Philippe de Villiers : “Nous ne laisserons pas les confineurs du vide massacrer le rêve du Puy du Fou”

Villiers Grand Remplacement

Alors que les parcs zoologiques et les châteaux de la Loire s’apprêtent à rouvrir leurs portes, Philippe de Villiers s’insurge contre la fermeture prolongée du Puy du Fou.
Découvrez des extraits de cet entretien par sur le site de Valeurs actuelles.

Valeurs actuelles. Quelles informations avez-vous sur la réouverture du Puy du Fou ?
Philippe de Villiers. Aucune. Nous ne parvenons pas à obtenir de calendrier. On nous maintient dans un flou cynique mâtiné de mépris. Les autorités baladent le brochet dans l’étang. Il arrive parfois qu’ils nous donnent une date à laquelle ils nous promettent une date pour une visioconférence qui accoucherait d’une date dans l’été. Mais on ne sait pas encore de quelle année ! Nous vivons un supplice chinois. Chaque jour passe sans que nous sachions quoi que ce soit sur la réouverture du Puy du Fou. L’hémorragie est quotidienne, nous perdons un million d’euros par jour. Notre désarroi les indiffère.

Nous ne savons absolument rien malgré les promesses qui nous avaient été faites. Il nous faut trois semaines pour préparer l’ouverture, et nous nous heurtons au mur du silence. Emmanuel Macron nous avait assuré à plusieurs reprises que nous allions rouvrir au début du mois de juin, en même temps que les parcs zoologiques. On ne nous disait pas autre chose du côté de Matignon. Aussi bien à Matignon qu’à l’Elysée, les autorités sanitaires et politiques saluaient le dossier de 50 pages que nous avions envoyé pour présenter nos mesures sanitaires. On nous disait même que notre dossier faisait référence en la matière, et que certaines mesures étaient plus rigoureuses encore que celles du gouvernement ! Il faut dire que nous sommes des professionnels de l’accueil et de la gestion de flux, tous ceux qui sont déjà venus au Puy du Fou le savent parfaitement. L’Elysée l’avait compris. Mais, dans une volte-face stupéfiante qui date du 13 mai, le Premier ministre a refusé que le Puy du Fou rouvre malgré les supplications insistantes de Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’état au Tourisme.

La discrimination dont nous sommes victimes, à l’heure où l’on annonce la réouverture des parcs zoologiques et des châteaux de la Loire, est parfaitement incompréhensible et répond à des logiques illisibles dont le mystère nous échappe. On avance les « dangers du brassage » à cause de la circulation du virus, mais ce problème n’existe pas pour nous. En effet, en juin, nous n’accueillons que des gens de la zone verte, qui sont à moins de 100 kilomètres du Puy du Fou. La Vendée n’a pas connu l’épidémie, elle est le département le plus vert de tous les départements verts et nous sommes au coeur d’une immense zone verte où le Covid s’est fait le plus souvent porté pâle. Nous avons proposé une ouverture progressive qui assure les autorités sanitaires que tout risque de contagion est rendu impossible. Je pose une question : si la carte du gouvernement zones rouges/ zones vertes ne sert à rien, pourquoi amuser la galerie tous les soirs avec la carte à deux couleurs ? Si j’ai bien compris, on interdit le déconfinement dans la zone rouge parce qu’elle est rouge, et on reconfine le confinement dans la zone verte parce qu’elle est verte.

Avez-vous une idée du raisonnement qui conduit le Premier ministre à cette décision ?
Je n’ai pas la réponse. Est-ce parce que notre situation est considérée avec attention par le Président de la République ? Nous avons en tous cas l’impression d’être au coeur d’une querelle qui nous dépasse. Mais il est choquant que le Puy du Fou serve de champ de bataille !

Ce que je vois aujourd’hui, c’est que les animaux exotiques des parcs zoologiques semblent plus importants que les gaulois réfractaires du Puy du Fou qui vivent d’émotions, de poésie et d’amour des patries charnelles… Nous sommes très heureux pour ceux qui vont rouvrir leurs portes, nous souhaiterions simplement être traités de la même manière.

