Ils osent tout : l’Arabie Saoudite à la tête d’une coalition islamique anti-terroriste

15/12/2015 – MONDE (NOVOpress)
L’un des principaux bailleurs de fonds du fondamentalisme et des mouvements terroristes Islamiques prend la tête d’une … coalition de pays musulmans pour lutter contre le terrorisme. Les indépendantistes corses n’ont qu’à bien se tenir.

L’Arabie saoudite fait partie de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, est supposée combattre l’État islamique en Syrie et en Irak. A croire que cela ne suffit pas à blanchir son image de grand financier du fondamentalisme et des mouvements terroristes Islamiques, puisque Ryad a formé une coalition, comprenant 34 pays, notamment l’Égypte, la Turquie et le Pakistan ou encore le Sénégal, destinée à combattre “toute organisation terroriste” par des opérations militaires.
A la question de savoir si la nouvelle coalition va se consacrer à la lutte contre l’EI, le prince Mohamed, fils du souverain saoudien, a souligné qu’elle allait combattre “toute organisation terroriste”. Elle sera dotée d’un centre de commandement basé à Ryad pour “soutenir les opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme”, selon les communiqués officiels de Ryad.

F16 saoudiens engagés au Yémen
F16 saoudiens engagés au Yémen

En attendant, cette coalition ne rassemble(1) que du beau linge, la Turquie étant connue pour son soutien financier (par le trafic de pétrole) et logistique (par l’acheminement de matériel et d’hommes via son territoire) à l’État Islamique. Le Pakistan, de son côté, a créé, formé et développé le mouvement taliban…avec les fonds saoudiens et le soutien américain. Si l’Égypte est le berceau des Frères Musulmans, l’une des matrices du fondamentalisme révolutionnaire sunnite, il fait bien avouer que le pouvoir égyptien est le seul parmi les grand pays arabes de cette coalition à souffrir du terrorisme et à le combattre.
Parmi les autres membres de cette intéressante coalition, le Soudan est depuis longtemps un foyer terroriste, de même que la Somalie ou la Palestine. Quant à la Libye, elle est partagée depuis la brillante intervention occidentale entre factions plus extrémistes les unes que les autres, laissant l’État Islamique prendre peu à peu le contrôle du pays.

Lire la suiteIls osent tout : l’Arabie Saoudite à la tête d’une coalition islamique anti-terroriste

Terrorisme : faut-il boycotter le Paris Saint-Germain ?

Source : Boulevard Voltaire
La caisse d’où sont sortis les $20.000 qui ont permis aux frères Kouachi d’acheter des armes est – tenez-vous bien – la même caisse où remontent in fine les dividendes du PSG.

Il y a eu un « avant 13 novembre » et il y aura un « après 13 novembre ». C’est, du moins, ce qu’affirment la plupart des responsables politiques de tous bords et il semble que les Français, dans leur grande majorité, soient de cet avis. Une façon de marquer la coupure consisterait, par exemple, à réexaminer nos relations avec le Qatar.
C’est Nicolas Sarkozy qui a ouvert grand les bras au Qatar et depuis, ce petit émirat du Golfe jouit de privilèges inouïs au sein de notre République – fiscaux, notamment. François Hollande n’y a rien changé, et le sujet, à la suite de tant d’autres, est devenu tabou, en témoigne cette déclaration très diplomatique de Manuel Valls au lendemain des attentats : « Je fais confiance à l’Arabie saoudite et au Qatar pour lutter contre Daech […], reste la question du financement mais dans le Proche et le Moyen-Orient, les choses sont toujours compliquées […] ».

Poutine, lui, n’a pas ce genre d’états d’âme : « Au Qatar et en Arabie saoudite, on trouve ceux qui organisent et sponsorisent le terrorisme, ils ont leurs quartiers là-bas, ce sont des gens connus, ils feraient mieux de craindre la Russie comme la peste », rapporte La Pravda.
Depuis le 13 novembre, nous nous focalisons sur Daech parce que c’est cette organisation qui a revendiqué les attentats de Paris. Or, comme il est difficile de prouver l’implication directe du Qatar et de l’Arabie saoudite dans son financement, on fait mine de traiter ces deux États comme des alliés. C’est oublier que le Qatar, pour ne parler que de lui, a été explicitement impliqué par les États-Unis dans le financement d’une nébuleuse terroriste qui occupe le terrain, en Syrie (Ahrar al-Sham et Jabhat al-Nusra), dans le Sinaï (AQPA), au Maghreb (AQMI) et, de là, jusqu’à Boko Haram (avant que celui-ci ne prête allégeance à l’État islamique).

