Des gays dansent nus en place publique autour d’une effigie du Pape François en train de brûler [vidéo]

Des gays dansent nus en place publique autour d'une effigie du Pape François en train de brûler [vidéo]

05/12/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress)  – Après l’incroyable agression de catholiques par des activistes gays devant la cathédrale Saint-Jean Baptiste de la ville de San Juan (voir notre article “Argentine : des catholiques défendent leur cathédrale face à des activistes gays” ), une autre affaire de christianophobie vient de se dérouler en Argentine.

En effet, des militants LGBT hystériques ont, cette fois-ci, décidé de danser nus autour d’une effigie du Pape François en train de brûler…

Cette vidéo amateur – de mauvaise qualité – révèle toutefois le niveau de haine et d’intolérance chez ces militants anti-religieux.

Calice fait du bois d’une embarcation d’immigrés illégaux pour la messe du pape à Lampedusa

Calice fait du bois d'une embarcation d'immigrés illégaux pour la messe du pape à Lampedusa

08/07/2013 – 15h20
LAMPEDUSA (NOVOpress) –
C’est l’ile de Lampedusa (Italie) que le nouveau pape François a choisi pour sa première visite officielle hors de Rome, effectuée ce matin. Il y a célébré une messe au cours de laquelle il a utilisé un calice sculpté avec du bois provenant d’une embarcation employée par les immigrés illégaux pour s’introduire sur l’ile.

L’ile de Lampedusa est un important, et très symbolique, point d’entrée d’immigrés illégaux, pour le grand remplacement de la population européenne par des populations extra-européennes.

Lire la suiteCalice fait du bois d’une embarcation d’immigrés illégaux pour la messe du pape à Lampedusa

Le pape François rappelle le martyre des chrétiens en terre d’islam

Le pape François rappelle le martyre des chrétiens en terre d’islam

17/04/2013 – 14h00
ROME (NOVOpress) –
Après avoir prié « tout particulièrement pour les chrétiens qui souffrent de persécutions dans beaucoup de pays », dimanche dernier, le pape François a affirmé lundi qu’il y a davantage de martyrs chrétiens aujourd’hui que dans les premiers siècles de l’Eglise. « Le temps des martyrs n’est pas fini. Nous pouvons même dire que l’Eglise a plus de martyrs que dans ses premiers siècles d’existence. L’Eglise a tant d’hommes et de femmes qui sont calomniés, qui sont persécutés, qui sont massacrés par haine de Jésus : l’un est assassiné parce qu’il enseigne le catéchisme, un autre parce qu’il porte la Croix. Dans tant de pays, on les calomnie, on les persécute, ce sont nos frères et soeurs qui souffrent en ce temps des martyrs », a rappelé le chef des catholiques.

Comme nous le rappelions en janvier dernier, les chrétiens de toutes confessions sont les croyants les plus persécutés dans le monde. Les pays musulmans arrivent en tête de ce triste palmarès de la persécution antichrétienne. Sans oublier les attaques hindouistes à l’égard de la minorité chrétienne en Inde.

Crédit photo : jlwo via Flickr (cc).

[Tribune libre] Nouveau pape : l’ordinariat pour les anglicans remis en cause ?

Nouveau pape : l’ordinariat pour les anglicans remis en cause ?

Photo ci-dessus : le cardinal Jorge Mario Bergoglio en 2008. Devenu le pape François en 2013.

16/03/2013 – 10h00
BUENOS AIRES (NOVOpress) –
Depuis l’élection au trône de Pierre – comme on disait jadis –, du pape François (tout court), forums et blogues traditionalistes discutent beaucoup de l’attitude qu’avait prise le cardinal Bergoglio, en qualité d’archevêque de Buenos Aires, après le motu proprio Summorum Pontificum de 2007 sur la messe traditionnelle. Il semble indéniable que le texte ne fut pas appliqué à Buenos Aires conformément à l’intention du législateur : célébration un dimanche par mois seulement, dans des conditions très défavorables, d’un hybride de la messe traditionnelle et de la nouvelle, jusqu’à ce que les fidèles se lassent et que « l’expérience » soit abandonnée.

Lire la suite[Tribune libre] Nouveau pape : l’ordinariat pour les anglicans remis en cause ?

Nouveau pape François : bonne ou mauvaise nouvelle pour la théologie de la libération ?

Nouveau pape François : bonne ou mauvaise nouvelle pour la théologie de la libération ?

