(Mise à jour) Un responsable du FPOe et le graphiste de l’UDC poursuivis pour un jeu anti-mosquées

Un responsable du FPOe et le graphiste de l'UDC poursuivis pour un jeu anti-mosquées

16/10/2011 – 19h35
GRAZ (NOVOpress) –
Gerhard Kurzmann, le responsable local du FPÖ et Alexander Segert, le concepteur des affiches du parti populiste suisse l’UDC, tous deux poursuivis devant le tribunal de Graz (Autriche) pour le jeu “Adieu Mosquées” ont été acquittés vendredi dernier, le 14 octobre.

Selon l’édition helvétique de 20 minutes, « le juge a justifié l’acquittement en expliquant que le jeu peut avoir plusieurs significations et que le manque de clarté des règles du jeu doit profiter aux accusés. » De plus, « pour le juge, ce n’est pas un jeu de tir. Dans l’ensemble, à ses yeux, le jeu ne franchit pas le cap de l’incitation à la haine. »

———————————

12/10/2011 – 16h50
GRAZ (NOVOpress) –
A l’automne 2010, le FPÖ (Parti autrichien de la liberté) de Styrie (Autriche) avait lancé un jeu vidéo anti-mosquées dans le cadre des élections régionales. Son titre : Moschee Baba (Adieu les mosquées).

Le principe du jeu était le suivant : les joueurs devaient essayer d’éliminer des muezzins qui lancent des appels à la prière, tout en empêchant les mosquées et les minarets de s’implanter dans le paysage d’une ville du Tyrol. Il n’y avait aucun moyen de gagner, à moins de voter pour le FPÖ comme le suggèrait un avertissement à la toute fin du jeu. Il avait obtenu un large succès, puisqu’il avait été téléchargé 100.000 fois en moins de 48 heures dès le début de sa diffusion sur Internet.

Ce jeu n’a pas plu à tout le monde. A tel point que Gerhard Kurzmann, le responsable local du FPÖ est poursuivi devant les tribunaux et doit passer en procès à Graz vendredi 14 octobre. Motif des poursuites : « incitation à la haine ».

Mais cette affaire dépasse le simple cadre autrichien, car le concepteur des affiches du parti populiste suisse l’UDC (notamment celle de la campagne du référendum contre les minarets), Alexander Segert, est également poursuivi. Il est en effet à l’origine de la version helvétique de ce jeu vidéo. Version qui a inspiré celle du FPÖ.

Gerhard Kurzmann et Alexander Segert risquent tous deux jusqu’à 2 ans de prison.

[box class=”info”]Crédit photo : DR[/box]

Les arènes de Barcelone transformées en… mosquée ?

Les arènes de Barcelone transformées en… mosquée ?

Dimanche, ont eu lieu les dernières corridas sur la Plaza Monumental de Barcelone (photo). Le gouvernement de Catalogne – dominé par la gauche et par les indépendantistes – les a interdites à partir du 1er janvier 2012. Mais que l’on soit un admirateur de la cérémonie de la corrida et de ses traditions ou, au contraire, hostile au spectacle de la mise à mort, une question demeure : que faire de ces gigantesques arènes pouvant accueillir 20 000 personnes ? Leur destruction paraît impossible, puisque les enceintes sont classées au patrimoine. Alors ? Y ouvrir un marché aux puces ?

L’émir de Dubaï, Mohammed ben Rachid Al Maktoum (photo), a bien une petite idée: il voudrait transformer les arènes en… mosquée! Celle-ci serait alors la troisième plus grande du monde (après Médine et La Mecque) et son minaret, le plus haut. Les plans prévoient que 40000 fidèles pourraient s’y rassembler. Un musée islamique (remplaçant l’actuel musée taurin), une école coranique et un centre historique dédié à l’histoire de l’occupation arabe de l’Espagne complèteraient le tableau. Des sociétés allemandes d’ingénierie ont déjà été contactées par l’émir, qui propose au gouvernement catalan un investissement de plus de deux milliards d’euros. Une affaire bien alléchante en ces temps de vaches maigres – sans mauvais jeu de mots.

Heureusement, les Catalans ont vu rouge lorsque les médias ont agité ce projet.

