Mariage forcé musulman à Lyon : la famille incriminée n’est pas intégriste !

Mariage forcé musulman à Lyon : la famille incriminée n’est pas intégriste

21/10/2011 – 08h00
LYON (NOVOpress) – 
Trois frères issus de la communauté tunisienne implantée dans l’Hexagone (plus de 600 000 représentants, dont les deux tiers bénéficient de la double nationalité), viennent d’être condamnés à six mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve pour avoir enlevé, séquestré et frappé leur sœur en banlieue lyonnaise le 16 septembre dernier. La victime, Mouna, a expliqué aux enquêteurs avoir voulu échapper à un mariage forcé en Tunisie, alors que sa sœur, Safa, avait subi le même sort l’été dernier.

Selon une étude de 2006 du Groupe de femmes pour l’abolition des mutilations sexuelles (GAMS), 70 000 jeunes filles seraient menacées de mariage forcé en France. Une pratique toujours d’actualité qui n’est pas réservée à une poignée d’extrémistes musulmans. D’ailleurs, Ingrid Poulet, l’avocate de l’un des trois frères qui ont été jugés mardi devant le tribunal correctionnel de Lyon, a souligné qu’il ne s’agit pas d’une « famille intégriste » musulmane, relate Catherine Lagrange dans l’édition du 19 octobre d’Aujourd’hui en France.

Il est vrai que le Coran et sa sourate 4 (intitulée : « Les Femmes ») peut encourager à de tels actes. En cas de « désobéissance » des femmes, le livre sacré des musulmans précise : « Exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! ».

[box] Photo : Coran, sourate 4. Crédit : Adel Z via Flickr. Licence CC. [/box]

Première école musulmane gratuite, à Blackburn en Angleterre

Première école musulmane gratuite à Blackburn en Angleterre

04/10/2011 – 10h00
BLACKBURN (NOVOpress) –
Le site Ajib.fr, spécialisé dans « l’actualité de l’islam et des musulmans en France », vient de consacrer un article à l’ouverture dans un an de la « première école musulmane gratuite pour tous » à Blackburn (Angleterre). « Une première nationale », se félicite ce site de propagande islamique qui consacre de nombreux témoignages aux conversions, dont celle de « Marie, ancienne chrétienne convertie à l’islam ».

Pour Ajib, cette école musulmane à Blackburn doit servir d’exemple en France, car il est urgent de « disposer des (sic) structures éducatives musulmanes, enseignant et éduquant nos enfants loin des problèmes de meurs (sic), de délinquance, de drogues, d’échecs scolaires … que rencontrent les établissements de l’éducation nationale ». Cette analyse manichéenne du système éducatif français se double d’un appel à un enseignement communautariste sectaire. De quoi ouvrir les yeux des enseignants épris de laïcité : l’islamisation représente bien un nouveau danger totalitaire, étranger à l’esprit critique européen.

Un Serbe assassiné et son fils blessé au Kosovo

Un Serbe assassiné et son fils blessé au Kosovo

03/09/11 – 23h00
KOSOVSKA MITROVICA (NOVOpress) –
Dans la nuit de samedi à dimanche, Aleksandar Putnik âgé de 51 ans a été assassiné et son fils Dobrica de 23 ans a été blessé au Kosovo.

Le drame s’est produit non loin de l’enclave Orahovac dans le sud de la province serbe à majorité albano-musulmane. Cette zone est connue pour être l’une des plus dangereuses de la région. En seulement douze ans ce sont 69 Serbes qui ont été abattus, pour une population chrétienne d’environ mille personnes…

La tragédie s’est déroulée devant un restaurant où la famille avait l’habitude de se rendre. C’est à la sortie de celui-ci qu’un Albanais a fait feu au fusil de chasse sur Aleksandar Putnik, le blessant mortellement. Son fils s’est alors précipité sur lui pour le secourir. En vain. Le courageux garçon a reçu des balles dans l’épaule et le bras sans pouvoir sauver son père. Ensanglanté le jeune homme a réussi à prendre la fuite en voiture pour rejoindre l’hôpital de Prizren où ses jours ne seraient plus en danger.

