Meurtres en mode mineur – Le mutisme total des associations

meurtres mineurs

Alors que les rixes et autres règlements de comptes tribaux font chaque semaine un peu plus de victimes dans notre pays, on ne peut que s’étonner devant l’incroyable mutisme observé face à cette situation par la foule des associations et autres grands défenseurs des banlieues ethniques pourtant si prompts à monter au créneau dès lors qu’il s’agit de dénoncer les interventions de la police dans ces zones de non-France.

Il y a quelques jours, Présent s’inquiétait encore de cette multiplication des affrontements entre bandes ethniques rivales sur notre sol et de l’absence de volonté de l’Etat de mettre enfin un terme à cette escalade (voir notre édition datée du 24 février). Une escalade que celui-ci avait d’ailleurs pris pour habitude de nier systématiquement, en brandissant comme toujours ses statistiques truquées, jusqu’à ce que l’actualité le rattrape et nous donne (hélas !) raison. En moins d’une semaine, en effet, ces incessantes rixes tribales allaient faire pas moins de trois nouveaux morts !

D’abord à Saint-Chéron, où une adolescente de 14 ans a été tuée lundi dernier d’un coup de couteau par un mineur de 15 ans lors d’un raid punitif organisé par les voyous ethniques d’une cité de Dourdan contre ceux de la cité locale. Le lendemain, à Boussy-Saint-Antoine, où un garçon de 14 ans a également été tué d’un coup de couteau au ventre, et un autre de 13 ans grièvement blessé à la gorge, lors d’une rixe opposant « environ une trentaine de jeunes » venus de cités ethniques d’Epinay-sous-Sénart et de Quincy-sous-Sénart. Et enfin, trois jours plus tard, à Bondy, où Aymen, un mineur de 15 ans qui se trouvait avec son père Ahmed Kaid à la maison de quartier Nelson-Mandela (tout un symbole…), a été tué d’un coup de pistolet par le grand frère d’un mineur de 17 ans avec lequel il avait depuis plusieurs mois « un différend ».

Des criminels conscients de leur impunité

Notons que, dans ces trois affaires, la police, dont il est de bon ton aujourd’hui de critiquer l’action, n’a pas tardé à mettre la main sur les coupables et leurs complices. Interpellés le jour même du meurtre de la collégienne de Saint-Chéron, six adolescents, âgés de 13 à 16 ans, ont ainsi été mis en examen jeudi, dont celui qui a porté le coup de couteau mortel à la victime. Placé en détention provisoire après avoir avoué, il est déjà connu de la justice pour deux infractions dont la nature n’a pas été dévoilée.

Le jour même, au tribunal d’Evry, sept autres mineurs majoritairement « originaires » des quartiers ethniques des Cinéastes à Epinay-sous-Sénart et du Vieillet à Quincy-sous-Sénart étaient présentés à un juge d’instruction dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du « jeune » poignardé à Boussy-Saint-Antoine, dont l’auteur du coup de couteau, âgé de 15 ans. Placé en détention provisoire après avoir reconnu les faits, il est lui aussi déjà connu des services de police pour port d’arme illégal.

Quant aux deux frères responsables du meurtre d’Ayman à Bondy, « identifiés par des témoins », ils se sont présentés d’eux-mêmes à la police samedi matin et ont immédiatement été placés en garde à vue. Une présentation et des aveux « spontanés » aux enquêteurs d’autant moins difficiles pour ces individus qu’ils sont parfaitement conscients de leur impunité et savent très bien que, le laxisme judiciaire ambiant aidant, ils ne tarderont pas à recouvrer leur liberté…

Quoi qu’il en soit, ce qui nous aura peut-être le plus marqués dans ces récentes affaires de rixes entre bandes rivales, c’est le silence assourdissant mais ô combien révélateur observé par toutes ces associations de quartiers et autres représentants autoproclamés des cités de non-France, qui sont pourtant d’habitude les premiers à se bousculer et à hurler devant les caméras lorsqu’il s’agit de dénoncer une prétendue « bavure » policière. Signe, une fois de plus, que si les règlements de comptes et autres mœurs tribales des bandes ethniques sont acceptables voire légitimes pour cette population d’importation, les tentatives de la police de faire respecter les lois françaises dans ces territoires occupés sont quant à elles totalement inadmissibles, parce que considérées comme intrusion étrangère.

