Refus de citoyenneté pour une “Américaine” qui avait rejoint l’État islamique

05/03/2019 – INTERNATIONAL (NOVOpress)
Un juge américain a rejeté lundi la demande d’examen en urgence de la citoyenneté d’une jeune femme qui souhaite revenir aux Etats-Unis après avoir rejoint le groupe Etat islamique (EI) et dont Washington refuse le retour, estimant qu’elle n’est pas américaine.

Le père de la jeune femme demandait l’examen en urgence de sa situation, expliquant que les conditions de sécurité dans le camp étaient insuffisantes pour elle et son enfant âgé de 18 mois.

En fait, c’est une terroriste et nous ne devrions pas faire revenir des terroristes étrangers aux Etats-Unis“, a affirmé à la radio WOC le secrétaire d’Etat Mike Pompeo, en visite dans l’Iowa.

Nous n’avons pas besoin de ce genre de risque, nous n’avons pas besoin de gens comme elle qui menacent la vie des Américains et des gens de l’Iowa“, a-t-il ajouté.

Successivement mariée à trois combattants de l’EI, tous tués, elle a activement participé à la propagande du groupe sous le pseudonyme de “Oum Jihad“, selon l’organisation Counter Extremism Project.

Elle avait appelé à “faire couler le sang américain” et félicité les auteurs de l’attentat de janvier 2015 contre l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, qui fait 12 morts.

Elle affirme aujourd’hui avoir été “manipulée” par les recruteurs de l’EI et regretter ses actes (sic) maintenant que le groupe djihadiste a perdu la quasi-totalité des territoires qu’il contrôlait en Syrie et en Irak…


Aux Pays-Bas, un djihadiste marocain porte plainte pour discrimination après avoir perdu la nationalité néerlandaise

05/03/2019 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Younes, un Néerlandais d’origine marocaine, a été condamné après avoir tenté de partir en Syrie. Contre toute attente, il porte plainte pour discrimination avec l’appui de son avocat, soutenant que les djihadistes marocains et turcs seraient moins bien traités que les Néerlandais. Le journal néerlandais De Telegraaf raconte que « Younes était fasciné par l’extrémisme islamique depuis l’âge de 16 ans », qu’il est « extrêmement tenace vis-à-vis de ses idées extrêmes ».

Le journal développe en expliquant qu’ « il avait étudié en profondeur le système d’information, maintenu des contacts avec des combattants, appris l’arabe et savait qu’il se battrait et serait éventuellement impliqué dans des attaques et des horreurs ».

Cette plainte aux allures de mauvaise plaisanterie, est pourtant belle et bien réelle.

Les babtous s’excusent de demander pardon

Source : Boulevard Voltaire
La « stratégie minoritaire » utilisée comme un talisman, un passe-droit, permet d’insulter une civilisation.

La tendance actuelle sur le Net, notamment via les #whitepeoplebelike ou les #babtousfragiles, est de se moquer des Blancs, de leurs goûts, leurs habitudes, leurs façons d’être et de penser. Ce qui correspondrait à du racisme pour une catégorie ne s’applique pas à une autre… Tacler un Blanc pour sa couleur, ce n’est pas du racisme, c’est de la contestation de privilèges !

Le professeur Nelly Quemener, maître de conférences à Sciences Po Paris, nous l’explique : « S’il y a une forme de stéréotypisation des Blancs, est-ce du racisme pour autant ? Nous ne sommes pas sur une même forme d’exclusion. Les Blancs ne sont pas exclus de la société […] Il s’agit davantage, selon moi, d’une stratégie minoritaire de mise en abîme des positions de pouvoir. »

Lire la suiteLes babtous s’excusent de demander pardon

Nous avons déjà tous été déchus de la nationalité française

Source : Boulevard Voltaire
Depuis qu’elle a été rationnellement élaborée par les Grecs il y a 2.500 ans, la citoyenneté est indissociable d’un certain nombre de privilèges économiques et politiques.

