Monsieur le président, que faites-vous de tous les citoyens lambda ?, par Philippe Bilger

On sait bien que de ma part l’évocation des citoyens lambda n’a rien à voir avec une quelconque dérision.

Ce sont ceux qu’on ne fait pas venir à la télévision pour proférer des absurdités comme Camélia Jordana le 23 mai.

C’est la multitude de ceux, monsieur le président, qui n’ont pas votre numéro de portable ou qui ne connaissent pas Patrick Sébastien pour qu’il vous transmette des messages.

C’est la masse des citoyens qui font silence et qui ne sont pas dans la lumière. Pardon d’user de ce terme qui fait mal aux esprits et aux oreilles distingués : c’est le peuple anonyme qu’à l’évidence vous n’écoutez pas.

Je ne crois pas une seconde que vous ayez peur, pour l’élection de 2022, de la candidature d’histrions talentueux ou non comme par exemple Cyril Hanouna ou Jean-Marie Bigard.

Vous seriez plus inquiet de l’irruption dans le champ présidentiel d’un Eric Zemmour mais j’espère que celui-ci aura la sagesse de considérer que son succès légitime provient davantage de la liberté et de la lucidité de sa pensée décapante dans un monde qui se cache souvent le réel, que de l’envie de le voir à l’Elysée, charge pour laquelle à mon sens il ne serait pas fait.

Vous seriez beaucoup plus préoccupé sur le plan politique si l’un des frères de Villiers décidait de se présenter avec cette chance cependant pour vous que Philippe, souverainiste, serait partiellement sur le terrain du RN et que Pierre a toujours dénié avoir des ambitions de ce type.

Monsieur le président, on pouvait croire qu’après les revendications multiformes des Gilets jaunes – “plus qu’une émeute, moins qu’une révolution” -, votre refus de dialoguer tout de suite avec eux mais votre prise de conscience apparente plus tard, vous aviez tout compris. Compris que le peuple existait, que le clinquant de la politique non seulement ne l’intéressait pas mais qu’il le méprisait et qu’en définitive il préférait une action obscure mais solidaire et efficace plutôt que les jeux classiques d’Un Etat cultivant l’entre-soi.

Mais comment ne pas être déçu quand on constate que vous êtes tombé dans une posture qui donne du pouvoir une étrange image ? Certes je suppose que le pouvoir, sorti de votre orbite directe, continue à peu près à fonctionner de manière cohérente sous l’autorité d’un Premier ministre dont je devine au mieux la patience, au pire l’irritation. Qui fait preuve d’une modestie et d’un pragmatisme qu’il serait honteux d’oublier, pour charger sa barque, au moment du règlement des comptes.

Mais de votre part quelle surprenante peopolisation de la politique ! Celle-ci est-elle réservée aux gens connus ?

Le Puy du Fou et sa réouverture nécessaire devaient-ils être abordés par un quatuor: le Premier ministre, Villiers père et fils et vous-même avec cet enseignement supplémentaire que pour vous donner le beau rôle, celui qui dit oui, vous n’hésitez pas à perturber le fonctionnement institutionnel et à battre en brèche la loi comme, paraît-il, Edouard Philippe vous l’aurait reproché (Le Figaro).

Pire, parce que Jean-Marie Bigard a poussé un “coup de gueule” en faveur de la “libération” des bars et restaurants, vous prenez la peine de téléphoner à ce monsieur parce que vous avez été informé par Patrick Sébastien de sa charge. Mais où se trouve-t-on ? Dans quel pays, dans quelle démocratie ? Les décisions passent par des personnalités qui n’ont que l’avantage d’être médiatiquement promues et de faire du bruit ? La République résistera-t-elle à ce double jeu, à ce je double où le Premier ministre tente de maintenir une normalité dans l’élaboration et la mise en oeuvre des décisions et où vous vous plaisez à la subvertir ?

Pour lire la suite, c’est ici !

La chanteuse Rihanna croit en l’existence des races

La chanteuse Rihanna croit en l’existence des races

20/12/11 – 18h00
PARIS (NOVOpress)
– La star barbadienne Rihanna a fait une déclaration fracassante au magazine néerlandais « Jackie », en proclamant qu’elle appartenait à la race noire. Le magazine l’avait qualifié dans ses colonnes de «The Ultimate NiggaBitch», comprendre «la salope nègre par excellence».

L’expression particulièrement vulgaire illustrait un article sensé présenter le « look » de la chanteuse et expliquer comment s’habiller comme elle.

«Rihanna, la gentille fille devenue rebelle, est la salope nègre par excellence et le montre avec joie, ce qui pour elle signifie : tout ce qui est porté peut être retiré», pouvait-on notamment lire dans l’article racoleur qui voulait surfer sur l’image sulfureuse et provocatrice de la star.

Mais multiplier les clips « hots » (certains ayant même été censurés dans plusieurs pays) et jouer avec la provocation ne signifie pas que l’on tolère que d’autres se permettent de pareils écarts de langage et l’article néerlandais a donc suscité de très vives et courroucées réactions, plus axées d’ailleurs sur l’emploi du terme « Nigga » que « Bitch ».

La rédactrice en chef du magazine incriminé a donc présenté ses excuses sur Facebook, s’attirant la réponse suivante de Rihanna, affirmant son appartenance raciale et la conscience de celle-ci : «Avec tout le respect que je vous dois, et de la part de ma race, j’ai deux mots à vous dire… FUCK YOU».

Une certitude en tout cas dans cette affaire, l’élégance et la distinction, elles, transcendent indiscutablement les « races ».

Crédit photo : lillkeriri/Flickr sous licence Creative Common

Quand Arnaud Lagardère fait rire le web [vidéo]

Quand Arnaud Lagardère fait rire le web [vidéo]

21/07/2011 – 06h00
PARIS (NOVOpress) — Parfois, bien peu de choses suffisent sur internet pour vous donner une célébrité malheureuse dont les bénéficiaires se passeraient volontiers. C’est ce qui est arrivé au millionnaire et chef d’entreprise Arnaud Lagardère et à sa nouvelle compagne Jade Foret, à partir d’une vidéo tournée pendant un “shooting” : soucieux de mettre en scène leur nouvelle idylle pour le périodique belge Soir Magazine, les tourtereaux ont gratifié malgré eux les internautes d’une vidéo insolite, qui est en train de faire le tour de la planète et suscite les commentaires peu affables des journalistes comme des internautes. Nous laissons le soin aux lecteurs de Novopress d’en juger par eux-mêmes…

[youtube width=500]JQ3aQUBoFPs[/youtube]