Les partisans identitaires de la Plataforma Catalunya ont pu s’en rendre compte, avec l’excellent accueil qui fut réservé à leurs manifestations, organisées à l’occasion des deux dernières corridas.

On s’arrachait leurs tracts dénonçant les dirigeants locaux: « Ils veulent bannir les taureaux pour ramener les maures ». Apparemment, le débat promet d’être encore plus chaud que pour la corrida !

Patrick Cousteau

[box]Article de l’hebdomadaire “Minute” de ce mercredi 28 septembre. En kiosque ou sur Internet.[/box]

Les arènes de Barcelone transformées en… mosquée ?

Le Bloc identitaire réveille les habitants de Montluçon avec l’appel du muezzin [vidéo] mis à jour

Le Bloc identitaire réveille les habitants de Montluçon avec l'appel du muezzin [vidéo]

23/09/2011 – 08h06
MONTLUÇON (NOVOpress) – Profitant des vacances d’été, les autorités musulmanes de Montluçon annonçaient dans la presse que non contentes de construire une grande mosquée, elles allaient y ajouter un minaret afin qu’un muezzin puisse appeler à la prière comme c’est toujours le cas en terre d’islam.

Face à cette provocation, le Bloc Identitaire réagissait immédiatement en informant les Montluçonnais. Devant leur réaction, les associations musulmanes reculaient aussitôt. Elles modifiaient le permis de construire afin de supprimer le minaret.

Pour autant, tout danger n’est pas écarté. Il est même probable que les autorités musulmanes tenteront, une fois la mosquée installée, de déposer un nouveau permis afin de se doter d’un minaret comme c’est le cas de 100% des mosquées du Maroc à l’Indonésie en passant par l’Arabie saoudite.

Tract du Bloc Identitaire contre le projet de mosquée à MontluçonAussi, afin de montrer aux Montluçonnais ce qu’est le réveil en pays musulman, les militants identitaires ont réveillé – au sens propre comme au sens figuré – les habitants de la cité. C’est en présence de Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire, qu’a été diffusé l’enregistrement d’un appel du muezzin, pendant que plusieurs centaines de tracts (ci contre) étaient déposés dans les boîtes aux lettres et sur les pare-brises des voitures stationnées. Dans le même temps, les militants identitaires posaient des plaques de rue factices aux noms symboliques : rue du minaret, rue des infidèles, rue de la charia (photo ci-dessus).

Par ces actions symboliques, le Bloc Identitaire entend apporter son soutien aux Montluçonnais et rappeler que – malgré cette première victoire contre le projet de minaret – il ne faut pas oublier qu’une mosquée reste un symbole fort de l’islamisation de notre pays et que les militants identitaires n’accepteront pas ce changement imposé de culture et de mode de vie.

Vidéo réalisée par les identitaires auvergnats

Vidéos prises sur le vif

Opération cochon à Bordeaux : la Licra porte plainte !

terrain mosquée mairie islam musulman bordeaux salafi mosquee Gironde 33

10/09/2011 – 09h00
BORDEAUX (via Info Bordeaux) — 
La Licra (la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme), qui sera rejointe lundi par SOS Racisme, a saisi vendredi le parquet de Bordeaux de faits « d’incitation à la haine raciale », après la diffusion sur internet d’une vidéo montrant un homme enterrant un cochon sur le site apparent d’une future mosquée.

Intitulée « Opération cochon Bordeaux », la vidéo montre un homme, visage dissimulé par une capuche, en train d’enterrer un cochon mort dans ce qui serait le terrain que compte donner la mairie de Bordeaux à l’Association des musulmans de Gironde afin d’y construire une mosquée.

Pour l’avocate et présidente de la section bordelaise, Caroline Daigueperse-Vaultier, « C’est une provocation pure et simple. La vidéo a été diffusée en période de Ramadan, au moment de la fête de l’Aïd dans le but de heurter la population musulmane ».

La coordinatrice juridique de l’association SOS Racisme Gironde, Ilham Ben Sandoura, a quant à elle déclaré : « Nous demandons le retrait de cette vidéo et nous allons déposer plainte dès lundi pour que les auteurs soient retrouvés et condamnés ».