Depuis des semaines, l’oligarchie se divise pour savoir si elle doit concéder au peuple une victoire symbolique, à savoir la déchéance de la nationalité française pour des gens qui ne se sont jamais sentis français ou qui ont cessé de se sentir français ; pour des gens qui en d’autres temps – de 1791 à 1981 – ou en d’autres lieux – l’Arabie saoudite, notamment – auraient été décapités sans autre forme de procès ; pour des meurtriers de masse qui ne devraient jamais pouvoir sortir de prison.
Mais au-delà de son aspect surréaliste, ce débat « picrocholin » nous rappelle que, quoi qu’il en soit, nous avons déjà tous été dépossédés de la nationalité et de la citoyenneté françaises, ou que nous sommes sur le point d’être tous déchus de cette nationalité.

Lire la suiteNous avons déjà tous été déchus de la nationalité française

Déchéance de nationalité : les élus de gauche divisés

04/12/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
On ne peut pas plaire à tout le monde… tellement pressé d’adopter une posture agressive vis-à-vis du terrorisme islamique pour faire oublier sa complaisance passée à l’égard de l’islamisme, le pouvoir en vient à promouvoir des mesures prônées depuis longtemps par la droite nationale. Ainsi en est-il de la déchéance de nationalité, actuellement poussée par le gouvernement et combattue par une partie de la gauche, qui a au moins le mérite de tenter de sauvegarder une certaine cohérence avec ses idées néfastes.

https://www.youtube.com/watch?v=yJGgZkpgV48


Daniel Cohn-Bendit aura attendu d’avoir 70 ans pour demander la nationalité française

Daniel Cohn- Bnedit aura attendu 70 ans pour demander la nationalité française

30/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
À tellement l’entendre, le voir sur les divers plateaux de télévision française, dans les meetings politiques depuis 1968, nous aurions pu croire que l’ex-leader du parti écologiste allemand était un des nôtres, à savoir un Français.

Il est vrai que ses propos sur la France ont été perpétuellement critiques. Il a, volontiers, ramené ce pays dans les anathèmes de la seconde guerre mondiale à grand renfort de reductio ad hitlerum, omettant justes, résistants, populations apeurées, un peuple occupé pour ne retenir qu’un essentialisme, simpliste par nature.

On ne s’attendait pas à ce que son désamour aille jusqu’au refus de devenir français. Lui, né à Montauban en avril 1945 n’aurait eu aucun mal à obtenir la carte nationale d’identité.

À moins qu’internationaliste jusqu’aux tréfonds de son idéologie, les mots : nation, nationalité, identité n’aient heurté profondément sa sensibilité. Mais, alors, la nationalité allemande ? il l’explique ainsi : « J’ai pris la nationalité allemande par hasard, parce qu’elle me permettait de ne pas faire mon service militaire. »

Il y a un an, Daniel Cohn-Bendit expliquait au Parisien : « Je ne suis ni français, ni allemand, ni les deux. Je me sens européen. » Pourtant, l’ancien député européen semble désormais décidé à demander la nationalité française, comme il l’a confirmé à l’AFP ce lundi 30 mars.

Se sentant subitement, à la fois, Français et Allemand, Daniel Cohn-Bendit, qui aura 70 ans samedi, souhaite enfin demander la double nationalité, allemande et française. « Je souhaite à présent matérialiser cela par le biais de la double nationalité », a-t-il déclaré.

L’ancien meneur de la révolte estudiantine de mai 1968 n’a pas souhaité s’exprimer concernant un éventuel retour en politique. « Chacun et chacune a le droit de rêver concernant mon avenir », a-t-il dit.

La nationalité française permettrait en effet à Daniel Cohn-Bendit de se présenter aux élections en France, notamment à la présidentielle.
Serait-ce la motivation après avoir été définitivement discrédité sur la scène politique allemande par les révélations à la fois sur son parti et sur son passé sulfureux ?

Crédit photo : Heinrich-Böll-Stiftung via Flickr (cc)



 

 

Djihadisme : le Conseil constitutionnel valide la déchéance de nationalité

Djihadisme : le Conseil constitutionnel valide la déchéance de nationalité

23/01/2015- PARIS (NOVOpress)
Mesure proposée depuis longtemps par le Bloc identitaire et reprise ensuite par l’UMP ou le FN, le Conseil constitutionnel a validé aujourd’hui la déchéance de nationalité pour un djihadiste franco-marocain. Cet islamiste avait obtenu la nationalité française en 2003. Ahmed Sahnouni, car c’est de lui qu’il s’agit, s’était vue retirer la nationalité français par un décret de… 2013. Il avait été jugé et condamné à sept ans de prison pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste”. Faits pour lequel il n’accomplira pas l’intégralité de sa peine, puis qu’il est censé sortir de prison à la fin… 2015.

