Restrictions d’eau pour les agriculteurs : STOP au deux poids, deux mesures !

13/07/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Tandis que les racailles gaspillent des milliers de mètres cubes d’eau, les agriculteurs et les particuliers sont rationnés. Cherchez l’erreur…

Pendant la période de canicule qui a touché la France début juillet, des racailles issues pour une majorité d’entre eux de l’immigration, (dénommées « jeunes » dans les quelques médias « mainstream » qui ont relayé les faits) ont vandalisé des milliers de bouches d’incendie en France, principalement dans les « cités sensibles » de la banlieue parisienne, mais pas que… La presse s’est faite l’écho d’incidents répétés dans la métropole lilloise, en Seine Saint-Denis, dans le Val d’Oise ou dans la région lyonnaise, pour ne citer que quelques exemples.

 

Le site « FDeSouche » a comptabilisé les actes de vandalisme de bouches incendies en France :
Quelques jours plus tard, on apprend que la population française, et principalement les agriculteurs, est soumise à des restrictions d’eau liées à la sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois sur une grande partie de l’Hexagone.

 

Un rapide calcul permet de constater que les 30 000 000 de litres d’eau gaspillés rien que dans la métropole Lilloise auraient permis à raison de 10 litres d’eau par m², d’arroser 300 hectares de cultures …

STOP à la culture de l’excuse du genre « “Ils ne font rien de mal, ils ne cassent pas de voitures… ils s’amusent avec l’eau ” (voir ci-dessous) !

Comme d’habitude, en plus de payer les milliards d’euros dépensés en pure perte dans les banlieues, les Français et en particulier les agriculteurs vont se trouver privés d’eau pour assurer leurs récoltes, c’est à-dire le fruit de leur travail… Pendant ce temps-là, la racaille s’amuse… en gaspillant l’eau et en caillassant les forces de l’ordre

Stop à cette racaille ! Agriculteurs, Français, réveillez-vous !

Aux élections Régionales, renversez la Table ! Dites haut et fort : « On est chez nous ! Les Français d’abord ! »

Franck GUIOT

Crédit photo : Capture d’écran du reportage de iTélé sur les bouches d’incendies vandalisées, le 5 juillet à Pantin


Immigration, racailles, islamisme… La France au bord de la guerre civile ?

Manifestation pro-Palestine : après Barbès, émeutes à Sarcelles

15/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
(TRIBUNE) Déferlement de clandestins, prolifération des zones de non-droit, islamisme de plus en plus pressant et violent, les Français n’en peuvent plus et leur colère monte. alors que les tensions sont à leur comble, allons-nous vers une situation de guerre civile ? Par Franck Guiot.

Depuis début 2015, on assiste à une explosion du déferlement migratoire sur l’Europe en provenance principalement d’Afrique, le nombre d’immigrés clandestins a été multiplié par 3 par rapport à 2014.
Une fois en Europe, ces clandestins se répandent à vitesse grand V dans les pays les plus attractifs en matière d’accueil. La France, véritable Eldorado pour clandestins, est leur destination privilégiée, non pas pour son climat, mais plutôt pour les multiples aides qu’elle leur offre au détriment de sa population autochtone. (AME, transports quasi gratuits, logement…)

Le problème a commencé à être soulevé à Calais ou plus de 3 000 migrants s’entassent dans des bidonvilles, Calais où l’association de défense des Calaisiens « Sauvons Calais » envisage de créer des comités de défense populaire pour aider les forces de l’ordre à venir à bout de la situation. Les policiers totalement démobilisés face à l’ampleur de la situation prédisent « un accident grave prochainement ».

immigrés clendestins
Immigrés clandestins à Calais

Le gouvernement semble pourtant avoir trouvé la solution puisque l’on a pu observer que certains des clandestins sont « dilués » dans les campagnes Françaises, comme à Pouilly-En Auxois ou encore près de Poitiers
Ce phénomène de « peuplement des campagnes » par d’autres populations « issus des quartiers défavorisés » (pour ne pas dire population issue de l’immigration ) a été encouragé par une déclaration de Manuel Valls en janvier 2015 appelant à une politique de peuplement, déclaration qui aura pour conséquence d’augmenter le débit de la pompe aspirante d’immigrés …

