Derrière le Niqab : le monde vu par les femmes musulmanes

20/05/2015 – CULTURE (NOVOpress)
Un reportage photo qui en dit plus long que la plupart des grands discours sur la condition féminine dans les pays soumis la charia : la vie vue au travers du niqab.

Hassan Ammar est photographe pour l’agence Associated Press. Libanais résidant à Beyrouth, il a voyagé dans tout le Moyen-Orient, où il a croisé de nombreuses femmes portant le voile intégral, parfois par choix, parfois sous la contrainte. Ne pas se soumettre au port du voile peut vous coûter la vie dans les zones de Syrie ou d’Irak contrôlées par l’État islamique.
Le photographe a donc décidé de prendre des clichés au travers d’un niqab intégral, montrant ainsi le monde au travers du regard des femmes soumises au port de ce voile islamique.

Crédit photo : Hassan Ammar pour Associated Press
Femmes se promenant sur la Corniche à Beyrouth, l’équivalent de la « promenade des Anglais » à Nice.
Promeneurs dans le parc Al-Azhar du Caire
Un guide égyptien attendant les touristes au pied des pyramides de Gizeh, avec et sans le niqab

Mideast Behind the Niqab Photo Essay
Promeneurs dans le parc Al-Azhar du Caire
Mideast Behind the Niqab Photo Essay
Un guide égyptien attendant les touristes au pied des pyramides de Gizeh

Rachid Nekkaz qui paie les amendes des femmes en niqab porte plainte contre 39 députés

19/01/2015- FRANCE (NOVOpress)
Rachid Nekkaz est connu pour s’être engagé à payer les amendes des femmes en niqab. Cet Algérien affirme ainsi avoir payé 894 amendes à ce jour en France, pour un montant de 208.320 euros.

Valérie Pécresse, députée (UMP) des Yvelines, a récemment déposé une proposition de loi pour empêcher les tiers de payer les amendes. Ce texte vise à renforcer la loi dite «anti-burqa» d’avril 2011, qui interdit en France le port dans l’espace public de toute tenue visant à dissimuler le visage, en empêchant les tiers de payer les amendes pour les contrevenantes.

Rachid Nekkaz crie à la discrimination et annonce avoir porté plainte contre les députés signataires de cette proposition de loi.


À Nice, une femme en niqab refuse de se faire contrôler: «Je ne reconnais que la loi d’Allah»

16/01/2015 – FRANCE (NOVOpress)
À Nice, un contrôle de police a dégénéré. Arrêtée pour un simple contrôle d’identité par des policiers alors qu’elle portait le niqab (interdit sur le territoire national), la femme a très violemment réagi, arguant qu’elle ne reconnaissait «que la loi d’Allah».

Originaire d’Algérie, la femme voilée avait été très virulente : «Tu ne vaux pas mieux que la semelle de ma chaussure, sans ton arme tu n’es rien. Je ne reconnais aucune loi. La loi c’est moi. Je ne reconnais que la loi universelle, celle d’Allah».

Le procureur Corinne Savonne a requis quatre mois de prison dont trois avec sursis et un mandat de dépôt en répression de l’outrage, en plus d’une amende de 60 euros. Finalement… le tribunal a tranché : Halima devra effectuer un stage de citoyenneté, avec en plus trois mois de sursis, 100 euros d’amende et des dommages et intérêts à verser au policier.


François Fillon chez les islamistes pro-niqab de l’UAM93


Visite de Mr François Fillon à l’UAM-93 par uam93

02/11/2014 – FRANCE (NOVOpress via L’Observatoire de l’islamisation)
L’UAM-93 (Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis) a récemment reçu la visite de François Fillon. Sur le site de l’association musulmane, il est ainsi possible de lire ceci : “L’UAM-93 a eu le plaisir de recevoir le jeudi 9 octobre 2014, Mr François Fillon, ancien Premier Ministre. Les questions d’actualité et l’avenir de notre pays étaient au centre de cette rencontre, bien sûr un intérêt particulier a été donné à l’islamophobie et les attentes des musulmans de France.”