Les autorités musulmanes, et particulièrement l’imam Tareq Oubrou, n’ont pas encore réagi sur l’impureté probable du terrain, et donc l’impossibilité d’y établir désormais un lieu de culte.

Le constat est cependant clair. S’en prendre à l’islam peut désormais être passible de poursuites pour « incitation à la haine raciale » de la part d’associations bien silencieuses quant il s’agit de provocations et d’injures sur les catholiques bordelais.

Le maire de Montluçon place le Bloc Identitaire dans les «forces du Mal» ! [audio]

Le maire de Montluçon place le Bloc Identitaire dans les «forces du Mal»!

09/09/2011 – 18h30
MONTLUÇON (NOVOpress) –
Le 4 septembre, sur la radio RMB, Daniel Dugléry, maire de Montluçon, -qui n’est jamais là quand il faut- fuit tout dialogue avec les Identitaires (voir aussi sur Novopress) en plaçant ceux-ci du côté des « forces du Mal », car il n’y a, à Montluçon, « vraiment aucun problème », nous dit-il.

Affaire de la mosquée de Talence : le maire écrit à ses administrés

Affaire de la mosquée de Talence : Le maire écrit à ses administrés

08/09/2011 – 9h30
BORDEAUX (via Info Bordeaux) –
Nouveau rebondissement dans le feuilleton de la mosquée de Talence (Gironde), le maire, Alain Cazabonne, a décidé d’écrire un courrier (photo) à ses administrés.

Cette lettre, annonçant le dépôt de plainte suite aux tracts distribués dans le quartier de la future mosquée (voir notre article), s’étonne également de l’ampleur prise par cette affaire depuis quelques jours. Pour l’élu du Modem, « sans doute faut-il y voir l’opportunisme de leur auteur en cette période de rentrée scolaire et médiatique ».

Les habitants de la commune sont maintenant, sans conteste, au courant du projet de leur maire. Ils risquent donc de le questionner sur ce dossier, qui suscite de nombreuses interrogations : dossier bâclé (relevé par l’opposition socialiste), terrain qui était inconstructible, prix de vente très faible sans commune mesure avec les prix du marché…

Affaire de la mosquée de Talence : Le maire écrit à ses administrés

Projet de mosquée à Talence (Gironde) : les esprits s’échauffent

Projet de mosquée à Talence : Les esprits s’échauffent

07/09/2011 – 11h30
BORDEAUX (via Info Bordeaux) – Nous vous l’avions annoncé, la mairie de Talence dirigée par l’élu du Modem, Alain Cazabonne, projette de construire une grande mosquée dans cette commune proche de Bordeaux. Pourtant, de nombreuses oppositions voient le jour pour contrecarrer la volonté du maire. La dernière en date a mis le feu aux poudres.

Alain Cazabonne a indiqué aujourd’hui avoir déposé plainte pour « usurpation de fonction et incitation à la haine raciale » après la diffusion ce week-end d’un tract (trouvé sur le site du Bloc identitaire Aquitaine) par des citoyens hostiles au projet.

Le tract, confirme que la mairie a « tout fait pour faciliter ce projet », et appelle les Talençais à « faire le meilleur accueil à ces personnes » dans le cadre du « vivre ensemble », les enjoignant, « lors de la grande prière du vendredi », de « ne pas laisser leurs voitures en stationnement pour ne pas gêner ».

« Ce jour-là, les chiens devront rester enfermés et les femmes devront sortir en tenue décente », poursuit le texte, conseillant « de ne pas cuisiner du porc et ne pas boire ou manger en public durant le mois de Ramadan ».

Le maire de Talence s’est déclaré très ému suite à la diffusion de ce tract dans le quartier destiné à accueillir ce lieu de culte « Je suis extrêmement choqué par cette lettre qui semble avoir comme seul objectif que de tenter de semer le trouble et inciter à la haine raciale. Je laisse désormais à la justice le soin de donner les suites nécessaires à cette affaire ».

S’opposer à la construction d’un lieu de culte serait donc devenu du racisme ? L’association islamique remercie quant à elle ses bienfaiteurs qui permettent au projet de voir le jour : « Allah récompense leur générosité ».