Mais c’est maintenant à Paris que la situation devient très tendue : Des clandestins occupent illégalement des casernes désaffectées ou des gares… Et s’affrontent avec les forces de police en bénéficiant du soutien de militants d’extrême-gauche et d’élus… Les clandestins errent ainsi près du métro « La Chapelle » rue Pajol et dans « un jardin associatif du 18e arrondissement », le bois-Dormoy, en jouant au chat et à la souris avec les forces de l’ordre avec la complicité bienveillante de la Mairie de Paris et des associations d’extrême-gauche…
Le Ministre de l’intérieur a d’ailleurs tenu à féliciter les clandestins fiers d’être hébergés par la Mairie de Paris alors que des SDF Français sont à la rue …
Attitude profondément Anti-France dans la droite ligne de celle qu’il avait défendue à Calais : « Nous devons leur faire comprendre clairement que l’asile en France est la meilleure chance pour eux ».

Dans une excellente vidéo, Nicolas Bay (Secrétaire Général du FN) a mis en garde sur le risque de terrorisme islamiste lié à cette invasion migratoire en proposant d’adopter la politique mise en place par l’Australie : NO WAY !
A ces déferlements de clandestins, s’ajoutent les faits de délinquance liés à l’immigration régulière ou irrégulière, les faits sont hélas trop nombreux pour les citer. Retenons les exemples de Tourcoing et de Metz, pour montrer que la délinquance en bandes s’étend hors des « zones de non-droits habituelles » comme Marseille, Roubaix, Sarcelles ou Grigny par exemple…

Lire la suiteImmigration, racailles, islamisme… La France au bord de la guerre civile ?

Des anciens combattants agressés par des racailles au cris de “on va faire Charlie Hebdo sales Français de merde”

11/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Des anciens combattants d’Algérie se sont fait caillasser par des racailles au cri de « on va faire Charlie Hebdo sales Français de merde »

C’est dimanche dernier que la FNACA (fédération des anciens combattants en Algérie) de Saint-Fons (région lyonnaise) organisait son pique-nique annuel. Alors qu’ils venaient d’installer leurs tables à l’ombre des arbres, une bande de racailles les a pris à partie, lançant une pluie de projectiles sur les convives : des bouteilles de bière et de whisky vides, des manches à balai et des cailloux propulsés avec des lance-pierres.

Logo fnaca
Logo fnaca

On les entendait crier : « on va faire Charlie Hebdo sales Français de merde ». Une octogénaire a été transportée à l’hôpital de Saint-Fons après avoir reçu un pied de parasol dans la tête.

La maire DVD de la commune a promis, sans rire, de mettre en place un dispositif de médiation sociale.

Crédit photo : Tusco via WikiMedias (CC) = La vallée de la chimie : les usines sur le territoire de Saint-Fons


Près de #Lyon : Des #racailles hurlent “on va faire Charlie Hebdo sales Français de merde” http://t.co/fQkig7LaZX #immigration

— Franck GUIOT (@FrkGuiot) 8 Juin 2015

 

 

Tourcoing : 5 jours d’émeutes, silence radio des médias

06/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Après 5 jours d’émeutes à Tourcoing, l’information ne filtre dans les grands médias que parce qu’elles se sont étendues à Roubaix, avant de connaître une légère accalmie. Le déclencheur : un « jeune » mort en percutant un poteau alors qu’il s’échappait d’un contrôle de police.

Les scènes sont d’une grande banalité : voyous saccagent tout sur leur passage, affrontements violents avec les forces de l’ordre, véhicules incendiés, hélicoptère dans le ciel… tout cela parce qu’un « jeune » (le lecteur traduira de lui-même) a forcé un barrage – avait-il quelque chose à se reprocher ? — a grillé un feu rouge et est allé emplafonner sa voiture dans un poteau. Le pauvre chérubin en est mort, son passager grièvement blessé et c’est regrettable, mais, comme toujours, en quoi cela justifie-t-il ces scènes de guerre civile ?
Ah oui, bien sûr, les pauvres petits sont stigmatisés, victimes du racisme et de l’exclusion et il faut bien qu’ils expriment leur légitime colère. Plus prosaïquement, la police n’avait pas à être là, ce n’est pas son territoire, le premier prétexte venu est employé pour tenter de la chasser. Quant aux médias, il sont mis presque une semaine à réagir. Roland-Garros et le congrès du PS, coco, c’est tout de même plus important que la vie de milliers de braves gens gâchée par quelques dizaines de racailles -pardon, « jeunes »- qui ne supportent pas l’intrusion de bandes ennemies (la police, donc) sur leur territoire. Et puis, il ne faudrait pas stigmatiser en montrant que ces émeutiers sont en grande majorité « issus de la diversité ».

