Kiosque Courtois du samedi 26/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une revue de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Taubira, icône noire du gouvernement et premier problème de François Hollande

Kiosque Courtois du samedi 26/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le garde des Sceaux, Christiane Taubira, a commencé comme militante indépendantiste et a voté pour l’autonomie de la Guyane, lors du référendum de 2010.
Elle est connue pour la loi mémorielle qui porte son nom. Nombre d’historiens ont réclamé l’abrogation de cette loi. Au nom de la liberté de recherche historique sur l‘esclavage et la colonisation.

Le parcours politique de Taubira donne le tournis.

Parlementaire depuis 1993, elle a soutenu Balladur. Puis rejoint Bernard Tapie et les radicaux de gauche. Revenue à l’Assemblée nationale en 1997, elle a siégé avec les socialistes puis avec les Verts.

Une carrière aussi ondoyante qu’un fleuve amazonien.

En 2002, elle est candidate à la présidentielle et obtient 2,32 % des voix, ce qui fait chuter Jospin.
Proche de la journaliste antillaise Audrey Pulvar, elle soutient Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste de 2011.
On notera qu’en 2004, Madame Taubira a été condamnée aux prud’hommes pour licenciement injustifié et rupture abusive de CDD à l’encontre de son ancienne assistante parlementaire.

Un début au gouvernement sur les chapeaux de roue…

Taubira a déjà annoncé la suppression des tribunaux correctionnels pour les mineurs. Une bonne nouvelle pour les petits voyous récidivistes. Et sa première visite dans une prison a débouché sur une évasion. Une manière comme une autre de lutter contre la surpopulation carcérale !
Taubira est devenu la bête noire de Copé qui oublie, un peu vite que Nicolas Sarkozy, lui avait proposé d’entrer au gouvernement en 2007. Avant de lui confier une mission parlementaire en 2008.

Taubira se voit flanquée d’une ministre déléguée à la justice en la personne de Delphine Batho 

Delphine Batho, ancienne militante syndicale dans un lycée bourgeois du Ve arrondissement parisien, a été vice‑présidente de SOS Racisme. Proche de Julien Dray, elle a récemment fait l’objet d’une polémique du fait de son logement à loyer modéré, alors que ses indemnités parlementaires ne la laissaient pas franchement dans le besoin…

Yamina Benguigui est la ministre déléguée à la francophonie et aux français de l’étranger

Yamina Benguigui (photo) est une femme de télévision qui a la double nationalité franco‑algérienne. Elle est réalisatrice du documentaire « mémoires du 9/3 », moins historique que militant. Elle est la sœur de la porte‑parole « diversité » du MEDEF. Elle est par ailleurs membre du club d’influence Le Siècle.

Enfin, sur Internet circule une information selon laquelle elle aurait déclaré le 21 octobre 2004 dans la revue « Courrier cadres » : « A qualité égale, priorité au beur puisqu’il a eu plus d’obstacles à franchir qu’un blanc de souche ».

 

Les atlantistes militants sont nombreux au gouvernement Ayrault

Le site Atlantico a révélé récemment que plusieurs personnalités du nouveau gouvernement, et non des moindres, n’étaient pas du tout hostiles à l’atlantisme et pour cause : ils font partie des « Young Leaders ».

Il s’agit d’une formation offerte chaque année à une dizaine de hauts diplômés par la French American Foundation. Un réseau d’amitié atlantiste très sélectif soutenu entre autres par la Banque Lazard. Cette fondation a été par le passé présidée par John Negroponte, ancien chef des services secrets américains.

Parmi les « Young Leaders » en question, on trouve le Président Hollande, mais également Najat Belkacem, Marisol Touraine, Moscovici, ou Montebourg. Le précédent gouvernement, il est vrai, n’était pas en reste avec des Young Leaders comme Juppé, Kosciuzko-Morizet, Wauquiez ou Pécresse…

Et qu’en est-il des sympathies sionistes ?

Pour le journal israélien JSS News  : « le premier gouvernement Hollande-Ayrault n’aurait pas pu être plus amical envers les français d’Israël, les juifs de France et ceux qui partagent les valeurs d’autodétermination du sionisme ». Et le journal de rappeler que Jean-Marc Ayrault est membre du Cercle Léon Blum ; que ce n’est pas Védrine mais Fabius qui se trouve au Quai d’Orsay ; que Vincent Peillon a célébré récemment la bar-mitzvah de ses enfants ; que Michel Sapin a souvent avoué son admiration pour « le miracle économique israélien » ; qu’Aurélie Filipetti a dénoncé les dérives anti-sionistes des Verts ; que Moscovici a avoué être entré au PS notamment en tant que juif admirateur de Léon Blum.

Mais le premier de la classe, c’est Manuel Valls

Il est qualifié- je cite -de « personnalité socialiste préférée des juifs et des sionistes qui s’est battu contre la création unilatérale d’un Etat palestinien ». Manuel Valls qui, a- je cite – « Israël au cœur » a accordé l’une de ses premières visites, comme Ministre de l’Intérieur, au dîner du CRIF de Marseille, ce 21 mai dernier.

Quelques nouvelles des élections législatives :

Jacques Bompard réalise l’union à la base

Kiosque Courtois du samedi 26/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit
De gauche à droite, Jacques Bompard et Louis Driey

Le maire d’Orange aura contre lui un candidat officiel du Front National et un de l’UMP. Mais il réalise l’union à la base dans la 4e circonscription du Vaucluse. De nombreux élus et cadres locaux de l’UMP, du Modem, du Parti radical, du Nouveau centre et du Front national sont venus le rejoindre. Le soutien le plus emblématique est celui de Louis Driey, maire UMP de Piollenc, adversaire de Bompard aux cantonales de 2008, et qui est cette fois son suppléant. Autre renfort de poids : Patrick Bassot, l’un des deux conseillers généraux Front national de France. Dans la troisième circonscription du Vaucluse où Marion Le Pen se présente, Bassot soutient naturellement la candidate Bleu‑Marine. Mais dans la quatrième, il soutient Bompard, ainsi d’ailleurs qu’Hervé de Lépineau, suppléant de Marion Le Pen et vice‑président de la Ligue du sud.

Une chasseuse rejoint le Rassemblement Bleu Marine

Nathalie Huiart était la figure de proue du parti Chasse Pêche Nature et Traditions dans le département de la Somme. Elle sera la candidate du Rassemblement Bleu marine dans une circonscription où Marine Le Pen a devancé Nicolas Sarkozy, lors du premier tour de la présidentielle.

Le parti Pirate sera aussi présent

Plus de 100 candidats porteront les couleurs du Parti Pirate aux élections législatives. Une formation qui a déjà des députés en Scandinavie. Et qui est représentée dans quatre parlements régionaux en Allemagne.

En France, les pirates visent un électorat urbain et technophile. Ils militent essentiellement pour les libertés sur Internet, le droit au téléchargement et la libéralisation des règles de la propriété intellectuelle.

Ils se sont déjà fait remarquer en pointant du doigt le manque de transparence des conditions de vote sur Internet des Français de l’étranger.

La bataille électorale d’Hénin‑Beaumont entre Mélenchon (photo) et Le Pen promet d’être intense

Kiosque Courtois du samedi 26/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Selon un sondage IFOP réalisé pour faire la une du JDD, le Front de gauche devancerait le parti socialiste au premier tour, et battrait le Front national au second tour avec 55 % des intentions de vote contre 45.

Le secrétaire général du FN a rappelé que l’IFOP, dirigé par la présidente du MEDEF, Laurence Parisot, a déjà plusieurs fois minimisé les intentions de vote pour Marine Le Pen aux élections, se trompant même de 10 % en 2007. 10 %, une broutille !

Le nouveau ministre de l’éducation supprime le dispositif d’évaluation du niveau des écoliers

Vincent Peillon ne veut plus mesurer les acquis des CM1‑CM2.

Mais casser le thermomètre n’a jamais réglé les problèmes.

Le CRIF obtient l’interdiction d’un spectacle de Dieudonné

« Dieudonné ne passera pas !», c’est l’affirmation d’Hubert Allouche, délégué régional du CRIF en Languedoc‑Roussillon. A sa demande, le maire de Montpellier Hélène Mandroux, a immédiatement signé un arrêté municipal interdisant le spectacle projeté. Deux précautions valant mieux qu’une, Hubert Allouche a également avoué avoir fait personnellement pression sur la salle de spectacle, le Multiplex Gaumont.

 

Nouvelles internationales

Kiosque Courtois du samedi 26/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit En Serbie, le candidat populiste est élu président

Surprise, surprise, les médias de l’oligarchie annonçaient la réélection du libéral Boris Tadic. Mais c’est le candidat populiste, Tomislav Nikolic (photo), qui a gagné l’élection présidentielle serbe du 21 mai. Hostile à l’OTAN, Nikolic affirme à la fois vouloir sortir la Serbie de la crise économique et ne pas abandonner le Kosovo, berceau historique de la Serbie.

En Italie, les partis en place souffrent aux élections municipales

L’échec est patent pour le parti de Berlusconi. Et pour la Ligue du Nord décrédibilisée par les abus de la famille Bossi. Mais les partis traditionnels de gauche sont aussi à la peine.

Ceux qui montent sont les partis ou les candidats hors système, hostiles au gouvernement technocratique de Mario Monti.

Un comique nommé Beppe Grillo, une sorte de synthèse entre Coluche et Pierre Desproges, a créé de toutes pièces un nouveau parti dit « les cinq étoiles » qui a été la révélation de ces élections. Les Cinq étoiles a remporté haut la main la ville de Parme, en Emilie. Une ville de 160 000 habitants traditionnellement à gauche, avec plus de 60% des suffrages. Ils ont remporté ailleurs trois municipalités.

Grèce, les trotskystes tout près du pouvoir

Avec un potentiel de 28% des suffrages aux nouvelles législatives grecques de juin prochain, Alexis Tsipras, le dirigeant de la gauche radicale risque de devenir le prochain premier ministre grec.

Le chiffre de la semaine, c’est trois milliards

3 milliards d’euros, c’est le montant des sommes retirées par les citoyens grecs de leurs banques depuis le 6 mai dernier. Trois milliards en deux semaines ! Le journal « Le Monde » parle de panique bancaire et affirme que les grands acteurs financiers de la City ont adapté leurs systèmes informatiques en prévision d’une sortie de l’euro et d’un retour à la drachme.

Et la phrase du jour est de Nouriel Nouribini

Dans Les Echos, le fameux économiste a estimé que le sauvetage financier de la Grèce était voué à l’échec. Je cite : « la sortie de la zone euro est la seule voie possible. La compétitivité et la croissance seraient rapidement rétablies par un retour à la monnaie nationale, accompagné d’une forte dévaluation ».

L’autre chiffre de la semaine c’est zéro pour cent

Pour la première fois, l’Etat allemand a émis des bons du Trésor ne rapportant… rien ! Ou presque, car ces obligations à deux ans ont été en réalité achetées à un prix de 0,07% en dessus de leur valeur faciale. Mais pourquoi donc les investisseurs acceptent-ils de prêter gratuitement aux Allemands ? Tout simplement parce qu’ils sont sûrs de retrouver leur mise, ce qui leur paraît moins sûr que quand ils achètent de la dette française par exemple… L’agence financière allemande a cependant prévenu qu’elle n’irait pas plus loin et n’émettrait pas d’obligations à rendement négatif.

Le Bundestag veut conserver sa souveraineté face à l’OTAN

Lors du dernier sommet de l’OTAN à Chicago, l’organisation atlantique a discuté des moyens de rendre son action plus « efficace ». Entendez : rendre son action plus indépendante des aléas de la démocratie parlementaire. Ainsi, les cas où les parlements nationaux doivent donner leur aval à une intervention militaire commune devraient-ils être réduits. Cela n’est pas du goût du Bundestag, dont l’ensemble des groupes parlementaires ont protesté contre cette extension du domaine de la lutte atlantiste ! Les Allemands semblent décidément les plus décidés à défendre leur souveraineté.

Emeutes raciales en Israël

Brandissant des drapeaux israéliens et scandant : « Expulsez les Soudanais !», des habitants d’un quartier pauvre de Tel‑Aviv s’en sont pris mercredi soir à des immigrés africains, pour la plupart originaires du Soudan et de l’Erythrée.

Quelle a été la réaction du gouvernement ? Aussi incroyable que cela puisse paraître, le ministre de l’Intérieur, Eli Yishai, dirigeant du parti ultrareligieux Shas, a apporté son soutien aux émeutiers !

Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une revue de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Une passation de pouvoirs « apaisée » comme l’a répété à l’unisson une presse atteinte de psittacisme aigu

Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écritLa passation des pouvoirs entre l’ancien et le nouveau président de la République a eu lieu mardi, à l’Elysée. Les deux présidents se sont entretenus en tête à tête pendant une quarantaine de minutes. Nicolas Sarkozy a ensuite quitté l’Elysée, sous les applaudissements de son dernier carré d’admirateurs. « Carla et son époux vont souffler un peu, réfléchir à leur avenir mais aussi redécouvrir un autre rythme, sur un autre mode », souligne-t-on dans l’entourage de l’ex-première dame de France. C’est à Marrakech, haut lieu des parties fines de la nomenklatura UMPS que l’ex-locataire de l’Elysée devrait aller se mettre au vert, accompagné de son épouse et de sa fille, dans une luxueuse villa dont un généreux homme d’affaires émirati lui a fait cadeau à l’occasion de la naissance de la petite Giulia.

La météorologie ne semblait pas socialiste mardi dernier

Déluge de pluie au moment où le président s’est rendu sous l’Arc de Triomphe : c’est trempé comme un rat que François Hollande a ranimé la flamme du soldat inconnu.
Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Quant à son hommage à Marie Curie, il s’est carrément fait sous la grêle.

Pluie, grêle… et foudre !

François Hollande est ensuite allé à Villacoublay prendre l’avion pour se rendre en Allemagne afin de rencontrer Angela Merkel. Mais en raison de la foudre, son avion a dû faire demi‑tour, retardant sa rencontre avec la chancelière allemande. Laquelle, curieusement, a voulu y voir un présage heureux…

C’est d’autant plus curieux que Mme Merkel ne pouvait ignorer ce dicton très usité outre-Rhin : « Wenn Engel reisen, lächelt der Himmel »…

… « Quand les anges voyagent, le ciel sourit ».

Exactement ! Et le ciel idéologique s’est également subitement assombri pour le nouveau président…

Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écritChacun ses bourdes. Par son discours de Dakar au tout début de son quinquennat, discours dans lequel il avait confondu l’histoire des peuples enracinés et l’universalisme républicain, Sarkozy s’était définitivement aliéné nombre de chefs d’Etat et d’intellectuels africains. Hollande n’a pas été plus adroit en choisissant Jules Ferry (image) comme figure tutélaire de sa « République exemplaire ». Le nouveau président et ses conseillers ignoraient manifestement tout des conceptions racialistes et colonialistes du fondateur de l’Ecole républicaine.

Une bévue de taille quand on sait que les immigrés qui ont voté en masse pour François Hollande entendent bien réclamer la monnaie de leur pièce… En cas de déception, les nombreux drapeaux étrangers joyeusement agités à la Bastille (photo ci-dessous) et ailleurs le soir du 6 mai pourraient bien se changer en cocktails Molotov. Le collectif ethnique « AC le feu » basé dans le 9‑3 a ainsi clairement posé les règles du jeu auxquelles devra se soumettre le nouveau chef de l’Etat.

Le « Comité de vigilance des citoyens antiracistes » a été encore plus clair : pour lui, la nomination de Manuel Valls à l’Intérieur est de nature « à renforcer les tensions dans les quartiers sensibles ». Une menace qui a le mérite d’être sans ambigüité.

Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit
La colonne au centre de la place de la Bastille le 6 mai 2012 au soir. Légendes sur la photo originale. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

La formation du nouveau gouvernement a répondu à un impératif : rassurer la communauté juive qui aurait pu s’inquiéter des étranges soutiens qui se sont manifestés, çà et là, en faveur de François Hollande pendant et après la campagne

Sur le site pro-sioniste JSSnews, André Cohen pousse un ouf ! de soulagement : « une chose est certaine, le premier gouvernement Hollande-Ayrault n’aurait pas pu être plus amical envers les Français d’Israël, les juifs de France et ceux qui partagent les valeurs humanistes d’auto-détermination du sionisme ». André Cohen suggère même aux Français d’Israël qui ont voté à 92% pour Nicolas Sarkozy lors du second tour, de faire leur mea culpa.

Il est vrai qu’avec Fabius, Valls, Peillon, Hamon, Moscovici, Sapin, ou encore, plus modestement, Filipetti, la communauté aurait vraiment tort de faire la fine bouche

Parfait présage de ce que sera la politique de Flanby-le-Mou, lâchant du lest et donnant tour à tour des gages à chacune des communautés, au risque de détricoter totalement l’unité nationale. Une unité nationale qui de toute façon n’est pas le problème des socialistes…

Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Aucun ange, donc, dans le ciel hollandien, et pas que des anges dans le gouvernement Ayrault…

En 1997, Ayrault a été condamné à six mois de prison (avec sursis) et à 30.000 F d’amende (4.600 euros) pour non-respect du code des marchés publics, pour avoir accordé sans mise en concurrence ni appel d’offres, le marché d’impression du magazine municipal nantais, Nantes Passions, à un de ses amis, affairiste, socialiste et franc-maçon, Daniel Nedzela.

A propos de la nomination d’un repris de justice à la tête du gouvernement, Marine Le Pen a parlé, je cite, de : « rupture dans le contrat de confiance que François Hollande a voulu instaurer avec le peuple français », et de, je cite encore : « première erreur [qui rompt] le lien de confiance fragile entre le peuple et le dirigeant qu’il vient de se choisir »

Mais un autre spectre rôde au-dessus du nouveau gouvernement, celui de l’affaire du sang contaminé

En 1985, alors qu’il était chef du gouvernement socialiste de l’époque, Laurent Fabius a, selon les avocats des familles des victimes, organisé le blocage de la mise en place d’un test de dépistage du virus du Sida, test développé par la société américaine Abbott, pour ne pas désavantager l’Institut Pasteur qui était sur le point de lancer son propre test de dépistage. On estime à quelque 4000 le nombre de personnes qui contracteront le virus du Sida à la suite de ces supposées pratiques.

Les poursuites judiciaires contre des ministres du gouvernement Fabius (Fabius lui-même, le ministre des affaires sociales Georgina Dufoix et le ministre de la santé Edmond Hervé) se sont prolongées au cours des années 90. La Haute Cour de justice a classé sans suite la première poursuite en justice des ministres en 92-93, mais l’Association française des hémophiles a ouvert une nouvelle procédure en 1994 devant la Cour de justice de la République, composée de 3 juges et de 23 parlementaires. En mars 1999, cette Cour de justice acquitte Fabius et Dufoix. Le lampiste de l’affaire fut Edmond Hervé, seul sur les trois reconnu coupable d’homicides et blessures involontaires, mais dispensé de toute peine.

La formule « responsable mais pas coupable[] » qu’employa Dufoix pour sa défense est restée fameuse…

Un sénateur socialiste de l’époque, François Autain, membre de cette Cour de justice, a avoué avoir voté avec tous ses collègues socialistes pour la relaxe pure et simple des trois ministres sous le prétexte, je cite, que « le jugement était politique ».

Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Et quid d’une dénommée Taubira ?

Christine Taubira a été condamnée en 2004 par le tribunal des Prud’hommes pour licenciement abusif et rupture abusive de contrat, à verser 5.300 euros à son ancienne assistante parlementaire qu’elle exploitait sans vergogne. Farouche adversaire du camp national, elle a vanté en 2009 la préférence nationale, mais pour… les Guadeloupéens !

Et en 2001, Christine Taubira fait voter une loi qui dénonce les traites négrières comme « crime contre l’humanité », mais en « oubliant » la traite arabo-musulmane qui fut la principale traite négrière, en durée, intensité et étendue territoriale. Pas de condamnation devant la justice, bien sûr, mais cet « oubli » est un crachat sur la mémoire des dizaines de millions de victimes de cette traite qui fut un véritable génocide selon l’historien Tidiane N’Daye (voir son interview sur la chaîne de télévision France Ô).

Hollande lui-même n’a-t-il rien à se reprocher ?

Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit En comparaison de ce qui précède, il ne s’agit que de bricoles, mais qui en disent long sur la psychologie du personnage. La première concerne l’affaire Banon/DSK en 2003. A la suite de l’affaire Diallo/DSK de mai 2011, Stéphane Le Foll (photo) qui en 2003 était le secrétaire de cabinet de François Hollande fait cette déclaration à Médiapart, je cite : « Je n’ai pas eu directement à gérer cette affaire [l’affaire Banon/DSK]. Mais je sais que cela a été évoqué, François a essayé de le faire de façon très respectueuse. Il a appelé Tristane Banon (…) il l’a écoutée et a essayé de la rassurer. C’était lui en direct qui gérait. ». Fin de citation. Fureur de François Hollande qui désavouera publiquement Le Foll, affirmant n’avoir jamais eu connaissance des faits rapportés par Tristane Banon, et ne garder aucun souvenir de contacts téléphoniques avec la jeune écrivaine.

Et la deuxième bricole ?

Elle remonte à 1983. François Hollande, 29 ans, est alors directeur de cabinet du porte-parole du gouvernement socialiste de l’époque, et il va prêter son concours à une escroquerie intellectuelle comme la gauche les affectionne. Mitterrand a en effet une idée machiavélique (une de plus) : faire écrire un pamphlet par un prétendu dirigeant de droite, mais qui se cacherait derrière un pseudonyme, « Caton », et qui en réalité discréditerait la droite. Le journaliste André Bercoff accepte de tenir la plume. Le livre s’appelle De la reconquête. Pour ne pas qu’on reconnaisse Bercoff, Hollande, totalement inconnu du grand public à l’époque, accepte de prêter sa voix pour une « vraie-fausse » interview à France Inter, au cours de laquelle il déclare notamment : « La vérité, c’est tout simplement que le pouvoir socialiste ne tombera pas comme un fruit mûr. Et ceux qui laissent entendre que nous pouvons, c’est-à-dire nous, la droite, revenir au pouvoir dans les mois qui viennent, ou même dans les deux années qui viennent, se trompent, et trompent les Français ». La gauche est décidément une indécrottable donneuse de leçons de morale…

Pendant le spectacle de la passation des ministères, l’extension du domaine de la corruption continue joyeusement à gauche. Ainsi le socialiste Philippe Bonneau, conseiller régional de la Basse‑Normandie jusqu’en 2011, a été condamné la semaine dernière à trois ans de prison dont un an ferme pour avoir détourné d’importantes sommes d’argent. Au total ce sont plus de 110.000 euros que Philippe Bonneau a détournés à son profit et à celui de son cabinet d’avocat. Devant le tribunal, il a expliqué que ses activités politiques au conseil régional avaient été à l’origine d’une perte de revenus qu’il a cherché à compenser… comme il a pu. Il a notamment profité de son statut de trésorier d’une association organisatrice des jeux équestres mondiaux de 2014, au sein de laquelle il représentait le conseil régional, pour détourner plusieurs milliers d’euros. De son côté, Mélenchon dénonce également la mafia socialiste

Kiosque Courtois du samedi 19/5/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Jean-Luc Mélenchon a accusé jeudi le Parti socialiste de fraude électorale à Hénin-Baumont. Dans un entretien télévisé, le porte-parole du Front de Gauche déclare, je cite : « Qu’est-ce qu’on découvre dans la liste du PS ? Il y a des communistes qui ont été inscrits frauduleusement dans cette liste socialiste. Il y a même des morts ! Les communistes ont protesté, les morts eux ne peuvent pas protester. » Fin de citation. Dans le livre Rose Mafia, l’ancien maire socialiste d’Hénin-Baumont, Gérard Dalongeville, décrit un système socialiste, je cite : « pourri jusqu’à la moelle », accusant les responsables socialistes du Pas-de-Calais d’avoir touché des commissions versées par des entreprises pour obtenir des marchés publics et d’avoir baigné dans des  détournements de fonds publics sur des comptes au Luxembourg. Socialiste rime donc avec escroquerie, mais aussi avec esbrouffe…

Le gouvernement Ayrault coûtera en effet plus cher aux contribuables que le premier gouvernement Fillon de mai 2007. La baisse claironnée de 30% ne compense pas le nombre important de ministres du gouvernement socialiste, très supérieur à celui du premier gouvernement Fillon.