Projet de mosquée à Talence (Gironde) : Les esprits s’échauffent

Deuxième tirage pour “Ces Maires qui courtisent l’islamisme”, par Joachim Véliocas

Deuxième tirage pour “Ces Maires qui courtisent l’islamisme”. Par Joachim Véliocas

Après un premier tirage de 2.500 exemplaires, mon éditeur a dû faire une impression de 1.000 exemplaires en catastrophe fin août, la pause estivale n’ayant en rien enrayé le rythme des ventes (qui a décollé au printemps suite à une campagne de “mailing”). Je ne sais si l’histoire récente de l’édition connait un succès similaire pour un ouvrage ayant été ostracisé par tous les médias pour les raisons qu’on imagine. Jugez plutôt :

– Ce jeudi 1er septembre, l’ouvrage est à la quatrième position du classement politique Fnac.com, coincé entre “Le rêve français de François Hollande” et “Madame DSK” ! Alors qu’à la différence du Top 10 dont les autres ouvrages sont sortis au début de l’été, Ces maires qui courtisent l’islamisme est sorti en octobre 2010 et n’a bénéficié d’aucun passage média (les autres ont tous été présenté au Grand Journal ou chez Ruquier, voire les deux, sans parler des magazines).

– Ce même jour, l’ouvrage est n° 11 du classement Politique française de Amazon.fr, premier site de vente de livres et cette fois-ci, juste devant François Hollande !

– A presqu’un an de sa sortie, on peut encore trouver l’ouvrage dans les librairies Cultura ou dans certains Virgin Mégastore comme celui de Toulouse. La durée de vie d’un livre moyen en librairie est de deux mois…

Le bouche à oreille et surtout Internet changent la donne dans le monde de l’édition. Cela est encourageant pour notre démocratie. […]

[box class=”info”]Source et suite : Observatoire de l’islamisation. [/box]

Talence : Le Bloc identitaire Aquitaine s’oppose à la construction d’une mosquée

Projet de mosquée à Talence : Les esprits s’échauffent

01/09/2011 – 13h30
BORDEAUX (via Info Bordeaux) – Dans un article paru sur son site internet, le Bloc identitaire Aquitaine met en garde les habitants de la commune de Talence (proche de Bordeaux) sur l’implantation prochaine d’une mosquée. Le mouvement connu pour ses nombreuses actions coup de poing (et notamment son appel au muezzin dans le quartier de la Bastide) appelle les habitants à « s’extraire de leurs échoppes et demander des comptes à un édile dont la politique collaborationniste va à l’encontre de leurs intérêts de paisibles citoyens encore français ».

Talence : Le Bloc identitaire Aquitaine s’oppose à la construction d’une mosquéeIl faut dire que le projet mis en place par le maire (photo) Alain Cazabonne (Modem), suscite de nombreuses interrogations : Un dossier bâclé comportant de nombreuses contradictions (ce qui a été reproché par l’opposition socialiste), un terrain inconstructible qui le devient par la magie d’une modification du PLU, un prix de vente à l’Association musulmane de Talence de 120 euros par m² (sachant qu’il est très difficile de trouver un terrain dans la commune à moins de 650 euros le m²)…

Selon le Bloc identitaire, le président de l’association musulmane, Monsieur Boularam, s’inquiète de la médiatisation de cette affaire, sachant d’ailleurs que l’association n’a toujours pas recueilli les fonds. L’article révèle également que le lieu de culte comporterait un minaret dans les tuyaux du cabinet toulousain en charge du projet.

Le nombre de mosquées ne cesse de croître depuis quelques années dans le département. Après les constructions récentes de lieux de culte à Mérignac et Libourne, des projets sont en cours à Bordeaux et Pessac.

Nice : Victoire identitaire, il n’y aura pas une seconde mosquée dans le quartier de la rue de Suisse

Nice : Victoire identitaire, il n’y aura pas une seconde mosquée dans le quartier de la rue de Suisse

[box class=”info”] Nissa Rebela nous communique : [/box]

Le 6 juillet, lors d’une conférence de presse devant l’ensemble des médias locaux et en compagnie de Jacques Peyrat, les identitaires étaient les premiers à dénoncer le projet de rachat du restaurant La Petite Biche sur la place Saëtone par des réseaux islamiques proches des Frères Musulmans.

