et stimuler la relance économique », vous applaudissez des deux mains. Oui, mais lisez jusqu’au bout : cette « aide massive » va être octroyée… à la Tunisie. Alors même que le chômage a continué d’augmenter en France (+4,3% sur un an)  Une  annonce qui devrait ravir les millions de Français qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté.

Kiosque Courtois du samedi 1/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Nous terminerons par un hommage à deux éminents historiens récemment décédés. Lucien Jerphagnon, membre fondateur du Centre international d’études platoniciennes et aristotéliciennes d’Athènes, et François-Georges Dreyfus (photo), tous deux collaborateurs réguliers de la Nouvelle Revue d’Histoire, dirigée par Dominique Venner. Né dans une famille juive alsacienne, François‑Georges Dreyfus s’était converti au protestantisme dans les années 1950. Gaulliste, maurassien, auteur entre autre d’une iconoclaste « Histoire de Vichy », François-Georges Dreyfus était par ailleurs patron d’émission à Radio Courtoisie.

Mort du grand historien François-Georges Dreyfus

Mort du grand historien François-Georges Dreyfus

29/09/11 – 19h00
PARIS (NOVOpress)
– C’est un grand historien doublé d’un esprit libre qui s’est éteint le 24 septembre dernier à l’âge de 83 ans.

Historien français, agrégé et professeur d’histoire et de science politique à l’université de Strasbourg, François-Geroge Dreyfus a notamment été directeur de l’Institut d’études politiques de 1969 à 1980, du Centre d’études germaniques et de l’Institut des hautes études européennes de 1882 à 1990.

Depuis 1990, François George Dreyfus était professeur émérite de l’université Paris IV-Sorbonne.

Auteur de nombreux ouvrages sur la France du XXème siècle, il avait notamment contribué à dépassionner l’étude de la période de Vichy et de l’Occupation en lui restituant sa complexité et ses nuances.

Collaborateur régulier de la Nouvelle Revue d’Histoire de Dominique Venner et du mensuel catholique La Nef, il était aussi responsable d’une émission dominicale mensuelle sur Radio Courtoisie.

“Libre Journal des enjeux actuels” mardi 27 septembre : 11 Septembre, Aymeric Chauprade, le pédagogisme, Eric Zemmour

Libre Journal des enjeux actuels mardi 27 septembre : 11 Septembre, Aymeric Chauprade, le pédagogisme, Eric Zemmour

25/09/2011 – 20h00
PARIS (NOVOpress) – Le prochain “Libre Journal des enjeux actuels” sur Radio Courtoisie, dirigé par Arnaud Guyot-Jeannin, aura lieu le mardi 27 Septembre (de 21h30 à 23 heures) sur les thèmes : Le 11 septembre et l’affaire Chauprade, Les méfaits du pédagogisme scolaire, Les années Zemmour.

Invités : Eric Zemmour (essayiste et journaliste), Christian Brosio (secrétaire général de la rédaction du Spectacle du monde) et François Bousquet (directeur du Choc du mois). Rediffusion le jeudi 29 septembre à la même heure.

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr.

 

Kiosque Courtois du samedi 24/9/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformation de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost assisté cette semaine de Cécile Lorrain et Marc Rocher.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images.[/box]

FRANCE

Kiosque Courtois du samedi 24/9/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Alors que la campagne pour la prochaine présidentielle est quasiment ouverte, l’affaire Karachi pourrait plomber l’UMP et le probable candidat Sarkozy

Dans le cadre de l’enquête sur la vente de sous‑marins à Karachi en 1995, le juge Van Ruymbeke vient en effet de mettre en examen deux proches du chef de l’Etat, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert. Ce dernier est le frère de Patrick Gaubert, ancien président de la LICRA. Bazire et Gaubert sont suspectés d’avoir participé au financement occulte de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, grâce à des rétro‑commissions versées lors de contrats d’armement avec le Pakistan. Le compte de campagne de Balladur aurait ainsi enregistré une entrée de quinze millions de francs en espèces, somme que son gestionnaire peine à justifier. Malgré l’avis défavorable des rapporteurs, ces extravagants comptes de campagne avaient été validés par le conseil constitutionnel, à la demande de son président de l’époque, le socialiste Roland Dumas.