Pourtant, l’UAM-93 s’est toujours déclaré favorable au niqab. Dans un texte intitulé “Le niqab supérieur à jamais au dévoilement du visage”, l’on peut découvrir les lignes suivantes :

La République a beau répéter et placarder partout que son idole avait le visage dévoilé, les vrais Musulmans n’en ont que faire. Leur foi implique, en effet, la croyance au fait que l’Omniscient, le Sage, Celui qui connaît intimement Ses créatures sait mieux ce qui est bon pour eux.(…) Le Coran nous enseigne que Dieu, dans son infinie miséricorde, a révélé une multitude de législations poursuivant les mêmes fins bien que divergentes sur les moyens à mettre en œuvre. Sa dernière législation, la voie (sharia) islamique, intervient à un stade d’avancement intellectuel de l’humanité tel qu’elle demeure valable selon toutes les époques et tous les contextes géographiques, sociétaux, etc.

Canada : la photo d’accompagnatrices d’enfants dans une crèche de Verdun provoque de fortes réactions

Canada : la photo d'accompagnatrices d'enfants dans une crèche de Verdun provoque de fortes réactions

29/11/2013 – 08h30
VERDUN (NOVOpress) –
La photo ci-dessus a tout changé dans la vie des responsables d’une crèche de Verdun (Québec). Sam et Julie (prénoms modifiés pour protéger leur identités) déclarent que leur vie et leur entreprise sont en danger depuis que cette image a circulé sur les réseaux sociaux, vue 9.000 fois en 48h sur Facebook, et suscitant des commentaires très agressifs.

La photographe s’excuse

Plus tôt en journée, la femme qui a pris la photo de deux éducatrices en niqab à Verdun s’est excusée auprès des deux femmes, du préjudice qu’elle a pu leur causer en publiant le cliché sur Facebook, par le biais de lettre envoyée à La Presse. « Si j’avais pu imaginer que cette photo puisse devenir virale, j’aurais brouillé les visages des enfants. En aucun cas, je n’ai voulu vous causer préjudice. Veuillez m’excuser si c’est le cas », écrit Élisabeth, qui veut taire son nom de famille.

Lire la suiteCanada : la photo d’accompagnatrices d’enfants dans une crèche de Verdun provoque de fortes réactions

Condamné à 5 mois de prison avec sursis pour avoir arraché un niqab

 Condamné à 5 mois de prison avec sursis pour avoir arraché un niqab

14/03/2013 – 21h00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
En septembre dernier, un homme en état d’ébriété avait arraché le voile d’une femme qui se promenait en niqab à la fête foraine qui se tient dans le centre de Nantes chaque mois de septembre. Il comparaissait hier devant le tribunal de Nantes, qui l’a condamné à cinq mois de prison avec sursis.

Lire la suiteCondamné à 5 mois de prison avec sursis pour avoir arraché un niqab

Marseille : le contrôle du niqab dégénère

Marseille : le contrôle du niqab dégénère

27/07/2012 — 14h30
MARSEILLE (NOVOpress) —
Le changement c’est vraiment maintenant. A tel point que l’on peut se demander si le gouvernement socialiste de Jean-Marc Ayrault ne va revenir sur toutes les lois votées pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Dernière interrogation en date,  la loi interdisant le port du niqab et autre burqa dans l’espace public.

Pourquoi cette interrogation ? Cette semaine à Marseille, trois policiers ont été tabassés après un contrôle d’identité  qui a dégénéré, près de la mosquée Es-Sunna. Ces trois fonctionnaires voulaient contrôler l’identité d’une jeune femme portant le niqab, conformément à la loi votée en 2010. Loi votée à l’initiative de députés de gauche comme le député communiste du Rhône  André Gérin.

Lire la suiteMarseille : le contrôle du niqab dégénère

Lorient : une femme en niqab fait son cinéma

Lorient : une femme en niqab fait son cinéma

26/02/2012 – 08h30
LORIENT (NOVOpress Breizh) – Après l’affaire de la femme conduisant en niqab à Nantes qui avait défrayé la chronique l’an passé, mardi dernier c’est la vidéo faite par une femme en niqab – à qui l’on refusait l’accès au tribunal de Lorient – qui fait du reuz sur le net.