Crédit photo : capture d’écran du reportage de France Télévision sur les émeutes à Tourcoing. Images prises par un habitant


http://youtu.be/Jx7vXQ2mfVI

Lire la suiteTourcoing : 5 jours d’émeutes, silence radio des médias

Roubaix: harcelés par des racailles, ils sont obligés de déménager

Attaque de racailles dans le RER D

11/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Portes arrachées, cambriolages, menaces. A Roubaix, dans le département du Nord, la famille Godefroy se dit harcelée par une bande de racailles.

Après avoir déposé neuf plaintes, elle a été contrainte de quitter son domicile samedi et de dormir à l’hôtel. Les plaintes déposées au commissariat n’avaient jusque-là pas été prises au sérieux.



Amiens : aux abords de la prison, trois racailles foncent sur la police avec leur voiture

Amiens : aux abords de la prison, trois racailles foncent sur la police en voiture

07/04/2015 – AMIENS (NOVOpress)
À Amiens, la BAC a surpris trois voyous en train de lancer des colis par-dessus l’enceinte de la maison d’arrêt, vraisemblablement pour livrer certains détenus…

À défaut d’obtempérer, ils ont foncé avec leur voiture sur les policiers qui ripostèrent en faisant feu sur les malfaiteurs et en blessant ainsi l’un d’entre eux.

Un des trois hommes a été interpellé sur place devant la maison d’arrêt. Quelques minutes plus tard, les deux autres individus ont arrêté un véhicule de pompiers et expliqué que l’un d’entre eux était blessé et devait être soigné. La police, qui était à leur poursuite, est arrivée à ce moment-là et a interpellé le conducteur, tandis que son passager était transporté à l’hôpital d’Amiens.

Le conducteur a ainsi été placé à en garde à vue pour tentative d’homicide volontaire sur un fonctionnaire de police.

Si l’hypothèse de la légitime défense est pour le moment privilégiée, l’inspection générale de la police nationale a été saisie pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une “bavure”.



“Vas-y Mohammed !” – Quand des racailles filment une tentative d’évasion à la prison des Baumettes

L'évasion filmée d'un détenu à la prison des Baumettes

28/03/2015 – MARSEILLE (NOVOpress)
c’est aux Baumettes, la célèbre prison marseillaise – et pendant la promenade – que les faits ont eu lieu.

« Vas-y Mohammed ! »

C’est donc à grand renfort de rires, de cris, d’onomatopées proches de borborygmes, de mots en arabe mélangés à un français assez étrange (« évadation »), qu’une dizaine de détenus encouragent un des leurs à s’évader.


Merci à Boulevard Voltaire pour cette information.

Crédit photo : Paula Bailey via Flickr (cc)

Attaque du RER D, surtout n’en parlons pas ! (Présent 8318)

Attaque du RER D, surtout n'en parlons pas ! (Présent 8318)

19/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Plus de 48 heures et un afflux de plaintes : c’est ce qu’il aura fallu attendre pour que la véritable « attaque de diligence » perpétrée dimanche par une vingtaine de « jeunes » contre une rame du RER D à Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne, soit enfin révélée aux Français par les médias !

Attaque du RER D, surtout n'en parlons pas ! (Présent 8318)Nouveau « Far West »

C’est à une scène digne du Far West qu’ont assisté, bien malgré eux, les voyageurs. Mais sans Wyatt Earp ni Wild Bill Hickok, hélas ! pour « défourailler ». Dimanche matin, vers 5 heures, une vingtaine de « jeunes » embarquent en effet à bord d’une rame arrêtée en gare de Juvisy. Très organisés, une dizaine d’entre eux monte immédiatement à l’étage, tandis que le reste de l’équipe s’occupe du rez-de-chaussée. Insultant les passagers et distribuant quelques gifles, ils extorquent téléphones portables, portefeuilles et argent liquide aux voyageurs, avant de prendre la fuite en descendant à Vigneux-sur-Seine.