Les médias, jusqu’à présents fort discrets sur l’affaire, parlent dorénavant de « Karachigate »

L’affaire ne date pourtant pas d’hier. Dès 1996, le journal Le Monde évoquait l’existence de rétro-commissions. Le scandale avait été aussitôt étouffé. A partir de 2009, des témoins affirment qu’une partie de l’argent versé au réseau Takieddine serait revenue en France et aurait financé la campagne d’ Edouard Balladur pour l’élection présidentielle de 1995 à hauteur de 10,25 millions de francs[].

L’affaire prend un tour dramatique en 2002 avec l’assassinat à Karachi de onze ingénieurs français spécialistes de l’armement

Les juges Bruguière et Ricard attribuent un peu trop rapidement l’attentat à Al-Qaida. En 2009, les juges Trévidic et Jannier abandonnent la piste islamiste au profit de la piste politico-financière que nous venons d’évoquer. Une explication naturellement démentie par Édouard Balladur et qualifiée de « grotesque » par Nicolas Sarkozy. Parallèlement à Gaubert et Bazire, le juge Van Ruymbeke vient également de mettre en examen le franco-libanais Ziad Takkiedine, un spécialiste des contrats d’armements. Takieddine mentionne explicitement le partage de commissions entre chiraquiens et sarkozystes. Alors ministre du budget, Nicolas Sarkozy aurait autorisé la création de Heine, société écran luxembourgeoise qui faisait transiter les rétro‑commissions sur les ventes de sous‑marins au Pakistan. La police luxembourgeoise rapporte, je cite, que « Les accords sur la création (de Heine) semblaient venir directement du Premier ministre Balladur et du ministre des Finances Nicolas Sarkozy ». L’Elysée a vivement réagi jeudi, dénonçant, je cite : « calomnie et manipulation politicienne ».

Procès Chirac : dans le plus pur style république bananière

Kiosque CourtoisComme on pouvait s’y attendre, malgré les lourdes charges pesant contre lui, le parquet a demandé une relaxe générale en faveur de l’ancien président de la République. Chef de l’Etat de 1995 à 2007, Jacques Chirac était poursuivi en sa double qualité de maire de Paris (de 77 à 95) et président de l’ex‑Rassemblement pour la République (RPR) dans deux affaires d’emplois présumés fictifs. Avec tristesse et humour, l’avocat de la partie civile, Maître Jérôme Karsenti, déclarait quelques jours avant la demande de relaxe, je cite : « J’avoue que je serais agréablement surpris s’il y avait des réquisitions aux fins de condamnation ». Sans commentaire.

Le déficit commercial de la France devrait avoisiner les 75 milliards d’euros en 2011, selon le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, Pierre Lellouche.

C’est 20 milliards de plus que le déficit historique de 2008. La dernière année d’excédent remonte à 2003. La facture énergétique et l’euro fort peuvent expliquer en partie ces résultats alarmants, mais aussi le libre échange et la concurrence déloyale des pays émergents. A elle seule, la Chine est responsable de 30% de notre déficit. La politique actuelle de soutien à l’export favorise principalement les grands groupes, au détriment des PME. Selon la Cour des comptes, dix entreprises, qui représentent 5% des exportations, bénéficient de 85% des aides à l’export. Pour le Front national, notre pays ne pourra retrouver sa compétitivité que par le rétablissement de ses barrières douanières et le retour à sa souveraineté monétaire, donc la sortie de la zone euro, deux mesures auxquelles l’UMPS est viscéralement opposée

18,2 milliards d’euros : c’est le déficit de la Sécurité sociale pour 2011, selon le gouvernement

La branche maladie reste la plus déficitaire. Le gouvernement souhaite réduire le déficit par des plans de rigueur drastiques. Selon l’UFC Que Choisir, la part des dépenses couvertes par la Sécu a atteint l’an dernier son niveau le plus bas depuis 1973. Alain Bazot président de l’association estime, je cite : « à 2,3 milliards d’euros entre 2004 et 2010 le transfert de charges de l’État vers les usagers ou leur complémentaire ». Selon l’Institut français de recherche sur les administrations publiques (Ifrap), le budget alloué à l’AME (prise en charge intégrale des dépenses maladie des clandestins) est à minima de 670 millions d’euros annuels et de 6 milliards d’euros pour la CMU.