Mardi dernier, une femme se présentait à l’entrée du tribunal de grande instance de Lorient le visage recouvert d’un niqab . Le port de ce dernier étant interdit dans les espaces publics depuis le 11 avril 2011, date de l’entrée en vigueur de la loi, le vigile chargé de surveiller l’accès à la juridiction lui a donc demandé d’ôter le voile recouvrant son visage. Mal lui en a pris. Très en colère, la femme a pris l’homme à partie, le filmant à l’aide de son portable, avant de finalement repartir. Fin de l’incident ? Pas tout à fait.

Quelques heures plus tard en effet la vidéo était mise en ligne sur internet. Dans celle-ci, on peut entendre la femme fustiger véhémentement l’attitude du vigile. « Regardez bien son visage mes sœurs. T’as pas honte ! T’as pas honte ! T’as pas honte ! T’as vraiment pas honte ! » Inutile de dire que l’affaire a suscité une forte émotion dans le petit monde judiciaire lorientais.

«J’ai déjà eu à gérer des comportements agressifs. C’est mon métier. Mais c’est la première fois que je vis une telle situation» a déclaré l’agent de sécurité au Télégramme. L’homme, qui se déclare « musulman et partisan d’un islam modéré», n’a pas apprécié les qualificatifs peu amènes qui le mettent en cause sur le site où est hébergée la vidéo. Il a donc décidé de porter plainte.

« Une enquête doit être ouverte, a déclaré le procureur de Lorient. Nous souhaitons entendre la femme dans les prochains jours pour connaître les raisons qui l’ont poussé à agir ainsi. » Selon la loi, la femme encourt, pour port de niqab dans un espace public, une contravention de… 35 euros.

La vidéo, après une longue introduction :

Campagne choc du Vlaams Belang contre le niqab

Campagne choc du Vlaams Belang contre le niqab

03/02/2012 – 17h30
BRUXELLES (Novopress via le Bulletin de réinformation) –
La dernière campagne du parti populiste flamand Vlaams Belang risque de faire plaisir aux hommes et un peu moins aux musulmans radicaux. On y voit en effet An Sofie, la fille du chef de file du parti, Filip Dewinter, poser sous un niqab généreusement ouvert. Avec ce slogan choc : « La liberté ou l’islam ? Oser choisir ». Le Vlaams Belang entend ainsi lutter contre l’islamisation de la Flandres et de l’Europe.

Campagne choc du Vlaams Belang contre le niqab

 

Code de la route, valeurs de la République et « vivre ensemble » : interpellation à Saint-Brieuc d’une automobiliste en niqab

30/12/2011 – 18h00 SAINT-BRIEUC/SANT BRIEG (NOVOpress Breizh) – Mardi dernier, une jeune femme a été interpelée par la police à Saint-Brieuc (22) alors qu’elle circulait le visage recouvert d’un niqab. Elle devra payer une amende de 35 €. Le prix d’une simple infraction au Code de la route, la loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public n’étant pas applicable en l’espèce.
« On a remarqué qu’un automobiliste mettait du temps à tourner lors qu’il pouvait tout à fait s’engager, explique Laurent Dufour, le directeur départemental de la sécurité publique, dans un entretien accordé à Ouest-France. Il semblait gêné dans ses mouvements. » En effectuant le contrôle, les policiers ont réalisé qu’en réalité il s’agissait d’une femme voilée.

Selon le patron de la police dans les Côtes-d’Armor la conductrice « a été verbalisée pour conduite gênée, comme un automobiliste qui mange et fume en même temps ou un routier qui conduit en regardant la télévision… Cette femme ne pouvait visiblement pas manœuvrer en toute liberté. Elle n’avait pas une bonne vision latérale. »

La loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010, entrée en vigueur le 11 avril 2011, interdit la dissimulation du visage dans l’espace public sur l’ensemble du territoire français. Sont prohibés le port de cagoules, de voiles intégraux (burqa, niqab…), de masques ou de tout autre accessoire ou vêtement ayant pour effet, pris isolément ou associés avec d’autres, de dissimuler le visage. Le non-respect de cette interdiction est une contravention de la deuxième classe, punie d’une amende d’un montant maximal de 150 €. Le prononcé de cette amende relève de la compétence des juridictions de proximité.

