« Pacte de responsabilité » et chômage : l’enfumage, c’est maintenant

« Pacte de responsabilité » et chômage : l’enfumage, c’est maintenant

01/03/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Alors que les chiffres catastrophiques du chômage sont tombés mercredi, les négociations entre partenaires sociaux pour le « pacte de responsabilité » ont débuté hier.

Le ministère du Travail l’annonçait mercredi : le nombre de demandeurs d’emplois de la catégorie A, c’est‑à‑dire sans aucune activité, a continué de grimper en janvier, avec 8.900 nouveaux inscrits à Pôle emploi, portant leur nombre au niveau record de 3.316.000. En incluant les chômeurs des catégories B et C, c’est‑à‑dire ayant eu une activité réduite (+23.600 en janvier), on recense 4.920.000 demandeurs d’emploi à la fin du mois dernier. Du jamais vu. Et si l’on inclut les départements d’Outre‑mer, on arrive à un total de 5.229.000 demandeurs d’emplois. Il s’agit naturellement des chiffres officiels, après traitement statistique idoine !

Le gouvernement en est réduit aux formules incantatoires
Invité de l’émission « Questions d’info » sur LCP, le ministre du Travail Michel Sapin (à gauche sur la photo, avec Jérôme Cahuzac) a pris acte de l’échec du gouvernement. « Tant que ça ne recule pas, c’est que ça ne va pas », a‑t‑il proféré, ajoutant dans la même veine : « On ne peut pas accepter de vivre avec un pays où il y a plus de trois millions de chômeurs (nota bene, monsieur le ministre : c’est “plus de cinq millions” que vous auriez dû dire). Donc, il faut faire reculer (sic) ». Quant au Premier ministre, Jean‑Marc Ayrault, il a estimé : « Qu’il faut encore persévérer sans faiblir pour faire reculer durablement le chômage dans notre pays ». Belle enfilée de lieux communs…

Lire la suite« Pacte de responsabilité » et chômage : l’enfumage, c’est maintenant

Chômage : la « stabilisation » enregistrée en mai est très relative

Chômage : la « stabilisation » enregistrée en mai est très relative

28/06/2013 – 16H00
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Avec seulement 100 demandeurs d’emploi de catégorie A de plus en métropole – 1.500 si l’on compte l’Outre-mer – au mois de mai dernier, le chômage semble marquer le pas. Semble, car en réalité Pôle emploi a multiplié, comme jamais auparavant, les radiations de chômeurs inscrits. Une façon pour le gouvernement d’améliorer les chiffres qui ne trompe personne.

Lire la suiteChômage : la « stabilisation » enregistrée en mai est très relative

Plus haut niveau historique du chômage en France

Plus haut niveau historique du chômage en France

27/04/2013 – 10h30
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Selon les chiffres du gouvernement français publiés ce jeudi, le nombre de chômeurs en catégorie A, c’est-à-dire n’ayant eu aucune activité au mois de mars s’établit à 3.224.000. Le précédent « record » en la matière, 3.195.000 de janvier 1997, est donc battu. En incluant les demandeurs d’emploi ayant eu une activité réduite, le nombre d’inscrits à Pôle emploi en métropole atteint 4.740.000 (soit une hausse de 34.400 en mars), un autre record. Cette flambée entérine un 23e mois de hausse consécutive.

Lire la suitePlus haut niveau historique du chômage en France

Moins de chômeurs, c’est possible grâce à l’UMP ?

Moins de chômeurs, c’est possible grâce à l’UMP ?

Jean-François Copé : à la tête d’une armée mexicaine ?

16/02/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Miracle, contrairement aux attentes, en décembre 2012, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi n’a progressé que de 300 en catégorie A, alors que la tendance était à + 30.000 par mois depuis un an. « Cette stabilité est appréciable », a commenté Michel Sapin, ministre du Travail. Tout en demeurant prudent : « Pour autant, elle ne marque pas une inversion de la tendance à la hausse observée depuis 2008. » (Le Figaro Economie, 26-27/01/2013).