Une attaque qui n’est pas sans rappeler celle commise en mars 2013 dans un train en gare de Grigny. Qui avait d’ailleurs de quoi inspirer les voyous puisque, après avoir dévalisé une rame entière du RER, les « jeunes » impliqués n’avaient été condamnés qu’à des peines de prison avec sursis, des « avertissements solennels », une mesure de protection judiciaire ou encore 70 heures de TIG…

Omerta

Lire la suiteAttaque du RER D, surtout n’en parlons pas ! (Présent 8318)

Attaque de racailles dans le RER D

Attaque de racailles dans le RER D

18/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La racaille a encore sévi dans le RER, et il devient tristement  banal pour l’information publique qu’une trentaine de racailles attaquent en meute et de façon violente un wagon d’usagers.
Il faut, au contraire, refuser de s’habituer à ce genre de méfaits, continuer de s’en indigner, demander politiquement des mesures policières, judiciaires de lutte contre la criminalité comme la délinquance efficaces.

Tous les passagers d’une rame de RER ont été dépouillés ce dimanche 15 mars par une vingtaine d’individus. Des téléphones portables auraient été dérobés.

A 5 heures du matin, une vingtaine de délinquants, au grand minimum, pénètrent dans une rame du RER D, en gare de Juvisy-sur-Orge (91). Ils se divisent alors en deux groupes et dépouillent, un à un, tous les passagers du wagon à deux étages, selon une information donnée mardi par le Parisien.fr, puis confirmée par le procureur d’Evry.

L’enquête a été confiée à la brigade des réseaux ferrés (BRF), après plusieurs dépôts de plaintes, dont celle d’une jeune femme, à Montgeron. Victime d’une agression et d’un vol de portable, elle aurait été attaquée par le groupe monté en gare de Juvisy-sur-Orge.

D’après le syndicat SGP-Police, ce ne sont pas moins d’une trentaine d’individus, âgés de 18 à 30 ans, qui ont commis les faits. Selon eux, sept personnes auraient été victimes de vols de portables sur le RER C, entre Estampes et Juvisy, puis sur le RER D, entre Juvisy et Paris.

Cette attaque rappelle celle qui a déjà eu lieu sur la même ligne en mars 2013, au niveau de Grigny. A l’époque, un groupe d’adolescents s’en étaient aussi pris aux voyageurs du RER D, dépouillant et rackettant les usagers. Le tribunal pour enfants d’Evry avait prononcé au mois de juin des peines allant jusqu’à dix mois de prison avec sursis contre les adolescents à l’origine de l’attaque. Le seul majeur avait quant à lui été relaxé.
crédit photo : patrick janicek, via Flickr, (cc) .


Vitry-sur-Seine : un médecin agressé 4 fois en 2 ans témoigne

Vitry-sur-Seine : un médecin agressé 4 fois en 2 ans raconte

14/12/2014 – VITRY-SUR-SEINE (via BFMTV)
Il était venu secourir une vieille dame. Ce médecin de nuit est finalement reparti couvert d’ecchymoses, sans avoir eu le temps de soigner sa patiente. Trois hommes au visage dissimulé ont roué de coups un généraliste en intervention, vers 23h15 vendredi à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne. Il s’agit de sa quatrième fois en deux ans où il se fait agresser alors qu’il vient soigner des patients.

Territoires, d’Olivier Norek : plongée en Seine-Saint-Denis

Territoires, d’Olivier Norek : plongée en Seine-Saint-Denis

22/11/2014 – PARIS (NOVOpress) – Le livre Territoires, sortit récemment aux éditions Michel Lafon, est le second roman d’Olivier Norek. Celui-ci, en bon auteur de roman noir, utilise une enquête policière comme prétexte pour plonger dans la réalité sociale et politique de la Seine-Saint-Denis. Et elle n’est guère reluisante.
Lieutenant à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 depuis quinze ans, Olivier Norek sait de quoi il parle, ce qui fait de Territoires un témoignage précieux, proche d’une enquête journalistique.

