Tag Archives: purge

Mercato Purge Polony

I-Média de Jean-Yves Le Gallou : mercato médiatique et purge idéologique

Grand mercato estival dans le PAF, les radios et télévisions remanient leurs équipes. Contrairement aux habitudes, le critère des audiences n’est pas utilisé. Cette année, les journalistes sont virés pour « incompatibilité idéologique » !

Patrick Cohen, le pape de France Inter, fera sa rentrée sur les ondes d’Europe 1. En cadeau,il amène dans ses jupons Daphné Burki, l’animatrice bobo de La Nouvelle Edition sur Canal Plus.

Sort inverse pour Natacha Polony : malgré les très bonnes audiences, Europe 1 a mis fin au contrat de la journaliste qui animait une revue de presse éditorialisée. Un coup dur de plus pour la directrice du comité Orwell après l’arrêt de son émission Polonium.

Le Zapping d’I-Média

Journée mondiale des réfugiés : les médias se sont mis au diapason. Les réfugiés sont des Syriens avec un niveau d’étude important. La réalité est tout autre… les clandestins sont majoritairement des africains, à peine alphabétisés.

L’immigration tue ! Un barrage, dressé par des clandestins, est à l’origine de la mort d’un conducteur sur l’A 16 à proximité de Calais. Les migrants voulaient s’infiltrer des camions pour rejoindre en Angleterre.

Législatives, les caves se rebiffent

Coup de gueule des caves de la politique ! Quand BFM et Midi libre font de la propagande électorale, Gilbert Collard et Nicolas Dupont Aignan montent au créneau et dénoncent en direct le manque de partialité des médias.

Les Tweets d’I-Média

Twitter au service de la bien pensance ? A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés, TV Libertés rediffusait un reportage sur l’épidémie de gale dans les campements de clandestins à Paris. Vérité dérangeante ? Le tweet a été, en parti, censuré par Twitter.

Galaxie médiatique : Bernard Arnault, l’empereur du luxe dans les médias, propriétaire de nombreux médias parmi lesquels les Echos, le Parisien et Radio Classique.

Une émission de TV Libertés

Démission du gouvernement : Valls purge comme au temps de l'URSS - par Gabriel Robin

Démission du gouvernement : Valls purge comme au temps de l’URSS – par Gabriel Robin

26/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Depuis quelques jours les voix discordantes s’élévent contre l’action du president François Hollande, et les orientations prises par le gouvernement dirigé par Manuel Valls.

Cécile Duflot, dans son livre a qualifié Manuel Valls de “mec de gauche qui tient des discours de droite” et François Hollande de “président de personne”, on ne peut lui donner tort mais elle oublie qu’elle est restée deux ans au gouvernement et a été responsable, selon certains experts, de 7.500 pertes d’emplois dans le secteur de la construction (loi ALUR).

Vinrent ensuite les tours de membres du gouvernement ; Benoît Hamon, ministre démissionnaire de l’Education nationale, s’est déclaré pas loin des “frondeurs socialistes”, à la suite d’Arnaud Montebourg, ministre de l’économie, lequel n’a pas hésité à critiquer les orientations générales de son gouvernement, jugeant la politique économique “trop austère” et partiellement (voire totalement) inféodée à celle de la droite allemande. Peut-être fallait-il s’en apercevoir avant, mais la soupe devait être bonne pour la caution souverainiste du gouvernement… Arnaud Montebourg n’est d’ailleurs pas allé au bout de sa critique, car la politique menée est celle de l’Union européenne et non simplement celle de la “droite allemande”. Les choix sont concertés, François Hollande et Manuel Valls se soumettent de bonne grâce aux visées allemandes, tant par idéologie que par habitude.

Le Premier ministre fit déclarer hier, par l’intermédiaire de son entourage qu’“une ligne jaune a été franchie dans la mesure où le ministre de l’Economie ne peut pas s’exprimer dans de telles conditions sur la ligne économique du gouvernement et sur un partenaire comme l’Allemagne”.

Lire la suite