Le ministre serbe pour le Kosovo et la Métochie, Goran Bogdanovic, a expliqué l’inquiétude que provoquait cette tragédie chez tous les Serbes du Kosovo. Il exige une plus grande implication des forces internationales dans la protection des populations serbes vivant au sud du Kosovo. Il a également demandé à ce que le fils blessé soit transféré à l’hôpital de Kosovoska Mitrovica, en zone serbe, pour des raisons de sécurité. L’hôpital de Prizren est en effet situé en pleine zone musulmane.

Le ministre a également rappelé que suite aux nombreuses attaques antiserbes de ces derniers mois, aucune interpellation n’avait été enregistrée.

L’heure des pogroms antichrétiens serait-elle revenue au Kosovo ?

Si cette situation vous révolte, vous pouvez soutenir l’ONG « Solidarité Kosovo » qui vient en aide à ces populations martyrisées depuis l’année 2004 et signer la pétition en ligne ici.

[box] Photo : L’enclave d’Orahovac, janvier 2011.[/box]

L’islamisation touche le Brésil, plus grand pays catholique au monde

L’islamisation touche le Brésil, plus grand pays catholique au monde

22/09/2011 – 11h30
RIO DE JANEIRO (NOVOpress) –
Environ 100 000 personnes ont défilé dimanche contre « l’intolérance religieuse » à Rio de Janeiro, à l’initiative de la communauté des religions afro-brésiliennes. Cette manifestation avait pour but de s’attaquer aux églises évangéliques, accusées de diaboliser « les cultes d’origine africaine afin d’en récupérer les adeptes », selon l’anthropologue José Flavio Pessoa de Barros, de l’Université fédérale de Rio de Janeiro.

Pourtant, dans le plus grand pays catholique du monde, c’est plutôt l’islam qui pourrait représenter un risque d’intolérance religieuse. Selon un reportage de Canal +, le nombre de musulmans serait passé de 700 000 à 3 millions en 2010. Quant au nombre de lieux de cultes, il a été multiplié par quatre depuis 2000. Selon Le Figaro, « le succès est tel qu’il devient commun, dans les rues de Rio de Janeiro et de Sao Paulo, de se saluer par un «inch’Allah !». L’impérialisme musulman menace bien l’identité des peuples, des deux côtés de l’Atlantique…

Prières de rue à la Goutte d’or : les musulmans bravent l’interdiction

Prières de rue à la Goutte d’or : les musulmans bravent l’interdiction

16/09/11 – 18h00
PARIS (NOVOpress)
– Décidément l’État de droit peine à se faire respecter dans les quartiers multiethniques à forte population musulmane.

Ainsi, plus de 200 musulmans priaient cette après- midi dans les rues de la Goutte d’or, malgré l’interdiction prononcée par la gouvernement via le ministre de l’Intérieur Claude Guéant (au centre, photo ci-dessus en compagnie de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille à droite).

Défiant ainsi l’autorité d’un gouvernement toujours plus efficace dans les déclarations électoralistes que dans les faits, les fidèles musulmans se sont rassemblés vers 14 heures sur la chaussée de la rue Polonceau (18ème arrondissement).

Le ministre de l’Intérieur avait pourtant affirmé être bien décidé à faire respecter l’interdiction de prier dans les rues dès ce vendredi, notamment à Paris et Marseille, où ces phénomènes sont les plus massifs et les plus visibles.

La mobilisation des musulmans, qui bénéficiaient de la mise à disposition d’une caserne Boulevard Ney pour pratiquer leur prières, est donc un camouflet pour la gouvernement sarkozyste, ainsi qu’un message très clair sur le peu de cas qui est fait de la loi française dans ces quartiers.