15/03/2013 – 10h00
ROME (NOVOpress) – Dans un style stalinien, Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, s’est attaqué dès mercredi au nouveau pape François. L’élection de Jorge Mario Berloglio ne serait pas « une bonne nouvelle pour les progressistes du monde chrétien ni pour la révolution citoyenne en Amérique du sud. Silencieux sous la dictature militaire puis à l’heure des jugements des militaires criminels (…), hostile aux prêtres progressistes, le nouveau chef de l’église catholique devra prouver qu’il n’a pas été élu pour déstabiliser les régimes progressistes de l’Amérique latine ni pour poursuivre les persécutions contre la théologie de la libération », tempête Jean-Luc Mélenchon. Quand l’Argentine était gouvernée par la junte militaire (1976-1983), Jorge Bergoglio ne semble pas avoir voulu en effet que le mouvement jésuite argentin devienne une pétaudière gauchiste sous l’égide de la théologie de la libération. D’où la diatribe du leader du Parti de gauche aujourd’hui.

Lire la suiteNouveau pape François : bonne ou mauvaise nouvelle pour la théologie de la libération ?

Mgr Jorge Mario Bergoglio est le nouveau Souverain pontife

Mgr Jorge Mario Bergoglio est le nouveau Souverain pontife

13/03/2013 – 20h25
ROME (NOVOpress) – Mgr Jorge Mario Bergoglio, Cardinal-Archevêque de Buenos Aires, vient d’être élu Souverain pontife. Jésuite, pasteur d’Amérique du Sud, il est réputé proche des pauvres. Il est le premier pape non-Européen depuis le Moyen-Âge. Il a pris le nom de François Ier.

Mgr Jorge Mario Bergoglioi était l’évêque ordinaire des fidèles de rite oriental. Un signe annonciateur de la fin du Grand Schisme entre catholiques de rite romain et ceux de rite grec.

Comme signe de son engagement social : membre depuis la fin des années 1960 de l’organisation péroniste Organización Única del Trasvasamiento Generacional (OUTG), il octroie fin 1974 le contrôle de l’Université del Salvador à d’ex-membres de cette organisation, dissoute à la mort de Juan Perón.

Crédit photo : DR

Conclave : Les grands médias tombent encore à côté

Conclave : Les grands médias tombent encore à côté

03/03/2013 – 19h30
NEW YORK (NOVOpress) –
En ce dimanche sourions un peu avec le dessinateur humoristique catholique américain Jason Bach, à propos de l’attitude des grands médias sur les conclaves et le choix des nouveaux papes. Ceci à travers la vie d’un journaliste à partir de la mort de Pie XII en 1958.

Conclave : Les grands médias tombent encore à côté

Lire la suiteConclave : Les grands médias tombent encore à côté

“Benoît XVI : il est parti en beauté !” par Dominique Venner

"Benoît XVI : il est parti en beauté !" par Dominique Venner

Le pape Benoît XVI en Pologne en 2006 avec le président polonais Lech Kaczynski.

20/02/2013 – 08h00
PARIS (via le site de Dominique Venner) – La renonciation annoncée par Benoît XVI le 11 février a été unanimement saluée avec respect comme un acte de courage et d’humilité. Ayant senti que les forces allaient lui manquer pour exercer son « ministère d’évêque de Rome », il a décidé de se retirer. Décision inédite, que l’on dirait stoïcienne, en contradiction avec la conception sacrale de l’élection pontificale. Sans doute le pape est-il élu par des hommes, mais l’intervention de l’Esprit saint lui donne en principe la force d’assumer cette charge quelles que soient les faiblesses inhérentes à sa nature, ce qui était jusque-là la règle implicite.

Lire la suite“Benoît XVI : il est parti en beauté !” par Dominique Venner

Mussolini : Benoît XVI abandonne son troupeau

Mussolini : Benoît XVI abandonne son troupeau

16/02/2013 – 10h00
ROME (NOVOpress) –
Soit sincérité soit prudence politique, en pleine campagne pour des élections où le vote catholique sera crucial, la classe politique italienne a professé presque unanimement la plus grande admiration pour la renonciation de Benoît XVI.

Lire la suiteMussolini : Benoît XVI abandonne son troupeau

Les Femen profanent la cathédrale Notre-Dame de Paris

Les Femen profanent la cathédrale Notre-Dame de Paris

12/02/2013 – 20h20
PARIS (NOVOpress) – Un groupe de gauchistes, du mouvement Femen, a profané la cathédrale Notre-Dame de Paris mardi matin, afin de « fêter le départ du pape Benoît XVI ».