C’est oublier, aussi, que le rôle du Qatar dans le financement du terrorisme a été formellement dénoncé par plusieurs anciens hauts responsables du contre-espionnage français, comme Yves Bonnet (ex-patron de la DST), Alain Chouet (ex-chef du renseignement et de la sécurité à la DGSE), Bernard Squarcini (ex-patron de la DCRI), pour ne citer que les plus connus. C’est oublier, enfin, que l’attentat contre Charlie Hebdo (et probablement aussi celui contre l’Hyper Cacher) n’a pas été revendiqué par l’État islamique mais par Al-Qaïda pour la péninsule Arabique (AQPA) déjà cité.
Quel est le lien avec le football, me direz-vous ?
Chacun sait que le Paris Saint-Germain est présidé par Nasser Al-Khelaïfi, un homme d’affaires qatari. Mais on sait moins qu’il n’est que le représentant du Qatar Investment Authority, le fonds souverain du Qatar. Pour faire court, disons que le PSG appartient en totalité au Qatar et, pour faire encore plus court, disons que la caisse d’où sont sortis les $20.000 qui ont permis aux frères Kouachi d’acheter des armes est – tenez-vous bien – la même caisse où remontent in fine les dividendes du PSG.

Réexaminer nos relations avec le Qatar ? Ne comptez pas sur Anne Hidalgo qui, rappelez-vous, avait fait de Charlie Hebdo un citoyen d’honneur de la ville de Paris, et qui veut aujourd’hui vendre le Parc des Princes à son « cher Nasser ». Ne comptez pas plus sur Nicolas Sarkozy, cela va sans dire. Mais nous ? Et si on commençait par boycotter le PSG ?

Christophe Servan
Gestionnaire de fonds d’investissement

Crédit photo : PSG World via Flickr (CC) = Maillot domicile PSG

« Daesh, autopsie d’un monstre », analyse du terrorisme islamique sur France Inter

02/12/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Les attentats du 13 novembre, ont-ils dénoué la parole des journalistes des grands médias ? En tout cas, cette analyse du conflit syrien sur France Inter est très intéressante et complète. On y entend parler des livraisons d’armes françaises aux terroristes, de l’échec de la politique internationale de la France sous l’impulsion de Laurent Fabius aussi bien en Libye qu’en Syrie. La responsabilité des Turcs, des Qataris et des Saoudiens dans la montée du terrorisme islamique est nommément mentionnée, de même que celle des Américains.

Business as usual : un groupe qatari met la main sur GFI Informatique

29/11/2015 – ÉCONOMIE (NOVOpress)
Pendant les attentats, les affaires continuent : le groupe français GFI Informatique va passer sous pavillon qatari. Une entreprise de plus dans l’escarcelle de l’émirat… quand islamisme et affaires font bon ménage…

La SSII GFI Informatique vient d’annoncer par communiqué des négociations exclusives en vue de la vente de 51 % des parts des fonds Apax Partners et Boussard & Gavaudan de la société au groupe qatari Mannai Corporation. La vente doit valoriser GFI Informatique au montant de 561 millions d’euros.
GFI Informatique a réalisé 804 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014. L’entreprise compte 11 000 employés répartis dans 8 pays. GFI Informatique est implanté en France autour de 40 agences. À l’international le Groupe compte des filiales en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, en Espagne, au Portugal, au Maroc et en Côte d’Ivoire.
Basé à Doha, Mannai Corporation est un groupe qui investit dans les TIC, l’automobile ou encore les services d’ingénierie dans le gaz et le pétrole. L’organisation a 65 ans, et a commencé par le marché des pièces détachées automobiles. L’entreprise affirme avoir développé son activité à l’international depuis 2001. Elle est cotée depuis 2007.

S’il s’agit là d’une acquisition par un groupe privé, c’est tout de même l’occasion de rappeler l’importance des investissements publics et privés du petit émirat en France, qui lui assurent indulgence, voir amitié… voire plus si affinités de notre classe politique.
En témoigne la convention fiscale de 2008, qui stipule que les Qataris sont exonérés de taxe sur les plus-values immobilières. Par ailleurs, un Qatari ne paie pas d’impôt sur la fortune (ISF) durant ses cinq premières années de résidence en France.

