Ils considèrent la France comme terre d’islam – Par Fabrice Robert

Source : Boulevard Voltaire
De la finance à l’enseignement, en passant par l’alimentaire (marché du halal) et la construction de nouvelles mosquées, l’islam tente progressivement de poser son empreinte — voulue comme indélébile — sur le sol européen.

Le voile islamique est interdit dans l’espace public ? L’enseignement dispensé dans les établissements du pays qui les accueille ne leur convient pas ? Qu’importe ! Une enquête récente révèle que le développement de l’enseignement privé musulman est en plein essor en France.
Il y aurait déjà une quarantaine d’établissements confessionnels, mais les projets se multiplient actuellement sur l’ensemble du territoire. D’ailleurs, cette année, deux collèges sont passés – pour la classe de sixième – sous contrat d’association. Ce qui signifie la prise en charge par l’État de la rémunération de certains professeurs.

Une Fédération nationale de l’enseignement privé musulman (FNEM) a été lancée en 2014 pour tenter de structurer ce réseau. Pour son président Makhlouf Mamèche, « la communauté musulmane est en train de rattraper son retard ». Mais Makhlouf Mamèche est également l’un des dirigeants de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), une organisation qui n’a pas hésité à reprendre publiquement la devise des Frères musulmans : « Le Coran est notre Constitution. » Tout un programme, donc, qui n’augure rien de bon sur l’enseignement dispensé dans ces établissements.

Lire la suiteIls considèrent la France comme terre d’islam – Par Fabrice Robert

Montpellier (34). Prières de rues : «l’écrasante majorité des habitants du quartier est musulmane, on n’a pas de problème d’acceptabilité»

Attentat de Chattanooga : pour la presse française, c’est flou…

18/07/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Attentat sur des soldats américains : notre presse officielle ne parle plus de « déséquilibré », mais de jeune homme « typique », aux motivations floues. Quand le politiquement correct oscille entre l’aveuglement et la désinformation pure et simple.

Pour le Monde : « le tireur présumé, un garçon sans histoire à l’énigmatique blog religieux »
Pour France info le tueur est un « Musulman discret, jeune Américain type ».
Pour le Parisien c’est « un tireur sans histoires au mobile encore inconnu profil type du jeune Américain».

Voici donc le nouveau profil type d’un jeune américain en 2015…

…et de sa famille.

Outre qu’il s’agisse bien clairement d’un américain typique dans une famille typique sans aucun lien avec l’islam, ses motivations sont par contre obscures :

Pour Libération, il s’agit de « quatre militaires abattus par un tireur aux motivations inconnues ».
Idem bien entendu pour le Nouvel Obs qui voit là « Un acte dont les motivations restent pour l’heure assez floues ».
Il est mentionné un blog du tueur, lisible ici, mais qui est donc « énigmatique » comme pour Le Monde.

Énigmatique en effet que de répéter plusieurs fois qu’il faut que « l’Islam domine le monde », qu’« Allah vous récompensera immensément dans une prochaine vie », que cette vie sur terre n’a de sens que dans la soumission à l’islam et à ses maîtres partis faire le jihad » et qu’il ne faut pas « se laisser distraire de son but ultime» même par les lettrés ou sa propre famille.

Même les médias US, pourtant totalement soumis au politiquement correct n’hésitent pas à parler de terrorisme alors que chez nous pas question de remettre en cause le vivre-Ensemble mondial :

Crédit photo : Capture d’écran d’images d’actualités sur la tuerie de Chattanooga, diffusées par AFPTV

Mariage forcé : la désinformation et la réalité

17/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Alors que l’association Voix de femmes lance une campagne de lutte contre le mariage forcé mettant en scène des Français de souche, un fait-divers australien nous rappelle la réalité du terrain.

L’intention est louable, le résultat dérape dans le politiquement correct et la PADAMALGAM. L’association Voix de femmes lance une campagne estivale contre le mariage forcé, alors que les grandes vacances sont souvent le prétexte pour envoyer les jeunes filles dans leur pays d’origine se faire épouser contre leur gré. « Souvent, les mariages forcés sont déguisés en vacances », prévient Sarah Jamaa, directrice de Voix de femmes.
S’agissant d’un phénomène très communautaire, et disons-le essentiellement musulman, pourquoi avoir mis en scène une famille de Français de souche, ne présentant de plus pas de signe de conversion récente ?