Nous demandions alors expressément l’intervention de la municipalité pour préempter ces locaux de 250 m², dont la transformation en mosquée aurait été un nouveau coup dur porté au quartier Notre-Dame, en passe de devenir un véritable quartier halal en plein cœur de notre cité. Préempter, et pour y faire des équipements d’intérêt général et certainement pas pour louer la salle aux musulmans comme la mairie souhaite le faire rue de Suisse !

Il aura fallu près de deux mois de lutte acharnée pour que la mairie (les premiers rendez-vous demandés par le propriétaire actuel du restaurant s’étant avérés sans résultats) se décide enfin à agir. Hier, la préemption définitive du restaurant La Petite Biche a été notifiée à son propriétaire par un courrier d’huissier. Un grand soulagement pour cet homme qui refusait de voir une affaire familiale devenir une grande mosquée, et pour tous les riverains qui ne supportent plus le triste sort de leur quartier. Les 250 m² du restaurant devraient être affectés à des services municipaux dans les mois qui viennent.

Nous avons révélé ces faits dans les médias ; il y a dix jours nous avons demandé à nos sympathisants et plus largement à tous les Niçois refusant l’islamisation de leur ville de faire pression sur la municipalité en téléphonant et écrivant (d’après des sources internes à la mairie, plusieurs centaines d’appels auraient été reçus en quelques jours à peine) ; et on peut aussi penser que l’action menée par quelques courageux rebelles ayant décidé de changer de manière symbolique le nom des rues d’Italie, d’Angleterre et de Suisse pour provoquer une réaction n’est pas pour rien dans l’évolution de la situation.

Sans conteste, il s’agit d’une victoire importante face à Christian Estrosi et sa politique de collaboration avec l’UOIF, d’une victoire importante face à l’islamisation de notre cité et la ghettoïsation de notre centre-ville. Une victoire identitaire, et plus que tout une victoire pour le peuple historique de Nice.

Mais, ici comme ailleurs, le combat n’est pas terminé. Nous devons désormais obtenir que les musulmans squattant depuis ONZE ans la mosquée de la rue de Suisse (sans bail, sans verser de loyers) soient expulsés conformément à la décision de justice ayant été rendue. Et ce bâtiment, à travers son achat déjà réalisé par la mairie, doit être mis au service de la rénovation de ce quartier et non de sa communautarisation.

En faisant cesser les prières de rue avec l’apéro porchetta-rosé en mars dernier, en imposant aujourd’hui à la mairie la préemption du restaurant place Saëtone, nous avons montré que nous pouvions peser sur les événements en nous battant. Aidez-nous, rejoignez-nous !

————————————————
NISSA REBELA
Contact : contact@nissarebela.com
Tél : 09 50 10 45 40
Adresse postale : NR – BP 13 – 06 301 Nice cedex 04
———————————————————–

Bologne : la mairie veut une mosquée dans chaque quartier

Bologne : La mairie veut une mosquée dans chaque quartier

12/08/2011 – 08h00
GENÈVE (NOVOpress) —
Un réseau de lieux de culte pour les musulmans de Bologne, c’est le projet de l’adjointe « au welfare » (c’est son titre officiel), Amelia Frascaroli. « Il faut plus de capillarité, chaque communauté religieuse devrait avoir des lieux de culte accessibles à tous». Est-ce que les catholiques, a-t-elle demandé, se contenteraient de la basilique San Petronio (la basilique de Bologne, un des hauts lieux de la civilisation européenne, où le pape Clément VII couronna Charles-Quint empereur en 1530) ? Chaque fidèle est lié à sa propre paroisse. « Pour les musulmans aussi », selon Mme Frascaroli, « il est juste de penser à un cheminement qui institutionalise et régularise, non pas une mosquée ni deux mosquées, mais autant de mosquées que les communautés musulmanes l’estimeront nécessaire ».