Amis auditeurs, nous parvenons au terme de notre kiosque, qui, comme vous le remarquerez, s’est concentré exclusivement sur l’actualité française et a – exceptionnellement – fait l’impasse sur l’étranger. N’y voyez, mesdames, messieurs, aucune xénophobie de notre part – n’est-ce pas Catherine ? – Un gouvernement ne se forme quand même pas tous les jours en France, surtout quand il est socialiste et surtout quand il est aussi vertueux…

 

L’implosion de la Grèce préfigure-t-elle la situation de la France d’ici quelques mois de présidence socialiste ?

L’implosion de la Grèce préfigure-t-elle la situation de la France d’ici quelques mois de présidence socialiste ?

 13/05/2012 – 14h00
PARIS (NOVOpress via le Kiosque Courtois de Radio Courtoisie) – Les élections législatives qui se sont déroulées en Grèce dimanche dernier ont marqué une véritable déroute pour les deux partis qui se partagent le pouvoir depuis plus de quarante ans.

Le parti de centre droit aux affaires, Nouvelle-Démocratie, atteint  ainsi tout juste 18 % des suffrages, et le Pasok, socialiste, directement responsable de la crise, s’effondre à la troisième place avec 13 %. C’est en effet l’ancien patron du parti socialiste, Georges Papandréou (photo en Une), qui avait sollicité les prêts de la Troïka (Union européenne, Banque centrale européenne et FMI) et accepté des conditions drastiques d’austérité. C’est ce même dirigeant socialiste qui avait, avec l’aide de la banque Goldman-Sachs, truqué les compte grecs afin de permettre l’entrée de la Grèce dans la zone euro, une entrée dans la « cour des grands » que le peuple grec paie au prix fort. Nouvelle-Démocratie et le Pasok, qui constituaient les piliers du bipartisme grec depuis la fin du régime des colonels en 1974, en quelque sorte l’UMPS du cru, ne disposent, ni ensemble ni encore moins séparément, de la majorité au parlement.

Chryssi Avgi, Aube dorée, fait une entrée fracassante au parlement avec 7 % des voix, soit 21 sièges.

Immédiatement qualifiée de néo-nazi par les médias de l’oligarchie, ce parti populiste a séduit de nombreux Grecs, exaspérés par la mainmise croissante des banques sur l’économie du pays, et par la vertigineuse paupérisation de la population. Son chef, Nikos Michaloliakos a dénoncé, « les usuriers mondiaux » et « l’esclavage » imposé à la Grèce par la Troïka, déclarant, je cite encore : « L’heure de la peur a sonné pour les traîtres à la patrie ».

Avant-hier, le dirigeant du Pasok a reconnu son échec à former un gouvernement de coalition.

Kiosque Courtois du samedi 12/5/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Après trois tentatives avortées, l’ultime chance pour former un gouvernement de coalition ou d’union nationale se trouve entre les mains du président grec, Carolos Papoulias (photo).

Carolos Papoulias qui vient par ailleurs de « féliciter » François Hollande pour sa victoire…

…déclarant sans rire : «Je suis sûr que vos positions européennes et la lutte que vous préparez en faveur de la croissance et de la stabilité en Europe, seront d’une grande importance pour la relance de mon pays».  En cas d’échec du président Papoulias, les Grecs seront de nouveau appelés aux urnes. Une perspective positive pour les populistes de Chrysi Avgi, qui sauront profiter de l’exaspération croissante du peuple.

Des perspectives qui inquiètent Bruxelles, qui craint qu’un éventuel gouvernement populiste ne prenne exemple sur l’Islande.

L’Islande a en effet réussi à mettre au pas les banksters internationaux. Les Islandais ont tout bonnement refusé de payer une dette datant de 2008 et se sont même payé le luxe de faire démissionner le gouvernement, et d’imposer une réécriture de la constitution. Ecrasés il y a peu par une dette colossale auprès des banques britanniques, les Islandais recouvrent progressivement leur liberté.

De quoi faire réfléchir les Grecs.

Occulté par les médias de l’oligarchie, un fait important s’est déroulé le 23 avril dernier, puisque le verdict concernant l’ancien Premier ministre islandais Geir Haarde a été rendu. Comparaissant devant un tribunal spécial à la demande du Parlement, l’ex‑Premier ministre a été reconnu coupable de ne pas avoir convoqué de réunion ministérielle pour discuter de la situation qui a conduit le pays au bord du gouffre, alors que le système bancaire islandais implosait et plongeait le pays dans une grave crise.

Il s’agit d’une véritable révolution démocratique et antilibérale à l’heure où d’autres pays comme la Grèce mais aussi l’Espagne, l’Italie et la France sont proches de l’asphyxie.

La mobilisation du peuple islandais s’est traduite par un succès exemplaire, en faisant payer le coût de la crise aux responsables. Ainsi, 93 % des Islandais ont refusé que leur pays assume les dettes privées, et ont rejeté, lors d’un référendum d’initiative populaire, le sauvetage des banques d’affaires. L’Islande, qui a enregistré une croissance de 3,1 % en 2011, vient de donner une leçon aux autres pays européens, dont le nôtre, qui croulent sous la dette.

Crédit photo en Une : Λουκάς Παπαδήμος Πρωθυπουργός της Ελλάδας via Flickr, licence CC. Crédit photo Carolos Papoulias : DR.

Kiosque Courtois du samedi 5/5/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

Le 1er mai de toutes les convoitises !

Les trois grands rassemblements du 1er mai dans la capitale ont mobilisé prés d’un demi-million de personnes, toutes tendances confondues.

Au traditionnel défilé du Front national en double hommage à Jeanne d’Arc et à la Fête nationale du travail, est venu s’ajouter le rassemblement du Trocadéro imaginé par Nicolas Sarkozy, sans oublier le sempiternel défilé des syndicats et notamment de la CGT appelant ouvertement à la défaite du président sortant.

Nicolas Sarkozy s’est recentré sur la thématique du travail, invitant les syndicats à « poser le drapeau rouge » et à « servir la France », et a défendu la mise en place d’un nouveau modèle social.

La présidente du Front national a annoncé qu’elle voterait blanc, mais a laissé une totale liberté à ses électeurs, les appelant à choisir la couleur bleu marine pour le prochain mois de juin.

Pour sa part, François Hollande rendait hommage à l’ancien Premier ministre, Pierre Bérégovoy, qui avait mis fin à ses jours le 1er mai 1993.

La mobilisation du Front de gauche fait du neuf avec du vieux

Jean‑Luc Mélenchon et Eva Joly ont solennellement rendu hommage, le 1er mai, à Brahim Bouarram, jeune Marocain, jeté dans la Seine en 1995 par des skinheads.

L’invité de la semaine du journal l’Humanité, un historien portant le nom de Sirot, a repris un slogan quelque peu éculé : « Le pouvoir est dans la rue ».

Enfin, Jean‑luc Mélenchon a déclaré aux journalistes du Monde que « le 1er mai est rouge depuis toujours ».

Philippe Carhon lui répond sur le site du Salon Beige en ces termes : « Souvenons nous des paroles du poète Lamartine, le 25 février 1848 lors de la proclamation de la République, lorsque les insurgés voulaient imposer à la France un drapeau totalement rouge : “Le drapeau rouge n’a jamais fait que le tour du Champ de Mars, traîné dans le sang du peuple en 1791 et 1793, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie.” […]».

Jean‑Luc Mélenchon vire une équipe du « Petit Journal » en la traitant de fachos ! Décidément en grande forme ! Après avoir copieusement insulté la candidate du Front National pendant la campagne des présidentielles, il s’en prend désormais aux journalistes du système, parmi les plus bobos et consensuels. Ainsi, « Le petit journal » de Canal+ a diffusé, mercredi soir, une séquence tournée le 1er mai dans les défilés de Jean-Luc Mélenchon, qui repousse une équipe du Petit Journal en traitant le journaliste de membre du Front national, mais également de facho !

Débat télévisé : Sarkozy offensif, Hollande sûr de lui

Pendant près de trois heures, les deux hommes ont débattu ensemble sans évoquer la vision dont ils sont porteurs pour notre pays.

François Hollande a ouvert le débat de manière très convenue, Nicolas Sarkozy se montrant très offensif et accusant son rival de mensonges.

Les deux finalistes n’ont pas fait preuve de divergences considérables et semblent partager, en fait, une même absence de projet pour la France, ce qui révèle, en creux, le consensus du système UMP/PS.

Les vraies questions de fond ont été éludées. On parle d’immigration sans évoquer les critères de régularisation, la substitution de population en cours et ses conséquences néfastes sur la cohésion nationale. On parle d’islam, sans se demander combien de milliers de mosquées supplémentaires il faudrait construire encore pour satisfaire toutes les revendications. Enfin, on évoque la France dans le monde, sans interroger ses alliances stratégiques.

L’identité, l’insécurité, le logement, l’éducation, le mariage homosexuel ont été survolés. Surtout, aucun des deux finalistes n’a proposé de redonner le pouvoir au peuple par les instruments de la démocratie directe, face au gouvernement des technocrates, des juges et des journalistes.

Dernière ligne droite de la campagne, jeudi, pour les deux candidats

Pour son dernier grand rassemblement de campagne, le candidat UMP s’est rendu à Toulon. Devant près de 8 000 personnes, Nicolas Sarkozy s’est posé en défenseur de la République française face à un PS accusé de l’« abîmer » et de la « renier ». « La gauche a abîmé la République avec son laxisme face au communautarisme, face à la délinquance, face à l’immigration illégale, avec son refus d’autorité, son refus de la responsabilité », a‑t‑il jugé, critiquant au passage la mesure du PS d’instaurer le droit de vote aux étrangers aux élections locales.

De son côté, François Hollande avait réuni ses partisans à Toulouse. L’événement a été le discours de l’ancien Premier ministre Lionel Jospin. Celui‑ci a couvert Hollande d’éloges, « un bon économiste », avec qui il a gouverné cinq ans, je cite encore : « Efficacement, justement et dans l’honneur ».

Hollande de son côté, a rendu hommage à Lionel Jospin. Je cite : « Il m’a associé à toutes les décisions de son gouvernement, la CMU, l’allocation personnalisée, les 35 heures, les emplois‑jeunes, la parité, le pacs » Avant d’ajouter : « Si nous l’emportons, et nous l’emporterons, je veux que ça efface le souvenir cruel du 21 avril 2002 !»

SOS Racisme souhaite une nouvelle restriction des libertés numériques

Lorsque les internautes font une recherche sur Google, des suggestions leur sont automatiquement proposées qui correspondent aux recherches les plus fréquemment opérées.

Ce module simple dans son fonctionnement n’est cependant pas du goût des ligues de vertus antiracistes. SOS Racisme et le MRAP ont assigné Google en justice pour l’association jugée trop fréquente du terme juif avec les noms de diverses personnalités. Les plaignants demandent que la justice ordonne à Google de censurer de tels rapprochements.

Des faits de « viol en réunion » dans l’affaire du Carlton de Lille ?

Un an après la piteuse affaire DSK, l’affaire du Carlton de Lille fait à nouveau irruption dans l’actualité. Selon le journal Libération, les trois juges d’instruction chargés de l’enquête ont demandé au Parquet de Lille l’autorisation d’enquêter sur des faits de « viol en réunion ». Ils étaient jusqu’alors chargés d’enquêter pour des faits de proxénétisme, abus de biens sociaux, escroquerie et blanchiment. Cette nouvelle requête s’appuie sur les témoignages des deux prostituées qui avaient fait le voyage à Washington en décembre 2010 et avaient visité les locaux du FMI en bonne compagnie.

Une Burkinabé vote à l’élection présidentielle dans les Vosges

Bérénice Ouedraogo Petit, 20 ans, a été adoptée à l’âge de cinq ans par un couple français. Sa demande de naturalisation a été rejetée en raison des liens qu’elle a gardés avec sa famille biologique. Elle a pourtant reçu sa carte électorale, et est donc allée voter le 22 avril dernier. Comme dans toutes les communes de moins de 3500 habitants, aucune carte d’identité n’était nécessaire pour pouvoir voter. La mairie explique : « Nous avons procédé à des inscriptions d’office sur les listes électorales et chaque citoyen a ensuite reçu sa carte ». Personne n’a donc pris la peine manifestement de vérifier leur citoyenneté.

L’analyse des résultats du 2e tour est à suivre sur Radio Courtoisie

Lundi notre bulletin de réinformation vous donnera ses premières analyses et vous retrouverez, le soir, le libre journal d’Henry de Lesquen pour une étude plus approfondie des résultats.

Remontée de la natalité dans les pays du Maghreb

En Algérie, le taux de fécondité avait baissé jusqu’à il y a une dizaine d’années, passant même au dessous du niveau de remplacement de la population. Aujourd’hui, il est revenu à 2,7 enfants par femme. En Tunisie, la baisse de fécondité s’est arrêtée il y a cinq ou six ans.

Les démographes ont pris connaissance de cette réalité grâce aux publications des statistiques des naissances des pays en question. Toutefois, ces réalités sont encore méconnues car les bases de données statistiques utilisées aux Nations unies ne sont pas à jour.

Il est possible que cela soit dû à une réislamisation de ces sociétés.

Nous n’allons pas finir grillés par le réchauffement climatique

James Lovelock est un scientifique très écouté dans les cercles écologistes. Il avait inventé l’hypothèse de Gaïa, la terre comme organisme naturel quasi conscient qu’il faudrait sauver des dangers du réchauffement climatique de peur qu’elle ne se venge.

Autrefois très alarmiste, il déclare maintenant que, je cite : « Le problème c’est que nous ne savons pas ce que fait le climat en ce moment. (…) Le monde ne s’est pas beaucoup réchauffé depuis le début du millénaire. La température est restée pratiquement constante. »

En tant qu’indépendant et solitaire, cela ne le gêne pas de dire qu’il s’est trompé, avant d’ajouter qu’un scientifique de l’université ou du gouvernement pourrait craindre que la reconnaissance d’une erreur l’amène à perdre ses financements.

Le gouvernement italien s’en prend aux gaspillages de l’Etat et des régions

Le président du Conseil italien Mario Monti a nommé une mission pour réduire les dépenses publiques, qui atteignent près de 300 milliards d’euros.

Il s’agira notamment de s’attaquer aux subventions aux entreprises et aux financements publics des partis. Selon Mario Monti, plus d’un quart des dépenses publiques proviennent de gaspillages, notamment des collectivités. Une équipe de choc a quinze jours pour présenter une liste des secteurs dans lesquels intervenir, tandis que chaque ministre a un mois pour faire l’inventaire des dépenses dont il pourrait se passer. L’objectif est de réaliser cette année 4,2 milliards d’euros d’économies.

Sans doute un avant‑goût de ce qui attend la France dans quelques semaines…

Jean‑Claude Trichet élu président européen de la commission trilatérale

L’ancien président de la Banque centrale européenne est désormais l’un des trois présidents de la Commission trilatérale, qui comporte également un américain et un asiatique.

Créé en 1973, ce cercle d’influence mondialiste regroupe entre 300 et 400 personnalités des pays développés. Ces hommes d’affaires, décideurs politiques et économiques, ou encore intellectuels œuvrent au renforcement du mondialisme.

Newt Gingrich se retire de la course à l’investiture républicaine

Le candidat à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine a annoncé mercredi qu’il se retirait de la course à la Maison Blanche. Il laisse ainsi présager un soutien à Mitt Romney.

Il ne reste désormais plus que deux candidats en lice : le favori Mitt Romney et le représentant du Texas, Ron Paul. L’avance considérable de M. Romney ne laisse guère de doutes sur l’issue de ces primaires qui s’achèveront officiellement lors de la convention nationale du parti républicain à Tampa fin août.

Benoît XVI affirme l’actualité de Pacem in terris (paix sur la terre)

À l’approche du cinquantenaire de l’encyclique de Jean XXIII, l’Académie pontificale des sciences sociales étudie ses conséquences contemporaines. Véritable testament spirituel de Jean XXIII, elle fut comme une « lettre ouverte au monde » en faveur de la paix et de la liberté, adressée, pour la première fois, « à tous les hommes de bonne volonté ». Devant plusieurs personnalités du monde politique et économique, Benoît XVI a souligné la force contemporaine de ce texte.

« Les maux et les injustices historiques ne peuvent être surmontés que si les hommes et les femmes sont inspirés par un message de guérison et d’espoir, un message qui propose une voie vers l’avant, hors d’une impasse qui emprisonne souvent les peuples et les nations dans le cercle vicieux de la violence », a‑t‑il dit. « Le pardon, a souligné Benoît XVI, n’est pas un déni du mal commis, mais une participation à la guérison et à l’amour de Dieu qui réconcilie et restaure. »

Le gouvernement Fillon met en œuvre la discrimination positive dans la fonction publique

Un décret imposant des quotas de femmes dans la haute fonction publique est paru au journal officiel du 2 mai. D’ici à 2018, les nouvelles nominations de cadres dirigeants devront respecter un quota de 40 % de femmes. 5.000 emplois sont ainsi concernés, au sein de l’Etat, des collectivités territoriales et des hôpitaux publics. Les administrations qui ne respecteraient pas cette règle seront soumises à une sorte de taxe forfaitaire de 90.000 euros.

Gérard Longuet considère comme possible le dialogue avec Marine Le Pen

C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Défense, dans un entretien à l’hebdomadaire Minute. Mais la seule union à laquelle il appelle est celle de la droite et du centre.

La gauche a naturellement tout de suite hurlé au loup, accompagné par quelques collègues ministres de Gérard Longuet.

Ces propos ne sont cependant pas une nouveauté : déjà, lors de l’entre deux tours de 1988, Charles Pasqua avait parlé de valeurs communes entre la droite UDF RPR et le Front national. Le rapprochement n’avait été cependant qu’une vague esquisse. Les semaines à venir diront ce qu’il adviendra d’une telle attitude.

Coup de Trafalgar : Bayrou votera Hollande

C’est ce qu’a annoncé jeudi soir le président du Modem, mais toutefois sans donner de consigne de vote à ses électeurs, et tout en précisant, je cite : « Je pense que le programme [économique de François Hollande] est inadapté à la situation du pays, et encore plus à la crise qui vient, que j’ai annoncée, et que je crois certaine »…

Macédoine : un groupe d’islamistes albanais soupçonné d’une tuerie

Menée par près de 800 fonctionnaires le 1er mai, c’est l’opération de police la plus impressionnante qu’a connue la petite Macédoine. Elle visait à arrêter les responsables du quintuple meurtre commis contre des Slaves, la veille des Pâques orthodoxes, il y a trois semaines. Cette tuerie a réveillé les tensions ethniques entre Slaves et Albanais, ces derniers représentants entre un quart et un tiers de la population du pays.

Selon la ministre de l’Intérieur, ce coup de filet a permis l’arrestation d’une vingtaine de personnes liées, je cite : « A cet assassinat commis dans le seul but de semer la peur et la division dans la société ». Il s’agit d’islamistes radicaux qui ont combattu en Afghanistan et au Pakistan aux côtés des talibans.

La crise de la dette des pays du sud de l’Europe serait structurelle

La crise européenne actuelle est présentée comme une crise des dettes souveraines, celle de pays d’Europe du sud qui géreraient mal leur budget et s’endettent excessivement face à des pays d’Europe du nord qui le gèrent beaucoup mieux.

Toutefois, la cause de la crise semble être l’effondrement de la balance commerciale des pays du sud. Moins compétitifs que les pays du nord, tout en ayant la même monnaie, ces pays ne parviennent plus à vendre leurs productions. La monnaie unique les empêche de dévaluer pour vendre leurs produits moins chers. Ces pays choisissent alors de maintenir artificiellement la consommation de ces pays en s’endettant, auprès des autres pays de la zone euro. Cette fuite en avant dans l’emprunt ne semble pas viable…

 

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Le premier tour de la présidentielle, au pas de charge

Une forte participation, 80 %, a fait mentir un certain nombre de sondeurs. C’est un peu moins qu’en 2007 qui avait connu une affluence record de 84 % mais c’est beaucoup mieux que les 72 % de 2002.

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritHollande et Sarkozy réussissent l’exploit de réunir à eux deux plus de 50% des suffrages exprimés, alors qu’ils représentent deux forces politiques passablement discréditées, qui alternent au pouvoir depuis plus de trente ans avec les résultats que l’on sait, et qu’il y avait dix candidats en lice.

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritHollande arrive en tête avec près de 29% des voix. Un joli score, mais c’est moins que Mitterrand en 1988, qui avait fait 34%. Sarkozy, avec un peu plus de 27% sauve les meubles. Le président mal aimé fait beaucoup mieux que Jacques Chirac (photo) en 2002 qui n’avait recueilli qu’à peine 20% des suffrages, alors qu’il sortait de cinq ans de cohabitation avec la gauche, une cohabitation qui l’avait largement exonéré du bilan calamiteux de Lionel Jospin.

 

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritRésultat superbe et sans équivoque, en revanche, de Marine Le Pen (photo) avec 6 millions 500.000 voix. Jamais la famille politique qu’elle représente n’avait recueilli autant de suffrages. Dans le Languedoc-Roussillon, la Provence et la Côte d’Azur, le Nord-Pas-de-Calais, la Lorraine et l’Alsace, la droite nationale progresse par rapport à 2002, totalisant entre 20 et 30 % des suffrages et se retrouve fréquemment en première ou en deuxième position. Dans tout l’ouest, de tradition centriste, y compris la Bretagne, on assiste à une progression significative du vote frontiste. Il en est de même dans le sud-ouest et la Corse, pourtant de tradition radical-socialiste. Dans nombre de départements, les scores de Marine Le Pen augmentent de 50 à 70 % par rapport à l’addition de ceux de Jean-Marie Le Pen et de Mégret en 2002. Une validation incontestable de la stratégie de dédiabolisation mise en place par Marine Le Pen, dès avant son accession à la présidence du Front national. En 40 années d’existence, même au temps de la grande époque de 1995 à 1998, jamais le Front national n’avait obtenu de tels scores dans ces régions. La stratégie de Marine Le Pen ne lui a pas aliéné ses soutiens traditionnels comme le prédisaient les Cassandre.

L’exception parisienne se confirme. La capitale, et dans une moindre mesure les grandes villes françaises, sont déconnectées de la France enracinée. Marine Le Pen ne recueille que 6 % des voix à Paris. C’est dans ce Paris boboïsé qu’habite la plupart des faiseurs d’opinion. Des sondages internes aux rédactions estiment à plus de 75 % à gauche le vote des journalistes.

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritCertes la barre des 20% qui a souvent semblé à la portée de la présidente du Front national au cours des mois précédents n’a pas été franchie, certes Marine Le Pen n’est pas au deuxième tour, mais elle est sans conteste devenue le centre de gravité de la vie politique française (le « brise-glace » selon sa propre expression), forçant les candidats du système à prendre en considération l’ensemble de sa thématique, voire à adopter certaines de ses positions. Tout dernier exemple en date : sa proposition de loi sur la présomption de légitime défense des policiers, maintenant défendue par un Nicolas Sarkozy dans l’affaire de la mise en examen controversée d’un policier de Seine-Saint-Denis.