Franck Deletraz

Article paru dans Présent daté du 1er mars 2021

Pour Chloé, Aurélie et tous les autres ! Tribune par Vincent Revel

Pour Chloé, Aurélie et tous les autres !

28/04/2014 – FRANCE (NOVOpress)
En Hollandie, comme sous l’ère Sarkozy d’ailleurs, les vies brisées ne nous enseignent rien. Médiatiquement, elles servent juste à créer de l’émotion, une indignation passagère strictement contrôlée. Elles permettent aux incapables et aux fautifs de se justifier en donnant l’illusion d’être des personnes responsables. Mais au rythme de la désinformation continue, ces vies brisées entrent vite dans l’oubli pour l’immense majorité des consommateurs d’images que sont devenus les citoyens dociles de la Vème République.

Après bien d’autres, Chloé et Aurélie (photo) rejoignent la cohorte des innocents sacrifiés sur l’autel d’un système décadent. Ce qui est le plus tragique, c’est d’écouter, sans résistance, les leçons de morale de ceux qui devraient normalement garantir notre sécurité et dont les échecs s’affichent jour après jour. Dans un esprit soixante-huitard, libéral et libertaire, mondialiste et sans-frontiériste, ils continuent de transformer les coupables en victimes et les victimes en coupables, sans jamais se remettre en cause.

Face à l’ignominie, notre peuple, en voie de dislocation, ne réagit plus que par intermittence par le biais de marches blanches.

Lire la suitePour Chloé, Aurélie et tous les autres ! Tribune par Vincent Revel

Chrétiens jetés à la mer : politiciens et prélats excusent les assassins musulmans

Chrétiens jetés à la mer : politiciens et prélats excusent les assassins musulmans

19/04/2015 – ITALIE (NOVOpress)
Sale affaire, pour le lobby immigrationniste italien, que l’arrestation de quinze clandestins africains, inculpés d’« homicide multiple, aggravé par la haine religieuse » pour avoir jeté à la mer douze de leurs congénères, au seul motif qu’ils étaient chrétiens. Voilà qui risquerait de contrarier des décennies d’efforts acharnés pour convaincre les autochtones d’accueillir toujours plus de « pauvres réfugiés » et autres « frères migrants ».

Aussi les propagandistes en chef de l’immigration en Italie, laïcs et ecclésiastiques, se sont-ils précipités pour édulcorer les événements. Laura Boldrini, présidente ultra-immigrationniste de la Chambre des députés – qui s’était signalée en ricanant ostensiblement à l’évocation des victimes de Kabobo, le tueur anti-Blancs de Milan –, a sorti tous les clichés de la novlangue technocratique. « Il faut, a-t-elle déclaré, comprendre les dimensions du problème et ne pas simplifier. Le problème doit être abordé de manière lucide et il faut comprendre que les simplifications n’aident pas à la compréhension du phénomène. »

Chrétiens jetés à la mer : politiciens et prélats excusent les assassins musulmansConcrètement, selon Mme Boldrini, « il y a toujours des niveaux de violence sur ces embarcations, des personnes qui veulent l’emporter sur les autres » – bref, pas de quoi fouetter un chat et, surtout, rien à voir avec l’Islam. « Je ne crois pas, a-t-elle ricané, que ces personnes aient eu une discussion théologique à bord ».

Même déni chez Mgr Giancarlo Perego, directeur général de la Fondation « Migrantes », créée par la Conférence épiscopale italienne pour l’accueil des immigrés. Ce n’est qu’un « épisode de désespoir », a-t-il expliqué sur Radio Vatican, « un triste épisode dans lequel il ne faut pas exaspérer la haine religieuse. Il souligne tout le désespoir des migrants dont chacun cherche à sauver sa peau dans un petit espace ».

Interrogé par la Repubblica, le prélat a tenu le même discours. « La tragédie de la nuit du 14 avril, comme tant d’autres tragédies de la mer, n’est qu’un terrible drame du désespoir et de la misère humaine. Je n’insisterais pas sur la circonstance de la haine religieuse ».

