Tag Archives: migrant

Société du spectacle : le migrant Mamoudou Gassama récompensé aux États-Unis

25/06/2018 – INTERNATIONAL (NOVOpress)
Il avait déjà reçu la médaille de la Ville de Paris. Mais Mamoudou Gassama, le migrant qui était venu en aide à un enfant supendu dans le vide en mai dernier, a également été récompensé pendant les BET Awards.

Mamoudou Gassama a ainsi reçu un « Humanitarian Award » ce dimanche à Los Angeles lors de la cérémonie des BET Awards. Ces derniers ont été lancés en 2001 par la chaîne Black Entertainement Television (BET) pour valoriser les personnalités issues de la communauté afro-américaine ainsi que d’autres minorités…


Polémique autour de l’immigration massive en Allemagne : Susanna violée et tuée par un réfugié irakien

13/06/2018 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Le principal suspect du meurtre d’une adolescente âgée de 14 ans et originaire de Mayence, violée et assassinée par un demandeur d’asile musulman en Allemagne, a été arrêté en Irak, où il avait fui. Cet acte a suscité des interrogations sur la politique migratoire et les services de police de l’Allemagne.

En effet, Ali Bashar était connu de la police pour son implication dans des activités criminelles : viol d’une fillette de 11 ans, acte de délinquance. Le chef du parti libéral allemand (FDP/opposition), Christian Lindner, s’est interrogé : “Pourquoi l’auteur et l’ensemble de sa famille ont-ils pu quitter le territoire avec manifestement de fausses identités ? ».

Plusieurs meurtres commis par des étrangers ont alimenté la polémique autour du manque de préparation de l’Allemagne à l’accueil d’un tel nombre d’immigrés. Alice Weidel, une dirigeante de l’AFD, a martelé en réclamant la démission de la chancelière : « Susanna est une nouvelle victime de la politique d’accueil égoïste et hypocrite de la chancelière Angela Merkel “

Immigration : attention au chiffon rouge !, par Ivan Rioufol

Mamoudou Gassama, 22 ans, a été reçu comme un héros, ce lundi matin à l’Elysée par le chef de l’Etat. Ce jeune Malien, arrivé clandestinement à Paris en septembre 2017, s’est vu proposer la nationalité française. “Tous les papiers vont être régularisés”, a annoncé Emmanuel Macron. Le président lui a également offert d’intégrer le service civique des sapeurs-pompiers. Samedi en fin d’après midi, ce jeune homme athlétique a sauvé un enfant suspendu dans le vide, au 4 e étage d’un immeuble de la rue Max Dormoy, dans le 18e arrondissement de Paris. La scène, spectaculaire, a été filmée et diffusée sur l’internet (4 millions de vues jusqu’à présent). On y voit Mamoudou Gassama escalader à mains nues et en 30 secondes environ quatre balcons de l’immeuble pour arracher l’enfant de la chute. “Je n’ai rien pensé, j’ai pensé à le sauver et Dieu merci je l’ai sauvé”, a déclaré le jeune homme. Nombreux ont été, par la suite, les appels à régulariser ce “migrant sans papiers”.

Dès dimanche soir, la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait lancé sur Twitter : “Un grand bravo à Mamoudou Gassama pour son acte de bravoure”. Le chef de l’Etat a précisé que sa décision de régularisation et de naturalisation était néanmoins “exceptionnelle” car, en tant de migrant non demandeur d’asile, Gassama n’aurait pas dû être régularisé. Le geste a pourtant été soutenu par l’ensemble de la classe politique. Les partisans d’une régularisation des clandestins veulent aussi voir dans cet homme courageux, généreux et modeste le symbole d’une immigration qu’ils ont sacralisée.

L’exploit méritait assurément récompense. Faire comprendre que la France se mérite et se reconnait dans des valeurs d’altruisme ne peut déboucher néanmoins sur l’accueil pour tous, cette politique irresponsable que poursuit la mairie de Paris dans l’indifférence des conséquences humaines. Le héros du jour ne peut, non plus, faire oublier les craintes populaires face à une immigration incontrôlée qui s’incruste et une immigration légale qui ne s’intègre pas. Vendredi, une dizaine d’hommes issus de la communauté turque du Pontet (Vaucluse) a exigé le retrait de la une du Point, affichée sur un kiosque, au prétexte que l’hebdomadaire y qualifie Erdogan de dictateur.