Effectivement, le ministre n’a aucune raison d’afficher une quelconque satisfaction. En effet, si on prend en compte les chômeurs en activité réduite (qui travaillent plus ou moins de 78 heures par mois), non seulement le nombre d’inscrits progresse de 10.200 en décembre 2012, mais il frôle désormais les 4,63 millions en France métropolitaine.

Lire la suiteMoins de chômeurs, c’est possible grâce à l’UMP ?

Suicide en pôle position, ou les deux violences

Suicide en pole position, ou les deux violences

15/02/2013 – 18h30
NANTES (NOVOpress) — « Aujourd’hui, je vais me brûler à Pôle Emploi » avait déclaré cet ouvrier chaudronnier de 43 ans, avant de passer à l’acte mercredi 13 février en mi-journée devant une agence de Nantes.

« Ce qui s’est passé ici est exemplaire »

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a fait part de sa “préoccupation” après le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui avait manifesté sa “très forte émotion”. Le ministre du Travail et de l’Emploi, Michel Sapin, a de son côté estimé que tout avait été fait pour empêcher cette tragédie : « tout a été fait, ce qui s’est passé ici est exemplaire ».

Lire la suiteSuicide en pôle position, ou les deux violences

Nantes : un chômeur en fin de droits s’immole par le feu devant l’agence Pôle Emploi

Nantes : un chômeur en fin de droits s’immole par le feu devant l’agence Pôle Emploi

13/02/2013 – 20h30
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Un chômeur en fin de droit d’indemnisation, âgé de 43 ans, a mis fin à ses jours aujourd’hui à Nantes en s’immolant par le feu devant l’agence Pôle Emploi dont il dépendait. Un drame qui pose une fois de plus le problème du traitement des conséquences du chômage et de l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

Lire la suiteNantes : un chômeur en fin de droits s’immole par le feu devant l’agence Pôle Emploi

France : nouvelle explosion du chômage en septembre

France : nouvelle explosion du chômage en septembre

Michel Sapin, ministre du Travail, en compagnie de François Hollande. Crédit : Parti socialiste via Flickr (cc)

25/10/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress Breizh) — Pour le 17ème mois consécutif le chômage a progressé en France. Un record qui souligne l’impuissance du Gouvernement à enrayer un phénomène qu’il semble bien en peine de maîtriser.

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a augmenté en septembre de 46.900 (+ 1,6 %), pour atteindre 3.057.900. Une fois de plus on note une hausse particulièrement marquée chez les seniors (+ 2,3 % sur un mois) et chez les jeunes (+ 2,2 %).

Lire la suiteFrance : nouvelle explosion du chômage en septembre

[Exclusif] Alors que le chômage explose, Pôle emploi collabore à un programme européen visant à favoriser les migrations en provenance d’Afrique du Nord

[Exclusif] Alors que le chômage explose, Pôle emploi collabore à un programme européen visant à favoriser les migrations en provenance d’Afrique du Nord

03/04/2012 – 15h00
RENNES (NOVOpress Breizh) –
Alors que le chômage atteint aujourd’hui en France des taux records, Pôle emploi s’apprête à mettre en place le « projet TEAM », un programme européen visant à « améliorer et faciliter »  pendant deux ans la gestion des migrations de main d’œuvre vers l’Europe – en particulier vers la France – en provenance d’Afrique du Nord. Un projet que Nicolas Sarkozy se garde bien d’évoquer.

Ancien patron de l’Inspection générale des finances, Jean Bassères a pris ses fonctions à la tête de Pôle emploi depuis 3 mois, où il a succédé à Christian Charpy. Quand il était le patron de Pôle emploi, ce dernier avait commencé à mettre en place, conformément aux souhaits du Medef, une politique ouvertement mondialiste favorisant la « diversité » et la discrimination positive au détriment des salariés « de souche », et ce alors que le nombre des chômeurs français connaissait une augmentation sans précédent.