Huit femmes, entrées dans le flot des touristes, se sont mises nues à proximité des nouvelles cloches qui étaient exposées dans la nef du prestigieux édifice religieux parisien. Elles ont alors scandé des slogans violemment antichrétiens, également peints en anglais sur leur corps, du style : « Pope no more » (« Plus de pape »), « Crise de la foi », ou « Bye bye Benoît ! »

Lire la suiteLes Femen profanent la cathédrale Notre-Dame de Paris

Le Pape Benoît XVI renoncera au trône pontifical le 28 février

Le Pape Benoît XVI renoncera au trône pontifical le 28 février

Copie d’écran ci-dessus : l’annonce par Radio Vatican.

11/02/2013 – 15h40
ROME (NOVOPress) – Coïncidence symbolique ? C’est au cours du consistoire pour la canonisation d’Antonio Primaldo et ses compagnons martyrs (les 800 martyrs d’Otrante), massacrés par les Turcs le 14 août 1480 pour avoir refusé de se convertir à l’Islam, que le pape Benoît XVI, en fin de matinée, a annoncé qu’il quitterait le trône pontifical le 28 février. Il avait été élu au Souverain Pontificat le 19 avril 2005.

Lire la suiteLe Pape Benoît XVI renoncera au trône pontifical le 28 février

Le Noël du pape Benoît XVI – Par Joël Prieur

Le Noël du pape Benoît XVI - Par Joël Prieur

Si l’on est chrétien, un peu ou beaucoup, c’est le livre que l’on peut offrir sans risque comme cadeau de Noël. L’enfance de Jésus, de Benoît XVI, vient de paraître aux éditions Flammarion. Après deux volumes publiés sur Jésus de Nazareth, voici comme un portique d’entrée pour sa grande œuvre sur le Christ. Un best-seller en perspective, sortant à point pour se retrouver, sous le sapin, en cadeau d’appoint.

Lire la suiteLe Noël du pape Benoît XVI – Par Joël Prieur

Théorie du genre, mariage gay : le pape demande aux évêques français de se mouiller

Théorie du genre, mariage gay : le pape demande aux évêques français de se mouiller

23/09/2012 – 10h30
CASTEL GONDOLFO (NOVOpress) – Benoît XVI a reçu vendredi, dans sa résidence de vacances à Castel Gondolfo (Italie), un groupe d’évêques français. S’exprimant sur la théorie gauchiste du genre, selon laquelle un homme ou une femme ne l’est pas de nature, mais le devient, le pape a estimé que la famille en France est « menacée » par « une conception de la nature humaine qui se révèle défectueuse ». Histoire de rappeler que les corps de l’homme et de la femme, données biologiques objectives, ne peuvent être une simple invention de l’esprit.

Lire la suiteThéorie du genre, mariage gay : le pape demande aux évêques français de se mouiller

Eglise catholique : Vers une réconciliation avec la Fraternité Saint-Pie X ?

Eglise catholique : Vers une réconciliation avec la Fraternité Saint-Pie X ?

24/04/2012 – 16h30
PARIS (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
La nouvelle a agité la semaine dernière les milieux catholiques. La Fraternité Saint-Pie X serait sur le point d’accepter la main tendue par le Pape Benoit XVI, ce qui mettrait fin à une brouille vieille de plus de 20 ans.

Fondée en 1970 par Mgr Lefebvre, celle-ci critique les orientations prises suite au Concile Vatican II, et s’attache exclusivement à l’ancien rite, dit « extraordinaire ». La rupture a lieu en 1988, avec l’ordination de quatre évêques sans l’accord de Rome. Depuis quelques années, les relations se sont améliorées, grâce notamment à la levée de l’excommunication frappant les prélats de la fraternité, ainsi qu’à la libéralisation du rite tridentin par le motu proprio en 2007.

La Fraternité Saint-Pie X regrouperait plusieurs centaines de milliers de fidèles dans le monde, dont une majorité en France. Forte de près de 600 prêtres et de plusieurs centaines de séminaristes, elle a développé en France son réseau d’écoles, de lieux de culte et de mouvements associés.

