Lescop sélectionné pour les Victoires de la Musique

Lescop sélectionné pour les Victoires de la Musique

08/01/2013 – 10h00
LA ROCHELLE (NOVOpress) – Aux Victoires de la Musique, événement organisé le 8 février prochain au Zénith de Paris, le chanteur rochelais, Lescop, a été nommé dans la catégorie « Meilleure chanson originale » pour son titre « La forêt » (vidéo ci-dessous). De son vrai nom Mathieu Peudupin, l’artiste a choisi le nom de Lescop en hommage à son arrière grand-mère bretonne. En octobre, l’artiste a sorti son premier album éponyme.

Lire la suiteLescop sélectionné pour les Victoires de la Musique

Un clip de rap polémique met en scène la vie des manouches [vidéo]

Un clip de rap polémique met en scène la vie des manouches

13/12/2012 — 19h30
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) — Une fois de plus, le rappeur Morsay (Mohamed Mehadji) risque d’avoir franchi les bornes de la légalité. Le clip tourné près de Bordeaux, au Taillan-Médoc, concentre le cocktail détonnant de nombreux délits : Utilisation d’armes à feu, infractions au code de la route, insultes envers les forces de police (« baise tous les condés ») et menaces répétées (« on te braque à la kalache »).

Lire la suiteUn clip de rap polémique met en scène la vie des manouches [vidéo]

Le fest-noz au patrimoine immatériel de l’Humanité

Le fest-noz au patrimoine immatériel de l’Humanité

Les Frères Morvan au fest-noz à l’Espace de l’Étang Bleu de Paimpont, le 1er mai 2010. Photo : Benoit Boulanger via Wikimedia (cc).

06/12/2012 – 17h00
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Le fest-noz (« fête de nuit » en breton) figure désormais sur la « liste représentative du patrimoine immatériel de l’Humanité ». Ainsi en a décidé hier un comité intergouvernemental de l’Unesco réuni à Paris, après s’être assuré toutefois que la vieille fête bretonne est compatible avec… les droits de l’Homme et le développement durable !

Lire la suiteLe fest-noz au patrimoine immatériel de l’Humanité

Novopress à l’origine de la polémique FN/Biolay

Novopress à l’origine de la polémique FN/Biolay

08/11/2012 –  19h50
PARIS (NOVOpress) –
Quarante-huit heures après la sortie du nouvel album de Benjamin Biolay, Novopress donnait un coup de projecteur le 7 novembre sur l’un des passages de la chanson « Vengeance » où le chanteur s’amusait de la mort accidentelle de Jean-Pierre Stirbois, Secrétaire général du Front National de 1981 à 1988, décédé dans un accident de voiture en 1988 près de Dreux (Eure-et-Loir). Benjamin Biolay chante en effet : « La vengeance est un plat que certains mangent froid comme Stirbois s’est mangé son cèdre ». Dans cette chanson, Benjamin Biolay dérape aussi en parlant de « sous-hommes », terminologie typiquement nazie.

Lire la suiteNovopress à l’origine de la polémique FN/Biolay

Le Crif n’aime plus le groupe « Zebda »[vidéo]

Le Crif n'aime plus le groupe « Zebda »[vidéo]

04/11/12 – 17h00
PARIS (NOVOpress)
– Tant que le groupe « Zebda », composé de militants gauchistes toulousains, se bornait à dénoncer le « racisme » supposé ordinaire des français et les innombrables malheurs des immigrés dans le but de culpabiliser les « de souche », tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Lire la suiteLe Crif n’aime plus le groupe « Zebda »[vidéo]

Depeche Mode : nouvel album et deux concerts en France en 2013

Depeche Mode : nouvel album et deux concerts en France en 2013

24/10/2012 –12h00
PARIS (NOVOpress) –
Lors d’une conférence de presse organisée hier à la Gaîté Lyrique à Paris, Depeche Mode a annoncé la parution de son treizième album au printemps prochain. Le trio britannique donnera un concert le 15 juin 2013 au Stade de France. Dave Gahan, Martin Gore et Andy Fletcher se produiront également à Nîmes le 16 juillet. Deux des 34 dates d’une tournée mondiale qui les emmènera dans vingt-cinq pays européens.

Lire la suiteDepeche Mode : nouvel album et deux concerts en France en 2013

[Chronique] “La scandaleuse histoire du rock” de Gilles Verlant et Jean-Eric Perrin

La scandaleuse histoire du rock

13/10/2012 – 14h00
SEATTLE (NOVOpress) – Sexe, drogue et rock’n’roll ? Oui, mais aussi vomi, sueur et sang !
Gilles Verlant et Jean-Eric Perrin publient aux éditions Gründ La scandaleuse histoire du rock. Le livre fourmille d’anecdotes sur les grandeurs et petitesses du cirque rock. On y apprend la genèse du morceau (I can’t get no) Satisfaction des Rolling Stones et sa « critique teigneuse de la société de consommation » en 1965. Un groupe opposé à son ennemi de toujours, les Beatles, qui composent des chansons pop, tandis que le groupe de Jagger puise ses racines dans le blues et « cette musique noire qu’ils adorent », peut-on lire.