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritPour Florian Philippot (photo), l’un de ses proches conseillers, Marine Le Pen devient de fait le « chef de l’opposition ». Les élections législatives vont avoir une importance capitale pour transformer cet essai. La tâche n’est pas évidente lorsqu’on sait qu’un découpage électoral particulièrement crapuleux, joint au système majoritaire à deux tours donne une Assemblée nationale largement déconnectée du pays réel, sans parler du Sénat.

Si Marine Le Pen n’est pas courtisée par les appareils politiques de deux candidats restant en lice, ses électeurs le sont en revanche. Exercice extrêmement périlleux pour les caciques du système et leurs seconds-couteaux : il s’agit de dire à ses électeurs qu’on « les comprend », mais qu’ils ont fait « le mauvais choix ». On connaît l’antienne : « Le Front national pose les bonnes questions mais apporte les mauvaises réponses ».
Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritUne antienne reprise il y a quelques jours par Claude Guéant (photo). Pourtant, pour de nombreux observateurs, le vote frontiste n’apparaît plus comme un simple vote protestataire, mais bien comme un véritable vote d’adhésion.

 

De nombreuses critiques se font jour à l’encontre du discours et des méthodes de l’UMP : un « mépris » réel à l’égard du Front national notamment de la part de Nicolas Sarkozy et des cadres du parti présidentiel dont l’appareil ne semble pas s’être adapté aux aspirations de ses électeurs, alors que, selon un sondage paru pour les Echos, près de 64 % désirent une alliance avec le Front national. Mercredi sur France Info, Nicolas Sarkozy déclarait pour la première fois, que le Front National était « compatible avec la République », alors même que son parti affirmait jusqu’ici que l’on ne dialogue pas avec « l’extrême droite », et que ce parti n’était pas républicain.

Nicolas Sarkozy semble à l’évidence déterminé à capter le maximum de voix frontistes, en appelant ses électeurs à « faire barrage à la gauche », expression sur toutes les lèvres. Mais s’il demande les voix du Front national, il se refuse en revanche à tout accord avec le parti à la flamme. C’est aussi le cas de Claude Guéant et de François Fillon qui, en début de semaine, ont déclaré qu’en cas de second tour opposant PS et FN lors des législatives, ils ne voteraient pas pour le FN.
Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritChantal Jouanno (photo) a quant à elle déclaré lundi sur Public-Sénat qu’elle voterait sans hésiter pour le PS. Nathalie Kosciusco-Morizet avait affirmé en mars dernier qu’elle voterait à coup sûr PS. Interrogée mardi, la porte-parole de Sarkozy n’a pas réitéré ses déclarations, préférant courageusement botter en touche.

Mercredi, dans la même émission de France Info, le Président a indiqué qu’il lui faut “entendre” les électeurs de Marine le Pen du premier tour sans « considérer qu’il faut se boucher le nez » (sic !). On a également vu Claude Guéant jeudi à Luxembourg venir proposer une mini réformette de l’espace Schengen (à des années lumières de la proposition de Marine Le Pen qui est de sortir purement et simplement du dispositif), histoire de montrer aux patriotes combien « il les avait compris ». Une demande vouée à l’échec, puisque la libre circulation est l’un des principes essentiels de l’Europe libérale de Bruxelles. Bref, on a connu des dragues plus subtiles…

Si le président sortant veut refaire son retard sur son rival socialiste, il doit résolument et sincèrement mobiliser sur sa droite en tenant compte du fait que si l’ensemble de la gauche progresse, la droite, toutes sensibilités confondues, reste encore, mais sans doute pour très peu d’années compte tenu du poids démographique croissant de l’immigration, majoritaire dans le pays. Mais il s’agit vraisemblablement d’un vœu pieu : en cinq ans d’exercice du pouvoir, le personnage a eu tout le temps de montrer l’étendue de sa duplicité.
Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritAinsi jeudi, lors de l’adoption par le Sénat de la proposition de loi constitutionnelle accordant le droit de vote aux élections municipales aux étrangers non communautaires, le rapporteur, Esther Benbassa (Europe Ecologie Les Verts) (photo) a provoqué l’hilarité de ses collègues de gauche en lisant à la tribune des déclarations passées de Nicolas Sarkozy, Eric Besson, Jean-Pierre Raffarin ou Brice Hortefeux, en faveur du droit de vote des étrangers…

 

MONDE

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit« Ce haut score est préoccupant »

Nous ne quittons pas l’actualité française, avec cette phrase prononcée lundi dernier par la chancelière Angela Merkel (photo) à propos des résultats obtenus par Marine Le Pen. L’Union européenne, par la voix des ministres des Affaires étrangères suédois, belge, luxembourgeois et danois entre autre, ne cache pas non plus son inquiétude. Ces chefs de la diplomatie ont également témoigné de leur inquiétude face à la montée en Europe, et particulièrement en France, des courants dits « populistes ». Entre les peuples et leurs « élites » cosmopolites, le divorce semble décidément consommé.

Le président de l’Union européenne veut maintenir les frontières ouvertes

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe président de l’Union européenne, Herman Van Rompuy (photo), a dénoncé jeudi la montée des « populismes » en Europe et la menace qu’ils font peser sur la libre circulation des personnes. Cette déclaration survient à quelques heures d’une réunion des ministres de l’Intérieur de l’Union européenne. « Malheureusement, les vents du populisme menacent une des grandes réalisations de l’intégration européenne : la libre circulation des personnes au sein de l’Union européenne. », a-t-il déploré.

 

Les banques grecques sont dans le rouge vif

Les résultats pour 2011 des quatre premières banques grecques viennent d’être publiés. Plus de 27 milliards d’euros de pertes l’an passé. Encore ces chiffres ne comprennent-ils pas la banque postale et les banques chypriotes installées en Grèce. Pour faire face à leurs besoins en capital les banques grecques ont reçu 25 milliards d’euros la semaine dernière du Mécanisme européen de stabilité financière (le MES). Mais la Grèce continue de s’enfoncer dans la récession et les impôts ne rentrent pas assez vite. La baisse des dépôts dans les banques atteint 20 % en un an. La Commission européenne estime qu’au premier semestre 2012, mille PME grecques disparaîtront chaque semaine. Les multiples plans de sauvetage de la Grèce semblent être totalement inefficaces.

Pays-Bas : l’austérité fait sauter le gouvernement

Kiosque Courtois du samedi 28/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritLa crise de la zone euro a encore fait chuter un gouvernement, celui des Pays-Bas, dirigé depuis 18 mois par le libéral Mark Rutte. La coalition gouvernementale de droite minoritaire a éclaté sur le sujet de la politique à mener pour réduire le déficit public. Le Parti pour la liberté (PVV), le mouvement de droite nationale de Geert Wilders (photo) a en effet claqué la porte. « Ce projet n’était pas dans l’intérêt des électeurs du PVV », s’est insurgé Geert Wilders. « Nous ne voulons pas soumettre nos pensions à une saignée à cause du diktat de Bruxelles ». Les Pays-Bas, qui ont gardé néanmoins leur triple A, se retrouvent désormais dans une situation financière identique à celles de la Grèce et du Portugal.

La démission du Premier ministre néerlandais ouvre la porte à des législatives anticipées, probablement en septembre ou en octobre.

L’économie britannique est en récession

Alors qu’une légère hausse du PIB de 0,1 % était attendue, celui-ci s’est contracté de 0,2 %. C’est une douche froide pour le gouvernement britannique qui tablait sur l’efficacité de sa politique de rigueur. « David Cameron et George Osborne s’étaient vantés que leur plan d’austérité avait sorti le pays de la zone de danger. Mais ils ont échoué et nous ont fait replonger dans la récession », a affirmé l’un des dirigeants travaillistes, Ed Balls. « La seule chose qui aggraverait encore la situation serait d’abandonner notre programme » a répliqué David Cameron.

L’armée israélienne admet que l’Iran n’est pas près de fabriquer la bombe atomique

Dans un entretien publié mercredi par le quotidien israélien Haaretz, le général Benny Gantz (photo), chef d’état-major de l’armée israélienne, a exprimé ses doutes quant à la volonté de l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire. Le même jour, le ministre de la Défense israélien, Ehud Barak (photo), livrait un diagnostic semblable. Même Avidgor Lieberman, le très belliqueux ministre des Affaires étrangères d’Israël, avait récemment laissé entendre qu’il croyait davantage à la diplomatie qu’à la voie militaire. Les Etats-Unis qui ont échoué à faire tomber la Syrie, proche alliée de l’Iran, se rendent compte qu’il leur faudra négocier avec ce dernier. Israël n’a donc d’autre choix que de jouer la carte de l’apaisement. Il y a une dizaine de jours déjà, les services de renseignements israéliens ont dû admettre que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad n’avait jamais affirmé vouloir rayer Israël de la carte du monde.

 

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.[/box]

FRANCE

En cette veille d’élection présidentielle, commençons par un florilège de déclarations des candidats qui se présentent à vos suffrages.

Jacques Cheminade vous propose : « Un monde sans la Cité ni Wall Street. »

Nathalie Artaud veut : « Face aux politiciens de la bourgeoisie, affirmer le droit à l’existence des classes productrices. »

François Hollande a terminé sa campagne en Champagne Ardennes, une terre mariniste

Le candidat socialiste a déclaré :

« Je viens dans une région où le vote d’extrême droite est élevé et où il y a une colère qui ne doit pas aller vers cette dérive-là. » Il est vrai que pour le candidat socialiste : « Pour qu’elle reste une, la France, il lui faut savoir renforcer sa diversité. »

Un sujet sur lequel Éva Joly ne fait pas dans la langue de bois

Elle définit ainsi ses partisans :

« Nous sommes chez nous, nous les Français et les Françaises, métèques venus des quatre coins du monde pour la France. Nous les Youpins, les Nègres, les Bougnoules et les Norvégiennes ménopausées ». Un discours prononcé au Cirque d’hiver – ça ne s’invente pas – devant un public de Bobos parisiens, blancs à 97% !

Mélenchon n’est pas non plus en reste

À Marseille, le candidat trotskyste a déclaré : « Notre chance c’est le métissage ». Pour Mélenchon, ce sont les « Arabes et Berbères par qui sont venus en Europe la science, les mathématiques ou la médecine » au temps où « l’obscurantisme jetait à terre l’esprit humain ».  Mélenchon s’adressait donc particulièrement aux « peuples du Maghreb » sans lesquels il n’y a « pas d’avenir pour la France ». Des mots simplistes pour séduire une des cibles de l’électorat de gauche.

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Nicolas Sarkozy la joue sérieux pour la fin de campagne

« Le risque d’implosion de l’euro n’existe plus mais que l’Europe reste convalescente, c’est une réalité. » Le sortant a aussi dit qu’il fallait réduire les dépenses, les déficits, l’endettement sous peine de subir le même sort que l’Espagne. Rappelant par la même occasion que « Ségolène Royal vantait l’exemple espagnol » en 2007 et que François Hollande a seulement été reçu par José Luis Zapatero. « Je me demande si l’exemple espagnol est toujours d’actualité », a conclu le sortant. Qui a par ailleurs refusé quelque entente que ce soit avec le Front National.

«Effort», le mot «crucial», selon Bayrou

«Il faut que la France conduise un changement profond. Il faut que la France fasse des efforts! Or le mot effort n’a pas été prononcé en dehors de moi dans cette campagne, il est crucial!», a lancé le député béarnais.

Marine Le Pen s’est définie comme la candidate des « invisibles », cette majorité que tout le monde méprise.

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La candidate nationale a balayé l’argument sarkozyste du « vote utile » en déclarant à propos du président-candidat : « Il ne sera pas le prochain président de la République française et il le sait. » « Il a perdu, donc il partira, donc il est déjà parti. Donc voter pour Nicolas Sarkozy c’est voter pour quelqu’un qui est déjà parti ! », a-t-elle insisté.

Marine Le Pen a aussi éreinté le bilan du quinquennat Sarkozy, je cite : « Le pouvoir d’achat s’est écroulé, l’immigration a explosé, l’insécurité s’est aggravée, et sa politique internationale est un fiasco, de Tripoli à Bamako. »

Pour Nicolas Dupont-Aignan, les Français ont «une bombe dans les mains»

«On a imposé un bipartisme réducteur. Au premier tour, les Français ont la liberté, ils ont une bombe dans les mains», a lancé le candidat de Debout la République sur LCI. Il affirme que 20% de Français ne veulent pas voter ou hésitent et ils «peuvent changer radicalement la vie politique française. Je leur dis, c’est le moment». «Il va se passer des choses (…) Si les Français prennent la décision d’aller voter, on aura des surprises».

Et Poutou s’est offert le Crillon pour finir sa campagne en beauté

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le candidat troskyste, accompagné de militants, s’est offert une entrée en fanfare dans le fameux hôtel de luxe pour dénoncer la France de l’argent et «le président des riches».

Selon le poulain de Besancenot : « C’est dans cet hôtel, place de la Concorde, que le président des riches et l’UMP ont sévi il y a quelques jours en organisant dimanche un repas des grands donateurs de l’UMP. Le couple Balkany y a passé une nuit à 9.500 euros. »

Résultats dimanche soir à 18h30 !

Oui, 18h30 car les radios et télévisions belge et suisse donneront des résultats sortis des bureaux de vote dès 18h30, malgré l’avis du CSA.

Lundi notre bulletin de réinformation vous donnera ses premières analyses et vous me retrouverez, le soir, dans le libre journal d’Henry de Lesquen pour une étude plus approfondie des résultats.

La tyrannie médiatique dans le viseur de plusieurs candidats antisystème ces derniers jours… à commencer par Nicolas Dupont‑Aignan

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit A l’occasion de son passage, vendredi 13 avril, dans l’émission « Le grand journal » sur Canal +, le candidat gaulliste a déstabilisé Michel Denisot et Jean‑Michel Aphatie. Depuis lors, la vidéo rencontre un succès certain sur Internet.

Dupont‑Aignan a accusé les éditorialistes de presse de ne pas savoir comment vivent les Français et face à l’ironie d’Aphatie et Denisot, il les a exhortés à dévoiler leur salaire à l’antenne. Les deux journalistes se sont alors braqués et ont refusé de dire publiquement combien ils touchaient. Dupont‑Aignan a conclu : « vous ne pouvez pas le dire aux Français, parce que c’est une somme extravagante. Vous vous en mettez plein les poches. Alors ça va bien de jouer les donneurs de leçons. ».

Puis Marine Le Pen a pris le relais ?

La candidate nationale a de nouveau dénoncé les nombreux conflits d’intérêt concernant les journalistes et leurs liens avec le patronat ou les hommes politiques.

Marine Le Pen a d’abord rappelé qu’Anne‑Sophie Lapix de Canal + était mariée au patron de Publicis, Arthur Sadoun. Puis elle a cité l’exemple de Caroline Roux, journaliste sur Canal +, en couple avec l’ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy.

Cela expliquerait peut‑être l’accueil véhément que ces deux présentatrices réservent à Marine Le Pen à chacun de ses passages dans leur émission.

Mais les candidats à la présidentielle ne sont pas seuls à porter un regard critique sur les journalistes des médias officiels : les universitaires s’y mettent et notamment Bernard Lugan.

Dans un entretien récent, l’historien et géographe a déclaré ne pas apprécier, je cite : « Les butors de la sous‑culture médiatique, les arrogants, les prétentieux, les suffisants qui derrière leurs micros se permettent de donner des leçons alors qu’ils sont nuls. ».

Les Français et le français

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit D’après le ministère de l’Education nationale, le niveau en français devient de plus en plus alarmant  en CM2 : « le nombre d’erreurs en moyenne sur une dizaine de lignes de dictée est passé de 10,7 en 1987 à 14,7 en 2007 ». Dans le même temps, le pourcentage d’élèves qui faisaient plus de 15 fautes est passé de 26 % à 46 %.

Le mot d’ordre est lancé par le gouvernement : il devient impératif de renforcer l’enseignement de l’orthographe à l’école.

Dans les prochains jours, le ministère de l’Education nationale va envoyer une circulaire à tous les enseignants, afin de sensibiliser les professeurs sur cette tâche qui leur est propre. “L’orthographe doit constituer un enseignement spécifique et doit s’apprendre à partir de notions claires ayant leurs propres règles permettant aux élèves de mieux comprendre et de rédiger des écrits”, explique la rue de Grenelle dans son communiqué.

Cela fait pourtant des années que la sonnette d’alarme a été tirée ! Et le président candidat de surenchérir en estimant que « le système, malgré ses défauts, fonctionne bien et assure l’éducation de nos enfants ». Qu’est-ce que cela serait alors si le système fonctionnait mal !

Une étude de l’INED révèle un racisme anti-blanc

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Deux chercheurs de l’INED, Vincent Tiberj et Patrick Simon, ont publié une étude sur « Les registres de l’identité. Les immigrés et leurs descendants face à l’identité nationale». Ils ont mis au jour un chiffre inédit qui étaye le développement d’un sentiment de racisme « anti-blanc », en France.

Ainsi selon eux, 18 % de la population « majoritaire » (ensemble des personnes qui ne sont ni immigrées ni fils ou filles d’immigrés) auraient déjà été, je cite, «la cible d’insultes, de propos ou d’attitudes » racistes. Ces 18 % peuvent correspondre à des situations différentes, je cite : « être le fait de personnes qui ont pour conjoint une personne d’origine immigrée, mais aussi le fait de Français nés à l’étranger comme (…) les rapatriés d’Algérie » ou je cite encore de personnes qui vivent dans des « situations multiculturelles conflictuelles».

Un racisme anti-blanc bien réel mais pourtant occulté par les officines « antiracistes » et les médias du système.

La phrase de la semaine

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Nous la devons à l’ancien patron de la DST, Yves Bonnet :

« Le gouvernement du président Nicolas Sarkozy et l’Otan ont entraîné la Libye dans un chaos et une perturbation sans précédent ; ces deux parties savaient parfaitement la taille des conflits tribaux là-bas et ses conséquences dans le cas où le pays sortait de sa stabilité ». Fin de la citation. Monsieur Bonnet n’étant pas exhaustif, le nom de Bernard‑Henri Botul‑Lévy n’est pas cité.

 

MONDE

Le Mali entre implosion et guerre civile

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Trois forces s’affrontent :

– Le gouvernement officiel du sud qui menace, je cite, « d’une guerre totale et implacable » les rebelles touaregs et les groupes islamistes armés qui occupent tout le nord du pays.

‑ Le mouvement national de libération armée qui ne regroupe que des Touaregs ; et dont le but est l’indépendance de l’Azawag, la terre touareg, ce qui passe par la partition du Mali.

‑ Les islamistes du petit mouvement Ansar Dine qui ont un objectif contraire puisqu’ils veulent contrôler tout le Mali pour y instaurer la charia.

L’opération de l’Otan en Libye n’a pas fini de propager ses ondes de choc.

Le nouveau gouvernement islamiste réforme la télévision au Maroc

Kiosque Courtois du samedi 21/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le nouveau ministre de la communication, membre du parti islamique Justice et Développement, va réformer en profondeur les médias publics marocains.

Dans un premier temps les deux chaînes publiques devront diffuser chaque jour les cinq appels à la prière. Les télévisions et radios publiques devront aussi arabiser leurs programmes. Une petite part sera laissée à la langue berbère. C’est donc le français qui est le grand perdant. Sur la première chaîne publique, 80 % des programmes seront en arabe et, sur la deuxième chaîne, seul le journal de la nuit restera en français.

Le quotidien francophone marocain « Le Soir Les Echos » voit dans cette politique d’arabisation un  « coup d’Etat ». A coup sûr un reflux de l’influence de la France au Maroc. Une décision qui aura aussi des conséquences en France car beaucoup de binationaux regardent les chaînes marocaines.

 

A lundi pour un nouveau bulletin de réinformation. Bon vote et bonne dimanchade.

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Cécile Lorrain et Marc Rocher..

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Les islamistes radicaux interpellés ont tous été relâchés

L’ensemble des islamistes arrêtés devant les caméras de télévision, le 4 avril, suite à l’affaire Merah a été libéré dans les jours suivants. Aucune charge ne semble avoir été retenue contre eux.

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Si les arrestations médiatisées ont pu permettre à Nicolas Sarkozy de grimper dans les sondages, ces islamistes sont impunis. Mercredi, l’un d’entre eux s’est exprimé sur France Inter pour proclamer sa foi en le djihad, et son souhait de se battre aux côtés des Talibans afghans ! Le même jour, un jeune homme a été interpellé en région parisienne pour une série de tags à la gloire de Mohamed Merah…

Pendant ce temps, Tariq Ramadan (photo) présente, sur son site Internet, Merah comme ayant été poussé au terrorisme par une France raciste et islamophobe.

Cette situation montre l’extraordinaire laxisme d’une France qui tolère que ses ennemis se développent sur son sol et y préparent le djihad.

Marine Le Pen serait en tête des intentions de vote chez les jeunes, avec 26 %

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit C’est ce qu’affirme une enquête CSA pour Le Monde. Elle devancerait tous ses concurrents. Au cours des derniers mois, la candidate FN a gagné 13 points dans cet électorat. Ce phénomène concerne aussi Jean‑Luc Mélenchon.

Les raisons sont multiples mais Le Pen et Mélenchon sont les candidats les plus anti‑système et, dans un contexte de crise où il n’y a pas de travail, les jeunes trouvent normal de privilégier “les Français”.

Nicolas Sarkozy continue sa stratégie d’enfumage des Français

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le président‑candidat a adressé jeudi 5 avril une lettre aux Français, imprimée à six millions d’exemplaires. Il y développe 32 propositions qui constituent son programme.

L’actualité y est dramatisée, laissant penser que lui seul est capable de nous éviter de sombrer dans l’abîme, face aux innombrables troubles du moment : Mehra, la récession…

Ses remèdes sont simples ! Le multiculturalisme, la mondialisation et le regroupement familial. Les Français attachés à la souveraineté nationale, à l’identité française apprécieront…

Anne Lauvergeon quant à elle, dénonce le clanisme et l’incurie de la présidence Sarkozy

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit L’ancienne présidente d’Areva règle ses comptes avec Sarkozy dans un livre intitulé « La femme qui résiste ». Elle critique sévèrement le président et la façon dont il a conduit le secteur public… l’Etat actionnaire aurait été incapable d’assumer convenablement son rôle d’investisseur avisé de long terme. Sarkozy aurait également profité des entreprises publiques pour caser des amis. Pour elle, « Toute stratégie cohérente a disparu au profit du court terme et des intérêts d’un clan, et des intermédiaires !».

Mort du militant communiste Raymond Aubrac

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Cofondateur du mouvement “Libération Sud”, et l’une des dernières personnalités de la Résistance à avoir connu Jean Moulin, Raymond Aubrac (photo) est mort mardi à 97 ans. Avec sa femme Lucie, ils étaient presque devenus un symbole de la Résistance.

Pourtant, son passé est entaché de sombres affaires… Il était le dernier survivant de la réunion de Caluire, en juin 1943, au cours de laquelle le commandement de la Résistance française fut décapité avec l’arrestation de Jean Moulin. Etant le seul à avoir échappé à la Gestapo, et face aux nombreuses contradictions qui traversent ses témoignages successifs, il fut soupçonné d’avoir travaillé pour les services allemands.

A la Libération, nommé commissaire de la République à Marseille, il dirigea l’épuration, en réclamant notamment l’arrestation de Jean Giono.