Mgr Perego a même profité de l’occasion pour exiger, au nom du pape François, que l’Italie accueille encore plus de clandestins, surtout dans les régions du Nord : il a explicitement dénoncé la Vénétie comme manquant à son « devoir d’accueil ». La même obligation vaut, selon lui, pour toute l’Europe. « N’oublions pas, que sur les 170.000 personnes qui ont débarqué en Italie l’année dernière, deux sur trois ont continué leur chemin vers d’autres pays européens. Il est vrai que, sur les 28 pays européens, seulement cinq, aujourd’hui, ont une politique très forte d’accueil pour les demandeurs d’asile : l’Allemagne, l’Italie, la Suède, le Danemark et en particulier la France ».

Lire la suiteChrétiens jetés à la mer : politiciens et prélats excusent les assassins musulmans

États-Unis : Il assassine deux adolescents blancs… et crie : « Les vies noires comptent »

États-Unis : Il assassine deux adolescents blancs… et crie : « Les vies noires comptent »

25/01/2015 – DETROIT (NOVOPress)
Black Lives Matter : « Les vies noires comptent ». Le slogan a été lancé aux États-Unis l’année dernière, après plusieurs affaires où des Afro-Américains avaient été abattus par des policiers blancs. La police et la justice américaines ont été en bloc taxées de racisme. Les médias français ont abondamment relayé ces accusations, qu’un ministre de la République, Mme Taubira bien sûr, a même cru bon de reprendre publiquement à son compte.

Beaucoup, aux États-Unis, s’inquiètent du virulent racisme anti-blanc qui s’exprime à la faveur de cette campagne. Ils ont vu leurs craintes illustrées, mercredi 21 janvier, au tribunal de Detroit, au procès de deux Noirs, Fredrick K. Young et Felando D. Hunter, qui ont été condamnés à la prison à perpétuité pour avoir volé, kidnappé, torturé et assassiné deux adolescents blancs, Jacob Kudla, 18 ans, et Jourdan Bobbish, 17 ans. Les corps des deux victimes, vêtues seulement de leurs sous-vêtements, avaient été retrouvés dans un champ en juillet 2012. Les assassins les avaient contraints à s’agenouiller avant de les tuer d’une balle dans la tête.

Autorisé à prendre la parole avant l’annonce du verdict, dans une salle remplie des familles des victimes, Young a déclaré qu’il voulait demander pardon … aux familles de Noirs tués par la police – il a cité Aiyana Jones, Eric Garner et Michael Brown, le voleur de Ferguson : « Je veux leur demander pardon pour ne pas avoir été capable d’obtenir justice pour ceux qu’ils aimaient et qui ont été tués de sang froid, et, par respect pour la protestation pacifique, je veux dire : “Les mains en l’air, ne tirez pas [Hands up, don’t shoot, le geste emblématique des manifestations « anti-racistes »], les vies noires comptent” ».

Quant aux vies blanches, c’est une autre histoire…

http://youtu.be/berfU689REc

Crédit image : copie d’écran d’une vidéo sur Internet, DR.

Après Marseille, Toulouse… Homicides partout, justice nulle part ?

Le tueur à la pioche a tué par haine des Blancs

Le tueur à la pioche a tué par haine des Blancs

19/03/2014 – MILAN (NOVOpress) – C’est donc bien la haine anti-blanche qui les a tués tous les trois. Daniele Carella, le jeune livreur de journaux, Ermanno Masini, le retraité qui promenait son chien, Alessandro Carolè, le chômeur de quarante ans qui était sorti à l’aube prendre un café au bar du coin, ont été massacrés à coups de pioche, en Italie, parce qu’ils étaient blancs.

Le procès de Mada ‘Adam’ Kabobo, le clandestin ghanéen « inexpulsable » qui avait fait trois morts et deux blessés dans les rues de Milan, il y a près d’un an, vient de s’ouvrir. À huis clos, allez savoir pourquoi, et le plus discrètement possible, à présent que l’émotion est retombée. La presse s’est bornée à publier un bref résumé du réquisitoire prononcé par le procureur Isidoro Palma, d’après le rapport des experts psychiatriques déposé en octobre dernier. Le procureur a demandé vingt ans de prison – qui en feront combien dans les faits : dix ? huit ? –, suivis de « six ans à passer dans une maison de soins ». Puis le procès a été immédiatement renvoyé au 31 mars, au motif que l’accusé n’avait rien pu comprendre : il y avait ce jour-là au tribunal « un nouveau traducteur-expert qui n’arrivait pas bien à comprendre l’italien » – apparemment un autre produit d’importation.