Bologne compte déjà actuellement cinq lieux de culte musulmans (via Pallavicini, via Terracini, via Stalingrado, via Libia et zona Barca). Un projet de « méga-mosquée », proposé par le maire actuel Virginio Merola, quand il était adjoint de son prédécesseur, a dû être (provisoirement ?) abandonné devant les oppositions. Selon Mme Frascaroli, la question est plus urgente que jamais, en période de Ramadan, étant donné que les conventions dont bénéficiaient les lieux de culte actuels ont toutes expiré.

L’inspiration vient de Milan où, depuis l’élection du candidat de gauche Giuliano Pisapia (avec le soutien de l’extrême gauche la plus immigrationniste mais aussi la bénédiction du cardinal-archevêque), l’islamisation va bon train. La mairie a lancé l’idée d’une « mosquée disséminée », avec des petits centres dans tous les quartiers de la ville. « Je crois », a expliqué Mme Frascaroli, « que Milan peut constituer un exemple et un modèle ».

La Ligue du Nord a immédiatement annoncé qu’elle se battrait contre ce projet, non seulement en lançant une pétition et en exigeant une consultation des habitants, comme elle l’avait fait contre le projet de méga-mosquée, « mais en organisant des rencontres et des débats pour expliquer que, aujourd’hui, le choix de Mme Frascaroli est erroné et inopportun ». Selon le chef de file de la Lega au conseil municipal, Manes Bernardini, ce sont « des délires estivaux ». « Nous ne sommes pas prêts à une invasion de ce type ». « Le tissu social », a conclu Bernardini, « est en train d’exploser, nos personnes âgées et nos nécessiteux demandent de l’aide. Pensons d’abord à résoudre leurs problèmes ».

*** Photo : Bologne, la Piazza Maggiore.

Nouvelle bavure de l’OTAN en Afghanistan

Nouvelle bavure de l’OTAN en Afghanistan

10/08/11 – 18h30
KABOUL (NOVOpress)
– La côte de popularité des forces de l’alliance occidentale sous direction américaine risque de chuter encore davantage auprès de la population afghane après l’annonce d’une nouvelle « bavure » tragique commise par les soldats de l’OTAN.

En effet, deux membres d’une milice villageoise pro-gouvernementale, ont été tués dans le sud de l’Afghanistan par des soldats de l’Otan qui les ont pris pour des insurgés.

C’est le chef de la police de la province de Kandahar qui a dévoilé cette information en relatant la fusillade ayant éclaté entre une force villageoise mise en place pour suppléer les forces de l’ordre dans les zones reculées et des soldats occidentaux.

Un témoin du drame a ajouté que quatre personnes avaient été blessées et évacuées par les forces de l’OTAN qui ont annoncé avoir ouvert une enquête sur cette nouvelle bavure.

Nissa Rebela : « Quartier halal », faisons entendre notre voix !

Nissa Rebela : « Quartier halal », faisons entendre notre voix !

[box class=”info”] Nissa Rebela nous communique : [/box]
Depuis ONZE ans la mosquée de la rue de Suisse (photo) est occupée illégalement, véritable squatt islamique en plein centre-ville, sans que la décision d’expulsion n’ait jamais été appliquée.

Depuis un mois, les musulmans occupent à nouveau la rue chaque vendredi pour leur prière. Nous avons désormais la démonstration qu’il s’agit bien d’un acte politico-religieux puisqu’ils avaient cessé (grâce à la pression que nous avions mis à travers l’apéro « porchetta-rosé » en mars dernier) et ont recommencé pour faire entendre leur mécontentement. Le manque de places dans la mosquée n’a pas grand-chose à voir avec tout ça…

Face à cela la mairie n’a rien trouvé d’autre à faire que de racheter le local de la rue de Suisse pour… le louer à nouveau aux musulmans ! Ce sera donc désormais avec nos impôts que la mosquée des musulmans du quartier Notre-Dame aura été achetée.

ÇA SUFFIT ! Il est grand temps de réclamer le retour au droit dans ce quartier.