Pour l’historien Stéphane Courtois, « Raymond Aubrac était un agent soviétique ». Sans être membre du PCF, Aubrac faisait partie de ce qu’on appelle les « hors‑cadres », des sympathisants plus utiles à l’extérieur qu’à l’intérieur du parti. C’est ainsi qu’il aurait notamment participé au financement occulte du PCF par le bloc communiste. Une face soigneusement occultée par les médias du système…

Décès de François Brigneau

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit François Brigneau, journaliste bien connu des auditeurs de Radio courtoisie, est décédé lundi 9 avril à 93 ans. De son vrai nom Emmanuel Allot, il était un grand admirateur de Robert Brasillach qu’il côtoya à Fresnes. En 1954, il obtient le Grand prix de littérature policière pour son polar La Beauté qui meurt. Collaborant à de nombreux titres de la presse française aussi variés que l’Aurore, Rivarol, Présent, l’Auto‑Journal ou le Rouge et le Noir, il fut un temps rédacteur en chef de Minute et en fut l’éditorialiste vedette jusqu’au milieu des années 80. Membre des comités Tixier‑Vignancourt puis d’Ordre nouveau, il fut un des fondateurs du Front national dont il fut vice‑président. Jusqu’à la fin de sa vie, il défendit la mémoire du régime de Vichy qui, selon lui, représentait le gouvernement légitime et légal du pays. Auteur de nombreux ouvrages, certains de ses romans policiers à succès ont encore été réédités récemment provoquant la polémique. Adieu François Brigneau, votre plume nous manquera.

Education nationale : le niveau du brevet revu à la hausse ?

Un bulletin officiel du 29 mars 2012 l’annonçait : Le brevet des collèges sera revisité. L’éducation nationale se garde bien parler de révision à la hausse pour ne pas froisser les chantres de l’égalité et du nivellement par le bas, mais c’est ce qu’il va se produire. Il s’agit en premier chef d’orthographe : pour l’épreuve de français, la dictée sera plus longue d’un quart. L’objectif est d’améliorer la maîtrise du français à l’écrit. En mathématiques, l’épreuve sera plus exigeante, en comportant plus d’exercices dont un jugé complexe. Enfin en histoire/géographie, l’élève devra traiter les deux disciplines.

En résumé, une bonne réforme pour le niveau scolaire français, si elle voit le jour…

 

Monde

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit L’Arabie saoudite envisage de présenter pour la première fois une délégation féminine aux JO

A moins de quatre mois des jeux olympiques de Londres, l’organisation des droits de l’homme Human Rights Watch est en passe de remporter une victoire auprès du royaume wahhabite. L’ONG avait dénoncé en février dernier la politique discriminatoire menée par trois pays musulmans (dont le Qatar et le Brunei) à l’égard des femmes dans le sport. Depuis, l’Arabie saoudite a approuvé la participation d’athlètes féminines aux JO. Mais le prince héritier saoudien a posé une condition : que la pratique du sport réponde aux normes de la décence féminine et ne contredise pas les lois islamiques.

Le terrorisme islamiste fait 45 victimes au Nigéria

Des individus soupçonnés d’appartenir au mouvement islamiste Boko Haram ont mené de dimanche à lundi trois attaques séparées. Le Nigeria, compte plus de 160 millions d’habitants, également répartis entre musulmans, majoritaires dans le nord, et chrétiens, plus nombreux dans le sud. Le pays doit faire face à une insurrection des islamistes qui a fait plus de mille morts depuis 2009.

Les récentes fêtes de Pâques au Nigeria ont été particulièrement sinistres. 45 personnes ont trouvé la mort lors des attaques islamistes présumés dans le nord. Ce à quoi s’ajoutent les 22 personnes tuées avec l’effondrement accidentel d’une église.

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Goldman Sachs finançait la prostitution des mineures

Un article du New York Times révèle que la banque Goldman Sachs était actionnaire de la plus grande plate‑forme de trafic sexuel de jeunes filles mineures aux Etats‑Unis. Goldman Sachs détenait 16 % des parts du site Internet Backpage.com, via la société Village Voice Media. Or ce site d’annonces pour des escort girls jouerait aussi un rôle majeur dans la prostitution des mineurs et a déjà fait l’objet de nombreuses poursuites judiciaires.

L’Etat égyptien résiste à l’emprise islamiste

La Cour constitutionnelle égyptienne a annulé la création d’une commission constituante, commission qui avait été instituée par le Parlement afin de rédiger une nouvelle constitution. Composée majoritairement d’islamistes, cette commission souhaitait lancer les fondations d’une République islamique.

Mais voilà, l’Etat profond égyptien, bâti sur l’armée, a appuyé l’opposition libérale pour arrêter les islamistes dans leur élan. Un homme du sérail militaire, ancien n°2 du régime Moubarak, sera candidat à la prochaine élection présidentielle. Un an après le printemps arabe, les Egyptiens auront le choix entre le retour en arrière et la fuite en avant islamiste.

La marine iranienne libère un cargo chinois

Cela se passait dans le golfe d’Oman, au sud de l’Iran. Un cargo chinois qui avait été capturé vendredi par des pirates, vraisemblablement somaliens, a été libéré quelques heures plus tard par la marine iranienne selon l’agence de presse iranienne Irna.

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Moyen‑Orient : les rapports entre Turquie et Syrie se dégradent

Le Premier ministre Erdogan (photo) a dénoncé la violation de la frontière turque par des troupes syriennes, et a promis d’agir. En effet, des tirs en provenance de Syrie ont fait six blessés sur le territoire turc.

La situation entre les deux pays n’en finit pas de se dégrader depuis le début de la révolte en Syrie. M. Erdogan, qui pourtant affichait de bonnes relations avec le président Assad, se montre de plus en plus virulent et critique sur la situation en Syrie.

Aux Etats‑Unis, Rick Santorum (photo) jette l’éponge

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le candidat républicain, taxé par les journaux français marxisants « d’ultraconservateur », a annoncé hier soir se retirer de la course à la Maison blanche. Lors de son discours, il a déclaré : « Même si cette campagne présidentielle est terminée pour moi, et que nous suspendons notre campagne à partir d’aujourd’hui, nous n’abandonnons pas le combat ». Bien qu’il n’ait pas avancé les raisons de son abandon définitif, il n’a pas mentionné Mitt Romney, le favori des primaires, qui devance de loin Newt Gingrich et Ron Paul.

L’Ossétie du sud a élu son président

Dimanche dernier, les sud‑ossètes ont voté pour le second tour de l’élection présidentielle. Rappelons que la Cour suprême avait annulé la précédente élection en novembre 2011. L’ancien chef du KGB local, Leonid Tibilov, a remporté le scrutin avec près de 54 % des voix. Son élection devrait mettre fin à la crise politique que traversait la petite république depuis novembre. La Géorgie, qui ne reconnaît pas la sécession de ce territoire, a immédiatement condamné cette élection. Une quarantaine d’observateurs internationaux étaient présents, mais venant uniquement de la Russie et d’autres républiques sécessionnistes telles que le Haut‑Karabakh, la Transnistrie ou l’Abkhazie.

Écosse : les musulmans veulent interdire la vente d’alcool dans les supermarchés

Stirling est une ville‑symbole de la résistance identitaire écossaise. Mais c’est aussi, aujourd’hui, le siège du Central scotland islamic center. En août 2011, la chaîne de supermarchés hauts de gamme Waitrose a émis le souhait de s’installer à Stirling. Alors que le permis de construire était approuvé, le projet a été bloqué par le Centre islamique situé à proximité du futur magasin. Motif invoqué : « La vente d’alcool si près d’une mosquée serait une insulte à la foi islamique ».

En Italie, Maroni succède à Bossi à la tête de la Ligue du Nord

Kiosque Courtois du samedi 14/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Il y a quelques jours lors du conseil fédéral de la Ligue du Nord, Umberto Bossi (photo) s’est démis de son mandat de secrétaire national du parti. Son probable successeur est Roberto Maroni, cofondateur du parti avec Bossi, en 1984. Maroni, avocat qui a été plusieurs fois ministre de Berlusconi, se distingue par la fermeté de ses propos et de son action contre l’immigration clandestine. C’est ainsi qu’il a refoulé en 2009 vers la Libye des embarcations chargées d’immigrés ce qui a valu à l’Italie d’être condamnée en mars par la Cour européenne de justice.

Le chiffre de la semaine : 90 %
C’est le pourcentage des Français qui font confiance à la famille pour améliorer la société
.

C’est ce qu’indique un sondage CSA — Le jour du Seigneur publié dans Le Figaro dimanche dernier. Interrogés sur les acteurs auxquels ils font confiance pour améliorer la société, 90 % des sondés se prononcent ainsi pour la famille, contre 22 % seulement pour la politique.

Cela semble incohérent avec les sondages qui nous expliquent que la majorité des Français seraient pour le mariage homosexuel. Ils seraient pour la démolition de la famille, et lui feraient confiance pour améliorer la société ?

En réalité, sur cette question, les médias travestissent les réalités qu’ils jugent dérangeantes. Ainsi selon 20 Minutes du 11 avril que je cite : « Les gays, les lesbiennes représentent 6,5 % de la population de plus de 18 ans et pèsent plus lourd que l’électorat catholique ou musulman ». C’est faux car les catholiques « pratiquants » (une fois par mois au moins à la messe) représentent entre 12 et 13 % de l’électorat.

 

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Solutions nouvelles pour la liberté scolaire

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritUne demi-journée d’études intitulée « Chèque-éducation, crédit d’impôt, charter schools (pardon pour l’anglicisme) : des solutions pour réformer l’école en France ? » a été organisée mardi au Palais Bourbon par la Fondation pour l’école http://www.fondationpourlecole.org/. A partir des expériences étrangères, l’étude cherche une approche pragmatique, limitée aux cas d’urgence éducative (Zep, école rurale, besoins éducatifs spécifiques).

L’offre scolaire publique est donc défaillante ? 40 % des enfants sont en échec scolaire en fin de CM2 et 200.000 élèves décrochent chaque année. Si l’Etat a le devoir d’assurer à tous un égal accès à l’instruction, il y a une rupture avérée de l’égalité des chances dans les zones d’éducation dites prioritaires, dans les campagnes peu peuplées, ou tout simplement pour des cas plus spécifiques (handicapés, précoces, dyslexiques). De nombreuses réformes ont été menées, fondées sur le renforcement de l’autonomie des établissements et le financement public du libre choix de l’école pour les parents. Les Pays-Bas, le Chili, la Suède, le Danemark et la Nouvelle-Zélande ont opté pour le chèque-éducation, certains Etats des Etats-Unis pour le crédit d’impôt ou pour les écoles conventionnées (« charter schools »), comme l’ont aussi choisi le Royaume-Uni ou la Colombie.

En quoi consistent ces solutions ? Le chèque-éducation consiste à donner aux parents un coupon qui leur permet de payer l’établissement scolaire de leur choix. Les crédits d’impôt reposent sur la déductibilité des frais de scolarité, voire sur leur remboursement, si les impôts dus sont inférieurs aux dépenses scolaires. Quant aux écoles conventionnées, ce sont des écoles publiques sous contrats, c’est‑à-dire financées par l’Etat mais dont la gestion est privée et dont l’autonomie permet la liberté de pédagogie et de recrutement. Elles sont créées par des parents, des professeurs. Elles sont souvent spécialisées, et de petite taille (environ 200 élèves). Si les résultats sont insuffisants, l’Etat les ferme. La Fondation pour l’Ecole propose d’expérimenter pendant cinq ans en France ces trois possibilités, suivant le cadre et les besoins des enfants.

Affaire Descoings : la superclasse mondiale défend l’un des siens

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritLa façon dont les médias du système ont traité la disparition de Descoings (photo) est emblématique du fonctionnement de l’hyperclasse mondiale au niveau du microcosme français. Un torrent d’éloges fut déversé sur la mémoire de l’ancien patron de Sciences Po, le qualificatif de « visionnaire » revenant en boucle. Favorable à l’élargissement international de Sciences-Po, Descoings a aussi proposé, puis imposé, l’ouverture de l’école aux bacheliers des zones d’éducation prioritaire (les ZEP) sur entretien et non plus sur concours, c’est-à-dire la mise en œuvre de la « discrimination positive » (qui revient à défavoriser les candidats « de souche »), la modulation des droits de scolarité sur les revenus des parents, la prédominance de l’anglais comme langue de travail, l’apprentissage forcé de l’idéologie du genre, la suppression de la culture générale à l’examen d’entrée, la dénaturation du grand oral à la sortie, et bientôt la dilution de Sciences Po dans un grand pôle universitaire francilien.

Tout pour plaire aux élites mondialisées, pour qui le modèle à suivre ne peut être qu’anglo-saxon. Si l’appartement de fonction du ministre Hervé Gaymard a été l’objet d’une bonne campagne de presse qui a contraint ce catholique pratiquant à une prompte démission, en revanche rien – ou pas grand-chose – sur le salaire mensuel net de 27.000 euros de Monsieur Descoings, auxquels il fallait ajouter primes, logement et voiture de fonction, ni sur les substantiels bonus attribués à ses potes de l’équipe dirigeante. En novembre 2003, la Cour des comptes s’était inquiétée de l’envol des dépenses et de, je cite : « la précarité de la situation financière [de l’école] ». Ce très très proche de Guillaume Pépy, énarque, directeur général exécutif de la SNCF, s’est marié, à la surprise générale, avec la directrice adjointe de… Sciences Po, et par ailleurs ex-secrétaire nationale de l’UMP à l’enseignement supérieur. Descoings a longtemps milité dans diverses associations proches de la mouvance homosexuelle, comme AIDES. Il a signé en 2004, un accord de coopération avec l’université de Tel-Aviv et n’a cessé de renforcer le partenariat avec Israël

Les conditions de sa mort n’ont pas émoussé l’ardeur des fans de Descoings… Richard Descoings était à New York pour représenter l’Europe dans un cénacle onusien. Il est descendu dans un hôtel luxueux à 400 € la nuitée. On sait que Richard Descoings a eu la visite de deux hommes, vraisemblablement des prostitués. La police enquêterait sur la possibilité d’une surdose de cocaïne et/ou de médicaments psychotropes. Bref, comme dit le site Egalité & Réconciliation : « Richard, pété comme un Descoings ». De fait, ceux qui ont eu l’occasion de s’entretenir avec lui dans son bureau de Sciences Po peuvent raisonnablement faire l’hypothèse qu’il ne consommait pas que du jus de carotte. Après l’énorme affaire Strauss-Kahn, c’est en un an la deuxième enquête sur un « gros bonnet » de l’appareil d’Etat français que mène le département de police de New-York.

Le Monde, servile mais pas forcément dupe… Ce commentaire a été publié jeudi à 14h40 par un internaute sur le blog du quotidien, sans subir la censure du politiquement correct. Je lis ce message : « L’unanimité dans la tristesse et dans l’hommage, à Sciences Po, n’est que de façade. La réalité est que M. Descoings utilisait l’école pour ses ambitions personnelles. Il briguait clairement le poste de ministre de l’Education nationale au cas où Nicolas Sarkozy [serait] réélu. Avec Guillaume Pépy aux Transports (dans la même hypothèse), on aurait eu un joli remake d’Ollier‑MAM en conseil des ministres. Ceux qui connaissent de près ces deux‑là ne peuvent pas se lamenter de la disparition de Descoings. ». Fin de citation.

La préférence étrangère s’affirme dans le domaine du logement

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritAlors que l’on s’alarme des conditions de vie des étrangers, ces derniers seraient loin d’être défavorisés en matière de relogement. D’après une enquête « sur le relogement des personnes anciennement hébergées en Ile‑de‑France », la Direction régionale et interdépartementale de l’Hébergement et du Logement établit que 80 % des personnes relogées interrogées par l’enquête sont nées à l’étranger. Cette enquête a été menée dans tous les départements d’Ile‑de‑France, hors Paris. Elle cible les personnes ayant accédé à un logement social entre 2009 et 2010 à partir de centres d’hébergement d’urgence, de centres de stabilisation, de centres de réinsertion et de centres maternels. Si l’on examine plus attentivement les personnes interrogées, on s’aperçoit que 78 % sont originaires d’un pays d’Afrique sub‑saharienne.

Qu’en conclure ? Cette enquête ne fait que confirmer les usages suivis dans les communes d’Ile-de-France. Ainsi, dans telle ville importante, on apprend que 90 % des attributions de logements sociaux concernent des personnes d’origine extra européenne. Dans telle autre ville, la célérité qui caractérise l’attribution de logements de personnes étrangères surprend également. Des étrangers l’obtiennent en un an, alors que des familles françaises attendent de nombreuses années. Ces distorsions sont courantes. Pour les mairies de gauche, cela permet de créer un véritable vivier électoral. Mais visiblement, des municipalités situées à droite s’inscrivent également dans ce traitement différenciateur.

 

MONDE

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritActe de barbarie dans une université catholique

Un inconnu a ouvert le feu lundi dans une université privée catholique d’Oakland City, en Californie, faisant sept morts et trois blessés. Aucune des victimes n’est juive. La police a arrêté un suspect à quelques kilomètres de là, un homme de 43 ans, ancien étudiant de l’université, possédant la double nationalité sud-coréenne et américaine. Un drame qui n’a guère rencontré d’écho dans la grosse presse française : LeMonde.fr s’en est débarrassé en un seul article de quelques lignes…

Le Qatar ne rachète pas seulement la France

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritIl y a une semaine le projet Apaches, les jeunes identitaires parisiens, manifestaient à Paris contre le rachat de la France par le Qatar. Les rachats en totalité ou les prises de participation de l’émirat en France sont connus : Le PSG, des morceaux de Lagardère, de Veolia et plus récemment LVMH. Mais c’est toute l’Europe qui est visée par les pétrodollars. En Grande Bretagne, 20 % du London Stock Exchange, 7 % de la banque Barclays, 100 % du célèbre magasin Harrods et 26 % de Sainsbury, l’équivalent anglais de Carrefour. En Allemagne : 7 % du premier groupe allemand de BTP, 10 % de Porsche et 17 % de Volkswagen. Comme le note le quotidien algérien El Watan ceci n’empêche pas le Qatar de subventionner les mouvements islamistes sunnites, frères musulmans ou salafistes. Compte tenu des réserves financières du Qatar, c’est une double stratégie qui n’en est qu’à ses débuts.

Bradford : Un Britannique de souche, ancien travailliste, s’est fait élire député sous la bannière de l’islam

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritDans cette ville du nord-ouest de l’Angleterre marquée par une très forte population pakistanaise, George Galloway (à droite sur la photo), converti à l’islam, a remporté l’élection en s’adressant aux électeurs comme un authentique défenseur des musulmans et de la religion du Prophète. Sur les banderoles électorales de son parti, le « Parti du Respect », les slogans étaient inscrits en ourdou (l’une des langues officielles du Pakistan), au-dessus de l’anglais. A l’instar de la Fondation Terra Nova en France, proche du Parti socialiste, Galloway a compris que les « de souche » ne forment plus le centre de gravité de l’électorat de nombreuses villes de la Vieille Europe. Il en a tiré les conséquences.

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe chaos s’installe en Libye

Les affrontements récents entre les noirs toubous et les tribus arabes des Ouled Slimane ont fait plus de 150 morts. Les Toubous qui nomadisent au sud de la Libye accusent les tribus arabes, je cite : « De nettoyage ethnique ». Au même moment, à l’est, les habitants de Benghazi et de sa région menacent de faire sécession. Silence radio du « philosophe » (photo) et grande conscience universelle, Bernard-Henri Lévy-Botul

Mali : les rebelles touaregs et les islamistes s’en prennent aux chrétiens

Dans la ville de Gao, le personnel de Caritas Mali a dû fuir devant la rébellion touarègue rejointe par les islamistes d’Ansar Dine et d’Aqmi, branche maghrébine d’Al‑Qaïda. Le responsable du comité de Caritas Gao, témoigne, je cite : « Samedi soir, nous avons réussi à fuir la ville de Gao après avoir appris que certains groupes rebelles islamistes cherchaient à tuer les prêtres et les religieux. Dans l’après‑midi, les rebelles se sont finalement emparés de Gao, abandonnée par les forces armées. La mission et l’église ont été détruites ».

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritPar ailleurs l’Unesco s’inquiète également de l’avancée islamiste. Tombouctou, grand centre intellectuel du Sahel et ancienne cité marchande prospère des caravanes est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. De son âge d’or au 16e siècle, témoignent ses trois grandes mosquées et des dizaines de milliers de manuscrits (photo), dont certains datent de l’ère pré-islamique, qui pourraient être la cible des nouveaux maîtres jihadistes de la ville mythique. Une nouvelle atteinte au patrimoine mondial, après la destruction des majestueux Bouddhas de Bâmiyân, par les Talibans en Afghanistan, la dévastation des musées de Bagdad sous le couvert des troupes américaines en Irak, et plus récemment le saccage des sites antiques de Palmyre et du Krak des Chevaliers, par les rebelles en Syrie.

Kiosque Courtois du samedi 7/4/2012 – L’actualité de la semaine en écritNous terminerons par cette nouvelle fraîche sur la dhimmitude de la France (et donc parfaitement à sa place dans la partie « Etranger » de notre kiosque) : Le tribunal administratif de Montreuil a rejeté les deux référés déposés par le Bloc Identitaire afin d’obtenir l’interdiction du rassemblement islamiste qui doit se tenir du 6 au 9 avril au Bourget. D’abord au motif que le juge est incompétent pour juger, puis ensuite que l’UOIF n’est pas une personne publique. Or le dernier recours ne visait pas l’UOIF, mais le Préfet de Seine-Saint-Denis, personne morale de droit public, ayant autorisé les Islamistes à se rassembler. « Y a-t-il un juge dans la salle ? » ironise le Bloc dans un communiqué.

 

Vers quel militantisme étudiant ? Sur Radio Courtoisie ce 7 avril à 12h

Vers quel militantisme étudiant ? Sur Radio Courtoisie ce 7 avril à 12h

Le Libre Journal des lycéens de ce samedi 7 avril à 12h (rediffusions à 16h et minuit) sera consacré au militantisme étudiant.

Entre léthargie de la vie étudiante, élections inutiles, et violences de rue, le militantisme étudiant français cherche encore sa voie. Antoine Diers du MET et Edouard Klein de l’UDJ, qui ont une vision différente de leur engagement, en débattront avec les chroniqueurs du Libre Journal des lycéens. Un duplex téléphonique avec Rome permettra par ailleurs d’en savoir plus sur le Blocco Studentesco qui remporte actuellement de grands succès.

Au cours de l’émission, les auditeurs retrouverons aussi les habituelles chroniques et imitations.

Vers quel militantisme étudiant ? Sur Radio Courtoisie ce 7 avril à 12h

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
Pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr.

Kiosque Courtois du samedi 31/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

La communauté juive face à l’explosion des violences antisémites

La mort de Mohamed Merah provoque une explosion d’actes antisémites en France. Vendredi avant-dernier, on a ainsi pu voir apparaître à Sartrouville les premiers tags antisémites consécutifs à la mort de Merah, abattu la veille par les hommes du RAID : « Vive Merah », « Vengeance » ou encore « Nique la kippa ». Sartrouville dans les Yvelines, une ville dont les cités accueillent de nombreuses mosquées illégales et radicales. Tags antisémites également à Toulouse et à Pontarlier, nombreuses tombes juives profanées à Nice, Bar‑le‑Duc, Wolfisheim, Périgueux. A Tarbes, cette inscription louangeuse à l’adresse de Merah : « Tu as été un preux chevalier de l’islam. Tu as combattu la merde sioniste et les faux musulmans. Tu es mort les armes à la main. Je te salue Mohamed, mon frère, mon ami… Repose en paix ! ».