Lire la suiteLe tueur à la pioche a tué par haine des Blancs

Le triste sort des chrétiens dans le monde

Le triste sort des chrétiens dans le monde

08/01/2013 – 09h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
En ce début d’année 2014, le bilan de l’année 2013 est assez triste pour les chrétiens dans le monde. S’il faut saluer l’excellent travail réalisé par l’équipe de l’Observatoire de la christianophobie, c’est par quelques chiffres affligeants que nous commençons cette nouvelle année. En 2013, ce ne sont pas moins de vingt deux opérateurs pastoraux, dont dix neuf prêtres et deux religieuses qui ont été tués, soit près de deux fois plus qu’en 2012. L’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Inde, le Proche Orient, les Philippines et l’Italie sont concernés par ces meurtres.

Le triste sort des chrétiens dans le mondeEn dehors des opérateurs pastoraux, la situation s’est considérablement détériorée pour les chrétiens en 2013

En Syrie, en Irak (photo ci-contre), en Egypte (photo en Une) et plus généralement dans le monde musulman, les populations chrétiennes pâtissent de l’influence grandissante des organisations islamistes et de la barbarie des conflits locaux.

Lire la suiteLe triste sort des chrétiens dans le monde

Lakim Faust, le tueur de Blancs que l’on vous cache

Lakim Faust, le tueur de Blancs que l’on vous cache

11/10/2013 -11h00
WASHINGTON (NOVOpress) –
Avez-vous entendu parler de Lakim Faust (ci-dessus) ? Lakim Faust est un américain de 23 ans. Il vient d’être incarceré pour le meurtre de quatre personnes en juin dernier, en attendant son procès. La presse locale – les médias nationaux sont plus silencieux… – vient de révéler que Lakim Faust « choisissait ses victimes parce qu’elles étaient blanches ». L’une d’entre elles est morte et les trois autres ont « des blessures traumatisantes à vie » (« A man who shot four people near a Greenville Walmart in June picked out his victims because they were white, according to several indictments handed down against him »).

On doit cette révélation aux chefs d’inculpation retenus par le juge américain. Jusqu’à maintenant, la police était soigneusement restée silencieuse sur le sujet. Les enquêteurs ont fini par déclarer à la télévision avoir « saisi des ordinateurs et des documents au domicile de Lakim Faust, qui démontrent qu’il planifiait une attaque et voulait tuer un très grand nombre de personnes ». En effet, on a retrouvé une centaine de balles sur Lakim Faust au moment de son interpellation.

Lire la suiteLakim Faust, le tueur de Blancs que l’on vous cache

Qui ratissera Marseille ?

Qui ratissera Marseille ?

Record de sous-effectifs. Chiffres bidonnés. Etat défaillant. Mairie qui se défile. Après l’assassinat du fils du directeur sportif de l’OM, la préfecture annonce une « table ronde » [qui a eu lieu sans arriver à des mesures concrètes] et Manuel Valls promet un « pacte national ». Des mots, des morts et des maux, bienvenue à Marseille !

Lire la suiteQui ratissera Marseille ?

Meurtre du père… et de la mère

Meurtre du père… et de la mère

02/06/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) –
Sigmund Freud dans ses théories avait imaginé le meurtre symbolique du père. Christiane Taubira et François Hollande, eux, ont réalisé le meurtre du père et aussi de la mère.

Dans le premier décret d’application de la loi Taubira sur le mariage homosexuel, publié en hâte (décret n° 2013-429), un nombre importants d’articles du code civil et de décrets sont modifiés, pour faire disparaitre les mots “père” et “mère” et les remplacer par “parents” : on ne compte pas moins de 36 occurrences du mot “parents” dans ce décret (voir par exemple son article 1 à la fin de notre texte).