«Si d’aventure il y a des récalcitrants nous y mettrons fin», avait pourtant averti le ministre de l’Intérieur sur l’antenne de RTL. On attend donc de voir l’application de ces mâles propos…

[box class= »info »]Photo sous licence Creative Common : Marcovdz/Flickr[/box]

Opération cochon à Bordeaux : la Licra porte plainte !

terrain mosquée mairie islam musulman bordeaux salafi mosquee Gironde 33

10/09/2011 – 09h00
BORDEAUX (via Info Bordeaux) — 
La Licra (la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme), qui sera rejointe lundi par SOS Racisme, a saisi vendredi le parquet de Bordeaux de faits « d’incitation à la haine raciale », après la diffusion sur internet d’une vidéo montrant un homme enterrant un cochon sur le site apparent d’une future mosquée.

Intitulée « Opération cochon Bordeaux », la vidéo montre un homme, visage dissimulé par une capuche, en train d’enterrer un cochon mort dans ce qui serait le terrain que compte donner la mairie de Bordeaux à l’Association des musulmans de Gironde afin d’y construire une mosquée.

Pour l’avocate et présidente de la section bordelaise, Caroline Daigueperse-Vaultier, « C’est une provocation pure et simple. La vidéo a été diffusée en période de Ramadan, au moment de la fête de l’Aïd dans le but de heurter la population musulmane ».

La coordinatrice juridique de l’association SOS Racisme Gironde, Ilham Ben Sandoura, a quant à elle déclaré : « Nous demandons le retrait de cette vidéo et nous allons déposer plainte dès lundi pour que les auteurs soient retrouvés et condamnés ».

Les autorités musulmanes, et particulièrement l’imam Tareq Oubrou, n’ont pas encore réagi sur l’impureté probable du terrain, et donc l’impossibilité d’y établir désormais un lieu de culte.

Le constat est cependant clair. S’en prendre à l’islam peut désormais être passible de poursuites pour « incitation à la haine raciale » de la part d’associations bien silencieuses quant il s’agit de provocations et d’injures sur les catholiques bordelais.

Norvège : les femmes, premières victimes du multiculturalisme [vidéo]

Norvège : les femmes, premières victimes du multiculturalisme [vidéo]

08/09/2011 – 14h30
OSLO (NOVOpress) – Après les attentats terroristes commis en Norvège cet été par un marginal néoconservateur, la gauche nordique s’est mobilisée comme un seul homme pour assurer que les motivations d’Anders Behring Breivik ne reposaient que sur des fantasmes et que l’intégration des musulmans au pays des fjords se faisait sans heurts ni problèmes majeurs.

Cette ligne de défense de l’establishment xénophile a heurté de plein fouet un puissant lobby, celui des féministes. Très marquées à gauche, les idéologues de la condition féminine dans ces pays sont confrontées à une situation de crise à laquelle elles ne savent pas comment répondre.

Pour synthétiser, une grande majorité des viols commis dans les grandes agglomérations des pays nordiques, principalement en Norvège et en Suède, seraient commis par des étrangers d’origine extra-européenne et de culture musulmane.

À titre d’exemple, à Oslo, les statistiques de la police révèlent que 100 % des agressions sexuelles et des viols sont commis par des immigrés non européens et que 9 victimes sur 10 sont des femmes norvégiennes.

La situation est telle qu’il a été indiqué que nombre de jeunes femmes blondes se teignent les cheveux en brun. Dans certains quartiers, les femmes européennes ne se déplacent qu’en groupe.

Les féministes de gauche ne savent comment faire face à cette situation qui fait exploser leurs grilles d’analyse politique. Comment défendre des femmes norvégiennes sans mettre en cause l’immigration de peuplement dont font l’objet les pays nordiques ? Comment défendre les femmes norvégiennes sans dénoncer le consensus xénophile des classes possédantes et dirigeantes ?

En attendant que les féministes aient enfin le courage de protéger leurs concitoyennes et que les politiques admettent que leur idéologie multiculturaliste est la recette d’un désastre annoncé, les femmes norvégiennes vont continuer à payer le prix d’une idéologie devenue folle.

Crédit photo : Nicola Romagna via Flickr. Licence CC.

