Marseille : le contrôle du niqab dégénère

Marseille : le contrôle du niqab dégénère

27/07/2012 — 14h30
MARSEILLE (NOVOpress) —
Le changement c’est vraiment maintenant. A tel point que l’on peut se demander si le gouvernement socialiste de Jean-Marc Ayrault ne va revenir sur toutes les lois votées pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Dernière interrogation en date,  la loi interdisant le port du niqab et autre burqa dans l’espace public.

Pourquoi cette interrogation ? Cette semaine à Marseille, trois policiers ont été tabassés après un contrôle d’identité  qui a dégénéré, près de la mosquée Es-Sunna. Ces trois fonctionnaires voulaient contrôler l’identité d’une jeune femme portant le niqab, conformément à la loi votée en 2010. Loi votée à l’initiative de députés de gauche comme le député communiste du Rhône  André Gérin.

Lire la suiteMarseille : le contrôle du niqab dégénère

Marseille : le neveu du caïd Saïd Tir mis en examen

Marseille : le neveu de Saïd Tir mis en examen

06/01/2012 – 12h00
MARSEILLE (NOVOpress) – L’influence de l’immigration maghrébine sur le banditisme en France est une réalité douloureuse. Un nouvel exemple en provenance de Marseille. L’homme mis en examen pour le meurtre d’un mineur de 17 ans, le 22 décembre dernier dans une cité de Marseille, était le neveu de Saïd Tir, tué en avril 2011 et surnommé le « parrain des quartiers Nord ».

Il a été mis en examen mercredi soir pour meurtre en bande organisée, tentative de meurtre en bande organisée, association de malfaiteurs et détention d’arme. Le suspect, « très défavorablement » connu de la justice, notamment pour des affaires de vols et trafic de stupéfiants, a expliqué à la police qu’il faisait l’objet de coups et de brimades de la part de la victime, prénommée Kamel. Ce dernier aurait porté un coup de cutter à un ami (un certain Seyni), du tireur présumé qui se serait ainsi vengé à l’arme de guerre : Kamel avait été exécuté le mois dernier de sept balles de kalachnikov. Des pratiques banalisées par le banditisme issu de l’immigration.

Photo : Moshe Revudin via Flickr, licence CC.

Vivre ensemble à Marseille : 6 mois ferme pour un musulman agresseur d’une sage-femme

Vivre ensemble à Marseille : 6 mois ferme pour un musulman agresseur d'une sage-femme

22/12/2011 – 15h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
La scène pourrait être amené à se répéter de plus en plus souvent : une jeune femme musulmane arrive à l’hôpital lundi matin, à Marseille, pour des contractions. Son mari, Nassim Mimoune, refuse qu’on lui fasse le traditionnel toucher vaginal, estimant que c’est à un viol que se livre la sage-femme et menaçant de divorcer d’avec sa compagne. Premier  scandale.

La jeune femme est ensuite amené au bloc opératoire afin d’y subir une césarienne, opération lourde qui nécessite notamment de se vêtir d’une tenue appropriée, donc d’enlever le voile. Là encore, Nassim Mimoune devient fou, bouscule la sage-femme (2 jours d’ITT) et casse la porte du bloc afin d’aller remettre son voile à la maman. Deuxième scandale.

Rappelant hier que les faits sont « inadmissibles car révélateurs d’un individu qui n’a pas opté pour les règles de la société et considère que son dogme est supérieur aux lois de la République », le procureur Jérôme Bourbier a qualifié Nassim Mimoune de « tyran domestique ». Ce dernier a été condamné en comparution immédiate à 6 mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

La maman ainsi que le bébé se portent bien, même si tout laisse à penser que ce bébé est loin de naître dans les conditions qui permettront son intégration rapide à la communauté française.

Crédit photo : DR

[exclusivité Novopress] La préfecture de Marseille laisserait filer des clandestins tunisiens dans la nature

[exclusivité Novopress] La préfecture de Marseille laisserait filer des clandestins tunisiens dans la nature

13/12/2011 – 19h30
MARSEILLE (NOVOpress) –
Hier, 12 décembre 2011, la préfecture de Marseille a procédé à l’évacuation d’un squatt, occupé depuis plus de deux ans et importunant gravement le voisinage. Il s’agit d’un immeuble, sis rue Dellile, entre la gare Saint-Charles et les Réformés. Depuis un certain temps, des plaintes s’accumulaient, notamment auprès du service de l’Hygiène de la ville.