Lire la suiteMeurtre du père… et de la mère

De Kyenge Kashetu à Kabobo, ou de l’antiracisme au génocide – Par Flavien Blanchon

De Kyenge Kashetu à Kabobo, ou de l’antiracisme au génocide - Par Flavien Blanchon

Mada Kabobo (à droite sur l’image), le clandestin à la pioche, a finalement fait trois morts. Daniele Carella, le jeune livreur de journaux, puis Ermanno Masini, le retraité qui promenait son chien, ont succombé à leur tour aux coups que le Ghanéen leur avait assenés avec une particulière férocité.

Pour le correspondant du Monde, fidèle écho, à son ordinaire, des médias politiquement corrects de la péninsule, « ce fait divers tragique tombe mal pour la ministre de l’intégration, Cécile Kyenge » (à gauche sur l’image). D’autres auraient dit qu’il tombait surtout mal pour les victimes…

Lire la suiteDe Kyenge Kashetu à Kabobo, ou de l’antiracisme au génocide – Par Flavien Blanchon

Milan : Mada Kabobo, le clandestin « inexpulsable » qui tue les passants à coups de pioche

Milan : Mada Kabobo, le clandestin « inexpulsable » qui tue les passants à coups de pioche

11/05/2013 – 21h30
MILAN (NOVOpress) – Un mort, quatre blessés, dont deux grièvement, massacrés à coups de pioche. [Mise à jour du 14/5/13 : les deux personnes gravement blessées sont mortes à leur tour.] On trouve parmi eux tous les âges et presque toutes les situations : un employé de supermarché de 24 ans qui rentrait du travail, un jeune homme de 19 ans qui vendait des journaux avec son père, un ouvrier de 50 ans, un retraité de 64 ans, un chômeur de 40 ans qui vivait avec sa vieille mère : leur seul point commun est d’être tous Italiens de souche. Ce sont les victimes faites ce matin dans les rues de Milan par Mada ‘Adam’ Kabobo, clandestin ghanéen de 31 ans.

Lire la suiteMilan : Mada Kabobo, le clandestin « inexpulsable » qui tue les passants à coups de pioche

Université de Manchester : la conférencière musulmane pour tuer les homosexuels et lapider les personnes adultères

Université de Manchester: la conférencière musulmane pour tuer les homosexuels et lapider les personnes adultères

23/02/2013 – 18h00
MANCHESTER (NOVOpress) –
Colin Cortbus, un étudiant de première année des études Moyennes-Orientales, a assisté à une réunion publique organisée le 13 février par l’association musulmane Global Aspirations of Women (Aspirations Globales des Femmes) dans les locaux de l’Union des Etudiants (image ci-dessus) de l’Université de Manchester en Angleterre. Il a enregistré en caméra cachée (vidéo ci-dessous).

Lire la suiteUniversité de Manchester : la conférencière musulmane pour tuer les homosexuels et lapider les personnes adultères

Homicides : Washington plus dangereuse que le Mexique

Homicides : Washington plus dangereuse que le Mexique

10/02/2013 – 10h30
 WASHINGTON (NOVOpress) – Les Nord-américains ont une forte tendance à critiquer la violence chez leurs voisins d’Amérique centrale. Mais une étude sur le sujet, tout juste rendue publique, remet en cause cette idée reçue : le taux d’homicide dans les grandes villes américaines est plus élevé que dans la plupart de ces pays.

Lire la suiteHomicides : Washington plus dangereuse que le Mexique

Libye et Egypte : meurtres et émeutes contre un film critique sur l’islam

Lybie et Egypte : meurtres et émeutes contre un film critique sur l’islam

13/09/2012 – 12h00
BENGHAZI (NOVOpress) –
  L’attaque mardi soir du consulat américain à Benghazi, l’un des fiefs islamistes du pays,  ayant fait quatre morts, dont l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye, J. Christopher Stevens, serait due à la diffusion du film : L’Innocence des musulmans, du réalisateur israélo-américain Sam Bacile. Le long métrage présente Mahomet, comme un fils illégitime, sanguinaire, dépravé et lâche.