« Les esprits sont tellement désinformés par le pouvoir et les économistes du pouvoir que nous allons vers de plus en plus d’Etat et de moins en moins de prospérité ».

C’est ce qu’a déclaré l’économiste Philippe Simmonot (photo) dans un entretien sur l’avenir de la zone euro accordé aux Nouvelles de France.

Selon M. Simmonot, l’éclatement de la zone euro est inévitable et les mesures prises par les « pompiers pyromanes », c’est‑à‑dire les banques centrales et les gouvernements, ne font que rendre la sortie de crise plus difficile.

Kiosque Courtois du samedi 24/9/2011 – L’actualité de la semaine en écrit« On ne peut pas exclure que certaines banques auront besoin de l’aide de l’Etat. La Commission européenne s’y prépare et le contrôlera. Il faut surtout penser au soutien du public et à la cohésion sociale ».

C’est ce que vient de déclarer Michel Barnier (photo), Commissaire européen au Marché intérieur et aux Services. En clair, ce sont les citoyens qui vont, comme en 2008, payer pour la dette des banques, ce qui signifie une nouvelle aggravation de la dette publique et de nouveaux impôts et taxes en perspective.

Kiosque Courtois du samedi 24/9/2011 – L’actualité de la semaine en écritFlorian Philippot, ancien élève de l’ENA, fait son entrée dans l’’équipe de campagne de Marine Le Pen

Agé de 29 ans, M. Philippot est depuis deux ans membre du corps d’inspection du ministère de l’intérieur, où il côtoie entre autres Jean‑Yves Le Gallou. Florian Philippot a un passé de souverainiste de gauche. En 2002, il a présidé le comité de soutien « grandes écoles » de Jean‑Pierre Chevènement, alors candidat à la présidence de la République. De même que Paul‑Marie Coûteaux, lui aussi soutien de Chevènement en 2002, il a donc rallié Marine Le Pen, dont il devient le directeur de campagne. De quoi renforcer la crédibilité du programme du Front national et asseoir son orientation populaire. Lors d’une réunion de campagne, Marine Le Pen s’est attaqué aux banques, pourfendant, je cite : « l’économie des spéculateurs et des tricheurs » et prônant une séparation des banques de dépôt des banques d’affaires ainsi qu’une « nationalisation partielle et temporaire » des banques de dépôt.

 

MONDE

Les Pays‑Bas durcissent leur législation sur l’immigration

Il faudra désormais que tout immigré qui veut obtenir la nationalité néerlandaise prouve qu’il ne menace pas l’ordre public, qu’il gagne suffisamment sa vie, et qu’il a renoncé à sa nationalité d’origine. La naturalisation ne sera possible qu’au bout de cinq ans contre trois ans aujourd’hui, et elle sera soumise à un strict examen de connaissance de la langue néerlandaise. La politique de regroupement familial des immigrés sera largement restreinte, et désormais réservée aux enfants mineurs ou aux conjoints. L’immigration clandestine va devenir un délit passible de 3.800 euros d’amende ou d’une peine de prison. En échange de son soutien au gouvernement de centre droit, Geert Wilders, le chef du parti populiste PVV avait exigé ces mesures contre l’immigration.

Kiosque Courtois du samedi 24/9/2011 – L’actualité de la semaine en écritEn visite en Allemagne, le président turc Abdullah Gül (photo) a évoqué pour la première fois le fait que la Turquie pourrait ne pas entrer au sein de l’Union européenne

Selon M. Gül, la Turquie se plierait au fait de ne pas devenir membre de l’Union Européenne, je cite : « Si les habitants d’un seul de ses pays ne veulent pas de nous et considèrent la Turquie comme un poids ». Rappelons que, selon un sondage présenté en janvier 2010 à Ankara, 64% des Français restent opposés à l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Sur la période 2007‑2013, l’Union européenne a déjà versé quelque 5 milliards d’euros à Ankara au titre de la « préadhésion », ce qui représente pour le contribuable français une facture de 887 millions d’euros. Ceci en pure perte puisqu’un rapport de la Cour des comptes européenne déplore que, je cite : la Commission de Bruxelles « Ne dispose pas des informations nécessaires pour démontrer l’efficacité de l’aide de préadhésion »…

La Libye, vaste supermarché des armes

C’est un sujet de forte inquiétude pour la coalition occidentale qui mène la guerre en Libye pour le compte du CNT, le Conseil national de transition. De nombreuses quantités d’armes conventionnelles circulent depuis l’ouverture des dépôts d’armements libyens et la fourniture par l’Otan aux rebelles du CNT. La Libye est ainsi devenue un supermarché pour tous ceux qui ont besoin d’armes : affairistes, tribus, et intermédiaires d’Al‑Qaïda au Maghreb islamique.