(…)

Dans votre dernier tweet, vous en appelez à la mobilisation générale. Qu’entendez-vous par là ?
Cela veut dire d’abord que tous les Français qui sont attachés au Puy du Fou sont invités à signer la pétition du maire des Herbiers. Nous allons vers un record de signatures qui prépare la deuxième phase, celle de l’action. Précisément, la mobilisation générale suppose un plan stratégique. Comme dirait mon frère, le grand soldat que tous les Français connaissent, un chef de guerre ne livre jamais à l’adversaire ses plans secrets avant le combat. Le moment va venir où le virus ayant confirmé son absence, les Français vont tomber le masque. Ils vont se redresser et sortir de cette situation ubuesque : nos gouvernants nous obligent maintenant à porter des masques alors que c’est de moins en moins nécessaire pour faire oublier qu’ils nous refusaient le droit d’en porter quand c’était absolument nécessaire. Le moment va venir où il faudra sortir de la psychose. Nous ne laisserons pas les goujats chamarrés et les confineurs du vide massacrer le rêve du Puy du Fou. Je me battrai jusqu’à ma mort pour cette oeuvre qui est toute ma vie et celle des Français de tendresse.

Pour lire l’intégralité de cet entretien, c’est ici !

La première pierre du Puy du Fou à Tolède vient d’être posée

21/01/2019 – EUROPE (NOVOpress)
Alors que le Puy du Fou vient de refermer les portes de sa saison 2018, le parc vendéen annonce avoir encore battu son record de fréquentation. Mais les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là !

Le Puy du Fou, deuxième parc le plus fréquenté en France, va créer un autre parc, à Tolède, dédié à l’histoire de l’Espagne.

La première pierre a donc été posée le 16 janvier dernier, en présence du créateur du Puy du Fou, Philippe de Villiers et de son fils Nicolas, le président du Grand Parc.

Un spectacle nocturne est prévu pour 2019 et l’ouverture du parc pour 2020.


[Vidéo] Philippe de Villiers : Puy du Fou, un rêve d’enfance

Philippe de Villiers

29/05/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Philippe de Villiers était l’invité de TV Libertés pour l’anniversaire des 40 ans du Puy du Fou.

Il revient sur cette déraisonnable aventure devenue un projet mondialement connu et admiré. Interrogé par Martial Bild, “le patriarche” du Puy du Fou évoque l’ENA, Giscard, Soljenitsyne, Chirac et Emmanuel Macron.

Il donne la clé du succès de la cinéscénie et du grand parc :

Le Puy du Fou ne propose pas ce que les gens aiment mais ce qu’ils pourraient aimer.


Le Puy du Fou : La cérémonie du Hall of Fame, en images

Philippe de Villiers

24/11/2017 – ÉTATS-UNIS (NOVOpress)
Le mardi 14 novembre dernier, le parc vendéen, à travers son créateur Philippe de Villiers, a reçu une nouvelle récompense mondiale, en seulement 5 ans.
Le fondateur du Puy du Fou était à Orlando (USA) pour la remise du Hall of Fame Award, devant 5 000 invités.

Un prix particulièrement prestigieux puisque Walt Disney a figuré parmi les lauréats. C’est la première fois qu’un Français reçoit cette distinction mondiale.

Voici les images.


Eric Zemmour : « Macron aura du mal à concilier le Puy du Fou et la Silicon Valley »

eric-zemmour

13/06/2017 – FRANCE (NOVOpress) : « Tu as voulu voir la VIe République ? T’as vu la Ve République ! », ricanait ce matin Eric Zemmour sur RTL, en commentant le résultat du premier tour des élections législatives : « La crise de régime annoncée s’est transformée en plébiscite. La Ve république est morte ? Vive la Ve République ! De Gaulle rit de se voir si beau en ce miroir. »

« Sa revanche, poursuit-il, est éclatante sur tous ceux qui crachaient sur sa tombe. Il avait déclaré la guerre aux partis ? Ils ont été exterminés. Il se moquait des hommes politiques, les politichiens comme il disait ? Ils ont été laminés et ils ne pourront pas revenir avec la loi qui interdira le cumul des mandats et qui plafonnera les possibilités de réélection. Il voulait un parlementarisme rationalisé pour que les querelles idéologiques si françaises n’empêchent plus le gouvernement de gouverner : grâce au scrutin majoritaire, le président Macron aura une majorité hégémonique alors que ses partisans n’ont recueilli que 32 % des suffrages, même pas 15 % des inscrits. »

Pour Eric Zemmour,

« Macron joue au petit roi et assume sans états d’âme l’esprit monarchique qui imprègne les institutions. C’est là encore un retour aux sources après que le pays a connu et subi deux rois qui avaient jeté la couronne dans le ruisseau. »

Car « Sarkozy comme Hollande furent deux désacralisateurs, deux déconstructeurs. Le premier au nom de l’argent, le second par un refus très soixante-huitard de toute verticalité. Et le peuple n’a pas aimé, le peuple s’est vengé. Le peuple a laissé faire Macron. »

Mais l’abstention, qui a atteint un sommet ?