Samedi, à Paris, le comité Adama (du nom d’un délinquant mort en fuyant la police) a ouvert la petite “marée populaire” organisée par l’extrême gauche, aux cris de : “Tout le monde déteste la police”. Lors d’une prise de parole, la sœur d’Adama Traoré a déclaré : “En Afrique ils vont renverser le président, (…) ils rentrent dans le palais, ça se passe comme ça en Afrique. Pourquoi ça ne devrait pas se passer comme ça en France ?”. En Italie, l’immigration est au cœur de la vague populiste qui a été portée par les législatives du 4 mars. Or, dimanche, la décision du président de la République, Sergio Mattarella, de mettre son veto au nouveau gouvernement risque d’amplifier la colère des électeurs qui ne tolèreront pas de voir leurs votes ainsi confisqués par une autorité sans légitimité démocratique. L’immigration est un chiffon rouge que les pouvoirs auraient tort d’agiter encore.

Ivan Rioufol

Texte daté du 28 mai 2018 et repris du blog d’Ivan Rioufol

Incroyable effervescence médiatique et politique autour du clandestin Mamoudou Gassama

29/05/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Un fait divers impressionnant il est vrai a fait le tour de la sphère médiatique pour atteindre assez vite les milieux politiques qui s’en sont emparés aussitôt. A l’origine de l’histoire, un homme qui escalade quatre étages pour sauver un enfant qui semblait en danger, étant suspendu à l’extérieur du balcon. La performance sportive est remarquable, le courage déployé aussi. Le sauvetage a été filmé tournant rapidement en boucle sur les réseaux sociaux. Plus surprenant, il a ensuite été relayé en une par les plus grands médias français, avant de voir les principales figures du paysage politique français s’y intéresser.

Une belle histoire, mais pourquoi tout cet enthousiasme autour d’un fait divers ?

Il s’avère que Mamoudou Gassama, auteur du sauvetage de l’enfant, est un immigré illégal malien. Cela a immédiatement été mis en avant et lui a notamment valu les honneurs de SOS Racisme et la LICRA, de nombreuses personnalités politiques, jusqu’à être reçu par le président Macron. Celui-ci lui a promis la naturalisation française et une place dans les rangs des sapeurs-pompiers.

Si les médias et politiques semblent unanimes sur le sujet, les débats sont en revanche nombreux sur la toile.

En effet de nombreux internautes remettent en cause la version officielle en s’interrogeant sur des éléments qui leur semblent discutables. Ils remettent en question l’unanimité médiatique d’une nouvelle bien opportune dans le paysage politique actuel. S’il est un peu tôt pour se prononcer sur l’hypothèse d’une mise en scène, il est néanmoins intéressant de remarquer la propension des médias à reprendre et amplifier à l’unisson une nouvelle qui sert à merveille leur rhétorique pro-migratoire. Rien de mieux en effet qu’un sauvetage héroïque commis par un clandestin pour contrebalancer les nombreuses agressions attentats commis sur notre territoire. On ne peut qu’espérer qu’une partie des Français ait appris de l’affaire Théo et de la propension des médias à s’enthousiasmer pour un fait divers et le politiser. Un peu de recul et de mesure s’imposent sur une affaire qui touche à la question migratoire, sujet de plus en plus clivant en France et en Europe.

Chronique de la France Orange Mécanique : un réfugié poignarde une dame âgée de 78 ans

16/10/2017 – FRANCE (NOVOpress)
C’est à Oloron Sainte Marie, dans le Pays Basque, qu’a eu lieu ce dernier drame. Un homme ayant réussi à obtenir le statut de réfugié a agressé une femme dans son appartement.

L’homme était hébergé dans le même immeuble. Selon certaines sources, l’homme bénéficiait d’un suivi psychiatrique, ce dont la mairie n’avait apparemment pas été mise au courant.

La femme est aujourd’hui dans un état critique.


Mots tabous médias

Attentat islamiste de Marseille : les mots tabous des médias

06/10/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Il n’y a plus de limites à l’extension du champ d’application des mots tabous dans les médias. Dimanche 1er octobre, l’immigré clandestin Ahmed Hanachi égorge deux jeunes femmes, Mauranne et Laura, à la gare Saint-Charles de Marseille. Pour les médias, certains mots vont devenir tabous : égorgement, clandestin, et même terroriste, alors que c’est un attentat islamiste. Le but ? Edulcorer le réel en taisant des éléments essentiels à l’information. C’est ce que démontre Jean-Yves Le Gallou dans cette nouvelle édition d’I-Média sur TV Libertés.