Dans la ville imaginaire de Malceny, qui ressemble énormément à celle de Saint-Denis, plusieurs gros trafiquants de drogue sont assassinés par un rival cherchant à s’emparer du marché des stupéfiants. En enquêtant, les policiers vont découvrir des kilos de drogue chez des retraités, une racaille psychopathe de treize ans, et vont faire face à des émeutes extrêmement violentes.

Et surtout, en remontant le fil des évènements, ils vont s’intéresser à la mairie de Malceny : son équipe municipale élue en achetant des voix, les amis du maire qui vivent dans un HLM de luxe, les emplois municipaux réservés à la racaille en échange de la paix sociale…

Un témoignage précieux, sur la réalité de la France des banlieues.

Olivier Norek, Territoires, Michel Lafon, 2014.

– Vous vous foutez de moi ? Vous me dites que c’est un entrepôt pour voleurs et vous leur laissez l’électricité ? Pourriez au moins la couper, ce serait un début.
– Déjà essayé. Ils ont brûlé ma voiture le lendemain.
– Et vous avez déposé plainte ?
– Non, j’ai remis le courant.
– Mouais, c’est cohérent. Mais alors, ça consiste en quoi votre job exactement ?
Vexé, le gardien répliqua sèchement :
– Je m’occupe d’un immeuble dans une cité où vos collègues ne mettent même plus les pieds. Je nettoie la cage d’escalier et le hall quand ils ne sont pas squattés et le reste du temps, je ferme les yeux sur tout. J’essaie d’énerver personne, de pas me faire péter la gueule et je dis aux locataires que je fais mon possible.
– En gros, vous foutez pas grand-chose.
– Je fais ce que je peux. Tout seul et sans votre flingue.

 

Seine-Saint-Denis : la manifestation lycéenne en hommage à Rémi Fraisse vire à l’émeute

Seine-Saint-Denis : la manifestation lycéenne en hommage à Rémi Fraisse vire à l'émeute

10/11/2014 – SAINT-DENIS (NOVOPress)
Une fois de plus, les rassemblements lycéens en Seine-Saint-Denis virent à l’émeute et les rues sont livrées à la racaille. Le prétexte d’aujourd’hui : les manifestations en hommage à Remi Fraisse (le militant écologiste mort à Sivens) et contre les violences policières (sic).

Comme l’indiquent nos confrères du Parisien :

Plusieurs poubelles ont été enflammées devant l’entrée du lycée Suger. Le feu a noirci la façade et endommagé les grilles et les fenêtres. Au moins deux véhicules de pompiers se sont rendus sur place pour maîtriser l’incendie.

Un feu a également été signalé devant le lycée Cachin, à Saint-Ouen. Alors que des cours avaient débuté normalement à 8 heures ce lundi matin, les poubelles qui avaient été regroupées devant l’établissement ont été incendiées vers 10 heures. Les pompiers ont assez vite maîtrisé le feu. La direction a toutefois choisi d’évacuer le lycée et de le fermer jusqu’à mercredi matin. «Des équipes mobiles de sécurité de l’académie sont sur place pour accompagner la direction des établissements», précise la direction académique, selon laquelle « il n’y a pas que des lycéens aux abords des établissements bloqués».

(…)Environ 150 jeunes venus de plusieurs lycées ont convergé vers 10 heures vers le centre-ville de Saint-Denis pour rejoindre le centre commercial Basilique. Sur leur passage, ils ont endommagé des voitures. Arrivés sur place, ils ont tenté de pénétrer, en vain, dans le magasin Carrefour, dont le rideau de fer avait été baissé préventivement. Ils s’en sont pris ensuite à un magasin Go Sport.

 

 

Lire la suiteSeine-Saint-Denis : la manifestation lycéenne en hommage à Rémi Fraisse vire à l’émeute

Filières djihadistes : Dounia Bouzar ou l’art d’enfumer

Filières jihadistes : Dounia Bouzar ou l'art d'enfumer

05/11/2014 – PARIS (NOVOpress) – Un article paru sur le site du Figaro Madame en date du 04/11/2014 présente le dernier livre de l’anthropologue Dounia Bouzar traitant des filières de recrutement djihadiste en France et intitulé « Ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer ».

