Sur les Woke et les décoloniaux – Bernard Lugan dit tout !

Bernard Lugan

05/01/2022 – FRANCE (NOVOpress)
Bernard Lugan dynamite tout en vrai « tonton flingueur » de l’africanisme. Les « woke », il les disperse. Les « décoloniaux », il les ventile.

Les « racisés » et autres néologismes grotesques, il les atomise. Un régal. Ses Nouvelles incorrectes d’une Afrique disparue, parues aux éditions de la Nouvelle Librairie, sont l’occasion d’un feu d’artifice.

Quand la pyrotechnie elle-même devient politiquement incorrecte.

Retrouvez-le dans ce nouveau numéro d’« Orages de papier » réalisé pour TVLibertés en partenariat avec la Nouvelle Librairie (11 rue Médicis, 75006 Paris) et François Bousquet.


Sortie du livre de Bernard Lugan : Nouvelles incorrectes d’une Afrique disparue

Nouvelles incorrectes

Ceux qui connaissent Bernard Lugan le reconnaîtront sans peine sous les traits de son narrateur, Henri Nérac. Style colonial old school : chaussettes remontées jusqu’aux genoux, chemises aux plis réglementaires, shorts à deux pinces et single malt. On commande d’ailleurs son whisky en tirant en l’air, deux coups pour un double scotch. L’auteur du Banquet des Soudards n’est pas du genre à sympathiser avec le premier venu : il choisit ses amitiés dans le cercle restreint des hommes authentiquement libres.

On les retrouve dans ces Nouvelles incorrectes d’une Afrique disparue. Rien que des pièces uniques au cuir tanné : seigneurs de guerre, coloniaux hauts en couleur, soldats perdus qui ont coiffé le képi blanc, vieux Pères blancs en burnous… On les suit du Rwanda à l’Afrique du Sud, du Maroc à la Rhodésie, du Sud-Ouest africain à la Tanzanie.

En bons gentlemen, ils mettent un point d’honneur à ne jamais déroger à un certain art de vivre aristocratique. Comme Lugan, plus drolatique que jamais.

Disponible à partir du 8 octobre.

Plus d’infos Bernardlugan.blogspot.com