L’article que Libération consacre au sujet ne laisse pourtant planer guère de doute quant aux victimes de cette pratique.

Asma (1), une jeune Algérienne de bientôt 20 ans, a été envoyée au pays à la mi-juin, promise à un cousin qu’elle ne souhaite pas épouser. […]Prétextant des vacances en Algérie, sa mère l’y envoie, sans lui laisser le temps de passer les épreuves de rattrapage du bac. Depuis, donc, la voilà « séquestrée ».
[…]À 13 ans, Mariam (1) a, elle, été promise à un homme d’une cinquantaine ou une soixantaine d’années, elle ne saurait dire précisément. Elle vit au Sénégal, lui en France. Mariam doit devenir sa quatrième épouse.
[…]Samira (1), 21 ans aujourd’hui, a pour la première fois entendu parler de mariage à 14 ans, lorsqu’elle vivait en Algérie. À 18 ans, cette Franco-Algérienne finit par accepter de rencontrer son prétendant, le frère du mari de sa sœur. « Je suis tombée amoureuse de lui, c’était un grand parleur. » Lui n’a d’intérêt que pour ses papiers français. Elle finit par s’en rendre compte et décide de mettre un terme à cette relation.

Et puisque le sujet est sur la table, rien ne vaut un exemple concret. Celui-ci nous vient d’Australie : condamné à 8 ans de prison pour avoir livré à un tiers sa fille de 12 ans à des fins de relations sexuelles, ce père de famille ne voit pas le problème. Il affirme avoir décidé de marier sa fille au moment de la puberté pour lui éviter le péché de relations sexuelles hors mariage, la fillette étant promise à un ressortissant libanais de 26 ans, entré en Australie avec un visa d’étudiant.

Un cheik, peut-être étranger, a célébré le mariage musulman avant que le couple ne se rende à l’hôtel avec le consentement du père, a relevé le juge. D’autres relations sexuelles ont ensuite eu lieu également au domicile de l’accusé. L’adolescente est tombée enceinte et a fait une fausse couche. Il est apparu à l’audience qu’on lui avait conseillé de ne pas utiliser de moyens de contraception.
Selon la chaîne de télévision australienne 9 News, l’homme serait un récent converti à l’islam


http://youtu.be/PVjKh-wdeoo


Le Dhimmi de la semaine est… Bernard Cazeneuve

03/07/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, s’est déplacé mercredi dernier à la Grande mosquée de Paris pour célébrer l’iftar, la rupture du jeûne, en ce 14e jour de ramadan. Un beau message de laïcité !

En mars dernier, Nicolas Sarkozy s’était également rendu à la Grande mosquée de Paris. Même discours convenu : pas de communautarisme, pas d’amalgame, laïcité pour tous… la panoplie du parfait Dhimmmi… En février, le Premier ministre accompagné de la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, et du même ministre de l’Intérieur et des Cultes, Bernard Cazeneuve, rencontraient les autorités religieuses musulmanes à la Grande mosquée de Strasbourg, annonçant vouloir s’attaquer, « à tout ce qui retarde un islam de France ».

Après le dernier attentat, le discours de Cazeneuve s’est voulu circonstancié
Le ministre de l’Intérieur a ainsi dit comprendre « Le sentiment d’horreur des musulmans devant les actes terroristes commis au nom de l’islam ». On peut suggérer à M. Cazeneuve que des êtres humains soient d’abord horrifiés par la barbarie de ces actes, avant de l’être par le fait qu’ils soient commis au nom de l’islam. Un citoyen français n’a-t-il pas été égorgé par un mahométan, aux cris de « Allah Ouakbar », avec drapeau de l’État islamique, tête de la victime fichée sur un grillage, selfie envoyé à un correspondant syrien par le bourreau qui posait fièrement à côté de la tête ensanglantée : une mise en scène en tout point « islamiquement correcte »…

Quelle solution pour le pouvoir ?

Le meilleur rempart contre le terrorisme, ce sont les musulmans de France eux mêmes, et la République, rassemblée dans toutes ses compétences

a benoîtement déclaré le ministre de l’Intérieur. À l’heure où le terrorisme islamiste menace de submerger la France et l’Europe, le plus opportun est-il de remettre le sort de notre pays entre les mains des musulmans eux-mêmes ?