Avec les identitaires exigez :

– L’expulsion immédiate – conformément à la décision de justice rendue – des musulmans squattant le local rue de Suisse.
– Que ce local, racheté par la mairie, accueille des activités pour TOUS les habitants du quartier et ne soit pas à nouveau loué à des associations islamiques.
– Que cessent les prières occupant la rue chaque vendredi, par la force s’il le faut, là encore conformément à la loi de ce pays.
– Que la mairie préempte immédiatement les locaux du restaurant La Petite Biche, place Saëtone, sur lesquels des acheteurs liés aux réseaux des Frères Musulmans lorgnent depuis des mois.

Vous pouvez et devez agir en faisant entendre votre voix auprès de la mairie et de l’adjoint au maire chargé des cultes Auguste Vérola, avec courtoisie mais fermeté, par téléphone et courriel :
– Mairie de Nice : 04 97 13 20 43
– auguste.verola@ville-nice.fr

Toulouse : Trois mosquées sont en construction

Toulouse : Trois mosquées sont en construction

07/08/2011 – 17h30
TOULOUSE (NOVOpress) –
Les projets de construction de véritables mosquées géantes s’enchaînent à un rythme soutenu un peu partout en France. Après celle de Strasbourg, la deuxième plus grande mosquée d’Europe, qui a ouvert officiellement ses portes la semaine dernière, la ville de Toulouse devrait voir dans les prochains mois s’achever les travaux de la future mosquée d’Empalot (cliquer sur la photo pour la voir entièrement). Et une nouvelle fois, les dimensions de l’édifice sont pharaoniques : pour un coût de 3,5 millions d’euros et étendue sur plus de 2 000 m2, elle devrait disposer d’une surface de prière supérieure à celle des grandes mosquées de Lyon et Paris, le tout surmonté d’un dôme et d’un minaret de 22 m de hauteur !

Mais les constructions de mosquées ne vont pas s’arrêter en si bon chemin puisque d’autres mosquées sont en construction ou en projet à Toulouse : au Mirail, à Tabar et en projet à Basso-Cambo et Bagatelle.

Le constructeur de la mosquée Arrahma de Nantes fait faillite

Le constructeur de la mosquée Arrahma de Nantes fait faillite


04/08/2011 – 18h00
NANTES (Breizh NOVOpress) – Taner Topdemir, patron d’Océane constructions, a dû déposer le bilan de sa société, victime d’une crise de croissance mal gérée. Bénéficiaire de nombreux contrats de sociétés publiques d’HLM, le groupe s’était aussi lancé dans la promotion immobilière.

Océane constructions, une entreprise de bâtiment d’Orvault qui emploie environ 200 personnes, vient d’être mise en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce. « Océane constructions a été victime d’une erreur de gestion très classique », commente un comptable nantais. « L’entreprise n’a pas su gérer son développement. Son chiffre d’affaires a fortement augmenté ces dernières années, mais le fonds de roulement n’a pas suivi. Une crise de trésorerie était inévitable. » Afin de geler les créances, la société avait été placée en procédure de sauvegarde voici quatre mois ; cela n’a pas suffi à la sauver.

Océane constructions s’était imposée en quelques années dans les milieux nantais du BTP. Créée en 2002, elle était dirigée par un jeune Turc, Taner Topdemir. Elle bénéficiait de nombreux contrats attribués par des constructeurs de HLM de Loire-Atlantique et des départements voisins comme Atlantique Habitations ou ESH Logis Ouest, dans le cadre programmes comme La Frégate à Donges, les Jardins d’Amaryllis aux Sorinières ou le Domaine des Pépinières à Angers.

Elle avait aussi été choisie pour le chantier de la mosquée Arrahma, construite à Nantes avec le soutien de la municipalité de Jean-Marc Ayrault (photo de la mosquée avec ses deux minarets, cliquer sur la photo pour la voir en entier).