Projet de mosquée à Talence (Gironde) : les esprits s’échauffent

Projet de mosquée à Talence : Les esprits s’échauffent

07/09/2011 – 11h30
BORDEAUX (via Info Bordeaux) – Nous vous l’avions annoncé, la mairie de Talence dirigée par l’élu du Modem, Alain Cazabonne, projette de construire une grande mosquée dans cette commune proche de Bordeaux. Pourtant, de nombreuses oppositions voient le jour pour contrecarrer la volonté du maire. La dernière en date a mis le feu aux poudres.

Alain Cazabonne a indiqué aujourd’hui avoir déposé plainte pour « usurpation de fonction et incitation à la haine raciale » après la diffusion ce week-end d’un tract (trouvé sur le site du Bloc identitaire Aquitaine) par des citoyens hostiles au projet.

Le tract, confirme que la mairie a « tout fait pour faciliter ce projet », et appelle les Talençais à « faire le meilleur accueil à ces personnes » dans le cadre du « vivre ensemble », les enjoignant, « lors de la grande prière du vendredi », de « ne pas laisser leurs voitures en stationnement pour ne pas gêner ».

« Ce jour-là, les chiens devront rester enfermés et les femmes devront sortir en tenue décente », poursuit le texte, conseillant « de ne pas cuisiner du porc et ne pas boire ou manger en public durant le mois de Ramadan ».

Le maire de Talence s’est déclaré très ému suite à la diffusion de ce tract dans le quartier destiné à accueillir ce lieu de culte « Je suis extrêmement choqué par cette lettre qui semble avoir comme seul objectif que de tenter de semer le trouble et inciter à la haine raciale. Je laisse désormais à la justice le soin de donner les suites nécessaires à cette affaire ».

S’opposer à la construction d’un lieu de culte serait donc devenu du racisme ? L’association islamique remercie quant à elle ses bienfaiteurs qui permettent au projet de voir le jour : « Allah récompense leur générosité ».

Projet de mosquée à Talence (Gironde) : Les esprits s’échauffent

Talence : Le Bloc identitaire Aquitaine s’oppose à la construction d’une mosquée

Projet de mosquée à Talence : Les esprits s’échauffent

01/09/2011 – 13h30
BORDEAUX (via Info Bordeaux) – Dans un article paru sur son site internet, le Bloc identitaire Aquitaine met en garde les habitants de la commune de Talence (proche de Bordeaux) sur l’implantation prochaine d’une mosquée. Le mouvement connu pour ses nombreuses actions coup de poing (et notamment son appel au muezzin dans le quartier de la Bastide) appelle les habitants à « s’extraire de leurs échoppes et demander des comptes à un édile dont la politique collaborationniste va à l’encontre de leurs intérêts de paisibles citoyens encore français ».

Talence : Le Bloc identitaire Aquitaine s’oppose à la construction d’une mosquéeIl faut dire que le projet mis en place par le maire (photo) Alain Cazabonne (Modem), suscite de nombreuses interrogations : Un dossier bâclé comportant de nombreuses contradictions (ce qui a été reproché par l’opposition socialiste), un terrain inconstructible qui le devient par la magie d’une modification du PLU, un prix de vente à l’Association musulmane de Talence de 120 euros par m² (sachant qu’il est très difficile de trouver un terrain dans la commune à moins de 650 euros le m²)…

Selon le Bloc identitaire, le président de l’association musulmane, Monsieur Boularam, s’inquiète de la médiatisation de cette affaire, sachant d’ailleurs que l’association n’a toujours pas recueilli les fonds. L’article révèle également que le lieu de culte comporterait un minaret dans les tuyaux du cabinet toulousain en charge du projet.

Le nombre de mosquées ne cesse de croître depuis quelques années dans le département. Après les constructions récentes de lieux de culte à Mérignac et Libourne, des projets sont en cours à Bordeaux et Pessac.