Outre des dérogations pour des raisons de santé ou des motifs professionnels ou si cela s’inscrit dans le cadre de pratiques sportives, de fêtes ou de manifestations artistiques ou traditionnelles, les dispositions de cette loi ne sont pas applicables aux véhicules qui empruntent les voies publiques, qui sont considérés comme des lieux privés – à l’exception de ceux affectés aux transports en commun.

La dissimulation du visage, par une personne se trouvant à bord d’une voiture particulière, n’est donc pas constitutive de la contravention prévue par la loi. Elle peut en revanche, et c’est ce qui a été appliqué par la police de Saint-Brieuc, tomber sous le coup des dispositions du Code de la route (article R. 412-6) prévoyant que la conduite du véhicule ne doit pas présenter de risque pour la sécurité publique.

Selon le site du Gouvernement consacré à l’application de cette loi, celle-ci « marque la volonté de la représentation nationale de réaffirmer solennellement les valeurs de la République et les exigences du vivre ensemble. » Contrevenir aux « valeurs de la République » et aux « exigences du vivre-ensemble » a donc un prix : 150 euros (maximum) – peine ramenée à 35 euros si la porteuse de niqab est au volant.

Crédit photo : Steve Evans, via FlickrLickr licence CC

Le gouvernement lance une campagne contre le port du niqab dans l’espace public

Le gouvernement lance une campagne contre le port du niqab dans l'espace public
Affiche officielle sur l'interdiction du port du niqab dans l'espace public
Affiche officielle sur l'interdiction du port du niqab dans l'espace public

30/09/2011 – 11h30
PARIS (NOVOpress) – La France de 2011 a décidément bien du mal à faire respecter le sacro-saint principe de laïcité instauré un siècle auparavant. Foncièrement anti-catholique, la laïcité s’est peu à peu imposée au sein de la société française comme une règle d’or. Mais c’est sans compter sur les mesures immigrationnistes prises par les thuriféraires de la loi de 1905.

Résultat, des flux migratoires massifs qui se sont accompagnés d’un cortège de dérives religieuses obligeant la République française à voter, tardivement (?) la loi du 11 octobre 2010 entrée en vigueur le 11 avril 2011. Objectif de cette loi, réaffirmer le principe de laïcité bafoué en banissant la dissimulation du visage dans l’espace public, mais aussi « de marquer la volonté de la représentation nationale de réaffirmer solennellement les valeurs de la République et les exigences du vivre ensemble ». Des exigences du vivre ensemble (sic) il est vrai mises à rude épreuve.

Une énième loi qui semble être allégrement transgressée dans de nombreuses zones abandonnées par les pouvoirs publics et qui ne résoudra en aucun cas les problèmes posés par l’immigration de masse. Une chose est sûre, la République ne lésine pas sur les moyens pour mener sa campagne en créant un site dédié relatif à l’interdiction de porter le niqab dans les lieux publics. Des affiches et autres dépliants ont même été réalisés indiquant que « la République se vit à visage découvert ».

Une campagne menée à grands renforts de communication qui risque d’aboutir à un résultat nul tant l’impuissance et le manque de courage politique caractérisent la classe dirigeante française.

Le port du niqab est désormais interdit en Belgique

Le port du niqab est désormais interdit en Belgique

24/07/11 – 08h00
BRUXELLES (NOVOpress) – Malgré l’absence d’un vrai gouvernement, la Belgique interdit, depuis hier samedi 23 juillet, le port du niqab. Ainsi, les femmes qui porteront le voile recouvrant totalement leur visage dans des lieux publics seront condamnées à une amende de 137,50 euros et à une peine d’emprisonnement de sept jours.

Après la France et la Belgique, l’Autriche, le Danemark et les Pays-Bas pourraient prendre une mesure similaire.

La commission aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a exprimé son inquiétude quant à cette loi. Sachant que pour appuyer son “inquiétude”, cette commission s’est basée sur des travaux des Fondations pour une société ouverte du très mondialiste Georges Soros.