Strasbourg : la plus grande mosquée de France ouvre officiellement ses portes

Strasbourg : La plus grande mosquée de France ouvre officiellement ses portes


02/08/2011 – 20h45
STRASBOURG (NOVOpress) –
Hier et à l’occasion du premier jour de Ramadan, l’une des plus grandes mosquées d’Europe a ouvert officiellement ses portes à Strasbourg. Avec une salle de prière de 1 500 m², la grande mosquée strasbourgeois est désormais la plus grande de France, loin devant celle de Paris et de Lyon ! Les travaux pharaoniques auront coûté la bagatelle de 8,6 millions, financés à hauteur de 3,5 millions d’euros par la communauté musulmane. Estimée préalablement à 6,3 millions d’euros, la ville de Strasbourg, le conseil régional et le département avaient accepté de réévaluer leur participation en 2009, en se partageant le financement des travaux : 10 % pour la ville, 8 % pour la région et le département et le reste étant financé par le Maroc, le Koweït et l’Arabie Saoudite.

Une mosquée géante payée par les contribuables alsaciens car comme le rappelle Olivier Bitz, adjoint au maire en charge des cultes, ce financement étatique “est une application dynamique du régime concordataire (NDLR : qui concerne les cultes catholique, luthérien, réformé et israélite) pour soutenir l’islam au nom du principe d’égalité”.

Nice – « Quartier halal » : les rues ont changé de nom cette nuit

Nice – « Quartier halal » : les rues ont changé de nom cette nuit

[box class=”info”] Nissa Rebela nous communique : [/box]

Cette nuit la rue d’Angleterre, la rue de Suisse et la rue d’Italie sont devenues la rue de la Lapidation, la rue des Frères Musulmans et la rue de la Burqa. Des noms qui – après tout – semblent davantage correspondre aux projets de la mairie pour ce quartier. C’est en tous cas ce que semblent penser les Niçois ayant décidé ainsi de faire entendre leur colère.

Rappelons en effet qu’à ce jour la mairie n’est toujours pas intervenue pour régler le problème de la Place Saëtone où un restaurant de 250m² est sur le point d’être racheté pour y établir une nouvelle mosquée.

Rappelons aussi que si la municipalité a préempté les locaux de la rue de Suisse ce n’est pas pour y installer des équipements collectifs profitant à TOUS les habitants, mais bien pour que ceux-ci continuent d’accueillir une mosquée dans laquelle Christian Estrosi souhaite en plus que les radicaux islamiques de l’U.O.I.F. (réputés proches des Frères Musulmans) puissent prêcher !

Christian Estrosi mène une politique scandaleuse et participe à faire du quartier Notre-Dame un ghetto communautaire islamique. Le quartier compte déjà sept boucheries – dont plusieurs grossistes – halal, plusieurs librairies coraniques, une et peut-être bientôt deux mosquées, et on y a vu ouvrir, l’an dernier, le fameux fast-food Islaburger. Il est aussi devenu ces dernières semaines, avec l’arrivage massif d’immigrés venant de Tunisie ou de Libye, le carrefour de l’immigration clandestine dans notre ville.

Nous assistons au sacrifice d’un quartier en plein cœur de la ville et à l’abandon de ses habitants non-musulmans.

Nice – « Quartier halal » : les rues ont changé de nom cette nuit Voici à peine quelques jours dans certains quartiers de Londres (où la population musulmane est devenue majoritaire) des milliers d’autocollants (photo ci-contre) affirmant « Vous entrez dans une zone contrôlée par la charia – ici les règles islamiques sont appliquées » ont été apposés par les membres du mouvement Islam4UK.

Combien de temps faudra-t-il pour que de telles revendications voient le jour dans le quartier Notre-Dame ? Combien de temps faudra-t-il pour que la nouvelle population réclame vraiment le changement des noms des rues ?

Avec les identitaires, dîtes NON au QUARTIER HALAL !

Une grande mosquée dans le Calvados !

Une grande mosquée dans le Calvados !

31/07/2011 – 16h30
CAEN (NOVOpress) –
Les 15 000 musulmans du département du Calvados sont heureux, la plus grande mosquée de Basse-Normandie a été inaugurée jeudi dernier, avec son minaret, à Hérouville-Saint-Clair petite ville de 22 000 habitants. Et ce à quelques jours du début du Ramadan.
Avec une salle de prière de 400 m² pour une surface totale de 5 400 m², elle pourra accueillir 700 fidèles. L’édifice musulman compte aussi une librairie, des salles de cours, une salle de lecture, en plus des bureaux de l’administration.