Condamnation du géant américain Monsanto en France

Condamnation du géant américain Monsanto en France

14/02/2012 – 16h00
LYON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – C’est une grande première en France. Un particulier s’est attaqué au groupe Monsanto, géant américain des pesticides, et a réussi à le faire condamner, hier à Lyon, pour intoxication à l’herbicide en 2004.

Cela lui ouvre la voie à des dommages‑intérêts. L’agriculteur français, Paul François, exploite 400 hectares de céréales en Charente et avait l’habitude de traiter ses champs de maïs avec du produit Lasso, fabriqué par Monsanto. Il avait dû être hospitalisé à plusieurs reprises et avait subi de graves troubles neurologiques après avoir inhalé le produit. Mosanto a fait appel de cette condamnation.

Crédit photo : United States Department of Agriculture/Wikipédia sous licence CC.

L’EFSA, une agence au service des multinationales alimentaires ?

CEO (Corporate Europe Observatory) publie un nouvel outil de vulgarisation expliquant quelques-uns des principaux problèmes de l’EFSA (European Food Safety Authority, Autorité européenne de sécurité des aliments), l’agence chargée de délivrer des recommandations scientifiques en matière de sécurité alimentaire aux autorités européennes.

Ce film d’animation de trois minutes vous permet d’en apprendre davantage sur le fonctionnement de l’EFSA et dans quelle mesure celui-ci bénéficie à l’industrie agro-alimentaire et à des multinationales des pesticides et des biotech telles que Monsanto, Syngenta, Unilever, Nestlé…

Les experts et les responsables de l’EFSA sont-ils indépendants de l’industrie ? Quel rôle l’industrie joue-t-elle dans les tests sanitaires effectués par l’EFSA? L’EFSA n’utilise-t-elle pas d’autres recherches indépendantes sur ces produits ?

EFSA animation (fr) from Corporate Europe on Vimeo.

Des insectes résistent désormais au maïs OGM

Des insectes résistent désormais au maïs OGM

09/09/11 – 13h00
NOVOpress (PARIS)
– La nature plus forte que les apprentis sorciers de l’industrie agro-alimentaire…

Certains insectes nuisibles sont en effet devenus résistants aux plantes “OGM pesticides” et en particulier au maïs OGM selon des études menées par des biologistes de l’université de l’Iowa

Ces études scientifiques tendent donc à prouver que ce que redoutaient les associations environnementalistes est en train de se produire : la présence de plantes OGM entraîne des mutations au sein de l’eco-système.

Les chercheurs sont partis de témoignages d’agriculteurs ayant subi des attaques de chrysomèles (petit coléoptère, principal ravageur du maïs) sur leurs champs de maïs génétiquement modifié

Monsanto avait mis au point en 2003 le premier maïs OGM conçu pour résister aux attaques de cet insecte. Ce nouveau maïs OGM connu un énorme succès et, en 2009, 45% des cultures de maïs aux États-Unis utilisaient les semences de Monsanto.

Mais depuis 2009 les chrysomèles sont repartis à l’attaque, elles ont muté et sont devenues résistantes à la toxine intégrée dans les céréales (Bacillus thuringiensis ou Bt) Monsanto.

Une situation particulièrement inquiétant car la résistance des insectes aux plantes OGM va forcer les agriculteurs à utiliser des pesticides encore plus toxiques et en plus grande quantité.

L’impasse et la fuite en avant que représente l’agriculture à base d’OGM est ainsi en train de se révéler au grand jour. Mais à quel prix ?