Kiosque Courtois du samedi 31/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

A Rouen, un professeur demande à sa classe de faire une minute de silence à la mémoire de Mohamed Merah, dans le cadre d’un « cours sur les minorités » (sic). Alors même que dans de nombreux établissements scolaires de la République, la minute de silence demandée mardi avant-dernier par le ministre Chatel a été fortement perturbée par « certains » élèves. Nombreuses manifestations de soutien à Merah, certaines accompagnées de violences de l’aveu même des forces de l’ordre, propos antisémites, menaces de mort, cinq impacts de balles relevés sur la façade du conservatoire de musique Yitzhak-Rabin de Sarcelles samedi dernier, etc., etc. Selon la police, il s’agit d’une véritable explosion de violences antisémites, face à laquelle la Ligue de défense juive a demandé aux juifs « de cesser l’œcuménisme de circonstance » avec les musulmans, exigeant, de manière quelque peu irénique, que les hadith (les faits et gestes du prophète Mohamed) soient expurgés des nombreux passages appelant au meurtre des juifs…

Etonnants aveux de Gérard Longuet

Kiosque Courtois du samedi 31/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritPourquoi l’identité du tueur n’a-t-elle été découverte que si tardivement, du moins officiellement. Le ministre de la Défense, Gérard Longuet (photo), s’en explique : « Nous avons perdu un temps considérable parce que certains voulaient absolument que ce soit dans une direction qu’il faille chercher, et pas dans toutes les directions. Il y avait une suspicion sur les anciens militaires en général, suspicion que nous avons épuisée puisque 20.000 dossiers ont été examinés… et 20.000 dossiers ça demande du temps ! ».

Ainsi, pour des raisons purement idéologiques, on a privilégié la piste dite de « l’extrême droite » alors que celle de l’islamiste était infiniment plus probable. Comme l’a rappelé Gilles-William Goldnadel, membre éminent du Crif et donc peu suspect d’affinités avec la « Bête immonde », 1% seulement des attentats commis dans le monde sont le fait de ladite « extrême droite ». Après l’assassinat des militaires à Montauban, on a donc volontairement perdu un temps précieux, donnant au tueur tout loisir de préparer et de perpétrer de nouveaux crimes à l’école Otzar Hatorah de Toulouse. La communauté juive de France en demandera-t-elle des comptes aux autorités de la République ?

Dans un communiqué publié hier, Marine Le Pen réclame la dissolution de l’UOIF, l’Union des organisations islamiques de France

Et l’interdiction du rassemblement du Bourget, où l’UOIF doit réunir son congrès du 6 au 9 avril. La présidente du Front national qualifie de « vaine agitation électoraliste » les mesures prises récemment par les autorités à l’encontre de prédicateurs qui étaient attendus au congrès du Bourget. Pour Marine Le Pen « Les responsables de notre pays considèrent bien l’UOIF comme proche des islamistes, sinon même des terroristes ». Il a fallu les tueries de Toulouse et Montauban pour que le gouvernement décide jeudi d’interdire le territoire national au Palestinien Akrima Sabri, aux Saoudiens Ayed Bin Abdallah Al Qarni et Abdallah Basfar et à l’Egyptien Safwat Al Hijazi, qui devaient tous intervenir au congrès de l’UOIF. Lundi, l’influent cheikh sunnite qatari Youssef Qaradaoui avait déjà été déclaré « indésirable ».

Kiosque Courtois du samedi 31/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritTous avaient préalablement obtenu des visas d’entrée sur le territoire national… Alors même que leur radicalisme était parfaitement connu des responsables politiques français, et tout particulièrement du ministre de l’intérieur Claude Guéant. Il convient de rappeler que Cheikh Youssef Qaradaoui (photo) est un multirécidiviste de l’appel au meurtre, je cite : « La seule chose que j’espère, au crépuscule de ma vie, c est qu’Allah me donne l’opportunité d’aller au pays du jihad et de la résistance. Ceci, même sur un fauteuil roulant. Je tuerai les ennemis d’Allah, les juifs ». Ou encore : « Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux juifs des personnes pour les punir de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler (…) Si Allah le veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans ».

La tombe de Merah sous haute surveillance policière

Kiosque Courtois du samedi 31/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritTuile pour le gouvernement français qui aurait préféré que l’encombrant cadavre traversât définitivement la Méditerranée : l’Algérie a refusé de recevoir la dépouille du terroriste. Le maire de Toulouse, Pierre Cohen, ayant refusé le permis d’inhumer dans la Ville Rose, c’est finalement dans le carré musulman du cimetière de Cornebarrieu, dans la banlieue toulousaine, que Merah a été enterré, jeudi soir. La tombe est depuis lors sous haute surveillance : on redoute qu’elle ne devienne le lieu de débordements communautaires, d’un côté comme de l’autre. Par ailleurs, le père de Merah accuse la France d’avoir tué son fils. « Je vais engager les plus grands avocats et travailler le reste de ma vie pour payer les frais » a-t-il déclaré depuis l’Algérie où il réside. M. Merah père dont il convient de rappeler qu’il a fait de la prison en France pour trafic de drogue.

Mohamed Merah était‑il un correspondant des services secrets français ?

Kiosque Courtois du samedi 31/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritEgypte, Turquie, Syrie, Liban, Jordanie, Israël, Afghanistan, Pakistan… La liste est longue des pays par lesquels est passé Mohamed Merah en 2010 et 2011. Le journal italien Il Foglio et le Canard Enchaîné affirment que l’auteur des tueries de Toulouse et Montauban voyageait en réalité sous couvert des services de renseignement français. Selon le quotidien italien, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) aurait utilisé Merah comme informateur, obtenant ainsi son entrée en Israël en septembre 2010. Une thèse également accréditée dans un article paru lundi dans le quotidien hébreu Ha’Aretz, qui cite des sources du Shin Bet, le service israélien de renseignements.

Dans La Dépêche du 27 mars, l’ancien patron de la DST, Yves Bonnet, déclare « Mohamed Merah avait manifestement des relations avec la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) comme on l’a appris à travers les déclarations de Bernard Squarcini lui-même [l’actuel patron de la DCRI, photo]. Il était connu de la DCRI, non pas spécialement parce qu’il était islamiste, mais parce qu’il avait un correspondant au renseignement intérieur ». Des propos qui mettent à mal la thèse du « tueur fou isolé » qu’il fallu dix jours pour localiser, thèse néanmoins soutenue par Squarcini dans un entretien au Monde.

L’islamisme s’enracine dans l’islam

L’abbé Eric Iborra, habitué de ce micro, est longuement revenu sur l’islam dans son homélie de dimanche dernier, déclarant : « On voudrait nous faire croire que l’islamisme radical est une exception doctrinalement aberrante et numériquement insignifiante. C’est faux. L’islam repose sur un corpus scripturaire qui est une juxtaposition de dits qui ne possèdent pas de relectures interprétatives autorisées qui permettent de relativiser certains passages. Or, dans le coran, tout est intemporel, tout est sur le même plan. Et, à l’instar du protestantisme, comme il n’y a pas de magistère, ceux qui leur accordent foi en sont réduits au libre examen. C’est pourquoi l’islamisme radical est une option légitime de l’islam et non une de ses déformations, quoi qu’en disent les médias. ».

 

MONDE

Les pays européens devront accueillir toujours plus de réfugiés

Le programme adopté jeudi par le parlement européen a pour but d’installer dans l’Union européenne les personnes qui ont reçu le statut de réfugiés. Selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, plus de 172 000 personnes devront être « réinstallées » (c’est le terme consacré) en 2012. Le « Fonds européen pour les réfugiés », financé par les Etats de l’Union, déboursera entre 4000 et 6000 euros par réfugié.

Kiosque Courtois du samedi 31/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritPour Mario Monti (photo), moins l’Europe est démocratique, et mieux c’est…

Le Premier ministre imposé à l’Italie par Goldman Sachs a en effet déclaré apprécier que : « l’Union européenne soit telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, à l’abri des aléas de l’humeur de l’électorat et qu’elle soit éloignée des contraintes électorales ». Un aveu particulièrement cynique sur le fonctionnement oligarchique de l’Europe de Bruxelles.

L’Espagne s’enfonce dans la crise

Les manifestations monstres qui ont secoué l’Espagne n’ont pas empêché le gouvernement conservateur de présenter hier un budget d’une extrême rigueur. Après avoir déjà annoncé des coupes budgétaires de 8,9 milliards d’euros et des hausses d’impôts pour 6,3 milliards, ce dernier entend réaliser de 30 à 40 milliards d’euros de coupes claires dans les dépenses publiques. Dans un pays où près d’un actif sur quatre est sans emploi, le gouvernement veut geler les salaires des fonctionnaires et baisser les budgets des ministères de 15 %.

Pour un responsable de la banque américaine Citi, parfait représentant de l’idéologie européiste qui lamine les peuples, l’Espagne doit comme la Grèce se soumettre à un programme de type Troïka (aide conjointe de l’Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international), comme condition d’obtention d’un soutien accru de la Banque centrale à la dette souveraine espagnole et aux banques espagnoles.

Israël rompt avec le Conseil de l’ONU pour les Droits de l’homme

Israël a annoncé mercredi avoir rompu tout contact avec le Conseil des Nations unies pour les Droits de l’homme (CDH), suite à la décision de ce dernier d’ouvrir une enquête internationale sur les colonies israélienne dans les territoires palestiniens. La mission d’information que le CDH espérait envoyer sur le terrain ne sera donc autorisée à entrer ni en Cisjordanie ni en Israël. Le 22 mars, le CDH avait condamné la construction annoncée par Israël de nouveaux logements pour les colons juifs en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, avait dénoncé cette résolution, la qualifiant d’ « hypocrite », ajoutant que le CDH disposait d’une « majorité automatique hostile à Israël ». Le texte avait été présenté par le Pakistan au nom de l’Organisation de coopération islamique, avec le soutien d’Etats comme Cuba et le Venezuela. Seuls les Etats-Unis ont voté contre.

Programme nucléaire iranien : propos politiquement incorrects de l’ancien directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique

Kiosque Courtois du samedi 31/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Dans un entretien accordé à la chaîne qatarie Al-Jazzera, l’ancien directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Hans Blix (photo), déclare : « [L’Agence] doit être prudente quant aux informations sur le programme nucléaire iranien, qui reposent essentiellement sur les données fournies par Israël et les Etats‑Unis (…) Les Israéliens disent depuis de nombreuses années que l’Iran va mettre au point une bombe nucléaire sans pour autant pouvoir fournir de preuves ».

Par ailleurs, selon le New York Times qui cite des sources proches de la CIA et du Mossad, ni les Etats-Unis ni Israël ne disposeraient à l’heure actuelle de preuves tangibles du développement de têtes nucléaires et de missiles par la République islamique. En novembre 2011, Hans Blix s’était déjà fortement opposé à toute attaque militaire contre l’Iran. Je cite : « L’Iran ne menace personne. Ils n’ont aucun antécédent historique en terme d’agression, ni d’expansion. Ils ont énormément souffert au cours de la guerre contre l’Irak, pendant longtemps. Il n’existe par conséquent aucun signe d’agression ».

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

Amis auditeurs bonjour, voici votre kiosque courtois du samedi 24 mars 2012. C’est une édition spéciale. Un décryptage des bobards et de la désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse.

 

Dimanche 18 mars : la piste néo-nazie

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse - Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012La France s’interroge sur le meurtre d’un parachutiste, à Toulouse, puis de trois autres, à Montauban. Les hypothèses sont nombreuses : vengeance privée, trafics, action terroriste d’une organisation étrangère, opération de déstabilisation, action antimilitariste, attentat raciste, voire néo-nazi. C’est cette dernière hypothèse qui a la faveur des médias de l’oligarchie. Ils soulignent l’origine musulmane des soldats assassinés, même si l’une des victimes est un berbère, catholique pratiquant. Les médias font grand cas d’un témoignage selon lequel le meurtrier aurait le visage tatoué. Le bulletin de réinformation de lundi matin incite à la prudence.

 

Lundi 19 mars : la piste raciste et antisémite se précise…

Le meurtrier tue trois enfants et un rabbin devant une école juive intégriste de Toulouse. C’est le déchaînement médiatique.

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 Bernard Henri-Lévy donne le ton

« Avis aux pyromanes de la défense d’une « identité nationale » (…) il n’y a pas pire atteinte à notre culture, à l’âme de notre pays, à son Histoire et, au fond, à sa grandeur que le racisme et, ce matin, l’antisémitisme. » (Hufftingtonpost)

Les télévisions précisent le portrait-robot du tueur :

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse - Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012« Un homme de type caucasien ou européen » pour M6

« Les yeux bleus sur un visage blanc » pour TF1

« Un blanc aux yeux bleus » pour France 2

Ah ces salauds aux yeux bleus !

 

 

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012

Sur Canal + , le président de la Licra, Alain Jacubowicz enfonce le clou. Dominique Sopo (photo), le président de SOS-Racisme, déclare, je cite : «  la France vient de vivre les événements racistes les plus graves depuis 30 ans. » L’Union des Etudiants Juifs de France défile derrière une banderole où il est écrit : « En France, on tue des juifs, des noirs et des arabes ». Le Conseil représentatif des institutions juives de France en fait immédiatement le titre d’un des articles de son site internet.

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 Amalgamons, amalgamons !

Buffet, Bayrou, Lepage se lâchent et offrent un véritable concours de formules — « pyromanes de l’identité française », «  climat de haine », « climat de tension », « intolérance » ;  et de dénoncer pêle-mêle « ceux qui montrent du doigt en fonction des origines » et « libèrent la parole raciste ». Plus sobre Mélanchon (photo) twitte : « Toulouse : Brasillach est servi. »

 

Mardi 20 mars : le festival de désinformation continue

Mme Yardeni, qui a confié à la police les images des caméras de surveillance de l’école Ozar Hatorah, déclare : « On y voit un homme casqué, déterminé, efficace au sens nazi du terme. »

Dans Le Parisien un criminologue étale sa science : « Le choix des victimes, trois hommes d’origine maghrébine, un autre des Caraïbes, ainsi que quatre personnes de confession juive, indique très probablement que le criminel est raciste, antisémite et épouse probablement des thèses extrêmes, néonazies. »

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 Beaucoup de médias évoquent Anders Breivik (photo dans sa tenue de la loge franc-maçonne à laquelle il appartenait), le terroriste norvégien, en oubliant de rappeler son militantisme pro-sioniste, pourtant à l’opposé de tout antisémitisme

Et le Grand Orient de France donne son éclairage philosophique?

« Voilà des années que nous dénonçons les propos qui attisent les haines au sein de la communauté nationale et que nous combattons un nationalisme rampant et destructeur, comme a pu le vivre la France dans les années 1930. »

La Fondation Polémia met en garde contre les manipulations possibles.

A l’occasion de la Troisième cérémonie des Bobards d’Or, la Fondation Polémia incite à la prudence et rappelle les manipulations qui avaient suivi l’attentat contre la synagogue de la rue Copernic et la profanation du cimetière juif de Carpentras.

 

Mercredi : patatras, l’assassin est un islamiste

Les journaux satiriques commencent bien la journée : pour Le Canard enchaîné : « Le tueur de Toulouse sent le nazi. » La Une de Charlie‑Hebdo, montre une caricature de Jean‑Marie Le Pen à qui l’on prête ces mots : « Tuerie antisémite de Toulouse, c’est un point de détail de la campagne ».

Mais les faits démontent ces belles analyses. Depuis trois heures du matin la police fait le siège de l’appartement de Mohamed Merah, un islamiste d’origine algérienne, revenu du Pakistan et d’Afghanistan.

Nicolas Chapuis, journaliste au Nouvel Observateur commente l’affaire sur twitter, je cite, « Putain je suis dégoûté que ce ne soit pas un nazi. »

Le CRIF refuse « tout amalgame »

Le CRIF précise qu’en raison des derniers développements de l’actualité, il a décidé d’annuler la marche silencieuse qu’il avait prévu dimanche 25 mars 2012 à Paris. Manifestation qui devait être conduite avec les autorités musulmanes dans une logique de stigmatisation des Français de souche. Le CRIF résume sa position : « Toulouse : condamnation unanime, mais refus de tout amalgame. »

« Pas d’amalgame » et « pas de stigmatisation », tels sont désormais les mots qui tournent en boucle.

Le ton de la presse change : hier on parlait d’enfants juifs et de soldats d’origine maghrébine. Mais l’assassin, lui, est présenté comme « un jeune homme », un « jeune Français », un « jeune Toulousain ».

 

Jeudi 22 mars : émotion et propos liberticides

Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, part enterrer les quatre victimes de l’école Ozer Hatorah en Israël. Nicolas Sarkozy rend hommage aux soldats français tués. François Bayrou, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen sont présents.

Après un feu nourri d’une minutes trente, Mohamed Merah est tué d’une balle dans la tête par un tireur d’élite du RAID.

Et Nicolas Sarkozy annonce des mesures liberticides

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 Avant même que les obsèques des paras tués à Toulouse et Montauban soient célébrés, Nicolas Sarkozy invente un nouveau délit pénal sur lequel il compte légiférer, je cite : « Toute personne qui consultera de manière habituelle des sites Internet qui font l’apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine sera punie pénalement. » Fin de citation. Pour l’avocat Cédric Manara, spécialiste des questions juridiques touchant à Internet, la création de ce nouveau délit est tout simplement absurde puisque, je cite : « les personnes qui sont susceptibles de fréquenter des sites (…) terroristes, se sachant surveillées, ont déjà basculé vers une navigation cryptée du type Tor ou VPN. »

Il s’agit d’un véritable renversement en matière de système accusatoire…

Dans le droit français actuel, seuls sont sanctionnés ceux qui diffusent et enregistrent, et non ceux qui lisent. « Ce type d’annonce à chaud, juste à la sortie d’un événement grave, rappelle la naissance du Patriot Act aux États-Unis, commente Cédric Manara. Après les attentats du 11 septembre 2001, le gouvernement américain avait alors justifié la mise en place d’un arsenal très dur de contrôle d’Internet par la nécessité de lutter contre le terrorisme. » L’avocat dénonce, je cite encore, un risque de « bascule totalitaire comme en Arabie Saoudite ou en Chine : on se lance dans le deep packet inspection, et on embauche des milliers de fonctionnaires pour assurer la censure du net. ». Fin de citation. L’offensive sur le net avait déjà commencé, entre autres avec l’accord ACTA sur la contrefaçon. Pour le pouvoir, les événements de Toulouse et Montauban tombent à point nommés pour tenter de tordre le cou au dernier espace de liberté de notre pays.

 

Vendredi 23 mars : Mohamed Merah, un garçon calme et gentil ?

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 Les médias de l’oligarchie dressent le portrait de l’assassin islamiste : « un garçon calme et gentil », je cite, pour RTL, Europe1, l’Express, Le Point, Le JDD, Le Télégramme de Brest, La Dépêche du Midi, Libération, Le Monde, Le Figaro.

Pour Le Figaro c’est « un jeune carrossier » « Passionné de moto et de football «comme la plupart des jeunes de sa cité», jugé «calme, gentil et respectueux», par un de ses proches », « il a une réputation de bon travailleur ».

N’en jetez plus ? la cour est pleine !

Pour Le Monde, ce « gamin des cités toulousaines » « a une beauté assez fascinante, selon son avocat », « un visage d’ange ».

En fait une petite racaille ?

Comme il en existe des dizaines de milliers dans les banlieues de l’immigration !

Caillasseur de bus, amateur de rodéos automobiles, voleur de portables, voleur de motos, voleur avec violence, habitué à proférer des menaces de mort. A vingt-trois ans, déjà un beau palmarès pour un « petit » délinquant multirécidiviste.

 

Bilan de la semaine : le dessous des cartes apparaît

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 Bernard Squarcini (photo), le chef policier qui commande la DCRI, la direction centrale du renseignement intérieur, fait des révélations dans Le Monde du 24 mars: Il explique que la police a privilégié deux pistes : celle des islamistes et celle de « l’ultra droite ». Une simple question : pour des raisons politiques ou pour des raisons policières ? La question se pose. Le Monde révèle ainsi que l’état-major de campagne du candidat Sarkozy s’interrogeait jusqu’à mardi pour savoir quelle était électoralement la meilleure hypothèse : « l’ultra-droite » ou les islamistes.

Et le commandant Prouteau (photo) critique les choix des policiers pour neutraliser l’assassin.

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 Le fondateur du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), critique longuement, dans Ouest France, l’opération du Raid à Toulouse, “menée sans schéma tactique précis”, s’étonnant notamment de l’absence d’utilisation de gaz lacrymogène.

Alors qu’on lui demande s’il est étonné que l’opération du Raid, unité concurrente du GIGN, se termine par la mort de Mohamed Merah, Prouteau répond: “oui. Comment se fait-il que la meilleure unité de la police ne réussisse pas à arrêter un homme tout seul ?

“Il fallait le bourrer de gaz lacrymogène”, assure-t-il. “Il n’aurait pas tenu cinq minutes. Au lieu de ça, ils ont balancé des grenades à tour de bras. Résultat : ça a mis le forcené dans un état psychologique qui l’a incité à continuer sa “guerre”.”

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 Et quelle est la phrase de la semaine ?

« Il faut que l’histoire de France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane aujourd’hui » : « cela permettrait aux jeunes de culture musulmane de se retrouver dans le programme enseigné à l’école et de ne pas se sentir stigmatisés ». C’est ce qu’affirme le grand imam de Bordeaux, Tareq Oubrou (photo), dans un entretien accordé à  Libération.

On laissera la conclusion à Malika Sorel-Sutter (photo) :

Bobards et désinformation autour des attentats de Montauban et de Toulouse – Kiosque Courtois du samedi 24/3/2012 « Un nombre non négligeable de Français d’origine maghrébine se sentiront d’emblée plus proches de n’importe quel autre personne d’origine arabe se trouvant à l’autre bout du monde, que du Français d’origine européenne qui vit pourtant à côté de chez eux ; cela pour la simple raison qu’ils partagent un immense héritage commun. La notion de Nation arabe a un sens. Se sentir y appartenir recouvre une réalité à part entière, tout aussi respectable que celle d’appartenir à toute autre nation. C’est la raison pour laquelle les conflits qui impliquent les peuples arabes sont vécus avec autant d’intensité et d’émotion dans les banlieues françaises. » […]

Et Malika Sorel de conclure : « Il faut impérativement, et de toute urgence, limiter de manière drastique l’immigration. »
Voilà qui serait une bonne nouvelle !

En voici une autre : cet après-midi, à partir de 13h30, à la Maison de la Chimie, rue Saint-Dominique à Paris, Paul-Marie Couteaux lance les fondations du SIEL, le mouvement Souveraineté indépendance et liberté.

Rendez-vous lundi pour un nouveau bulletin de réinformation !

Et bonne dimanchade !

Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Cécile Lorrain et Marc Rocher..

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Nicolas Sarkozy était en campagne dimanche dernier à Villepinte

Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Nicolas Sarkozy s’est exprimé pendant une heure à Villepinte. Une prestation attendue mais le président-candidat n’a pas convaincu les Français. Pour 65 % d’entre eux, le discours de Nicolas Sarkozy n’a pas été convainquant selon un sondage publié sur le Figaro.fr. Ce rassemblement aurait coûté, selon le Parti socialiste et le Front national, près de 3 millions d’euros. Le discours dominical n’aurait donc pas influencé les intentions de vote des Français. Le Figaro précise que 55 % des Français ont trouvé le discours « trop à droite ».

Cette rencontre publique a été toutefois l’occasion, pour l’UMP, de courtiser activement l’électorat musulman. Des « bus halal » transportant de manière séparée des hommes et des femmes auraient, selon le Canard enchaîné, été affrétés à Montreuil pour se rendre à la réunion publique. Patrick Karam, « responsable diversité » de la campagne Sarkozy, a apporté un correctif à cette information. Selon lui, « à aucun moment, nous n’avons pratiqué ce type de séparation. Nous avons simplement mis à disposition des bus spécifiques pour certaines associations musulmanes ». Ces figurants musulmans auraient été attirés par des imams ayant trouvé « dix bonnes raisons de ne pas voter Hollande », parmi lesquelles figuraient le mariage homosexuel défendu par le candidat socialiste.