Le ministre russe des finances envisage une intervention pour sauver la zone euro

Alors que la zone euro est rongée par la crise de la dette, les pays à fortes réserves de change proposent de prêter des devises aux pays européens les plus endettés. Ainsi, Alexei Koudrine, ministre russe des finances, a jugé que l’intervention de son pays était très probable. Bien évidemment, cette aide se ferait « sous certaines conditions » et la Russie va mettre un certain nombre de sujets sur la table. Notamment l’accélération notable des négociations pour son adhésion à l’OMC.

Le Parlement grec vote une subvention de douze millions d’euros pour la construction d’une grande mosquée à Athènes

Alors que la Grèce est en pleine crise, on apprend qu’une subvention publique de douze millions d’euros a été votée par les députés grecs pour la construction d’une très grande mosquée à Athènes, sous la pression de l’Union des musulmans de Grèce qui a organisé depuis plusieurs mois une série de provocations par des prières massives dans les rues d’Athènes.

La situation des chrétiens s’est détériorée dans l’Irak « libéré » par les Etats‑Unis

Une délégation de l’association Fraternité en Irak a séjourné pendant deux semaines à Mossoul et à Kirkouk durant l’été. Un de ses membres décrit les épreuves endurées par la minorité chrétienne face à la violence qui sévit dans le Kurdistan irakien. 70% des chrétiens d’Irak ont quitté leur pays depuis la guerre de 2003. A Mossoul, il ne reste plus que 8% des chrétiens d’avant la guerre. Ils font face à la peur constante de l’attentat et de l’enlèvement. Et quand ils fuient les violences, leurs maisons sont souvent pillées, et ils ne peuvent plus rentrer chez eux. Saluons donc le travail de ces jeunes gens courageux, qui ont convoyé 368 kg de médicaments à Kirkouk cet été. Ils témoignent de la fraternité des chrétiens de France à l’égard des chrétiens d’Irak restés chez eux malgré leurs souffrances

« La Russie est plus européenne que d’autres pays européens »

Nous terminerons par cette déclaration du représentant permanent de la Russie auprès de l’OTAN, Dmitri Rogozine. Au journaliste du Figaro qui l’interrogeait sur le caractère européen de la Russie, M. Rogozine a rappelé une évidence. Alors que des pays comme la France et l’Allemagne sont de plus en plus dénaturés par l’immigration extra‑européenne, la Russie veille à maintenir son indépendance et ses valeurs culturelles.

Kiosque Courtois du samedi 24/9/2011 – L’actualité de la semaine en écrit
Affiche en faveur de la natalité dans le métro de Moscou

 

“Éléments pour une contre-culture identitaire” : Philippe Vardon sur Radio Courtoisie [audio]

“Éléments pour une contre-culture identitaire”

“Éléments pour une contre-culture identitaire” : Philippe Vardon sur Radio Courtoisie 	<audio id="wp_mep_2"      controls="controls" preload="none"  >
		
		
		
		
		
		
		
	</audio>
<script type="text/javascript">
jQuery(document).ready(function($) {
	$('#wp_mep_2').mediaelementplayer({
		m:1
		
		,features: ['playpause','current','progress','duration','volume','tracks','fullscreen']
		,audioWidth:223,audioHeight:30
	});
});
</script>
25/09/2011 – 08h30
PARIS (NOVOpress) –
Ce samedi 24 septembre à midi, dans Le Libre journal des lycéens de Radio Courtoisie, Romain Lecap et Xavier Delaunay ont reçu Philippe Vardon-Raybaud pour analyser les éléments d’une contre-culture identitaire, sujet qui vient de faire l’objet d’un livre de ce responsable du mouvement identitaire et président de Nissa Rebela.

Georges Feltin-Tracol, animateur du site Europe Maxima et Pascal Lassalle participaient à l’émission.