Egalement au sommaire de ce numéro 170 :

Le Zapping d’I-Média
La député Danièle Obono nie le concept de radicalisation. Invitée sur le plateau de BFM TV dimanche 1er octobre, l’élue de la France Insoumise a affirmé qu’un chauffeur de bus qui refuserait de conduire son véhicule après que ce dernier ait été utilisé par une femme relèverait plus du sexisme que de la radicalisation islamique.

Bad buzz orchestré pour Angot, la folle à Ruquier
Clash violent sur France 2 dans l’émission On n’est pas couché entre la chroniqueuse Christine Angot et l’auteur Sandrine Rousseau. Après avoir quitté le plateau pendant une vingtaine de minutes, la chroniqueuse a provoqué les pleurs de l’invité. La séquence est violente, même indécente, et fait le buzz sur internet. Cette scène semble surtout avoir été orchestrée pour faire remonter les audiences de l’émission phare de France 2.

Les tweets de la semaine
Le Monde des Religions censure un article pour avoir évoqué l’association SOS Chrétien d’Orient. Le 3 octobre, un utilisateur de twitter a signalé au journal que l’association est « d’extrême droite et pro Assad ». Quelques instants plus tard, le journal a retiré l’article tout en présentant ses excuses.

Las Vegas, la piste Daesh ne fait pas recette.
Fusillade meurtrière à Las Vegas dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 octobre. Malgré les revendications de Daesh, le gouvernement américain comme les médias restent perplexes. Pour les médias il faut trouver un nouveau bouc émissaire : le 2e amendement qui érige le port d’arme en droit constitutionnel.

En Italie : une avocate estime qu’un viol commis par un Africain est excusable en raison de son origine

20/09/2017 – ITALIE (NOVOpress)
Carmen Di Genio, avocate et membre du comité pour l’égalité des chances, intervenait à la Conférence nationale sur la sécurité et la légalité.

Faisant preuve d’un sérieux manque d’impartialité, celle-ci a osé déclarer :

Nous ne pouvons pas nous attendre à ce qu’un Africain sache qu’en Italie, sur une plage, on ne peut pas violer. Probablement, ils ne connaissent pas cette règle.

Cette déclaration a toutefois déclenché de nombreuses protestations, notamment celle du vice président du Sénat italien, estimant qu’en continuant ainsi, selon ses mots, à court terme la gauche arrivera à dédouaner le viol lorsqu’il s’agit des migrants.

Invasion migratoire

Jean-Paul Gourévitch : « 80.000 personnes quittent la France chaque année, sans jamais y revenir ! »

20/02/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Alors que l’immigration sera l’un des sujets de la présidentielle, Jean-Paul Gourévitch vient de publier un nouvel ouvrage de synthèse, intitulé Les véritables enjeux des migrations.

Pour la réalisation de cet ouvrage, les candidats, les partis politiques, les associations qui prennent la défense des migrants mais aussi celles qui s’opposent à leur installation ont été interviewés. Le phénomène de l’immigration mais aussi celui de l’expatriation sont étudiés dans ce livre.

Découvrez cet entretien réalisé par Boulevard Voltaire.



Jean-Paul Gourévitch : "80.000 personnes… par bvoltaire

maria-ladenburger-739620

Allemagne : Migrant violeur dans l’ombre médiatique

10/12/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
I-Média revient sur le meurtre et le viol de la jeune Maria, une jeune fille de 17 ans, par un demandeur d’asile en Allemagne.

Jean-Yves Le Gallou rappelle que l’ARD, la principale chaine de télévision publique allemande est accusée par le journal Bild d’avoir passé sous silence ce crime sexuel.


Selon Musset, il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée…

Source : Polémia
En matière d’immigration, le choix des gouvernants est clair. Il faut qu’elle soit de plus en plus ouverte.

Dans un grand silence que certains commentateurs assimilent à de l’indifférence et face à un hémicycle vide, le gouvernement socialiste a fait adopter par l’Assemblée nationale en dernière lecture la loi n° 2016-274 publiée le 8 mars 2016 au Journal officiel relative aux droits des étrangers en France. Alors que la France, comme l’ensemble de l’Europe, connaît une crise migratoire dont les conséquences sont vitales et peuvent être tragiques pour notre pays, le pouvoir socialiste, indifférent à l’intérêt général des Français et mû par ses tropismes idéologiques, abaisse plusieurs protections juridiques contre l’invasion et, au contraire, renforce l’attractivité de la France au profit de celle-ci.

Dans une discrétion assourdissante que certains commentateurs assimilent à de l’indifférence et face à un hémicycle vide, le gouvernement socialiste a fait adopter par l’Assemblée nationale en dernière lecture la loi n° 2016-274 publiée le 8 mars 2016 au Journal officiel relative aux droits de l’étranger en France.