Clientélisme, naïveté, ou machiavélisme ?
Pour le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), plus représentatif de la communauté musulmane que ne l’est le CFCM courtisé par Cazeneuve, « Le danger ne réside pas dans les vaines tentatives de groupes armés de déstabiliser la République [mais] du côté de ceux qui utilisent ces événements pour déverser leur haine contre une partie de la population qui est, de fait, celle qui paye le plus lourd tribut face au terrorisme ». Pour le nombre de musulmans, l’islamophobie est donc le vrai problème de la société française. Lors de la discussion de la récente « loi sur le renseignement », le ministre Cazeneuve avait pour sa part clairement indiqué que les mouvements identitaires étaient dans le collimateur de la loi. Dans un récent article « Va-t-on vers une guerre civile ? », Pascal Bruckner, très politiquement correct, oppose l’islam et les mouvements patriotes, « Deux formes de sauvagerie se feraient face et ce serait le pire cas de figure : l’une renouant avec le fascisme d’hier (sic), l’autre invoquant la mythologie du colonisé, rejouant sur le territoire français une nouvelle guerre d’Algérie ». Rappelons le mot fameux de Winston Churchill :

Un conciliateur est quelqu’un qui nourrit un crocodile, en espérant qu’il se fera manger en dernier.

Enfin, alors qu’il fait tout pour encourager l’immigration et ne semble lutter contre le terrorisme que par de bonne paroles , Bernard Cazeneuve s’est rendu aux obsèques d’Hervé Cornara, la victime de l’attentant de Saint-Quentin-Fallavier, où il a fait montre de sa grand émotion, écrasant une larme devant les caméras. Hypocrisie, pardon, taqqya, quand tu nous tient…


Autriche : Un musulman Bosniaque tue 3 personnes et en blesse 34

22/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Le déséquilibré loup solitaire (traduisez : terroriste musulman) a encore frappé, cette-fois ci en Autriche.

Un 4×4 lancé entre 100 et 150km/h a tué samedi dernier trois personne et en a blessé 34 dont dix grièvement à Graz, en Autriche.
Le conducteur est un autrichien de 26 ans du nom d’Alen Rizvanović, un chauffeur routier d’origine Bosniaque arrivé en Autriche en 1993.
Après avoir délibérément foncé sur la foule il a abandonné son véhicule et poignardé plusieurs personnes avec un couteau qu’il avait sur lui avant d’être finalement arrêté près d’un poste de police.

Page Facebook du terroriste musulman de Graz en Autriche
Page Facebook du terroriste musulman de Graz en Autriche

La page Facebook de Rizvanović donne de nombreux indices sur le mental du tueur qui « like » de sites comme « islam : Religion avant la Culture », « Les Etats-Unis chiens d’Israël » et « Convertir à l’Islam », ainsi que des dizaines de pages proclamant sa dévotion à Allah, le Coran et les Hadiths.

graz-force-tue-trois-personnes-en-voiture_5362673
Un “forcené” tue trois personnes à Graz, en Autriche. Les médias français occultent le fait qu’il soit un musulman bosniaque.

Mais la presse officielle et le gouvernement ne parle comme à leur habitude que de « cas isolé » et de « problèmes psychologiques déjà suivis » qui pourtant n’ont pas été considéré comme sérieux au point d’interdire de conduire à ce « malade ».

Lire la suiteAutriche : Un musulman Bosniaque tue 3 personnes et en blesse 34

Homophobie : un clandestin turc poignarde son ami qui l’avait traité de gay

13/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Drame de l’homophobie, curieusement passé sous silence par les associations had hoc. Un clandestin turc tue son ami pour l’avoir traité d’homo : 16 ans de réclusion.

Un clandestin turc de confession musulmane âgé de 31 ans a été condamné à 16 ans de réclusion criminelle par Cour d’assises de Créteil pour avoir mortellement poignardé un compatriote résidant dans le même foyer. Motif : il pas supporté qu’il le fasse passer pour un homosexuel. « Je n’avais pas toute ma tête, j’ai frappé au hasard, a-t-il déclaré. Il avait joué avec mon honneur. » Mustapha Y. assumait très mal son orientation sexuelle, qu’il a niée à la barre, tout en admettant s’être rendu « deux fois par le passé dans un sauna où un homme lui avait pratiqué une fellation ». De plus, le casier judiciaire de Mustapha Y. fait mention d’une condamnation par la cour d’assises de Créteil à 7 ans d’emprisonnement et interdiction définitive du territoire français, prononcée en janvier 2014 pour des faits de viols sur un codétenu.
Concernant ses tendances homosexuelles, le condamné a affirmé

Avant tout, ce n’est pas compatible avec la nature de l’humain. C’est une maladie physique. Mon corps a toujours voulu ce type de relation, mais avec ma tête j’ai toujours empêché cela.