Lire la suiteLibye et Egypte : meurtres et émeutes contre un film critique sur l’islam

Deux femmes massacrées au nom des Pussy Riot

Deux femmes massacrées au nom des Pussy Riot

31/08/2012 –  17h30
KAZAN (NOVOpress) –
  Les profanations antichrétiennes se multiplient en Russie en soutien aux gauchistes du groupe Pussy Riot. Nouveauté :  les cadavres de deux femmes de 76 et 38 ans ont été retrouvés en Russie accompagnés du message : « Libérez les Pussy Riot » (Free Pussy Riot, photo) en lettres de sang. La Commission d’enquête russe a précisé dans un communiqué que les deux femmes avaient été tuées à la fin de la semaine dernière dans leur appartement de la ville de Kazan (centre du pays).

Les mots « Free Pussy Riot » étaient inscrits en anglais sur le mur. Aucun détail n’a été divulgué sur les victimes et leur situation ou leurs liens éventuels avec les Pussy Riot. Selon le journal russe Lifenews, les deux femmes ont été poignardées à de multiples reprises.

Par ailleurs, de nombreux moscovites sont décidés à réagir et n’hésitent pas à arracher le t-shirt des partisans des Pussy Riot où les trois gauchistes sont représentées en saintes (voir vidéo). Les Pussy Riot cherchaient le scandale : elles l’ont eu. Peut-être au-delà de leurs espérances…

Crédit photo : copie d’écran d’une vidéo trouvée sur Internet sur le double meurtre.

Manuel Valls ne voit pas « d’ennemi intérieur » à Marseille

Manuel Valls ne voit pas « d'ennemi intérieur » à Marseille

31/08/2012 – 08h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
 Le grand banditisme maghrébin fait encore couler le sang à Marseille : un homme de 25 ans a été tué d’une rafale de Kalachnikov mercredi soir dans les quartiers nord de Marseille. Il était originaire de ces quartiers et connu des services de police « pour différentes infractions », selon le procureur de la République, Jacques Dallest. Il s’agirait de Walid Marzouki, déjà mis en cause notamment dans des affaires liées aux trafics de drogue. C’est le quatorzième mort dans un règlement de comptes depuis le début de l’année dans la cité phocéenne. Mais aussi, le deuxième au mois d’août, après le décès samedi soir de Benamar Hamidi, grièvement blessé par balles dans les quartiers sud.

Lire la suiteManuel Valls ne voit pas « d’ennemi intérieur » à Marseille

Fayçal Mokhtari, tueur présumé à l’entrée d’une discothèque de Lille. Chance pour la France ?

Fayçal Mokhtari, tueur à l'entrée d'une discothèque de Lille. Chance pour la France ?

02/07/2012 — 17h30
LILLE (NOVOpress) —
Dans le cadre de ses campagnes “Chance pour la France ?”, le Bloc Identitaire publie une nouvelle affiche (cliquer sur l’image pour la voir en entier) :

“Fayçal Mokhtari. Poursuivi à de nombreuses reprises pour vol, escroquerie, braquage et trafic de stupéfiants. Assassin ayant tué deux personnes et blessé six autres en tirant sur l’entrée d’une boîte de nuit après en avoir été “refoulé”. Chance pour la France ?”

Les meurtres ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Lille. Novopress à remarqué que, comme d’habitude quand il s’agit de “diversité”, au début la plupart des grands médias se sont bien gardés de donner le patronyme et la photo du tueur présumé dont pourtant Benoît Lecomte, du syndicat de police Alliance disait déjà qu’il s’agissait  d’un “homme de 32 ans, qui résidait à Tourcoing, près de Lille. Il a déjà fait plusieurs séjours en prison pour des vols simples, des trafics de stupéfiants, abus de confiance, violences”. Pourtant patronyme et photo auraient pu gêner sa fuite et permettre de l’arrêter.
A notre connaissance aucun de ces médias n’est cependant allé jusqu’à transformer Fayçal en par exemple Christian, comme l’a fait Le Monde pour le récent meurtre du breton, Kilian, à Rennes (Le Monde a transformé Souleymane en Vladimir !)

Actuellement les enquêteurs ont identifié le complice présumé (il conduisait la voiture pendant l’attaque) : Djelloul Cherifi. Un “Lillois” selon Le Parisien.fr, lui aussi déjà connu des services de police.