Interrogé dans Actions, le magazine de Pôle emploi, Jean Bassères  – qui déclarait il y a peu « ne pas avoir une connaissance approfondie »  de sa nouvelle affectation – multiplie lieux communs et déclarations lénifiantes : « Notre mission est plus essentielle que jamais,…nous allons écrire une nouvelle page,…nous devons profiter de l’expérience de chacun, …l’engagement de tous est nécessaire,… nous devons nous projeter dans l’avenir avec confiance…, nous allons définir un nouveau contrat social. »

En réalité le nouveau responsable de Pôle emploi entend bien  poursuivre  la politique initiée par Christian Charpy. Pour preuve, Pôle emploi vient de prendre en charge le projet TEAM (« Techniques Educatives, Accompagnement et Médiation ») « pour faciliter les migrations professionnelles ». De quoi s’agit-il en réalité?

Ce projet – en grande  partie financé par l’Union européenne –  vise à « améliorer et faciliter  pendant deux ans la gestion des migrations de main d’œuvre vers l’Europe – et en particulier la France – de cinq pays d’Afrique du nord : Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, et Egypte». Seule la Libye manque à l’appel. Mais comme on le sait ce pays rencontre  actuellement quelques « problèmes ».

Répondant à des enjeux clairement géopolitiques, ce programme se veut « un élément de réponse aux évolutions probables concernant la mobilité internationale, car les flux migratoires en provenance d’Afrique du Nord demeureront importants (sic). » Le chef de projet à Pôle emploi, M. Sadiki, n’en attend rien moins qu’une « gestion efficace de la mobilité internationale de main d’œuvre en renforçant  les systèmes de prospection à l’étranger et les parcours migratoires pilotes ». Les résultats de ces actions seront bien sûr « présentés à la Commission européenne. »

Cette nouvelle mesure prise par Bruxelles, et que la France entend appliquer, intervient au moment où le taux de chômage de la zone euro a atteint, selon l’Office européen des statistiques Eurostat, son plus haut niveau depuis quinze ans, avec 17,13 millions de personnes, soit 10,8 % de la population active. La France compte pour sa part 4,278 millions de chômeurs au 1er mars 2012.

« Ce projet doit-il être une priorité pour Pôle emploi ? » s’interroge un cadre de cet organisme, qui précise « lors de sa création en 2008, Christine Lagarde avait  prévu que chaque agent aurait en charge la  gestion d’un “portefeuille” de 60 chômeurs. Or la moyenne est aujourd’hui de près de 150, atteignant même le chiffre de 250 dans certaines agences. Parallèlement, le gouvernement a baissé de 12 % pour 2012 le budget de la mission emploi. Les demandeurs d’emploi ont du souci à se faire. »

En campagne pour sa réélection, Nicolas Sarkozy ne cesse de répéter depuis quelque temps qu’il entend réduire l’immigration, n’hésitant pas à se poser en défenseur d’un modèle social français qui, selon ses propres dires, ne « résisterait pas » à un afflux d’étrangers. « Il y a un moment où nous devons dire par souci de l’équilibre de nos comptes sociaux […] que nous ne pouvons pas accueillir tout le monde », a-t-il ainsi déclaré dans les Yvelines le 28 février dernier. Un thème qu’il développe depuis avec une constance et une assurance à la hauteur de son bilan – en matière d’immigration son quinquennat aura produit un solde positif d’immigrés évalué, selon les sources, entre un et deux millions de personnes.

Apparemment  l’ambition affichée par  Pôle emploi de collaborer au projet bruxellois visant à assurer une « gestion efficace de la mobilité internationale de main d’œuvre en renforçant  les systèmes de prospection à l’étranger et les parcours migratoires pilotes » n’a pas semblé jusqu’à présent déranger outre mesure le Président de la République. Il est vrai qu’en matière de double langage l’homme est un expert confirmé.