Quant à la position de Sarkozy sur l’abattage rituel des viandes, c’est à n’y plus rien comprendre ! Sarkozy avait commencé à emboîter le pas à Marine Le Pen sur la question de l’abattage halal. Alors que depuis des années, la France s’oppose au niveau européen à l’étiquetage de la viande, Sarkozy se prononçait le 3 mars pour  : « l’étiquetage de la viande en fonction de la méthode d’abattage ». Mais le 6 mars, il ne préconisait plus qu’un « étiquetage sur la base du volontariat », jugeant l’étiquetage obligatoire, « stigmatisant et discriminant ». Le 8 mars, Sarkozy désavouait son ministre de l’Intérieur, déclarant que « faire le lien » entre le vote des étrangers aux élections locales et la viande halal était « excessif ». Et enfin, mercredi dernier, en visite à la Grande mosquée de Paris, le chef de l’Etat demandait « à nos concitoyens musulmans qu’ils ne se sentent pas blessés par des polémiques qui n’ont pas lieu d’être. »

François Hollande veut supprimer le mot « race » de la constitution et créer un « congé engagement » !

Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Lors d’une conférence organisée pour l’outremer, le candidat François Hollande a déclaré vouloir supprimer le mot « race » de la cinquième constitution. Rappelons que le premier article de la constitution affirme : « La France assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ». Cette suppression de mot est un classique en dialectique : lorsque quelqu’un ou quelque chose dérange, on en supprime le mot, tout simplement ! Aussi François Hollande a-t-il proposé de créer un « congé engagement » permettant aux bénévoles qui sont présidents ou trésoriers d’association, de pouvoir bénéficier d’une disponibilité pour effectuer leurs missions d’intérêt général. Un congé financé par ceux qui travaillent. On peut résumer cette mesure à « Travailler moins pour gagner autant » !

Jean‑Pierre Chevènement se rallie à François Hollande

Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le président du Mouvement Républicain et Citoyen s’est affiché cette semaine au Quartier Général de Hollande qu’il soutient désormais après avoir retiré sa candidature. Pourtant, François Hollande est fort éloigné des positions républicaines et souverainistes de Jean‑Pierre Chevènement. Ce dernier s’est longtemps battu pour une France indépendante, un Etat jacobin fort, et une laïcité exigeante. Or, le candidat socialiste ne jure que par l’Union européenne et l’euro, et multiplie les démarches communautaristes et régionalistes. En réalité, le programme de Chevènement est bien plus proche de celui de Dupont‑Aignan, de Marine Le Pen voire de Mélenchon : dénonçant les conséquences du traité de Lisbonne, et le libéralisme des institutions européennes. Un accord passé avec le Parti socialiste promettait à Chevènement une dizaine de circonscriptions aux prochaines législatives.
Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Marine Le Pen est qualifiée pour les présidentielles

Les électeurs frontistes et, plus généralement les Français partisans d’un véritable débat politique, sont soulagés : le Front national est parvenu, non sans mal, à rassembler les 500 parrainages d’élus indispensables pour se lancer dans la course à l’Elysée. Marine Le Pen a annoncé la bonne nouvelle dans un discours enflammé dans lequel elle a cité Henri IV : « L’immense amour que je porte à la France, m’a toujours tout rendu facile ».
Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Notre choix pour déclarer la phrase de la semaine est sans appel, il s’est porté sur Jean‑Luc Mélenchon (photo)

Le candidat du Front de gauche a dit : « Non, les communistes n’ont pas de sang jusqu’au coude, le seul qu’ils aient, c’est celui de l’envahisseur qu’ils ont repoussé.»  100 millions de victimes du communisme ne sont que … quelques gouttes de sang versé. Voilà qui aurait pu lui valoir un bobard d’or.
Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Nicolas Dupont‑Aignan dépose 708 parrainages au Conseil constitutionnel

Après Marine Le Pen et Philippe Poutou, c’est au tour du candidat gaulliste de déposer les précieux parrainages pour les présidentielles. Nicolas Dupont-Aignan a fait une belle récolte ! 708 parrainages récompensent les dix‑huit mois à la rencontre des maires de France.
Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Et de son côté, Dominique de Villepin jette l’éponge.

Faute de parrainages, il ne sera pas candidat à la présidentielle. L’ancien premier ministre a dénoncé des « pressions ». Je le cite : « C’est sans doute moins de risque pour certains maires que de donner leur parrainage à un ancien premier ministre. La république des partis choisit les candidats. C’est difficile de se frayer un chemin » fin de citation.

Coté éducation, Irions-nous vers une réforme du bac ?

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, propose de réformer “en profondeur” le baccalauréat. Rappelons que 65 % des jeunes Français obtiennent cet examen, dont un peu plus de la moitié un bac général. Mais surtout, près de 84 % des admis dans l’enseignement supérieur le sont sur dossier bien avant les résultats du baccalauréat.

Une réforme du BAC pourquoi pas, mais pourquoi ne pas se poser la question de sa suppression ?

Le Sénat songe à abolir les décrets exterminateurs de 1793

Le sénateur UMP et président du Conseil général de Vendée Bruno Retailleau a déposé une proposition de loi au Sénat visant à abroger deux décrets des 1er août et 1er octobre… 1793 toujours en vigueur. Ces textes font froid dans le dos. Le premier texte dit « d’anéantissement de la Vendée », prévoit l’exécution des hommes pris les armes à la main et la déportation des femmes, des enfants et des vieillards. Le second décret ajoute à l’anéantissement matériel de la Vendée l’extermination de ses habitants. Ces textes ne sont plus appliqués aujourd’hui mais ils n’ont jamais été abrogés et font toujours partie de notre corpus de loi. Une abrogation permettrait de mettre en lumière ces crimes de la Révolution dite française.

 

Monde

Le fossé se creuse entre Américains et Afghans

Dimanche dernier, un soldat américain a massacré 16 villageois près de Kandahar, dans le sud du pays. Ce n’est pas la première fois que les Américains dérapent. En février dernier, des militaires avaient brûlé par erreur des corans. Peu après, c’est la diffusion d’une vidéo où l’on voyait des soldats uriner sur des cadavres talibans, qui avait déjà provoqué la colère de la population. Ce nouveau dérapage est d’une gravité exceptionnelle. Les relations entre soldats américains et population afghane sont des plus mauvaises. En dix ans de présence, les Américains n’ont pas réussi à reconstruire le pays comme ils l’avaient promis. Pire, les Afghans ne leur font plus confiance. Ce nouvel épisode pourrait même remettre en question le plan de retrait des troupes de l’OTAN, prévu pour 2014.

Le président syrien convoque des élections législatives

Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Bachar el‑Assad a annoncé mardi que des élections législatives se tiendraient en Syrie le 7 mai prochain. Il a promis un vote « libre et transparent ». Tous les partis politiques seront à priori autorisés à concourir, en dehors des partis confessionnels, ethniques ou liés aux Frères musulmans. Les rebelles du CNS soutenus par le Qatar et l’Arabie saoudite appelleront à ne pas participer au scrutin. Mercredi, d’importantes manifestations de soutien à el‑Assad ont eu lieu dans la plupart des grandes villes syriennes. Les manifestants soutiennent les réformes démocratiques, la restauration de la stabilité et de la sécurité dans le pays, et s’opposent à tout diktat extérieur et ingérence étrangère.

Pourtant, la France est impliquée jusqu’au cou en Syrie… La télévision publique syrienne a confirmé début mars que l’armée nationale syrienne a fait prisonniers 19 agents français. La presse française reste pourtant silencieuse… Comme en Côte d’Ivoire et en Libye, les spécialistes de la guerre secrète de l’armée française préparent le terrain avant une intervention militaire internationale. Une nouvelle fois, la France et son peuple sont engagés dans une guerre à leurs corps défendant et sans même le savoir.

Nouvelle polémique pour la Goldman Sachs suite à la démission d’un de ses cadres

La banque américaine Goldman Sachs a encore vu sa réputation écornée cette semaine par la démission tonitruante d’un de ses cadres qui a dénoncé une culture d’entreprise “toxique” qui sacrifie l’intérêt des clients. Ces critiques ne sont pas nouvelles. En 2009, cette banque avait déjà été épinglée sur le niveau des rémunérations de ses employés en pleine crise, alors même qu’elle avait reçu une aide gouvernementale. L’année suivante, l’autorité américaine des marchés a poursuivi Goldman Sachs, l’accusant d’avoir vendu sciemment à des investisseurs des titres adossés à de l’immobilier à risque. A la suite d’une audition des dirigeants de la banque par le Congrès, le litige avait alors été réglé à l’amiable moyennant la bagatelle de 550 millions de dollars d’amende.

Poutine veut développer la Russie

Selon son porte-parole, Poutine a un plan clair de développement de la Russie. Il a déclaré à la presse que “Le premier et le deuxième mandat de Poutine représentaient respectivement la réanimation et la restauration de la Russie. Maintenant, on entame le développement physique et spirituel du pays, de son économie et de tous les autres domaines”. En attendant, le président Medvedev a présenté mardi un projet de loi pour lutter contre la corruption. Tout fonctionnaire qui n’arrive pas à justifier l’excédent de ses dépenses par rapport à ses revenus pourrait être limogé.

Shahbas Bhatti béatifié ?

Kiosque Courtois du samedi 17/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Au Pakistan, les catholiques demandent l’ouverture de la cause de béatification du ministre Shahbaz Bhatti (photo), en tant que martyr de la foi, rapporte « Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris. Ministre fédéral des minorités, Shahbaz Bhatti a été assassiné il y a un an par un mouvement proche des talibans, alors qu’il était opposé à la loi anti‑blasphème. Pour avoir défendu sa foi et la liberté de religion dans son pays, il est considéré par les catholiques pakistanais comme un martyr de la foi chrétienne. Ce ministre assassiné, comme des milliers en cette terre d’Islam, serait de fait, le visage des souffrances des chrétiens d’Orient.

Le premier Américain était d’origine européenne

L’on savait que les Vikings avaient découvert le Groenland et l’Amérique du Nord à la fin du 1er millénaire de notre ère.. De récents travaux archéologiques tendent aujourd’hui à démontrer que l’homme européen avait déjà découvert ce continent dans un passé encore plus lointain ! Ce sont des outils de facture européenne, de culture solutréenne et datant de plus de 19 000 ans, qui ont été découverts. Ces traces concrètes corroborent des analyses génétiques effectuées sur les populations amérindiennes, qui révèlent des ancêtres européens. Ces derniers auraient profité de l’ère glaciaire pour rejoindre le nouveau continent, avant les Asiatiques venant de Sibérie. Cependant, ils auront eu accès à l’Amérique pendant une période plus courte que les Sibériens, qui les ont supplantés par la suite.

 

Kiosque Courtois du samedi 10/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Viande halal au menu de la campagne électorale

Kiosque Courtois du samedi 10/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritEncore un thème fort que Marine Le Pen a su imposer à l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle, elle qui n’est pas sûr de l’être. Un rapport confidentiel du ministère de l’Agriculture, dévoilé par l’hebdomadaire Le Point, jette une lumière crue sur l’abattage rituel tel qu’il est pratiqué en France. Le document, soigneusement enterré à l’époque de sa parution, en novembre 2011, révèle que plus de la moitié des bovins, ovins et caprins tués en France le sont suivant un mode d’abattage “rituel”, halal ou casher. Chiffres à revoir à la hausse : en effet, selon Gilbert Mouthon, professeur à l’Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort et expert auprès des tribunaux, interrogé par l’hebdomadaire Marianne il y a deux semaines, je cite : « pour des raisons économiques, tous les animaux abattus en Ile-de-France le sont selon les techniques halal. Et le phénomène est en train de gagner toute la France, où on estime que 80% des moutons sont abattus selon les méthodes halal ». 

Dans son récent discours de Bordeaux, contraint et forcé par la puissance de l’onde de choc médiatique créé par la présidente du Front national, le candidat Sarkozy a dû de nouveau s’expliquer sur le halal… proposant même, la queue basse, l’étiquetage de la viande en fonction de la méthode d’abattage, précisant qu’il s’agit, je cite, d’une « question de laïcité ». Bien vu, M. le président, à ceci près qu’une proposition de loi visant à encadrer la production de viande de bêtes abattues sans étourdissement avait été faite par Françoise Hostalier, députée UMP, puis… retirée la semaine dernière. Le volte face présidentiel à propos de l’étiquetage est donc fort récent.

Il convient également de rappeler le discours de Brice Hortefeux, alors ministre de l’Intérieur, à la communauté juive, en septembre 2010… Je cite : « Il est exact qu’un vote au Parlement européen pourrait (…) imposer un étiquetage qui serait discriminant pour l’abattage rituel. Nous restons extrêmement vigilants, à la demande du président de la république. Soyez certains de la mobilisation du gouvernement et des députés français au Parlement européen pour que ce projet ne puisse pas aboutir. »

Si le chef de l’Etat le souhaitait vraiment, un label certifiant que les animaux ont été, conformément à la loi, étourdis avant leur abattage, pourrait très rapidement être mis en place. De même que les labels « Garanti halal » et « Garanti casher ». Le premier entraînerait une augmentation du chiffre d’affaires des abattoirs concernés. En revanche, le casher vivant actuellement grâce à une diffusion qui dépasse de très loin son polygone sociologique, la labellisation pourrait être mortelle à un certain nombre d’abattoirs casher. C’est visiblement là que le bât blesse…

Une déclaration du Premier ministre est encore venue chargée la barque… Lundi dernier, François Fillon a affirmé, je cite, que : « Les religions devraient réfléchir au maintien de traditions qui n’ont plus grand-chose à voir avec l’état aujourd’hui de la science, l’état de la technologie, les problèmes de santé ». Une déclaration de simple bon sens, mais qui pour Richard Prasquier, le président du Crif, est « stupéfiante », et qui a « gêné » le grand rabbin de France, Gilles Bernheim. Pour Christian Jacob, chef des députés UMP, il y a, je cite : « quand même d’autres sujets de préoccupation des Français, même si celui-ci en est un ». Fin de citation. Le Premier ministre a échappé de peu à une diabolisation en règle…

Marine Le Pen au salon de l’agriculture

Kiosque Courtois du samedi 10/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritLa présidente du Front national y a reçu un accueil chaleureux. Ce dont a commencé par convenir LePoint.fr qui a titré, je cite : « Marine Le Pen ovationnée au salon de l’agriculture ». Dix minutes chrono plus tard, le site modifiait subrepticement le titre qui devenait : « Ovations et sifflets pour Marine Le Pen au salon de l’agriculture ». Certains journalistes ont manifestement dû se faire remonter les bretelles. Marine Le Pen a souligné que la France devait rester un grand pays agricole. Elle a confirmé ses propos sur la viande halal et a de nouveau exigé l’information et le libre choix des consommateurs. Selon les sondages officiels, Marine Le Pen est en seconde position en intentions de vote chez les agriculteurs. Les sorties brutes de sondages, c’est-à-dire avant les péréquations favorables  aux deux « gros » candidats, la placeraient en première position.

Sarkozy, l’homme qui rêve de devenir riche

Kiosque Courtois du samedi 10/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritQuelques semaines après son installation à l’Elysée en 2007, Sarkozy avait livré sa vision de l’avenir. Non pas de l’avenir de la France, dont il se moque comme d’une guigne, ainsi qu’il l’a dit un jour à Philippe de Villiers, mais son avenir à lui, Nicolas Sarkozy. Je cite : « Je ne ferai qu’un quinquennat. Je veux réformer la France et ensuite, je gagnerai beaucoup d’argent. » Propos répétés à l’époque devant plusieurs de ses visiteurs, précise la journaliste Catherine Ney dans son dernier livre : “L’impétueux”. « Dans le privé, comme avocat, je gagnerais dix fois plus », soupirait également Nicolas dans les couloirs austères du palais présidentiel. « Nicolas a toujours eu peur de manquer », explique Catherine Ney, d’où parfois des achats compulsifs, jusqu’à dix chemises Lacoste ! « L’argent représente pour lui la liberté », résume Franck Louvrier, son conseiller presse. Et le président d’expliquer, comme le premier petit-bourgeois venu que, s’il avait eu les moyens d’offrir à Cécilia la maison de campagne de ses rêves, « elle ne serait jamais partie » ! Voilà l’homme pour qui une partie de la France de droite s’apprête à voter. Faut-il en rire ou en pleurer ?

La première dame de France juge « modeste » le train de vie de son couple…

Une déclaration qui a doucement fait rire les Français plongés dans la crise. Carla Bruni est en effet l’héritière d’une riche famille d’industriels italiens, les Bruni-Tedeschi. Le patrimoine personnel de l’ex-mannequin est estimé à 10 millions d’euros en biens immobiliers, avec entre autres un hôtel particulier porte d’Auteuil. Par ailleurs, en 20 ans, Carla Bruni-Sarkozy aurait gagné 4,2 millions d’euros grâce au mannequinat, l’un des plus vieux métiers du monde comme chacun sait, 2,5 millions grâce à la musique et 2 millions grâce à la publicité. Quant à Nicolas Sarkozy, l’ami des milliardaires, son patrimoine est estimé à 2,3 millions d’euros. Beaucoup de Français aimeraient être dans une telle « gêne »…

 

MONDE

Obama-Netanyahu : Une rencontre « empoisonnée » ?

Alors qu’Israël a manifestement déjà planifié une attaque militaire contre l’Iran, Obama privilégie quant à lui la voie de la concertation. Des sources diplomatiques font état d’une rencontre particulièrement inamicale, lundi 5 mars, entre les deux hommes, dans le bureau ovale de la Maison Blanche, évoquant une « détestation réciproque ». Ainsi que le rapporte Middle East Newsline, Obama perçoit Netanyahou comme un allié du Parti Républicain dans la perspective des élections présidentielles américaines de novembre, alors que le Premier ministre israélien reproche au Président américain de vouloir remettre en cause l’« alliance indéfectible » entre les deux pays. Il semble que ce ne soit pas sans une certaine pointe d’ironie qu’Obama ait parlé du caractère « sacro-saint » du soutien des Etats-Unis envers Israël. C’est manifestement sans conviction particulière qu’il a égrené les habituelles figures imposées en la matière, je le cite : « Je suis certain que le Premier ministre israélien prend en compte l’histoire de l’Holocauste, de l’antisémitisme et des violences contre les juifs depuis plus d’un millénaire quand il réfléchit à ces questions ». Il sera intéressant d’observer comment Barack Obama pourrait être lâché par le Système au profit de certains candidats Républicains qui, quant à eux, n’hésitent pas à faire dans l’hypersionisme débridé.

Syrie : Koffi Annan s’oppose à une intervention militaire

Kiosque Courtois du samedi 10/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritAprès le véto sino‑russe, les opposants à une intervention militaire viennent de trouver un allié de poids. L’émissaire conjoint de l’Onu et de la Ligue arabe Kofi Annan (photo) se prononce en effet contre toute intervention militaire en Syrie. Il affirme, je cite : « Toute tentative de résoudre le conflit syrien par des moyens militaires aggravera la situation dans le pays ». L’ancien secrétaire général de l’Onu a appelé les parties du conflit syrien à arrêter les violences pour « Que le calme arrive et permette de résoudre les problèmes par des moyens pacifiques ». Autre allié de poids, par défaut : l’Etat d’Israël. Si les dirigeants israéliens ne se proclament évidemment pas en faveur d’Assad, allié du « satan » Ahmadinedjad, ils ne tiennent certainement pas à la perspective de le voir remplacé par un chaos où l’extrémisme islamiste pourrait aisément proliférer, la Syrie se trouvant aux portes d’Israël.

En sept ans, les agressions contre des chrétiens ont augmenté de 309 %

Entre 2003 et 2010, les agressions et actes de terrorisme contre des chrétiens ont augmenté de 309 % en Afrique, Moyen-Orient et Asie, tandis que 70 % de la population mondiale vit dans des pays où la liberté religieuse est entravée. C’est ce qu’a déclaré le 1er mars Mgr Silvano Tomasi, l’observateur permanent du Vatican aux Nations Unies. Mgr Tomasi a souligné que : « Les personnes touchées ont généralement perdu leur protection légale, sont soumises à des mesures injustes de la part de l’Etat, ou bien sont devenues victimes de la violence fanatique ».

Tunisie : mise au pas de la société civile par le totalitarisme islamique

Les débats sur la nouvelle constitution battent leur plein à l’Assemblée constituante tunisienne, chargée de rédiger une nouvelle constitution pour ce pays du Maghreb. Sadok Chourou, l’un des piliers du parti islamiste Ennahdha au pouvoir, a annoncé la couleur en affirmant : « Le préambule doit mentionner la charia comme la principale source du droit ». Le dirigeant islamique avait déjà expliqué le 20 février sur le site Business News, je cite encore : « Que le préambule doit se faire suivant trois références fondamentales, qui sont le coran, la sunna et l’unanimité des savants de la Umma islamique. C’est l’unique référence fondamentaliste islamiste reconnue et les théologiens de l’islam sont unanimes là‑dessus ».

Vladimir Poutine adresse une sévère mise en garde aux Etats-Unis

Kiosque Courtois du samedi 10/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit« Nous prendrons systématiquement appui sur nos intérêts propres et nos objectifs, et non pas sur des décisions dictées par un tiers », écrit Vladimir Poutine en préambule d’un article publié le 3 mars dernier dans le quotidien Moskovskie Novosti.

Vladimir Poutine revient sur la mise en place en Europe par les Américains du bouclier antimissile. « L’invulnérabilité absolue pour l’un impliquerait la vulnérabilité absolue de tous les autres », constate le président. « Il est impossible d’accepter une telle perspective », martèle‑t‑il.

Poutine revient également sur la tartuferie des « droits de l’homme ». « Une série de conflits armés, menés sous le prétexte d’objectifs humanitaires, sape le principe séculaire de souveraineté nationale » affirme le président, qui poursuit : « Nous nous souvenons des vaines exhortations au respect des normes juridiques et de la décence humaine élémentaire de la part des Etats qui ont été victimes d’opérations “humanitaires” et de bombardements opérés au nom de la “démocratie”. » Vladimir Poutine fait ici clairement allusion au sort de la Serbie et de la Libye. Et de poursuivre : « la violation des principes d’unité et du caractère inaliénable de la sécurité (…) est susceptible d’engendrer des menaces très graves. » « Tout cela est plus que sérieux » avertit solennellement le président russe qui dénonce le « diktat » et « l’arbitraire » des Américains dont il brocarde les « démangeaisons belliqueuses » à propos de la Syrie et de l’Iran. Jamais Poutine n’était allé aussi loin dans ses mises en garde à l’adresse des Américains.

 

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Depuis son entrée en campagne, Nicolas Sarkozy multiplie annonces et promesses

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritA l’instar de sa campagne de 2007, le président-candidat nous ressert la même soupe médiatique, parfumée ad nauseam d’effets d’annonce et de promesses électoralistes. Ainsi, jeudi, Nicolas Sarkozy affirmait haut et fort qu’« A la demande de l’Etat français, Arcelor Mittal va investir 17 millions d’euros à Florange », précisant même que : « le deuxième haut-fourneau repartira au deuxième semestre » en soulignant la « volonté absolue » du sidérurgiste indien « de maintenir dans la durée son engagement dans la sidérurgie en général, dans la sidérurgie française en particulier ».

Une annonce tronquée si l’on en juge d’après les réactions de la direction d’Arcelor Mittal… Un porte-parole de l’entreprise a en effet tenu à préciser : « le redémarrage du site de Florange dépendra d’une reprise économique cette année. L’entreprise redémarre le haut-fourneau si la demande est là ». Des déclarations qui nuancent fortement les coups de menton de Nicolas Sarkozy. MSN, principal fournisseur d’accès et portail de la Toile, posait jeudi la question suivante sur son site : « Lejaby, Photowatt, aciérie de Florange… Ces entreprises auraient-elles été sauvées hors période électorale ? ». La réponse des internautes a été sans ambiguïté : « non » à 80 %.