« L’abstention fut certes massive mais ce fut une abstention de tolérance. »

Pour Eric Zemmour, le problème n’est pas là. Il est dans le fait que « la Ve République est fondée sur un Etat en majesté, un Etat souverain » et que « les institutions européennes lui ont depuis longtemps coupé les ailes. »

Conclusion :

« Macron aura de plus en plus de mal à être le roi de la France éternelle, et en même temps le patron de la start up nation, à concilier le Puy du Fou et en même temps la Silicon Valley. »

Et puis…

« En France, on aime tellement les rois qu’on montre parfois leur tête au peuple. »

Vendée Globe : Romain Attanasio en course sous la devise de Charette !

romain-attanasio

Charette07/11/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Le skipper Romain Attanasio s’est élancé dans le Vendée Globe en affichant sur son bateau, Famille Mary-Etamine du Lys, la devise du général Charette : « Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais ! »

François Athanase Charette de La Contrie, après avoir participé à la guerre d’Indépendance américaine, devint l’un des chefs de l’Armée catholique et royale en lutte contre la terreur révolutionnaire.

Le Puy du Fou lui consacre d’ailleurs, avec Le Dernier Panache, un spectacle aussi éblouissant que poignant, qui rend un hommage appuyé au peuple vendéen et ne tait rien du « populicide » décrété par la Convention et opéré par les armées révolutionnaires.

Philippe de Villiers : « Le retour de l’anneau est en lui-même un signe »

Minute 2763 Couv

23/03/2016 – PARIS (NOVOpress) : Philippe de Villiers a accordé un long entretien à l’hebdomadaire Minute, qui consacre cette semaine sa couverture à la présentation de l’anneau de Jeanne d’Arc au Puy du Fou, dimanche dernier. Le fondateur du Puy du Fou y déclare notamment :

Le retour de l’anneau est en lui-même un signe, et le moment de ce retour en est un autre, qui conforte le premier. C’est au moment où la France s’effondre sur elle-même, au moment où elle est comme étourdie par son affaissement, que l’anneau revient. Par ailleurs, le fait que l’anneau revienne en France après un séjour anglais de six cents ans souligne que c’est un bout de France qui revient, c’est un peu de Jeanne qui revient chez nous.

Le signe est le suivant : les Bourguignons et les Anglais ne se sont pas contentés de tuer Jeanne comme une sorcière, ils l’ont brûlée. Ils l’ont brûlée pour qu’il n’en reste rien, rien que de la cendre. Pour être plus précis, il est resté son cœur qui a refusé de se consumer. Ce cœur a été mis dans un sac et jeté dans la Seine.

Les anneaux de Jeanne, puisqu’elle en avait deux, lui ont été retirés, au début du procès, et transmis au roi d’Angleterre par le cardinal de Winchester, supérieur hiérarchique de Cauchon, parce qu’il s’agit d’une pièce sacrée et qu’il faut alors éviter à tout prix que naisse en France, autour de cet anneau, un culte à Jeanne.

Cet anneau a, en fait, une double propriété. D’abord, c’est un trésor du patrimoine national, un trésor de l’histoire de France ; c’est le signe d’une épopée toujours vivante dans le cœur de beaucoup de Français. Mais c’est aussi une relique, la seule relique de la sainte à notre connaissance, et donc il doit être reçu et exposé comme une relique.

Si l’anneau avait été acheté par un musée, il aurait été mis dans une vitrine, derrière une vitre blindée, et il aurait connu là une mort glorieuse. Le Puy du Fou va lui rendre une présence vivante. C’est peut-être pour cela que l’anneau a choisi de rentrer au Puy du Fou plutôt que dans tel ou tel musée où les objets meurent pour la deuxième fois.

En fait, l’anneau n’est pas venu pour mourir de surexposition, l’anneau est revenu pour vivre, et le Puy du Fou c’est la culture vivante, c’est l’histoire de France dans le cœur de tous les Puyfolais et par contagion de tous les visiteurs et spectateurs qui viennent chercher là un petit bout de France, un peu de nos grandeurs perdues.

Les Anglais osent réclamer l’anneau de Jeanne d’Arc !