Crédit photo : Matti Mattila, via Flickr, licence CC

[Exclusif] Pôle emploi : sur le départ, Christian Charpy signe la « Charte de la diversité »

Pôle emploi : sur le départ, Christian Charpy signe la « Charte de la diversité »

19/11/2011 – 16h15
PARIS (NOVOpress Breizh) – Sur le départ – il quitte ses fonctions le 19 décembre prochain – Christian Charpy, le patron de Pôle emploi s’est empressé de signer, pour le compte de l’établissement public, la « Charte de la diversité ». La nouvelle a aussitôt été communiquée par courriel à tous les employés de Pôle emploi. NOVOpress Breizh publie, en exclusivité, ce document.

[box class=”info”] De : CHARPY Christian (Directeur Général)

Envoyé : jeudi 17 novembre 2011 09:34

Objet : Signature de la Charte de la Diversité

Importance : Haute !!!

Madame, Monsieur,

La Charte de la diversité a été signée par Pôle Emploi. Elle a pour objet de témoigner de notre engagement en faveur de la diversité.

En vertu de cette Charte, Pôle emploi s’engage à :

– Sensibiliser et former les dirigeants et collaborateurs impliqués dans le recrutement, la formation et la gestion des carrières aux enjeux de la non-discrimination et de la diversité.

– Respecter et promouvoir l’application du principe de non-discrimination sous toutes ses formes et dans toutes les étapes de gestion des ressources humaines que sont notamment l’embauche, la formation, l’avancement ou la promotion professionnelle des collaborateurs.

– Chercher à refléter la diversité de la société française et notamment sa diversité culturelle et ethnique dans notre effectif, aux différents niveaux de qualification.

– Communiquer auprès de l’ensemble des collaborateurs notre engagement en faveur de la non-discrimination et de la diversité, et informer sur les résultats pratiques de cet engagement.

– Faire de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique de diversité un objet de dialogue avec les représentants des personnels.

– Inclure dans le rapport annuel un chapitre descriptif de notre engagement de non-discrimination et de diversité : les actions mises en œuvre, les pratiques et les résultats.

Cordialement,

Christian Charpy [/box]

 

Dans le cadre du Grand remplacement

Christian Charpy : la "diversité" à tout prix

Partant du postulat que « à compétences et expériences identiques, un homme aux nom et prénom de souche française, blanc de peau et dont l’apparence physique ne présente pas de traits particulièrement disgracieux, a davantage de chance d’être convoqué à un entretien d’embauche », la Charte de la diversité – lancée fin 2004 par Claude Bébéar et Yazid Sabeg – exprime, selon ses auteurs « la volonté d’agir des entreprises pour mieux refléter, dans leurs effectifs, la diversité de la population française. »
Autrement dit de promouvoir, au sein des entreprises, la substitution de la population de souche par celles issues de l’immigration extra-européenne, dans le cadre de ce que Renaud Camus a appelé « le Grand Remplacement ». A ce jour 3.382 entreprises auraient signé la Charte.

Directeur général de Pôle emploi depuis sa création en 2008, Christian Charpy quittera ses fonctions le 19 décembre prochain, Xavier Bertrand n’ayant pas souhaité renouveler son mandat. Début 2009, le Canard enchaîné avait révélé que Charpy avait bénéficié d’une augmentation de salaire de 20%, soit 275.000 Euros bruts par an.

De nombreux rapports ont mis en évidence la gestion calamiteuse de Pôle emploi, incapable de faire face aux problèmes liés à la montée du chômage. Christian Charpy sera remplacé par Jean Bassères, 51 ans, énarque, actuellement chef du service de l’Inspection générale des finances. Entre 1990 et 1992 le futur patron de Pôle emploi a travaillé auprès de différents ministres socialistes . La promotion de la « diversité » ne devrait pas être remise en cause.