Le verdict ne faisait guère de doute, Mustapha Y. ayant admis les faits, corroborés par les relevés d’empreintes génétiques sur la victime. Au cours des débats, l’accusé a évoqué sa terreur que son homosexualité soit dévoilée au grand jour et que les rumeurs atteignent son entourage, en particulier son père.
On le comprend, ce dernier ayant affirmé au juge d’instruction que

l’homosexualité était incompatible avec la religion musulmane

et que « Les homosexuels, il faut leur tirer une balle dans la tête direct ». Une position que l’amour paternel n’a pas adoucie, puisque le père a aussi clamé

Si mon fils est homosexuel, qu’on lui fasse une injection létale ou qu’on lui tire dessus !

Bien qu’aucun média ni lobby toujours à la pointe de la défense de la cause homosexuelle n’aie repris l’affaire, ne doutons pas qu’il s’agit bien là d’une conséquence de la libération de la parole homophobe causée par la Manif Pour Tous.
La famille de la victime peut aussi remercier la politique pénale de Mme Taubira, le coupable étant en liberté alors qu’il était sous le coup d’une peine de prison de 7 ans, prononcée en 2014.

Crédit photo : I, Sam67fr via WikiMedias (CC) = Creteil – Palais de Justice


Le double discours de Cazeneuve sur l’immigration

07/06/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Bernard Cazeneuve choie les instances représentatives du culte musulman, estime que l’islam est nécessaire à la france, soutient qu’il n’y a pas d’explosion des demandes d’asile en France, est contre la politique des quotas, mais encourage les clandestins à demander asile en France… Il est pour la laïcité, mais “inclusive” et donc regrette qu’on s’en prévale pour les questions de voile ou de menus de substitution. En clair, ce monsieur essaie d’endormir la méfiance des Français pendant qu’il encourage par tous les moyens l’immigration et l’implantation de l’islam dans notre pays.



Ramadan : Le ministre Cazeneuve recommande le… par oumma


Lire la suiteLe double discours de Cazeneuve sur l’immigration

Tenez bon, Robert Ménard ! Le pays réel est derrière vous !

Capture d’écran conférence de presse Robert Menard

Source : Boulevard Voltaire – « Tenez bon, Robert Ménard ! Le pays réel est derrière vous ! »

La bien-pensance a trouvé un nouvel os à ronger : en cause, les déclarations choc de Robert Ménard, maire de Béziers, relatives à ce que la presse appelle « le fichage des enfants musulmans ». Les chiens sont lâchés, la meute est déchaînée !

Retour sur les faits : lundi 4 mai, sur le plateau de « Mots croisés », Robert Ménard déclare que 64,6 % des élèves des écoles de sa ville sont musulmans. Plus tard, il indique : « Ce sont les chiffres de ma mairie. Pardon de vous dire que le maire a, classe par classe, les noms des enfants. Je sais que je n’ai pas le droit mais on le fait. » Le lendemain, chez Bourdin (BFM TV), il explique : « Il faut aider les enfants […] d’origine musulmane, maghrébine » car « quand dans des écoles, vous avez plus de 80 % d’enfants qui sont d’origine musulmane, maghrébine, vous n’intégrez plus personne. Qui en paie le prix ? Les enfants en question. »

Face au tollé provoqué par ces propos, la mairie de Béziers a expliqué au cours d’une conférence de presse : « La mairie de Béziers ne constitue pas et n’a jamais constitué de fichiers des enfants scolarisés dans les écoles publiques de la ville. Le voudrait-elle qu’elle n’en a d’ailleurs pas les moyens. Il ne peut donc exister aucun “fichage” des enfants, musulmans ou non. Le seul fichier existant à notre connaissance recensant les élèves des écoles publiques de la ville est celui de l’Éducation nationale. C’est donc à elle, et elle seule, de rendre publique cette liste. Elle ne le fera certainement pas au prétexte de motifs juridiques. »