Le pape appelle à « redistribuer les richesses »

Le pape appelle à « redistribuer les richesses »

18/12/11 – 12h00
ROME (NOVOpress)
– En pleine tempête économique, le souverain pontife a rédigé un message destiné à la journée mondiale de la paix prévue le 1er janvier prochain dans lequel il évoque le contexte social et économique et appelle à une réforme profonde d’un système jugé injuste.

Constatant le « sentiment croissant de frustration » qui touche les populations, le pape Benoît XVI souhaite voir mis en place des « mécanismes adéquats de redistribution des richesses ».

Plus loin, le pape critique explicitement le capitalisme en évoquant « certains courants de la culture moderne, bâtis sur des principes économiques rationalistes et individualistes ». Selon lui, le règne de cette vision économiste de l’existence a peu à peu fait disparaître les idées de charité et de solidarité.

C’est donc de plus en plus clairement que le souverain Pontife pointe du doigt la responsabilité du capitalisme dans le délitement social contemporain et l’accroissement des inégalités.

Face au libéralisme, le Pape réclame donc « plus de régulation » ainsi qu’une plus juste répartition des richesses.

Crédit photo : Ammar Abd Rabbo via Flickr, licence CC.

Le Pape dénonce “la pauvreté des relations humaines” en Allemagne

Le Pape dénonce la « pauvreté des relations humaines » en Allemagne

25/09/11 – 17h30
BERLIN (NOVOpress)
– C’est un bilan à la froid profond et sombre qu’a dressé le Pape Benoit XVI de son voyage dans son Allemagne natale.

En effet, s’il souligne avec raison le “bien-être, l’ordre et l’efficacité” qui y règnent, le Souverain pontife met particulièrement en avant  la “pauvreté dans les relations humaines” et dans les “préoccupations spirituelles et religieuses”.

Lors de son intervention à Fribourg devant le conseil central des catholiques allemands, Benoît XVI a même imaginé des experts venant de pays lointains pour étudier l’Allemagne et constatant le relativisme, la matérialisme et l’égoïsme qui y régnent.

Un constat qui peut bien sûr être étendu à la plupart des pays occidentaux quand Benoit XVI déclare : “Nous vivons une époque caractérisée, en grande partie, par un relativisme subliminal qui pénètre tous les domaines de la vie et où l’engagement altruiste pour le bien commun, dans les domaines sociaux et culturels, ou pour les personnes dans le besoin, diminue”.

Le Saint Père a également regretté la diminution drastique, chez la plupart des couples contemporains, du “courage de promettre d’être fidèle pendant toute une vie, le courage de se décider et de dire : ‘Maintenant moi je t’appartiens totalement’”.

Madrid : Benoît XVI « traditionalise » les JMJ

Madrid : Benoît XVI « traditionalise » les JMJ

[box class=”info”]Interview reproduite avec l’aimable autorisation de l’hebdomadaire Minute.[/box]

Les JMJ 2011 en Espagne resteront comme l’une des réalisations concrètes les plus caractéristiques du pontificat de Benoît XVI : liturgie solennelle, très souvent en latin ; exigence spirituelle et silence. On est très loin de la première mise en œuvre du concile Vatican II. Sous l’impulsion du pape, les croyants reviennent à leurs racines. Quel sera l’impact d’un tel renouveau spirituel ? Il est trop tôt pour le dire.

[question]Minute : Christophe Mahieu, vous étiez l’envoyé spécial du journal « Monde & Vie » à ces Journées mondiales de la jeunesse. Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans ce long week-end durant lequel on a pu voir le pape Benoît XVI en « grand-père spirituel » à Madrid, avec, autour de lui, jusqu’à deux millions de jeunes ?[/question]

[answer]Christophe Mahieu : Je garderai trois images de cette immense manifestation, trois images qui disent bien ce qu’ont été les Journées mondiales de la jeunesse cette année. Il y a d’abord les 200 confessionnaux établis au Parc du Retiro (l’analogue de notre Jardin du Luxembourg), avec des confessions sans arrêt, même après que ces installations très design, triangles à pointes arrondies, avaient été démontées. Toute cette organisation autour du sacrement de pénitence porte un message clair : non, la confession, ce n’est pas ringard ! Oui, ça existe toujours !