Cette loi (*) ouvre encore plus la porte à l’immigration même irrégulière. Qu’on en juge.
Lire la suite

Grand Remplacement : le chiffre du jour, c’est 6 millions

17/03/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Selon plusieurs sources, notamment le CIA World Factbook et l’INED (institut national des études démographiques), il y aurait près de 6 millions de musulmans en France en 2015. Soit 8 à 9 % de la population française.
En 1997, l’INED indiquait 3 millions. C’est donc un doublement en seulement 18 ans…
Durant la même période, la population française a cru de seulement 15 %.

La proportion de musulmans est encore plus importante chez les moins de 18 ans. Une étude sur les croyances religieuses des jeunes Français a été publiée en février par le CNRS. Elle a été réalisée sur 9 000 collégiens des Bouches-du-Rhône.
Résultats : 39 % des adolescents ne s’identifient à aucune religion, 33 % se disent catholiques… et 25,5 % musulmans !
On ne peut donc plus guère nier la réalité du grand remplacement, ethnique, comme culturel.

La Suisse divisée sur la question de l’immigration

17/03/2016 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

120 000, voire 150 000, tel est le nombre de demandeurs d’asile que les autorités suisses s’attendent à recevoir au cours de l’année 2016, soit près de trois fois plus qu’en 2015. Cette forte augmentation serait la conséquence de la fermeture progressive de la route des Balkans organisée par le groupe de Visegrad, fermeture qui contraint les immigrés à transiter via l’Albanie et l’Italie avant d’atteindre la Suisse.

Face à cette perspective, quelle est la réaction des autorités fédérales suisses ?
Le secrétariat d’État aux migrations envisage plusieurs solutions avec par exemple un centre-pilote fédéral de Zurich qui teste les procédures d’asile accélérées. Le 5 juin prochain, les Suisses seront appelés à se prononcer pour savoir, si oui, ou non l’expérience doit se maintenir quand ils voteront sur la réforme de la justice.

Quelles sont les positions des partis politiques à ce sujet ?
Le projet de réforme fait l’unanimité parmi les partis, lesquels ont signé un communiqué commun pour appuyer l’idée de grands centres fédéraux. Tous les partis… sauf un ; le parti opposé anti-immigration, l’UDC. Le parti d’Oskar Freysinger indique que les déboutés du droit d’asile basculent très majoritairement dans la clandestinité et que les cantons perdront leur autonomie dans cette réforme.

La vérité sur l’immigration en Suède

14/09/2015 – MONDE (traduction NOVOpress d’un article de Globe and Standard)

En Europe, les réfugiés en provenance de la Syrie et l’Irak ont pris d’assaut les ferry-trains de l’Allemagne vers le Danemark. Mais une fois au Danemark, beaucoup ont refusé de descendre. En fait leur destination de rêve est la Suède, où les aides aux réfugiés sont plus généreuses. Quand les danois ont dit non, ils ont sauté hors des trains et sont partis en direction de la frontière suédoise en taxi, en bus ou à pied.

La Suède a la plus accueillante des politiques d’asile et les plus généreux programmes de protection sociale dans l’Union européenne. Prenons un réfugié typique, Natanael Haile, échappé de justesse la noyade dans la mer Méditerranée en 2013. Sa famille restée en Érythrée ne veut rien savoir sur les dangers de son périple. Comme il l’a dit au « New York Times », ils veulent tout savoir sur « sa voiture, les indemnités qu’il reçoit du gouvernement et ses plans pour trouver un emploi comme soudeur une fois qu’il aura terminé un stage de langue de deux ans. » Comme tous les réfugiés enregistrés, il reçoit une allocation mensuelle de plus de 600 €.

Les généreuses aides à l’immigration de la Suède sont à l’image d’un pays qui met en avant sa référence de morale sociale. Depuis 40 ans, l’essentiel de l’immigration en Suède a concerné autant des réfugiés politiques ou du regroupement familial, à tel point que les mots « immigré » et « réfugié » sont synonymes.
La Suède a pris davantage de réfugiés par habitant que tout autre pays européen, et ces immigrés – principalement du Moyen-Orient et d’Afrique – représentent maintenant environ 16 % de la population. Les principaux partis politiques, ainsi que les grands médias, soutiennent ce statu quo. Questionner ce consensus est immédiatement considéré comme xénophobe et haineux. Et aujourd’hui, toute l’Europe est étant invitée à être aussi généreuse que la Suède.

Alors, comment les choses se passent-elles dans le pays le plus respectueux de l’immigration sur la planète ?