[MEDIA not found]

“Éléments pour une contre-culture identitaire” sur Radio Courtoisie samedi 24 septembre

Eléments pour une contre-culture identitaire - Radio Courtoisie samedi 24

Le samedi 24 septembre à midi, dans Le Libre journal des lycéens, Romain Lecap et Xavier Delaunay recevront Philippe Vardon-Raybaud avec qui ils évoqueront ce que peuvent être les éléments d’une contre-culture identitaire. Un vaste programme, qui tient à cœur à beaucoup d’entre nous, soucieux de cultiver des auteurs, références ou héros nettement plus élevés que ceux proposés par une époque à bout de souffle…Georges Feltin-Tracol, animateur du site Europe Maxima participera à l’émission.

A partir de cette émission, les auditeurs pourront également retrouver chaque mois 4 rubriques radiophoniques :

• Les chroniques culturelles de Pascal Lassalles
• Les chroniques de la vie ordinaire de Xavier Delaunay
• La Nietzsche Académie (décryptage d’un évènement marquant par le regard nietzschéen)
• Les rendez-vous de Paris by Right.

Eléments pour une contre-culture identitaire - Radio Courtoisie, samedi 24

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr.

Rediffusion du Libre Journal de Romain Lecap du 27 août [audio]

Rediffusion du Libre Journal de Romain Lecap du 27 août [audio]

Le “Libre journal des lycéens” de Radio Courtoisie du samedi 27 août 2011 avait pour thèmes “Ces peuples qui luttent pour leur survie”, avec comme invité le responsable d’une ONG, Solidarité identités, qui œuvre dans le Sud-Est asiatique notamment. Retrouvez ci-dessous cette émission, animée par Romain Lecap et Xavier Delaunay. Durée : 88 minutes

[MEDIA not found]

Novopress dans le Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie [audio]

Novopress dans le Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie

Le Libre Journal des Lycéens du samedi 30 juillet, présenté par Romain Lecap, a été consacré à la chasse et à… Novopress.
L’émission avait été préenregistrée le 27 juillet.

– Dans “La chasse comme dernier refuge du sauvage?” intervenaient : Alexandre Hache, journaliste cynégétique, chasseur à l’arc, Antoine Chenel, journaliste spécialiste des arts de la chasse, et Dominique Venner, historien, directeur de la Nouvelle Revue d’Histoire (NRH).

– En fin d’émission (à partir de 67min38), Arnaud Naudin, rédacteur en chef adjoint de Novopress a présenté notre agence de presse et fait le point sur les nouveautés de sa dernière version.

[MEDIA not found]

Novopress Radio Courtoisie

Novopress invitée du Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie demain midi

Novopress invitée du Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie demain midi

Le Libre Journal des Lycéens du samedi 30 juillet de midi à 13h30 sera consacré à la chasse. Les participants : des journalistes spécialisés, des chasseurs et Dominique Venner qui continuera avec nous sa réflexion sur la chasse comme dernier refuge du sauvage.

En fin d’émission, un entretien avec Arnaud Naudin, rédacteur en chef adjoint de Novopress qui vient de faire peau neuve.

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.net/tempo/

Novopress Radio Courtoisie

Kiosque Courtois du samedi 9/7/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformationde Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles. Novopress a publié dès ce samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “RADIO COURTOISIE – LE BULLETIN DE REINFO” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

La campagne de [high1]Marine Le Pen[/high1] sera davantage marquée par les questions économiques. Après son intervention sur France2 où elle a incontestablement marqué des points, Marine Le Pen confirme le virage économique du Front national. La relocalisation industrielle, le protectionnisme contre les concurrences déloyales, le redéploiement des emplois seront des thèmes majeurs de la campagne de la candidate du Front national. Chers auditeurs de Radio Courtoisie, retenez déjà la date du 24 septembre. Ce jour-là, Laurent Ozon, président de Maison commune, délégué à la Formation et membre du bureau politique du Front national, organisera une table ronde sur un double thème : relocalisation et protectionnisme, avec des invités qui pourraient surprendre. Nous reparlerons de cette initiative de Laurent Ozon et de Maison commune dès la rentrée de septembre.