Comme l’indique Libération :

Le Conseil constitutionnel a rejeté, ce vendredi matin, la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) contestant la déchéance de la nationalité française du Franco-Marocain Ahmed Sahnouni el-Yaacoubi, condamné pour faits de terrorisme en 2013. Les « Sages » ont réaffirmé la jurisprudence de 1996 et ont jugé « conformes à la Constitution » les dispositions du code civil contestées par l’avocat du Franco-Marocain. Devant le Conseil, Me Nurettin Meseci, avait plaidé, il y a dix jours, «la rupture d’égalité entre Français de naissance et Français naturalisés», introduite, selon lui, par ce texte. Si les « Sages » reconnaissent l’atteinte aux principes d’égalité entre Français, ils valident la constitutionnalité de cette sanction du moment qu’elle s’applique dans un délai fixé (dix ans après la naturalisation en cas d’actes terroristes) et pour des motifs exceptionnellement graves – dont le terrorisme.

Crédit photo : Mbzt via Wikipédia (cc).

Djihadisme : un Anglais et ses trois fils déchus de la nationalité britannique

Coup de filet anti-djihadistes dans plusieurs régions françaises

11/12/2014 – LONDRES (via Daily Mail UK)
Un père et trois de ses fils, tous accusés d’être des extrémistes musulmans avec des liens avec al Qaeda, ont été déchus de leur nationalité pour menace contre la sécurité nationale. Ils sont  la première famille britannique à être ainsi collectivement déchus de leur citoyenneté depuis l’arrivée au gouvernement en  2010 de Mme May, la nouvelle ministre de l’Intérieur.

Le père a admis que sa fille était partie se battre en Syrie avec son mari, un djihadiste connu, mais a nié les allégations le concernant. Cet homme de 51 ans de Newcastle a eu sa citoyenneté révoquée, avec celle de ses trois fils âgés d’une vingtaine d’années conformément à l’Acte1981 sur la nationalité britannique tandis qu’ils se trouvaient au Pakistan. Sa femme et leur quatrième fils, un adolescent handicapé, ne sont pas concernés par cette mesure, mais ne sont pas retournés en Grande-Bretagne pour rester avec le reste de leur famille.

Lire la suiteDjihadisme : un Anglais et ses trois fils déchus de la nationalité britannique

Marion Maréchal-Le Pen au sujet des djihadistes français : “Dix ans de prison, c’est autre chose qu’un accompagnement socio-éducatif”

Marion Maréchal-Le Pen au sujet des djihadistes français : "Dix ans de prison, c'est autre chose qu'un accompagnement socio-éducatif"

18/11/2014 – PARIS (via BFMTV)
Invitée ce matin de Jean-jacques Bourdin, Marion Maréchal-Le Pen (photo), député de Vaucluse, est revenue sur l’actualité internationale, où eelle a indiqué qu’elel voterait la reconnaissance d’Un Etat palestinien. Interrogée sur les djihadistes “français”, Marion Maréchal-Le Pen a indiqué : “Dix ans de prison, c’est autre chose qu’un accompagnement socio-éducatif”. Elle a précisé que le Front national voulait étendre les possibilités de déchéance de nationalié notamment pour les bi-nationaux. Elle souhaite également que la France sorte de l’OTAN. Revenant sur le cas de Maxence Buttey, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé qu’elle était favorable à sa suspension, estimant que Maxence Buttey s’était moqué du Front national. Enfin, s’agissant de la loi Taubira, Marion Maréchal-Le Pen a réaffirmé que le FN et Marine Le Pen étaient pour son abrogation, et s’est moqué de l’attitude de Nicolas Sarkozy.

Crédit photo : Gauthier Bouchet via Wikipédia (cc).

Le Front national exige la déchéance de la nationalité pour les djihadistes “français”

Immigration-invasion et islamo-terrorisme : le conflit syrien s’exporte en Allemagne (Présent 8206)

25/09/2014 – PARIS (NOVopress)
Dans un communiqué au sujet de l’assassinat d’Hervé Gourdel par les djihadistes algériens, le Front national a rappelé son exigence de déchoir de la nationalité les djihadistes “français”, proposition également défendue par le Bloc identitaire.

Il convient enfin d’adopter sur le territoire national une véritable politique pour lutter contre le phénomène grandissant des djihadistes français, en instaurant la déchéance de nationalité et l’interdiction du territoire pour les djihadistes partis combattre au Moyen-Orient ou ailleurs dans le monde.

Déchoir de la nationalité française, c’est possible ! Par Lionel Humbert

Déchoir de la nationalité française, c’est possible ! Par Lionel Humbert

Ils partent par centaines mener leur guerre sainte en Syrie ; ils sont des milliers à afficher leur patriotisme algérien dans nos rues dès qu’un « fennec » envoie un ballon de cuir dans des filets de football ; pourtant nous avons déjà tous entendu quelqu’un nous asséner cette sentence qui se voudrait une vérité définitive : « Ils sont aussi français que vous ! » Et s’il existait dans le dispositif législatif des moyens de rappeler à tous que, non, ce n’est pas exactement le cas ?

Nous constatons depuis des années, et le phénomène ne fait que s’amplifier à travers une communautarisation à vitesse grand V des populations immigrées, l’échec patent tant de l’intégration à la sauce libérale (le simple fait de se tenir à carreau et d’avoir une situation socio-économique stable suffisant à être un « bon Français ») que de l’assimilation républicaine si chère à Eric Zemmour ou à Marine Le Pen. D’ailleurs la présidente du FN elle-même, pourtant la dernière désormais à réellement dé­fendre et prôner cette « tradition », en vient à considérer l’assimilation comme quasiment impossible non seulement face à l’afflux d’immigrés mais aussi, et c’est notable car souvent absent de la rhétorique de nombre de ses lieutenants ou caporaux, face à la trop grande distance existant entre leur culture et la nôtre.

Lire la suiteDéchoir de la nationalité française, c’est possible ! Par Lionel Humbert

Florian Philippot veut la déchéance de la nationalité pour les jihadistes français (vidéo)

Florian Philippot veut la déchéance de la nationalité pour les jihadistes français (vidéo)

https://www.youtube.com/watch?v=JQ4CsllSPgQ

21/04/2014 -PARIS (NOVOpress)
Interrogé ce matin par Apolline de Malherbe pour RMC et BFMTV, Florian Philippot, vice-président du Front national, a notamment affirmé qu’il fallait retirer la nationalité aux jihadistes français actuellement en Syrie.

Florian Philippot reprend ainsi les propositions du Bloc identitaire, que le député Jacques Bompard avait déjà relayées.

[Tribune libre ] Pourquoi les étrangers non européens ne doivent pas voter en France aux élections locales ? – par Pierre Milloz

[Tribune libre ] Pourquoi les étrangers non européens ne doivent pas voter en France aux élections locales ? - par Pierre Milloz

18/04/2013 – 08h00
PARIS (via Polémia) – Ce n’est pas parce que certains étrangers travaillent et payent des impôts qu’il leur faut donner le droit de vote. D’ailleurs, les artistes ou intellectuels bobos qui défendent ce point de vue se gardent bien de demander à leur personnel de participer aux décisions familiales. Tout simplement parce qu’au-delà de l’échange marchand il n’y a pas de communauté durable d’affects. Polémia

Lire la suite[Tribune libre ] Pourquoi les étrangers non européens ne doivent pas voter en France aux élections locales ? – par Pierre Milloz

La repentance à l’origine du terrorisme ? Le point de vue de Marion Maréchal-Le Pen

02/12/2012 — 18h00
PARIS (via Polémia) — La technique des gouvernements est toujours la même : un problème ? Une loi ! Le gouvernement socialiste s’est inscrit dans les pas de ses prédécesseurs en faisant voter une loi de plus sur le terrorisme le mardi 27 novembre. Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse, a su élargir le débat. Nous livrons son intervention (vidéo ci-dessus) à la connaissance de nos lecteurs. C’est un document brut où figurent les interpellations de ses contradicteurs socialistes. Les intertitres sont de Polémia.