Bologne : la mairie veut une mosquée dans chaque quartier

Bologne : La mairie veut une mosquée dans chaque quartier

12/08/2011 – 08h00
GENÈVE (NOVOpress) —
Un réseau de lieux de culte pour les musulmans de Bologne, c’est le projet de l’adjointe « au welfare » (c’est son titre officiel), Amelia Frascaroli. « Il faut plus de capillarité, chaque communauté religieuse devrait avoir des lieux de culte accessibles à tous». Est-ce que les catholiques, a-t-elle demandé, se contenteraient de la basilique San Petronio (la basilique de Bologne, un des hauts lieux de la civilisation européenne, où le pape Clément VII couronna Charles-Quint empereur en 1530) ? Chaque fidèle est lié à sa propre paroisse. « Pour les musulmans aussi », selon Mme Frascaroli, « il est juste de penser à un cheminement qui institutionalise et régularise, non pas une mosquée ni deux mosquées, mais autant de mosquées que les communautés musulmanes l’estimeront nécessaire ».

Bologne compte déjà actuellement cinq lieux de culte musulmans (via Pallavicini, via Terracini, via Stalingrado, via Libia et zona Barca). Un projet de « méga-mosquée », proposé par le maire actuel Virginio Merola, quand il était adjoint de son prédécesseur, a dû être (provisoirement ?) abandonné devant les oppositions. Selon Mme Frascaroli, la question est plus urgente que jamais, en période de Ramadan, étant donné que les conventions dont bénéficiaient les lieux de culte actuels ont toutes expiré.

L’inspiration vient de Milan où, depuis l’élection du candidat de gauche Giuliano Pisapia (avec le soutien de l’extrême gauche la plus immigrationniste mais aussi la bénédiction du cardinal-archevêque), l’islamisation va bon train. La mairie a lancé l’idée d’une « mosquée disséminée », avec des petits centres dans tous les quartiers de la ville. « Je crois », a expliqué Mme Frascaroli, « que Milan peut constituer un exemple et un modèle ».

La Ligue du Nord a immédiatement annoncé qu’elle se battrait contre ce projet, non seulement en lançant une pétition et en exigeant une consultation des habitants, comme elle l’avait fait contre le projet de méga-mosquée, « mais en organisant des rencontres et des débats pour expliquer que, aujourd’hui, le choix de Mme Frascaroli est erroné et inopportun ». Selon le chef de file de la Lega au conseil municipal, Manes Bernardini, ce sont « des délires estivaux ». « Nous ne sommes pas prêts à une invasion de ce type ». « Le tissu social », a conclu Bernardini, « est en train d’exploser, nos personnes âgées et nos nécessiteux demandent de l’aide. Pensons d’abord à résoudre leurs problèmes ».

*** Photo : Bologne, la Piazza Maggiore.

Espagne : Un guide pour adapter les pratiques médicales aux musulmans

Espagne : Un guide pour adapter les pratiques médicales aux musulmans

08/08/2011 – 09h00
MADRID (NOVOpress) –
Les 25 000 musulmans de Castellό (dans la région de Valence) en Espagne pourront vivre le mois de Ramadan en toute quiétude.

En effet, la Commission de médiation interculturelle sanitaire de la ville, a fait distribuer un guide au personnel de santé afin qu’ils puissent adapter leurs pratiques médicales aux obligations du mois de jeûne musulman comme l’interdiction d’ingérer des aliments durant la journée ou la possibilité de subir des injections.

Espagne : Un guide pour adapter les pratiques médicales aux musulmans

Toulouse : Trois mosquées sont en construction

Toulouse : Trois mosquées sont en construction

07/08/2011 – 17h30
TOULOUSE (NOVOpress) –
Les projets de construction de véritables mosquées géantes s’enchaînent à un rythme soutenu un peu partout en France. Après celle de Strasbourg, la deuxième plus grande mosquée d’Europe, qui a ouvert officiellement ses portes la semaine dernière, la ville de Toulouse devrait voir dans les prochains mois s’achever les travaux de la future mosquée d’Empalot (cliquer sur la photo pour la voir entièrement). Et une nouvelle fois, les dimensions de l’édifice sont pharaoniques : pour un coût de 3,5 millions d’euros et étendue sur plus de 2 000 m2, elle devrait disposer d’une surface de prière supérieure à celle des grandes mosquées de Lyon et Paris, le tout surmonté d’un dôme et d’un minaret de 22 m de hauteur !