[high1]L’affaire Strauss-Kahn[/high1] de rebondissement en rebondissement. Ceux qui, le 15 mai dernier, avaient définitivement enterré le désormais mondialement célèbre social-partouzeur français, se sont peut-être réjoui un peu vite. Et ceux qui ont espéré le voir, tel le phénix, renaître de ses cendres après la révélation des « fragilités » de l’accusation, auraient sans doute dû réprimer leur joie. Strauss-Kahn est encore sur la corde raide. Si le procureur new yorkais Cyrus Vance lui a rendu sa liberté et sa caution d’un million de dollars, il ne lui a pas rendu son passeport. L’ex-directeur du FMI reste sous l’inculpation de sept chefs d’accusation, dont celui, gravissime, de tentative de viol, et ne peut quitter les Etats-Unis. Certes Nafissatou Diallo semble avoir menti sur les raisons qui l’auraient poussée à émigrer vers les Etats-Unis, certes il semble qu’elle ait immédiatement flairé le gros poisson, mais il est piquant d’entendre nos socialistes français en conclure que tout cela « blanchit » celui qu’ils présentent volontiers comme victime d’un système judiciaire « inhumain », quand ce n’est pas d’un « complot ». D’autant que DSK est depuis quelques jours sous le coup d’une nouvelle plainte pour tentative de viol, en France cette fois-ci. L’avocat de la plaignante, Tristane Banon, affirme disposer « d’un dossier extrêmement solide et étayé ». Interrogé le 23 mai sur cette nouvelle affaire DSK, le Premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande affirme qu’il n’avait « aucune connaissance des faits ». Comme le journaliste lui oppose le témoignage de son directeur de cabinet Stéphane Le Foll, selon lequel Hollande a bien appelé Tristane Banon pour l’assurer de son soutien, Hollande parle de « rumeurs » puis, agacé, finit par lâcher : « Ecoutez, c’était il y a dix ans, je n’en ai pas le souvenir, donc je ne peux pas confirmer cette information ». Une amnésie curieuse pour un candidat qui se veut par ailleurs « normal ».

[high1]Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier[/high1] de retour en France. A peine libérés, les deux compères de France 3 ont écumé les plateaux de télévision pour mettre en cause l’armée française qui ne les aurait pas avertis du danger que présentait leur excursion touristique dans la province de Kapisa. Une réponse, sans doute, aux membres de l’Etat-major et à Claude Guéant qui, au moment de leur enlèvement, avaient pointé les risques inconsidérés pris par les deux journalistes dans cette zone infestée de talibans. Leur libération, qui a mobilisé la DGSE pendant un an et demi, a sans doute nécessité le versement d’une rançon, malgré les dénégations d’Alain Juppé. Une source diplomatique citée par Le Monde évoque plusieurs centaines de milliers d’euros. Dans le dernier numéro de Minute, un dessin représente une jeune femme qui se recueille sur la tombe de son époux, sa petite fille à ses côtés. « Maman, pourquoi on ne parle pas de papa à la télé ? » « Parce qu’il n’était pas journaliste » répond la jeune femme.

[high1]Cyrille Hugodot[/high1] était parachutiste au 1er RCP. Il est mort en Afghanistan ce 25 juin, portant à 63 le nombre de soldats français qui ont payé de leur vie l’engagement par Nicolas Sarkozy des forces armées françaises dans cette guerre américaine.

[high1]Politique migratoire[/high1] : double coup de semonce pour l’UMP. Démission samedi dernier, du secrétaire général à l’immigration Lionel Luca, qui reproche entre autre au parti majoritaire son refus de débattre de la question de la double nationalité. Plus grave, un rapport de la Cour des comptes attribuait jeudi un zéro pointé à Nicolas Sarkozy en matière d’insécurité et d’immigration. A dix mois de la présidentielle, ça l’affiche plutôt mal. Jamais à court d’enfumage, l’UMP vient de publier un catalogue de 23 propositions sur l’immigration illégale, laquelle représente pour la France un coût annuel de 4,6 milliards d’euros. Destiné en tout premier lieu à draguer l’électorat du Front national, ce catalogue de mesurettes est totalement inadapté à l’actuelle déferlante migratoire. Une véritable politique de contrôle de l’immigration passe nécessairement par la sortie de la France de l’espace Schengen et la condamnation des élus qui, comme le maire de Paris, bafouent les lois de la République en encourageant l’immigration clandestine et ses réseaux maffieux. Pour l’UMP, ce énième rapport sur la gestion de l’immigration n’est qu’un énième aveu d’impuissance et d’échec

