Immigrés clandestins : l’invasion continue en Italie avec la complicité de la France

Les migrants recueillis en Méditerranée par l’Open Arms ont débarqué dans la nuit de mardi à mercredi sur l’île italienne de Lampedusa, en application d’une décision de justice prise compte tenu des fortes tensions à bord après des jours de sur-place à quelques encâblures de la côte. Ils étaient 147 à bord à l’arrivée du navire humanitaire près de Lampedusa jeudi, et un peu plus de 80 après l’évacuation vers l’île de plusieurs personnes ayant sauté à l’eau mardi et de plusieurs dizaines de mineurs ou de malades ces derniers jours.

Paris s’est engagé à accueillir «une quarantaine de personnes qui pourront demander l’asile en France», a rappelé Sibeth Ndiaye lors du compte-rendu du conseil des ministres, et «a envoyé sur place ou va le faire dans les tous prochains moments une délégation de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides, NDLR) qui permettra d’examiner les situations».

Texte repris du site lesalonbeige.fr

Lampedusa : les migrants du navire Open Arms ont débarqué

21/08/2019 – EUROPE (NOVOpress)
La justice italienne a finalement ordonné, mardi soir, le débarquement à Lampedusa, en Sicile, des migrants recueillis par l’Open Arms et la mise sous séquestre de ce navire espagnol. Et de trancher ainsi le différend qui opposait Madrid à Rome depuis plusieurs jours.

Dans la nuit du 21 août, les migrants recueillis en Méditerranée par le navire pro-immigration Open Arms ont donc débarqué sur l’île de Lampedusa.

L’annonce du débarquement ordonné par le procureur italien a suscité des explosions de joie parmi les migrants. Un peu moins du côté du peuple italien…

Critiqué pour sa fermeté par Madrid, Matteo Salvini a notamment déclaré : “Je n’ai pas peur, fier de défendre les frontières et la sécurité de mon pays.