Mais les constructions de mosquées ne vont pas s’arrêter en si bon chemin puisque d’autres mosquées sont en construction ou en projet à Toulouse : au Mirail, à Tabar et en projet à Basso-Cambo et Bagatelle.

Des musulmans profitent du ramadan pour prier en public en plein Paris ! [vidéo]

Des musulmans profitent du ramadan pour prier en public en plein Paris !


Lundi 1er août 2011, entre 22h et 23h, plusieurs dizaines de musulmans prient en public devant l’immeuble du 105 rue Vercingétorix (Paris, 14e arrondissement).
Sans la moindre gêne, les musulmans ont occupé l’espace public durant plus d’une heure, faisant retentir leurs « Allah ouakbar ! » à de nombreuses reprises.

Imaginez le calvaire des habitants de cet immeuble du 105 rue Vercingétorix.

Cela prouve que partout, absolument partout, vous pouvez vous retrouver confrontés à des musulmans en prières occupant la chaussée de la rue, ou les trottoirs, ou le chemin d’entrée d’un immeuble.

Il ne s’agit là que d’un exemple parmi tant d’autres : durant les 30 jours du ramadan, chaque soir, en de nombreux lieux, des milliers de musulmans prient illégalement en public dans la capitale française.

Année après année, la situation s’aggrave, sans aucune intervention des autorités françaises !

Source ici.

Le constructeur de la mosquée Arrahma de Nantes fait faillite

Le constructeur de la mosquée Arrahma de Nantes fait faillite


04/08/2011 – 18h00
NANTES (Breizh NOVOpress) – Taner Topdemir, patron d’Océane constructions, a dû déposer le bilan de sa société, victime d’une crise de croissance mal gérée. Bénéficiaire de nombreux contrats de sociétés publiques d’HLM, le groupe s’était aussi lancé dans la promotion immobilière.

Océane constructions, une entreprise de bâtiment d’Orvault qui emploie environ 200 personnes, vient d’être mise en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce. « Océane constructions a été victime d’une erreur de gestion très classique », commente un comptable nantais. « L’entreprise n’a pas su gérer son développement. Son chiffre d’affaires a fortement augmenté ces dernières années, mais le fonds de roulement n’a pas suivi. Une crise de trésorerie était inévitable. » Afin de geler les créances, la société avait été placée en procédure de sauvegarde voici quatre mois ; cela n’a pas suffi à la sauver.

Océane constructions s’était imposée en quelques années dans les milieux nantais du BTP. Créée en 2002, elle était dirigée par un jeune Turc, Taner Topdemir. Elle bénéficiait de nombreux contrats attribués par des constructeurs de HLM de Loire-Atlantique et des départements voisins comme Atlantique Habitations ou ESH Logis Ouest, dans le cadre programmes comme La Frégate à Donges, les Jardins d’Amaryllis aux Sorinières ou le Domaine des Pépinières à Angers.

Elle avait aussi été choisie pour le chantier de la mosquée Arrahma, construite à Nantes avec le soutien de la municipalité de Jean-Marc Ayrault (photo de la mosquée avec ses deux minarets, cliquer sur la photo pour la voir en entier).

Comment Sarkozy changera-t-il son image auprès des musulmans ?

Comment Sarkozy changera-t-il son image auprès des musulmans ?

04/08/2011 – 08h00
LINCOLN (NOVOpress) –
La population musulmane en France a une très mauvaise image du président de la République, Nicolas Sarkozy.

D’après un sondage Ifop en partenariat avec le journal « La Croix », « Analyse : 1989-2011 Enquête sur l’implantation et l’évolution de l’Islam de France », seulement 21% des musulmans ont une bonne opinion de l’ancien maire de Neuilly. Qu’ils soient pratiquants ou non, les mahométans rejettent dans une très large mesure la politique menée par Nicolas Sarkozy.
Il y a donc fort à parier que pour relever son image au sein de cette population, le président de la République et son gouvernement multiplient les gestes de bienveillance à l’égard de la population musulmane et de ses représentants. Officialisation du financement public des mosquées ? Jours fériés pour les fêtes musulmanes ? La campagne électorale de 2012 risque bien de réserver quelques surprises.