L’opération a démarré vers 7 h 30 et s’est achevée vers 8 h 30, dans le calme. Des témoins ont noté que sont sortis précipitamment de cet immeuble une cinquantaine d’hommes, ayant un profil “nord africain” et tous entre 25 et 35 ans. Lesquels se sont rapidement “évaporés”.

Comme il n’y avait que peu de policiers – quatre à cinq et non la PAF (Police aux frontières) –, cette cinquantaine de personne se sont envolées avec la “bénédiction” des rares policiers de faction, lesquels n’ont relevé aucune identité.

En effet, pour arrêter des immigrés, la présence de la Police aux frontières est indispensable. Par manque de coopération entre services mais également à cause de la bureaucratie, combien de clandestins circulent actuellement sur le territoire français, à l’abri des grands discours sécuritaires du ministre de l’intérieur ?

Décès du policier Eric Lalès après la fusillade de Vitrolles

Décès du policier Eric Lalès après la fusillade de Vitrolles

08/12/2011 – 15h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Le policier Eric Lalès, abattu à la kalachnikov (photo) fin novembre lors d’une fusillade avec des malfaiteurs qu’il tentait d’arrêter, est décédé ce matin, sur son lit d’hôpital. Il était entre la vie et la mort depuis la fusillade du 28 Novembre. Cet événement avait suscité colère et émotion dans les rangs de la police.

C’est Nicolas Sarkozy lui même qui l’a annoncé, alors que ce dernier était en visite à Marseille. Le président de la république aurait passé les derniers instants de vie en compagnie du policier assassiné.

Ce décès, qui intervient après l’assassinat d’un bijoutier à Cannes fin Novembre, abattu également de sang froid par des criminels, pourrait relancer le débat sur l’armement des policiers, qui semblent de moins en moins aguerris et équipés pour faire face à la délinquance organisée qui désormais, utilise des armes de guerre et n’a pas peur de s’en servir pour tuer.

Cette montée de l’insécurité et de la criminalité pourrait également rouvrir un débat aujourd’hui étouffé, celui du droit à l’auto-défense, ou tout simplement le droit pour les citoyens de s’armer librement, droit qui est inscrit notamment dans le 2ème amendement de la constitution américaine.

Crédit photo : Lukin, domaine public.

Des militants du Front national agressés à Marseille

Des militants du Front national agressés à Marseille

07/12/11 – 20h30
MARSEILLE (NOVOpress)
– Il ne fait pas bon être militant nationaliste dans certains quartiers de la « France d’après »… C’est ce qu’ont appris à leurs dépens une conseillère régionale et un militant du Front national qui participaient à un collage électoral et ont été violemment agressés.

Les deux militants ont porté plainte pour agression mardi soir après avoir été passés à tabac dans une rue d’une cité multiethnique de Marseille.

Outre de nombreuses contusions, Elisabeth Philippe, élue aux régionales en Paca, a eu un doigt fracturé et l’autre militant le bras brisé. Leur véhicule a également été dégradé.
Les blessures des deux membres du FN sont considérées comme « assez sérieuses » par le procureur de la République, qui a confié l’enquête à la sûreté départementale.

De son côté, le Front National dénonce une « campagne d’exactions visant ses élus et militants » au niveau national.

[box class=”info”]Crédit photo : cfarivar/Flickr sous licence Creative Common[/box]

[Football] OM/PSG : controverses sur les mesures sécuritaires

[Football] OM/PSG : controverses sur les mesures sécuritaires

26/11/2011 – 20h30
PARIS (NOVOpress) —
 Demain, comme deux fois par an en moyenne, l’OM et le PSG joueront une partie de leur honneur. Comme tous les ans, les caméras seront braquées sur l’enceinte du stade Vélodrome, la presse devrait s’exciter toute seule et plusieurs centaines d’hommes seront mobilisés pour assurer la sécurité des 60 000 spectateurs.

Néanmoins, le ministère de l’Intérieur a également pris, ce lundi, un arrêté interdisant « le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club du Paris Saint-Germain ou se comportant comme tel ou ayant appartenu à une association de supporters dissoute du Paris Saint-Germain, […] entre les communes de la région d’Île-de-France et la commune de Marseille. » Toute personne ne respectant pas cet arrêté dimanche est passible de six mois d’emprisonnement et 30 000 € d’amende.