[Tribune] Pôle emploi : inefficacité, désinformation et préférence à la « diversité »

Pôle emploi : inefficacité, désinformation et promotion de la « diversité »

Alors que le chômage progresse et que quatre rapports mettent en cause son fonctionnement, Pôle emploi, conformément aux directives gouvernementales, s’efforce de mettre en place la « diversité » au sein des entreprises. Mettant ainsi en application les orientations données par Nicolas Sarkozy.

Pas moins de quatre rapports viennent d’être publiés sur Pôle emploi, mettant en cause le fonctionnement de cet établissement public issu de la fusion entre l’ANPE et les Assedic. Le Sénat, l’Inspection générale des finances, le Conseil économique et social et le Centre d’analyse stratégique soulignent en effet que Pôle emploi assure mal sa fonction de service public, la montée du chômage n’expliquant pas tout et l’accompagnement des demandeurs d’emploi demeurant insuffisant ou inefficace.

Camoufler la réalité du chômage

Le rapport d’activité 2010 de Pôle emploi était pourtant très optimiste en constatant « une notable amélioration de l’activité » alors que celle-ci se traduisait par une augmentation du déficit et une hausse du nombre des demandeurs d’emploi indemnisés.

« Nous sommes dans une situation de croissance … le taux de chômage recule ». Pour tenter de faire croire que la situation s’améliore, Xavier Bertrand, ministre du Travail, annonce chaque mois des contre-vérités et travestit la réalité des chiffres. De son côté, Christian Charpy, directeur de Pôle emploi, affirme que « la stabilisation du chômage en 2011-2012 semble raisonnable » ajoutant « le chômage n’atteindra pas le niveau qui était le sien avant l’entrée en récession début 2008 ». Prudent il fait toutefois observer que « les inscriptions à Pôle emploi ne sont pas indépendantes de la conjoncture ».

Pour faire baisser artificiellement les chiffres du chômage – échéance présidentielle oblige – le Gouvernement est prêt à tout. Après avoir inventé la « convention de reclassement personnalisé » (CRP) puis le « contrat de transition professionnelle » (CTP), voici le « contrat de sécurisation professionnelle » (CSP) qui va transformer ses bénéficiaires – licenciés économiques ayant même une faible ancienneté – en « stagiaires de la formation professionnelle » qui eux aussi ne rentreront pas dans les statistiques… pendant un an, s’ils ne retrouvent pas de travail avant.

Recruter dans la « diversité »

Les efforts de placement de Pôle emploi sont avant tout ciblés vers des « publics » et des « clients » résidant en « zones urbaines sensibles » (ZUS) et « zones franches urbaines » (ZFU), en d’autres termes les fameux « quartiers sensibles ». Pour cela Pôle emploi mise systématiquement sur des « méthodes de recrutement par simulation » n’excluant personne, quasi imposées aux entreprises, sortant des critères habituels de sélectivité comme l’expérience et le diplôme mais jugées « non discriminatoires et équitables » ou le CV anonyme, particulièrement mis en avant par le Pôle emploi de Nantes, dont on vient de s’apercevoir qu’il avait des effets contraires à l’objectif recherché. Des méthodes agréées par la défunte HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), qui avait signé dès février 2007 une convention de coopération avec l’ANPE.

Mais comme cela ne suffit pas, Pôle emploi, « engagé depuis longtemps dans la prévention des discriminations à l’embauche et la promotion de la diversité » met en œuvre d’autres outils pour atteindre ces objectifs.