Vive la diversité trompeuse !

Vive la diversité trompeuse !

[box class= »info »] La nouvelle campagne très subreptice de la société Isla Délice. [/box]

La société Isla Délice lance une nouvelle campagne publicitaire à gros budget, en bafouant une fois encore le sens des mots.

Vive la diversité trompeuse !

Vive la diversité trompeuse !

Vive la diversité trompeuse !

Le slogan en est : « Vive la diversité ». Comprenez, au vu des visuels : la diversité entre du poulet, de la dinde et du bœuf, tous trois halal ! Le message doit être compris ainsi : le halal, c’est la diversité, car la diversité est une valeur positive. Il s’agit d’une double tromperie :

  • d’abord parce-que la diversité ne porte que sur ces trois viandes halal ; toutes les viandes sont halal, donc pas diverses, et ensuite nous aurions aimé voir un beau cochon enrichir cette diversité ; le cochon n’est donc pas admis dans la diversité
  • ensuite Isla Délice s’appuie sur une valeur positive, la diversité pour, en fait, la mettre à mal ; d’abord parce-que cette diversité vantée et affichée est très limitée, et puis parce-que la diversité n’est pas tolérée en terre musulmane ; imaginez une campagne d’affichage vantant la viande haram (non halal) ou le porc en Algérie, pour ne pas dire à Dubaï, deux pays où est implantée la société Isla Délice ; il vaut mieux être musulman en terre chrétienne que chrétien en terre musulmane.

La société Isla Délice appuie toute sa communication sur la duplicité. On lit sur son site internet : Isla Délice […] concentre son activité à 100 % dans la production et la commercialisation exclusive de charcuterie et produits surgelés Halal. Le mot « charcuterie » est abusivement utilisé par la société pour décrire sa gamme de produits, tous halal. Or le dictionnaire de l’Académie française stipule :
Charcuterie, n.f. XVIe siècle : industrie et commerce des produits de la viande de porc ; boutique où l’on vend du porc frais ou préparé ; spécialité à base de porc, préparée dans les charcuteries

Parmi les recettes proposées sur le site, on trouve [sic] de la salade estivale au bacon et melon, des canapés de concombre au pâté, des verrines de taboulé au saucisson sec, une poêlée de pommes de terre aux lardons de poulet et au fromage Saint-Nectaire, des dips de légumes et « rillettes » [guillemets dans le texte] de blanc de dinde fumé au fromage, et bien sûr la quiche lorraine.

Autrement dit, Isla Délice propose de la charcuterie qui n’est pas de la charcuterie, des lardons qui ne sont pas des lardons, comme elle propose de la diversité qui n’est pas de la diversité.

Georges Gourdin pour Novopress France

Un adolescent « britannique » tué à la tête d’une unité islamiste en Somalie

Un adolescent « britannique » tué à la tête d’une unité islamiste en Somalie

18/07/2011 – 13h00
LONDRES (NOVOpress)  — L’information est disponible depuis une semaine mais elle était passée inaperçue jusqu’à ce que le Sunday Mirror, édition dominicale du tabloïd Daily Mirror, lui consacre un article hier.

Le 11 juillet, le forum islamiste Ansar al-Mujahideen English Forum a publié un long message en anglais par « le frère moudjahid Abu Yaser al-Maqdishy », qui exalte les combattants islamistes tombés en Somalie et exhorte tous les musulmans à venir les remplacer. Au milieu d’appels ressassés au djihad contre tous les ennemis d’Allah, « les sionistes et les croisés », on trouve un passage sur « les nombreux pionniers du Tawhid » qui « sont partis avec un aller simple pour le paradis promis ». « L’un d’entre eux était un frère adolescent qui renonça à profiter de sa jeunesse parmi les plaisirs du Royaume Uni. Il décida de chercher les plaisirs d’Allah et l’appréciation de Sa divine Majesté pour son combat, c’est pourquoi il émigra vers la région du djihad somalien, reçut un entraînement, combattit, et fut finalement tué au service de son Bien Aimé, Allah, le Glorifié et l’Exalté. Il était le chef de notre unité, mais ce n’était pas un chef ordinaire. »

Le Mirror qualifie Abu Yaser al-Maqdishy de « seigneur de la guerre d’Al-Qaida », et affirme qu’« Al-Qaida a refusé de donner plus de détails pour essayer d’empêcher les forces de sécurité britannique de mener une enquête ». Mais « la Somalie est devenue le plus grand camp d’entraînement mondial pour terroristes et les experts estiment qu’il y a actuellement une centaine de Britanniques qui s’y entraînent et y combattent ».