Cette décision pose pourtant un double problème en matière de liberté. D’une part, comment identifier qu’un Francilien se rendant à Marseille a pour but d’aller supporter le Onze de la Capitale ? Il semblerait que le contrôle au faciès soit admis. Pour peu que vous soyez un mâle entre 15 et 35 ans avec des cheveux un peu courts, préparez vos papiers.
D’autre part, les supporters parisiens ont interdiction de se rendre à Marseille étant donné que la tribune visiteur a été fermée pour l’occasion. Étant donné le contexte (match de gala, gestion d’une partie de la billetterie par les associations de supporters marseillais, vente uniquement via l’OM…), il est peu probable que l’on assiste à un déferlement de fans parisiens.

Enfin, les supporters marseillais du Virage Sud, la tribune la plus chaude du Vélodrome, appellent à faire grève pour dénoncer le climat actuel qui pèse sur le “supportérisme” français.

Vive le foot qu’ils disaient !
Crédit photo : Medhi Drouillon via Flickr (cc)

Annulation de la construction de la Grande Mosquée de Marseille

Annulation de la construction de la Grande Mosquée de Marseille

28/10/2011 – 19h15
MARSEILLE (NOVOpress) –
Le tribunal administratif de Marseille a annoncé l’annulation du permis de construire de la grande mosquée de Marseille. Ce projet avait reçu un avis négatif de la part des habitants et commerçants, estimant superflu la construction d’une nouvelle mosquée et fortement dommageable en matière d’aménagement du territoire. Cette décision constitue donc un revers cinglant pour ce projet en suspens depuis 18 mois.

Le tribunal a suivi les préconisations du rapporteur public qui avait estimé, lors d’une audience le 20 octobre, “que des incertitudes perduraient sur les modalités de stationnement prévues pour l’édifice, dont le chantier devait démarrer en février à Saint-Louis, sur le site des anciens abattoirs dans le nord de la ville”. Il s’agit également d’une nouvelle victoire pour le Bloc Identitaire fortement mobilisé ainsi que la Ligue du Sud contre la création de cette nouvelle mosquée.

Photo : Projet de grande mosquée de Marseille.Crédit : DR.

Marseille : le parking du racket par les “jeunes” [vidéo]

Marseille : le parking du racket par les "jeunes"

05/08/2011 – 17h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Vous ne rêvez pas, ça ne se passe pas dans une ville du tiers monde mais bien au centre de Marseille, deuxième ville de France !

Un “jeune” soulève la barrière et l’automobiliste va garer sa voiture. Il paiera en partant. 5 €, c’est le tarif unique, inscrit grossièrement au feutre sur une borne. 5 €, c’est l’argent empoché par un groupe de “jeunes” qui garde la barrière toute la journée. Ceci en toute impunité car les autorités de la ville, la police, les élus, sont au courant mais ne réagissent pas. Crainte d’une émeute probablement.

Le gestionnaire du parking a du abandonner le site depuis plusieurs mois à cause de la délinquance alentour, sur ses employés notamment, et le parking ressemble à un terrain vague.

Auparavant ce parking rapportait à la communauté urbaine 100 000 euros par an qui maintenant sont autant d’impôts en plus pour les Marseillais.

Nouvelle agression d’un joueur de l’OM

Nouvelle agression d'un joueur de l'OM

13/07/2011 – 13h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Marseille, ville dont l’édile se félicite du cosmopolitisme ambiant, défraie une nouvelle fois la chronique. Habituellement, la rubrique des faits divers concerne le vulgum pecus mais l’agression commise hier dans la nuit diffère par la nature même de la victime. Les racailles et truands vont désormais chercher l’argent chez les classes aisées voire richissimes. Ainsi le défenseur de l’Olympique de Marseille, Vitorino Hilton, en a fait l’amère expérience en présence de sa famille à son domicile de Marseille. Les services de police rapportent que « six hommes cagoulés, gantés et armés ont fait irruption mardi à 23h45 au domicile de Vitorino Hilton qui recevait dix membres de sa famille ».