Le président candidat réaffirme également sa volonté d’établir la TVA dite « sociale »… qu’il a rebaptisée, com’ oblige, TVA « anti-délocalisations », sans expliquer en quoi l’augmentation de la TVA combattrait précisément les délocalisations…

Il y a au moins une promesse que Nicolas Sarkozy n’a pas faite : celle de soumettre à un référendum le traité européen de discipline budgétaire en cours d’adoption.… jugeant manifestement le sujet trop « complexe » pour les cervelles des Français. Je cite (en respectant la syntaxe présidentielle) : « S’agissant d’un traité avec 200 articles, je ne vois pas la question claire qu’il y aurait ». Dans un communiqué, Marine Le Pen a immédiatement réagi en qualifiant Sarkozy d’« ennemi » du référendum. Je cite : « En excluant ce matin un référendum sur le Traité européen de discipline budgétaire, Nicolas Sarkozy a rappelé aux Français qu’il était l’ennemi du référendum, malgré toutes les récentes promesses électoralistes ». « Il fait preuve de surcroît, a poursuivi la présidente du Front national, d’un grand mépris pour le peuple français, jugé incapable de s’exprimer sur un sujet trop “compliqué”. Rappelons-lui qu’en 2005, les Français s’étaient exprimés avec une très grande clarté contre un Traité de 448 articles ». Fin de citation

Présidentielle 2012 : les candidats invités au grand oral des francs-maçons, sauf… Marine Le Pen

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe Grand orient de France a invité les candidats à l’élection présidentielle à venir plancher dans son temple de la rue Cadet à Paris (photo). Le grand maître Guy Arcizet a rendu compte de cette initiative mercredi à l’occasion de la parution d’un livre de 360 pages retraçant l’intégralité des débats. François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon (le seul officiellement franc-maçon), Hervé Morin (qui a jeté l’éponge depuis) et Dominique de Villepin sont venus à ces « Grands échanges », empreints de solennité. Nicolas Sarkozy ne s’est pas présenté devant le groupe de pression, puisqu’il n’était pas encore candidat. Comme prévu, seule Marine Le Pen n’a pas été invitée. Une absence qui fait tache quand on sait que la démocratie, la laïcité ou encore les droits de l’homme ont été au centre des débats entre les « frères » et leurs invités…

Hollande annonce vouloir taxer les très hauts revenus : un pas en avant, deux en arrière

Lundi soir, François Hollande a déclenché la surprise en annonçant qu’il entendait alourdir très fortement l’impôt des plus riches. Sa proposition, quelque peu improvisée, a été précisée depuis : il s’agirait de créer une contribution de 75 % du revenu situé au-delà d’un million d’euros par foyer.

C’est une annonce qui vise à reconquérir l’électorat séduit par Mélenchon. Cette promesse ancre en effet Hollande à gauche. A tel point qu’il est raillé par le très centriste Bayrou et amuse la presse internationale avec cette « exception française ». Marine Le Pen, pourtant sur une ligne très sociale, a dénoncé cette proposition comme, je cite : « Complètement absurde et idéologique » ; elle-même souhaite porter le taux maximum à 46 % et rendre l’imposition des revenus plus juste.

En visite à Londres auprès de son homologue travailliste, Hollande a tenu à tempérer ses propos. « I am not dangerous » a expliqué Hollande avec son accent « so frenchie ». Il s’agissait naturellement de rassurer la City. En Grande-Bretagne, la tranche supérieure de l’impôt est taxée à 50% « mais nous n’irions pas au-delà », a précisé Ed Milliband, le chef du Labour.

Le 1er mars, sur Canal+, Mickaël Darmon a vendu la mèche. Le journaliste a en effet déclaré, je cite : « François Hollande, depuis hier, envoie un émissaire secret dans le monde du show-biz et du sport pour dire « on le fera pas ». […] Parce qu’il y a des artistes qui aimeraient bien voter pour François Hollande mais ils sont quand même visés, alors il leur explique depuis hier : « c’est un coup politique contre Sarkozy mais on le fera pas ». » Fin de citation. De toute façon, on n’imagine pas François faire de la peine à son ami Fabius. Lequel François, par ailleurs cumulard d’indemnités de parlementaire et d’élu local, est l’heureux propriétaire, avec Marie-Ségolène Royal, de la SCI La Sapinière dans le très chic 7ème arrondissement parisien. Toutes choses qui ne font pas vraiment de lui un SDF

Dans un communiqué du 1er mars, l’Agrif propose l’abolition de la loi Rocard-Gayssot du 13 juillet 1990

Considérant en particulier, je cite : « Qu’il ne revient à la loi de la République, d’imposer une vérité historique » et « Que l’interdiction de toute autre loi de répression de la négation de quelque autre génocide conduit à une exaspération légitime des ressortissants des autres peuples génocidés tels que les Arméniens, les Cambodgiens ou les Ukrainiens, qui ne sont pas moins dignes de compassion et de mémoire, que le peuple juif ». Fin de citation. L’Agrif propose la reconnaissance par la République Française, je cite : « Du génocide vendéen décidé par le régime de la Terreur », du « génocide des Arméniens et autres chrétiens d’Orient perpétré dans la suite des massacres de l’empire ottoman par le régime des Jeunes-Turcs et parachevé par le régime kémaliste », du « génocide du peuple juif perpétré par le système nazi », des « génocides de classes sociales et de peuples perpétrés par les régimes communistes, et notamment les exterminations des paysans en URSS, des Baltes et des Ukrainiens, des Cambodgiens et autres, tels que désormais recensés dans l’œuvre scientifique du Livre noir du communisme. » [et de] « l’étendue génocidaire des crimes épouvantables perpétrés contre les harkis [et] contre la population des Français d’Algérie. » Fin de citation.

 

MONDE

L’Irlande va organiser un référendum sur le pacte budgétaire européen

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe Premier ministre irlandais Enda Kenny (photo) a annoncé mardi devant le Parlement que le peuple irlandais allait voter pour autoriser la ratification du traité. Selon un sondage publié fin janvier, trois quarts des Irlandais souhaitent une consultation populaire sur le pacte : 40 % ont affirmé vouloir voter pour et 36 % contre. Nous le rappelions tout à l’heure, Nicolas Sarkozy a quant à lui annoncé qu’il n’avait nullement l’intention d’organiser un référendum sur ce pacte. Un pacte qui oblige les pays signataires à inscrire dans leur ordre juridique la règle d’or dite « de l’équilibre budgétaire ».

L’Iran lance un avertissement à Israël

Le ministre iranien de la Défense a lancé un avertissement au gouvernement israélien. Après avoir insisté sur le caractère civil et pacifique du programme nucléaire iranien, le ministre prévient que toute attaque de l’Etat sioniste contre des sites nucléaires iraniens entraînerait une riposte violente de l’Iran. Le ministre iranien a déclaré, je cite : « L’Iran ne souhaite pas la guerre. Toutefois, la République islamique a toujours dit qu’en cas d’attaque militaire contre elle, elle se défendrait avec force ».

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritL’Archiduc Georges de Habsbourg-Lorraine dénonce le traitement partial de la Hongrie dans les médias occidentaux

Dans un entretien à Nouvelles de France, l’Archiduc Georges de Habsbourg-Lorraine (photo), petit-fils de l’empereur Charles d’Autriche, dernier roi apostolique de Hongrie, évoque les désaccords entre la Hongrie et l’Union européenne. Selon lui, si la Hongrie est mise au ban de l’Europe, c’est parce que le pays a choisi des positions réprouvées par l’Union sur des débats de société comme l’avortement ou le mariage homosexuel. Le pays de Saint-Etienne paye ainsi au prix fort son courage de ne pas s’inscrire dans le courant dominant en Europe et de respecter sa tradition chrétienne millénaire.

Désinformation également sur les manifestations en Russie

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritA l’approche des élections présidentielles du 4 mars en Russie, les médias occidentaux font dans la poutinophobie compulsionnelle, et ne reculent pas devant la désinformation. Tout au long du mois de février, des manifestations anti et pro-Poutine, ont eu lieu dans les grandes villes de Russie. Le mouvement de contestation est né à la suite des élections législatives de décembre, qui auraient été selon les opposants, entachées de fraudes.

Les estimations par la presse française du nombre de manifestants anti-Poutine en février ont ainsi été largement surévaluées… en reprenant les chiffres des manifestants, tandis que les pro-Poutine étaient sous-évaluées, en deçà des chiffres de la police. C’est grâce aux critiques des médias russes, et de citoyens français vivant en Russie, que l’on a pu constater ces déformations. Le blog d’Alexandre Latsa est entre autre une précieuse source de réinformation au sujet de la Russie.

L’Alliance européenne des mouvements nationaux reconnue comme parti politique

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritJusqu’à présent, l’Alliance européenne des mouvements nationaux n’avait aucune existence officielle aux yeux des institutions européennes. Lors de sa dernière session plénière, le Parlement européen a validé le statut de parti politique à cette formation., ce qui lui donne droit à une dotation de fonctionnement non négligeable pour l’année 2012. Au sein de cette alliance se trouve le Front national représenté par Bruno Gollnisch (photo), le British national party, ou encore le Jobbik hongrois.

Bosnie-Herzégovine : Les catholiques subissent un «nettoyage ethnique»

Benoît XVI s’est déclaré préoccupé pour l’avenir des catholiques en Bosnie-Herzégovine. Il y avait en effet 800.000 catholiques en 1991 dans le pays, il n’en reste plus que 440.000 aujourd’hui. Interrogé par l’association « Aide à l’Eglise en détresse », le cardinal Vinko Puljic, archevêque de Sarajevo, a dénoncé, je cite : « le nettoyage ethnique pratiqué contre les catholiques avec l’approbation tacite de la communauté internationale », affirmant que les musulmans dominent tout et poussent les catholiques à quitter le pays. Selon lui, il est désormais très difficile en Bosnie-Herzégovine de construire de nouvelles églises, alors que « Rien qu’à Sarajevo plus de 70 nouvelles mosquées ont été financées ces dernières années par l’Arabie saoudite ».

La repentance frappe les casernes allemandes

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritQuatre casernes de la Bundeswehr et plusieurs rues ont été débaptisées. Elles portaient le nom de Paul Emil von Lettow-Vorbeck (tableau), légendaire officier colonial sarrois ayant brillamment combattu pour la gloire de l’Europe dans le Sud‑ouest africain, pour la défense de sa patrie en 1914‑1918 et pour le salut de l’Allemagne menacée par le bolchevisme dans les décombres de la vieille Europe. Victimes de l’historiquement correct, les soldats allemands pourront toujours honorer le général von Lettow-Vorbeck en entonnant le Heia Safari, chant de marche de la Schutztruppe.

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Près de 100 milliards : c’est le coût de l’immigration selon l’Institut de géopolitique des populations.

Pour l’immigration déjà sur place, ce sont 72 milliards dont 5 milliards pour l’immigration clandestine.

Il faut y ajouter les charges notamment d’investissements liées aux 200.000 nouvelles entrées par an. Car les nouveaux entrants accèdent immédiatement aux mêmes avantages économiques et sociaux que les nationaux et les anciens résidents. Et surtout, comme le rappelait le prix Nobel Maurice Allais, il faut investir pour les accueillir : logements, transports, places supplémentaires dans les hôpitaux, les prisons, les écoles, les universités, etc. ; pour faire face aux besoins des 200 000 nouveaux entrants il faut 18 milliards d’euros.

En totalisant le coût de l’immigration déjà installée à celui de l’immigration nouvelle on arrive ainsi à près de 100 milliards, l’équivalent du déficit public. Un beau gisement d’économies dont on parle peu !

Marine Le Pen dénonce le tout halal en Ile -de -France.

Marine Le Pen a déclaré dimanche dernier “Tous les abattoirs d’Ile‑de‑France vendent du halal, sans exception. Que du halal”.

Des propos que le ministère de l’Agriculture et l’association des bétails et des viandes ont remis en cause. Pourtant selon les vétérinaires, pour la France entière cette fois, plus de 60 % des moutons sont abattus sans étourdissement préalable. Et 30 % des bovins. Beaucoup de consommateurs mangent donc halal sans le vouloir et sans le savoir.

Et le halal présente des risques sanitaires ? C’est l’avis du Docteur Jean‑Louis Thillier, auteur de nombreux rapports officiels sur la sécurité sanitaire. Le problème est, je cite : « Celui du non respect des normes d’hygiène, conduisant à une augmentation des contaminations à Escherichia coli, ces terribles bactéries qui provoquent tant d’insuffisances rénales chez les enfants. » Et le docteur vétérinaire d’expliquer : « Au cours de ce type d’abattages rituels, le contenu de l’œsophage et des intestins des animaux risque de souiller la viande, particulièrement les quartiers avant qui finissent dans les steaks hachés. Voilà pourquoi l’étiquetage indiquant comment les animaux ont été abattus est si important. Le consommateur est en droit de savoir. »

Mais le gouvernement s’oppose à l’étiquetage. Oui, à Bruxelles et à Strasbourg, ministres et parlementaires français s’opposent à toute forme d’étiquetage et de traçabilité. Un engagement qu’ils ont pris devant le Conseil français du culte musulman et le Conseil représentatif des institutions juives qui marchent la main dans la main dans cette affaire.

Le 11 novembre sera la journée “en hommage à tous les morts pour la France”.

Le Parlement a adopté définitivement lundi 20 février, la loi instaurant le 11 novembre comme une journée “en hommage à tous les morts pour la France”. Jusqu’à présent, la date de l’armistice de 1918 concernait seulement les victimes de la Première guerre mondiale. Cette loi mémorielle est une manière indirecte de conduire à l’oubli du souvenir des Poilus de 14.

Le feuilleton DSK continue, le PS plonge dans les affaires.

Dominique Strauss Kahn a dû s’expliquer sur les partouzes auxquelles il a pris part, notamment à Paris et à Washington. La justice cherche à déterminer s’il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

L’ancien directeur du FMI aura pu mettre à profit ses 36 heures de garde à vue pour comparer les geôles françaises aux geôles américaines.

Le PS, quant à lui, est rattrapé par les affaires : DSK à Lille, Dalongeville, auteur de la Rose mafia, à Hénin‑Beaumont, Sylvie Andrieux et Guérini à Marseille. Hollande va avoir du mal à dire qu’il n’était pas au courant ! Mais à Marseille, Squarcini, un chef policier proche de Sarkozy, est aussi mis en cause !

Une musique de campagne « made in » Bulgarie.

A la demande de Carla Bruni, c’est le pianiste Laurent Ferlet qui a composé la musique de campagne de Nicolas Sarkozy. Laurent Ferlet est un spécialiste de la bande‑son animalière. Il s’est fait connaître par « Le cri de l’homme des neiges », « Ham un chimpanzé dans l’espace » et « La légende de l’homme‑loutre ». La bande‑son de la campagne Sarkozy a, elle, été enregistrée à Sofia en Bulgarie ; plutôt cocasse comme lieu d’enregistrement pour la musique de tous les prochains meetings du candidat qui promeut le « made in France ».

Kiosque Courtois du samedi Borloo a bu la tasse à Veolia.

Le projet d’installer Jean‑Louis Borloo (photo) à la tête de Veolia, ex Compagnie générale des eaux, a provoqué l’hilarité générale. L’ex avocat d’affaires et ex ministre de l’environnement n’a pas été jugé apte à diriger une entreprise de 300.000 personnes.

Le gouvernement ne veut plus de demoiselles.

Une circulaire émanant des services du Premier ministre a décidé d’interdire dans les formulaires administratifs les termes « mademoiselle », « nom patronymique » et « nom d’épouse ». Une décision qui fait suite à une campagne des associations féministes relayées par Roselyne Bachelot. Allez encore un effort : bientôt les féministes trouveront injuste que seules les femmes soient enceintes…

Nicolas Dupont‑Aignan a été mis à l’amende.

Il avait protesté contre la ratification par l’Assemblée nationale du Mécanisme européen de stabilité, le fameux MES.

Pour dénoncer le nouveau mécanisme européen, Dupont‑Aignan avait brandi un faux chèque géant de 140 milliards d’euros émis à l’ordre de l’Union européenne de la part de Sarkozy, Hollande et Bayrou. Il voulait, je cite : « Montrer le chèque que vont payer les Français, les 140 milliards d’euros supplémentaires de dette pour la France que les députés vont engager pour sauver un système financier à bout de souffle ; les socialistes qui prétendent combattre la finance mais vont s’abstenir sont des pleutres ! ».

Dupont‑Aignan a été rappelé à l’ordre par Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale. Avec à la clef une amende de 1.400 euros, comme le permet le règlement intérieur de l’Assemblée.

L’UMP demande aux patrons de licencier après mai 2012.

Si l’on en croit le magazine Challenges, les patrons de la FNAC et d’Areva auraient reçu des instructions de Xavier Bertrand pour repousser de quelques mois leurs projets de licenciements. Quant aux groupes automobiles PSA et Renault, ils se seraient engagés à ne rien annoncer avant le mois de mai prochain… Etre électeur avant d’être chômeur : une bien maigre consolation !

Présidentielles : le représentant des chasseurs jette l’éponge.

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le paysage s’éclaircit à droite pour Nicolas Sarkozy. Après Christine Boutin et Hervé Morin, c’est au tour de Frédéric Nihous (photo) de renoncer à l’élection présidentielle. Le président de Chasse, pêche, nature et traditions a préféré jeter l’éponge à quelques semaines du scrutin et rejoindre Nicolas Sarkozy. Un choix motivé par « Les difficultés à réunir les 500 parrainages », ainsi que « le blocage des banques qui privilégient les candidats placés haut dans les sondages ». Selon Frédéric Nihous, « l’ostracisme des médias et des sondeurs évincent la ruralité dans le débat public ».

 

Monde

Les chiffres du chômage allemand sont ils truqués ?

Et si le « miracle économique allemand » que l’on veut imposer comme modèle à l’Europe entière était basé sur une série d’impostures ?

C’est en tout cas ce que laisse entendre un article de « Marianne » qui s’appuie sur le témoignage d’une responsable de l’Arbeitsagentur d’Hambourg (l’équivalent allemand du Pôle emploi) pour affirmer que les chiffres du chômage outre Rhin sont largement falsifiés.

« Qu’on arrête de parler de miracle économique. Aujourd’hui, le gouvernement répète que nous sommes aux alentours de trois millions de chômeurs, ce qui serait effectivement historique, mais la réalité est tout autre, six millions de personnes touchent Hartz IV… » affirme notamment cette fonctionnaire. Hartz IV étant l’équivalent de l’indemnité chômage.

Une affirmation confirmée par le quotidien conservateur Die Welt qui assure qu’un chômeur de plus de 58 ans sur deux n’est plus répertorié dans les chiffres de l’Agence fédérale du travail.

La Commission européenne veut couper les vivres à la Hongrie.

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La Commission européenne a proposé de suspendre le versement à la Hongrie de presque un demi milliard d’euros provenant du Fonds de cohésion, et ce à partir de 2013. Une décision arbitraire qui vise à obliger le gouvernement Orban (photo de Viktor Orban) à prendre des mesures de correction de son déficit, qualifié d’excessif. Une affirmation des autorités européennes d’une mauvaise foi évidente lorsque l’on sait que le déficit de la Hongrie est l’un des plus faibles d’Europe. Mais il est vrai que la politique identitaire et nationale du gouvernement Orban est politiquement incorrecte.

Face à l’Iran, après la voie diplomatique et avant la voie militaire, l’empire mondialiste essaie la voie financière.

La SWIFT vient de publier un communiqué de presse très intéressant.

Mais diable qu’est que la SWIFT ? Il s’agit de l’organisme qui gère les virements interbancaires dans 210 pays avec 550 millions de virements par mois. La SWIFT a déclaré être prête à supprimer les banques iraniennes de ses circuits informatiques, ce qui empêcherait les transferts d’argent vers l’Iran. Selon l’économiste dissident, Pierre Jovanovic, cette décision de la SWIFT a été prise à la demande des Etats Unis et de l’Union européenne.

Quelle est la conséquence de cette exclusion de l’Iran des circuits informatiques financiers de la SWIFT ? Toujours selon Jovanovic, cela équivaut à une mort lente de la population iranienne, car, ne pouvant plus recevoir de virements étrangers, l’Iran ne pourra plus commercer comme avant ; or un pays dont on décrète la mise à mort n’a qu’une seule alternative : se coucher ou faire la guerre… Une guerre qui est justement souhaitée par les ennemis de l’Iran. La boucle est bouclée.

La Cour suprême israélienne risque de mettre la coalition de Netanyahu en difficulté.

Jugez plutôt : depuis 2002, une loi exempte de service militaire au sein de Tsahal les jeunes juifs orthodoxes qui préfèrent étudier en école religieuse.

Oui mais voilà, la Cour suprême de Jérusalem vient de juger que cette loi n’était plus reconductible, au nom du principe d’égalité devant les devoirs civiques et la solidarité devant l’effort national.

Craignant une explosion de sa majorité et sachant le poids croissant des religieux dans son pays, Netanyahu réfléchit déjà à une nouvelle loi formellement différente mais dont le but serait identique…

Le chiffre de la semaine c’est 150 milliards.

150 milliards, soit 7,5 % du PIB, c’est la facture annuelle du crime en France, évaluée par le professeur Jacques Bichot pour le compte de l’Institut de la justice.

La phrase de la semaine est signée Denis Tillinac.

L’écrivain corrézien, éditeur et journaliste, a déclaré à la télévision, dans l’émission de Robert Ménard : « Un peuple est libre d’accueillir qui il désire et de répudier qui il veut, on a le droit de discriminer ».

La bonne nouvelle.

La bonne nouvelle c’est le centième anniversaire d’Emile Allais, le fondateur de l’école du ski français. 100 ans, mais 100 ans ski au pied.

 

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Des proches de Sarkozy devant la justice

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Commençons par l’ancien trésorier de l’UMP et ancien ministre du Budget de Sarkozy, Eric Woerth (photo). La magistrature bordelaise l’a mis en examen pour trafic d’influence. On s’intéresse à ses liens avec Patrick De Maistre, gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, à qui Woerth avait remis la légion d’honneur… quelques mois après que ledit De Maistre eut embauché l’épouse du ministre. Eric Woerth est également mis en examen pour le recel de 150.000 euros supposés occultes et qui auraient été destinés à la campagne de Sarkozy en 2007. Mais en attendant que la justice se prononce, il reste parlementaire et membre du comité de riposte de l’UMP.

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Un autre proche de Sarkozy, Thierry Gaubert, connait lui aussi les honneurs des tribunaux. Frère de l’ancien président de la Licra Patrick Gaubert, Thierry Gaubert (photo) a construit toute sa carrière avec et autour de Nicolas Sarkozy. Dès 1983 à la mairie de Neuilly puis au ministère du Budget et à celui de la Communication. Déjà inquiété dans l’affaire Takieddine, il comparait ces jours-ci devant les juges de Nanterre pour détournement de fonds dans le cadre de la collecte du 1 % au logement. Gaubert aurait créé une douzaine de SCI et autant de sociétés gérées par des hommes de paille : dans la même journée un terrain pouvait être racheté et revendu plusieurs fois, générant des plus-values de plusieurs millions d’euros. L’ami du président est donc prévenu « d’abus de biens sociaux, exercice illégal de la profession de banquier, abus de confiance et prise illégale d’intérêts ».

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Premier couac de campagne pour Nicolas Sarkozy

Un premier couac, anecdotique mais symbolique, pour Nicolas Sarkozy : le paysage marin qui illustre son affiche de campagne (photo) n’est autre que la mer Egée, en Grèce. Difficile de faire moins terroir pour celui qui avait déclaré à Philippe de Villiers, « Tu as de la chance, Philippe, toi tu aimes la France, son histoire, ses paysages. Moi, tout cela me laisse froid. Je ne m’intéresse qu’à l’avenir. » Fin de citation. Est-ce à dire que la faillite de Grèce présage pour Sarkozy de l’avenir de la France ?

