Sécurité routière et 80 km/h, Édouard Philippe candidat possible aux Bobards d’or ?

31/01/2019 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Ce lundi, le Premier ministre Édouard Philippe présentait le bilan de la mortalité pour 2018. Annonçant qu’il n’y avait jamais eu aussi peu de morts sur les routes françaises, il n’a pas hésité à affirmer que ces bons résultats étaient la conséquence directe de la baisse de limitation de vitesse… Précisons que les chiffres pour 2018 ne sont pas consolidés et seront confirmés en mai.

N’y a-t-il vraiment jamais eu aussi peu de morts sur les routes françaises ?

L’association 40 millions d’automobilistes a répondu à la question. Ils se sont référés à l’année 2013 qui fut la moins meurtrière. Et si on fait l’addition des morts sur route en métropole et outre-mer, on constate que le nombre de mort en 2018 est plus élevé qu’en 2013 … Ce n’est qu’en considérant la France métropolitaine seule qu’on trouve en effet une baisse de la mortalité routière… de 0,3 %… Édouard Philippe ne considérerait-il que les métropolitains comme de véritables Français ?

Mais alors, peut-on attribuer avec certitude cette baisse de la mortalité en métropole à la baisse de limite de vitesse ?

Édouard Philippe a évoqué 116 décès de moins sur les routes secondaires, qu’il a attribué directement aux 80 km/h. Or, les routes secondaires, qui ont effectivement vu baisser leur nombre de morts, ne sont pas toutes limitée à 80 km/h, certaines le sont aussi à 70 et 110, ce qui fausse les statistiques.

Enfin, les usagers ont-il vraiment roulé à 80 km/h sur les routes concernées ?

Rien n’est moins sur puisque presque 2/3 des radars routiers français ont été mis hors d’usage. Dès lors, l’Etat n’a pas de moyen de savoir si les limites de vitesses on réellement été suivies.

De plus, n’ont pas été pris en compte les hausses du carburant, puis les blocages des Gilets jaunes qui ont incité beaucoup de Français à délaisser leur voiture.

Gilets jaunes: la moitié des radars hors service depuis le début du mouvement

12/12/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Emmanuel Macron n’a pas évoqué le raz-le-bol des automobilistes dans son allocution.

Depuis que la vitesse sur certaines routes secondaires a été rapportée à 80km/h. La colère de ces automobilistes se manifeste de manière spectaculaire depuis le début du mouvement des gilets jaunes. La moitié des radars sont hors d’usage depuis les premiers blocages du 17 novembre.


Lumière bleue contre la fatigue au volant

Lumière bleue contre la fatigue au volant

11/11/2012 – 10h30
PARIS (NOVOpress) –
Une alternative au tout répressif des radars routiers. Une lampe à LED, fixée devant le conducteur, émettant continuellement une lumière bleue, s’avère aussi efficace que du café pour maintenir la vigilance du conducteur.

Lire la suiteLumière bleue contre la fatigue au volant

Après la hausse des amendes de stationnement, les radars de feu rouge eux aussi rapportent gros

Après la hausse des amendes de stationnement, les radars de feu rouge rapportent gros

11/11/2011 – 13h30
PARIS (NOVOpress) –
Le racket des automobilistes par l’Etat continue de plus belle. Avec 520 millions d’euros de recette, les radars de feu rouge ont rapporté plus que prévu en 2011. En cas d’infraction l’amende s’élève en effet à 135 euros et peut entraîner le retrait de quatre points sur le permis. Déployés dans l’Hexagone à partir de 2009, le nombre de radars de ce type est passé de 120 à 680 machines aujourd’hui. Le site Autonews.fr analyse les raisons du succès de cette répression qui s’appuie sur la non signalisation des radars de feu rouge.

Alors que la cause première des accidents de la route ne réside pas dans les excès de vitesse, mais dans la fatigue au volant, Autonews.fr pense déjà au futur arsenal répressif des pouvoirs publics : « On peut se demander, une fois l’effet de nouveauté passé, vers quoi vont se tourner par la suite les autorités, pour générer de nouveaux bénéfices. La ville de Rouen a récemment installé un nouveau radar à piétons dans son centre-ville afin d’inciter les gens à plus profiter du patrimoine ». A quand des radars anti-rodéos urbains ou contre les multiples infractions au code de la route provoquées par les mariages maghrébins ? Sans doute trop délicats à réprimer…

Radars : le racket fiscal monte au nez des Dijonnais

Radars : le racket fiscal monte au nez des Dijonnais

18/06/2011 – 15h15
Dijon (NOVOpress) –
Dans le cadre de la journée nationale de sensibilisation au racket fiscal auto-moto, les Identitaires de Bourgogne sont montés au créneau dès l’aube ce matin du 18 juin.

Plusieurs militants identitaires de Bourgogne ont répondu à l’appel du Bloc Identitaire, qui organise aujourd’hui, dans une trentaine de départements, une opération de sensibilisation des usagers de la route au “racket fiscal” auto-moto. Une banderole de 6 mètres portant l’inscription « Radars : Stop au Racket » fut déployée dans la matinée sur un pont surplombant l’autoroute A31 entre Dijon et Nuit-Saint-Georges.

Lire la suiteRadars : le racket fiscal monte au nez des Dijonnais