Lire la suite[Chronique] “La scandaleuse histoire du rock” de Gilles Verlant et Jean-Eric Perrin

Coexist de The XX : nouvel album, nouveau coup de maître

Coexist de The XX : nouvel album, nouveau coup de maître

11/09/2012 – 16h00
LONDRES (NOVOpress) –
  Il y a trois ans le trio londonien de The XX frappait fort avec leur premier album éponyme. Le type de disque qui frôle la perfection : onze titres envoûtants, déroulant un rock minimaliste et mélancolique. La pochette était toute noire, barrée d’un grand X blanc. Depuis lundi, un nouvel opus s’invite dans les bacs : Coexist. De nouveau, une pochette monochrome. Clin d’œil, elle est cette fois blanche bardée d’un X noir.

Message reçu cinq sur cinq. Coexist se présente comme le négatif du premier album : les sonorités sont toujours aussi épurées, mais les onze nouveaux titres, si souvent chantés à deux voix, s’ouvrent à plus de lumière, de chaleur, où les beats électroniques ne se font pas rares. Les Britanniques vêtus de noir semblent briser la glace. Une chose est sûre : Coexist est à classer, lui aussi, dans la catégorie chef-d’œuvre musical. Ouvrez grandes les oreilles.

* Les paroles de la chanson Angels de l’album Coexist sont lisibles ici.

Crédit photo : Scribe215 via Flickr (cc)

Anastasis de Dead Can Dance : la Grèce antique à l’honneur

Anastasis de Dead Can Dance : la Grèce antique à l’honneur

23/07/2012 – 12h00
ATHENES (NOVOpress) –  Le groupe Dead Can Dance sort de son silence après 16 ans d’absence. D’où le titre du nouvel album, Anastasis, signifiant résurrection en grec. L’inspiration musicale puise dans une Grèce forcement antique. « J’ai toujours été fasciné par cette région du monde et la mosaïque de couleurs musicales qu’on y trouve », souligne Brendan Perry dans Le Figaro.

Lire la suiteAnastasis de Dead Can Dance : la Grèce antique à l’honneur

L’essentiel du piratage de musique se déroule hors ligne, selon la RIAA

L'essentiel du piratage de musique se déroule hors ligne, selon la RIAA

Une étude confidentielle de la RIAA se penche sur les sources d’acquisition licite et illicite de musique. Il apparaît que l’essentiel du piratage de musique se produit hors ligne, c’est-à-dire entre proches. Les hébergeurs spécialisés et les réseaux P2P n’ont en réalité qu’une importance limitée.

Lorsqu’est abordée la vaste question du piratage, les industries du divertissement concentrent habituellement leur feu sur trois vecteurs d’appropriation de contenus culturels : les réseaux peer-to-peer comme eMule et BitTorrent, les sites spécialisés dans le streaming et les plates-formes d’hébergement similaires à MegaUpload. Les plus populaires d’entre eux sont d’ailleurs inscrits sur des listes noires.

Lire la suiteL’essentiel du piratage de musique se déroule hors ligne, selon la RIAA

Le Bagad de Vannes et Carlos Nunez au Bourg de Batz pour “Les Nuits salines”

Le Bagad de Vannes et Carlos Nunez au Bourg de Batz pour "Les Nuits salines"

Le Bagad de Vannes et Carlos Nunez au Bourg de Batz pour “Les Nuits salines” 21/07/2012 – 08h00
GUÉRANDE (NOVOpress Breizh) – Organisé depuis plus de vingt ans par une équipe de bénévoles à Batz sur-Mer (Loire-Atlantique), Les Nuits salines est pour les estivants l’occasion de découvrir une culture celtique bien vivante et exigeante sur la qualité
.

Le coup d’envoi des 21èmes Nuits salines, l’incontournable festival estival du pays blanc, a été donné hier. Depuis quinze jours, les 180 bénévoles de l’organisation scrutaient le ciel avec un peu d’inquiétude. Mais finalement, le temps est de la partie : les Nuits s’annoncent calmes côté ciel. Elles n’en seront que plus animées côté terre.

Le Bagad de Vannes et Carlos Nunez au Bourg de Batz pour "Les Nuits salines"Selon une formule qui a fait ses preuves, la programmation sobre et musclée fait la part belle au monde celtique et aux groupes locaux, avec en vedette le Bagad de Vannes, Merzhin, la star galicienne Carlos Nunez et le collectif Jeu à la nantaise, épaulés par de solides équipiers comme Retour, les brito-irlandais de Poppy Seeds, les folkeux du duo Stetrice ou les Capitans, spécialiste du néo-sixties. Pour danser au fest-noz, on a invité Beliard-Trimaud et Esquisse. Le chant de marin est représenté par Les Souillés de fond de cale – une valeur sûre !