Marine apporte son soutien au site Fdesouche

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Lors d’une grande réunion électorale qu’elle a tenue à Strasbourg dimanche dernier, Marine Le Pen a ouvert son discours devant une salle comble par un hommage à, je cite « nos amis de Fdesouche », un site qui, je cite encore : « n’est pas du Front national mais dont les administrateurs sont victimes d’une véritable persécution judiciaire ». Une déclaration qui a déclenché un tonnerre d’applaudissements dans la salle. Rappelons que François Desouche est le navire amiral de la réinfosphère sur Internet. Ce blog reçoit près de 100 000 visiteurs par jour. Des poursuites ont été engagées contre son administrateur présumé, Pierre Sautarel, par Arezki Dahmani, un militant dit « antiraciste » mis en cause dans diverses escroqueries, et par France Terre d’asile, une association immigrationniste subventionnée.

Le prix Lyssenko à Luc Châtel

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe prix Lyssenko a été créé en 1990 par le Club de l’Horloge. Il s’agit d’un anti-prix attribué à une personnalité qui a contribué, par ses écrits ou ses actes, à la désinformation sur le plan historique ou scientifique. Le prix 2012 a été remis samedi dernier à Paris par Henry de Lesquen, fondateur du club de l’Horloge et président de Radio Courtoisie. Il a été attribué à Luc Châtel, ministre de l’Education du gouvernement Fillon, pour avoir rendu obligatoire l’enseignement de la « théorie du genre » dans les classes de Première scientifiques des lycées. La « théorie du genre », qui n’a strictement rien de scientifique, a été inventée par l’américaine Judith Butler, co-détentrice du prix Lyssenko. Cette « théorie » prétend qu’il n’y a pas de différence biologique entre les sexes, et que l’on ne naît pas homme ou femme, mais qu’on le devient. Il semblerait que les auteurs et éditeurs de manuels scolaires soient allés très au-delà des directives ministérielles. Bordas, Nathan et Hachette auraient sans doute mérité de partager ce prix Lyssenko 2012.

Lyssenko s'exprimant au Kremlin en 1935 devant Staline. De gauche à droite : Trophime Lyssenko, Stanislaw Kosior, Anastase Mikoyan, Andreï Andreïev et Joseph Staline.

Chasse aux sorcières : Christian Vanneste une nouvelle fois victime du sexuellement correct

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le député UMP du Nord, est victime d’un nouveau lynchage politico-médiatique. Interrogé par le site libertepolitique.com au sujet de sondages indiquant qu’une majorité de Français est favorable au mariage homosexuel, il répond que ce résultat est le fruit d’un « bourrage de crânes ». Selon lui, les homosexuels sont surreprésentés dans le monde médiatique, leur permettant de faire progresser leurs idées en pratiquant, je cite, la « déformation systématique des faits ». Le député démolit alors, je cite encore « la légende de la déportation des homosexuels en France » où « en-dehors des trois départements annexés, il n’y a pas eu de déportation homosexuelle ». Fin de citation. Pour Mickaël Bertrand, un historien spécialiste de ces questions, Christian Vanneste a factuellement raison. On n’a recensé en France que 62 cas de déportations d’homosexuels français vers l’Allemagne en raison de leur homosexualité, dont seulement sept cas hors d’Allemagne et d’Alsace-Lorraine. Serge Klarsfeld est également venu à la rescousse de Christian Vanneste, affirmant, je cite, que « de France, il n’y a pas eu de déportation d’homosexuels » et qu’« il n’a jamais été question de déporter des homosexuels français ». Pour l’avocat des filles et fils des déportés de France, et tombeur de Papon, l’exclusion de Vanneste de l’UMP serait, je cite encore « totalement ridicule ».

Christine Boutin se retire de l’élection présidentielle

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La présidente du Parti chrétien démocrate, Christine Boutin (photo), jusqu’alors candidate aux élections présidentielles, a annoncé lundi son ralliement à Nicolas Sarkozy. Celle qui avait traité le président sortant d’un certain nombre de noms d’oiseaux, au point de prétendre en décembre 2011, devoir « entrer en résistance » affirme maintenant que : « La place des chrétiens‑démocrates est aujourd’hui aux côtés du président Sarkozy pour faire gagner la France et pour l’encourager dans la voie qu’il a décidé d’emprunter ». Il y a quelques semaines, Christine Boutin menaçait de faire exploser une bombe atomique à la figure de Sarkozy si elle n’obtenait pas ses parrainages. Tel Saint Paul sur le chemin de Damas, elle vient donc d’être saisie par la grâce sarkozienne. Ce n’est pas un ralliement, précise-t-elle, c’est une alliance. Outre la grâce, la promesse de quelques sièges pour son micro-parti ne semble pas être tout à fait étrangère au retournement de veste de Mme Boutin.

Délinquance : la part des étrangers est en forte hausse

C’est ce qu’indique le dernier rapport du très officiel Observatoire national de la délinquance, intitulé « Français et étrangers mis en cause par la police et la gendarmerie ». Entre 2006 et 2011, la part des étrangers au sein des mis en cause pour les atteintes aux biens est en forte progression, passant de 12,8 % à 17,3 %. Soit en 2011, près de 53.000 personnes. Le nombre d’étrangers mis en cause s’est fortement accru depuis trois ans, en particulier pour les cambriolages, les vols simples contre des particuliers, ainsi que les vols à l’étalage. Cette étude, qui n’indique pas la délinquance des Français d’origine étrangère, illustre clairement les méfaits de la politique d’immigration massive menée depuis près de 40 ans par l’ensemble des partis du système.

 

MONDE

Iran : l’intervention militaire israélienne de plus en plus probable

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit « A notre connaissance, Israël n’a pas décidé d’attaquer l’Iran », a déclaré jeudi le directeur du renseignement militaire américain, le général Ronald Burgess. Cette déclaration du patron de la Defense Intelligence Agency (DIA) aux sénateurs de la commission de la Défense ressemble à une dénégation. Le général Burgess a en effet immédiatement précisé que Téhéran cherche toujours à renforcer ses capacités navales, balistiques et nucléaires et pourrait « temporairement » bloquer le détroit d’Ormuz. Le général Burgess a enfoncé le clou en précisant que Téhéran s’apprête à recourir à l’action de groupes terroristes en cas de conflit. Des déclarations qui interviennent après l’annonce mercredi par le président Mahmoud Ahmadinejad (photo) que l’Iran avait réussi à produire son propre combustible nucléaire à 20 % pour son réacteur de recherche.

Il semble en fait que ce fameux « programme nucléaire » cache un autre aspect des chose. On n’imagine pas qu’Israël, quatrième puissance nucléaire du monde, ait quoi que ce soit à redouter de l’Iran. Il suffirait que Téhéran tente de larguer la moindre bombinette sur l’Etat hébreu pour être immédiatement vitrifié par une riposte nucléaire foudroyante et donc, pour le coup, rayé de la carte du monde. Les mollahs sont-ils suicidaires ?…

Alors quoi ? Alors une grosse épine dans le pied de l’Etat d’Israël : Amadhinedjad est en effet le dernier dirigeant de la planète à entretenir une vision pour le moins critique de la Shoah, une vision qui va à l’encontre de la posture victimaire adoptée depuis sa fondation par l’Etat hébreu, dans ses relations avec le reste du monde. Début février, les autorités iraniennes ont organisé un débat sur la Shoah, auquel étaient conviés l’ancien professeur de l’Université Lyon 2, Robert Faurisson, et l’humoriste Dieudonné. Le mensuel régional Lyon Capitale est le seul média français « courant dominant » à s’en être fait l’écho. Dans son article, en date du 10 février, en ligne sur lyoncapitale.fr, le journaliste Fabien Fournier écrit : « “L’Iran est le seul pays au monde où une telle confrontation entre révisionnistes et non révisionnistes est possible“, a souligné Robert Faurisson ».

Lors de ces assises internationales, le président Ahmadinejad a fait une déclaration remarquée [qui serait condamnable si elle avait été prononcée en France] : « Pour dominer le monde, l’Occident et les colonialistes ont créé une idole qu’ils ont appelé le régime sioniste. L’esprit de cette idole est l’Holocauste. La nation iranienne avec courage et clairvoyance a brisé l’idole préparant la libération des peuples occidentaux ». Une déclaration sans doute infiniment plus dangereuse pour l’Etat d’Israël que les quelques pétards laborieusement mis au point par la République islamique.

La Grèce dans le chaos

Dimanche l’Acropole était recouverte de deux immenses banderoles en grec et en anglais. Leur titre : à bas la dictature des monopoles de l’Union européenne. Dans Athènes, plus de 80.000 personnes manifestaient contre un nouveau plan d’austérité imposé par la troïka : Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire internationale. Ce plan est drastique pour la population grecque avec entre autres une diminution de 22 % du salaire minimum et même de 32 % pour les jeunes de moins de 25 ans, ainsi qu’une nouvelle diminution des retraites. Les instances européistes et mondialistes demandent encore 325 millions d’économies cette année. En 2012, la Grèce subira sa 5e année de récession. La population s’appauvrit, l’économie parallèle se développe, échappant à l’impôt et à la TVA. La vice-présidente hollandaise de la Commission européenne n’hésite plus à évoquer la sortie de la Grèce de l’euro. En réunion électorale à Strasbourg dimanche dernier, Marine Le Pen a quant à elle affirmé redouter que l’exemple grec ne se produise en France…

Comment évolue la situation en Syrie ?

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Selon le site sioniste JSS News, Bachar El-Assad (photo), craignant pour la sécurité de ses enfants, les aurait exfiltrés vers un pays d’Europe occidentale. La Ligue arabe a par ailleurs cessé toute coopération diplomatique avec Damas et se déclare favorable à l’envoi de casques bleus. De son côté, Ayman Al-Zawahiri, le dirigeant de la nébuleuse terroriste islamique Al-Qaïda a apporté samedi dernier son soutien aux insurgés syriens, se retrouvant ainsi dans le même camp que l’oligarchie atlantiste. Un couac cependant : Al-Zawahiri a invité les rebelles, je cite : « à établir un Etat qui défende les pays musulmans, cherche à libérer le Golan et continue son Jihad jusqu’à hisser la bannière de la victoire au-dessus des collines usurpées de Jérusalem ». Une déclaration fort peu sioniste que Bernard-Henri Levy-Botul, soutien inconditionnels des insurgés, n’a pas cru devoir commenter.

Amis auditeurs, nous terminons plaisamment notre kiosque sur ce silence du « clown » (le mot est de Marine Le Pen). Excellente dimanchade à vous ! A lundi, 7h15, pour votre prochain bulletin de réinformation, sur Radio Courtoisie.

 

“Comment peut-on être Européen aujourd’hui ?”, au Libre Journal des enjeux actuels mardi 14 février

"Comment peut-on être Européen aujourd’hui ?", au Libre Journal des enjeux actuels mardi 14 février

13/02/2012 – 17h30
PARIS (NOvOpress) – A l’heure où la crise économique fait resurgir tous les égoïsmes nationaux et où la construction européenne semble dans une délicate impasse, comment peut-on être européen aujourd’hui ?

C’est la question à laquelle tenteront de répondre les invités du « Libre Journal des enjeux actuels » dirigé par Arnaud Guyot-Jeannin, mardi 14 février, de 21h30 à 23 heures, sur Radio Courtoisie.

Invités : Georges Feltin-Tracol (auteur de “L’Esprit européen entre mémoires locales et volonté continentale”), Pierre Le Vigan (préfacier du livre précédent) et Xavier Eman (directeur de la revue “Orientations identitaires”).

Sans oublier la chronique d’Olivier Maulin.

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Sarkozy et Hollande se retrouvent à la grand’messe du CRIF

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le dîner annuel du CRIF, Conseil représentatif des institutions juives de France, s’est tenu mercredi dernier devant un millier d’oligarques : membres du gouvernement, personnalités politiques de la majorité et de l’opposition, ambassadeurs, hauts fonctionnaires, hauts magistrats, dirigeants des médias, responsables religieux.

Il y avait les élus et les exclu. Côté exclus, les candidats d’extrême gauche et les écologistes ainsi que Marine Le Pen. Côté élus, les deux candidats officiels Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Une rencontre chaleureuse ? Eh oui, si l’on en croit une vidéo de MSN (ci-dessous) qui montre les deux compères tout sourire, se serrant la main, et plaisantant en se tutoyant. « Je me disais : pourquoi tout ce monde‑là ! » s’enquiert faussement le président. « Mais ce n’est pas pour moi ! », s’esclaffe‑t‑il en passant familièrement la main dans le dos de François Hollande. « Tu t’en vas maintenant ? » demande Sarkozy au candidat socialiste. « Non, non, non » répond ce dernier. « Alors tu veux faire une photo avec moi ? » demande le président à François Hollande.

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La phrase de la semaine est de BHL

« La France profonde, comme on dit, est une expression que je n’aime pas beaucoup », c’est ce qu’a déclaré mercredi Bernard Henri Lévy (photo entarté) sur France 5 dans l’émission de Patrick Cohen.

 

Les classes populaires ne veulent plus de Sarkozy

Selon une enquête Viavoice/Libération, les catégories modestes ne sont que 23 % à souhaiter la victoire du président sortant à la présidentielle.

Entre Nicolas Sarkozy et les « classes populaires », la rupture semble donc bel et bien consommée.

Face à ce désamour, comment réagit le camp présidentiel ?

Face à ces mauvais sondages, l’UMP tente une double stratégie. Tout d’abord elle multiplie les appels du pied en direction des électeurs du Front national. C’est l’explication de la récente sortie de Claude Guéant sur l’inégalité des civilisations.

Parallèlement, le parti présidentiel ressort les « ficelles » du « vote utile ». Tout en agissant pour tenter d’empêcher Marine Le Pen d’obtenir les 500 parrainages d’élus nécessaires à la validation de sa candidature. Un pari risqué.

Immigration : selon le quotidien « Le Monde » les chiffres officiels contredisent les annonces gouvernementales

Claude Guéant a récemment communiqué sur une baisse récente de l’immigration. Des chiffres démentis par le rapport annuel au Parlement pour 2011.

Selon ce document officiel les chiffres de l’immigration ont progressé depuis 2007. Le nombre total de premiers titres de séjour délivrés entre 2007 et2010 a bondi de plus de 7 %. Chaque année, quelque 200 000 personnes obtiennent ce fameux sésame pour s’installer en France. On est donc loin des annonces sur la baisse de l’immigration. Au niveau de l’immigration de travail, c’est même pire, +51 % d’augmentation depuis 2007 pour les immigrés extra‑européens !

Quid des régularisations ? C’est simple : traditionnellement, dans ce rapport annuel, il existe une ligne statistique qui permet de connaître leur nombre. Celui‑ci tourne généralement autour de 30.000. Cette année, et pour la première fois, la case « régularisations » n’est pas renseignée ! Tirez en les conclusions !

Signalons à nos auditeurs qui veulent en savoir plus, la tenue d’un colloque de l’Institut de géopolitique des populations, jeudi 16 février, salle de l’ASIEM, sur le thème : « Peut‑on raisonnablement calculer le coût de l’immigration ? ». Renseignements sur Internet.

Persécutions judiciaires contre François Desouche

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit François Desouche est le navire amiral de la réinfosphère sur Internet. Ce blog reçoit près de 100 000 visiteurs par jour. Mais François Desouche est dans l’œil du cyclone. Le lobby antiraciste a sorti l’artillerie lourde contre lui. Des poursuites ont été engagées par Arezki Dahmani, un militant antiraciste mis en cause dans diverses escroqueries. Et par France Terre d’asile, une association immigrationniste subventionnée. Une police et une justice zélée ont prononcé deux mises en examen d’un internaute arbitrairement mis en cause.

Pour Pierre Sautarel, le but est clair, je cite : « On veut l’étouffer financièrement et psychologiquement sous une accumulation de procédures diverses et variées tout en essayant de compliquer [ses] relations avec [ses] proches. » « Chacun doit savoir que le maintien en ligne du blog se fait au prix de gros ennuis et de graves pressions policières et judiciaires. »

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Une place Soljenitsyne à Paris votée malgré la réticence de la gauche

Mardi, le Conseil de Paris a voté l’attribution du nom d’Alexandre Soljenitsyne (photo), à une place près de la Porte Maillot. C’est un élu du Nouveau centre, Jérôme Dubus, qui a été à l’origine de cette idée, dans la mesure où il voyait en Alexandre Soljenitsyne, je cite : « Un brillant visionnaire ».

 

 

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les spectateurs plébiscitent un film favorable à l’armée française

Le film « Forces spéciales » retrace le combat d’une unité pour la libération d’un reporter pris en otage par les talibans en Afghanistan. Ce film a été mal reçu par la critique. Cinéma Teaser l’accuse d’un manichéisme rebutant et Télérama d’être un insoutenable clip à la gloire de l’armée. Il n’empêche, avec 205.000 spectateurs, c’est un succès. Beaucoup plus d’entrées en tout cas que pour le film « L’ordre et la morale » sur l’affaire d’Ouvéa. Ce film qui dénonce l’action de l’armée française en Nouvelle Calédonie avait pourtant bénéficié d’un exceptionnel soutien médiatique.

 

Monde

ACTA bloqué par la Pologne et la République tchèque

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit ACTA est un projet de traité international qui donnerait le droit aux détenteurs de copyright d’attaquer directement des sites Internet sans contrôle judiciaire. ACTA menace la liberté d’information et d’opinion sur la toile.

La Pologne, comme 22 autres pays européens, a signé cet accord. Mais des milliers d’internautes polonais ont manifesté. Ce qui a conduit le Premier ministre Donald Tusk (photo) à annoncer que son pays gelait l’accord multilatéral.

C’est maintenant au tour de la République tchèque de faire marche arrière après une vague de protestations dans plusieurs grandes villes. Le traité doit être voté par le Parlement européen probablement après le mois de juin et les débats risquent d’être enflammés.

Viktor Orban pointe du doigt Bruxelles au sujet du dépôt de bilan de la compagnie hongroise Malev

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Après la compagnie espagnole Spanair, c’est maintenant, la compagnie hongroise Malév, fondée en 1946, qui vient de déposer le bilan. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán (photo) a déclaré à ce sujet que « l’Union Européenne a enfoncé le dernier clou du cercueil de Malév ». Il dénonce la logique ultra libérale de l’Union européenne qui n’a pas permis au gouvernement hongrois d’aider financièrement la compagnie.

Grèce : le patriarche Ieronymos dénonce les « médecines mortelles » de l’austérité

C’est une démarche extrêmement rare. L’archevêque Ieronymos, chef spirituel de l’Église orthodoxe grecque, a écrit au Premier ministre Lucas Papademos. Le patriarche exprime ses préoccupations sur l’efficacité de la politique fiscale du gouvernement et ses conséquences pour le peuple grec.

Dans sa lettre, le patriarche critique aussi le rôle de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international dans le pays.

Pour le responsable religieux, si la Grèce devait consentir à de nouvelles mesures d’austérité, la situation deviendrait catastrophique, la médecine proposée se révélant un poison mortel. Un point de vue partagé par les ministres du LAOS, le mouvement national grec.

Russie : manifestations à Moscou contre Poutine, manifestations en province pour Poutine

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les médias de l’oligarchie ont largement relayé la manifestation qui a eu lieu samedi dernier à Moscou contre Poutine (photo). Généralement en minorant ou en passant sous silence les manifestations de soutien à Poutine. Le journal Le Parisien s’est même pris les pieds dans le tapis en illustrant un article anti‑Poutine avec la photo d’une manifestation pro‑Poutine… L’approche de la cérémonie des Bobards d’Or qui aura lieu le 20 mars suscite des vocations.

Mais quelle est la réalité de la situation ? Selon le blogueur indépendant Alexandre Latsa, un Français installé à Moscou, une partie des classes urbaines enrichies manifestent contre Poutine en particulier à Moscou ; en revanche, en province, ce sont les manifestants pro‑Poutine qui sont de loin les plus nombreux. Une réalité méconnue par les journalistes occidentaux.

Veto russe sur la Syrie

Comme la Chine, la Russie a opposé son veto à l’ONU à la résolution inspirée par les États arabes sunnites et les Anglo-saxons. Par la voix de son ambassadeur au Conseil de sécurité, la Russie a précisé que le projet de résolution restait « déséquilibré » en appelant « à un changement de régime » et en « encourageant l’opposition à rechercher le pouvoir ».

Poutine s’engage à protéger les chrétiens persécutés

Lors d’une rencontre politico religieuse, un membre du Patriarcat de Moscou a exhorté M. Poutine à réagir au problème de la persécution des chrétiens minoritaires dans certains pays, comme l’Irak mais aussi l’Egypte, le Pakistan et l’Inde. “N’en doutez pas” a réagi Poutine, avant de souligner l’importance de traiter ce problème au plan international.

« Pèlerin magazine » censuré au Maroc

Le dernier numéro hors série du Pèlerin, intitulé “50 clés pour comprendre l’islam”, voulait jouer la carte de l’œcuménisme et de la tolérance inter religieuse. Las, ce numéro ne sera pas diffusé au Maroc. Le gouvernement a décidé de le censurer au motif qu’il contiendrait une “représentation” du prophète Mahomet.

Une bien piètre récompense pour cette nouvelle tentative de présenter l’islam sous un jour avenant et « modéré ».

Présidentielle américaine : duel de milliardaires chez les Républicains

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les primaires républicaines tournent au duel de milliardaires. A ma gauche, Romney (photo) bénéficie d’une importante fortune personnelle, gagnée dans la finance et les fonds spéculatifs. A ma droite, son rival Gingrich est soutenu par Sheldon Adelson, la treizième fortune mondiale. Cet empereur des jeux de Las Vegas et de Macao finance la campagne de Newt Gingrich pour orienter en retour les prises de position du candidat. Ainsi, Newt Gingrich a déjà renoncé à évoquer dans ses discours la création d’un Etat palestinien. Son mécène, proche des Faucons israéliens, y est en effet farouchement opposé.

La Tunisie s’enfonce un peu plus chaque jour dans l’islamisme

Fin janvier, un député du parti islamiste au pouvoir, Ennahdha, créait la polémique. Il déclarait au Parlement qu’il fallait tuer par crucifixion, par démembrement ou bannir les manifestants qui bloquent le pays. S’appuyant sur les versets du coran, il a récidivé cette semaine en expliquant que : « C’est juste un simple constat de ce qui se passe maintenant : ce n’est pas un appel à la haine mais un appel à mettre fin à ces faits qui sont un crime envers le peuple et méritent un châtiment des plus sévères. ». Rappelons que plus de 40 % des électeurs tunisiens vivant en France ont voté pour le parti islamiste Ennadha. Les bobos parisiens qui rêvaient d’un après Ben Ali radieux et démocratique ont la gueule de bois : le « printemps arabe » n’est en effet rien d’autre que le réveil des démons musulmans.

Le chiffre du jour. C’est un triste record, 3.021

C’est le nombre de civils tués en Afghanistan… Selon la mission d’assistance des Nations unies dite UNAMA, le nombre de civils tués en Afghanistan en 2011 est supérieur aux années précédentes. Cela porte à près de 12.000 le total des civils morts depuis le début du conflit en 2007.

Du côté français, rappelons que 82 soldats ont trouvé la mort depuis le début de ce conflit.

La bonne nouvelle

La bonne nouvelle de ce kiosque est éditoriale : Lajos Marton, héroïque figure de l’insurrection anticommuniste de 1956 en Hongrie, dédicacera son livre « Ma vie pour la patrie » à la Librairie Facta, 4 rue de Clichy, Paris 9e, aujourd’hui de 14 h 30 à 18 heures.

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit