Le Sri Lanka a été frappé par des attentats ce dimanche de Pâques

attentats au Sri Lanka

23/04/2019 – INTERNATIONAL (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
En effet, plusieurs villes, dont Colombo, la capitale, ont été déchirées par des explosions dimanche. Huit explosions, vraisemblablement majoritairement des attentats-suicides, ont visé des églises catholiques pendant la messe du dimanche de Pâques ainsi que plusieurs hôtels de luxe de Colombo. Un couvre-feu a été déclaré par les autorités et a été prolongé dans la nuit de lundi à mardi alors que des opérations de déminage étaient toujours en cours et que des explosions continuaient de se faire entendre. Au moment de la rédaction de ce bulletin, le bilan provisoire faisait état de 290 morts, dont 35 touristes étrangers, et au moins 500 blessés.

Qui est derrière cet attentat ?

Si aucune revendication officielle n’a encore eu lieu, le porte-parole du gouvernement a annoncé hier qu’un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ), était à l’origine de ces attaques-suicides. L’arrestation de 24 suspects a été confirmée par le gouvernement qui n’a néanmoins pas livré plus de détails. Le NTJ, qui s’était fait connaître l’an passé par des actes de vandalisme commis contre des statues bouddhiques, avait fait il y a dix jours l’objet d’une alerte diffusée aux services de police, selon laquelle le mouvement préparait des attentats contre des églises et l’ambassade d’Inde à Colombo. Ces informations étaient basées sur un signalement d’« une agence de renseignement étrangère ». Le gouvernement a déclaré « Nous ne pensons pas que ces attaques ont été commises par un groupe de personnes cantonnées à ce pays. Il y a un réseau international sans lequel ces attaques n’auraient pas pu réussir ».

Quelles ont été les réactions à cette attaque ?

Les messages de soutien ont afflué de la part des responsables politiques occidentaux et le président turc Erdogan a dénoncé « une attaque contre l’humanité », se gardant bien d’évoquer l’islamisme. Les responsables catholiques ont tous dénoncé cette attaque visant des fidèles un dimanche de Pâques. Silence relatif du monde musulman, en contraste net avec l’indignation générale autour des attentats ayant frappé la mosquée de Christchurch le mois dernier. Le député Joachim Son-Forget a d’ailleurs ironisé sur le deux poids-deux mesures concernant les réactions autour de ces deux attentats « Et là, en écho à Christchurch, les musulmans vont tomber le voile et aller à la messe en l’honneur des victimes des attentats au Sri Lanka, en disant « je suis chrétien ». Ha ben non en fait. ».