Le programme détaillé des trois journées est à consulter sur le site web des Nuits salines. Comme d’habitude, une monnaie originale a cours sur le site du festival : le sachet de sel.

Crédit images : affiches des Nuits Salines 2012.

Musiciens de black metal : morts en sursis en terre d’islam

Musiciens de black metal : morts en sursis en terre d’islam


13/06/2012 –  08h00
BAGDAD (NOVOpress) –
Les groupes de black metal, une déclinaison du hard rock, véhiculent souvent un folklore et des propos antichrétiens. Ils s’expriment librement en Europe.

Mais en terre d’islam, les musiciens qui veulent contester la religion musulmane risquent la mort. C’est ce que relate un article du site The Atlantic.com.

Le site publie le témoignage anonyme d’une jeune femme, appelée Anahita, ayant perdu en Irak ses parents et un frère dans un attentat-suicide commis par un musulman. Quand Kim Kelly, la journaliste, lui demande que ce feraient les musulmans s’ils découvraient les paroles de son groupe, elle affirme : « La réponse est simple : ils me tueraient, ainsi que tous mes amis, en nous décapitant ». La musique n’adoucit pas les mœurs dans une société sous le joug de l’islam.

Crédit photo : Maria Sarakatsiano, via Flickr, licence CC.

Peter Hook dira tout sur Joy Division à l’automne

Peter Hook dira tout sur Joy Division à l’automne

11/06/2012 –  08h00
MANCHESTER (NOVOpress) –
Peter Hook, l’ex-bassiste de Joy Division, publiera ses mémoires le 1er octobre prochain chez Simon & Schuster. « Tous ceux qui ont écrit un livre sur Joy Division ne sont au courant de rien », affirme le taciturne musicien.
Peter Hook dira tout sur Joy Division à l’automneC’est pourquoi il compte bien raconter de l’intérieur l’itinéraire de Joy Division, de sa naissance en 1976 au suicide de son leader, Ian Curtis, en 1980. Des souvenirs rassemblés sous le titre : Unknown Pleasures – Inside Joy Division.

L’identité de la musique de Joy Division est unique. Elle réunit tous les fans de punk, post-punk, new wave et autre coldwave. Son influence est immense. Elle marqua de son empreinte des groupe tels que The Cure, Echo and the Bunnymen, U2, ou, aujourd’hui, The Editors, Interpol ou The XX, dont le nouvel album est annoncé le 10 septembre. A noter également, le magnifique film, Control, réalisé par Anton Corbijn en 2007 qui retrace l’histoire du groupe légendaire de Manchester.

Rock : Yalta où le retour aux sources

Rock : Yalta où le retour aux sources

26/06/2012 – 10H00
NANTES (NOVOpress Breizh) – Artiste pop-rock indépendant, « Yalta », qui compte déjà à son répertoire une trentaine de titres, balaie des thèmes aussi larges que l’épopée, les croyances et l’intimisme. Comme beaucoup de “provinciaux”, après un long séjour en région parisienne pour raison professionnelle, Yalta revient à ses sources… à ses racines
.

Aujourd’hui, il lance un feuilleton musical en visualisation exclusive sur son site racontant les aventures d’une brigade des stups à Tours… L’artiste confie que sa série les « mornes contrées » a fixé le point d’équilibre entre ses deux passions : la vidéo et la musique.

Bientôt le tout premier concert de Wagner en Israël…? Eh bien non

Bientôt le tout premier concert de Wagner en Israël…? Et bien non

10/06/2012 — 18h45
TEL AVIV (NOVOPress) —
Il y a quelques jours le site Meteor Magazine d’actualités israéliennes en Français, titrait un article “Bientôt le tout premier concert de Wagner en Israël…?” :

S’il n’y a pas de changement de dernière minute, dans environ deux semaines, la musique de Richard Wagner (image en Une) sera jouée dans l’État d’Israël.

Le concert, prévu pour le 18 Juin à l’Université de Tel Aviv, présentera les œuvres d’un homme dont le nom est corrélé à l’Allemagne nazie. Il y a eu une interdiction sur les œuvres du compositeur depuis 1938 – un boycott par les Juifs qui a tenu bon jusqu’à ce jour.

Au cours des trente dernières années, un certain nombre de tentatives ont été faites pour produire des concerts de Wagner. Mais toutes ont rencontré une opposition extrême, et ont provoqué la colère du public en général, et en particulier celle de dizaines de milliers de survivants de l’Holocauste.