En fait pas si bien, explique Tino Sanandaji. M. Sanandaji est lui-même un immigrant, un économiste né en Iran et partit en Suède alors qu’il avait 10 ans. Il a un doctorat en économie de l’Université de Chicago et s’est spécialisé dans les questions d’immigration.

Il y a un total manque d’intégration des réfugiés non-européens

nous a-t-il déclaré. 48 % des immigrés en âge de travailler n’ont pas de travail. Même après 15 ans passés en Suède, le taux d’emploi n’atteint qu’environ 60 pour cent chez les immigrés. La Suède a le plus grand écart de l’emploi en Europe entre autochtones et non-autochtones.
Lire la suite

« Dheepan » Les cités intouchables

04/09/2015 – CULTURE (Présent 8433)
Contrairement à la propagande LGBT de La Vie d’Adèle il y a deux ans, le film Dheepan, Palme d’or 2015, n’a pas fait le bonheur de toutes les critiques de gauche. En découvrant le film en salles, on comprend pourquoi.

C’est une chance pour Jacques Audiard que les frères Coen aient présidé le jury de Cannes cette année. L’originalité du style de l’auteur, son empreinte personnelle et l’histoire forte d’amour et de guerre qu’il nous raconte n’ont pas dû laisser indifférents ces deux grands cinéastes.
8433-Une
Audiard (réalisateur du très bon Un prophète) dresse un état des lieux sans concession de nos banlieues françaises (effarant à vrai dire) véritables no-go zones dans lesquelles on n’aperçoit jamais un flic, entièrement livrées aux gangs ethniques. De quoi donner des boufioles au Monde : un film « simpliste dressant un tableau très sombre des banlieues françaises ». Et à Libération : « Un décor de désolation et de violences urbaines, traversé par une idéologie du nettoyage au Kärcher et d’un héroïsme viriliste. »

Car on a beau se crever à faire un film sur le parcours d’un migrant fuyant la guerre civile au Sri Lanka (presque entièrement dialogué en tamoul), encore faut-il qu’il soit vraiment politiquement correct… Notamment à l’égard de nos braves racailles, casseurs et dealers bien de chez nous, nouvelle sorte d’« intouchables » qui vont réveiller le Tigre qui sommeille en Dheepan. Ajoutez à cela la notion de déracinement, de « mauvais » et de « bons » immigrés travailleurs et respectueux du pays d’accueil, désireux de s’intégrer alors que les autres non… (au point, détail percutant, que le Tamoul demande à sa femme de porter le voile alors que ce n’est pas sa religion : « Ça a l’air d’être ce qui se fait, en France »).

À la différence de beaucoup de réalisateurs français, Audiard sait ce qu’est le cinéma. On retrouve son réalisme brutal mêlé de visions oniriques, la poésie qui traverse chacun de ses films, la beauté éblouissante de ses plans. Mais aussi les thèmes qui lui sont chers : la famille, la rédemption par les femmes, la volonté de ne pas se laisser faire. Il est question ici d’une fausse famille : un homme, une femme, une petite fille. Combinée en quelques minutes d’une scène saisissante pour obtenir l’asile politique. Une vraie famille va-t-elle naître ? C’est le plus bel enjeu du film.

Caroline Parmentier

Allemagne : un incendie criminel détruit le chantier d’un centre d’accueil d’immigrés

26/08/2015 – MONDE (NOVOpress)
Une salle de sport scolaire en cours de transformation comme refuge temporaire pour les demandeurs d’asile a été brûlée lors d’un incendie criminel.

Les enquêteurs croient que l’incendie survenu dans la petite ville de Nauen, à l’ouest de Berlin, a été provoqué intentionnellement. Personne n’a été blessé. Des manifestants avaient déjà manifesté contre l’arrivée de ces clandestins dans la région. Un peu plus tôt la chancelière allemande Angela Merkel avait condamné des manifestations violentes devant un refuge d’asile dans la ville de Heidenau, près de Dresde, en fin de semaine dernière. Des dizaines de policiers ont été blessés dans les affrontements. Mme Merkel a décrit le comportement des militants patriotes à Heidenau comme « révoltant » et « honteux » et a décidé d’aller rendre visite aux réfugiés de cette ville ce mercredi. L’Allemagne attend jusqu’à 800.000 demandeurs d’asile avant la fin de 2015. La plupart des Allemands sont favorables à l’arrivée des demandeurs d’asile, mais une petite minorité reste ferme dans son opposition. Le brasier a détruit le gymnase dans les premières heures de mardi.
Lire la suite