28/04/2014 - PARIS (NOVOpress) Si l’on devait reconnaître un caractère rassembleur au Premier ministre, ce serait sa capacité à dépasser les clivages partisans par le rejet dont il est l’objet. Alors qu’il s’en revient du Vatican, où il a été conspué par les pèlerins...