Le concert prévu actuellement inclura une section entière des œuvres du compositeur – quelque chose que personne n’a jamais osé tenter.
[…]

 

Eh bien non, Wagner n’a pas été joué, le grand quotidien israélien Haaretz, a annoncé que le concert a été annulé devant les protestations.

On remarquera que Karl Marx, contemporain de Wagner (né à cinq années d’écart, mort la même année) auteur d’un pamphlet violemment antisémite, n’est pas interdit en Israël…
Un privilège, comme d’autres, du marxisme malgré les près de 100 millions de morts (1) qu’il a causés ?

(1) “Le Livre noir du communisme. Crimes, terreur, répression” livre d’un collectif d’universitaires avec en particulier l’historien Stéphane Courtois.

Crédit image : Franz Seraph Hanfstaengl, 1871, domaine public, via Wikipédia.

Nouvel album Valtari : la musique envoûtante des Islandais de Sigur Ros

Nouvel album Valtari : la musique envoûtante des Islandais de Sigur Ros

25/05/2012 – 11h00
REYKJAVIK (NOVOpress) –
Attention : groupe sublime. Le 28 mai, Valtari, le nouvel album des Islandais de Sigur Ros, sera dans les bacs.

Nouvel album Valtari : la musique envoûtante des Islandais de Sigur RosFondé en 1994, Sigur Ros propose une œuvre qui balance entre musique classique, minimaliste et rock progressif, au service du rêve et de la poésie. Une identité sonore reconnaissable entre mille. Ce sixième album de huit titres, après le magnifique dernier opus de 2008, Með Suð Í Eyrum Við Spilum Endalaust, ne déroge pas à la règle.

Le site Toute la Culture.com note : « Le groupe islandais le plus célèbre ne cesse de nous délivrer depuis près de vingt ans une musique sophistiquée et intrigante dont l’empreinte esthétique est si personnelle qu’elle en devient instantanément reconnaissable malgré ses aspects subrepticement changeants ». Valtari marque un retour aux sources :  « Les paroles délaissent l’Anglais et le Hopelandic, la langue inventée par le groupe, pour mieux retrouver leur Islandais maternel ». Sublime, on vous dit.

En Berry, festival punk “Hollande n’est pas mon président” le 16 juin

En Berry, festival punk "Hollande n’est pas mon président” le 16 juin

Grand festival en Berry le 16 juin, avec trois groupes musicaux, conférence sur la résistance identitaire et de nombreux ateliers de formation.

“Hollande n’est pas mon président” fait allusion à la campagne de même nom du Bloc Identitaire qui s’étend en Berry aussi.

Contact :
– Le site internet Berry Identitaire
– Courriel : identitaireberry@yahoo.fr

En Berry, festival punk "Hollande n’est pas mon président” le 16 juin

Le “kan ha diskan” en deuil après la disparition de François Morvan

Le "kan ha diskan" en deuil après la disparition de François Morvan

21/05/2012 – 17H45 GUINGAMP (NOVOpress Breizh) – Aet eo François Morvan d’an Anaon. François Morvan, l’aîné des frères Morvan, est mort samedi à l’âge de 88 ans. Avec sa disparition, c’est toute la culture bretonne et le monde du kan ha diskan (« chant et contre chant » en Breton) qui sont en deuil. Ses obsèques ont eu lieu cet après-midi en la chapelle de Burthulet, à Saint Servais (Côtes- d’Armor).

C’est en 1958 que les frères Morvan (Ar vreudeur Morvan en langue bretonne), Yves (décédé en 1984), François, Henri et Yvon, originaires du village de Botcol, dans la commune de Saint-Nicodème (Côtes-d’Armor) se sont constitués en un groupe de chanteurs traditionnels.

Comme les sœurs Goadec, ils auront contribué à sortir le Kan ha diskan de l’oubli. Leur chant le plus célèbre, Joli coucou, est devenu leur hymne. Tous ces textes, les frères Morvan les avaient appris de leur mère Augustine. Elle-même les tenait de son père, Guillaume Creff, né en 1852.

Agriculteurs avant tout, portant chemises à carreaux et casquettes à chaque concert, les frères Morvan auront arpenté pendant un demi-siècle les festoù-noz (plus de 5000 à leur actif), toujours en Bretagne. Depuis plusieurs années François Morvan avait cessé d’accompagner ses frères pour des raisons de santé. Il avait accepté exceptionnellement de revenir sur scène en 2008 pour les 50 ans de carrière du groupe.

Enracinés dans leur terre bretonne, derniers représentants d’une langue et d’une culture populaire transmise oralement de génération en génération, loin des modes éphémères et du clinquant superficiel, les frères Morvan auront été, à l’égal des anciens bardes, d’authentiques passeurs de mémoire.

Crédit photo : Benoit Boulanger, via Wikipédia, licence CC.