Pavé dans la mare du [high1]rapporteur général du budget Gilles Carrez[/high1] qui pointe les écarts considérables des taux d’imposition entre les grands groupes du CAC 40 et les PME. Si l’impôt sur les sociétés représente 3% du chiffre d’affaires des PME, il ne représente en revanche que 0,3 % du chiffre d’affaires des grands groupes. La pression fiscale est donc dix fois moindre sur les grosses entreprises que sur les petites. Gilles Carrez propose la mise en place d’un impôt minimum et la limitation de la déductibilité des charges financières. Mais il a peu de chances d’être entendu : à un an de l’élection présidentielle, les grands groupes qui contrôlent les médias ont les moyens de défendre leurs intérêts.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme veille. Il a entre autre épinglé le manuel d’histoire en préparation chez Hachette et destiné aux classes de 1ère. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Richard Prasquier, y a flairé, je cite [high1]une « présentation du conflit israélo-palestinien tout à fait scandaleuse »[/high1]. Le manuel, qui présentait une histoire de l’Etat hébreu non conforme à la vérité officielle, sera donc corrigé en conséquence avant impression définitive.

[high1]La Licra veille[/high1]. Le ministre de l’Education nationale, Luc Châtel, et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme ont signé mardi un « partenariat renforcé » qui vise à prévenir et à combattre, je cite : « le racisme, l’antisémitisme et les discriminations en milieu scolaire ». La Licra participera à la formation des élèves du secondaire et de leurs enseignants, et entre autre, je cite : « à l’exécution des nouvelles mesures de responsabilisation prévues par la réforme des sanctions pour les élèves réprimés pour racisme, antisémitisme ou pour tout acte de nature discriminatoire ».

[high1]La Licra veille, encore et toujours[/high1]. Elle s’est réunie au Havre en fin de semaine dernière sur le thème « Pourquoi le Front national est-il toujours dangereux ? » Son président Alain Jakubowicz (photo) a appelé les partis politiques du Système à refuser tout compromis, stigmatisant, je cite « le fatalisme ambiant qui se résigne à l’idée de la présence au second tour de l’élection présidentielle du représentant d’un parti qui demeure, quel que soit le visage de son leader, raciste, haineux et xénophobe ». Parmi les invités, Jean-Louis Borloo, Noël Mamère, Hervé Morin, Manuels Valls, Jacques Attali, et seulement deux Dominique, Perben et Baudis, le troisième étant sans doute empêché aux Etats-Unis !

[high1]Des agriculteurs en colère interpellent les grossistes à Rungis[/high1]. Jeudi, à Rungis, le plus grand marché de frais du monde, des agriculteurs du Sud-ouest se sont rappelés au bon souvenir des grossistes, qu’ils accusent d’importer massivement des pêches d’Espagne au coût plus faible. « On est déjà obligé de vendre en dessous de notre prix de revient et si on continue comme ça, on ne pourra plus produire en France » accusent les producteurs en colère. Dans un tract, ils interpellent également les pouvoirs publics sur les normes sanitaires des fruits et légumes espagnols. Réponse des grossistes de Rungis, je cite : « Les producteurs se trompent de cible. La vraie raison de l’écart de prix, c’est la différence du coût du travail en France et en Espagne et les grossistes n’y sont pour rien ». Fin de citation. Moralité : l’euromondialisme, c’est la prime au moins disant social, écologique et sanitaire.

MONDE

[high1]Un canton suisse songe à séparer les patients musulmans des non musulmans[/high1]. Cette solution a été officiellement envisagée par le chef des services de santé du canton de Bâle. Du fait d’un nombre toujours grandissant de migrants nécessitant des soins, le canton réfléchit à des modèles de prise en charge spécialement adaptés aux musulmans. A terme, ce sont quelque 400 places en établissements médico-sociaux qui seront réservées à cette population. Outre l’usage exclusif des langues d’origine, on y appliquera la chariah, entre autres : nourriture halal et stricte séparation hommes-femmes.