Non satisfaite d’avoir déjà proposé par le passé de remplacer deux fêtes chrétiennes par une fête musulmane et une fête israélite (en l’occurrence l’Aïd et le Yom Kippour), Dounia Bouzar tente à travers son nouvel ouvrage de faire croire à ses lecteurs que les filles recrutées pour le jihad viennent du peuple français. Que penser de ces petites phrases : « La plupart d’entre elles ne sont pas d’origine maghrébine et n’ont rien à voir avec l’Islam…» ou encore « Dès qu’elles arrivent là-bas, on les marie, qu’elles soient de familles athées, catholiques, juives ou musulmanes. »

L’objectif de Dounia Bouzar est donc de faire croire qu’une fille élevée dans une famille catholique bretonne ou protestante alsacienne sera pareillement attirée voire plus par ces filières que quelqu’un ayant grandi dans la culture musulmane. Qu’une personne, ayant grandi dans une famille athée et habitant dans des quartiers à majorité musulmane, puisse être touchée par ce phénomène reste parfaitement plausible (bien que dû à la proximité de cette religion). Mais, de là à laisser supposer qu’une majorité de candidates jihadistes sont étrangères à la culture mahométane à la base, cela relève du surréalisme.

Crédit photo : DR

« Marseille, tais toi Marseille, tu cries trop fort, je n’entends plus claquer tes voiles dans le Port ! »

« Marseille, tais toi Marseille, tu cries trop fort, je n’entends plus claquer tes voiles dans le Port ! »

31/10/2014 – MARSEILLE – Au total, ce sont 34 douilles dont 22 de pistolet-mitrailleur kalachnikov qui ont été relevées par les techniciens de la police scientifique et technique ce jour là, à Marseille, C’était il y a quatorze mois sur une impressionnante scène de crime. « Y en a ras-le-bol, si les dealers se tuent entre eux pas de problème, mais enfin en plein centre-ville, il y a du monde quand même! », peste un voisin qui dit avoir été réveillé par « une pétarade », des cris, puis des pleurs. (…)

Dans le même quartier, un garçon de 18 ans avait été mortellement poignardé le 18 août Cours Jean Ballard, quelques jours après le meurtre d’un étudiant près de la gare Saint-Charles. Le lendemain, un jeune homme était criblé de balles dans le quartier touristique de l’Estaque, un énième règlement de comptes qui précipitait la venue du Premier ministre de l’époque Jean-Marc Ayrault, accompagné de cinq de ses ministres, réaffirmant la « détermination sans faille » du gouvernement pour « faire reculer la violence »…

Sources : Libération.fr / francebleu.fr


Une fois de plus, il est démontré que ce ne sont pas seulement les quartiers Nord qui sont exposés à la circulation des armes de guerre. Bref, inutile de se faire belle pour aller danser, depuis rien n a changé on ne peut plus circuler la nuit en France sans risquer une rafale de kalachnikov !

« Ce ne sont pas ceux qui font le mal qui sont dangereux mais ceux qui laissent faire. » (Albert Einstein)

J. Guelfucci, pour Novopress

Crédit photo : reuvenim via Flickr (cc)

Des immigrés se réjouissent de l’incendie d’une église en Suisse

Des immigrés se réjouissent de l'incendie d'une église en Suisse

14/09/2014 – VERNIER (NOVOPress)
Une fois de plus, le réel fait mentir les thuriféraires du vivre-ensemble ou les apôtres de la réconciliation. Ainsi, dans la cité multiethnique du Lignon, située dans la commune helvétique de Vernier (canton de Genève), l’église a été ravagée par un incendie. Or, une vidéo (ci-dessus) diffusée sur Internet montre des immigrés se réjouissant de l’incendie de l’église :

Excellent cette église de merde ! Bande de fils de pute ! Eglise de merde ! Eglise de feuj ! Fils de pute ! Excellent sa mère

Un TGV caillassé par des racailles à Aubagne et retardé

Le TGV 6189 a été victime cet après-midi d’un caillassage de la part de racailles à proximité d’une cité au nord de Marseille, la SNCF a pris acte qu’il s’agissait d’un caillassage et elle a confirmé ce fait sur son compte Twitter.