Le Mirror n’est certes pas une source bien fiable, mais les télégrammes diplomatiques Wikileaks, analysés par le beaucoup plus sérieux Daily Telegraph, avaient révélé en février que la Somalie était en passe de remplacer le Pakistan comme centre de formation des terroristes islamiques (à passeports) britanniques. Le gouvernement anglais prend très au sérieux le risque d’attentats terroristes de la part de « Somaliens britanniques » radicalisés, partis en Somalie pour y recevoir « endoctrinement et formation » puis rentrés en Grande-Bretagne pour se livrer au terrorisme. Bon nombre d’habitants de la région sont titulaires d’un passeport britannique. Beaucoup de jeunes « Somaliens britanniques » sont envoyés sur place par leurs familles pour les « redresser ». « On croit en outre qu’il y a une certaine activité de “tourisme djihadique” en Somalie du Sud de la part de citoyens britanniques d’origine ethnique somalienne ».

C’est dans ce contexte que la Cour européenne des droits de l’homme vient d’interdire au Ministère de l’Intérieur britannique de renvoyer dans leur pays deux criminels somaliens, Abdi Sufi, 24 ans, qui a fait l’objet d’au moins dix-sept condamnations pour, entre autres, cambriolage, fraude, exhibitionnisme et menaces de mort depuis son entrée illégale au Royaume Uni, il y a huit ans, et Abdiaziz Elmi, 42 ans, condamné à de multiples reprises pour trafic de drogue et vol. Selon la Cour européenne des droits de l’homme, renvoyer ces individus en Somalie serait une violation de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme qui interdit « les traitements inhumains ou dégradants ». La raison invoquée est que la Somalie « est un pays trop dangereux pour qu’on les y renvoie » bien que le Ministère de l’Intérieur britannique ait fait remarquer qu’il y avait des parties de la Somalie où les deux hommes pouvait vivre en sécurité.

Le jugement va faire jurisprudence pour 214 autres Somaliens, dont les deux-tiers sont des criminels, qui avaient fait appel contre leur expulsion, et qui vont donc pouvoir rester paisiblement en Grande-Bretagne.
À moins que certains n’entendent l’appel au djihad du frère moudjahid Abu Yaser al-Maqdishy ?

Tensions ethniques en Algérie

Tensions ethniques en Algérie

16/07/11 – 08h00
PARIS (NOVOpresss) – Le gouvernement provisoire Kabyle a dénoncé dans un communiqué « les agressions dont sont victimes des étudiants kabyles dans une université d’Oran ».

Selon Makhlouf Idri, porte-parole de cette instance, « les agressions de Kabyles par des individus sont appuyées par celles des administrations et des institutions aux ordres comme la justice ou les services de sécurité. Même les enseignants se mettent de la partie en interdisant aux étudiants kabyles de parler dans leur langue entre eux. »

Ces tensions ethniques sont récurrentes en Algérie puisque 5 jours avant ces violences, des militaires algériens auraient mené à Azazga (Kabylie) une expédition punitive (un mort et des blessés ainsi que la mise à sac de domiciles). D’ailleurs, le Gouvernement Provisoire Kabyle a souhaité dans son communiqué attirer « l’attention de la communauté internationale sur la gravité de la situation que traverse le peuple kabyle et le risque de génocide qui le guette. » Fin mai, le gouvernement provisoire Kabyle s’était déjà élevé contre la fermeture « des églises sur le territoire kabyle » par le préfet de Vgayet (Bougie, Bejaia).