Lire la suiteBusiness as usual : un groupe qatari met la main sur GFI Informatique

Le Dhimmi du jour est Jack Lang, qui ne voit aucun lien entre les pays du golfe et terrorisme islamique

27/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Au micro de France Inter, Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe, trouve que l’Arabie Saoudite est un allié précieux dans la lutte contre le terrorisme et « conteste que le Qatar puisse participer aujourd’hui à quelque financement que ce soit du terrorisme ». Circulez braves gens, il n’y a rien à voir, aucun lien entre le Wahhabisme et le terrorisme islamique … 

Terrorisme en Syrie : l’enjeu pétrolier

23/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
L’ex-directeur de la DGSE, Alain Juillet, met au jour les raisons du financement des mouvements djihadistes en Syrie par le Qatar et l’Arabie Saoudite.

L’ex-directeur du renseignement de la DGSE, Alain Juillet, met au jour les raisons secrètes du financement des mouvements djihadistes en Syrie par le Qatar et l’Arabie saoudite.

Posté par FRANCE INFO sur vendredi 20 novembre 2015

Pour Bachar el-Assad, la France doit cesser son alliance avec le Qatar et l’Arabie saoudite

Bachar Al Assad se présente comme un rempart face à Al Qaida

19/11/2015 – SYRIE (NOVOpress)
C’est le magazine Valeurs Actuelles qui a pu réaliser cette interview de Bachar el-Assad. Ce dernier estime notamment que la politique française est totalement alignée sur celle des Etats-Unis.

Interrogé sur les attaques terroristes à Paris, le président syrien a déclaré :

Ce qui se passe est terrible. La France ne pourra pas lutter contre le terrorisme tant qu’elle sera alliée au Qatar ou à l’Arabie saoudite

Quant à la déclaration de François Hollande selon laquelle «le président Assad est à l’origine du problème, il ne peut pas faire partie de la solution», le président syrien s’est demandé si le peuple syrien avait «désigné le président Hollande pour être son porte-parole».


Qataris et Saoudiens, amis empoisonnés

17/11/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le gouvernement français a sa part de responsabilité dans les attentats de vendredi
La tragédie qui a eu lieu à Paris ne doit pas nous faire oublier une chose : nos dirigeants ont leur part de responsabilité dans l’affermissement du terrorisme islamique mondial. François Hollande, notre président, a parlé de justice ; mais rendra-t-il justice à lui-même, à ses ministres, et à leurs prédécesseurs ? En effet, les politiques irresponsables consécutives de Nicolas Sarkozy et de François Hollande et leurs amitiés avec le Qatar ou encore l’Arabie saoudite laissent entrevoir une forte part de responsabilité politique de nos dirigeants dans les événements que nous vivons actuellement.

Quel rapport peut-on établir entre les politiques et alliances françaises et les attentats de vendredi dernier ?
L’alliance entre les puissances occidentales et les pétromonarchies du Golfe a pourtant tout à voir avec les attentats de Paris, puisque ces dernières sont, en grande partie, les financiers du terrorisme international. Ainsi, ce sont les Qataris qui a permis à l’Etat islamique de se renforcer, de devenir une puissance régionale et d’avoir la capacité d’envoyer ou de mobiliser des soldats en France.
Le Qatar qui, aux yeux de nos gouvernants, est notre allié, et qui a pignon sur rue dans nos banlieues, et pour l’achat de nos biens immobiliers ou de plusieurs de nos entreprises. En Syrie, c’est l’Arabie saoudite qui finance le groupe Al-Nosra, appelé hypocritement « opposition modérée » par les Occidentaux et la France. Laurent Fabius a ainsi livré des armes à cette filiale d’Al-Qaida, armes qui sont ensuite pour beaucoup tombées dans les mains de l’Etat islamique. Ce même Etat islamique qui, aujourd’hui, nous attaque et a tué au moins 129 de nos concitoyens dans les rues de Paris. Il est temps pour nos dirigeants de prendre leurs responsabilités et de réaliser que les pétromonarchies sont des amies empoisonnées.

Rachat du Parc des Princes : du luxe au sport, ce que le Qatar possède déjà en France

03/10/10/2015 – ÉCONOMIE (NOVOpress)
A l’heure ou l’on parle beaucoup du Qatar, qui achèterait les hommes politiques Français, qui tiendrait la France par les… cordons de la bourse, ou qui subventionne les migrants étudiants, il est intéressant de passer en revue les pans de notre pays que possède ce pays.