Villiers Puy du Fou

21/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)

Philippe de Villiers l’a révélé dimanche lors de la cérémonie de présentation de l’anneau de Jeanne d’Arc au Puy du Fou : les Anglais réclament la restitution de la relique ! « Il’s too late ! » leur a lancé Villiers. Ci-dessous le discours de Philippe de Villiers, avec sa fin de non-recevoir.

Le retour en France de l’anneau de Jeanne d’Arc en vidéo

Puy du Fou foule

21/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)

Le dimanche 20 mars 2016 restera comme un grand jour, celui où l’anneau de Jeanne d’Arc, de retour en France, a été présenté au peuple français, six siècles après que les Anglais en avaient dépossédé la sainte combattante. La cérémonie, fastueuse et émouvante, a réuni plus de 5 000 personnes au Puy du Fou, en Vendée, grâce auquel cet anneau est rentré en France, parmi lesquelles une centaine d’élèves-officiers de l’école de Saint-Cyr.

Philippe de Villiers : « Jeanne revient comme pour nous dire la France n’est pas morte ! »

05/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Le Puy du Fou vient de reprendre l’anneau de Jeanne d’Arc aux Anglais. Philippe de Villiers raconte le retour symbolique sur notre terre de celle qui « est dans le cœur de tous les Français »…

Découvrez cet entretien audio accordé à Boulevard Voltaire.


L’anneau de Jeanne d’Arc de retour en France !

04/03/2016 – CULTURE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Le 24 février 2016, Maître Trémolet de Villers avertit Philippe de Villiers que l’anneau de Jeanne d’Arc, aux mains des Anglais depuis 1431, est vendu aux enchères par la maison Timeline Auctions de Londres deux jours plus tard. L’évêque Cauchon avait estimé que cet anneau était un moyen de sorcellerie pour la sainte ; l’ayant confisqué, il le vendit au cardinal Henry Beaufort. Cet anneau en laiton, mentionné dans les interrogatoires d’époque, est décoré de trois croix ; on y lit l’inscription « Jhesus Maria ».

Commence alors une course contre la montre afin d’amasser les fonds nécessaires à l’achat de la relique
Contacté par son père, Nicolas de Villiers, directeur du Puy du Fou, décide d’acquérir cet anneau. Il reste 36 heures pour amasser des fonds. La Fondation Puy du Fou Espérance peut fournir 80 000 € ; de nombreux donateurs permettent d’élever le budget à 350 000 €, l’anneau est mis en vente à 19 051 €. Le jour de la vente, les prix s’envolent, les enchères affluent ; tout le monde s’arrache cet anneau qui sera finalement acquis par la Fondation Puy du Fou Espérance pour la somme de 376 833 €.

C’est aujourd’hui que Nicolas de Villiers part chercher de l’autre côté de la Manche le précieux anneau
Une cérémonie officielle sera organisée le 20 mars au Puy du Fou ; et puis, l’anneau sera exposé aux yeux de tous dans un coin dédié du parc. La France récupère ainsi une de ses plus vénérables reliques. Selon Nicolas de Villiers, « Il faut que chacun puisse le voir. N’oublions pas que Jeanne d’Arc est la patronne de la France ».

Crédit photo : Timeline Auctions = l’anneau de Jeanne d’Arc


Découverte d’un village médiéval au Puy du Fou

Découverte d'un village médiéval au Puy du Fou

19/01/2015- LES EPESSES (NOVOpress)
La nouvelle peut paraître surprenante, mais des fouilles archéologiques réalisées sur le site du Puy du Fou, véritable réussite culturelle identitaire populaire, ont mis à jour un village médiéval datant du XV>small>ème>/small> siècle.

Comme nous le précise Le Figaro :

Notre confrère Ouest-France vient de publier une nouvelle sensationnelle. Une fouille archéologique préventive a exhumé les vestiges d’un village médiéval du XV>small>ème>/small> siècle.

Cette découverte ravit Laurent Albert, le directeur, qui voit là un symbole fort pour son parc d’attractions à vocation historique.

(…)

David Jouneau, l’archéologue chargé de la fouille préventive, a décrit sa découverte. L’un des vestiges serait une maison de paysans riches du XV>small>ème>/small> siècle. La bâtisse faisait 200m2/ au sol et avait un étage. Les restes d’un four à pain et d’un système d’évacuation de l’eau sont aussi encore visibles.

Cette trouvaille est une aubaine pour les créateurs du Puy du Fou. Toujours en quête d’authenticité, ils vont pouvoir peut-être proposer une nouvelle attraction: la visite d’un vrai bourg médiéval.

Crédit photo : Puy du Fou via Wikipédia (cc)