Le Qatar fait un don de 50 millions d’euros pour promouvoir la “diversité” en France

Le Qatar fait un don de 50 millions d'euros pour promouvoir la "diversité" en France

12/12/2011 – 18h30
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – Dix élus membres de l’Association nationale des élus locaux de la diversité (ANELD) viennent d’obtenir une somme de 50 millions d’euros auprès du Qatar pour le financement d’entreprises créées dans les banlieues de l’immigration ! Mi-novembre, une délégation française avait été invitée par le cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani (photo ci-dessus). Selon l’ambassadeur du Qatar à Paris, “les Français d’origine arabe peuvent nous aider”. Cet investissement témoigne d’un intérêt grandissant du Qatar pour la France. Les fonds souverains qataris détiennent déjà des parts dans plusieurs multinationales françaises comme Lagardère ou Suez Environnement. Ils possèdent encore des immeubles et palaces luxueux, ainsi qu’une part de plusieurs milliards d’euros dans la dette française.

Les représentants de l’ANELD se défendent de tout communautarisme. Même si, dans ses statuts, cette association souhaite “soutenir et d’accompagner les élu(e)s locaux issu(e)s de la diversité dans le cadre de l’exercice de leur mandat en leur apportant assistance et soutien par le conseil, le partage d’expériences, l’information, la formation et par tout autre service” ; “d’apporter une aide constructive pour répondre aux différentes problématiques liées à la diversité telles que l’emploi, les discriminations, le devoir de mémoire et l’égalité des chances” et “promouvoir la diversité et une plus grande représentativité dans le paysage politique français”

Crédit photo : Kremlin/Wikipedia sous licence Creative Common

Le Qatar voulait un « vrai Maghrébin » au PSG selon Adel Taarabt

Le Qatar voulait un « vrai Maghrébin » au PSG selon Adel Taarabt

Le Qatar voulait un « vrai Maghrébin » au PSG selon Adel Taarabt25/10/2011 – 08h00
LONDRES (NOVOpress) –
Dimanche soir, sur Canal +, Adel Taarabt (photo), le joueur de Queens Park Rangers, annoncé au PSG l’été dernier, a affirmé que le prince qatarien Tamim bin Hamad al-Thani, le véritable propriétaire du Paris Saint-Germain, voulait « un vrai Maghrébin à Paris. Ça fait longtemps qu’un vrai Maghrébin n’a pas brillé à Paris », a précisé Adel Taarabt.

Mais selon l’international marocain, Leonardo, l’actuel directeur sportif du club de la capitale, ne voulait pas de lui. Le PSG a ainsi évité de compter dans son effectif un joueur réputé pour ses multiples frasques en équipe du Maroc  ou dans son club de Londres. Il est vrai qu’en juillet dernier, QSI (Qatar Sports Investments), le fond d’investissement désormais majoritaire dans le capital du PSG, semblait vouloir recruter Adel Taarabt. Cette volonté supposée d’enrôler un « vrai Maghrébin » à Paris n’a pas suscité d’émois. Ce qui n’aurait certainement pas été le cas si des dirigeants suédois, par exemple, avaient exigé qu’un club maghrébin recrute un « vrai européen »

Crédit photo : frederic jon via Flickr. Licence CC.