Philippe de Villiers : “la classe politique est achetée par le Qatar et l’Arabie Saoudite”

philippe-de-villiers

01/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Philippe de Villiers était l’invité de Jean-Jacques Bourdin, ce jeudi 1er octobre sur BFMTV.

L’ancien président du conseil général de la Vendée qui vient de publier un livre intitulé “Le moment est venu de dire ce que j’ai vu” en a profité pour dénoncer l’existence d’une “préférence musulmane” en France. Tout en ajoutant :

Regardez l’accueil des migrants. On est en train de créer un Kosovo islamique (en France, ndlr).

Pour Philippe de Villiers, “la classe politique est achetée par le Qatar et l’Arabie Saoudite“.



BFMTV – Philippe de Villiers : "la classe… par LePoint

Scandale à la Sorbonne : le Qatar prêt à accueillir des «migrants», mais en France !

16/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le Qatar a proposé de verser 1,8 million d’euros sur trois ans à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour l’inciter à accueillir, dans son enceinte, une centaine de « réfugiés ».

Philippe Boutry, le président de l’université, a accepté. Un protocole d’accord a été signé afin de préciser les conditions de ce partenariat à hauteur de 600.000 euros par an sur trois ans.

Pour la revue Causeur, « le président de la fac n’a pas de pétrole mais il a des amis émirs » :

En résumé, au nom de « ses valeurs de solidarité et d’humanisme », la plus prestigieuse fac de France s’apprête à accueillir une centaine de réfugiés syriens et de pourvoir à leurs frais d’étude, de vie et de logement grâce à de l’argent qatari. Pas besoin d’enquêter ou de lever je ne sais quel lièvre, tout est écrit noir sur blanc : le Procureur général de l’État du Qatar s’est engagé à verser 1 800 000 euros sur trois ans. En bref, si la cité-État n’ouvre pas ses portes au moindre immigré d’Alep ou de Raqqa, la dynastie Al-Thani – déjà mécène du PSG, de l’Hôtel du livre et des djihadistes syriens – dispensera ses bienfaits au Quartier latin sans débourser un radis à domicile. En langage islamique, une telle aumône s’appelle la zakat et figure en bonne place parmi les cinq piliers que tout croyant se doit de respecter.

Le Qatar est donc prêt à accueillir des migrants mais en France !

De son côté, l’UNI a décidé de lancer une pétition intitulée “Non à l’accord Paris 1-Qatar sur l’accueil des migrants”.


Propagande et manipulation pro -immigrationiste : les tweets que vous ne verrez pas dans la presse du régime

03/09/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Alors que les journaux montrent tous la même photo de cet enfant noyé comme justificatif à l’ouverture de toutes les frontières, voici ce qui est censuré :

 

Réfugiés accueillis par : L’Arabie Séoudite : 0 Le Koweit : 0 Le Qatar : 0 Les Émirats Arabes Unis : 0 Bahrain : 0

 

Les riches pays Arabes à l’Union Européenne :
« Bon sang, ouvrez la porte aux réfugiés syriens, bande de glandeurs indifférents ! »

et quelques photomontages glanés sur le net…

arabie et enfant01
Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud, précédent roi d’Arabie Séoudite, dans un photomontage avec Aylan Kurdi, l’enfant mort noyé dans une tentative de passage clandestin vers la grèce.
arabie et enfant02
Un autre photomontage montrant le mépris des pétromonarchies à l’égard du sort des “migrants”, toujours avec Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud et Aylan Kurdi.

Gilles-William Goldnadel sera l’avocat de Florian Philippot contre le Qatar

Les liens France-Qatar-Espagne-Arabie Saoudite

15/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Attaqué pour diffamation par le Qatar, Florian Philippot sera défendu par Me Gilles-William Goldnadel.
En faisant le choix de ne pas prendre l’avocat de son parti, le vice-président du Front National entend prouver que ce procès “transcende les clivages politiques“.

Me Gilles-William Goldnadel qui est – par ailleurs – membre du parti Les Républicains mais aussi du Crif, a déclaré :

Je m’étonne de la révérence obséquieuse de la presse vis-à-vis du Qatar. C’est sans doute par un incroyable hasard que ce pays a choisi d’attaquer un membre du FN, pour que toute critique à son égard soit ensuite taxée de racisme. Il faut reconnaître que cela n’est pas un mauvais calcul pour l’instant.