[high1]Cinq cent mille dollars : c’est le salaire annuel de Christine Lagarde[/high1]. Le Fonds monétaire international (FMI) a publié, mardi 5 juillet, le contrat de travail de sa nouvelle directrice, Christine Lagarde. L’ancienne ministre des finances touchera un salaire annuel de 380.727 euros. Bien entendu non soumis à l’impôt, puisque Christine jouit d’un statut de fonctionnaire international. Le salaire annuel de son prédécesseur, le social-partouzeur Strauss-Kahn, n’était « que » de 360.000 euros par an. La Commission des requêtes de la Cour de Justice de la République vient par ailleurs de repousser au 4 août sa décision au sujet de la demande du parquet général de la Cour de cassation d’engager des poursuites contre Mme Lagarde pour abus d’autorité dans le litige opposant Bernard Tapie au Crédit Lyonnais. Christine, qui jouit de puissants appuis, se dit « confiante et sereine »

[high1]Le Danemark rétablit les contrôles à ses frontières[/high1]. Le 10 mai, le Danemark avait annoncé son intention de rétablir les contrôles douaniers à ses frontières avec l’Allemagne et la Suède. Ce souhait a été confirmé en fin de semaine dernière par un vote de la Commission des finances du parlement danois. Il prévoit le redéploiement, d’ici 2014, de douaniers aux frontières du pays ainsi que la mise en place d’installations pour permettre les contrôles. Au grand dam de la Commission européenne qui a annoncé qu’elle examinait la conformité de la décision du parlement danois avec les accords de Schengen qui régissent la libre circulation des biens et des personnes dans 25 pays européens.

[high1]L’hémisphère sud connaît un hiver particulièrement froid[/high1]. Une information que la « grosse presse » ne risque pas de relayer. Depuis plusieurs semaines, l’hiver est particulièrement rigoureux dans l’hémisphère sud. L’Afrique du sud, l’Uruguay ou l’Argentine sont actuellement touchés par une vague de froid sans précédent. Au Chili, le désert d’Atacama, renommé pour ses températures élevées et ses tempêtes de sable, a connu la plus importante chute de neige de ses vingt dernières années. L’épaisseur du manteau neigeux a atteint 80 cm par endroit et les routes ont dû être fermées. Une vague de froid qui ébranle une nouvelle fois la thèse d’un réchauffement global de la planète.

[box class=warning]Amis auditeurs, les équipes des bulletins de réinformation de Radio Courtoisie reprendront du service le jeudi 1er septembre. Nous aurons le plaisir, Catherine et moi, de vous retrouver le samedi 10 septembre pour un nouveau kiosque courtois. D’ici là, bon été à tous ![/box]

Hervé Juvin : les désordres mondiaux et leurs causes profondes [audio]

Hervé Juvin : les désordres mondiaux et leurs causes profondes [audio]

Hervé Juvin (ci-dessus), économiste, président d’Eurogroup Institute, vice-président de l’Agipi, collaborateur au site Realpolitik.tv, aborde ici les désordres mondiaux économiques et humains, en en faisant une analyse en profondeur de leurs causes historiques, culturelles, sociologiques… Hervé Juvin était reçu sur Radio Courtoisie le 29 juin dernier dans un « Libre Journal » animé par Emmanuel Ratier avec la participation d’Henri Dubost et Pascal Lassalle.

[MEDIA not found]

L’univers carcéral en question. Libre journal de Radio Courtoisie [audio]

L’univers carcéral en question. Libre journal de Radio Courtoisie [audio]

Ce samedi 2 juillet le Libre Journal des Lycéens de Romain Lecap assisté de Xavier Delaunay et Sophie Lelys, était consacré à L’univers carcéral en question.

Étaient reçus dans cette émission :

François Haut, directeur du département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines à l’Institut de criminologie de l’université Paris II (www).

Raymon Trencavel, animateur de l’association Entraide Solidarité qui vient en aide aux prisonniers, entre autres choses.
entraidesolidarite2000@gmail.com

Charles Sinclair, ancien détenu

[MEDIA not found]

Kiosque Courtois du samedi 2/7/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois – L’actualité de la semaine en écrit

Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformation de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles. Novopress a publié dès ce samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “RADIO COURTOISIE – LE BULLETIN DE REINFO” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.

Lire la suiteKiosque Courtois du samedi 2/7/2011 – L’actualité de la semaine en écrit