Lire la suiteLa repentance à l’origine du terrorisme ? Le point de vue de Marion Maréchal-Le Pen

Acquisition de la nationalité française : Manuel Valls ouvre largement les vannes

Acquisition de la nationalité française : Manuel Valls ouvre largement les vannes

19/10/2012 — 01h30
PARIS (NOVOpress) — Il est nul besoin de crier au loup quant au droit de vote des étrangers extra-européens, Manuel Valls a décidé de faciliter (et c’est un euphémisme) l’acquisition de la nationalité française. Dans une nouvelle circulaire, le ministre de l’Intérieur (lui-même naturalisé à 20 ans) prévoit de rouvrir plus largement l’accès à la nationalité française. Il s’agit pour le gouvernement de revenir sur la très forte inflexion du nombre de naturalisations qui avait été mise en œuvre par l’ancienne majorité depuis 2010: entre 30 % à 45 % de moins.

Lire la suiteAcquisition de la nationalité française : Manuel Valls ouvre largement les vannes

[Tribune libre] Le droit du sang, citadelle de l’identité

[Tribune libre] Le droit du sang, citadelle de l'identité

14/09/2012 — 08h00
PARIS (NOVOpress via Zentropa) —
Pour accomplir son rêve ultime de régner sur une masse globale de « citoyens du monde » (c’est-à-dire d’hommes interchangeables réduits à leurs rôles de production et de consommation), le mondialisme marchand a besoin de faire sauter les derniers verrous identitaires dont le principal est la conception de la nationalité basée sur le « droit du sang » (jus sanguinis), c’est à dire sur le caractère ethnico-culturel hérité de la nationalité. Ce principe, qui a largement prévalu en Occident et en Asie jusqu’à l ’émergence des pays nés de l’immigration (USA, Australie, Canada…), est une règle générale d’obtention de la nationalité par filiation qui ne souffre que des exceptions limitées en nombre et soumises à des procédures d’acquisition basée sur la volonté du mandant et son adhésion à un faisceau de valeurs et de règles ainsi que sur la sélection effectuée par le pays dont il sollicite la nationalité (serment, tests de culture, de langue, connaissances historiques, ordre juridico-social accepté, etc).

Lire la suite[Tribune libre] Le droit du sang, citadelle de l’identité

Ne pas devenir une feuille morte – Oskar Freysinger, Assises “La France en danger” [vidéo]

Ne pas devenir une feuille morte - Oskar Freysinger, Assises “La France en danger” [vidéo]

Ne pas devenir une feuille morte – Oskar Freysinger, Assises “La France en danger” [vidéo] Oskar Freysinger, le charismatique Conseiller national UDC du parlement helvétique, n’ayant pu venir à Paris le 10 mars lors des Assises « Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger» a voulu témoigner son soutien à cette réunion en envoyant un message vidéo qui fut projetée pendant ces Assises.

[box] Novopress a déjà publié en vidéo, 5 autres interventions de ces Assises :
Jean-Yves Le Gallou aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Filip Dewinter, du Vlams Belang, aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Démographie de l’immigration : Y-M Laulan aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Un américain, Jared Taylor aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Le 21e siècle sera celui de l’identité – Fabrice Robert aux Assises “La France en danger” [vidéo]
[/box]

Le 21e siècle sera celui de l’identité – Fabrice Robert aux Assises “La France en danger” [vidéo]

Le 21e siècle sera celui de l'identité - Fabrice Robert aux Assises “La France en danger” [vidéo]

Intervention de Fabrice Robert (photo) lors des assises “Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger” qui se sont déroulées samedi 10 mars à Paris.

Le 21e siècle sera celui de l'identité - Fabrice Robert aux Assises “La France en danger” [vidéo]Fabrice Robert a 40 ans. Marié et père de trois enfants, il réside dans une petite bourgade des Alpes. Après une maîtrise de sciences politiques et un diplôme de troisième cycle dans le domaine de l’information stratégique, il est maintenant consultant en communication. Il est une figure majeure du mouvement identitaire depuis plus de dix ans. Il a fondé le Bloc Identitaire, un mouvement souvent présenté par les politologues comme un aiguillon idéologique et un laboratoire d’idées.
Il est particulièrement attaché au combat culturel et aux méthodes modernes d’influence.

[box] Novopress a déjà publié en vidéo 4 autres interventions de ces Assises :
Jean-Yves Le Gallou aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Filip Dewinter, du Vlams Belang, aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Démographie de l’immigration : Y-M Laulan aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Un américain, Jared Taylor aux Assises “La France en danger” [vidéo]
[/box]

Crédit photos : Novopress, licence CC.