Deuxième image : la veillée de prière, samedi soir. Il y a d’abord eu le déchaînement des éléments : tonnerre, pluie, vents. Le pape abrège fortement son discours. Les jeunes réagissent avec enthousiasme. Et puis le silence se fait sur la demande des organisateurs, le silence total d’un million et demi de jeunes. Quelque chose d’unique ! Et dans ce silence une grande machinerie sort de terre. L’hostie sacrée s’élève aux yeux de tous dans la célèbre custode de Arfe, chef-d’œuvre d’orfèvrerie en or et en argent, avec 260 statuettes. Ce chef-d’œuvre, remontant au début du XVIe siècle, provient de la cathédrale de Tolède.

La puissance visuelle de ce moment doit être soulignée. L’Église a oublié la timidité postconciliaire et le dépouillement volontaire dont elle voulait s’entourer dans les années 1970.

Durant ces JMJ, on a observé un retour aux sources baroques de la contre-réforme. Comme pour confirmer cette intuition, une voix s’écrie dans toutes les langues, mais d’abord en espagnol : « Voici le Roi des rois » (« El rei de los reyes »)… Autour de moi des journalistes se mettent à genoux… Des chants latins résonnent : Ave verum, Tantum ergo… Je suis où ?

Troisième image : la messe de dimanche matin, devant deux millions de personnes, essentiellement des jeunes, en majorité des Espagnols, mais aussi des Italiens, des Allemands, des Polonais et des Français. Là encore, comme le remarque notre confrère Jean-Marie Guénois sur son blog, ce qui frappe c’est le silence, c’est la piété : des jeunes restent en action de grâce un quart d’heure après la messe. On nous dit que les JMJ ont fait rentrer « la fiesta » dans l’Église. Ce n’est pas ce que j’ai vu !

La plupart des chants étaient en latin : Kyrie, Gloria, Sanctus… et le Christus vincit à la fin. Il y avait, en espagnol, le chant des JMJ : « Confirme-moi dans la foi… » On a fait plus révolutionnaire comme cantique. Et, pour accueillir le pape ou le saluer, ce slogan : « Esta es la Juventud del Papa », que l’on peut traduire par : « La jeunesse du pape est là. »[/answer]

[question]Quel a été le message du pape en Espagne ?[/question]

[answer]Avant tout un appel à la conversion pratique. Je voudrais insister sur le fait qu’en Espagne, cette visite a un impact que l’on n’imagine pas en France. La télévision a retransmis en boucle les cérémonies.

Sur les 4 900 journalistes présents, près de la moitié étaient espagnols. Il faut signaler aussi la prestation du cardinal Rouco, archevêque de Madrid, admirable de présence et de prestance et revendiquant l’identité catholique de l’Espagne sur la Place des Cibeles devant 500 000 personnes, en accueillant le pape. L’Espagne est en crise, plus encore que la France, comme le montre la démission annoncée du premier ministre Zapatero. Ces journées ont résonné dans ce pays comme un acte de foi collectif.

[question]Peut-on dire qu’il y a un changement entre les JMJ selon Jean-Paul II et les JMJ selon Benoît XVI ?[/question]

Le quotidien espagnol « El Pais » a bien exprimé les choses en écrivant, c’était un titre : « Jean-Paul II a écrit la mélodie ; Benoît XVI est en train d’écrire les paroles ». Je me souviens des JMJ parisiennes, en 1997 : il y avait indéniablement un côté « fiesta ». Je n’ai pas retrouvé cela du tout à Madrid cette année. On pourrait dire que Benoît XVI a « traditionalisé » les JMJ.[/answer]

[question]Quel a été l’impact des polémiques autour de ce voyage ?[/question]

[answer]Les polémiques autour du prix du voyage étaient ridicules. Elles sont rituelles désormais. Chaque fois que le pape se déplace quelque part, on lui oppose l’argent que ça coûte. Souvenez- vous du voyage en Angleterre en 2010, durant lequel Benoît XVI avait été reçu à Westminster Hall. On faisait grand cas des polémiques avant l’arrivée du pape à Londres et elles se sont évanouies comme par enchantement. C’est la même chose en Espagne. Il faut ajouter que dans une atmosphère de crise, le voyage du pape a rapporté de l’argent à Madrid, qui n’est pas une ville très touristique ordinairement. Au fond, les rationalistes militants et les athées déclarés ne supportent pas le succès d’un pape dont ils ne peuvent même pas dire qu’il est médiatique.[/answer]

Propos recueillis par Joël Prieur

[box class=”warning”]Article paru ce mercredi dans “Minute” du 24 août. En kiosque ou sur Internet.[/box]

Madrid : Benoît XVI « traditionalise » les JMJ