Par ailleurs, dans une tribune récente publiée sur le site Figarovox, Me Goldnadel avait dénoncé une “dangereuse limitation de la liberté des responsables politiques français“.


Le Qatar, grand argentier du terrorisme islamique

09/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Florian Philippot n’a pas de souci à se faire dans son éventuel procès contre le Qatar. C’est une agence officielle américaine qui livre dans un Nième rapport les preuves du financement de mouvements terroristes par le Qatar.

Péché par action, péché par omission, c’est en substance ce que révèle le rapport du « Congressional Research Service » à propos du financement de mouvements terroristes par le Qatar.
Cette agence, dépendante du Congrès des Etats-Unis pointe ainsi du doigt le

manque de vigilance du Qatar vis-à-vis du financement des activités terroristes.

si l’Emirat dispose d’un cadre juridique approprié pour identifier et empecher les mouvements financiers vers des entité terroristes,

l’application effective de la lutte contre le blanchiment d’argent en faveur du terrorisme fait défaut

Mieux, certains personnalités sont pointées du doigt dans des opérations de financement du terrorisme et notamment d’Al-Qaïda. Le rapport cite nommément Salim Hassan Khalifa Rashid al Kuwari et Abdallah Ghanem Mafuz Muslim al-Khawar comme généreux donateurs de la cause du djihad. Rashid al Kuwari est apparenté à l’ancien ambassadeur du Qatar en France, maintenant en poste à Washington.

Des preuves à la pelle
Le document vient appuyer une pléthore d’autres rapports, dont celui publié en septembre 2014, par le Trésor américain. On y découvrait le nom de grands argentiers des mouvements fondamentalistes, dont l’État islamique ou le Front Al-Nosra.
En décembre 2013, Abderrahman Bin Umayr Al Nuaymi, un qatarien, militant des droits de l’homme et président d’Al KaramaFoundation , basée en Suisse, est désigné comme un Global Terrorist, agissant pour le compte d’Al-Qaïda. D’autres bailleurs de fonds, comme Salim Hassan Khalifa Rashid al Kuwari et Abdallah GhanemMafuzMuslim al-Khawar, des personnages vivant au Qatar ont été signalés par les agents américains.
Les pays occidentaux financent eux-même indirectement des groupes terroristes par l’intermédiaire du Qatar. En effet, ce pays joue souvent le role d’intermédiaire pour la libération d’otages en payant les rançons aux organisations terroristes. Mais chut ! La France ne négocie pas avec les terroristes. Ce n’est que par méchanceté que New York Times nous pointe du doigt comme le pays qui verse le plus de rançons pour libérer ses otages.

Lire la suiteLe Qatar, grand argentier du terrorisme islamique

Entretien exclusif avec Marine Le Pen (Présent 8369)

05/06/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Ses voyages agacent beaucoup les médias français. Marine Le Pen nous a accordé un entretien à son retour d’Égypte. Protection des chrétiens d’Orient, submersion migratoire, voyage en Russie, poursuites du Qatar contre Florian Philippot, interdiction du FN… l’ordre du jour est dense.

Vous rentrez de quatre jours en Égypte où vous avez rencontré les plus hautes autorités religieuses et politiques du pays. Quelle est la réaction là-bas au projet du FN ?8369-P1
Le projet du FN, ils le connaissent mal. Le communiqué du grand imam d’Al-Azhar, Ahmad Al Tayyeb, le démontre. De manière très diplomatique, il dit : « Nous avons discuté des positions de Marine Le Pen sur l’islam telles que rapportées par les médias internationaux. » J’ai eu l’occasion de lui expliquer qu’une partie de l’image du Front national était structurée avec la complicité de la classe politique et des médias par les fondamentalistes eux-mêmes qui ont tout intérêt, dans une stratégie assez bien développée, à hurler à l’islamophobie dès qu’on les attaque, pour essayer de coaliser l’ensemble des Français musulmans et de les laisser penser qu’ils sont victimes d’une injustice. J’ai été amenée à rétablir la vérité de ce qu’est le projet du Front national. Projet qui ne m’a pas semblé du tout les choquer. Et notamment le fait que l’on exige que chacun respecte les lois et les traditions du pays. C’est un sujet sur lequel nous sommes tous tombés d’accord tant avec le grand imam qu’avec le Premier ministre égyptien. C’était une œuvre de clarification que l’on ne peut faire en réalité que lorsque l’on se déplace et que l’on voit les gens directement. Sinon vous êtes l’otage de la caricature qui est faite par vos adversaires politiques de vous-même dans les médias.
Nous sommes tombés d’accord sur beaucoup de constats. Et d’abord le constat d’une très grande naïveté des gouvernements occidentaux à l’égard du fondamentalisme islamiste, de ses buts, de ses moyens, de ses capacités de propagation. Nous sommes parfaitement tombés d’accord sur les causes du développement du fondamentalisme au niveau international. À savoir l’Irak, la Libye, les choix qui ont été faits, y compris en Syrie dont l’Égypte n’est pourtant pas l’allié le plus naturel c’est le moins que l’on puisse dire. Et puis nous avons discuté avec le grand imam de la nécessaire coopération dans l’avenir entre le ministère des Cultes français et l’autorité d’Al-Azhar intervenant comme autorité indépendante dans le but de faire un audit sur le niveau de prise en main des centres cultuels, mais aussi des centres culturels français par les fondamentalistes islamiques. L’idée n’étant pas d’aller chercher des solutions chez eux, car les solutions c’est à nous de les trouver, mais au moins de savoir de quoi l’on parle et de connaître le niveau de cette imprégnation.