Voilà pour les faits. Le déchaînement médiatico-politique n’a pas tardé. Toute la presse, ce mardi, parlait du « fichage des enfants musulmans », sans recul ni analyse des faits. Le Figaro.fr s’est, quant à lui, ridiculisé en titrant un article « L’esprit de 1939 est de retour : la sortie de Robert Ménard indigne la classe politique », reprenant ainsi un tweet de Taubira, aux références chronologiques douteuses : « L’esprit de 1939 est de retour, les mêmes vieux démons et ces balafres faites à la République. La même lâcheté sur des enfants. » D’Arabie saoudite, où il est en déplacement, François Hollande y est allé de son commentaire : « Le fichage d’élèves est contraire à toutes les valeurs de la République. » Bref, c’est la curée.

Que dit la loi ? L’article 8-I de la loi du 6 janvier 1978 stipule : « Il est interdit de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, […] des personnes […] » L’article 226-1 du Code Pénal dispose que « le fait, y compris par négligence, de procéder ou de faire procéder à des traitements de données à caractère personnel sans qu’aient été respectées les formalités préalables à leur mise en œuvre prévues par la loi est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300.000 euros d’amende ».

Lire la suiteTenez bon, Robert Ménard ! Le pays réel est derrière vous !

Attentats de janvier ou la manipulation de l’opinion par le gouvernement

marionnettes

08/05/2014 – POLITIQUE (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation)
La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, tel est le titre du livre de Serge Federbusch qui paraît aujourd’hui aux éditions Ixelles.

L’auteur analyse la manipulation de l’opinion orchestrée par le pouvoir socialiste lors des attentats de janvier dans l’objectif délibéré de dissimuler ses erreurs,

Serge-Federbusch-la-marche-des-lemmings
Serge Federbusch
La marche des lemmings, Ixelles éditions

ses failles et sa responsabilité. Et comment la manifestation du 11 janvier résulte, elle aussi d’un conditionnement visant à dévier l’émotion populaire vers le « pas d’amalgame » pour protéger les musulmans, électorat cher au pouvoir, tout en niant l’évidence des progrès du fondamentalisme musulman en France.

Les lemmings, indique l’auteur, « ce sont des petits rongeurs dont on prétend qu’ils se regroupent et se serrent les épaules pour des raisons mystérieuses, et vont cahin caha se précipiter du haut des falaises dans un suicide collectif aux allures processionnaires ».

Toute référence à la récente manifestation du 11 janvier serait, bien sûr, malvenue. La dernière phrase de l’essai est toutefois sans appel : « Tôt ou tard, les lemmings vont devoir apprendre à lutter ».

Crédit photo : SoHome Jacaranda Lilau via Wikicommons (CC)


Caroline Fourest Vs Aymeric Caron : face à l’islamisation, la gauche se déchire

Caroline Fourest et Aymeric Caron

04/05/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)

Le clash entre Caroline Fourest et Aymeric Caron sur le plateau d’ONPC est révélateur. Face à la montée de l’islam en France, deux courants idéologiques s’opposent à gauche : les collabos et les laïcards. Malheureusement, aucun n’arrive à saisir les enjeux du problème.

Samedi soir a eu lieu une passe d’armes entre Caroline Fourest et Aymeric Caron sur le plateau de l’émission On n’est pas couché animé par Laurent Ruquier. Venue présenter son nouveau livre Éloge du blasphème, la journaliste militante LGBT d’extrême-gauche s’en est prise vertement à Caron : « Ca me fait chier de parler avec quelqu’un d’aussi con que vous ! ». Ce « clash » qui ne manquera pas de buzzer révèle surtout une ligne de fracture idéologique à gauche de plus en plus marquée : de quelle manière doit-on appréhender la question de l’islam en France ?

Caroline Fourest ne s’y trompe pas : il y a effectivement deux tendances.
La première que l’on pourrait qualifier de « collabo » assumée avec en tête de gondole Edwy Plenel, qui avait notamment appelé quelques jours après la tuerie de Charlie Hebdo à « comprendre » les frères Kouachi. On y retrouve également Rokhaya Diallo, spécialisée dans la dénonciation (souvent imaginaire) de l’islamophobie et pour qui le racisme anti-blanc n’existe évidemment pas. La seconde, en apparence plus dure, la sienne, qui fait de la défense inconditionnelle de la laïcité l’étendard de la lutte contre les extrémismes religieux, ce dernier concept creux mélangeant tout autant les familles cathos ayant manifesté contre le mariage homosexuel que les salafistes fans de l’État Islamique.