Laurence Parisot : "Restons un pays ouvert, qui accueille de nouvelles cultures et profite du métissage "

Des conventions de partenariat ont ainsi été signées avec de grandes entreprises comme PSA, les grandes banques et les fédérations professionnelles adhérant au Medef, pour l’embauche prioritaire de publics « divers » comme les « jeunes » résidant en ZUS. Conformément au discours de Laurence Parisot, la patronne du Medef, (« Restons un pays ouvert, qui accueille de nouvelles cultures et profite du métissage »), les grandes entreprises sont ainsi incitées à signer la « charte de la diversité » pour démontrer leur « engagement responsable » et « augmenter leur performance économique » (sic). Trente d’entre elles l’ont fait dans la région administrative Bretagne, et cinq fois plus dans celle des Pays dela Loire.

C’est dans ce sens, par exemple, que le groupe Lucien Barrière, hôtellerie de grand luxe, implanté en Bretagne à La Baule et à Dinard, vient de signer un accord avec Pôle emploi. Les clients de ces palaces seront désormais servis par du personnel principalement « issu de la diversité ».

Chard - Ascenseur socialCette politique – qui constitue en réalité une discrimination négative à l’encontre des salariés d’origine européenne – est en tout point conforme à la volonté exprimée par Nicolas Sarkozy qui, le 17 décembre 2008 au colloque « Egalité des chances et diversité » à Palaiseau, déclarait (voir vidéo) sans ambages : « Nous devons relever le défi du métissage… C’est une obligation, c’est un impératif, on ne peut pas faire autrement… Nous devons changer partout en même temps, dans l’entreprise, dans les administrations, à l’éducation… et on va se mettre des obligations de résultat. Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra alors que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore. » On y vient.

[box] Crédit photos : “Pole emploi Lyon”, Lulu97417, licence CC  – “Laurence Parisot at the MEDEF headquarter” Nicolas Vanbremeersch, licence CC. [/box]

CV anonyme : le fiasco confirmé par un rapport officiel

CV anonyme : le fiasco confirmé par un rapport officiel

19/08/11 – 14h15
PARIS (NOVOpress)
– Le CV anonyme, gadget démagogique destiné prétendument à lutter contre de supposées « discriminations » à l’embauche, est aujourd’hui lourdement épinglé dans un rapport remis par le pôle Emploi et validé par Yazid Sabeg, le commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances, pourtant originellement favorable à cette mesure.

Le bilan réalisé par le Pôle Emploi est tellement accablant que le CV anonyme ne devrait pas être rendu obligatoire, contrairement à ce que prévoit une loi de 2006.

Pôle Emploi a en effet expérimenté le CV anonyme auprès de 1 000 entreprises de 50 salariés ou plus dans huit départements (Nord, Bas-Rhin, Seine-Saint-Denis, Paris, Hauts-de-Seine, Loire-Atlantique, Rhône, Bouches-du-Rhône) entre novembre 2009 et novembre 2010. L’étude portait sur des recrutements en CDI ou en CDD d’au moins trois mois

Si l’enquête affirme que « le CV anonyme agit contre la tendance des recruteurs à privilégier des candidats du même genre qu’eux », elle conclut « qu’il n’a pas d’effet détectable sur les chances d’accès à l’emploi » et son impact sur la réduction des discriminations est « en moyenne neutre ou négatif ».

Cerise sur le gâteau, selon l’organisme public, les candidats issus de l’immigration et/ou résidents de Zone urbaine sensible (ZUS) ou bénéficiares de Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) seraient même plus lésés par le CV anonyme que lorsqu’ils donnent ouvertement leur état-civil.

Préférence étrangère à Pôle emploi : arabe exigé en coiffure à Bollène [audio]

Préférence étrangère à pôle emploi : arabe exigé pour un salon de coiffure à Bollène

Pôle emploi continue de diffuser des annonces communautaires. En témoigne (image ci-dessous) cette annonce réactualisée le 6 juillet et émise par un salon de coiffure à Bollène qui recherche un employé parlant l’arabe obligatoirement.

Ci-dessous l’entretien avec Pôle emploi à propos de cette annonce.

[MEDIA not found]

Préférence étrangère à Pôle emploi : arabe exigé en coiffure à Bollène