Introduits chez le joueur, les braqueurs « ont enfermé les personnes présentes, parmi lesquelles se trouvaient les enfants du footballeur, dans plusieurs pièces et ont ensuite frappé le joueur de plusieurs coups de crosse. »

Le butin comprend de l’argent liquide, des bijoux, des montres, des ordinateurs portables et des sacs et la voiture du joueur avec laquelle ils sont repartis…

Il ne s’agit pas du premier footballeur de l’OM attaqué selon un mode opératoire similaire, puisque l’Argentin Lucho Gonzales avait été victime d’une même attaque de nuit à son domicile près d’Aix-en-Provence. Ainsi que les frères André et Jordan Ayew également agressés chez eux au cours de la saison. Et bien d’autres encore.

Les classes protégées goûtent désormais aux joies de la “brasilianisation” de la société française : métissage et communautarisme forcené, richesses aux mains d’un nombre réduits de personnes, société déracinée et en proie à une violence grandissante.

Razzia à Marseille : deux trains attaqués par des “jeunes gens”

Razzia à Marseille : deux trains attaqués par des "jeunes gens"

08/07/2011 – 14h30
MARSEILLE (NOVOpress) – A Marseille comme dans de nombreuses villes françaises, la criminalité fait partie du paysage. Outre le trafic de drogue qui a pris racine depuis fort longtemps, d’autres faits tout aussi graves se produisent chaque jour dans la capitale phocéenne.

Hier soir, un train de voyageurs, Train express régional (TER), a été bloqué volontairement, au risque de provoquer un grave accident. Des objets volumineux avaient été jetés sur les voies dans les quartiers Nord de Marseille, par “un groupe d’une vingtaine de jeunes gens” dit l’AFP. Selon Le Télégramme la locomotive a percuté un caddie avec un choc brutal qui l’a endommagée. Un train de marchandises qui suivait a été à son tour bloqué par le TER arrêté et fort heureusement ne l’a pas percuté. Les “jeunes gens” n’ont pas pu pénétrer dans le TER mais le train de marchandises a été l’objet d’une véritable razzia.

On ne reviendra pas sur l’appellation de “jeunes gens” employée par l’officine du politiquement correct et de la novlangue que représente l’AFP. Un forfait qui s’est déroulé à hauteur de la cité du Ruisseau Mirabeau, dans le 15ème arrondissement, cité qui concentre des populations immigrées de toutes origines.

Décidément très habiles lorsqu’il s’agit de mal agir, ces “jeunes gens” ont obstrué les voies à l’aide de poutres et de chariots de supermarchés. Une fois les deux trains arrêtés les wagons du train de marchandises ont été ouverts par une horde de vingt racailles qui ont pu dérober en toute impunité leur contenu. Selon un représentant du syndicat de police Alliance, “on croyait ces attaques d’un autre âge désormais révolues après la mise en place de mesures de sécurité”, en ajoutant : “C’est presque le retour au temps des diligences attaquées”.

Pendant ce temps, Guéant et ses acolytes de l’UMP nous vantent leur bilan en matière de lutte contre l’insécurité…

Démantèlement d’un important réseau de trafic de drogue à Marseille

Démantèlement d'un important réseau de trafic de drogue à Marseille

08/07/2011 – 11h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Le tribunal correctionnel de Marseille vient de condamner une quarantaine de prévenus pour leur participation en 2007 et 2008 à un réseau de trafic de drogue agissant en France, en Espagne, au Maroc et en Algérie. Les deux chefs de ce réseau, Ahmed Kheloufi et Sofiane Boukhedimi, ont été condamné à 13 et 10 ans de prison et à une interdiction définitive du territoire français pour Kheloufi. Ce dernier avait déja été condamné en 2000 par la cour d’assises spéciale des Bouches-du-Rhône à 13 ans de prison pour des faits d’importation en bande organisée de stupéfiants et trafic de stupéfiants… (2000 +13 = 2013?)

Boukhedimi, qualifié de “Mozart du trafic de stupéfiants” par le procureur a joué un “rôle éminent”, jusqu’en détention d’où il poursuivait le trafic, ce qui en dit long sur l’omerta qui règne concernant ce qui peut se passer dans les prisons françaises. Faisant venir cannabis et cocaïne d’Algérie et du Maroc, par le biais d’acheteurs locaux, les membres du réseau écoulaient leur marchandise à Paris et Marseille. Saïd Tir, 59 ans, qui aurait dû être le 44e prévenu jugé dans cette affaire a été abattu le 27 avril dans les quartiers Nord de Marseille.

De quoi apporter de l’eau au moulin zémmourien…