Les Gafam monopolisent la publicité numérique

gafam publicité

Même si Meta (ex Facebook) souffre en bourse, ce sont les GAFAM qui dévorent les presque 8 milliards d’euros de la publicité numérique en France.

Un marché porteur

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, en 2013 la « publicité digitale » en France représentait 2,5 milliards d’euros, malgré un léger fléchissement de la croissance en 2020 (plus 4%) et avec une progression de 24% en 2021, le marché à triplé de valeur en 8 ans pour représenter 7,7 milliards d’euros en 2021 (source Udecam). On prévoit 9 milliards pour 2022.

Le GAM des Gafam

Le GAM c’est Google, Amazon, Meta qui confisquent 67% du marché, laissant des miettes aux autres intervenants. Le retail media (les produits publicitaires sur les sites des grandes plateformes marchandes, pratique à laquelle nous avons consacré un dossier numérique réservé à nos donateurs) a progressé de 56% en un an.

Google à lui tout seul c’est 40% du marché de la publicité digitale en France. On comprend les aumônes qu’ils font à la presse écrite de temps en temps. Mieux ou plutôt pire, Google et l’AFP s’allient pour créer « Objectif Désintox » pour instaurer une sorte de « monopole de la vérité ». Avec plus de 3 milliards de revenus annuels en France sur le seul marché de la publicité en ligne, Google peut bien dépenser quelques millions en faveur de la censure…

Texte repris du site OJIM