Lire la suiteEntretien exclusif avec Marine Le Pen (Présent 8369)

Anne Hidalgo: le Qatar lutte avec moi contre l’homophobie

05/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Anne Hidalgo remercie le Qatar pour son aide dans la lutte contre l’homophobie… Les homosexuels qataris, dont la pratique est passible de peine de mort, apprécieront… 


#tweetclash : #Hidalgo : Un combat contre l… par Lopinionfr


Lire la suiteAnne Hidalgo: le Qatar lutte avec moi contre l’homophobie

Vente de Rafale au Qatar : le dessous des cartes

Rafale

06/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La vente de Rafale au Qatar, après celle de l’Égypte et de l’Inde, est assurément une bonne nouvelle pour notre avionneur national. Elle le doit aux qualités de l’avion, à quelques belles contreparties financières et industrielles, mais aussi (et surtout) à l’évolution du contexte géopolitique dont a su profiter la France.

Enfin une bonne nouvelle pour François Hollande ! C’est avec son air réjoui des grands jours que notre président a annoncé le 4 mai la vente de 24 avions Rafale au Qatar, pour un montant de 6,3 milliards d’euros. Un contrat qui fait suite à ceux signés avec l’Égypte (24 de ces avions de combat) et l’Inde (36 appareils). La série noire semble donc terminée pour ce bel oiseau, qui reste à la pointe de la technologie et des performances 25 ans après son premier vol de démonstration.

Pourquoi un tel succès après des années de revers sur les marchés internationaux ?
Si la vente de matériel militaire répondait uniquement à des considérations de rapport qualité/prix, le Rafale aurait trouvé preneur depuis longtemps : ce n’est pas le meilleur avion du monde, ni surtout le moins cher, mais il est excellent dans tous les compartiments de combat (supériorité aérienne, attaque au sol, reconnaissance…).

Lire la suiteVente de Rafale au Qatar : le dessous des cartes

Libye et chute de Kadhafi : les véritables causes de la guerre

Documentaire Guerre Contre la Libye

21/04/2015 – MONDE (NOVOpress)
L’équipe de NOVOpress est retombé sur ce documentaire consacré à la préparation de la guerre contre la Libye à l’occasion du fameux “printemps arabe”. Instructif et édifiant, notamment sur le rôle joué par le Qatar, le grand ami de Nicolas Sarkozy.

En 2011, une coalition armée emmenée par la France a attaqué la Libye du colonel Kadhafi. Officiellement, il s’agissait d’intervenir au nom des droits de l’Homme. Mais un document a circulé, stipulant que Total pourrait exploiter 35 % du pétrole libyen en cas de changement de régime. L’accès aux hydrocarbures était-il, au fond, la véritable raison de cette guerre ?

Une reportage à redécouvrir à un moment où l’actualité est dominée par la multiplication des naufrages d’immigrés en Méditerranée. En effet, l’intervention voulue par Nicolas Sarkozy pour mettre fin au régime de Kadhafi a profondément déstabilisé la région en provoquant un développement des départs pour l’Europe.


http://www.dailymotion.com/video/xwwhm3_gaz-et-petrole-guerres-secretes-special-investigation-comment-la-france-a-mene-une-guerre-contre-la_news