Lire la suiteCaroline Fourest Vs Aymeric Caron : face à l’islamisation, la gauche se déchire

Un prédicateur musulman saoudien explique pourquoi la Terre ne tourne pas

Un prédicateur musulman saoudien explique pourquoi la Terre ne tourne pas

20/02/2015 – RIYAD (NOVOpress)
Devant un auditoire d’étudiants le cheikh Bandar al-Khaibari a récemment “démontré” que la Terre ne tourne pas. Les images ont été relayées par le site d’Al-Arabiya.

Un verre dans les mains, le cheikh a expliqué pourquoi la Terre était “stationnaire” et ne bougeait pas.

Il prend l’exemple d’un avion partant d’Arabie saoudite pour rejoindre la Chine. Si la Terre tournait dans un sens l’avion n’aurait qu’à rester immobile et la Chine finirait par arriver en dessous de lui. Si la Terre tournait dans l’autre sens, l’avion ne pourrait jamais atteindre la Chine, car la Chine tournerait en même temps que lui. Elémentaire mon cher Watson !

Italie : La bibliothèque municipale n’a pas le Coran, le Sénégalais la détruit

Italie : La bibliothèque municipale n’a pas le Coran, le Sénégalais la détruit

19/05/2014 – BUSALLA (NOVOpress) – C’est arrivé – vraiment arrivé – à Busalla, une petite ville de 5 700 habitants, dans la province de Gênes en Ligurie. Jeudi après-midi, un immigré Sénégalais de 24 ans est arrivé à la bibliothèque municipale. Il y a cherché en vain le Coran et « des livres de culture islamique ». Furieux, il a passé à tabac, à coups de poing et de pied, les deux responsables présents : une femme de 43 ans, bibliothécaire bénévole, et un homme de 64 ans, animateur de l’association « Pro loco » (l’association culturelle locale). Puis il a mis la bibliothèque à sac, renversant les étagères et jetant les livres par terre, avant de les déverser dehors, sur le trottoir. Le tout en hurlant « Allah akbar! »

Lire la suiteItalie : La bibliothèque municipale n’a pas le Coran, le Sénégalais la détruit

Milan : un musulman bat sa femme pour avoir servi du vin à son travail

Milan : un musulman bat sa femme pour avoir servi du vin

11/02/2014 – MILAN (NOVOpress)
« Elle avait pris une liberté excessive ». C’est ainsi que s’est justifié devant le tribunal de Milan un immigré musulman d’origine marocaine, accusé d’avoir battu et violé sa femme pour la « punir ». Les violences avaient lieu régulièrement, au moins une fois par semaine.

Le Marocain, séduit à l’idée que sa femme allait ramener un salaire à la maison, avait accepté qu’elle prenne un emploi dans un bar de Milan. Mais à une condition : qu’elle se contente de faire la vaisselle à la cuisine, sans contact avec les Italiens. Las, la femme s’était mise à faire le service au bar et, horreur, acceptait de verser un verre de vin aux consommateurs qui en faisaient la demande.

Devant le tribunal, le mari s’est donc montré sûr de son bon droit. « C’est une honte pour la famille, ma femme a outrepassé la liberté que je lui avais accordée. » Les juges ont-ils été sensibles à ces arguments ? Le mari violent et violeur s’en tire avec un an de prison avec sursis et une amende de 7.500 euros.

Crédit photo : pikimola, via Flickr, (cc).

L’UOIF appelle les musulmans à s’inscrire sur les listes électorales “avant qu’il ne soit trop tard” [vidéo]

L'UOIF appelle les musulmans à s'inscrire sur les listes électorales "avant qu'il ne soit trop tard"

26/11/2013 – 21h15
PARIS (NOVOpress) –
Le communautarisme musulman n’est plus un fantasme mais bel et bien une réalité. Pour preuve, cette vidéo où Hassan Iquioussen, membre de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), et imam de la mosquée d’Escaudain dans le Nord, appelle les jeunes musulmans à s’inscrire sur les listes électorales.

Et ce au nom d’une conception particulière de la laïcité : « L’avenir n’est pas toujours glorieux pour les citoyens de confession musulmane aujourd’hui qui sont stigmatisés en permanence par certains politiques qui sont sans foi ni loi, qui trahissent les principes de notre République ».